Pourriez-vous partager vos livres préférés en ces temps de confinement? / PsychoACTIF

Pourriez-vous partager vos livres préférés en ces temps de confinement?

Publié par ,
2189 vues, 32 réponses
windingroads 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 17 Mar 2020
63 messages
Blogs
Bonjour,
J'ai deux jours de conge week end et je suis en diminution de tramadol (oui mon timing est nul mais en meme temps jai pas un stock tres gros de tram en gouttes donc j'essaie de faire durer).
Est ce que quelqu'un pourrait me recommender un livre pas trop triste svp?
Je m'arrangerai pour le trouver si j'arrive.
OK si le livre est en anglais aussi.
Merci et courage a vous

Dernière modification par Agartha (02 mai 2020 à  16:33)

Hors ligne

 

Psilosophia 
Esthète du Néant
France
3131
Inscrit le 13 Apr 2014
492 messages
Blogs
"Confessions d'un enfant du siècle" d'Alfred de Musset.

"Vieil océan, aux vagues de cristal ... tu rappelles au souvenir de tes amants, sans qu'on rende toujours compte, les rudes commencements de l'homme, où il fait connaissance avec la douleur, qui ne le quitte plus."

Les Chants de Maldoror Isidor Ducasse

Hors ligne

 

Ocram 
PsychoAddict
Suisse
4100
Inscrit le 25 Jan 2019
3816 messages
Blogs
Bonsoir,

Juste comme ça, n importe quel bouquin de Bukowski. C est vraiment cool et pas prise de tête. C est vraiment bon et c est un morceau d histoire de la littérature américaine, le réalisme sale à son paroxysme !

Ocram

Hors ligne

 

windingroads 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 17 Mar 2020
63 messages
Blogs
Merci pour vos suggestions smile le mien vest Minimum Wage Magic la.

Hors ligne

 

Cosmococcyque 
Nouveau Psycho
200
Inscrit le 16 Feb 2013
170 messages
Blogs
Un truc d'actualité : La Caverne des Pestiférés, par Jean Carrière. Et si le style te plait l'Epervier de Maheux du même auteur. Par contre, c'est pas que c'est triste, mais c'est pas particulièrement optimiste non plus.

Ou alors en mode plus naïf : Les Clochards Célestes, de Jack Kerouac. Un classique... Un des seuls livre de Kerouac qui reste positif du début à la fin. Quoiqu'au bout d'un moment on peut trouver toutes ces histoires de zen un peu niaises... Mais c'est pas mal je pense en ce moment pour essayer de positiver.

Voilà voilà, trois livres qui m'avait marqués et qui me reviennent à l'esprit. C'était le bon temps, celui où je pouvais encore lire. Par forcément mes "préférés", j'en ai pas vraiment.

Bukowsky c'est pas mal, mais je trouve que c'est parfois un peu déprimant ces ambiances... On imagine tout de suite les lendemains de cuite avec odeur de dégeuili, bière éventée et tabac froid. C'est parfois très drôle mais moi ça me foutait en général le bourdon ou l'envie de faire de la merde à mon boulot et tout envoyer chier.

Dernière modification par Cosmococcyque (21 mars 2020 à  06:22)

Hors ligne

 

Zénon 
Schtroumpfophobe en mission secrète
Cyprus
1511
Inscrit le 20 Oct 2019
125 messages
Pareil ici. Corona oblige, me voici de retour en France.

Sale temps pour les toxicos. Après une rechute de plus d’un an dans la came et trois mois de kratom, j’arrive au bout, c’est la fin des haricots. Il me reste 4 mg de buprénorphine, un pauvre flacon de Rivotril aux trois quarts vide et presque plus de kratom, à peine de quoi faire une diminution progressive précipitée sur une dizaine jours, obligé de me taper un vieux sevrage des familles. Je vais en chier ma mère. Mais bon, pas trop à me plaindre, j’ai un toit sur la tête, le frigo plein et au taquet de bouquins.

Cosmococcyque a écrit

Bukowsky c'est pas mal, mais je trouve que c'est parfois un peu déprimant ces ambiances... On imagine tout de suite les lendemains de cuite avec odeur de dégeuili, bière éventée et tabac froid. C'est parfois très drôle mais moi ça me foutait en général le bourdon ou l'envie de faire de la merde à mon boulot et tout envoyer chier.

Dans les moments de déprime, le rire est libérateur. Et les histoires sinistres sont les plus drôles.

Bukowski, c’est toute ma jeunesse. Avec Céline, c’est le seul romancier qui m’a fait rire à haute voix — un exploit pour un bouquin. Perso, il m’a toujours foutu la patate dans les pires périodes de ma vie, surtout ses poèmes. J’y retourne souvent. Un pote, quoi.

Bizarre que tu le trouves déprimant, car sur ton profil, ta signature est « Don't try ». J’imagine que tu fais justement référence à l’épitaphe sur la tombe de Bukowski. Je me trompe ?

Amazon livre encore. Récemment, j’ai découvert « Permanent Midnight » de Jerry Stahl. Il a été traduit en français sous le titre « Mémoires des Ténèbres » chez 13e Note, mais cette boîte a plié boutique, il n’est plus édité, on peut le trouver d’occasion, mais à des prix exorbitants. En plus, je ne connais pas la qualité de la traduction. Mais pour ceux qui lisent l’anglais, c’est une pépite d’humour et de sincérité, un des meilleurs mémoires sur l’héroïne que j’ai lue, et Dieu sait que j’en ai lu. L’histoire vraie du mec plein de culpabilité qui écrit des scénarios pourraves à Hollywood pour des séries merdiques telles que Alf tout en se camant jusqu’au coup. En revanche, je vous en supplie, on oublie le film avec Ben Stiller tiré du bouquin — une véritable bouse.

Pour ceux qui captent l’anglais et le dialecte toxico californien, petite vidéo d’introduction à mourir de rire. Comment décrocher de l’héro en « switchant » vers le crack :



Sinon, je recommande un bon vaccin de rappel stoïcien et la lecture du trio impérial, j’ai nommé Sénèque, Épictète et Marc Aurèle, auteurs qu’il faut reprendre sans cesse et qui sont primordiaux en périodes de décroche.   

Une pensée pour tous ceux qui, ici et ailleurs, sont contraints de se taper un sevrage forcé, particulièrement les toxicos dans la rue vivant de la manche...

Reputation de ce post
 
Très bon commentaire je trouve, merci! Ocram

Hors ligne

 

MrDeeps 
Éternellement en manque
France
000
Inscrit le 16 Jan 2018
146 messages
Blogs
je te conseil l'herbe verte de 1977 qui est un classique du genre sinon essaie Mein Kampf pour sont coté historique ( j'aime l'histoire pas d'amalgame svp, car je suis un exemple de tolérance dans la vrai vie )

Comment oublier la drogue quand l'on connait ses effets

Hors ligne

 

RandallFlag 
Tonton floodeur
1711
Inscrit le 24 Jul 2018
1899 messages

MrDeeps a écrit

je te conseil l'herbe verte de 1977 qui est un classique du genre sinon essaie Mein Kampf pour sont coté historique ( j'aime l'histoire pas d'amalgame svp, car je suis un exemple de tolérance dans la vrai vie )

Elle est pas bleue plutôt l'herbe de ton livre ?
À tout hasard.

Reputation de ce post
 
Bleue, c’est clair qu’elle est bleue, et pas qu’un peu. — Zénon.

Les cons ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnaît.

Hors ligne

 

Cosmococcyque 
Nouveau Psycho
200
Inscrit le 16 Feb 2013
170 messages
Blogs

Zénon a écrit

Bizarre que tu le trouves déprimant, car sur ton profil, ta signature est « Don't try ». J’imagine que tu fais justement référence à l’épitaphe sur la tombe de Bukowski. Je me trompe ?

Ouai, c'est vrai. Mais je me rappelai même plus que j'avais mis cela. C'est que quand j'ai ouvert mon compte sur psychoactif en 2013 j'étais dans à fond sur Bukowsky, et Henry Miller aussi. C'est vrai qu'à ce moment il me faisait bien marrer. Mais aujourd'hui quand j'y reviens je trouve ça badant, mais c'est qu'un point de vue du à mes dispositions du moment. Et je conseil vivement tout de même. De toute façon en ce moment j'arrive plus à kiffer grand chose...

Edit: put*** les écorchages d'orthographe, désolé si y'a des pointilleux en la matière

Dernière modification par Cosmococcyque (21 mars 2020 à  15:02)

Hors ligne

 

Psilosophia 
Esthète du Néant
France
3131
Inscrit le 13 Apr 2014
492 messages
Blogs
Pour ceux que ça intéresse, un groupe Facebook tout neuf nommé "Bibliothèque du confinement solidaire" est en train de passer la barre des 30 000 membres. Il est possible d'y partager des livres, articles, revues etc... sous forme numérique; le groupe est très actifs et j'ai pu ainsi renflouer un peu ma collection de PDF sur des sujets très divers.

Ici que ça se passe: https://www.facebook.com/groups/bibliothequesolidaire/

Et le lien pour leur Discord: https://discordapp.com/invite/JGwkpeS?f … letUZu7jrU

Dernière modification par Psilosophia (21 mars 2020 à  15:12)


"Vieil océan, aux vagues de cristal ... tu rappelles au souvenir de tes amants, sans qu'on rende toujours compte, les rudes commencements de l'homme, où il fait connaissance avec la douleur, qui ne le quitte plus."

Les Chants de Maldoror Isidor Ducasse

Hors ligne

 

windingroads 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 17 Mar 2020
63 messages
Blogs
Merci a vous tous pour ces recommendations!

Hors ligne

 

Zénon 
Schtroumpfophobe en mission secrète
Cyprus
1511
Inscrit le 20 Oct 2019
125 messages
Confinement oblige, j’ai fait la réserve de bouquins en cas d’apocalypse. Au pire, je boufferai de l’encre et du papier.

Entre autres, je me suis procuré Écrits Stupéfiants de Cécile Guilbert dans la bonne vieille collection Bouquin. Bien fait, une anthologie de textes littéraires sur la drogue allant de l’antiquité à nos jours. J’ai plié la partie qui m’intéressait le plus, Euphorica, traitant des opiacés. Elle conclut sa compilation sur Éric Maravelias, auteur qui m’était inconnu. Friand de littérature de junky, j’ai donc commandé son premier roman : La Faux Soyeuse, que j’ai torché en deux jours. J’en sors à l’instant.

Un peu trop diabolisant à mon goût, mais bon petit roman noir sur l’héroïne qui nous immerge bien dans une époque que je n’ai pas connue : début des années 80, la came débarque pour la première fois en masse sur la capitale — « l’âge d’or » pour certains. Quelques membres de ce forum s’y reconnaîtront.

Comme à mon habitude, une fois le bouquin terminé, je m’en vais me renseigner sur l’auteur. Ancien gros toxico, substitué à la méthadone pendant dix ans, puis sevré par diminution, ce dernier n’est pas tendre envers les TSO et la RDR. Alors que d’autre part, il remercie la méthadone de lui avoir permis de (et je cite) : « décrocher sur une jambe ».

Et sur quoi je tombe ?!

Ce texte mal écrit, polémique à souhait, n’évitant pas certains clichés et avec lequel j’ai beaucoup de différends, surtout sur le concept de dolorisme chrétien : la souffrance est vertueuse, ce qui est totalement vrai et complètement faux. Mais aussi, je suis d’accord avec quelques points de son constat.

Attention ! je vais me faire engueuler, à prendre donc avec des pincettes — le voici : 

http://www.journaldeparis.com/substitut/

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
8930
Inscrit le 04 Aug 2014
7548 messages

je suis d’accord avec quelques points de son constat

Si tu pouvais quoter stp, sans Paul et Mike, je serais curieux de savoir ces points avec lesquels tu es en accord, mais aussi si l'auteur est en accord avec ses propos.
ça va être compliqué, car sa conclusion me parait totalement incohérente, d'ailleurs, il ne s'agit pas vraiment d'incohérence, par moment le filtre de la raison semble avoir laissé place à celui de l'émotion et ce parfois au sein d'une même phrase.

Friand de littérature de junky

Je te conseille une dose de Gingembre.

Putain, je viens d'apprendre qu'il vient de décéder en février en tombant sur son avis de décès, j'étais en train de me dire que ça faisait un bail que nous ne nous étions pas appelés.
J'espère que tu as autant de weed que tu le souhaites là où tu es poto...

Jean-Marie Gingembre
Après quelques années passées au Venezuela, Jean-Marie Gingembre rentre en France au début des années 80. Il suit vaguement des études de ciné et de philo. Passionné par l’audiovisuel, il exercera tous les métiers : de projectionniste à assistant réalisateur, avant de se découvrir une nouvelle passion : la publicité.
Concepteur rédacteur, il deviendra un des “enfants de la pub” des années 80, les années fastes.
À la mort de sa femme, il s’éloigne du monde des ”créatifs”, à moins que ça ne soit l’inverse.
Aujourd’hui, Jean-Marie Gingembre rédige des textes pour une maison de disques, fait des piges pour quelques magazines, collabore à l’écriture de scénarios… et écrit un nouveau roman.

Descriptif
Roman d'amour et de dope sur fond de sida, Impairs et Manque se divise en deux textes se répondant l'un l'autre Elle et La Face cachée du soleil. Les personnages ont besoin de flirter avec la mort pour pouvoir s'aimer librement. Ils vivent leur vie comme si chaque jour était le dernier. En phrases courtes et tranchantes, l'histoire avance, mécanique implacable, les conduisant vers une fin qu'ils connaissent et attendent. Impairs et Manque est un roman dérangeant, un roman où l'urgence prime. Des phrases au scalpel, un regard clinique sur les personnages... difficile de sortir indemne de ce livre. Au-delà de la drogue et de la maladie, de la souffrance et de la mort, c'est d'amour dont il s'agit.

https://livrelibre.fr/240-large_default/impairs-et-manque.jpg


Just say no prohibition !

En ligne

 

Zénon 
Schtroumpfophobe en mission secrète
Cyprus
1511
Inscrit le 20 Oct 2019
125 messages
Salut, Mister.

Tout d’abord, nombre sont ceux sortis de la came qui nous pondent des brûlots anti-tout. Comme les ayatollahs qui s’arrêtent de fumer et nous font la morale. Ce texte en est un exemple frappant. Je sais pas si tu connais, mais je pense à Yves Salgues. Son premier bouquin — « Héroïne, une vie » — est un chef-d’œuvre du genre. Les deux suivants sur le même sujet sont des torchons réactionnaires pleins de ressentiment. Je le répète, je ne suis en aucun cas contre la substitution, juste contre une utilisation parfois néfaste.

Je vois de plus en plus d’usagers ne connaissant pas du tout les affres du manque, douleur qui fait partie intégrante de notre relation avec l’héroïne. Aujourd’hui, on jongle souvent entre conso et substitutions. Dans ce cas, la substitution me semble nocive, on l’utilise comme une simple béquille en cas de pénurie. On consomme, puis hop ! on a notre métha, puis on consomme à nouveau et ainsi de suite. Ce mode de consommation enferme certains dans l’illusion. On est loin du traitement de fond pour lequel les TSO sont fait.

Pour reprendre la fin des « Rêveries du toxicomane solitaire » :

« J’appelle de mes vœux un monde où celui qui le souhaite pourra, en toute légalité, s’inscrire pendant cinq ou dix ans à l’université de l’héroïne, et la quitter proprement une fois son instruction achevée. »

Sans le manque, toute une partie du cursus fait à mon avis défaut. « Passer par l’université de l’héroïne » nécessite aussi d’en connaître les deux faces de la médaille, son côté morbide est aussi très instructif quant au fonctionnement de notre métabolisme. J’en ai autant appris dans l’euphorie qu’en chien.

Ceci dit, dans le meilleur des mondes possibles, une consommation d’héroïne sans douleur et purement salutaire est aussi faisable, mais réservée aux élus des dieux. J’en connais, mais ils sont une infime minorité.

Mais entre nous, oui, j’ai certainement un petit côté doloriste chrétien qui se cache quelque part en moi. Mea culpa, mea maxima culpa.

Si tu aimes les romans noirs, c’est pas un chef-d’œuvre, mais je te conseille la Faux Soyeuse.

« Impairs et manque », jamais lu. Merci, je le note sur-le-champ et m’empresse d’aller le commander...

Hors ligne

 

Cosmococcyque 
Nouveau Psycho
200
Inscrit le 16 Feb 2013
170 messages
Blogs

Zénon a écrit

http://www.journaldeparis.com/substitut/
Éric Maravelias

Il est bien mignon ce monsieur. Seulement c'est tellement facile de cracher dans la soupe une fois qu'on n'a plus à la boire... Mais c'est vraiment dégueulasse pour les autres.

Bien sûr y'a un peu de vrai dans ce qu'il dit (enfin sur la fin il part totalement en vrille, le bon vieux cliché des grand méchantes élites), mais perso, je suis sous métha depuis 7 ans, et c'est quand même pas une sinécure : le manque vient me titiller soir et matin, . C'est pas le manque ultime d'un arrêt net, mais c'est suffisant pour qu'il n'y ait pas beaucoup jours où je me dis pas qu'il faudrait quand même revenir à une vie moins pénible (mais est-ce seulement possible ?). Et cette histoire de la douleur qui finit par vous forcer à en finir, que fait on de ceux qui n'en peuvent vraiment plus et décident d'en finir dans le sens le plus exact du terme ?

Non franchement, c'est rétrograde.

Dernière modification par Cosmococcyque (25 mars 2020 à  06:01)

Hors ligne

 

Zénon 
Schtroumpfophobe en mission secrète
Cyprus
1511
Inscrit le 20 Oct 2019
125 messages
Confinement oblige, brûlons nos livres et vautrons-nous sur le canapé devant la télé.

Ce soir, sur vos écrans :

Sur Arte, nuit entière consacrée à la drogue : plusieurs documentaires dont un reportage sur Rodrigo Duterte, visionnaire et audacieux président des Philippines se revendiquant lui-même comme dictateur et qui a lancé une approche novatrice contre les problèmes de drogue. La consigne est simple : « Tuez-les tous. »

« Hitler a massacré trois millions de Juifs, nous avons trois millions de toxicomanes. Je serai heureux de les liquider. »

Un avant-gardiste, en somme…

Bonne soirée.

Dernière modification par Zénon (31 mars 2020 à  20:34)

Hors ligne

 

Nab 
Nouveau Psycho
Albania
000
Inscrit le 09 Jul 2016
65 messages
Blogs
en parlant de téloche, sur arte.tv il y'a Down By Law qui est dispo (en vost s'il vous plaît :clapclap: ) bon fil de Jarmusch pour ceux qui connaissent pas.

Pour les lettrés ;p je me permet de foutre en vrac quelques bouquins :
Paris sur drogue polar, rythme assez posé, jsuis pas friand de ce genre de bouquin d'habitude, bah celui ci m'a touché.
Le baron Perché - ITALO CALVINO Ça parle pas de drogue (fin je crois ^^), une très belle histoire, pleine de bon sens et assez philosophique. Perso j'ai adoré.
DiscWorld - TERRY PRATCHETT fantasy, juste des classiques. culte à souhait.

perso là j'me retape les BDs de Ptiluc et de Pratt que j'ai sous la main. (gros fan des deux)
bonnes lectures à tous les gens

Nab'   bleu-trompette

Hors ligne

 

Zénon 
Schtroumpfophobe en mission secrète
Cyprus
1511
Inscrit le 20 Oct 2019
125 messages
« Down by Law » — excellent ! Mon préféré de Jim. Roberto Benigni et Tom Waits qui galèrent en taule.

« I scream, you scream, we all scream for ice cream ! »

Hors ligne

 

Papaseul 
Psycho junior
France
1200
Inscrit le 18 Jul 2017
496 messages
Blogs
salut,
alors moi franchement je ne suis vraiment un féru de la lecture mais si j'ai un bouquin à conseiller ça serait "la nuit des temps" de Barjavel, un peu long à s'installer mais vraiment sympa//

Alors je ne suis pas trop ciné-fil non plus mdr mais dernierement j'ai vu "Joker" (terrible acteur)...
plus ancien y'a "le péril jeune" de klapisch ( excellent!!!)


biz//pps

Peinard...

Hors ligne

 

Nab 
Nouveau Psycho
Albania
000
Inscrit le 09 Jul 2016
65 messages
Blogs
ohh c'est bon tout ça.. le péril jeune.. si je puis conseiller "Un pur moment de Rock'n'Roll".

i scream u scream we all scream for ice cream !!!


sinon avec roberto "La vita è bella" -> La vie est belle, très beau film..
ou encore "La mala educación" -> La mauvaise éducation d'Almodovar.

y'a le premier et le dernier qui "parle" de drogue.

le pere noel est une ordure ça reste pour moi un film qui sert à se remonter le moral, tout comme la vie est un long fleuve tranquille.

pour en revenir à de saines lectures ;p !
en BDs
Carmen Cru de Lelong
Corto Maltese de Hugo Pratt
Gaston de Franquin
L'oeuvre de Ptiluc (avec ses rats)
Raymond Calbuth de Tronchet
Kador de Binet
et bien d'autres oubliés...

en livres avec des mots dedans et pas d'images
Kerouac cité plus haut
OuLiPo allez essayer de comprendre ce que c'est que cette merveille.. (cherchez sur internet, vous allez rigoler)


bref bisous, je retourne à mon cubis et à mon punk

ps/ l'AZM (Archives de la Zone Mondiale a sorti une petite compil musicale qui remonte le moral en ces temps de crise(s) !

Nab'   bleu-trompette

Hors ligne

 

DarkElf32 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 15 Apr 2020
40 messages
Hello

perso je viens de finir Vernon subutex de Despentes.
Génial , je vais attaquer le tome 2.
Attention le nom peut être trompeur, la drogue n'est absolument pas le sujet, même s'il en est souvent question. C'est un style que j'adore, précis, et affûté, on ne s'ennuie jamais sur de longues tirades ennuyeuses ou descriptions interminables. à lire si vous aimez les côtés obscurs de l'humanité


Fire n Blood : tomes 1 & 2 - pour les fans de Game of Thrones, FONCEZ !!

ok, il y'a des moments ou le style "recit de mestre" est parfois un peu... lourd.
mais on adooore en apprendre plus sur l'histoire de Westeros et des Targaryen en particulier. Perso, j'ai eu l'impression de regarder une nouvelle saison. les lieux nous sont parfois familier, comme Peyredrgon par exemple, du coup on a les décors en tête, la musique, etc... c top quand on est mordus de la saga


Moi d'abord de Katherine Pancol
j'ai ouvert le bouquin qui traînait dans ma bibliothèque ( parce qu'entre les livres que j'ai acheté pour lire un jour, et ceux qu'on m'a refiler... j'ai de quoi faire)
et il m'a pris tout de suite. au début c'est un recit assez intime de la quete du plaisir d'une jeune fille. alors je ne l'ai pas encore lu, je pense lire vernon subutex d'abord. mais c'est certainement celui là que je lirai ensuite.


Tuer le père
- d’Amélie Nothomb

c'est court (genre 150 pages je crois ) une petite fiction super et ça se lit très vite. j'ai été embarquée directe. il est question entre autres : du monde des joueurs de carte et de la magie , et : du Burning Man. smile


ok, tout ces bouquins c'est pas vraiment de la top exclusivité hein XD  LOL
c'est du très connu, ou du très vieux. mais le confinement m'a permis de remettre plus sérieusement à lire et à dessiner, il aura eu au moins cet avantage pour moi
Alors dites moi si vous avez lu et que vous avez apprécié vous aussi smile
Bon courage à tous pour cette période de confinement, on est pas au bout de nos peines wink

j'avais rien à dire... et la citation d'Oscar Wilde sur la tentation ? franchement c'est vu & revu ici non ?! XD

Hors ligne

 

Zénon 
Schtroumpfophobe en mission secrète
Cyprus
1511
Inscrit le 20 Oct 2019
125 messages
Dernières découvertes et fiches de lectures durant ce fameux coronavirus, méchant virus de la mort qui tue la vie : 

1) Pour nous tous, pauvres toxicos brimés et opprimés : 

— « Pour en finir avec les toxicomanies », Jean-Pierre Jacques : Quelques idées intéressantes. Ex. : l’héroïnomane ne recherche pas le plaisir mais l’absence de déplaisir, peur de l’acte sexuel, castration chimique, anti-prohibition, etc. Mais alors, le style analytique farci de néologismes est imbuvable, à la limite de l’illisible. Et surtout, bien trop psychanalysant à mon goût (papa, maman, zizi). Bouquin découvert sur ce forum, mais petite déception.

— « J’ai commencé par un joint » et « Terrasser le serpent » : Deux témoignages moralisateurs sur l’héroïne, deux bouses intergalactiques. Pour les masochistes qui ont du temps à perdre, vous vous reconnaîtrez.

— Tony O’Neill : Jeune écrivain anglais vivant aux États-Unis, ancien junky qui ne parle que de came et d’histoires « jubilatoirement » tordues. Tous ses écrits sont d’excellents divertissements. Enfin un bon auteur contemporain de romans de gare ! Belle rencontre.

— « Journal d’un morphinomane », Anonyme : Extraits du journal sur quatorze années d’un médecin paumé seul en Cochinchine qui découvre la morphine et glisse page après page dans l’agonie. Descente aux enfers pure et simple. Un choc, une pépite, une merveille. Mon coup de cœur.

2) Pour les amateurs de philo :   

— « Les Sceptiques grecs », Victor Brochard : un des livres de chevet de Nietzsche, cité dans son vindicatif « Ecce Homo ». Grande fresque sur tous les Sceptiques, de Pyrrhon à Sextus Empiricus. Plus édité, bon courage pour le dénicher, mais un petit bijou cathartique.

— « Le Pessimisme au 19e siècle : Leopardi, Schopenhauer, Hartmann », Elme-Marie Caro. Pareil, plus édité, difficile à trouver (merci, papa, pour ta bibliothèque !) Pour une critique philosophique, j’ai rarement lu aussi bien écrit. « La vie de l’homme n’est que lutte pour l’existence, avec la certitude d’être vaincu. »

3) Pour les autres :

— Dan Fante, fils méconnu de John Fante : romans bruts, très courts, au style laconique et limpide, typique des romanciers de Los Angeles, on pensera à Bukowski. Ça parle alcoolisme, boulots de merde, dépression, folie, putes mexicaines à deux balles et pédophilie – tout ce qu’on aime. Super découverte, merci le confinement !

— « Tintin au Congo » : Sans déconner. Tintin, notre Belge asexuel préféré. Pas relu depuis ma tendre enfance. Je l’ai retrouvé par hasard et voulais vérifier son racisme supposé. Quelques gros dérapages, mais cette BD était une commande et fait partie d’une époque, à inscrire dans un contexte. Si l’on devait interdire tous les livres tendancieux des années 30, il ne resterait plus grand-chose hormis Faulkner. Et Faulkner, tu m’as compris...   

La suite au prochain épisode.

D’ici là : « Hashtag : Mangez vos poux, sauvez les otaries. »

Hors ligne

 

pizi 
Banni
France
100
Inscrit le 19 Apr 2020
98 messages
Le Portrait de Dorian Gray
La Métamorphose de Kafka
L'intime conviction du désir de Borhinger

Take Care

Hors ligne

 

Cusco 
Stand bye régulier
France
1320
Inscrit le 15 Sep 2015
2643 messages
Blogs
On m'a prêté celui-là je vais l entamer :

/forum/uploads/images/1588/15884293784087765379473131211012.jpg


/forum/uploads/images/1588/15884295164122915496279746321829.jpg


400 pages

Hors ligne

 

speedy76 
Nouveau Psycho
France
100
Inscrit le 30 Mar 2020
63 messages

Zénon a écrit

Entre autres, je me suis procuré Écrits Stupéfiants de Cécile Guilbert dans la bonne vieille collection Bouquin. Bien fait, une anthologie de textes littéraires sur la drogue allant de l’antiquité à nos jours.

J'ai récupéré ce bouquin tout récemment, je le trouve hyper intéressant ! A travers tout un tas d'extraits, de textes plus ou moins anciens (de l'antiquité à nos jours), c'est un sacré témoignage de la place qu'ont pu avoir les produits dans différentes sociétés !

Hors ligne

 

L'invisible 
Nouveau membre
France
200
Inscrit le 31 Oct 2017
45 messages
Coucou

Pour moi le livre du confinement c est ' une semaine de phylosophie ' de charles pepain.
Moi qui n ai jamais eu de cours de phylo c est parfait pour mettre un pied dedans !
Facile a lire , decoupé en 7 chapitres ( comme les jours de la semaine) avec une question par chapitre.
Des questoons comme : faut il obeir au lois?
Reflechir nous rend il heureux ? Etc..
 
C est seulement mon 2eme livre et il me regale.
Le premier etais ' les vertus de l echec ' du meme auteur et c etais aussi interressant et facile a lire.

Hors ligne

 

Number613 
Sheykh Al-Hashishim
Israel
664
Inscrit le 20 Apr 2019
95 messages
En ce qui me concerne, vu qu'on est sur un site qui parle de substances psychoactives, je ne saurais trop vous conseiller "Les Portes de la perception" d'Aldous Huxley, grand livre précurseur du psychédélisme qui montre bien les liens entre expériences hallucinogènes et expériences spirituelles, en tirant des exemples notamment d'exercices de méditation ou de prière des grandes traditions religieuses.
Sinon je viens de commencer à lire l'"Épopée de Gilgamesh", le premier grand mythe littéraire de l'histoire de l'Humanité. C'est l'histoire du premier roi légendaire du royaume de Sumer qui part à la recherche de l'Herbe d'Immortalité...
Bonne lecture drogue-peace

"...Et leurs yeux s'ouvrirent."
- Genèse ch. 3 v. 7

Hors ligne

 

MrDeeps 
Éternellement en manque
France
000
Inscrit le 16 Jan 2018
146 messages
Blogs

RandallFlag a écrit

MrDeeps a écrit

je te conseil l'herbe verte de 1977 qui est un classique du genre sinon essaie Mein Kampf pour sont coté historique ( j'aime l'histoire pas d'amalgame svp, car je suis un exemple de tolérance dans la vrai vie )

Elle est pas bleue plutôt l'herbe de ton livre ?
À tout hasard.

Oui tout à fait xD c'est telement plus logique de dire herbe verte que bleu ahah


Comment oublier la drogue quand l'on connait ses effets

Hors ligne

 

LolaLou 
Nouveau Psycho
France
100
Inscrit le 22 May 2020
94 messages
Personne n'a cité Christiane F. 13 ans, droguée, prostituée, parce que c'est tellement un classique ? Elle a sorti la suite de son histoire il y a quelques années, j'avais tellement hâte de savoir comment elle s'était sortie de tout ça, me suis empressée de le lire quand il est sorti mais j'ai préféré le premier, le début de l'histoire.

Dans le même genre il y a aussi "Junk" de Melvin Burgess, mais si quelqu'un connait d'autres histoires dans le style, ça m'intéresse, j'en ai marre de relire ces 2 là ^^

Aussi j'avais acheté Trainspotting, le roman, mais le style d'écriture ne m'a pas plu, j'ai eu beaucoup de mal à avancer dans ma lecture, et ayant déjà vu le film, de toutes façons je connaissais déjà l'histoire !

Paradis artificiels de Baudelaire, je l'ai chez moi depuis des années, toujours pas commencé (je sais, je sais, honte à moi, j'ai fait bac littéraire et je connais pas mes classiques lol)

Hors ligne

 

janis 
Modérateur
France
3500
Inscrit le 07 May 2018
1629 messages
Blogs
Je signale ici la parution d'un livre sur le cannabis thérapeutique, en langue française.
LE CANNABIS MÉDICAL, UNE NOUVELLE CHANCE
PASCAL DOUEK
272 pages
Éditeur : Solar

"À l’heure où le cannabis médical va être expérimenté en France, le point sur les implications pratiques de cette nouvelle réglementation : pourquoi ? pour qui ?
comment ? Un ouvrage de référence pour découvrir tout le potentiel d’un médicament d’avenir qui pourrait concerner à terme jusqu’à 1 million de malades.

Après de longues années de débats et de controverses, la Franceest l’un des derniers pays européens à autoriser l’accès au cannabis médical. Une nouvelle page historique s’ouvre pour les malades qui ne répondaient pas aux médicaments traditionnels et qui vont pouvoir désormais accéder légalement à un soulagement de leurs souffrances. Il aura fallu les pressions menées par de nombreuses personnalités, associations de patients et professionnels de santé (qui sont 9 sur 10 à le soutenir) pour amener la ministre de la santé à constituer en septembre 2018 un comité scientifique pour plancher sur la pertinence du cannabis médical.
(..)
Cette expérimentation doit permettre de donner le cadre précis de l’utilisation de ce
médicament avant son extension. Elle sera accessible aux patients concernés par 5 catégories de maladies :

• douleurs chroniques rebelles,
• épilepsie,
• sclérose en plaques,
• cancers,
• soins palliatifs.

(...)

Pascal Douek dresse un état des lieux complet et documenté sur le cannabis à visée médicale – de son utilisation ancestrale aux découvertes scientifiques les plus actuelles, et le retour d’expérience des principaux pays utilisateurs pour aider toutes les personnes concernées (les malades éligibles au traitement ou ceux qui s’interrogent sur cette thérapeutique, leur entourage, et les professionnels de santé) à appréhender sereinement la mise en application de ce médicament à fort potentiel."

J'ai pour me guérir du jugement des autres, toute la distance qui me sépare de moi-même

A. Artaud

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Salle de shoot à Lyon cherche usagers
    04 févier 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    En cas de légalisation , seriez-vous favorable à l'autoproduction...
    Il y a 1mnCommentaire de Mister No (16 réponses)
     Appel à témoignage 
    En cas de légalisation, où auriez vous envie d'acheter votre cann...
    Il y a 2jCommentaire de Stelli (69 réponses)
     Appel à témoignage 
    Pensez-vous que la répression de la consommation de cannabis perm...
    Il y a 4jCommentaire de frankie (46 réponses)
     Forum UP ! 
    Craving - Que faire , à l’aide , j’en peux plus
    Il y a 17hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Maintenance - Peu d'espoirs
    Il y a moins d'1mn
    1
    Commentaire de Pandemia dans [Méthadone...]
    (44 réponses)
     Forum 
    Livraison - Fiabilité des sites RC
    Il y a moins d'1mnCommentaire de RealitySuck dans [Research Chemicals (R...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Actualité - En cas de légalisation , seriez-vous favorable à l'autoproduction...
    Il y a 1mn
    5
    Commentaire de Mister No dans [Cannabis...]
    (16 réponses)
     Forum 
    Des soucis avec l'héroïne, les benzo, le crack et le cannabis. J'e...
    Il y a 6mnCommentaire de RealitySuck dans [Decro - Sevrages... e...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Abstinence - Consommer que le soir
    Il y a 14mnCommentaire de lolonme13 dans [Opiacés et opioïdes...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Droguézeureux - Votre top 3 des morceaux qui vous emportent LOIN
    Il y a 29mn
    1
    Commentaire de SPUD dans [Au coin du comptoir.....]
    (4 réponses)
     Forum 
    Heroine coupée avec un truc bizarre , malaise !
    Il y a 47mn
    1
    Commentaire de fafefifofu dans [Heroïne...]
    (72 réponses)
     Forum 
    Effets secondaires - Traitement par méthadone et vomissement.. Besoin de votre aide s'i...
    Il y a 57mn
    1
    Commentaire de fafefifofu dans [Méthadone...]
    (20 réponses)
     Blog 
    Ma vie nocturne
    Il y a 5hCommentaire de joel92 dans le blog de Escape
    (2 commentaires)
     Blog 
    Comment recupérer l'huile dans la pipe à crack
    Il y a 18h
    2
    Commentaire de arlonne dans le blog de benzodiazeweed
    (14 commentaires)
     Blog 
    Les frais de transaction bitcoin, qu'est-ce que ça douille !
    Il y a 20hCommentaire de Morning Glory dans le blog de Unposcaille
    (3 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Auto-évaluer votre consommation d'alcool
    Dernier quizzZ à 18:50
     PsychoWIKI 
    LSA (Hawaiian Baby Woodrose, Morning Glory), effets, risques, tém ...
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Floflolajolie, Joe, ymaaah, pipipapa, OuvrirChakras91 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     En cas de légalisation , seriez-vous favorable à l'autoproduction et pourquoi ?
    par plotchiplocth, le 26 Feb 2021
    Nécessité de l'autoproduction: -pour l'autonomie, -pour le contrôle qualitatif direct que ca offre: pesticides engrais et hormones deviennent alors un choix, a chacun de voir en étant correctement informé -pour l'adaptation par le choix de la variété aux besoins et envies specifiques -pour p...[Lire la suite]
     Presque trois ans sur PA, merci à cette communauté
    par Q-rieux, le 23 Feb 2021
    Salut tout le monde, C'est une excellente démarche Sixteensix ! J'en profite pour tous vous remercier à mon tour ! C'est vrai que lorsque l'on a la tête dans le guidon, on en oubli presque les bonnes manières :) Merci à tous de contribuer à la pérennité ce sublime forum ! Déjà 2 ans que...[Lire la suite]
     LSZ : Un excellent stimulant / dissociatif, expérience qui ne me correspondait pas.
    par supermario64, le 25 Feb 2021
    Prod: LSZ dosage: 75 microgramme substance : LSZ Heure de prise 13h Drop: Il fait un temps radieux, ciel bleu, température agréable, il est 13h et je drop une moitié de buvard de LSZ, ayant lu que celui ci est potentiellement assez stimulant je me dis que je vais tenté de faire un tour à v...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Courage ^^ -Manci dans [forum] Ou suis-je parmi toutes ces substances?
    (Il y a 1h)
    Que des morceaux que j'adore ^^ dans [forum] Votre top 3 des morceaux qui vous emportent LOIN
    (Il y a 1h)
    Tellement bon les titres que tu cites!!!!!!! dans [forum] Truffes magiques et musique...
    (Il y a 5h)

    Pied de page des forums