TDAH : Cannabis : produit peut il remplacer la Ritaline ? / PsychoACTIF

TDAH : Cannabis : produit peut il remplacer la Ritaline ?

Publié par ,
2706 vues, 32 réponses
pierre team 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 11 Feb 2019
Messages: 6
Bonjour ,
J’ accompagne une personne dont le fils a substitué son traitement de Ritaline par la consommation de cannabis.
Est-ce qu’il a des personnes qui ont fait la même démarche ?
Et si oui pouvez-vous me partager les avantages et les inconvénients de cette substitution ?
Je vous souhaite une belle journée.

Dernière modification par pierre (24 février 2019 à  16:53)

Hors ligne


leo-1200 
Nouveau Psycho
300
Date d'inscription: 06 Oct 2014
Messages: 124
Bonjour, ce que je vais dire est valable pour moi peut être pour d'autre, pour les avantages premièrement je dirais la déprime en moin euphorie+, je pense qu'il y a moin de repercution sur la santé, pour l appétit le cannabis est mieux je pense après avec une grosse consommation de cannabis ca a tendance à le baisser.

Pour les inconvénient, il est facile de tomber dans la dépendance,c'est pour ca que je conceil de le consommer en le mangant, le dosage est pas facile à trouver, encore plus en ingestion, la manière de consommer est moin pratique.
La ritalin m'aide plus que le cannabis à me concentrer.
Bon j'ai jamais trouver le bon dosage en même temps j ai pas essayer de la trouver, car fumer dans un but récréatif mais il vrai que ca aide à se concentrer question de dosage.
La mémoire peu posé problème mais pas pris assez de ritalin pour comparer.

Conclusion j'oppterais plus pour le cannabis mais à surveiller.
Enfaite tu parle de cbd uniquement ou avec thc ?
Et pourquoi prend t il de la ritalin ?

Dernière modification par leo-1200 (19 février 2019 à  17:33)

Hors ligne


Cusco 
Adhérent PsychoACTIF
France
2600
Lieu: Ouest
Date d'inscription: 15 Sep 2015
Messages: 1840
Blogs
Pour moi, on me prescrit de la ritaline contre le craving et la consommation de coke, voir alcool.
L alcool n'étant plus un problème pour moi je dois admettre que ça marche très bien pour la coke.
J'ai vu l infirmière du CSAPA hier qui m'a dit qu'on était pas encore parvenu au dosage adéquat.
Je suis sous prescription de 20mg matin et midi. Je devrais passer à. 30mg×2 par jour là semaine prochaine.
Pour la concentration j'ai remarqué que j étais beaucoup plus actif et concentré sur les tâches que j'ai à faire (papiers, rdv, ménage propreté chez moi) sans pour autant devenir maniaque.
Pour le cannabis ça peut/doit supporter l envie de fumer trop souvent (par exemple je fume à peine sous ritaline et je me suis mis à la e.cigarette)
Alors pourquoi pas... Mais le risque de dépendance est à mon avis à surveiller.
Tout dépend ton mode de consommation et si il est élevé ou non.
Je peux me tromper, c'est juste mon avis personnel

La vie est une période aléatoire entre le néant et le néant (L.B)

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11800
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5991
La ritaline comme le cannabis sont indiqués pour les TDHA.
Ces personnes seraient un sous groupe pour lequel le cannabis permet un épanouissement cognitif, alors que pour la plupart d'entre nous, c'est un frein cognitif important surtout en l'absence de tolérance aux effets. (mais aussi de la composition en cannabinoides, le CBD limitant le frein cognitif et la réduction de la mémoire de travail)
En l'absence de prescription et dans un cas d'automédication, la RDR est de mise : un traitement ne se fume pas et se vaporise, sinon, il est aussi possible d'utiliser des teintures mères.

L'idéal, c'est d'avoir le soutien d'un psychiatre/médecin qui assurera un suivi.
Les TDHA sont souvent prescrits par les médecins ou ils accompagnent volontiers les patients qui s'automédiquent avec succès même quand le cannabis est fumé avec du tabac sans réel contrôle des dosages en cannabinoides.

D'autre part, idéalement, il faut une prescription et du cannabis en pharmacie, ou recourir à l'autoproduction qui me parait plus pertinente dans la durée malgré les risques judiciaires que de recourir au marché noir.

Mais le risque de dépendance est à mon avis à surveiller

Salut, je suis d'accord avec certaines nuances.

Le cannabis, traitement ou pas peut générer une dépendance, sans forcément générer d'addiction ou consommation problématique.

Cette dépendance pour les personnes soignées pour un TDHA doit être majorée par la survenue d'effets rebonds des symptomes avant traitement.

Dépendance ne signifie pas "addiction".
J'ai été dépendant de la morphine pour des douleurs, je n'en ai jamais souffert au contraire. (juste un souci de constipation chronique mais je ne pouvais plus me marcher assez pour réguler le tout, malgré cela mon confort de vie a changé)

Des études récentes montrent qu'un ratio THC/cbd DE 1/1 est efficace. (c'est un ration qui ne fait pas planer ou très rarement sur des sujets naïfs et en début de traitement et il permet d'éviter de brider la mémoire de travail chez le "commun des mortels")

Science/Homme: Les étudiants atteints de TDAH sont plus susceptibles de consommer du cannabis
Lors d’une étude portant sur 1748 étudiants âgés de 18 à 25 ans, ceux avec un diagnostic de TDAH (Trouble du Déficit de l'Attention avec Hyperactivité) étaient plus susceptibles d'avoir consommé de l'alcool fréquemment, d'être des consommateurs réguliers de cannabis et d'avoir utilisé d'autres drogues au cours de la dernière année.
Département de Psychologie, Université East Carolina, États-Unis.
Mochrie KD, et al. J Am Coll Health. 2018:1-5.

Science/Homme: utilisation du cannabis en cas de trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH)
Plusieurs études ont mis en évidence des changements dans la densité striatale du transporteur de dopamine, en cas de TDAH. Les auteurs ont indiqué qu’il est possible que la consommation de cannabis et de cocaïne soit responsable d’un niveau moindre de la densité striatale, dans ce groupe, ce qui aiderait à comprendre les bases neurobiologiques de la théorie de l’automédication des adolescents présentant un TDAH.
Laboratório de Medicina Nuclear do Complexo Hospitalar Santa Casa, Porto Alegre, Brazil.
Silva N Jr, et al. Clin Nucl Med. 1é juillet 2013 . [in press]

Science/Homme: Le cannabis a réduit les symptômes du TDAH lors d’une petite étude clinique

Dans une petite étude contrôlée par placebo avec 30 adultes atteints de TDAH (trouble du déficit de l'attention avec hyperactivité), un extrait de cannabis (Sativex) a réduit leurs symptômes. Les participants ont été assignés au hasard pour recevoir soit du cannabis, soit un placebo. Les résultats ont été publiés par des chercheurs du King's College London et d'autres institutions scientifiques du Royaume-Uni.

Le cannabis a été associé à une amélioration significative de l'hyperactivité / impulsivité et de l'inhibition d'une mesure cognitive, ainsi qu’une tendance à améliorer l'inattention et la labilité émotionnelle. Les chercheurs ont écrit que "les adultes atteints de TDAH peuvent représenter un sous-groupe de personnes qui subissent une réduction des symptômes et des troubles cognitifs après l'utilisation de cannabinoïdes".

Cooper RE, Williams E, Seegobin S, Tye C, Kuntsi J, Asherson P. Cannabinoids in attention-deficit/hyperactivity disorder: A randomised-controlled trial. EUR Neuropsychopharmacol. 30 Mai 2017.in press]

Science/Homme: Selon un petit essai clinique le cannabis peut être utile dans le traitement du TDAH

L'extrait de cannabis Sativex a amélioré l'hyperactivité et l'impulsivité chez les patients atteints de TDAH (déficit de l'attention avec hyperactivité) selon une étude menée par des chercheurs du King's College de Londres et d'autres institutions médicales de Londres. Les données ont été présentées au 29ème Congrès de l'ECNP, du 17 au 20 septembre 2016 à Vienne, en Autriche, et publiées dans EURopean Neuropsychopharmacology. 30 patients atteints de TDAH ont reçu du Sativex ou un placebo pendant quatre semaines.

Il y a eu une amélioration significative de l'hyperactivité/impulsivité (p = 0,03) et une tendance à l'amélioration de l'inattention, de la performance cognitive et de la labilité émotionnelle. Les auteurs ont écrit que «bien que les résultats individuels n'aient pas atteint les niveaux de signification conventionnels, les effets sur plusieurs mesures ont montré des améliorations constantes dans la cognition et le comportement. Le TDAH peut représenter un sous-groupe d'individus qui gagnent une amélioration cognitive et une réduction des symptômes du TDAH par l'utilisation de cannabinoïdes.»

Cooper RE, Williams E, Seegobin S, Tye C, Kuntsi J, Asherson P. Cannabinoïdes dans le trouble déficitaire de l'attention/hyperactivité: essai randomisé contrôlé. EURopean Neuropsychopharmacology 2016;26:S130.

Présentation PowerPoint de la discussion

https://www.cannabis-med.org/?lng=fr

Dernière modification par Mister No (20 février 2019 à  08:27)


Just say no prohibition !

Hors ligne


pierre team 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 11 Feb 2019
Messages: 6
Bonjour,
Mercie beaucoup pour vos retours.
Si je résume, la consommation de  cannabis  peut réduire les symptômes d’une personne ayant un TDAH.
Les deux produits ( ritaline et cannabis) peuvent être consommés simultanément.
Il y a bien sur une question de dosage avec un  risque pour le THC d’une « dépendance » et d’une difficulté de mémorisation.
Il faut donc que la personne, et chaque personne est différente, puisse ajuster son « traitement » en fonction des effets recherché.  (Atténuation des symptômes TDAH, récréatif ou « antidépresseur ».)
Est-ce que cela vous semble correct ?

Hors ligne


Recklinghausen 
Modérateur
France
3720
Lieu: dans ma famille. N'y. Y.
Date d'inscription: 09 Mar 2015
Messages: 6185
Salut,

Le petit soucis du raisonnement est à mon sens ce qui est mis sous le nom cannabis...

Il existe un panel important de variétés, qui ont leur effet propre.

Et il existe de nombreuses façons dont il est présenté : sous forme d'herbe, de résine, d'huile voir d'autres concentrés.

S'il souhaite " se soigner " , ce qui signifie à titre personnel, trouver un équilibre pour vivre un quotidien le meilleur possible, il serait bon d'éviter l'approvisionnement sur le marché noir, qui fourni la plupart du temps un produit de qualité incertaine et variable.

Ensuite, je dirais que... Tout dépend de lui !!!

Suivant sa tolérance, sa résistance, ses réactions vis à vis de certains produits... Il trouvera le ou les produits qui lui conviendront le mieux.

S'il est majeur, bien entendu ( je déconseille de consommer un psychotrope, quel qu'il soit, sans suivi médical à la clef pour les mineurs, qui ont leur cerveau en plein développement ), puisque le corps médical n'a pas la Loi de son côté en France pour prescrire du cannabis ( quelque soit sa forme ou sa variété ).

Pour ce qui est de consommer plusieurs produits psychotropes, il s'agit d'expériences personnelles qui ont été raconté ( Cusco s'est même fendu d'un rappel en fin de post ).

Rien ne dit que " le fils d'une personne que tu accompagnes " thinking supportera un tel combo, et s'il lui sera positif.

Le mieux serait surement que le fils en question puisse venir poser ses propres questions et ses propres interrogations, non ?
S'il s'en pose, évidemment !!!

Se serait beaucoup plus simple que de discuter avec un proche... Pour le rassurer ?


@ +


Reck.
Reputation de ce post
 
CQFD... +1. Cusco

L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.

Hors ligne


leo-1200 
Nouveau Psycho
300
Date d'inscription: 06 Oct 2014
Messages: 124
Le truc c'est que les deux substance pris simultanément ce combine et font un effets plus fort et je pense un risque accru de dépendance et je pense qu'il serait plus judicieux d'en selctioner un des deux, car la ritalin augmente le risque de dépendance futur donc jumeler avec du cannabis je suppose que c'est encore pire.

Sinon comme varité de cannabis je conseillerais plutôt du cannabis à dominance sativa. Le mieux est de tester plusieur sorte à des des taux différent de thc pour ce qui lui conviendrait le mieux.
L'indica perso ca me démotive complet.

Mais comme la souligné recklinghausen il est difficile d'obtenir tous le temps le même produit, à moin de le faire pousser, à mon avis qui est le choix le plus judicieux, après je ne connaît pas la législation dans ton pays concernant la culture de cannabis.

Dernière modification par leo-1200 (22 février 2019 à  07:50)

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11800
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5991

l faut donc que la personne, et chaque personne est différente, puisse ajuster son « traitement » en fonction des effets recherché.  (Atténuation des symptômes TDAH, récréatif ou « antidépresseur ».)
Est-ce que cela vous semble correct ?

Pas tout à fait.
Le commun des mortels voit sa mémoire de travail bridée sous les effets du cannabis.
Les études ont montré que pour les personnes atteintes de TDHA paradoxalement le cannabis augmentait leur capacité de concentration, alors que c'est exactement l'inverse chez la plupart d'entre nous.

Il y a bien sur une question de dosage avec un  risque pour le THC d’une « dépendance » et d’une difficulté de mémorisation.

Bah non, en fait, en pratique, les personnes souffrant de ce trouble utilisent souvent des souches récréatives qui leur sont utiles.
Je ne sais pas si des préparation attendries par du CBD ou avec très peu de THC sont efficaces pour cette pathologie.

Les deux produits ( ritaline et cannabis) peuvent être consommés simultanément.

Rien ne démontre que l'association est risquée comme alcool et coke qui forment une nouvelle molécule par exemple.
Ce point est à éclaircir auprès d'un généraliste, mais d'après mon expérience, les patients choisissent de laisser tomber la ritaline car le cannabis a en plus d'augmenter leur capacité de concentration et d'apprentissages apaise aussi l'humeur, l'angoisse et régule bien le sommeil.
Les TDHA, ce n'est pas simplement des troubles de l'apprentissage et de la concentration, ils ont des répercussion sur le moral, l'angoisse et le sommeil.

Quand au risque de dépendance, il faut le relativiser pour un traitement de maintien avec un suivi médical de qualité, des personnes formées...

Le plus gros risque pour moi, c'est d'opter pour le tout chimique, ritaline ou cannabinoides et de ne pas aussi privilégier un suivi et une aide psy.

puisque le corps médical n'a pas la Loi de son côté en France pour prescrire du cannabis ( quelque soit sa forme ou sa variété )

C'est pas tout à fait exact.
Je connais des médecins français qui rédigent des ordonnance pour du cannabis ou des extraits en pharmacie et ce depuis plus de 10 ans...
La loi ne les prive pas et surtout, leur éthique leur permet de tout mettre en oeuvre pour soigner ou soulager les patients, y compris quand ils estiment justifié d'un point de vue théra que le patient prenne des risques en allant dans une pharmacie hollandaise par exemple.
Ces médecins ont même le courage de rédiger des courriers, des lettres pour que les patients puissent se défendre face à la justice en cas de souci...
Ils sont pour l'instant l'exception, mais seront de plus en plus nombreux à l'avenir.

Big pharma ne pouvant plus trop juguler l'info et manipuler les médecins qui communiquent de plus en plus sur le web a décidé d'investir en masse en déposant des brevets.
Ils veulent récupérer les marchés qui seront perdus.
Quand on sait que du chanvre peut remplacer avec succès la morphine dans le cadre de certaines douleurs, que de plus en plus de médecins s'informent, il fallait bien s'attendre à un changement de stratégies économiques.

Dernière modification par Mister No (22 février 2019 à  09:24)


Just say no prohibition !

Hors ligne


pierre team 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 11 Feb 2019
Messages: 6
Bonjour et merci encore pour vos contributions,
Oui je suis d’accord il faut mieux que la personne concerner consulte directement des spécialistes dons vous faite partie et se face accompagner par un psy , mais pour le moment elle ne le souhaite pas .  Ce sont ses parents qui font la démarche, pour leur fils, mais surtout pour leur couple qui est mis à rude épreuve.
Ma démarche consiste, sur ce point-là, à soutenir les parents, à leur donner des informations pour qu’à leur tour ils puissent soutenir leur enfant.
À partir de vos retours, je vais nuancer ma réflexion.
Par un effet paradoxal, le cannabis peut permettre à la personne souffrant d’un TDAH de retrouver une capacité à  se concentrer.
Il y a une possibilité «  d’accoutumance » , mais le traitement de Ritaline est aussi un traitement à long terme.
La difficulté réside dans la nature du cannabis, ou produit dérivé. Concentration en THC et fait nouveaux pour moi la variété du produit (comme pour le thé !)
Autre question, peut être naïve, pour moi le cannabis a un effet apaisant, relaxant, hors il semble que cela produise le contraire chez cette personne excitation, énervement et même violence.
Est-ce que cela peut être un autre effet paradoxal ? Ou bien il y a une autre problématique sous jasant. ( ce que je présent )
Dernier point.
Je connais le médecin traitant de cette famille. Elle est asses ouvertes. Est que je peux en savoir un peu plus sur la démarche que font les autres médecins ?
Est-ce qu’ils font une ordonnance pour un médicament que l’on trouve dans un autre paye ou est-ce qu’ils indiquent que le THC est un élément thérapeutique pour la personne.
Je vous souhaite une belle journée.

Hors ligne


leo-1200 
Nouveau Psycho
300
Date d'inscription: 06 Oct 2014
Messages: 124
Pour l'effet ca dépend de la variété et de la personne, y'a deux "catégorie" sativa et indica mais la plus par du temps ce sont des croisement du au temps de floraison plus long du cannabis sativa ou pour faire des alliages.

Le cannabis sativa me fais comme effet légère stimulation à forte, euphorie même détente ce cannabis ce prête plus à être fumer en journée.
ca me fais travaillé le cerveau, ce qui me permet de faire de l'introspection qui est très pratique quand on penche sur un problème telle qu'il soit ca me permet d avoir un regard externe sans que mon jugement alterne mes pensée c'est très pratique.

Tandi que le cannabis indica et réputée plus cassant genre détente, pour dormir, sur moi il à un effet plus lourd comparer au sativa qui a un effet moin perceptible plus subtil, je dirais l'indica rend lourd et la sativa léger.

Ça ne ma jamais rendu en colère sur moi ca fais effets inverse quand je fume c'est comme si tous mes problème s'envolait + le sativa que l'indica.
Pratique pour ce concentrer surtout si on a pas la vie facile..

Peut être n'a t'il pas trouver le cannabis qui lui convient, j'ai entendu une fois qu'une personne le cannabis l'enervait Ça m avais paru bizard.
Quand ca lui fais cette effets avait t il prit la ritalin en même temps ?
À oui paranoïa ca me le fait avec certains vérité genre pour siter la skunk, j'en fume pas ca me met mal..
La variété est très importante pour l'effet.
J'opte pour le problème sous jacent perso, est ce que ca lui fais le même effets avec l'alcool ? Ca peu déjà donner une piste.
Je connais pas mal de personne qui fume et j'ai entendu ca qu'une fois enfain deux maintenant.

Ah ouais et petit conseil, il est mieux de ne pas lui laisser les médicament, lui donner jours après jours, ca peu éviter pas mal d abus et je sais de quoi je parle..
Et aussi d'être assis devant et éviter d'être à coter de quelqu un avec qui il discute beaucoup, franchement si j'avais fait ca, je suis sur que j'aurais bien mieux réussi à l'école.
Et aussi discuter avec l'enseignant, pour lui demander de bien vérifier ci l'élève à bien compris et lui expliquer personnellement si possible bien sûr où le mettre a coter d'un élève qui a de la facilité  des fois c'est plus facile de comprendre l'explication d'un élève que celle du professeur.

Avant il m'étais impossible de me concentrer en classe, je discutait tous le temps, j'écoutais rien mais maintenant je m'asseil devant à coter de personne pouvant me déranger et j'arrive à me concentrer, j'en arrive même à aimer certain cours voir tous, car en écoutant je m'en rend compte que c'est intéressant, après le profeseur joue beaucoup.
Franchement j'aurais jamais penser un jours que je pourrais aimer l'école.
Et je ne prend rien au cours.

Dernière modification par leo-1200 (22 février 2019 à  14:30)

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11800
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5991

Autre question, peut être naïve, pour moi le cannabis a un effet apaisant, relaxant, hors il semble que cela produise le contraire chez cette personne excitation, énervement et même violence.

No problemo, je ne pense pas qu'il s'agisse d'un effet paradoxal.
Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage... ça doit pas être évident pour les parents ou même les profs.
Un peu d'euphorie, je veux bien, mais excitation ou énervement ne sont pas des effets liés aux effets du high.
Quand à la violence, il est prouvé que l'alcool augmente le risque contrairement au cannabis.

Concentration en THC et fait nouveaux pour moi la variété du produit

Par exemple, bedrocan commercialise une herbe en pharmacie chargée en THC.
Un ratio élevé de cannabis n'écarte pas un usage thérapeutique.
En revanche suivant les besoins de la personne, le CBD ou le CBG peuvent modifier les effets du THC.
Le CBG aide à rendre le ressenti du THC plus agréable, nettement moins anxiogène, il augmente la "relaxation" psychique dans l'alchimie.

Est que je peux en savoir un peu plus sur la démarche que font les autres médecins ?
Est-ce qu’ils font une ordonnance pour un médicament que l’on trouve dans un autre paye ou est-ce qu’ils indiquent que le THC est un élément thérapeutique pour la personne.

La position qui domine désormais en France, c'est que les médecins s'informent et ils ont le recul aussi pour observer des patients qui fonctionnent bien avec cette plante et qui en parlent de plus en plus facilement.
Les mouches ont changé d'äne.
Un psychiatre qui suit un patient schyzo va lui conseiller de réduire les risques, vaporiser et idéalement consomme des plantes riches en CBD... Même quand son patient culpabilisé et en ayant marre de se fournir au marché noir lui demande une cure.
Le médecin, un psy lui répond que la cure et les médocs prescrits seraient pire que sa conso, vu qu'il est stabilisé et que le cannabis l'aide grandement.
Part contre, il le fume, du spliff du marché noir et il a besoin d'environ 200 euros par mois et est à l'AAH.
Dernièrement, mon pote a des idées noires le matin, son psychiatre luyi a expliqué que c'était certainement un effet secondaire de son TTT (zyprexa haldol vu que grace au cannabis son psy et lui ont retiré les benzo et somnifères tout en diminuant l'haldol.)
Le mieux pour ces parents serait de l'emmener consulter un psy ou un neuro psy après avoir contacté une asso pour le canna théra.
En attendant, informer le prescripteur de ritaline est la meilleure option.

Est que je peux en savoir un peu plus sur la démarche que font les autres médecins ?

Des médecins prescrivent... encore trop rarement en France.
Ils se mettent à la RDR avec leurs patients qui s'automédiquent, c'est déjà une évolution.
L'option traitement à l'étranger me parait couteuse en plus d'induire des risques judiciaires.
Si ils ont les moyens, go, sinon, il faudra bricoler, idéalement avec l'aval d'un médecin qui accompagne en termes de RDR cette automédication.

Belle journée à toi !

PS : je ne suis pas psychiatre donc difficile de te répondre sur un éventuel double usage, mais de nombreux patients trouvent plus de confort avec juste du cannabis et sans la ritaline qui elle aussi ne doit pas être dénuée d'effets secondaires.
Je sais que des psy prescrivent du cannabis en lieu et place de la ritaline, mais je n'en connais pas en France, il vaut meiux se tourner vers une asso.

Franchement j'aurais jamais penser un jours que je pourrais aimer l'école.

C'est assez déconcertant, ce qui me ferait décrocher ou donner envie d'aller ailleurs qu'en cours permet à certains d'acquérir une plus forte capacité de concentration et de rentrer plus facilement dans les apprentissages.

Par un effet paradoxal, le cannabis peut permettre à la personne souffrant d’un TDAH de retrouver une capacité à  se concentrer.
Il y a une possibilité «  d’accoutumance » , mais le traitement de Ritaline est aussi un traitement à long terme.

super

Tu ne peux pas combler à toi seul les failles de notre système de santé.

Le mieux serait surement que le fils en question puisse venir poser ses propres questions et ses propres interrogations, non ?

Avec un géné qui le soutient et une aide rdr, ce serait déjà pas mal.
Il a quel âge. (ne me réponds pas 9 ans rasta)

Dernière modification par Mister No (22 février 2019 à  15:22)


Just say no prohibition !

Hors ligne


pierre team 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 11 Feb 2019
Messages: 6
Bonjour,
Je vous rassure je pense qu’il a 22 ou 23 ans.
Si lors de ma  prochaine consultation le sujet arrive, j’ai de quoi échanger avec les parents.
En commencent par deux trois vérifications à faire avec eux.
C’est un bon début je pense.
je ne serais pas étonné que dans les semaines qui viennent leur fils  fasse  une démarche pour obtenir du soutient  (rdr en CJC par exemple).
Je vous donnerais des nouvelles notamment de la réaction du médecin.
Merci encore.

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11800
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5991
Pas de quoi.

22 ou 23 ans... et bien c'est tant mieux, en plus il est légitime qu'il décide de lui même.

Dernière modification par Mister No (22 février 2019 à  15:47)


Just say no prohibition !

Hors ligne


krash
Duplodocus
762
Lieu: clavier pas musical
Date d'inscription: 18 Mar 2016
Messages: 433
Blogs
Je me demande si sa consommation de cannabis n'a pas quelque chose à voir avec le sommeil (la ritaline est un psycho-stimulant, et ça tape sur le coeur)...
Le cannabis ça peut rendre agressif, par exemple s'il y a un problème sous-jasant, comme vous dites. Cette personne ne souhaite pas être accompagnée par un psy apparemment. Exposer la situation ici sans en avoir parlé avant, sans son accord, peut-être un problème (sous-jasant).

Pour ce qui est du traitement à proprement parler, l'important je pense est de ne pas passer du côté récréatif. Si cette famille traverse un moment de crise ou un passage difficile, le cannabis, avec son côté mental, hallucinogène, me laisse perplexe.

pierre team a écrit

les avantages et les inconvénients de cette substitution ?

Avantage, meilleur sommeil. Inconvénient, trop réfléchir, catalyseur de violence.

Peut être que cette personne va très bien et sait très bien ce qu'elle fait.

(Je ne suis pas médecin)

Dernière modification par krash (23 février 2019 à  08:22)

Reputation de ce post
 
Attention aux affirmations sans fondement No

"Les réseaux sociaux ont réalisé une prouesse: ils ont étendu le commérage à l'échelle mondiale."
La connerie, c'est contagieux.

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11800
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5991
Le cannabis catalyseur de violence ? gne

Source ? thinking

Just say no prohibition !

Hors ligne


krash
Duplodocus
762
Lieu: clavier pas musical
Date d'inscription: 18 Mar 2016
Messages: 433
Blogs

Mister No a écrit

Le cannabis catalyseur de violence ? gne

Source ? thinking

Moi


"Les réseaux sociaux ont réalisé une prouesse: ils ont étendu le commérage à l'échelle mondiale."
La connerie, c'est contagieux.

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11800
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5991
Je voulais juste rajouter qu'employer le terme substitution ne me parait pas judicieux.
Il me semble que la substitution dun produit par un autre se fait avec des molecules proches ou de la meme famille.
Ici ritaline ou cannabis quand ils sont prescrits pour des TDHA sont très différents avec un mode d'action différent.
Le terme de remplacement me parait plus approprié.
C'était l'enculage de mouche du soir.
En fait, non, ce n'est pas anodin.
Un ttt de substitution est prescrit pour un usage de drogue dans le cadre d'une addiction, ce qui n'est pas le cas de ce jeune homme.
Il a tout simplement remplacé un traitement par du cannabis qui pourrait lui être prescrit.
Ça peut éventuellement poser des soucis de représentations... Mais j'avoue que c'est un peu flatter la croupe des mouches.

Dernière modification par Mister No (23 février 2019 à  22:47)


Just say no prohibition !

Hors ligne


Cusco 
Adhérent PsychoACTIF
France
2600
Lieu: Ouest
Date d'inscription: 15 Sep 2015
Messages: 1840
Blogs
Salut
Ben dis donc tu y vas sec Krash avec Mr No.
Apprendre à connaître les gens est de longue haleine mais là franchement tu t acharnes.
Peut-être pourrais-tu trouver d'autres style de phrases moins agressives ?
Moi la ritaline me convient, je n'ai même pas envie de fumer tout court. Ni clopes, ni bédo.
Ne prends pas mon post pour une agression mais pour un ressenti. Mon ressenti.
Je laisse la discussion reprendre sereinement si possible.

La vie est une période aléatoire entre le néant et le néant (L.B)

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11800
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5991
Salut Cusco.

Tu as été diagnostiqué TDHA ?
Ce jeune homme a bénéficié d'une prescription de ritaline pour ce trouble pas pour éviter un craving.
Pour ce trouble les psychiatres peuvent prescrire du cannabis en lieu et place de la ritaline et dans ce cas le cannabis est la solution et non le problème.
En Amérique certains médecins n'hésitent pas à prescrire le cannabis à des enfants à qui on peut prescrire de la ritaline parfois dès l'ecole primaire en France.
Pour moi le plus importants c'est que medecins et patients aient un eventail plus large.
Pour le clash cash krash trash je t'ai envoyé un MP histoire de pas polluer le sujet pour une légende urbaine qui stigmatise patients et consommateurs de cannabis. drapeau-blanc
Légende urbaine, pas de témoignage en je ou du parcours pro, pas de sources... Désolé si je parais sec du coup.

Bonne journée.

Dernière modification par Mister No (24 février 2019 à  15:57)


Just say no prohibition !

Hors ligne


Cusco 
Adhérent PsychoACTIF
France
2600
Lieu: Ouest
Date d'inscription: 15 Sep 2015
Messages: 1840
Blogs
Re

Non pour moi il m'a suffit de convaincre le doc que c'était vachement efficace, ce qui est vrai
Je ne suis pas TDHA mais en invalidité ce qui ne rentre pas en ligne de compte.
J y vais demain je pense être à 2×30mg par jour, ce qui ne sera pas encore assez je pense mais qui sait....
Cette fois ci faudrait que je prenne mon traitement normalement et non en une semaine....

La vie est une période aléatoire entre le néant et le néant (L.B)

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11800
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5991
Vu que le titre a changé je vais apporter mon avis à cette nouvelle question.
J'ai travaillé avec des enfants de moins de 10 ans sous ritaline.
C'est un traitement à vie certainement mais je laisse les questions d'ethique et du bien fondé de ce traitement au médecin.
Pareil quand des psy prescrivent des cannabinoides en lieu et place de la ritaline.

Pour moi la vraie question est : comment un medecin en France peut-il prescrire ou accompagner ses patients quand l'usage medical des cannabinoides est envisagé ?

Bonne journée a tous les agités. smile

Dernière modification par Mister No (26 février 2019 à  20:30)


Just say no prohibition !

Hors ligne


Cusco 
Adhérent PsychoACTIF
France
2600
Lieu: Ouest
Date d'inscription: 15 Sep 2015
Messages: 1840
Blogs
Salut Mr No (homard m'a tué)
Hier j'ai été chercher ma 3eme prescription de ritaline 30+20mg.
Et ben j'en ai déjà marre ! Je suis gelé dû aux amphétamines, pas dormi et un goût d y reviens y.
On me prescrit ça contre le craving de coke c'est pire... Le cannabis aurait fait mon affaire je pense mais voilà ; vive la prohibition française.
Je vais calmer le jeu heureusement hier le pharmacien ' n'avait que des gélules de 30mg et je me suis bien activé avant que ma gosse reviennent pour la semaine.
Je trouve ce médoc dangereux selon certains critères.

La vie est une période aléatoire entre le néant et le néant (L.B)

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11800
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5991

Cusco a écrit

Salut Mr No (homard m'a tué)
Hier j'ai été chercher ma 3eme prescription de ritaline 30+20mg.
Et ben j'en ai déjà marre ! Je suis gelé dû aux amphétamines, pas dormi et un goût d y reviens y.
On me prescrit ça contre le craving de coke c'est pire... Le cannabis aurait fait mon affaire je pense mais voilà ; vive la prohibition française.
Je vais calmer le jeu heureusement hier le pharmacien ' n'avait que des gélules de 30mg et je me suis bien activé avant que ma gosse reviennent pour la semaine.
Je trouve ce médoc dangereux selon certains critères.

Salut!
Omer m' a tué celui qui sommeil en moi se réveille facilement lol

Quand tu as du cannabis tu sens une désappétence pour la coke ? Moins de cravings ?

a plus !

Dernière modification par Mister No (26 février 2019 à  21:18)


Just say no prohibition !

Hors ligne


Cusco 
Adhérent PsychoACTIF
France
2600
Lieu: Ouest
Date d'inscription: 15 Sep 2015
Messages: 1840
Blogs
Salut Mr No

Autant avant je ne fumais que pour l appétit car sinon ça me rendait parano, crise d'angoisse etc ..
Sauf entouré d'autres personnes.
Maintenant et depuis que je ne bois plus c'est le contraire, besoin de rien d'autre. Si un valium avant de dormir ou un Stilnox, zolpidem.
En plus je n'ai pas loin à aller mais les finances ne suivent pas forcément.

La vie est une période aléatoire entre le néant et le néant (L.B)

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11800
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5991
Salut !

C'est une triple problématique le marché noir :

- produits pas forcément adaptés à chacun
- aucune garantie de ne pas consommer un produit adultéré
- cout astronomique pour des gros besoins

Je ne parle pas des risque judiciaires communs aussi à l'autoprode ou aller toper en pharmacie à l'étranger avec une ordo...

Si tu as un matos un peu corsé avec un potentiel anxiogène, tu peux mixer avec une herbe riche en CBD par exemple. wink

Soit les patients peuvent assumer les couts pour se fournir en pharma avec une ordo, soit ils s'autoproduisent, le pire étant le recours au marché noir qui est sollicité souvent pour soulager les patients qui n'ont pas le choix.

@+

Just say no prohibition !

Hors ligne


krash
Duplodocus
762
Lieu: clavier pas musical
Date d'inscription: 18 Mar 2016
Messages: 433
Blogs

Cusco a écrit

Salut
Ben dis donc tu y vas sec Krash avec Mr No.
Apprendre à connaître les gens est de longue haleine mais là franchement tu t acharnes.

C'est que ces posts me sont parfois plus démoralisants et neurotoxiques que certaines drogues, Je ne suis pas certain de comprendre ces buts et intentions sur le forum. Plein de beaux articles avec des sources c'est bien, mais ces retours de battons "l'air de rien", faut pas éxagérer non plus... Manier la dactilo est une chose, orienter un discours en est une autre, et jeter l'opprobre encore une autre (et sûrement la pire).
Il n'est pas évident d'expliquer en longueur les pourquoi et les comment, quand le savoir est acquis de façon empirique. Et comparer cela avec des généralités et des pratiques machinales acceptés et éprouvés par la majorité, dans un style académique impersonnel, n'a que peu de sens.

Mister No a écrit

Vu que le titre a changé je vais apporter mon avis à cette nouvelle question.
J'ai travaillé avec des enfants de moins de 10 ans sous ritaline.
C'est un traitement à vie certainement mais je laisse les questions d'ethique et du bien fondé de ce traitement au médecin.
Pareil quand des psy prescrivent des cannabinoides en lieu et place de la ritaline.

Pour moi la vraie question est : comment un medecin en France peut-il prescrire ou accompagner ses patients quand l'usage medical des cannabinoides est envisagé ?

En France le TDAH n'est pas reconnu comme maladie chez l'adulte. Arrivé à la majorité, les enfants (TDAH) sous ritaline, se voient prescrire du Tercian (neuroleptique) à la place. La source, c'est la loi.


"Les réseaux sociaux ont réalisé une prouesse: ils ont étendu le commérage à l'échelle mondiale."
La connerie, c'est contagieux.

Hors ligne


krash
Duplodocus
762
Lieu: clavier pas musical
Date d'inscription: 18 Mar 2016
Messages: 433
Blogs

krash a écrit

Mister No a écrit

Le cannabis catalyseur de violence ? gne

Source ? thinking

Moi

Pour toi, Mr No (Mr Prohibition?)

Des tas de bagarres ont lieu sous influences du cannabis (souvent associé, à l'alcool par exemple). Une décompensation, ça aussi c'est une sorte de catalyse. Une accumulation de stress, ça s'exprime aussi de différentes façons.
Cela illustre ceci:

Autre question, peut être naïve, pour moi le cannabis a un effet apaisant, relaxant, hors il semble que cela produise le contraire chez cette personne excitation, énervement et même violence.
Est-ce que cela peut être un autre effet paradoxal ? Ou bien il y a une autre problématique sous jasant. ( ce que je présent )


"Les réseaux sociaux ont réalisé une prouesse: ils ont étendu le commérage à l'échelle mondiale."
La connerie, c'est contagieux.

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11800
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5991

En France le TDAH n'est pas reconnu comme maladie chez l'adulte. Arrivé à la majorité, les enfants (TDAH) sous ritaline, se voient prescrire du Tercian (neuroleptique) à la place. La source, c'est la loi.

Je ne sais pas d'où tu tiens ces infos, Il va falloir dépatouiller le vrai du faux. hmm
La loi n'a rien à voir ici ou va falloir appeler les Shériffs un peu plus tard. super

La ritaline a une AMM en France pour les TDHA, mais les prescriptions sont censées stopper avant la majorité.
Dans la réalité, les prescripteurs continuent à prescrire de la ritaline sans se soucier d'une éventuelle barrière d'age édictée par les conditions de prescription et c'est le cas de plus en plus souvent.
Ces prescription hors cadre de l'AMM font l'objet d'une étroite surveillance depuis plusieurs années.

Je source si cela t'intéresse :

En    France,    le    Méthylphénidate    n'est    officiellement    pas    autorisé    pour    les    adultes    TDA/H    (donc    pas    remboursé)    et    c'est    le    praticien    qui    prend    une    responsabilité    s'il    le    prescrit,    ou    alors    il    le    prescrit    dans    le    cadre    de    la    narcolepsie    chez    l'adulte    où    cette    molécule    a    reçu    l'AMM    (autorisation    de    mise    sur    le    marché).    A

https://www.psychaanalyse.com/pdf/MEDIC … %20ko).pdf

Sur ce document, tu trouveras une classification d'un praticien qui bien entendu n'évoque pas le cannabis...

Quand à la pathologie sous-jacente, le Docteur Amen propose :

Le    docteur    Amen    aux    États-­?Unisidentifie    même    6    sous-­?familles    de    TDA/H    (Hyperactif,    hypo-­?actif,    hyper-­?focus    ou    obsessionnel-­?compulsif,    humeur    labile,    convulsif,    colérique)    avec    leurs    traitements    associés    (stimulants,    antidépresseur    ou    antiépileptique).

Si tu as des pistes sérieuses concernant la violence catalysée par le cannabis en dehors des sorties des bares de copa wink je reste ouvert à la discussion et ce que tu peux y amener.

Dernière modification par Mister No (28 février 2019 à  10:32)


Just say no prohibition !

Hors ligne


krash
Duplodocus
762
Lieu: clavier pas musical
Date d'inscription: 18 Mar 2016
Messages: 433
Blogs

Mister No a écrit

Je ne sais pas d'où tu tiens ces infos, Il va falloir dépatouiller le vrai du faux. hmm
La loi n'a rien à voir ici

En premier lieu d'un professionnel je tiens ces infos. Et de quelques recherches.


Mister No a écrit

La ritaline a une AMM en France pour les TDHA, mais les prescriptions sont censées stopper avant la majorité.
Dans la réalité, les prescripteurs continuent à prescrire de la ritaline sans se soucier d'une éventuelle barrière d'age édictée par les conditions de prescription et c'est le cas de plus en plus souvent.
Ces prescription hors cadre de l'AMM font l'objet d'une étroite surveillance depuis plusieurs années.

D'accord, ils prescrivent ça sans trop être pointilleux des règles, voire pas du tout, et de plus en plus souvent. Mais c'est trés surveillé... super
On dit un peu la même chose (les abréviations en moins). C'est super mal fichus. Beaucoup de complications inutiles et autant d'obstacle potentiel et de perte de temps pour ceux qui en ont besoin.


"Les réseaux sociaux ont réalisé une prouesse: ils ont étendu le commérage à l'échelle mondiale."
La connerie, c'est contagieux.

Hors ligne


krash
Duplodocus
762
Lieu: clavier pas musical
Date d'inscription: 18 Mar 2016
Messages: 433
Blogs

Si tu as des pistes sérieuses concernant la violence catalysée par le cannabis en dehors des sorties des bares de copa wink je reste ouvert à la discussion et ce que tu peux y amener.

Pistes sérieuses, en dehors d'un cas particulier ou d'une situation donnée, je n'ai rien à t'offrir à part les faits divers (le cliché classique :rasta:on oublie, trop facile). Je ne sais pas ce que tu entends par "pistes sérieuses". Il y a des cas, c'est pas suffisant?.Prédispositions, surmenage...  Tu veux étaler la vie privé d'un cas clinique?

Reputation de ce post
 
Juste un témoignage suffit

"Les réseaux sociaux ont réalisé une prouesse: ils ont étendu le commérage à l'échelle mondiale."
La connerie, c'est contagieux.

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Maladies - Cannabis thérapeutique : traitement du TDAH / Hyperactivité
par Alexandre J., dernier post 29 juin 2009 à  22:21 par Alexandre J.
  1
  14
[ Forum ] Cannabis thérapeutique produit en Hollande
par filousky, dernier post 16 septembre 2010 à  15:09 par filousky
  0
  [ PsychoWIKI ] Les vaporisateurs de cannabis
  [ PsychoWIKI ] Comment réduire les problèmes respiratoires liés au cannabis
  [ QuizzZ ] Evaluer votre dépendance au cannabis
31812 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Evaluer la gravité de votre addiction
45646 personnes ont déja passé ce quizzz !



    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Atelier Psychoactif le 5 octobre sur la RDR et les psychédéliques
    03 octobre 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Particier à l'étude sur les liens entre deepweb et usage de drogue
    18 juillet 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Est ce que l’analyse de drogues a changé vos pratiques de RDR ?
    Il y a 4jCommentaire de Rick (26 réponses)
     Appel à témoignage 
    De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de p...
    12 septembre 2019Commentaire de BobKelso (95 réponses)
     Forum 
    Culture - Pousse lente Supa Gro Kit McKennaii
    Il y a 2mnNouvelle discussion de Psykoz dans [Psilocybe - Champigno...]
     Forum 
    Vaporiser - Demande de conseil pour premier achat vaporisateur
    Il y a 8mnCommentaire de filousky dans [Cannabis...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Cherche toyaux pour extraire la morphine de l'opium
    Il y a 15mnCommentaire de sud 2 france dans [Opium et rachacha...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Maladies - Besoin d’aide pour la diminution de tramadol
    Il y a 15mnCommentaire de Chêne dans [Cannabis thérapeutiqu...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Démarrage sevrage par palliers, besoin de réponses svp
    Il y a 21mnCommentaire de Chêne dans [Buprénorphine (Subute...]
    (28 réponses)
     Forum 
    C'était pas prévu
    Il y a 22mn
    2
    Commentaire de Rick dans [Tramadol...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Viré d'un bar
    Il y a 22mnCommentaire de sud 2 france dans [Au coin du comptoir.....]
    (4 réponses)
     Forum 
    Hommage à mon amie...
    Il y a 45mnCommentaire de janis dans [Au coin du comptoir.....]
    (2 réponses)
     Blog 
    La fin (imminente) de L'ACTIFED RHINITE ALLERGIE
    Il y a 33mnNouveau blog de Escape dans [En passant]
     Blog 
    Entre une et deux secondes
    Il y a 1hNouveau blog de Nils1984 dans [Expérimental]
     Blog 
    Ma descente aux enfers avec la MDMA
    Il y a 4hCommentaire de Ocram dans le blog de Psychotropeur
    (3 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
    Dernier quizzZ à 20:05
     PsychoWIKI 
    Sevrage des benzodiazépines
     Topic epinglé 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
     Nouveaux membres 
    ThoxicVBD, Emilezolamaline, HenriDesu, Rachelle nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Flunitrazolam : mon expérience.
    par Dextro, le 11 Oct 2019
    Bonsoir bonsoir, Je fais ce post voyant qu'il y a assez peu d'infos sur le flunitrazolam, notamment sur son équivalence avec les autres benzos. Je rappelle que c'est une benzo très puissante et addictive, qu'il y a très peu de recherche scientifique à son sujet et que les doses vendues ne sont...[Lire la suite]
     Un adieu de plus.
    par Chêne, le 09 Oct 2019
    Tu m'as tué. Votre discussion me fait me remémorer la période où je prenais beaucoup de stims. À chaque arrivée de RC dans ma boîte aux lettres, je me jurais des tas et des tas de choses : pas consommer tout de suite, me limiter à XXXmg par session, pas plus d'une session par semaine etc...[Lire la suite]
     [Topic unique] Petit comparatif des vaporisateurs.
    par RandallFlag, le 06 Oct 2019
    Salut a tous. Je me disais qu'il serait bon de dresser un petit comparatif des vaporisateurs disponibles sur le marché. Et cela en partageant nos expériences, les on dit et les réputations des marques on les laisse au placard et on ne parle chacun que de ceux qu'on a essayé. Le tout dans le...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Merci pour le témoignage à chaud <3 / SillyCone dans [forum] Première prise de kétamine (témoignage en direct live)
    (Il y a 2h)
    Bon conseil dans [forum] C'était pas prévu
    (Il y a 4h)
    J'aurais dit pareil. Consultation chez le généraliste. Abraca. dans [forum] C'était pas prévu
    (Il y a 5h)
    Belle photo, retouchée ou non. Cusco dans [blog] Des psilocybes des excréments, et de la beauté de la nature...
    (Il y a 5h)
    Merci pour le décodage et les infos complémentaires. Hilde dans [forum] [Royaumes-Unis] Des usagers addicts reçevant de l'heroïne pharmaceutique
    (Il y a 8h)

    Pied de page des forums