soirée psychohead et magie / Les Blogs de PsychoACTIF

soirée psychohead et magie 



Eau-delà a écrit joliment:
Les choses rapprochent, la poésie, l'art, l'alcool.

Je ne supporte pas la solitude d'une femme face à un verre de bière. Surtout si elle sourit. Surtout si c'est une artiste.

Elle s'est glissée gentiment hier au comptoir du Holly Holster, près de moi en cravate, demandant si le tabouret était libre. Nous étions, avec Mike et un autre nouveau, à notre rencontre mensuelle psychoheads. Vous savez,  depuis un an, c'est le mardi de la première semaine pleine du mois, vers 19.00-20.00.

Magie des rencontres psychohead...

Mike et moi philosophions sur l'amitié : la folie de l'amitié, la tristesse de ses souffrances.

Allumé, le patron lançait des fléchettes et des lames dans le plancher autour de ses pieds, en dansant. Il versait directement les alcools dans la bouche de Mike, économisant ainsi de la vaisselle, sans doute. Moi ... J'en étais à ma deuxième ou troisième vodka, généreuse et polluée de Redbull. Alors! peut être je me trompe dans ma narration. Vous me pardonnez ?

Au bout de quelques moments, ça devait se produire! Elle et moi,  nous avons parlé. J'ai en tête la vision des mots qui sortaient de ses lèvres peintes en rouge. Elle était tout de noir vêtu, avec de petites bottines et un pantalon. De longs cheveux noirs. Un regard d'artiste qui parlait en souriant. Rapidement, deux vies inconnues qui se croisent,  déroulent successivement leurs deux intelligences, deux pratiques des produits, deux familles, deux vies professionnelles, deux idéaux…

Elle a refusé notre invitation à Mike et à moi de dîner ensemble, mais ce n'était pas grave.

A la fin, je lui ai posé une question secrète. Elle a compris, même si c'était non ! J'ai aimé ce moment de complicité… je pense que nous nous reverrons.

Mais.. J'espère qu'elle ne lira pas ces lignes !

en effet...

Ah les filles des arts plastiques… peu importe que vous soyez plus délurés que les autres. Peu importe que vous soyez plus vives et plus intelligentes. Peu importe que vous soyez si fortes de vos souffrances et de vos peines. Peu importe que l'on ressente, chaque fois que l'on vous voit, que plus qu'un autre vous êtes capables de changer le monde. Peu importe que vous preniez le cœur des femmes et des hommes comme vous prenez leur âme et que vous les arrosiez comme une fleur délicate afin de la magnifier dans le splendide jardin de votre œuvre! Peu importe, lorsqu'on a goûté à votre amitié, qu'on sache, enfin, ce qu'est d'exister ! Et peu importe qu'on comprenne que la mort n'aie plus d'importance.…

Car vous êtes dangereuses! vous êtes dangereuses pour les femmes et les hommes que vous aimez ! car après avoir été aimé, votre ami tombe, comme le toréador chute dans son arène, et que vous tournez alentour déchirant l'air et ses chairs de vos cornes acérées, et qu'allongé sur le sable, il se fait emporter par la mer en furie ivre de vos mots et de vos prophéties, perdant pied, perdant repère. Oui, vous êtes dangereuses, la mort et la vie se coïtent en vous comme le soleil et la lune. A trop vous comprendre, on souffre. Alors, vous perdre, ou vous fuir? On en crève.


Catégorie : Témoignages - 10 janvier 2018 à  23:00

Mots-clé : [alcool]



Commentaires
#1 Posté par : Eau delà 11 janvier 2018 à  09:50

Trop joli coeur


Posté par : Eau delà | 11 janvier 2018 à  09:50

 

#2 Posté par : sud 2 france 11 janvier 2018 à  18:23

Les filles "des arts plastiques"... Pourquoi cette distinction/généralité ????


Posté par : sud 2 france | 11 janvier 2018 à  18:23

 

#3 Posté par : Bootspoppers 11 janvier 2018 à  18:43

C'est différent des juristes par ex. Disons qu'elles sont différentes du fait de leur pouvoir créatif. Tu as raison. Je vise les artistes poètes musiciennes écrivaines et al...
Cela dit...
J'ai sûrement un.biais. Je sors à peine d'un chagrin d'amitié avec un génie plasticien et littéraire.


Posté par : Bootspoppers | 11 janvier 2018 à  18:43

 

#4 Posté par : funkyhunk 11 janvier 2018 à  18:57

Terrible... !

C'est à l'heure actuelle, le récit le plus poignant que j'ai lu.
Celui qui m'a le plus parlé, transporté.

Ce bar j'y étais, cette attirance intellectuelle je l'ai ressentie.
Cette vision de la femme charmeuse, usant de son pouvoir sans limite sur nous, le sexe non pas faible mais séductible, je la partage.
La femme est une formidable machine, capable de toucher n'importe quel colosse.

Tu vois, je crois que j'ai envie de la revoir,


Posté par : funkyhunk | 11 janvier 2018 à  18:57

 

#5 Posté par : Eau delà 11 janvier 2018 à  20:28

En tout cas, c’est flatteur pour nous (artistes délurées)


Posté par : Eau delà | 11 janvier 2018 à  20:28

 

#6 Posté par : funkyhunk 11 janvier 2018 à  20:58

Beaucoup ne le comprendront pas comme ça !
Derrière ce ton faussement accusateur, c'est une veritable ode aux artistes qui est faite...
Je me reconnais completement dans cet écrit, qui dépeint ces gens comme des génies...(ils en sont ! <3 )


Posté par : funkyhunk | 11 janvier 2018 à  20:58

 

#7 Posté par : sydney4ever 12 janvier 2018 à  20:57

Très Joli texte !


Posté par : sydney4ever | 12 janvier 2018 à  20:57

 

#8 Posté par : mikykeupon 16 janvier 2018 à  23:23

Me voilà, je me sentais obligé de poster dans ce blog, mais pour ça il me fallait du temps libre.

Effectivement ce fut une fois de plus un moment magique. Le premier de l'année 2018.
Nous étions peu, mais le bar étais remplit de drôle de zigotos, et quelques personnes qui avaient l'air de venir pour décompressé. Des personnes qui n'appartiennent pas forcément à l'univers punk, mais qui, je pense, y trouve de quoi souffler afin de ne pas craquer à cause du rude poids de la vie.

C'est vrai que le patron étais en forme, mais pas au début quand je suis arrivé. Il s'est motivé à base de vodka/red-bull bien chargé, les même pour mon ami Boots.
Il faut dire qu'il adore le principe de psychoactif et est très enthousiaste de nous voir tenter de changer le monde à notre façon, de se réunir régulièrement dans son fief, alors forcément il est plutôt généreux avec moi et m'offre souvent de coups à boire ou oublie de me faire payer des verres wine

Donc quand Boots est arrivé il était déjà bien chargé, au moins le 3ème verre en 1h de temps big_smile
Il chargea les verres de Boots comme les siens, à savoir pas du tout comme dans un bar "normal", ni comme à un client lambda. Plutôt comme ceux que l'on se sert pour une soirée bien arrosé punk1

Nous refaisions le monde comme le disait Boots à parler de chose intimes, qui nous font nous lever le matin, qui nous anime, qui nous motive à continuer notre chemin tant bien que mal.

Au bous d'un moment agréable dans cet havre de paix, enfin pour les allumés comme moi, et apparemment je ne suis pas le seul à aimer cet endroit wink, nous avions décidé de partir manger un truc ensemble dans le quartier. Mais, car il y a toujours un mais, au moment de partir une personne entra dans le bar. Au début je pensais à l'apparence, que c'était une personne qui n'était pas de ce monde mais avait besoin de décompresser, comme pas mal de personne ce soir là. Seulement cette personne est venu me demander si c'était içi la rencontre de Psychoactif...
Très heureux de voir un nouveau visage nous sommes restés un peu pour discuter, et ce fut très enrichissant car j'ai appris qu'il y avait des personnes qui tombaient sur Psycho, pas à la recherche de réponses sur les drogues, mais en faisant des recherches informatiques, sur le deep-web.
Bon, évidemment il était aussi consommateur, mais ce ne fût pas le but de sa recherche et m'a dit que la partie sur la sécurité et l'anonymat sur internet était bien foutu. La classe, enfin surtout pour notre cher Yog cool

C'est environ à ce moment que la femme artiste est arrivé (bon je ne suis plus très sûr du timing) et notre envie d'aller se restauré c'était quelque peu estompé.
A 4 nous parlions de tout et de rien, mais surtout, nous parlions à cœur ouvert, sans masque. C'est la magie de ces rencontres.

Au bous d'un moment nous sommes partie nous 3 manger un peu dans un restaurant du coin, nous avons continuer de parler, heureux de se retrouver ensemble. Pas besoin de se connaître, nous faisons tous parti de la même communauté, la communauté de Psychoactif.

Quand le repas fût fini je suis retourné au bar me faire offrir le digestif. J'avais eu l'apéro, il me fallait le digestif maintenant punk2

La femme n'étais plus là, mais le barman toujours à son post près à dégainer les bouteilles aussi vite que son état le permet. Il faut dire que ce n'est pas simple d'être barman dans ce genre de bar, et en prime il fait office de DJ.

En tout cas un très bon moment, et j’espère que vous serez de plus en plus nombreu.ses.x à venir.

Reputation de ce commentaire
 
C'est pas merveilleux cette tranche de vie? Je m'y croirai.. FunH.

Posté par : mikykeupon | 16 janvier 2018 à  23:23

 

#9 Posté par : CoachMigui 17 janvier 2018 à  11:46

La distance est un gros frein pour moi mais j'avoue que ça me tenterait de venir un jour ^^ Peut-être à un séminaire voir un week end si un jour il y a plus de motivés ! bravo pour avoir organisé ça en tout cas smile


Posté par : CoachMigui | 17 janvier 2018 à  11:46

Remonter

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB - Traduction par FluxBB.fr
Copyright : Psychoactif 2006-2018
Flux RSS de Psychoactif
Affichage Mobile - Contact


Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.


Licence Creative CommonsPsychoactif de https://www.psychoactif.org est sous licence CC by NC SA 3.0