Sevrage crack bouteille / PsychoACTIF

Sevrage crack bouteille

Publié par ,
1639 vues, 24 réponses
Electrolibre 
Nouveau membre
Belgique
000
Date d'inscription: 16 Oct 2019
Messages: 14
Hola,

Depuis mes 17 ans j ai pratiquement testé toutes les drogues et fait plusieurs sevrages sue j ai réussis excepté pour les benzo.
Mon gros problème actuel c est le crack cela fait 3 ans que j en fume a la bouteille entre 2 et 4 gramme par jour. Depuis 15 jours je n y ai pas touché mais les craving sont terribles. J ai déjà essayé plein de fois d arrêter mais ça a toujours été de pire en pire. Et c est carrément toute ma vie que j ai décidé de changer pour stopper cette merde que j adore. Ici je quitte la capitale pour la province et etre plus proche de ma famille. Je voudrai rester à la capital mais des que je m y retrouve livree a moi-même. En 4 ou 5 jours tout ma paye est déjà partie et je vis à crédit sous stress.
Donc depuis 15 jours je me suis mise à l abri chez mon meilleur ami qui ne consomme rien et qui vit dans la ville de province ou je v emménager. J ai tout le temps envie de prendre mais je suis habituée à une top qualité et ici c vraiment de la merde et je n ai pas encore assez d argent pour prendre le train et appeler mon deal. J apprehende ce jour d ailleurs. Je me sens déprimée je n ai envie de rien. Depuis le crack il n y a même plus aucune drogue qui m intéresse. Je ne sais pas quoi faire de mon temps moi qui vivait h24 pour ce produit, je me sens perdue alors je viens ici voir si d autres membres peuvent m aider? Est ce qu il existe des trucs et astuces pour gérer le sevrage, combien de temps ça dure. Toute autre information sur le crack m intéresse aussi. Je précise que la c en sniff ne m interesse pas. Le crack a l alu non plus. L'iv non plus. Moi c la galette et la bouteille.
Voila j espere trouver de l aide ici
Prenez soin de vous

Hors ligne


Abracabrantesque 
Nouveau Psycho
France
610
Date d'inscription: 13 Jul 2019
Messages: 193
Salut!

Je ne m'y connais pas trop en crack mais il me semblerait mieux que tu ne te dise pas que tu as fait des sevrages de toute les drogues possibles et imaginables alors que ça ne fait que 2 semaines que tu ne consommes plus de crack mais avec une seule idée en-tête reconsommer et que en plus tu es sous traitement methadone.
Il vaut mieux sortir du déni pour commencer à affronter les soucis.

Tu es effectivement face à une consommation de crack qui te pose problème est c'est une très bonne chose pour toi d'appeler à l'aide ici.

Le mieux c'est de t'adresser à l'équivalent d'un CSAPA en Belgique. Je pense que ça doit exister.

Il n'y a malheureusement pas de traitement de substitution pour le crack mais je sais que les benzo peuvent aider. Le sport aussi peut aider mais difficile de se motiver quand ça va pas.
Essayer de manger équilibré aussi.

Je laisse les autres te répondre plus en détail.

Dernière modification par Abracabrantesque (16 octobre 2019 à  14:57)

Hors ligne


joel92 
Nouveau Psycho
700
Date d'inscription: 05 Mar 2019
Messages: 84
Blogs
Salut !

Je n'ai jamais fumé de crack mais j'ai lu des utilisateurs qui disaient que la méthadone leur permettait de limiter le craving, même de crack.

Es tu sure d'avoir le bon dosage de métha ? A combien es tu dosée si c'est pas indiscret ?

https://www.psychoactif.org/forum/t3512 … .html#divx

Sinon as-tu, ou avais-tu des hobbies ? Musiques, sport, jardinage, dessin, vie associative... S'occuper ca aide.


Bon courage et à bientôt sur psychoactif

Hors ligne


Bootspoppers 
Adhérent PA; Friend-zonard e
France
5710
Lieu: Ile2F, Est, à l'W & Ailleurs
Date d'inscription: 02 Aug 2016
Messages: 1633
Blogs

Electrolibre a écrit

r? Est ce qu il existe des trucs et astuces pour gérer le sevrage, combien de temps ça dure. Toute autre information sur le crack m intéresse aussi. Je pr

Bon bien sûr tes quantités sont considérables, financièrement parlant s'entend, et probablement aussi du point de vue de ta santé. En moyenne 3 grammes par jour ça fait 90 g par mois . à 50 € le gramme disons pour cette quantité ça fait 4500 € mensuels.
***
  Alors moi, je fume le crack a raison de 3 Sessions  par an;   et un demi  à un gramme à chaque fois environ.
****
Pour ne pas tomber dans le craving, j'ai pris le parti de fumer dans le cadre d'un petit club que nous avons constitué avec des potes. Ainsi, à chaque fois je fume avec un binôme. Quelqu'un dont je suis extrêmement proche, puisque évidemment sous crack les confidences fusent. J'ai réussi pour l'instant à contenir ma consommation de crack à ces rendez-vous réguliers avec mes binômes.

Pour les autres produits et les autres stimulants que j'utilise, j'ai pris l'habitude de le faire tout seul, et là je n'ai malheureusement aucune façon de gérer le craving si ce n'est l'absence totale de produits à proximité de moi.
***
Pour lutter contre ce craving ou cette addiction, il faut évidemment se faire aider, par un psychologue. C'est gratuit en France dans les csapa.
J'ai quelques amis qui m'accompagnent dans ma démarche de sevrage, qui me surveillent de près et en qui j'ai extrêmement confiance, donc ils sont crédibles à mes yeux.
***
La seule façon d'échapper au craving de stimulant , dont font partie les injections de cocaïne et les fumes de crack, c'est d'être accompagné et aidée. Car toute seule,  je pense que c'est extrêmement dur d'y arriver.

***
Tiens-nous au courant, et si tu peux expliquer un peu comment tu arrives à financer ta consommation de crack, je serais très intéressé.
***
Je précise que moi aussi j'apprécie particulièrement la fume à la bouteille, plus qu'à la pipe ou à l'aluminium. En effet, avec la bouteille - comme j'ai une bonne capacité respiratoire, faisant beaucoup de sport -, je réussis à tout l'aspirer en une seule bouffée, et évidemment c'est bien meilleur. Comme tu dois aussi le ressentir.
***
Une question que je voudrais te poser ... Il y a 2 écoles  sur la façon de gérer la fumée. Certains disent qu'il faut garder longtemps dans les poumons, d'autres disent que ça ne sert à rien et qu'il faudrait cracher tout de suite pour éviter les poumons encrassés Quel est ton avis à cet égard toi qui a beaucoup d'expérience.?

Dernière modification par Bootspoppers (16 octobre 2019 à  20:32)


Faire de l art. No overdose-RDR. Dépénalisons les substances PA : cliquez pour adhérer à l'association!

Hors ligne


LLoigor 
Modérateur
France
2500
Lieu: Bx
Date d'inscription: 08 Aug 2008
Messages: 9062
Je me suis sevré du crack quand j'ai était en caarud pour passer a la méthadone.

C'était y a une 15aine d'année, j'avais une addicto compréhensive et j'ai surtout était très franc en expliquant que mon addiction au crack était plus problématique que celle de l'hero (la came je pouvais sniffer mon sub, le crack c'était a 2 doight de mal finir).

Au final au lieu de me mettre a 40mg, elle m'a directement mis a 120mg puis 130mg je crois.

De mon côté j'ai jeter ma carte SIM, je venais de rencontrer qqun ça a aidé.

Bilan, le craving et mes envies ont considérablement était étouffée par ma lune de miel (melant hyper activité/euphorie et piquage de zen)

Au final durant l'année j'ai basé vraiment très peu, genre des mois sans (d'autant que la c'était moi qui la payais ^^)

Et visiblement l'addicto avait déjà tenté avec succès ce "protocole expérimental" sur d'autres personnes.

Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier.  Contacter l'équipe: modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne


Meumeuh 
Adhérent PsychoACTIF
France
2400
Lieu: Façe à La Grande Bleue
Date d'inscription: 21 Nov 2017
Messages: 892
Blogs
Hello !

Je fume la c depuis presque 20 ans, mais en ayant fait des pauses ( de quelques mois à  4 ans  + ou - )

Je la cuisine moi-même  au bicarbonate ( rarement à l'amo) , et j'ai acheté une seule fois 1 galette à 15e en ce début de mois d'octobre sur Paris ( je vis ds le sud de la France) et j'ai plutôt été déçu.

Oui comme LLoigor certains sous métha . On réussit à réduire ou à stopper la galette, Mais je n'ai pas bien suivi tu es sous TSO ?

Moi c'est avec le temps que j'ai réussi à gérer, mais vers mes 35 ans je pouvais fumer des quantités astronomiques ( une fois  jusqu'à  50G en 3 jours accompagné de 2 invitées. )
Alors que mtn, je peux prendre 1/2G et j'apprécie d'autant, que  plus j'ai fait baisser ma tolérance et mieux j'apprécie  mais bon j'ai commencé par le verre, la bouteille très peu, mais je préfère de loin la pipe ... car pas de cendre.

Sinon je mange toujours avant, et bois pas mal d'eau lorsque je fais une session.

Pour les cravings, je n'en ai quelque fois , quand j'ai fini la session , avant je fumer un bédo , mais cela fait un bon 6mois que je ne fume plus de tabac et que je me suis mis à la vape. donc  je prends un seresta , et les jours suivants , je n'ai jamais de cravings ( chose que j'avais quand je fumer comme un porc )

Après faut éviter une routine (comme je l'ai faits quand j'étais bien plus jeune) d'être avec des amis / connaissances ou pote de défonces ou tous les jours cela devient un rituel, et tous les jours on se retrouver dans un appart pour baser et fumer toutes les nuits.

Après avoir déménagé, je sais pas si c'est vraiment une solution...  j'ai souvent déménagé et cela ne m'empêcher pas de trouver ( de l'Hero quand jetais dedans, de la coke etc.  puis il y a le DW)

AMHA Le mieux serait de te rapprocher d'un service addicto. et de leur expliquer ...

Courage a toi.

MM

Bootspoppers a écrit

... Il y a 2 écoles  sur la façon de gérer la fumée. Certains disent qu'il faut garder longtemps dans les poumons, d'autres disent que ça ne sert à rien et qu'il faudrait cracher tout de suite pour éviter les poumons encrassés Quel est ton avis à cet égard toi qui a beaucoup d'expérience.?

Salut  boots , moi je la garde au max ... big_smile

Dernière modification par Meumeuh (17 octobre 2019 à  03:23)


Matériels à usage unique pour UD : SAFE - RDR à Distance   
Cliquez pour :Soutenir PsychoACTIF

Hors ligne


Electrolibre 
Nouveau membre
Belgique
000
Date d'inscription: 16 Oct 2019
Messages: 14
Salut tout le monde.super

Merci pour vos réponses, ça m aide vraiment et je me sens moins seule dans mon sevrage.

Tiens-nous au courant, et si tu peux expliquer un peu comment tu arrives à financer ta consommation de crack, je serais très intéressé.

Une question que je voudrais te poser ... Il y a 2 écoles  sur la façon de gérer la fumée. Certains disent qu'il faut garder longtemps dans les poumons, d'autres disent que ça ne sert à rien et qu'il faudrait cracher tout de suite pour éviter les poumons encrassés Quel est ton avis à cet égard toi qui a beaucoup d'expérience.?

Salut Boots

Pour l aspect financier je ne suis pas riche alors je suis passée par les dettes et la prostitution, je préfère être honnête car j en connais bcp qui sont passées par là et n osent pas en parler. Svp ne culpabilisez pas, sans ces putains de craving vous n auriez pas fait çà alors oubliez ceux qui jugent ils n en valent pas la peine. On souffre assez pour s occuper de ces blablas minables.

Pour la fumée je pense qu elle est nocive dans les deux cas. Mnt moi je préfère de loin la garder environ 5 secondes et puis la souffler, mon truc de tox maniaque c est que je ne suis satisfaite de ma taf uniquement quand je vois apparaître le gros nuage épais de fumée que je souffle après avoir tiré. Pff rien que d en parler j en ai envie... murmur je viens juste de me réveiller.

Sinon je lisais que je n etais pas bien suivi. J ai arrêté les cures car ils n y connaissent rien en crack et je replonge tjr. Pour le moment j ai un médecin psychothérapeute dans une institution pour toxicomanes. Mais j avoue ne pas me sentir vraiment aidé. Il y a deux jours j ai vu qu il existait dans cette ville deux lieux de santés mentales dont l un deux propose des suivi toxicomanes. Je dois téléphoner pour en savoir plus. Mais avant je voudrais passer dans une institution qui sert de référence ici et est sensée répondre à toutes sortes de questions.

Je voulais parlé de mon sommeil qui est vraiment merdique et du coup je suis constamment crevée. Comment c etait pour vous a ce niveau là les premières semaines de sevrages et aussi au niveau activites je dois me forcer pour tout, et vous? Vos expériences peuvent m aider alors n hesitez pas svp

Bonne journée et prenez soin de vous smiley-gen013
27jours

Dernière modification par Electrolibre (17 octobre 2019 à  09:37)

Hors ligne


Bootspoppers 
Adhérent PA; Friend-zonard e
France
5710
Lieu: Ile2F, Est, à l'W & Ailleurs
Date d'inscription: 02 Aug 2016
Messages: 1633
Blogs

Electrolibre a écrit

Pour l aspect financier je ne suis pas riche alors je suis passée par les dettes et la prostitution, je préfère être honnête car j en connais bcp qui sont passées par là et n osent pas en parler. Svp ne culpabilisez pas, sans ces putains de craving vous n auriez pas fait çà alors oubliez ceux qui jugent ils n en valent pas la peine. On souffre assez pour s occuper de ces blablas minables.

Ne t'inquiète pas. Il n'y a pas de secret.
Je parle en mon nom propre, mais je ne pense pas être le seul à penser ça. Ici nous ne jugeons personne, nous considérons que l'empouvoirement est fondamental.
Moi et mes potes considérons que la prostitution est une activité légitime et qu'il ne faut pas en avoir honte. Je suis militant au sein d'une association de prostitué e s et je milite pour la normalisation de ce métier.


Faire de l art. No overdose-RDR. Dépénalisons les substances PA : cliquez pour adhérer à l'association!

Hors ligne


joel92 
Nouveau Psycho
700
Date d'inscription: 05 Mar 2019
Messages: 84
Blogs
Oui après c'est toujours pareil. Si tu le vis bien et que tu n'as pas de tabous avec ça, que tu as pu pratiquer dans de bonnes conditions, etc... OK. Si tu est ok avec ça, tant mieux.

On -en tous cas je- ne te jugerai pas.

Par contre si c'est un pratique qui te fait du mal, alors arrêter le crack pour entre autres arrêter cette pratique, ça peut te donner un objectif.


Je suis très peu renseigné sur ces questions donc j'ai un peu peur de  dire de la merde, mais une fois de plus, sache qu'on est là pour répondre à tes questions, avec les connaissances qu'on a, qui ne sont pas toujours parfaites, puisqu'à part prescripteur qui est médecin, on est tous usagers.

Hors ligne


Electrolibre 
Nouveau membre
Belgique
000
Date d'inscription: 16 Oct 2019
Messages: 14
En fait j ai arrêté la prostitution je n ai pas pu pratiquer cela longtemps car je le vivais mal. En être arrivée à se prostituer pour avoir sa dose c etait trop dur a vivre. Alors je me suis dit soit j en crève soit j arrete et j ai arrêté. En tout cas pour le moment depuis 27 jours je ne tape plus. J ai perdu l estime de moi meme je dois complètement me reconstruire et c pas une mince affaire.
Est ce qu il y en a parmi vous qui ont ou qui souhaite nt arrêter complètement car je remarque avec ce produit de plus en plus d exemples de personnes qui apprenent a gerer comme si l abstinence totale n etait pas possible hmm

Hors ligne


joel92 
Nouveau Psycho
700
Date d'inscription: 05 Mar 2019
Messages: 84
Blogs
Pour l’instant, en tous cas perso je fonctionne comme ça, si j'ai un soucis avec un produit, je réfère faire un très très longue pause, avant de voir si je suis capable de m'y remettre sans en abuser.

Après je suis du type "tout ou rien", donc c'est très compliqué. Par exemple j'ai arrêté la cigarette  pendant 4 ans. J'ai repris et  j'ai repris comme le jour ou j'avais arrêté. C'est a dire 15 à 25 clopes par jour.

On est pas tous pareil, ils faut apprendre à se connaître. Perso je viens d'une famille ou l'addiction est omniprésente. Je sais que c'est un problème pour moi.

Tu peux essayer une grosse période sans, qui permettra de diminuer le craving du mieux possible.

Le craving du crack a l'air particulièrement dur à affronter. Donc plus tu laissera passer de temps, mieux ce sera, et je ne parles pas de semaines, mais de mois, voir d'années.

D'ici quelques temps tu retrouvera l'envie de faire des choses.

L'associatif peut être une idée, attention toutefois à ne pas s'engager corps et âme là dedans parce que certains militants racontent que ça peut les pousser très ln dans leurs retranchements.

Mais c'est une idée parmi d'autres. Perso je ne recommande pas le travail parce que c'est souvent très dur. Psychologiquement, le travail en équipe peut être éreintant. Mais certains y trouvent leur salut.

A toi d voir ce qui pourrait te faire du bien.

Sortir un peu tous les jours pour se dépenser peut aider aussi.

A bientôt

Hors ligne


Electrolibre 
Nouveau membre
Belgique
000
Date d'inscription: 16 Oct 2019
Messages: 14
Salut:salut:

Merci Joël ca fait plaisir de te lire. Je suis aussi du genre tout ou rien. Demain ca fera un mois que j ai pas touché au crack. Je continue sur ma lancée car pour le moment je ne sais pas du tout si je pourrai me permettre des sessions à l occasion. Alors oue le mieux comme on disait ici c est que j espace le plus possible.

J ai bcp lu cette semaine et plusieurs fois je suis tombée sur des articles et témoignages qui parlent de la methadone comme aide au sevrage crack.
Je prends de la methadone 50gr gellule en monodosage le matin depuis environ deux ans. Et après tout ce que j ai pu lire je me demande si je ne suis pas en sous dosage pour plusieurs raisons,  je ne vais pas tout citer ici car c est un peu long je veux pas être lourde lol quelques exemples: j ai tjr consommé malgré la metha. Deja fumé plusieurs gr de brune avec et pas de soucis. Toujours pris ma meta avec ma conso de crack. Réveil difficile,  constamment fatiguée, courbature, anxiété forte, motivation zéro etc... et puis le fait que lorsque je prends ma gellule j ai beau m observer je ne sens aucune différence en moi...
Enfin voilà lundi je v voir mon medecin qui me prescrit la meta et je v lui en parler. Je ne sais pas trop comment lui expliquer pour qu elle me prenne au sérieux et ne remette pas ces effets sur le sevrage du crack car je me souviens très bien lorsque j ai fait mon sevrage de came avec meta c était pareil que sans meta 4jours de galères physiques et puis mental a zéro dépression.
J espere être claire et franchement j ai besoin d avis avant de parler au médecin. trompette

Je vous souhaite un excellent samedi et prenez soin de vous smiley-gen013

29jours

Dernière modification par Electrolibre (19 octobre 2019 à  12:05)

Hors ligne


joel92 
Nouveau Psycho
700
Date d'inscription: 05 Mar 2019
Messages: 84
Blogs
50mg de metha c'est pas énorme. (enfin ca dépend de chacun mais j'ai dela lu des dosages bcp plus élevés).

Il existe des test pour savoir si tu es bien dosée en métha je crois. Demande à ton médecin.

En tous cas ça vaut peut être le coup d'augmenter, si ça peut être permettre de calmer le craving. Quitte à redescendre plus tard. Au moins la métha ca te coute rien quoi.

Dernière modification par joel92 (19 octobre 2019 à  14:10)

Hors ligne


Electrolibre 
Nouveau membre
Belgique
000
Date d'inscription: 16 Oct 2019
Messages: 14
Hey Joël. Tout a fait d accord!
J espere que mon médecin comprendra aussi  bien. Je la vois lundi pm.
Bonne soirée drogue-peace
et merci d avoir répondu smiley-gen013

Hors ligne


Stelli 
Adhérent PsychoACTIF
France
2100
Lieu: Nice
Date d'inscription: 06 Nov 2006
Messages: 578
Je ne sais pas si ça peut t’aider mais pour ma part plusieurs choses m’ont aidée, à une période où j’avais une conso effrénée (jusqu’à fumer 10g en 15-16h, j’avais d’abord commencé par l’injecter (je consommais déjà de l’héroïne en IV), puis je me suis mise à la baser quand j’ai arrêté le shoot au quotidien) :
- Constater l’impact d’une consommation abusive et surtout non contrôlée sur les UD de mon entourage (séquelles psychologiques, neurologiques, cardiaques, financières, judiciaires....) et sur moi-même.
- Éviter les fréquentations que j’avais quand je consommais, et donc la tentation
- Arrêter de penser de manière définitive. J’avais beaucoup de mal à envisager que je ne baserais PLUS JAMAIS. Je me suis autorisée à en prendre dans le futur. Cette idée m’a  soulagée et le « sevrage » me semblait moins difficile psychologiquement car moins radical. J’envisageais plutôt ça comme une longue pause nécessaire.
- M’engager activement dans le milieu associatif. D’abord ça m’occupait, et ça me donnait un but et des satisfactions.
- Sortir de l’isolement (Peut aller de paire avec le point précédent), renouer avec ses amis non consommateurs.
- Trouver un loisir. Une des clés de la réussite c’est réapprendre à se faire plaisir autrement qu’avec le produit.
- Un soutien psychologique efficace et avec une relation de confiance (pour ma part en CSAPA mais ce n’est pas restrictif)
- Ma grossesse. Je ne vais pas conseiller de faire un enfant pour se sevrer mais tomber enceinte a joué un rôle dans ma motivation à rester abstinente pendant la période qui a suivi. Et pourtant mon (ex)compagnon continuait à consommer en ma présence...
- La méthadone. Sans conteste elle a aidé. Sous traitement de substitution depuis plus de 10ans, elle a longtemps joué un rôle de garde-fou et « anti-craving » (est-ce lié à son action sérotoninergique?).
- L’aspect financier (ne pas avoir d’argent = pas de conso) et la volonté de sortir des plans foireux pour m’en procurer (tu parlais de prostitution... en voilà un exemple).

Je n’ai consommé que 3fois de la coke basée depuis le début de ma grossesse, il y a 5ans 1/2. Par période j’ai très envie d’en reprendre. Mais si la période ne s’y prête pas l’envie finit par disparaître. Je sais qu’un jour l’occasion se présentera.
La seule chose dont je ne peux pas me passer au quotidien c’est le cannabis. Pour les autres produits, s’il m’arrive encore de consommer (je ne crache pas dessus!), ça reste exceptionnel et ça me convient très bien. Je peux ne rien prendre pendant des mois (voire plus), faire un extra et stopper à nouveau sans difficulté. Ma tolérance a diminué ce qui n’est pas pour me déplaire, car j’ai toujours eu une grosse résistance et je devais prendre des grosses quantités pour ressentir quelque chose...

Je compléterai par la suite.

Dernière modification par Stelli (21 octobre 2019 à  01:41)

Reputation de ce post
 
Je m y retrouve 99%. Liste complète ou presque. Boots

Hors ligne


joel92 
Nouveau Psycho
700
Date d'inscription: 05 Mar 2019
Messages: 84
Blogs
Bonjour Stelli, quel est ton dosage quotidien de méthadone ??

Bonne journée

Hors ligne


Bootspoppers 
Adhérent PA; Friend-zonard e
France
5710
Lieu: Ile2F, Est, à l'W & Ailleurs
Date d'inscription: 02 Aug 2016
Messages: 1633
Blogs

Stelli a écrit

Éviter les fréquentations que j’avais quand je consommais, et donc la tentation
- Arrêter de penser de manière définitive. J’avais beaucoup de mal à envisager que je ne baserais PLUS JAMAIS. Je me suis autorisée à en prendre dans le futur. Cette idée m’a  soulagée et le « sevrage » me semblait moins difficile psychologiquement car moins radical. J’envisageais plutôt ça comme une longue pause nécessaire.
- M’engager activement dans le milieu associatif. D’abord ça m’occupait, et ça me donnait un but et des satisfactions.
- Sortir de l’isolement (Peut aller de paire avec le point précédent), renouer avec ses amis non consommateurs.
- Trouver un loisir. Une des clés de la réussite c’est réapprendre à se faire plaisir autrement qu’avec le produit.
- Un soutien psychologique efficace et avec une relation de confiance (pour ma part en CSAPA mais ce n’est pas restrictif)

C est pareil pour moi. Tout cela . Avec une buance... dans mon cas la synthèse de
-Sortir de l'.isolement &
- Ne pas penser de manière définitive...
c'est de TOUJOURS BASER OU INJECTER LA COCAINE AVEC UN E POTE assez éloigné e géographiquement mais très proche psychologiquement. Genre société secrète.

Le fait de savoir que je peux toujours me rancarder dans les trois mois avec ce binôme respectueux compréhensive  et bienveillant a toujours suffit à me calmer.

C est très personnel... mais ce rituel m a protégé depuis deux ans de la prise incontrôlée.

Ce n est pas le cas pour moi avec la 3mmc au contraire. Pas de rituel, isolement, surdoses, blessures... bref: n importe quoi. La 3mmc est ma pire menace, mon plus grand danger , mon craving incontrôlé. Je sais ce que c est...
***
Alors j ai trois partenaires de shoot ou base dont Marie de mon blog. Des personnes extremement proches de mon âme. Et je ne base plus dans la rue avec le premier venu. (Euh je l ai fait, si si ...).

Et du coup ces trucs flippants que sont le crack ou l iv deviennent pour moi une activité de société secrète .... Elles relèvent pour moi de trois domaines nobles et beaux:
L intime
L élegance, l esthétique.
Le plaisir suprême, la descente dans l arène en habit de lumière.


Stelli tu l'as très bien décrit:


Stelli a écrit

Je n’ai consommé que 3fois de la coke basée depuis (...)  il y a 5ans 1/2. Par période j’ai très envie d’en reprendre. Mais si la période ne s’y prête pas l’envie finit par disparaître. Je sais qu’un jour l’occasion se présentera.

J'en suis sûr moi aussi et ça me calme.

Dernière modification par Bootspoppers (20 octobre 2019 à  06:15)


Faire de l art. No overdose-RDR. Dépénalisons les substances PA : cliquez pour adhérer à l'association!

Hors ligne


plotchiplocth 
Adhérent PsychoACTIF
2300
Date d'inscription: 13 Mar 2019
Messages: 682
Blogs

Stelli a écrit

Arrêter de penser de manière définitive. J’avais beaucoup de mal à envisager que je ne baserais PLUS JAMAIS. Je me suis autorisée à en prendre dans le futur. Cette idée m’a  soulagée et le « sevrage » me semblait moins difficile psychologiquement car moins radical. J’envisageais plutôt ça comme une longue pause nécessaire.

pas avec le crack mais avec d'autres produits, cette pensée moi aussi m'a paradoxalement bien aidé a arreter/freiner certaines consos pendant un temps, rassuré qu'on pourra se retrouver plus tard, à un autre moment... dans l'espoir d'une relation plus raisonnable?

quand la peur de la perte et son deuil font parti du problème, chez moi, accepter de se revoir facilite la séparation

Dernière modification par plotchiplocth (20 octobre 2019 à  08:06)


j'ai guéri de l'idée de guérir

Hors ligne


joel92 
Nouveau Psycho
700
Date d'inscription: 05 Mar 2019
Messages: 84
Blogs
Oui je suis pareil avec les champignons, j'adore ça, mais ca me fait un peu flipper, j'attends le jour ou ma vie sera bien bien en ordre pour en reprendre. De toutes façons ca ne presse pas.

Hors ligne


Stelli 
Adhérent PsychoACTIF
France
2100
Lieu: Nice
Date d'inscription: 06 Nov 2006
Messages: 578

joel92 a écrit

Stelli, quel est ton dosage quotidien de méthadone ??

J’ai longtemps été à 140mg (en 2 prises quotidiennes car je suis métaboliseur rapide), puis j’ai diminué jusqu’à 40, avant d’augmenter à 80 pendant ma grossesse (ce qui est normal) mais je n’ai jamais rediminué depuis. Je stagne à 80mg (toujours en 2 prises) depuis 5ans. Je finirai bien par baisser à nouveau mais pour l'instant ce n’est pas vraiment une préoccupation!

(J’avais eu une période de ras le bol au bout de quelques années, mais à l’époque les gélules n’existaient pas encore et les fioles c’était pas génial (j’ai un souvenir très précis d’une randonnée itinérante en Bretagne avec tente et sac à dos, et trimballer 3 fioles x 7 (2x60mg + 20mg x 7j de traitement) pendant une semaine parce que je devais les ramener une fois vide ça m’avait bien calmée!). Je ne supportais plus le goût, mes dents ont souffert du sirop, et la délivrance n’était que pour 14j. Depuis que je suis à la gélule je revis. Plus discret, tellement plus léger, plus de pb de goût/ de sucre... et délivrance pour un mois (28j).)

La méthadone m’a énormément aidée, à partir du moment où j’ai été stabilisée niveau dosage (quand j’ai enfin su que j’étais métaboliseur rapide et dosage fractionné en 2 prises). J’avais d’abord été sous Subutex et ça ne me convenait pas du tout. Ça a mis quelques années mais j’ai fini par mieux gérer mes consommations (tous produits confondus, pas uniquement les opiacés), malgré quelques périodes de conso compulsives, je suis toujours retombée sur mes pieds (alors qu’avant ça... c’était no limit pour taper...

Dernière modification par Stelli (21 octobre 2019 à  01:37)

Hors ligne


Electrolibre 
Nouveau membre
Belgique
000
Date d'inscription: 16 Oct 2019
Messages: 14
Merci

Stelli

, tes messages m en apprennent pas mal et surtout je peux m aider de certaines de tes astuces. supersupersuper

Arrêter de penser de manière définitive. J’avais beaucoup de mal à envisager que je ne baserais PLUS JAMAIS. Je me suis autorisée à en prendre dans le futur. Cette idée m’a  soulagée et le « sevrage » me semblait moins difficile psychologiquement car moins radical. J’envisageais plutôt ça comme une longue pause nécessaire.

notamment ceci que j ai mis en application et c est vrai que le sevrage me semble déjà un plus léger

Bootspoppers

C est très personnel... mais ce rituel m a protégé depuis deux ans de la prise incontrôlée.

je comprends, ça me parle bien

Pour la metha, je vais voir mon medecin aujourdhui car je sens que quelque chose ne va pas et j espere qu elle pourra identifier le problème et adapter mon traitement que ce soit pour la metha ou mes autres medoc mais bref il faut faire quelque chose, ça va mal finir ces craving de ouf a répétition drugs crack
Et non je veux pas retourner dans cette vie de merde dont je sors a peine.
Je peux supporter mais la quand même c est trop en ayant un traitement alors autant de pas en avoir
censored

Stelli

La méthadone m’a énormément aidée, à partir du moment où j’ai été stabilisée niveau dosage

voilà ce que je souhaite, j en saurai un peu plus cet après midi, j'espere de tout coeur

Bon lundi et prenez soin de vous smiley-gen013

Hors ligne


Electrolibre 
Nouveau membre
Belgique
000
Date d'inscription: 16 Oct 2019
Messages: 14
Merci

Stelli

tes messages m en apprennent pas mal et surtout je peux m aider de certaines de tes astuces. supersupersuper

Arrêter de penser de manière définitive. J’avais beaucoup de mal à envisager que je ne baserais PLUS JAMAIS. Je me suis autorisée à en prendre dans le futur. Cette idée m’a  soulagée et le « sevrage » me semblait moins difficile psychologiquement car moins radical. J’envisageais plutôt ça comme une longue pause nécessaire.

notamment ceci que j ai mis en application et c est vrai que le sevrage me semble déjà un plus léger

Bootspoppers
C est très personnel... mais ce rituel m a protégé depuis deux ans de la prise incontrôlée.

je comprends, ça me parle bien

Pour la metha, je vais voir mon medecin aujourdhui car je sens que quelque chose ne va pas et j espere qu elle pourra identifier le problème et adapter mon traitement que ce soit pour la metha ou mes autres medoc mais bref il faut faire quelque chose, ça va mal finir ces craving de ouf a répétition drugs crack
Et non je veux pas retourner dans cette vie de merde dont je sors a peine.
Je peux supporter mais la quand même c est trop en ayant un traitement alors autant ne pas en avoir
censored

Stelli
La méthadone m’a énormément aidée, à partir du moment où j’ai été stabilisée niveau dosage

voilà ce que je souhaite, j en saurai un peu plus cet après midi, j'espere de tout coeur

Bon lundi et prenez soin de vous smiley-gen013

1mois et 1jour

Dernière modification par Electrolibre (21 octobre 2019 à  12:44)

Hors ligne


joel92 
Nouveau Psycho
700
Date d'inscription: 05 Mar 2019
Messages: 84
Blogs
1 mois c'est déjà super ! Bravo

Alors, qu'a donné ton rdv ?


A bientôt

Hors ligne


Electrolibre 
Nouveau membre
Belgique
000
Date d'inscription: 16 Oct 2019
Messages: 14
Hello salutsalutsalut

MERCI Joel big_smile et oui déjà un mois, l air de rien ca passe vite. Et ça fait plaisir d ouvrir mon internet et de voir un bravo, j ai pas l habitude lol

Alors mon rdv de lundi chez mon médecin a été plutôt positif. Ca a surtout parlé traitement.

Au niveau de mon benzo le rivotril je lui ai expliqué ma tolérance et lui ai demandé du diazepam mais elle a refusé prétextant que ce medoc était hyper addictif et créé a la base pour les épileptiques. Je lui ai répondu pareil pour le rivotril lol. Mais bref elle n a rien voulu savoir. Je reste quand même d avis que je veux changer mon benzo car pour en prendre un autant qu il fonctionne. Je voulais juste changer de molécule puisque j ai développé une grande tolérance  à celle du rivotril clonazepam et que du coup je n ai plus d apaisement. Soit.

A propos de la methadone on a eu une fameuse discussion. Pour elle la metha n aide en rien pour la cocaïne. Elle me dit je veux bien vous l augmenter de 50 à 55. Je lui ai dit qu'une augmentation placebo ne servait à rien. Au final je suis passée à 60 en monoprise le matin. Et je ne vois pas de différence donc je pense lui demander de redescendre à 50 quand je la vois dans deux semaines. Qu en penses tu?

Pour mon sommeil comme je suis contre les somnifères, elle m a proposé de la quietapine (seroquel) 25mgr. Je lui ai dit que lors de ma cure j en prenais 600mgr par jour et donc est ce que 25 allait m aider. Elle m a finalement prescrit du 50 et je prends une dose de 50 le soir. Franchement ça m aide. Tres étonnée mais je dors d une traite surpris
supersupersupersupersupersuper


Par contre, j ai tendance a vouloir prendre de la quietapine en journée car ça m apaise étant hyper speed la plupart du temps tout en ressentant une grosse fatigue. Je ne sais pas quoi faire... si quelqu un a une suggestion elle est la bienvenue bravo

Sinon comment vas tu joel, ou en es tu ? A mon tour de te demander des nouvelles trompette

Bonne journée et prenez soin de vous smiley-gen013

1mois et 2jours

Dernière modification par Electrolibre (23 octobre 2019 à  13:26)

Hors ligne


joel92 
Nouveau Psycho
700
Date d'inscription: 05 Mar 2019
Messages: 84
Blogs
Coucou, c'est un médecin libéral ou en centre d'addicto ?

Elle a l'air à l'ouest un peu quand même. Des fois les médecins ils sont un peu trop sûrs d'eux j'ai l'impression. Après c'est pareil dans tous les corps de métier....

Moi ça va, j'ai fait mon sevrage de paroxétine...  Le plus gros est passé mais j'ai encore quelques vertiges, maux de ventre...
Il faut que je me sèvre de la cigarette maintenant. J'avais arrêté 4 ans et j'ai repris cet été... Pas cool mais je vais y arriver.

Bon au moins j'ai plus de médocs. Mais pour m'aider a affronter le sevrage de la paroxétine j'ai demandé une boite de Valium... La pharmacienne m'en a délivré deux..... J'ai gobé 60 comprimés de 5mg en trois jours.

Je cherchais à retrouver l'effet apaisant des premières prises... Sans grande réussite.

Bref j'ai fait de la merde. Complètement désinhibé j'ai fait de la merde dans Paris, j'avais laissé mon porte feuille chez moi je croyais l'avoir perdu, j'ai fait la manche dans le 16èmme, on m'a pas donné un centime. J'ai décollé des affiches dans le métro.. Parlé à des inconnus etc...
Mais bon, au moins j'ai pleins de trous de mémoire, donc ca fait 3 jours de sevrage que j'ai en partie oubliés. (le sevrage de la paroxétine est terrible.)


Sinon la je suis dans une ferme écolo, aujourd'hui on a troué un mur à la masse, au marteau piqueur, à la barre à mine pour passer des gaines. Demain je vais pailler le jardin pour préparer a faire du potager au printemps. Ca fait du bien de porter un bleu de travail pour vraiment travailler et pas juste comme le font les parisiens parce que c'est la mode ahhahaha !

Allez, à bientôt

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Mode de consommation - Différence entre pipe à crack en verre et pipe artisanal type bouteille
par Lutindesrêves, dernier post 10 juillet 2019 à  22:09 par Meumeuh
  28
[ Forum ] Arrêt & Sevrage - Sevrage crack, alcool, marijuana, et tabac
par sky56253, dernier post 07 novembre 2018 à  18:33 par sky56253
  3
[ Forum ] Arrêt & Sevrage - Qui peut m’eclairer après essai sevrage cocaine crack
par Dolcevita, dernier post 18 décembre 2017 à  10:53 par Dolcevita
  19
  [ PsychoWIKI ] PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
  [ PsychoWIKI ] Cocaine, effets, risques, témoignages
  [ QuizzZ ] Evaluer la gravité de votre addiction
48875 personnes ont déja passé ce quizzz !



    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Participation des usagers dans les structures addicto
    19 novembre 2019Commentaire de ismael77 (13 réponses)
     Appel à témoignage 
    La déréalisation et la dépersonnalisation
    Il y a 6jCommentaire de elossh (23 réponses)
     Appel à témoignage 
    TSO et douleur et anesthésie
    06 novembre 2019Commentaire de Meumeuh (19 réponses)
     Forum UP ! 
    Arrêt & Sevrage - Mon expérience du cannabis
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
    Il y a 1mn
    185
    Commentaire de mistv084 dans [Conseils généraux de...]
    (1335 réponses)
     Forum 
    Aucun effet - MDMA aucun effet
    Il y a 6mnCommentaire de Yopski dans [MDMA/Ecstasy...]
    (2 réponses)
     Forum 
    MDMA/Ecstasy - Antidépresseurs(ISRS)
    Il y a 10mnCommentaire de Johan Liebert dans [MDMA/Ecstasy...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Effets - Boire Du Cannabis
    Il y a 15mnCommentaire de SPACELIFE dans [Cannabis...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Alprazolam - Zolpidem comme substitut au xanax ?
    Il y a 21mnCommentaire de Feusté dans [Benzodiazépines...]
    (12 réponses)
     Forum 
    Pour les anciens: composition des snowballs blancs et roses?
    Il y a 32mnCommentaire de Teona Nacatl dans [MDMA/Ecstasy...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Interactions tramadol modafinil
    Il y a 36mnNouvelle discussion de plotchiplocth dans [Tramadol...]
     Forum 
    Kétamine et Sérotonine
    Il y a 41mnNouvelle discussion de onthemoon dans [Kétamine et PCP...]
     Blog 
    Mon Love complexe de junky
    Il y a 2mn
    4
    Commentaire de lxsdv dans le blog de Rick
    (14 commentaires)
     Blog 
    Trou noir
    Il y a 2hCommentaire de Hilde dans le blog de Isoretemple
    (5 commentaires)
     Blog 
    Kratom reçu
    Il y a 6h
    1
    Commentaire de Rick dans le blog de hyrda
    (1 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Consommez-vous le MDMA/Ecstasy à moindre risque ?
    Dernier quizzZ à 22:19
     PsychoWIKI 
    Méphédrone (4-MMC), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
     Nouveaux membres 
    Stefane_59, Edwards, Jeannyferre6, ZeroAxion, Bobmapy nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Fabriquer flacon benzo en goutte
    par Nemesia, le 06 Dec 2019
    Salut, Je vais vous donner ma méthode pour fabriquer de l'Etizolam (ou autre benzo, tant qu'il est pur, vérifier la solubilité possible dans le diluant) en gouttes, pour ne pas avoir à le doser à la pipette. Le matériel : - Etizolam en poudre - Un diluant, je conseille le propylène glycol...[Lire la suite]
     Retour d'XP --- 20 ans apres --- !!
    par xinxio, le 29 Nov 2019
    salut à tous, je voudrai vous faire part de mon retour d'experience 20 ans apres ma derniere prise Aujourd'hui je ne prends plus rien, je suis comme qui dirait tombé dans la marmitte comme Obelix Je peux produire sur demande avec mon cerveau ce que je shouaite ( c'est pas de la VOD mais de la D...[Lire la suite]
     Trip report 4HO-MIPT
    par Kattio, le 26 Nov 2019
    Bonjour, voici mon premier trip report, j'en posterai de temps en temps sur psychoactif :) Âge: 20 ans. poids: 60kg. Taille: 1,75m. Bonne santé physique et psychique. But de la consommation: aborder des problèmes que je peux rencontrer différemment, réfléchir sur moi-même, le côté découv...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Pareil que Cusco. J'avais de grosses casseroles il m'a prise telle quelle. Betty dans [commentaire de blog] Mon Love complexe de junky
    (Il y a 25mn)
    détaillé +++ j'ai appris pleins de trucs. plotch dans [forum] Nouvelles toupies
    (Il y a 26mn)
    J'aime / Blast dans [forum] L'influence de l'observation (physique quantique)
    (Il y a 2h)
    Des photos ! Et des belles !! Sinon regarde leur nom et google puis upload :) dans [forum] Nouvelles toupies
    (Il y a 5h)
    Les opposés s attirent. Ce fut mon cas. +1000 Cusco dans [commentaire de blog] Mon Love complexe de junky
    (Il y a 6h)

    Pied de page des forums