la méthadone est elle serotoninegique?? / Les Blogs de PsychoACTIF

la méthadone est elle serotoninegique?? 



Voilà , j'ai lu dans un autre blog une personne mettait la métha dans les trucs sérotoninergiques comme la mdma, les antidépresseurs, le dxm, enfin bref des trucs sérieusement sérotoninergiques?? si c'est le cas il va falloir que je revoie de + belles mes consos...merci d'avance PRESCRIPTEUR!!

Catégorie : Traitements de substitution - 24 janvier 2015 à  01:12



Commentaires
#1 Posté par : 'Nrockandrolls 24 janvier 2015 à  07:45
Salu s2f,

J'ai égalemnt relevé cette information qui comme toi ma titiller le cerveau, Ca serait pas mal de savoir.

Posté par : 'Nrockandrolls | 24 janvier 2015 à  07:45

 
#2 Posté par : Amarnath 24 janvier 2015 à  10:06
C'est le saint hasard ou la providence, qui fait que S2F post une question que je me posais ce matin. Est-ce que la méthadone est un sérotoninergique ?
En même temps je me demande pourquoi nous nous posons cette question. Qu'est ce que cela induit ?

Merci S2F de lire dans mes pensées et d'avoir cette compassion immense, en venant poser la question pour moi.

Tu es sous méthadone S2F, n'est ce pas. Qu'est ce que tu as noté comme effet sur le court moyen et long terme ?

Maintenant j'attend les réponses les amis. Merci

Amarnath

Posté par : Amarnath | 24 janvier 2015 à  10:06

 
#3 Posté par : majama 24 janvier 2015 à  10:15
http://www.psychoactif.org/psychowiki/i … ninergique

Elle serait pas noté ici ci jamais ?


C'est qu'une hypothèse

Posté par : majama | 24 janvier 2015 à  10:15

 
#4 Posté par : sud 2 france 24 janvier 2015 à  11:51
non, elle n'est pas dans la liste, ni la morphine....par contre le sub (enfin la bupré) est dans la liste...mais merci pour le lien MAJAMA.
Cher ARMANATH, perso je n'ai jamais ressenti quoi que ce soit de sérotoninergique avec la métha...tu transpires beaucoup, moi ça me fait des problèmes de chaud et froid...mais après....trop dosé ça casse (petit effet opiacé) mais je vois pas trop ce que je pourrais rajouter, si ce n'est qu'un trop haut dosage peut avoir des conséquences sur la libido...si tu veux qquechose quant à  une question précise, poses la....merci.

Posté par : sud 2 france | 24 janvier 2015 à  11:51

 
#5 Posté par : sud 2 france 01 février 2015 à  22:44
je ne  trouve plus guère mon compte, les gens intéressants sont tous partis du site, ne restent que de tristes sires à  la capacité de reflexion constructive + que limitée....j'ai pris beaucoup de plaisir à  discuter avec certaines personnes; mais LA, ça rase les pâquerettes+++++++. Bonne chance à  vous, mais relevez le niveau car là  c'est mal barré, entre les ados (ce site est censé exclure les mineurs, je suis 1 peu dur, mais je pense qu'il ya pleins de bonnes raisons à  ce fait) et les gogols de la défonce....bref, vous etes maitres à  bord, faites ce que vous voulez de votre embarcation qui, m'est avis, prends l'eau...Bonne chance...

Posté par : sud 2 france | 01 février 2015 à  22:44

 
#6 Posté par : Amarnath 01 février 2015 à  23:23
Sud 2 France pitié, ne quitte pas le navire, car comme tu le dis il ne reste que peu de gens qui interviennent et les échanges se font rares. Je ne sais pas si je donne un bon niveau, mais depuis quelques mois j'ai un soucis de mémoire et je ne sais plus suivre les discussions si elles ne sont pas en première page. Avant mon adresse mail me donnée les mouvements dans les posts, mais je n'arrive plus à  aller sur mes mails car cela me remue trop à  la vue des posts des amis qui pratiquent toujours la spéléologie ou la musique, auxquelles je n'arrive plus à  participer, tant le produit me bouffe la vie.

D'ailleurs suite à  ta question j'avais fais une recherche et j'étais tombé sur un tas de spots intéressants par les liens qu'ils contenaient, tous rédigés par notre maître en la matière : Ziggy.

Un lien stipulé le fait que la méthadone avait un pouvoir séroto et que cela avait était constaté médicalement.
Les études démontrées le fait que les personnes ayant des problèmes psychiatriques ou qui suivaient des traitements anti dépresseur, n'avaient plus besoin, avec le temps, de continuer la prise de ces médocs en plus de la méthadone.

Sinon des questions, j'en ai pleins et j'en ai pas, car je suis toujours dans "l'angoisse" de faire une induction, car à  force de lire qu'il n'y a aucun plaisir et que au contraire, mise à  part le fait d'être sevrer de la molécule incriminée, les effets secondaires ne sont pas agréables du tout.

En même temps l'oxycodone me procure de nombreux désagréments comme l'effet d'être sans intérêts pour rien et le cerveau en compote. Je n'arrive plus à  écrire, cela me demande un effort que je n'avais pas besoin de fournir par le passé.
J'ai un peu peur de devoir passer par la case méthadone, avec le risque de ne pas réussir à  m'adapter à  la molécule correctement et de devoir sevrer en étant mal dans ma peau.

J'ai encore essayé de baisser ma consommation mais depuis quatre jours, j'aurais tendance à  vouloir remonter vers les 140 mg alors que j'étais à  130 mg, si difficilement atteint en deux mois !!! C'est vraiment l'horreur ce produit sur ma vie.
De plus la douleur dans mon corps qui m'avait fais commencer, est revenue de plus belle...

J'ai rendez-vous dans cinq jours à  l'hôpital pour voir ce qu'il est possible de faire dans mon cas.

Enfin voilà  quoi, désolé de ne pas participer plus intelligemment aux discussions, car comme je le répète, je ne sais même plus que j'ai écris ici ou ailleurs, deux heures plus tard. C'est incroyable !

Sud 2 France si tu quittes le bateau je te fais couler !

Bien à  toi et en espérant que d'anciennes personnes reviennent à  la surface ou que de nouvelles arrivent, je te prie de rester avec nous. Je suis assez d'accord sur le fait que le site, que je ne connais que depuis peu, ressemble plus à  un livre de recettes de défonces, qu'autre chose, malgré qu'il y a encore une qualité de certains postes et de demande d'aide en ligne.

Je sais que je vais bientôt faire ne pause aussi car depuis que je fréquente P.A, je me suis tellement laissé aller à  lire des posts de consommations totalement banalisées, que j'ai presque doublé ma consommation.
Je suis arrivée à  70/80 mg par jour et je suis à  130 mg à  ce jour. En faisant lecture de personne qui consommaient des 350 à  1000 mg de morphine par jour ou 250 mg d'oxy, je me suis sentie avec une marge importante... Stupide de ma part.
En même temps, j'ai reçu de l'aide parfois, jamais en grande quantité, mais quand même un peu. Bon certains posts sont restés lettre morte, mais c'est comme ça.

Sud 2 France j'aime ta présence, je suis un peu addict alors s'il te plais, ne nous sevre pas brutalement !

Amicalement, un frère du Sud de la France.

Amarnath
Reputation de ce commentaire
 
bien

Posté par : Amarnath | 01 février 2015 à  23:23

 
#7 Posté par : sud 2 france 02 février 2015 à  00:53
Merci Arma.....pourquoi tu flippes tant de la métha....?? c'est sur que pendant 4, 5 jours maxi ça va pas etre très confortable, mais ensuite tu vas REVIVRE, tout simplement...je sais de quoi je parle, mais je te demande de quoi tu as peur alors que je l'ai connue  cette peur, lorsque ça faisait 3 mois que je tapais du sken et qu'il a fallu que je retourne à  la métha....c'est + que faisable, et quand au bout d'une semaine tu es bon pied bon  œil réceptif à  tout ski t'entoure, ben tu te sens de bouffer la terre, de gater copieusement ta chérie, de revoir tes vieux potes, de vivre quoi!! et comme tu auras repris ta clairvoyance tu feras en sorte de vivre BIEN, et pas le nez dans les chaussettes, et tu repartiras en spéléo et tout le reste...les opi c bon mais tant que c'est TOI qui les gère, pas quand c'est EUX qui gèrent ta vie...quant à  la douleur, j'ai mon meilleur ami dont le pied n'est plus qu'un morceau de ferraille (j'éxagère, mais à  peine...) et lors de ses crises je lui donne 5mg de métha, et hop!!! finie douleur! Donc ne t'affoles pas trop pour ça, la douleur....j'ai discuté avec une femme qui bosse chez bouchara (ceux qui font la métha donc) et elle me disait que lorsque un patient torpille le stock de morphine d'une petite structure hospitalière (à  cause des douleurs, et des douleurs seulement) il finissaient par le mettre....sous méthadone...j'ai eu du mal à  la croire mais elle m'a certifié, juré que c'était vrai....don't worry Arma, je vais pas te dire que ça va passer comme une lettre à  la poste je te mentirai, mais le "malaise" dure 4, 5jours et puis après c'est que du bonheur....et si jamais quelques mois après tu te refais 1 petit extra ça sera que du bonheur aussi, a condition que ça ne reste qu'un extra....bye Arma, encore heureux que des personnes comme toi fréquentent ce site....ça caille en Ardèche,  j'étais vers Rhuoms ya 8 jours....glagla!!
Reputation de ce commentaire
 
100 à· ziggy

Posté par : sud 2 france | 02 février 2015 à  00:53

 
#8 Posté par : ziggy 02 février 2015 à  01:37
D'expérience et avec le recul, je crois qu'il est sincèrement mauvais d'imaginer que la methadone serait un médicament efficace pour les troubles anxieux et dépressifs ou alors à  des doses volontairement sédative. A ce titre je viens de reprendre une cure deffexor (irs) puisque j'avais une série de symptômes en roue libre depuis plusieurs mois et ça a un peu dégénéré et comme je l'ai déjà  connu le déficit en serotonin, ça se soigne avec un IRS et pas un opiacés. ... par contre les études ont montré un effet remarquable en psychiatrie sur les troubles psychotiques de la methadone.  Moi à  50 ou 60 mg habitué la methadone me tient buen mais par contre n'empêchera une dépression d'évoluer pour son propre compte. Je suis sous metha et irs depuis 12 jours et je commence à  vraiment revivre (6sem  sans shoot)..... Donc la methadone n'est pas un IRS !!!

Posté par : ziggy | 02 février 2015 à  01:37

 
#9 Posté par : sud 2 france 02 février 2015 à  01:50
AAAHHHH!!!! c'est bien ski me semblait!!! merci Ziggy!! Car j'ai fait une dépression j'étais sous métha...pas une bien grosse, mais la métha c'est pas du prozac ou autre; c'est de la morphine synthétique ni + ni - (c.à .d. de la morphine fabriquée sans un milligramme d'opium). Merci Zig pour cet apport de précision que j'attendais depuis si longtemps.

Posté par : sud 2 france | 02 février 2015 à  01:50

 
#10 Posté par : ziggy 02 février 2015 à  08:15
Oui en fait beaucoup de gens vont te dire que la metha ou la came est un genre d AD - mais ça n'a rien à  voir - c'est juste que l'effet painkiller et sédatif des morphineux permet de déconnecter un temps de soi même ,ce qui peut bien faire un bien fou en dépression mais c'est un effet de masque rien de plus et à  peine l opiacés évaporé,  le mal être redevient saillant.Si il y a dépression au plan clinique,  celle ci risque d'évoluer doucement. Moi ça a commencé y a un an, suite à  une série de petites merdes puis la mort par OD d'un ami d'enfance dont on m'a accusé  d'homicide involontaire  (pour avoir ramener une boule. ..no comment sur cette loi 70) mais les charges n'ont pas tenu compte tenu que mon ami tapait en speed Ball et à  fait un arrêt du coeur donc l'héroïne pas incriminée,les charges n'ont pas tenues. 2013 ou ce truc ma fait carburer et à  peine remis que c'est la perte d'un autre proche,  le cancer de ma mère qui se déclare y a qq mois plus la perte d'un logement patatipatata bref à  force d'être sous tension, j'ai commencé à  refaire du trouble anxieux et j'ai tout essayé pour reporter la prise dantiDP,  calmer le jeu, faire du sport,  doubler la methadone etc.... rien à  faire! Même sous came je ruminais et j'étais pas bien. Au bilan avec l'habitude acquise , les opiaezs même a forte dose n'avaient aucun effet sur ces troubles anxiodepressifs qui nécessitent d'être traites.... le mélange metha effzxor passe très bien , il faut juste anticiper la potentialisation de la metha par l ira moi mon doc à  diminue de 25à·... en même pas 15 jours,  j'ai l'impression de revenir du mordor et de revenir a l'air libre....Finalement ce petit ajustement change tout et je retrouve enfin un peu de bièn être loin de la came , truc que metha solo ne m apportait plus depuis des lustres. .... car on peut pas tout lui demander. ....... d'ailleurs je trouvais le sub bien plus antidp et serotoninergique que la Meth. ...avis perso qui le fzit parfois regretter cette énergie offerte par la bupe!

Posté par : ziggy | 02 février 2015 à  08:15

 
#11 Posté par : Amarnath 02 février 2015 à  09:42
Bonjour les amis des tout petits,

Après deux heures de recherches, j'ai enfin retrouvé l'un des liens donné par Ziggy dans je ne sais plus quel post (pas retrouvé).
Pour souvenir Ziggy, c'était un post qui avait était ouvert par je ne sais plus qui, mais qui donnait plein de liens pas très positifs sur la méthadone, alors tu avais fais la même chose que lui, mais avec beaucoup de liens positifs et vraiment forts intéressants.

Je fais un copier coller du texte qui provient du site "réseau synergie, ville hôpital"

La méthadone stimule la sérotonine, stabilisatrice de l’humeur

Au delà  de cette supplémentation endorphinique, d’autres travaux ont démontré que les médicaments opiacés interagissaient avec d’autres systèmes impliqués dans le contrôle de l’humeur. Parmi eux, les systèmes sérotoninergiques, catécholaminergiques (épinéphrine/norépinéphrine), et le système NMDA, tous impliqués dans les troubles de l’humeur et cibles de médicament psychotropes divers.
   
Par exemple, les antidépresseurs tricycliques (ex : amitriptyline ou imiprimanine) soigne la dépression (et l’anxiété) en augmentant le taux intra-cérébral de catécholamines, de dopamine et de sérotonine. De la même façon, il a été montré également que la méthadone activait les mêmes sites d’actions des tricycliques et augmentait les taux de catécholamines si l’on en croit la revue de la littérature de Tenore.


Propriétés comparables aux IRS

Il a également été démontré qu’elle avait des propriétés comparables aux IRS (Inhibiteur de la Recapture de Sérotonine), avec une augmentation des taux de sérotonine. La sérotonine est essentielle pour la régulation de l’humeur, de la colère, de l’agressivité, du sommeil et de l’appétit.

Tenore note que la méthadone est parfois associée avec certains IRS comme la fluoxétine, la paroxétine et la sertraline.
   
Il y a une interaction pharmacocinétique dont la conséquence est l’augmentation (jusqu’à  26%) des taux sanguins de méthadone. Cela pourrait être utile pour améliorer la bio-disponibilité de la méthadone, tout en augmentant son effet psychotrope sérotoninergique. Cependant si la méthadone est co-administrée avec des médicaments qui par ailleurs ont un fort potentiel sérotoninergique (ex : IMAO), un taux trop élevé et toxique de sérotonine pourrait en résulter. L’association doit donc être évitée.


Je mets en plus le lien pour ceux et celles qui voulaient en lire plus :

http://rvh-synergie.org/prises-en-charg … eur-1.html

Ziggy, j'aimerai tellement s'il te plais, que tu m'expliques ce que te fais les IRS, car j'avais lu dans un de tes témoignages, que tu avais un jour arrêté l'oxycodone avec un AD ou je ne sais quoi d'autre.

Je te demande cela, car je peux tomber sur une équipe médicale, le 5 février, qui voudra peut-être me proposer (comme dans un autre hosto) un traitement pour arrêter l'oxy sans prendre un autre opiacé...
Nous avions parlé du cannabis ensemble et tu sais que j'ai le même soucis que toi. L'IRS que tu prends ne te plonge pas dans des angoisses ? C'est quoi la marque ?

J'ai un grand nombre d'inquiétudes de passer à  la méthadone, dont il n'est pas simple de parler comme ça, mais voilà , ce qui ajoute aux angoisses possibles, c'est que j'ai étais aussi anorexique boulémique dans ma vie. Je mangeais beaucoup et je vomissais, je ne supporter pas d'avoir de graisse sur le corps et de ressentir mon ventre.
J'ai commençais à  aller mieux quand un jour j'ai perçu mon corps dans un miroir et vu comme quelqu'un d'autre. Ce jour là , j'ai pu me rendre compte de sa maigreur extrême.

Mais toute c'est tares reste en soi, juste en dormance... De ce fait, la méthadone me fait aussi peur au niveau prise de poids. Je me souviens que les quelques jours ou j'en avais pris, je mangé deux fois plus !

Enfin voilà , merci de votre présence, merci S2F forever et la prochaine fois que tu passes à  10 km de chez moi sans me prévenir, je te botte le cul par mail !

Bonne journée

Amarnath

Posté par : Amarnath | 02 février 2015 à  09:42

 
#12 Posté par : majama 02 février 2015 à  11:08
Je te salue Sud 2 France tu t'en vas   sad ..
Prend soin de toi  hein et on se capte ailleurs mais tes connaissances,ton savoir être,ta sagesse et tes valeurs vont nous manquer.Si les belles personnes comme toi s'en vont bah merde c'est trop dommage..

Je respecte ton choix ..

Yep que la vie te soit douce ..


drogue-peace

Posté par : majama | 02 février 2015 à  11:08

 
#13 Posté par : 'Nrockandrolls 02 février 2015 à  11:38
salut amarnath salut

Mon expérience avec la métha après 6 mois de traitement :

Le côté positive le + appréciable pour les grand addict aux opiacés : la stabilisation de l'humeur. Après avoir fait le yoyo les années avec l'héro en passant par la joie voire l'euphorie, le bien-être, la colère, la dépression, etc, etc et c'est terra..... (faudra arréter la pub aussi tongue )
La durée de vie du produit et la constance des effets apportent une stabilité de l'humeur qui me parait presque impossible avec les autres opiacés. (apres les connais pas tous et loin de là )

La métha doit surement apportée un apport de sérotonine, la stabilisation que pas mal de personnes en induction rapportent avec le produit ne serait-elle pas du à  la longévité du produit dans l'organisme (durée vie longue ) en comparaison avec les galères des consommations de l'héro ou l'oxy.

Les  2/3 premiers mois : effet négatif : transpiration, dérégulation de la température du corps (les désagréments de la transpiration ont presque disparus, mon corps s'étant habitué à  la molécule + dose de confort trouvée). Depuis,  j'ai fait  un gros extra d'un mois en décembre et rebelotte en janvier retranspiration pendant quelques temps.

J'ai également vécu la lune de miel avec la métha ce qui m'a fait peur au début du traitement, ca a duré 2 mois, où je me sentais vraiment bien (bien -être opiacé), j'ai eu peur du vide que cela pourrait occasionné après quand la lune de miel se terminerait.

C'est là  que j'ai vraiment compris ce qu'était ce produit ses avantages et inconvénients. Ça m'a vraiment permis de moins consommer d'héro  , il faut faire le deuil de la défonse , j'avais lu que c'était une molécule dite triste ben c'est vrai car ya ps d'effets passé l'induction ! ca faisait longtemps que je m'étais pas sentie normal en faite depuis avant la rechute de fin 2013.

Un autre aspect positive : au début les prises étaient assez anarchique en + des 60 les matins , je reprenais un coup 10 puis 20  en plusieurs prises comme avec le sub  (c'est mon mode de conso pour pas mal de chose en faite toujours dans l'excès) Au début petit extra de dose appréciable mais ca a pas duré longtemps car les effets négatifs en cas de prise trop importante sont apparues à  savoir principalement  lourd et sédatif donc pas intéressant : pour ma part le traitement est un traitement  et c'est cela qu'on lui demande à  la métha.

Pour les grands accrocs ca me parait être la meilleure solution, j'ai pas dit non totalement à  l'héro mais m'en détourne petit à  petit et suis de moins en moins attirée par le produit (un peu plus par la coke, donc be careful quand même fache-non-non

Dernière chose, se mari très mal avec l'alcool (effet sédatif amplifié mais pas super agréable)

Bonne semaine à  toi amarnath et à  tous les psycho

Posté par : 'Nrockandrolls | 02 février 2015 à  11:38

 
#14 Posté par : sud 2 france 02 février 2015 à  11:54
bah...en fait quand je suis des conversations comme ça (ou les lance, puisque c'est moi qui ai lancé celle ci...) et que je le lis des trucs constructifs ça me donne envie de rester; mais quand je lis des mythos (l'autre qui est soit disant psy, sophro etc... et qui cherche à  persuader les gens qui doutent -à  juste titre- qu'elle l'est; une psychologue ne ferait JAMAIS ça; j'en connais une avec qui j'ai fait trois fois la teuf, et j'en consulte une autre; elles ne crient surement pas sur les toits qu'elles sont psycho etc... et cherchent encore moins à  convaincre ceux qui douteraient -celle que je connais et qui va en teuf, des gens doutent, forcément, se fout littéralement que les gens y croient ou pas, alors quand je lis l'autre qui "remercie ceux qui la croient" dixit- et tache de convaincre- bref ça me ramène à  ce qu'il ya de tordus dans le merveilleux monde de la drogue, les MYTHOMANES (les vrais!) + les gamins qui se vantent par des biais -détournés, certes- mais qui au final ne sont là  que pour faire comme en teuf "la mienne elle est meilleure que la tienne" ben ça me gonfle, me fatigue et peut meme me mettre en colère (ce qui est bien naze de ma part je vous le concède)...puis cet éspèce "d'apartheid" quant aux prods (encore que ça s'est calmé) "prendre ça c'est bien, mais ça c'est nul"...bref....scusez moi les gens je suis pas super bien en ce moment, je m'énerve 1 peu sur le coup quand je dis que je me barre, mais quand j'ai affaire à  des gens sympas comme vous (et j'éspère en voir arriver d'autres) j'ai plutôt envie de rester...
MAJAMA: Arretes j'ai les chevilles qui enflent!! Je me défends bien d'être le détenteur d'une quelconque vérité!!! je suis ce que je suis, de par mon vécu, guère plus...Je sais que tu le sais mais je veux que ce soit clair pour tout le monde....Salut les gens et bonne semaine.

Posté par : sud 2 france | 02 février 2015 à  11:54

 
#15 Posté par : sud 2 france 02 février 2015 à  12:28
Ah oui, pour confirmer Nrock and Roll: métha + alcool pas bon du tout!!! mais pas du tout!! ça met pas bien du tout!! Et je confirme aussi les coups de chaud et froid incontrôlables, inexplicables...moi quand je reviens d'une session ça me dure 4,5 jours ces coups de température...maxi une semaine...

Posté par : sud 2 france | 02 février 2015 à  12:28

 
#16 Posté par : Amarnath 02 février 2015 à  12:59
Ah voilà , nous pouvons nous réunir entre gens de bonne compagnie et déguster a cup of tea with a piece of cake.

Je ne sais pas si la méthadone est définitivement un médicament sérotoninergique, mais le partage est de cet ordre, c'est sûr.

Je vois le post auquel tu fais allusion mon cher S2F, n'est ce pas et compagnon Laura Zerty, maintenant banni, dénonçait justement un excès mythomaniaque, de la part de cette personne et un soucis de fautes d'orthographes...
Je suis resté loin de cet échange, je me souviens, car cela sentais la poudre à  canon.

Dans tout les cas, il est vrai que les échanges et les intitulés ne sont pas toujours intéressants pour un has been comme moi, qui n'a jamais tripé au DXM, ni au éthiltrucmuche, ni au YLT (ah bon c'est une drogue your latest kick ?) etc... Je suis un ringard du produit, un sniffard de l'ennui et je ne peux même pas accompagner la moitié des écrits, tant je suis d'un autre monde pas excitant, voir sans vie.

Mais bon cela ne fait rien, je m'applique à  être du mieux que je puisse, dans les domaine plus connu, comme celui de l'inconnu. Mais qui peut connaître ce qui n'est pas connaissable, ce qui reste inconnu là  où même la connaissance ne peut naître et donc n'ai sens que celui qu'on lui donne.

En tout cas, je suis très heureux de vous connaître sans vous avoir vu et même si vous restez inconnu de ma vue, je me satisfais de ce que j'ai lu.
Une petite part d'âme dans l'écriture, marque comme une peinture, les contours du coeur qui se dessine et s'anime pour faire du bien.

Bon en tout cas merci pour vos réponses sur le blog de S2F et merci S2F de nous héberger nous SDF d'un temps.

Le truc que je regrette le plus, parfois sur ce site, c'est l'anonymat, même si il ne l'est pas pour toutes et tous, car je sais que certains se voient ou se facebookette. Car quand j'apprend que l'homme, le vrai est passé près de chez moi ou de chez lui, je me dis quel dommage de ne pouvoir se voir.

Hasta la vista.

Posté par : Amarnath | 02 février 2015 à  12:59

 
#17 Posté par : 'Nrockandrolls 02 février 2015 à  13:48
salut s2f,

A un moment,j 'ai eu le même sentiment que toi sur PA après chacun ses expériences et la curiosité des plus jeunes ben c'est normal (qu'est-ce que j'ai pu en bouffer des livres et des films sur la drogue plus jeune, au moins ils ont accès à  des infos non-biaisées et savent ce que veut dire RDR, m^me si des  fois ca part dans tous les sens ) surpris

tu connais la chanson should i stay should i go : oui j'en suis sure ben nous on t'aime trop !!!!! un peu de chaleur du sud ca fait du bien, l'hiver est rude par chez nous , hein wink

Et une ptite cup of tea lol

Posté par : 'Nrockandrolls | 02 février 2015 à  13:48

 
#18 Posté par : 'Nrockandrolls 02 février 2015 à  13:56
ouai c marrant ce que tu dis amarnath, PA m'a permis d'aller au dela des préjugés et de parler via le site sans préjugés à  une amie qui habite à  quelques  km

Jamais on aurait discuté comme ca si on avait su toutes 2 qui était derrière l'ordi .

En ca l'anomymat est bénéfique c'est dingue les barrières inconsciente que l'on peut se mettre parfois.

Posté par : 'Nrockandrolls | 02 février 2015 à  13:56

 
#19 Posté par : sud 2 france 02 février 2015 à  17:31
Nrockandrolls: tu veux dire que vous vous connaissiez physiquement (pas virtuellement...), et vous discutiez ensemble sans savoir que vous vous connaissiez?? trop fort!! mais si ça vous a rapprochées, ben tant mieux c'est génial...je te donne raison sur 1 point quant au fait que des mineurs viennent se ballader sur le site: ils sont sensibilisés à  la RdR, et peuvent avoir accès à  une information objective (enfin, ça dépend de qui viennent ces infos; mais il ya toujours des ziggy des ylt pour la délivrer, la bonne info). Mais je "connais" des gens qui fréquentent PA et  certains posts leur ont donné envie de consommer et ils ont satisfait cette envie, et c'étaient des gens de + de 35 ans....alors imagines sur des jeunes....enfin il ya 1 bon et 1 mauvais coté à  ça...
Armanath: (à ton tour maintenant): je suis comme toi, un ringard des prods; je n'ai jamais non plus pris de dxm, de 25 cb nome, ak fubinaca 47, methylone , de YLT ;-), et autres RC...moi, sorti du MD et des opi, et peut etre 3 champignons dans l'année ça va guère plus loin....ceci dit quand je lis des posts de différentes personnes qui perdent cheveux, problèmes cutanés et j'en passe avec les RC, ça me donne pas envie DU TOUT....bon, je vais pas remonter en Ardèche avant le printemps; mais dès que je remonte je te contacte, promis juré!!
Nrockandrolls: oui je connais très bien les Clash (Joe Strummer, qu'il repose en paix...). J'adore leur album London Calling; très sensible, de belles paroles...et d'autres bien rock et bien speed.... and a cloud of milk in my tea, please....;-)
allez les potos à  bientôt...

Posté par : sud 2 france | 02 février 2015 à  17:31

 
#20 Posté par : ziggy 02 février 2015 à  23:06
Oui cette étude montre que la méthadone agit sur la sérotonine. Super ! Comme si on s'en doutait pas ? La came aussi, et en shoot c'est radical, et clair qu'apres un pet, je peux d'hymeur radieuse... pourtant le mécanisme d'action n'a rien à  voir entre une stimulation directe avoir un apport en sérotonine (type opiacés) en montée/descente et un IRS.

Un IRS n'est pas une drogue a proprement parler : il n'y a pas d'apport extérieur en sérotonine. La molécule agit a un autre niveau et empeche la recpature de ta propre sérotonine.

C'est donc radicalement différent. D'un coté tu boostes ton taux artificiellement par un apport, dans l'autre tu ralentis ta "propre production".

Oui je constate que pour moi finalement l'AD est nécessaire. J'en ai pris un paquet au bilan, et j'ai un peu de recul mais je constate plusieurs effets principaux de fonds :
- un début toujours un peu difficile (molécule mal tolérée les premiers jours)
- au bout de 15 jours, les effets reulous ont disparu et le cerveau commence à  vraiment ressentir ce ralentissement de la serotonine endogene qui permet une meileure concentration sans passer par un effet BOOST qui serait dérégulant. C'est une tres bonne idée moderne d'avoir trouve un moyen d'augmenter la concentration de sérotonine sans altérer le métabolisme.

Concernant l'arret de ces médicament apres les 6 ou 12 mois initialement prévu, je n'ai jamais eu de gros soucis. J'ai toujours réussi mes sevrages d'un coup d'un seul et j'ai meme constaté que les effets acquis par l'AD sont restés longtemps.

J'avoue que sous AD j'ai réussi à  faire des sevrages vraiment difficiles que je n'aurai jamais réussi autrement : le 300 mg/morphine - ca a commencé un jour j'étais en fin de stock et j'ai saisit l'opportunité pour tenter un sevrage sans trop y croire. Mais avec cet effet anti anxieux de fond que produit l'effexor, j'ai simplement relativisé en me disant "c'est quoi etre malade 4 jours". Et le cinquieme jour, ca allait un peu mieux.

L'autre probleme que me fait vivre l'IRS, c'est qu'il me fait du bien mais me déculpabilise parfois totalement et je ressens plus aucune barriere vu que je me sens bien pourquoi devrais je me priver d'une petite teuf ? C'est sous effexor que j'ai repris l'arbalete y a 4 ans. J'accuse pas l'effexor bien sur, mais je remarque qu'on pourrait dire que mon "surmoi " était bien assoupi, ce qui faciilitait pas la gestion des cravingss...

Pour la méthadone, son effet serotoninergique est mesuré à  des concentrations elevés. Moi  je fais parti de ceux avec qui pour un résultat niquel il faut combiner avec un AD. Ca me faisait chier de prendre 2 trucs et j'ai attendu un maximum de temps mais dans l'état de déliquescence dans lequel j'étais apres 6 semaines d'arret du shoot, je ne pouvais plus mettre ca sur le dos de la came et de l'IV donc j'ai sauté sur l'essai = hyper concluant.

Chaque jour est meilleur en ce moment ! merci Wyeth
Reputation de ce commentaire
 
Merci de toujours éclairer les choses avec tant de facilité. Parfait. Amarnath

Posté par : ziggy | 02 février 2015 à  23:06

 
#21 Posté par : sud 2 france 03 février 2015 à  00:01
merci Ziggy, c'est bien ske je pensais; à  savoir que ça peut jouer sur la séro comme tout opiacé, mais guère + au final....A+

Posté par : sud 2 france | 03 février 2015 à  00:01

 
#22 Posté par : Amarnath 03 février 2015 à  11:24
Si je peux me permettre mon cher S2F, de continuer en faisant un petit arrêt sur l'air d'autoroute des AD.

Ziggy, quels sont les effets pas trop cool du début, avec l'effexor ? Pour arrêter il faut faire un sevrage de plusieurs jours ou "juste" diminuer par palier.
L'addicto m'avait prescrit ce médoc sans m'expliquer quoi que ce soit, ce qui fait que j'avais net refusé !

J'ai besoin de me sentir sur un fond tranquille, mais certains traumatismes identifiés, m'ont tellement séché intérieurement, que je ne suis jamais vraiment totalement détendu (en profondeur)et c'est ce qui fait que j'ai toujours pris des produits, mais sans le résultat escompté, sauf au début de la consommation avec les opiacés.

Si j'osé un AD comme tu prends, peut-être que je réussirai à  baisser mes prises d'oxynorm sans souffrir comme je souffre, avec l'envie de prendre quelque chose pour apaiser. Car je ne peux plus rien prendre sans bad triper ! C'est vraiment chiant !
Même l'oxycodone excite durement mon système nerveux, la méditation apaise un tout petit peu, mais pas grand chose, en comparé à  la normal.

Si tu pouvais mettre les pleins phares sur ton expérience, en donnant pleins de détails, car la lampe de poche ne me fais pas percevoir exactement l'histoire.

Dans tout les cas je te tire une fois de plus mon chapeau, sur cette présence et conscience à  soi, que si peu de gens on à  ce jour.

Merci les amis de partager ainsi et bonne journée, à  bientôt S2F, quand tu repasseras par ici, dans le sud qui s'est depuis refroidi. - 3 ce matin.....

Amarnath

Posté par : Amarnath | 03 février 2015 à  11:24

 
#23 Posté par : sud 2 france 03 février 2015 à  17:59
attention avec l'effexor; ce n'est apparemment pas 1 AD bénin; chez moi 1 jeune qui prenait de grosses doses d'effexor a pris 30 mg de métha par dessus, et il n'en a pas réchappé. son pote (qui lui avait passé la métha) s'est entendu dire par les flics que c'était le mélange qui l'avait envoyé ad patres, pas que la métha; ce n'était pas un usager régulier d'opiacés, mais il en avait déjà  pris, et au vu de sa taille et poids les 30 mg de métha n'auraient apparemment pas suffit ...

Posté par : sud 2 france | 03 février 2015 à  17:59

 
#24 Posté par : ziggy 03 février 2015 à  23:23
On ne peut empecher les gens de faire n'importe quoi. La dose mortelle de méthadone est à  40 mg pour certaines constitutions. L'effexor augmente un peu la concentration de la méthadone dans le sang de 25% mais pour cela, il faut bien etre en traitement quotidien. Tu parles de grosses doses, je suppose qu'on est donc au dessus des normes alors la je sais pas. Pour un usager habitué à  la méthadone, il est recommandé une adaptation à  la baisse du dosage de métha progrressivement sru 15 jorus pendant que dans le meme temps, l'AD monte en puissance. Ton pote a fait une OD de metha, il a pris 30 qu'il a hyperpotentialisé et si il est naif 100%, c'est déjà  beaucoup. Dis toi moi je prends 40 ca fait 10 ans que je tape et ca marche toujours aussi bien.... 60 sur un sujet naif, le risque mortel est réel et ca on le sait. Bref cette histoire est triste mais ca arrive j'ai aussi presque perdu quelqu'un qui faisait n'importe quoi et a mélangé des rivotril avec du sub n'importe comment, heureusement le samu a été rapide.... bref, aucune contre indiciation à  l'effexor sous methadone a condition d'etre dans des dosages et de l'un et de l'autre qui soit concordants. Cest a voir avec son médecin addicto. Mais c'est une prescripyion que des centaines de personnes ont et sans aucun soucis, au contraire... Je crois aussi que Filousky a longtemps l'effexor si j'ai bonne memoire avec sa metha.Sil passe par la ...

Posté par : ziggy | 03 février 2015 à  23:23

 
#25 Posté par : ziggy 03 février 2015 à  23:37
Moi j'ai tenté plein d'AD et j'ai toujour été sous substitution. Je pense que les périodes actives montée/Descente use et fatigue et à  terme, moi j'ai par deux fois ressenti un vrai gros burn out avec les opiacés rapides. La premiere fois au bout de plusierus années, et à  nouveau la à  la fin de ma cure d'effexor en 2010 ou j'ai doucement repris les skens pour me remettre dedans jusqu'en fin 2012 ou c'est reparti dans le came en shoot H24 pendant un an et demi avant de fatiguer à  nouveau. J'ai essayé de faire sans, impossible. J'ai un TAG qui se déclare et c'est pas gérable. Des troubles évaporées 100% a l'issu de la montée en puissance de l'AD.

Bref, un AD peut mettre un peu mal les premiers jours mais franchement c'est queudal. Un peu claqué, un peu vaseux parfois un peu nauséeux. Faut insister et ne pas baisser les bras pour si peu. Généralement le pire c'est le 4eme jour puis ensuite ca va de mieux en mieux.

A 15 jours, le cerveau commence a etre vraiment serotoninisé.

Les effets que ca me fait ?
1) Anxiété panique = 0 / ce qui est bon pour mon cardio
2) Anxiété de fond = largement diminué
3) Appétit = apres 10 mois d'anorexie légère (jamais faim quoi et 12 kg de moins, j'ai un retour de fringale
4)Impression que ca me facilite mon lâcher prise
5) meilleure relativisation des choses
6) reveil des choses qui m'intéressent, plus de problème de concentration,
7)sur le plan sexuel, pas de baisse de libibo mais ca fait durer longtemps (les ejacsprec adorent les AD pour ca)
8) Ce sera une cure courte de quelques semaines le temps de remettre mon métabolisme en route qui a trop souffert des multiples montagnes éprouvées entre le crack, les shoots et les sevrages trop rapides ces dernieres années;....
9) j'ai abandonné mes prises de benzos, étant donné que ll'angoisse est bien mieux calmé

Mais attention avant davoir trouvé ce bon AD qui marche à  mort chez moi j'en avais essayé 5 ou 6 (zoloft etc..) et c'était catastrophique : effets secondaires tres forts et 0 bénéfices; pas toujours simple de trouver la correspondance avec un AD. C'est le soucis. Mais une fois qu'on la , ca aide a mort pour gérer un passage de dépression clinique avérée.

Posté par : ziggy | 03 février 2015 à  23:37

 
#26 Posté par : 'Nrockandrolls 03 février 2015 à  23:53
c'est vraiment intéressant ce que tu nous expliques sur les AD,à  la base je suis vraiment anti -médoc (AD, benzo...) ton post me laisse dubitative en particulier sur l’anxiété.

J'ai une question à  laquelle tu pourras peut-être répondre, tu as fait allusion à  plusieurs reprises au burn out avec les opiacés : qu'entends-tu par là  ?

Posté par : 'Nrockandrolls | 03 février 2015 à  23:53

 
#27 Posté par : ziggy 04 février 2015 à  00:12
Pas simple a décrire. D'autres l'ont vécu aussi sur le forum et en parleront avec leurs mots ....

Le truc c'est qu'une fois que t'es bien croché, tu ne passes plus une nuit tranquille, reveiller en manque chaque nuit c'est déjà  un truc qui fatigue, des mauvaises nuits. < et Pendant deux ans j'ai passé des journées à  alterner des états de rush et de manque, à  me coucher en piquant du blaire, à  me réveiller glacé en hypertension avec la gerbe pour faire me mettre 200 mg histoire de me remettre d'aplomb.

Meme si j'ai fait le maximum pour garder une bonne hygiène, des pauses régulières avec la méthadone et ce genre de choses, je dois avouer que j'ai butté sur un os, la came me faisait plus un super effet, quand j'en étais à  envoyer 1500mg/jour pour pas piquer du blaire, ca devenu cher et couteux et surtout l'effet devenait de moins en moins anxiolytique meme en doublant les doses, genre sensation d'etre immunisés et d'avoir de moins en moins de bénéfices tout en ayant la dépendance et ses aléas à  assumer;

tout ca a fini par me couter stress à  tout niveaux, c'est là  je crois que le burn out a démarré. Je ne pouvais pas arrêter comme ça mais j'étais pas bien, et mes consos me soulageaient pas tant que ça.... une consommation d'un produit partiellement frelaté et envoyé que ce soit en IN ou IV peut s'avérer usant et meme induire quasiment un bon vieux  trouble anxieux...

Je précise que ce genre de choses ne se fariquent pas en 2 mois, je parle d'une fatigue à  la longue, à  l'usure à  la banalisation d'une longue période d'exces, avec aussi la dynamique psychosocial de faire que ça, que de n'attendre que ça dans sa journée, bref d'avoir le coeur qui bat beauoucp pour ça....

j'avais déjà  eu exactement le meme schema plusieurs années avant et c'est aussi dans ces conditions la que j'avais arreté l'heroine comme je veux a nouveau de le faire...

6 semaines sans un taquet smile

Posté par : ziggy | 04 février 2015 à  00:12

 
#28 Posté par : mirabelle 04 février 2015 à  03:57
Salut les "psycho",   cool


Moi je lis le forum depuis plusieurs années avant j'étais sur l'autre je sais plus le nom.
Je suis inscrit depuis 2 ans je crois un truc dans le genre!
Et quand je lis que des mecs qui participent de manière régulière et en plus avec souvent beaucoup de pertinence dans les post,je dis cela entre autre pour sud2france,je lis souvent des post dans lesquels je partage ton avis,quant à  Ziggy c;'est tou pareil...et Amarnath,alors svp CONTINUEZ de "partager" vos témoignages. MERCI.  super
Témoignages,qui à  mon humble avis,sont d'utilités publiques,ne serait-ce que au niveau de la réduction des risques.
Je suis bi-polaire,tox depuis 20 ans dans la came,depuis plus de 10 dans un protocole méthadone.
Je me fais d'autres consos bien entendu,je craque par périodes...oxycodone pendant plusieurs moi,puis de nouveau de la "marron" plut^t pas "dégeu" par rapport à  ce qui tourne.
Là  j'ai pas pris de came depuis vendredi(mon dernier 5 g),pas d'oxycontin depuis 10 jours environ,je me suis remis à  contre-coeur à  la méthadone progressivement ces jours-ci,c'est vrai que les 2 premiers jours sont "bof-bof" mais ensuite là  cela fait 5 jours,demain ou jeudi je vois mon "pote" pour la came,et je pense pas en prendre.
Donc la méthadone,c'est une évidence,c'est utile,en tous cas pour moi! et cela m'empêche d'être  en vrac sans opiacés avec tous les symptômrs qui vont avec.
Ma prochaine prescription de Oxycontin Lp 40 et de méthadone c'est pas avant la semaine prochaine(en bouffe au départ à  cause d'un grave accident de moto).

D'ici là  je vais voir si les 50-60 de méthadone me suffiront pour calmer l'envie de "marron". Au dessus je transpire "comme un malade" et c'est pas cool dans le regard des gens,je le vois bien...bref!

Désolé si mon post est un peu "décousu"je me suis réveillé à  2 heures du matin après m'être couché à  21 heures complètement "bourré" !!!
Et comme j'ai du bon bedo je m'en fume un en écrivant. fume_une_joint et je vais pas tarder à  retourner me pieuter.

À bientôt le "zamis" du forum,certains que je lisais nous ont hélas quitté,pensée pour go fix et d'autres dont le nom m'échappe,ne les oublions pas,continuons pour eux,pour les autres,pour nous,à  partager et ainsi contribuer à  faire vivre ce super forum.

BONNE NUIT.

Mirabelle  salut

Posté par : mirabelle | 04 février 2015 à  03:57

 
#29 Posté par : 'Nrockandrolls 04 février 2015 à  09:23
merci pour la clareté de ta réponse ziggy.

Maintenant je comprend mieux, à  chacun son point de rupture.

En tous cas bravo pour ta démarche mec et plein d'encouragements.

Je l'ai connu ce burn out ya quelques années j'ai vraiment pas envie de revivre un état émotionnel aussi intense. La 2e rechute moins violente m'a vite rappelé à  la réalité. Remonte la pente est pourtant plus long.

Nous sommes tous différents et je me demande si certaines personnes ne connaissent pas ce burn out , ce dégout du produit (je pense à  mon mec en faite)

Posté par : 'Nrockandrolls | 04 février 2015 à  09:23

 
#30 Posté par : sud 2 france 04 février 2015 à  11:29
pour répondre à  ZIGGY: oui, le gars était sous effexor depuis longtemps, et à  de sacrées doses appremment....
quant au BURN OUT dont tu parles avec les opi, je ne l'ai jamai connu....je commençais à  sentir les affres du manque 12h après la dernière prise (minimum), jamais avant..

Posté par : sud 2 france | 04 février 2015 à  11:29

 
#31 Posté par : sud 2 france 04 février 2015 à  11:30
@ mirabelle: je t'ai filé mon tél, tu appelles quand tu veux...vu qu'on est quasiment voisins....

Posté par : sud 2 france | 04 février 2015 à  11:30

 
#32 Posté par : filousky 04 février 2015 à  17:04
On ne peut pas être partout, mais je suis en plein dans le sujet.
J'ai lu quelques post de S2F, de Ziggy, mirabelle, Nrockandrolls et Amarnath mais pas tout, pas le temps (faut pourchasser les minots fume_une_joint et je le fais cool, isn't S2F).

Je confirme les propos de Ziggy. 14 ans de méthadone, bien calé en ce moment à  80 mg. Si j'ai eu de l'euphorie pendant les six premiers mois, euphorie typiquement "opiacée", le besoin d'IRS (Zoloft® ou sertraline) s'est fait clairement ressentir plusieurs fois durant ces 14 ans, les deux fois autour des thérapies VHC.

L'effet de l'IRS a été à  chaque fois d'une rapidité étonante (3/4 jours pour les premières améliorations) et m'a recalé sans augmenter les benzo (4 mg de Valium vers 19 heures), là  où une augmentation du dosage de méthadone n'avait rien donné.

En ce moment, je prends 25 mg de Sertaline en me levant avec ma méthadone, étant passé de 50 mg (dosage moyen) à  25 mg il y a six mois, en vue d'un arrêt si tout va bien dans les six mois. 

Si des études disent que la méthadone a un effet sérotoninegique, ça doit être vrai, n'empêche que ce n'est pas du tout contradictoire avec la prise d'un inhibiteur de la recapture sur ma personne, ni sur celle de Ziggy qui dit coment l'Effexor® l'a aidé.

Amicalement

Fil

Posté par : filousky | 04 février 2015 à  17:04

 
#33 Posté par : Chicken thieves 04 février 2015 à  21:49
Je confirme, la méthadone est sérotoninérgique, tout du moins en début de traitement et a des dosages élevés ( 60 mg ).
Elle donne envie de faire des projets, améliore l'empathie et donne du coeur à  l'ouvrage. J'en prête serment.
Ensuite c'set compliqué, les effets sérotoninergique s'estompent avec la répétition des prises. Il est donc conseillé de laisser une semaine ou plus après chaque absorption.
Rappelons que la sérotonine est stockée et qu'elle se régénère moins vite qu'on la dépense et que cela prend de plus en plus de temps avec l'age et la fréquence d'activation des neurotransmetteurs concernés.

L'avantage de la bupré et de la métha face au MDMA C'est que ces molécules n’abîment pas de manière irrémédiable l'activation de ces neurotransmetteurs concernés contrairement aux amphétamines et dérivés qui elles brûlent les liaisons d'apports de manière irréversible sauf dans des cas rares ou la régénération se produit au terme d'un sevrage psychologique extrêmement douloureux.

Posté par : Chicken thieves | 04 février 2015 à  21:49

 
#34 Posté par : sud 2 france 04 février 2015 à  22:12
@ filousky; c'est sur que si tu prenais une thérapie vhc tu as surement eu besoin d'AD (ça joue bcp sur l'humeur...)
@ chicken thieves: une semaine après chaque absorption...mais quand tu la prends en traitement (donc quotidiennement) c'est juste IMPOSSIBLE; 3 jours après c'est le manque tel que tu ne l'as jamais connu; le manque de came ou de morphine c'est peanuts à  coté...je suppose que tu as commencé à  en prendre en tant que subsitution; comment faisais tu pour mettre 1 semaine e ntre chaque prise?? tu prenais 1 autre opi pour compenser??

Posté par : sud 2 france | 04 février 2015 à  22:12

 
#35 Posté par : sud 2 france 04 février 2015 à  22:30
@ ziggy: moi je suis à  30 mg depuis 2 ans et ça va...quand je fais mes sessions de sken, je repars à  50mg, mai en une semaine je suis revenu à  30 mg....quant au gars qu'est mort c'était pas mon pote, je le connaissais meme pas...par contre je connaissais le mec qui lui a filé les 30mg de métha...il ne savait pas qu'il était sous de hautes doses d'effexor...
@ MIRABELLE: moi je suis sous métha depuis l'an 2000...mais suis passé à  la gélule; c'est pas une libération, mais c'est déjà  mieux...
@ ZIGGY (again): c'est vrai qu'avec de l'héro frelatée j'ai vu une amie partir encrise de pleurs après son taquet....et autres réactions pas cool....c'est parce que l'héro est frelatée A CE POINT que je n'en prends plus (la dernière, c'était à  Marseille, en 97...). J'ai essayé ensuite 1 ou 2 fois la marron à  40€, et me suis dit: "plus jamais!!". si je veux me faire 1 extra d'opi, je prends du skenan, c'est propre, surtout en utilisant stérifiltre, et l'effet se rapproc he beaucoup de la blanche...(dodo, piquage de blaze, contrairement à  la marron, que je préfèrais car délire + speed).

Posté par : sud 2 france | 04 février 2015 à  22:30

 
#36 Posté par : mirabelle 05 février 2015 à  01:25
salut,  salut

Je peux juste poser une question
je sais je peux,je devrai...aller chercher sur le"fofo" mais je vous l'avoue,j'ai la flemme,et j'ai beaucoup beaucoup fumé et pas assez dormi du tout la nuit dernière, bong_hit
alors,
je me dis qu'une âme charitable  wink   répondra "à  ma question",merci les psycho.
Ca veut dire quoi " effet serotoninergique" avec la méthadone ? ? ? 
MERCI d'avance;
Bonne nuit.

Mirabelle.   salut

Posté par : mirabelle | 05 février 2015 à  01:25

 
#37 Posté par : sud 2 france 05 février 2015 à  01:34
ça veut dire que ça aurait un effet anti dépresseur, que ça jouerait sur la recapture de la sérotonine....

Posté par : sud 2 france | 05 février 2015 à  01:34

 
#38 Posté par : bilou 06 février 2015 à  18:27
c'est difficile a dire,quand on en prend depuis des annees.
je ne sais pas comment je serais sans.

Posté par : bilou | 06 février 2015 à  18:27

 
#39 Posté par : filousky 07 février 2015 à  09:25

Chicken thieves a écrit

Je confirme, la méthadone est sérotoninérgique, tout du moins en début de traitement et a des dosages élevés ( 60 mg ).

Ensuite c'set compliqué, les effets sérotoninergique s'estompent avec la répétition des prises. Il est donc conseillé de laisser une semaine ou plus après chaque absorption.

IL y a quelque chose que je ne comprends pas si tu parles de méthadone en TSO :

- 60 mg n'est pas un dosage élevé mais un dosage tout à  fait moyen. C'est même le bas de la fourchette de dosage conseillé par le laboratoire Bouchara (60 à  90 mg avec + 30% en cas de problèmes tel que Hépatite C). Attention, je parle de la méthadone prise en TSO.

Si tu en parles pour une prise "récréative", ce n'est pas la même chose du tout puisque l apersonne est naïve aux opiacés. Et balancer 60 mg de méthadone sur quelqu'un de naïf aux opiacés est plus que dangereux, l'overdose de méthadone étant mortelle. (DL = 1mg/kg de masse corporelle).

- Ton conseil sur l'attente d'une semaine entre deux prises pour avoir l'effet sérotoninénergique est surprenant. La méthadone se prend toutes mes 24 heures sous peine de ressentir monter un manque assez atroce.

Fil

Reputation de ce commentaire
 
tout à  fait !

Posté par : filousky | 07 février 2015 à  09:25

 
#40 Posté par : sud 2 france 07 février 2015 à  14:02
ah oui, une semaine entre chaque prise de métha....j'ai vu des durs à  cuire privés de métha appeler littéralement leur mère; et pas besoin d'une semaine...

Posté par : sud 2 france | 07 février 2015 à  14:02

 
#41 Posté par : ziggy 10 février 2015 à  00:39

filousky a écrit

Chicken thieves a écrit

Je confirme, la méthadone est sérotoninérgique, tout du moins en début de traitement et a des dosages élevés ( 60 mg ).

Ensuite c'set compliqué, les effets sérotoninergique s'estompent avec la répétition des prises. Il est donc conseillé de laisser une semaine ou plus après chaque absorption.

IL y a quelque chose que je ne comprends pas si tu parles de méthadone en TSO :

- 60 mg n'est pas un dosage élevé mais un dosage tout à  fait moyen. C'est même le bas de la fourchette de dosage conseillé par le laboratoire Bouchara (60 à  90 mg avec + 30% en cas de problèmes tel que Hépatite C). Attention, je parle de la méthadone prise en TSO.

Si tu en parles pour une prise "récréative", ce n'est pas la même chose du tout puisque l apersonne est naïve aux opiacés. Et balancer 60 mg de méthadone sur quelqu'un de naïf aux opiacés est plus que dangereux, l'overdose de méthadone étant mortelle. (DL = 1mg/kg de masse corporelle).

- Ton conseil sur l'attente d'une semaine entre deux prises pour avoir l'effet sérotoninénergique est surprenant. La méthadone se prend toutes mes 24 heures sous peine de ressentir monter un manque assez atroce.

Fil

pareil je n'ai rien compris au message de Chicken si ce n'est qu'effectivement l'effet seroto de la metha, je ne vois pas trop ce que c'est et d'apres mes lectures et expériences du produit cet effet n'existe pas vraiment pour les doses petites et faibles.

Quelqu'un qui ferait une dépression comme moi à  40 mg aurait presque intéret à  combiner avec un AD, et j'en témoigne. Il y a 20 jours j'étais pas bien du tout H24 - et dosé vers 40 mg apres etre revenu de 60 puis 50 mais j'étais TROP constipé hélas... 40 mg et pas bien et j'ai voulu revenir à  l'effexor mais à  cause de l'interaction connu entre ces 2 molécules, par précaution on m'a passé à  25mg. Et puis la finalement je vais 100 fois mieux et je suis meme revenu à  20 mg puisque j'ai encore augmenté l'effexor. Et j'ai bien la peche grave !

Bref les psychoactifs ne sont pas toujours mathématiques mais une chose est sure, prendre de la métha une fois par semaine ? Tres étrange comme concept


Posté par : ziggy | 10 février 2015 à  00:39

 
#42 Posté par : sud 2 france 10 février 2015 à  23:58
1 x/ semaine...oui, 1 bien étrange concept....si seulement....

Posté par : sud 2 france | 10 février 2015 à  23:58

Remonter

Pied de page des forums