Retrait de permis après test positif / PsychoACTIF

Retrait de permis après test positif

Publié par ,
542 vues, 12 réponses
Mauddamier 
Au pays imaginaire
France
800
Inscrit le 27 Nov 2017
509 messages
Samedi, station balnéaire où je me promène tous les soirs. Je remonte tranquille, et voila deux motards qui m’entourent.
A savoir que cet été on m’a déjà arrêtée trois fois et trois fois testée positive.
Il suffit de souffler dans l’ethylotest pour ensuite avoir le droit au test salivaire.

Consommant de la codé tous les jours, je suis positive évidemment mais rien à cacher et très à l’aise maintenant, je présente mon ordonnance (avec en plus la pilule qui traite l’endométriose). Normamelment on me laisse repartir mais non...
immobilisation du véhicule, trop bien j’étais avec mon chien pendant plus de deux heures.
Prélèvement salivaire à envoyer En labo et on me prend mon permis. Je dois appeler quelqu’un pour venir me chercher. Dieu merci mon frère répond et je n’ai pas besoin d’en parler à mes parents (en plus le 7 à 8 d’hier soir sur la conduite sous stup’) j’avais bien chaud...

Donc je me retrouve sans permis en attendant que les résultats reviennent.
Ne touchant à rien d’autre que mon codoliprane je ne sais pas si on va le retirer 6 points ?
Et à l’avenir, on va me refaire ce test à chaque fois ? Clairement les motards avaient ma plaque d’immatriculation en vue... ils m’ont entourée et on a roulé au moins 5km.

Je pense sérieusement à trouver autre chose pour soulager ma douleur. Ça m’a mis trop la honte d’expliquer à deux gros motards bien relous pourquoi j’ai cette ordonnance. J’estime que ça ne regarde personne quand il est question de son intimité.
Sérieux j’avais mon ordonnance, les boites dans mon sac.
Ils ont appelé mon médecin qui a assuré que l’ordonnance venait de lui mais non, ils voulaient quand même que je passe leur test débile.
« Yen a plein qui sont au subu et profite pour taper de l’hero ! »
Ça va oui j’ai compris... tous junky.
Et ils t’offrent une clope en attendant qu’on vienne te chercher...

Enfin bref, ça va carrément me gaver d’être traitée comme une criminelle.
Prise à 10h 10h30 pour bosser, faire du sport. Je sors mon chien à 19h...

Enfin tout ça pour dire qu’en ce moment ça test à fond sur les stup’ au volant alors faites très attention à vous. Il suffit d’être positif et c’est go a l’hosto pour une prise de sang et l’interrogatoire complet : quel parti politique s’il vous plaît ?

J’attends maintenant l’appel pour aller récupérer mon permis dans une gendarmerie à 50km de chez moi.

Hors ligne

 

Zazou2A 
Psycho modo / RDR dreamer
France
11100
Inscrit le 15 Oct 2015
3367 messages
Blogs
Yop,

Arf sale histoire, désolé pour toi ...
il faut dire que leur tests aux opi sont assez particuliers.

Très souvent les tests sont à la base fait pour détecter une conso d’héroïne.
Mais cette dernière n’ayant une demie vie de quelques minutes à peines, puis étant dégradée en morphine, c’est à ça que ça réagit.

Problème, la codéine aussi est métaboliser en morphine. La morphine forcément donnent aussi un résultat positif.

Seul option ensuite, (parce que comme ton histoire le prouve, faut pas compter sur des keufs pour espérer un peu de confiance), faire une analyse qui pourra confirmer ou non la prise d’héro, c’est voir s’il y’a ou non présence de 6mam, métabolite propre à l’héroïne.
Si ce n’est pas le cas, une ordo permet de régulariser la situation

Certains test en plus de la morphine peuvent détecter metha et bupre

Je n’savais pas qu’ils y en avait qui réagissaient juste avec opi: oui/non
(C’est ce que j’ai cru comprendre dans ton cas, mais c’est peut être une erreur de ma part ?)

Dans tout les cas, ça soulève pour moi 2 grosses problématique, à la fois celle du secret médicale comme tu l’as dis, mais également celle de la préemption d’innocence

Ça vaudrait le coup de se renseigner au près d’asso, ou directement d’avocat, pour savoir dans quelle mesure ce qui t’es arrivé est légal de la part de la police; s’il y’a d’éventuels jurisprudence etc
si ça l’est, et que personne n’a jamais mis en lumière les problèmes que ça pose, c’est franchement honteux !

En tout cas merci de ton témoignage, et bon courage à toi ! drogue-peace

Zaz

Dans un monde qui va si mal, ce serait de ne rien prendre que d être malade..

Hors ligne

 

cependant
sans remède
4000
Inscrit le 25 Mar 2018
861 messages
Blogs
Salut Mauddamier,

je t'envoie toute la solidarité possible, en espérant que tu récupères immédiatement ton permis et qu'une situation comme celle ci ne se répète plus.

En effet, j'ai pensé plusieurs fois à ce scenario en ayant également une prescription de codéine.

La présomption d'innocence ne marche que d'un sens il semblerait, alors que la stigmatisation des UD, et encore pire celle des soignés avec des molécules stup, marche tout le temps sad

D'ailleurs, si tu as les résultats du labo, si tu veux, je pense que ça serait intéressant de savoir s'ils recherchent effectivement les métabolites de l'héro (6mam ?), pour savoir s'ils font que du bluff moralisateur ou vraiment mettent les moyens...

Parce que sans recherche des métabolites, comment reconnaitre la codéine de la morphine et de l'héro (à part la présence de codéine, bien sur) ?

Et au passage, je me demande aussi si le test est quantitatif...est-ce qu'ils vérifient les quantités dans le sang, pour vérifier que c'est compatible avec la prescription ?

Du courage, je partage ta colère contre un système de controle repressif et insensé (voire dangereux) qui stigmatise, infantilise et moralise tous ceux qui ont un traitement médical à base de stup (sans compter les UD !).

Hors ligne

 

Mauddamier 
Au pays imaginaire
France
800
Inscrit le 27 Nov 2017
509 messages
Alors je peux mieux m’exprimer peut être, je vais détailler.

Arrêtée déjà trois fois durant l’été. Contrôle d’alcoolémie. Mais clairement l’ethylotest va mettre en lumière deux choses : l’alcool ET les stupéfiants.
Ensuite donc, petit contrôle salivaire. Tu dois te brosser l’intérieur de la bouche, on attend 10 minutes et évidemment je n’ai cessé de répéter Que ça serait positif.
Ça revient positif et le gars me dit : vous me laissez parler et vous ne me coupez pas. Le test est positif donc on immobilise votre véhicule et on va garde le permis.

Je leurs explique que j’ai ma prescription sur moi, ils appellent mon doc’ (les autres fois, montrer l’ordonnance suffisait et on me laissait repartir). Mon médecin confirme que c’est bine sa signature, que je suis suivie.
Mais non, là il me balance « l’ordonnance c’est bon mais combien en profite pour consommer autre chose ? On en voit passer qui prennent du subu et se pique à l’héroïne ! »
Je n’ai pas cherché à discuter, son discours anti drogues il pouvait se le garder.

Vas-y démerde toi pour rentrer. J’appelle mon frère évidemment plutôt que mes parents. Et du coup on a perdu près de 3heures.
Ils voulaient dur comme fer que je prouve que c’était que positif à la codéine. Qu’est ce que ça peut leurs faire en réalité ? Ils vont suivre mon dossier ? Je vais avoir le droit à ça à chaque fois qu’on m’arrêtera ?

Honnêtement je vais aller voir mon médecin’ déjà pour m’excuser de l’appel de la gendarmerie, c’est trop la honte.
Va expliquer à deux gros bras bien viril qui enchaînent les clopes que ton utérus fait des siennes.
Ils ont quand même été jusqu’à demander pourquoi je prends du codoliprane...

J’attends qu’ils mappellent, que la labo prouve ma bonne foi.
Mais comme quoi, faites bien attention car même avec ordonnance, même si on n’a rien à se reprocher, ils arrivent à te faire te sentir bien minable...

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
13600
Inscrit le 22 Feb 2008
8156 messages
Blogs
Bonjour, personnellement je dirais qu'il aurait fallu demander qu'ils te conduisent aux urgences pour faire une prise de sang avec analyses appropriées (et possibilité de contre expertise, les tests au bord de la route sont limités et parfois peu fiables) qui, seule, aurait pu prouver ta bonne foi de façon irréfutable.
Et réagir d'emblée, comme si tu étais accusée par des personnes de mauvaise foi (c'est d'ailleurs le cas) et que la consultation aux urgences était le seul moyen de t'innocenter et de te protéger.(à condition évidemment que l'analyse ne t'enfonce pas. Je ne parle pas dans ton cas mais en général).
Même chose que s'ils t'avaient accusé de sentir l'alcool, par exemple ou tenu des propos indécents.
Tu aurais évidemment perdu du temps mais tu l'as perdu de toutes façons et eux aussi auraient perdu du temps, ce qui les aurait peut etre fait hésiter à poursuivre.

Ce n'est évidemment pas une critique mais une proposition qui pourrait te servir à toi ou à d'autres. Je ne sais pas ce que toi tu en penses et d'autres forumers !
Amicalement

https://www.drogues-info-service.fr/Tou … r-la-route

Cas particuliers

Si le dépistage au bord de la route est positif mais que la personne n’a pas consommé de stupéfiants, le résultat est sans doute un faux positif. Le conducteur peut demander une analyse sanguine qui permettra de lever le doute quant aux substances prises.

Si la personne a pris un stupéfiant mais que celui-ci est prescrit dans le cadre d’un traitement médical, alors elle doit le signaler et produire sa prescription. Là aussi, l'analyse sanguine permettra de vérifier la présence des médicaments et l’absence de substances illicites.

Dans tous les cas, si le conducteur souhaite contester le résultat de l'analyse de confirmation, il doit demander, dans un délai de 5 jours suivant la communication du premier résultat d'analyse, une contre-expertise qui sera réalisée par un autre laboratoire à partir de l'échantillon de sang prélevé au moment du contrôle.

Dernière modification par prescripteur (14 septembre 2020 à  15:59)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

En ligne

 

Mauddamier 
Au pays imaginaire
France
800
Inscrit le 27 Nov 2017
509 messages

prescripteur a écrit

Bonjour, personnellement je dirais qu'il aurait fallu demander qu'ils te conduisent aux urgences pour faire une prise de sang avec analyses appropriées (et possibilité de contre expertise, les tests au bord de la route sont limités et parfois peu fiables) qui, seule, aurait pu prouver ta bonne foi de façon irréfutable.
Et réagir d'emblée, comme si tu étais accusée par des personnes de mauvaise foi (c'est d'ailleurs le cas) et que la consultation aux urgences était le seul moyen de t'innocenter et de te protéger.(à condition évidemment que l'analyse ne t'enfonce pas. Je ne parle pas dans ton cas mais en général).
Même chose que s'ils t'avaient accusé de sentir l'alcool, par exemple ou tenu des propos indécents.
Tu aurais évidemment perdu du temps mais tu l'as perdu de toutes façons et eux aussi auraient perdu du temps, ce qui les aurait peut etre fait hésiter à poursuivre.

Ce n'est évidemment pas une critique mais une proposition qui pourrait te servir à toi ou à d'autres. Je ne sais pas ce que toi tu en penses et d'autres forumers !
Amicalement

https://www.drogues-info-service.fr/Tou … r-la-route

Cas particuliers

Si le dépistage au bord de la route est positif mais que la personne n’a pas consommé de stupéfiants, le résultat est sans doute un faux positif. Le conducteur peut demander une analyse sanguine qui permettra de lever le doute quant aux substances prises.

Si la personne a pris un stupéfiant mais que celui-ci est prescrit dans le cadre d’un traitement médical, alors elle doit le signaler et produire sa prescription. Là aussi, l'analyse sanguine permettra de vérifier la présence des médicaments et l’absence de substances illicites.

Dans tous les cas, si le conducteur souhaite contester le résultat de l'analyse de confirmation, il doit demander, dans un délai de 5 jours suivant la communication du premier résultat d'analyse, une contre-expertise qui sera réalisée par un autre laboratoire à partir de l'échantillon de sang prélevé au moment du contrôle.

Alors le seul problème c’est que j’avais mon chien et qu’ils étaient motards.
Ils m’ont dit effectivement que normalement je devrais aller à l’hôpital faire une prise de sang, ça rend 4h... ce que j’ai perdu tu as raison puisqu’il fallait trouver quelqu’un pour venir me chercher.
Ils étaient parfaitement convaincue, considérant mon poids plume je pense... que j’étais consommatrice d,héroïne. Il a tellement répété ce mot que ça ne laisse aucun doute.
Ils m’ont fait un autre test salivaire, envoyer au labo de l’hôpital, pour vérifier que je ne consomme rien de plus que ce qui m’est prescrit.
Je n’avais rien à cacher alors honnêtement je l’ai pris à la cool.
Me demander mon orientation, Mon parti politique, à combien j’estime mon patrimoine immo, ou encore cb d’impôt J’ai déclaré l’an passé, il faudra m’expliquer.

Normalement avec mon ordonnance, on me laissait tranquille. Encore que l’on téléphone au médecin pour être sûr que l’ordonnance n’est pas trafiquée oui je veux bien.
Je revenais d’un footing. Chien claqué derrière moi, moi un peu sur les rotules car je commençais à avoir mal à nouveau mais je refuse de prendre des médocs hors de chez moi et le gendarme qui te répète «: vous êtes un danger, vous êtes un danger, c’est pas positif pour rien.

Et en plus les motards venaient de loin ! Je dois donc attendre qu’ils appellent pour ensuite encore déranger mon frère pour qu’il m’emmène à 45 minutes de chez nous.
Et... c’est très probable donc que ça se reproduise. J’ai très peur de finir devant un tribunal alors que ce traitement m’aide et que l’on doit m’opérer prochainement pour enlever justement toutes les lésions.
Quelle perte de temps et d’argent pour tout le monde.

Mais en effet tu as raison, a priori nous aurions dû partir pour l’hôpital. Mais comme c’est un centre d’accueil COVID, il a préféré me dire Que j’avais une bonne tête « mais vous comprenez, on ne peut pas vous laisser Repartir... »

Hors ligne

 

cependant
sans remède
4000
Inscrit le 25 Mar 2018
861 messages
Blogs

prescripteur a écrit

Bonjour, personnellement je dirais qu'il aurait fallu demander qu'ils te conduisent aux urgences pour faire une prise de sang avec analyses appropriées (et possibilité de contre expertise, les tests au bord de la route sont limités et parfois peu fiables) qui, seule, aurait pu prouver ta bonne foi de façon irréfutable.

Salut Prescripteur, si j'ai bien compris, depuis les changements d'il y a quelque temps au code de la route, l'examen salivaire qualitatif (et non de dépistage, positif/négatif, come le premier) remplace la prise de sang.

Toutefois, tu sembles bien avoir raison car ils écrivent dans legifrance

Legifrance a écrit

I.-Le prélèvement salivaire est effectué par un officier ou agent de police judiciaire de la gendarmerie ou de la police nationales territorialement compétent à l'aide d'un nécessaire, en se conformant aux méthodes et conditions prescrites par l'arrêté prévu à l'article R. 235-4.

A la suite de ce prélèvement, l'officier ou l'agent de police judiciaire demande au conducteur s'il souhaite se réserver la possibilité de demander l'examen technique ou l'expertise prévus par l'article R. 235-11 ou la recherche de l'usage des médicaments psychoactifs prévus au même article.

Si la réponse est positive, il est procédé dans le plus court délai possible à un prélèvement sanguin dans les conditions fixées au II.

https://www.legifrance.gouv.fr/codes/se … 0033068418

Il me semblait que le prelevement sanguin est à nos frais et, à priori (mais à confirmer) ils detectent la présence des même substances, mais je n'ai pas trouvé de confirmation et ce qu'ils disent dans le code de loi semble aller dans ton sens.

Si j'ai bien compris, c'est la presence de morphine en particulier et de codéine pour vérifier qu'il s'agit bien de codéine (car celle ci, même si ça se metabolise en morphine, laisse de traces de présence de codéine, alors que ni la morphine seule, ni l'héro en laissent, logiquement).
Par contre je ne sais pas s'ils vérifient la présence de metabolites de l'héro, car réputé peu fiable à cause de la rapidité d'évacuation...mais j'aimerais bien savoir quand même.

Entre autre, je crois, Maudammier que si les policier ne t'ont pas proposé la prise de sang pour la recherche des médicaments, comme prévu par l'article de loi, il y a des bonnes probabilité que ce soit un vice de procédure et toute la procedure soit caduque. Certes, ça n'enleve rien à la situation kafkaienne dans laquelle tu t'es retrouvée, mais ça laisse une possibilité en cas de problèmes ulterieurs (ce que je ne souhaite pas du tout !!!).

Bon courage en tout cas

Hors ligne

 

Zazou2A 
Psycho modo / RDR dreamer
France
11100
Inscrit le 15 Oct 2015
3367 messages
Blogs
Yop!

Alors si je dis pas de bêtises, le test réagit à la morphine, si on demande une analyse sanguine pour justifier d’une ordo (de codeine ou de morphine) le test sanguin cherchera donc la présence de codeine, Et surtout l’absence de 6mam

Puisque quelqu’un ayant un traitement sken par ex, aura forcément de la morphine dans le sang
Quelqu’un ayant pris de la codéine en aura également.

Et l’absence de 6mam, sert à prouver qu’il n y’a pas eu de conso d’héroïne
Puisque la diacétylmorphine elle même ne sera détectable dans le sang quelques heures au grand maximum, à défaut de mieux, la 6mam reste le seul métabolite pouvant servir à à justifier/réfuter la conso d’héro

Sans ordo, la conso de morphine est équivalente à celle d’héroïne aux yeux de la loi
La codéine n’étant pas classée stup, c’est peut être différent, mais mtn que c’est sur ordo, je n’sais pas exactement qu’elle sont les modalités en cas de conduite sous emprise de codé

Dans tout les cas, si vous avez un traitement, il est important d’avoir une ordo valide à pouvoir présenter en cas de contrôle

drogue-peace

Zaz

Dans un monde qui va si mal, ce serait de ne rien prendre que d être malade..

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
13600
Inscrit le 22 Feb 2008
8156 messages
Blogs
Bonjour, en tous cas , la contre expertise est probablement à tes frais , au moins au début. Mais je crois que la seule lutte contre l'éventuel arbitraire policier est ce que recommande Drogues Info Services (nb= site officiel donc opposable) et l'article que cites Cependant.
Donc si ça ne sa passe pas bien, je crois essentiel de demander une prise de sang.C'est la seule protection juridique, en cas de faux positif (positif sans conso) ou de traitement contesté.
Il est important si on demande une contre expertise qu'elle soit complète (métabolites et produits) surtout si la premiere analyse est un peu baclée. Et, dans ce cas, on peut prouver qu'il n'y a pas eu de prise d'autre produit.
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (14 septembre 2020 à  17:25)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

En ligne

 

Mauddamier 
Au pays imaginaire
France
800
Inscrit le 27 Nov 2017
509 messages

prescripteur a écrit

Bonjour, en tous cas , la contre expertise est probablement à tes frais , au moins au début. Mais je crois que la seule lutte contre l'éventuel arbitraire policier est ce que recommande Drogues Info Services (nb= site officiel donc opposable) et l'article que cites Cependant.
Donc si ça ne sa passe pas bien, je crois essentiel de demander une prise de sang.C'est la seule protection juridique, en cas de faux positif (positif sans conso) ou de traitement contesté.
Il est important si on demande une contre expertise qu'elle soit complète (métabolites et produits) surtout si la premiere analyse est un peu baclée. Et, dans ce cas, on peut prouver qu'il n'y a pas eu de prise d'autre produit.
Amicalement

Je sais qu’après avoir appelé mon médecin, le gendarme a appelé le laboratoire.
En gros oui, la codéine c’est positif mais ils étaient tous les deux persuadés que je tapais autre chose et puisqu’ils ne cessaient de parler traitement de substitution, subu et héroïne, je pense qu’ils voulaient me mettre la pression.
J’ai accepté un second test salivaire car je n’ai vraiment rien à me reprocher.
J’ai pris ma codéine vers 10h, testée positive à 17h45.
Je n’ai pas eu l’appel pour recup’ mon permis. J’espère demain.

Mais du coup comme c’est métabolise par le foie, ce qu’ils vont trouver au labo c’est de la morphine...
mais en aucun cas un autre opiacé.
Je sais que je suis de bonne foi, et j’étais prête à la prise de sang, rien que pour qu’ils aient bien perdu leur temps.
C’est gavant de s’entendre dire que l’on est un danger... je ne sors jamais quand je prends mes médocs.

Je sais qu’ils ont repéré ma plaque et qu’ils vont m’arrêter. Le second gendarme était même dubitatif en demandant s’il n’y avait pas moyen que je sois couverte à l’avenir mais non. Soit disant que beaucoup de gens profitent d’avoir une ordonnance, pour justifier d’être positif en consommant autre chose que ce qui est prescrit.
A voir s’il n’y a pas un antidouleur qui pourrait me soulager et qui ne sera pas considéré comme un stupefiant...

Je ne veux jamais que mes parents aient à venir me chercher, entourée par les flics comme si j’avais commis un crime.
Sérieusement c’était dans mon village, tout le monde m’a vue.
Je ne crois pas avoir à justifier ma conso si j’ai une ordonnance. Qu’ils veuillent appeler le médecin oui je comprends, ça s’imprime si vite.
Mais un flic n’a pas à me demander ce que j’ai... c’est intime. Et puis de toute façon ça ne les empêche pas de me pourrir.

Croisons les doigts pour que je récupérer mon permis demain.

Hors ligne

 

Mauddamier 
Au pays imaginaire
France
800
Inscrit le 27 Nov 2017
509 messages
Petit up, fin de l’affaire.

Si j’ai un conseil c’est surtout vous déclarez votre conso et le dosage. Ils vont vous demandez l’heure, ne mentez pas.

Je sors tout juste de la gendarmerie, j’ai récupéré mon permis. Il me restait 9mg de codéine sur un cachet de 30.
C’est super important de dire la vérité car c’est très exactement ce qui m’a sauvé la mise :
1) le fait de déclarer AVANT que le test sera positif
2) montrer l’ordonnance valide
3) donner l’heure et le dosage

Clairement l’interrogatoire est bien chiant mais cela étant c’est une perte de temps des deux côtés !
Je vous fais une copie de tout ce qui est testé.
En gros l,ethylotest va détecter stup et/ou alcool
Ensuite le test salivaire révélera quel genre de stup : plutôt cannabis, opiacé, ...

Et de toutes les manières, conduite sous stupéfiants c’est retrait immédiat du permis et immobilisation du véhicule.
Ce qui est étonnant (j’avais noté drôle mais ça n’a rien de drôle) c’est que sur le moment j’étais en infraction, j’étais bel et bien sous stupéfiant mais je ressors libre, sans aucune charge à mon encontre.
Je vais recevoir d’ici un mois un courrier du magistrat pour dire que l’affaire est classée.

Le truc.... bah c’est qu’à chaque fois ça risque de se renouveler. Le major a eu l’énorme gentillesse, je trouve, d’écrire un mot à garder dans ma voiture. C’est à l’attention des agents qui pourraient m’arrêter. En gros, il explique qu’il m’a testée et que je suis de bonne foi. Il a eu l’élégance de faire des recherches, ce qui était un peu gênant mais du coup je pense que c’est pour ça qu’il s’est beaucoup excusé.

Alors voilà, en gros c’est une infraction de conduire sous stupéfiant, évidemment, à moins d’avoir une ordonnance et que le dosage présent dans votre organisme correspond à ce qui est prescrit.

Voilà voilà. J’espère que mon expérience peut servir.

Hors ligne

 

cependant
sans remède
4000
Inscrit le 25 Mar 2018
861 messages
Blogs
Salut,

Mauddamier a écrit

J’espère que mon expérience peut servir.

cool que ça se soit bien fini pour toi...et merci de nous avoir tenu au courant des suites !

J'ai quelques questions, si jamais ça te dit de repondre...

- le test salivaire envoyé au labo teste la dose de codéine dans la salive, c'est bien ça ?
- du coup, est-ce qu'ils ont vérifié la présence des métabolites de l'héro pour te dédouaner ?
- est-ce que le taux de morphine dans la salive a été également pris en compte (car si j'ai bien compris on ne metabolise pas tous pareil la codéine en morphine) ?

Merci

Dernière modification par cependant (15 septembre 2020 à  18:27)

Hors ligne

 

Mauddamier 
Au pays imaginaire
France
800
Inscrit le 27 Nov 2017
509 messages

cependant a écrit

Salut,

Mauddamier a écrit

J’espère que mon expérience peut servir.

cool que ça se soit bien fini pour toi...et merci de nous avoir tenu au courant des suites !

J'ai quelques questions, si jamais ça te dit de repondre...

- le test salivaire envoyé au labo teste la dose de codéine dans la salive, c'est bien ça ?
- du coup, est-ce qu'ils ont vérifié la présence des métabolites de l'héro pour te dédouaner ?
- est-ce que le taux de morphine dans la salive a été également pris en compte (car si j'ai bien compris on ne metabolise pas tous pareil la codéine en morphine) ?

Merci

Le labo va vérifier tout. Meth, héroïne, cannabis, ...
Il y avait une petite croix dans codéine pour moi, et en dessous le dosage, c’était 9 (ou peut être 0,9 ?).
Donc il est important de ne pas mentir sur sa prise car en fait, le labo est là pour prouver tes dires. Si tu n’as rien à te reprocher, comme moi, il n’y a pas à s’inquiéter.
Si par contre tu prends trois fois ce qui test prescrit c’est carrément chaud.
Ils ont photocopié les ordonnances et clairement ils se sont renseignés sur la maladie que j’ai citée.

J’étais négative pour l’héroïne et tout le reste. J’ai vu meth et cannabis, à savoir qu’il y avait une page recto verso + une page ! Donc le nombre de lignes et de substances c’était impressionnant.
Avec un simple coton tige, c’est fou ce qu’ils peuvent tester.

Pour ce qui est de la morphine, c’est la question que je me pose car c’est noté « positif » pour la codéine alors que techniquement tu la métabolises en morphine... pourtant c’était codéine qui est rapportée et le « taux »
Donc la conclusion du médecin c’est présence d’opiacé à visée antalgique, codéine.

En gros le labo est vraiment là pour prouver soit que tu mens, soit que tu dis la vérité. D’où l’interrogatoire dans la voiture. T’as vraiment pas intérêt à cacher qqch ou à minimiser.

Aucun retrait de permis et finalement je n’ai rien contre moi. Pas de casier et le procès verbal est comme effacé. Ce n’est en aucun cas un genre d’avertissement même si on m’a regardée un peu de travers avec le petit tacle « ça serait bien de trouver une salotuion a votre problème »
Bah mon gars passe ton doctorat, j’attends ?

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Prod (seul) pendant le confinement ?
    Il y a 7hCommentaire de Syam (81 réponses)
     Appel à témoignage 
    Etude Psychoactif/Psychonaut/Université de Paris sur l'expérience...
    Il y a 7jCommentaire de pierre (16 réponses)
     Appel à témoignage 
    Appel à témoignages : amende forfaitaire
    Il y a 6hCommentaire de Junon (22 réponses)
     Forum UP ! 
    Expériences - Témoignage du combo Ghb/coke
    Il y a 17hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Adresse bitcoin
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de Virus2.i dans [Anonymat et sécurité...]
     Forum 
    Adresse bitcoin
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de Virus2.i dans [Anonymat et sécurité...]
     Forum 
    Adresse bitcoin
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de Virus2.i dans [Anonymat et sécurité...]
     Forum 
    Market - Deepweb: vos markets favoris SEPTEMBRE 2019 à octobre 2020
    Il y a 2mn
    34
    Commentaire de lalipopette dans [Anonymat et sécurité...]
    (1124 réponses)
     Forum 
    Electrum quelques clarifications please
    Il y a 21mnCommentaire de Manci dans [Anonymat et sécurité...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Culture - Quatre champignons sortis, mais ça s'est arrêté là :'(
    Il y a 26mnCommentaire de nouichen dans [Psilocybe - Champigno...]
    (7 réponses)
     Forum 
    Les fameux chien renifleur...
    Il y a 27mn
    2
    Commentaire de marvin rouge dans [Cannabis...]
    (18 réponses)
     Forum 
    Injecter - Prépartion IV
    Il y a 35mnCommentaire de Zazou2A dans [Research Chemicals (R...]
    (1 réponse)
     Blog 
    La meuf qui fait un peu n'imp.
    Il y a 39mnCommentaire de marvin rouge dans le blog de cependant
    (2 commentaires)
     Blog 
    Hospitalisation de très longue durée
    Il y a 6h
    1
    Commentaire de Psyborg dans le blog de Psyborg
    (69 commentaires)
     Blog 
    [Video] Une Semaine dans l'Obscurité et le Silence, méditation
    Il y a 17h
    1
    Commentaire de TripSitterFR dans le blog de Ledayuum
    (3 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer la gravité de votre addiction
    Dernier quizzZ à 17:34
     PsychoWIKI 
    CBD (Cannabidiol), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    diphylleia, Dragonflyy, dustypig, GrosDodoZepam nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Présentation, 25 ans d'alcool
    par plotchiplocth, le 24 Nov 2020
    Salut à toi et bienvenue sur PA.org. J'ai vu que tu avais aussi mis un petit mot dans la partie présentation, mais je prefere te repondre et t'accueillir ici, le contenu étant nettement plus conséquent et riche. Tout d'abord merci beaucoup pour le partage de ton témoignage détaillé, mis en...[Lire la suite]
     TripReport - Un premier voyage galactique sous Salvia
    par Globuleis, le 13 Nov 2020
    La Salvia est là, coincée et serrée dans la douille du bang. J’ai déjà la tête tournoyante de mes deux précédentes prises d’essai. Du haut de mes 18 ans, et de mon expérience encore fines des psychédéliques, la sauge divinatoire me préoccupait depuis déjà quelques temps, et me ques...[Lire la suite]
     Recuisiner sa 2fdck
    par JellyFish's Dream, le 04 Nov 2020
    Petit suivi de consommation pour ceux que ça peux intéresser. En bas, les cristaux d'origine. En haut, la neige recuisinée. La différence visuelle est vraiment flagrante une fois la trace travaillée. Après une bonne semaine de cons' quotidienne, sur le même batch de pas cuisiné/recuisin...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Effectivement c’est un non-sens et démontre leur méconnaissance du pb.... dans [forum] Appel à témoignages : amende forfaitaire
    (Il y a 26mn)
    je ne l'aurais pas mieux dit dans [forum] Sevrage coûte que coûte
    (Il y a 3h)
    Exactement. Meme expérience. Marco dans [forum] Retour libido après arrêt subutex ?
    (Il y a 3h)
    J'aimerai avoir cette force de caractère que tu expirmes si bien. force à toi dans [forum] Présentation, 25 ans d'alcool
    (Il y a 4h)
    Texte très complet (Prescripteur) dans [forum] Comment shooter quand réseau veineux HS
    (Il y a 7h)

    Pied de page des forums