Je Suis Devenu Accro A La Mdma En 4 Mois à 19 Ans / PsychoACTIF

Je Suis Devenu Accro A La Mdma En 4 Mois à 19 Ans

Publié par ,
1816 vues, 7 réponses
KweSV02 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 15 Oct 2020
3 messages
Hello tout le monde,

j'écris ici car je penses avoir besoin d'aide vis à vis de ma consommation de MDMA, ou en tous cas d'un avis de personnes "expérimentées" dans le milieu.


Petite mise en contexte, j'ai 19 ans et demi, un bac +2 en poche, je n'avais jamais consommé aucune substances illicites si ce n'est un joint ou deux en soirée entre mes 15 et mes 19 ans.

Il y a 4 mois j'ai pris pour la première fois un Parachute de MDMA, un demi gramme acheté dans la rue, partagé avec ma copine, pour le fun, pour tester...

Je m'étais renseigné sur le sujet avant côté RDR (merci PA), et connaissait un minimum les effets recherchés, secondaire, et comment réagir.

Bilan, première expérience super intense, indescriptible, quelque-chose que nous avons un peu trop appréciés à 2. Résultat malgré que nous étions informé qu'il est FORTEMENT recommandé d'attendre 4 à 6 semaines entre 2 prises, le surlendemain nous revoilà déjà avec un autre 0.5g.... prêt à gober de nouveaux paras.

À nouveau expérience cool, délires sur de la musique, du sexe, une ouverture des sens,...

À ce stade après la montée et le plateau nous n'avions pas de descente, simplement un endormissement environ 5h après la prise et le lendemain pas de gueule de bois, prêt à enchaîner une journée de taf pour ma part...

À partir de là nous avons dû tenir environ 1 semaine avant de retourner se fournir et recommencer à se défoncer, puis quelques jours, puis peut être une semaine...

De début juin la première prise à mi septembre, en tous nous avons dû consommer entre 25 et 30 fois. Je passe les détails, mais niveau dose au minimum 0.5g partagé pour 2 sur une soirée, parfois accompagné d'un Taz ou 2, jusqu'à plus d'1g. Nous avons tout de même réussi à faire une pause de 3 semaines courant juillet, et une autre depuis septembre.

(Les doses données ne sont absolument pas un exemple et comportent de gros risques, je ne souhaite inciter personne, à reproduire nos erreurs).

Il est évident que les descentes ont commencées à se faire sentir tout en restant gérable, je passe tous les autres effets secondaires que j'ai pu expérimenter lors de prises de doses assez importantes (mâchoires qui serrent vraiment longtemps et fort, impossible d'uriner, contraction musculaires violentes, hallucinations, sudation importante).

Je ne suis pas sûr mais je penses avoir fait un léger syndrome sérotoninergique lors d'une grosse prise avec tous les effets cités au dessus.

Après tout ce blabla de mise en contexte voici le problème, malgré ces mauvaises expériences, une conscience des risques à court et long terme, sans parler du coût financier de la consommation, je n'arrive pas à arrêter...

Il y a toujours un évènement qui donne envie d'en reprendre, quelque-chose à faire défoncé, une soirée,...

Je me suis imposé une limite à environ 200mg + 100mg repartit sur 5/6h pour éviter les phases de "craving" où je me sens totalement addict lorsque que je commence à redescendre, à chercher tous les moyens possibles de retrouver de la cons' jusqu'à me mettre en danger parfois !

À ce jour je n'ai pas consommé depuis 3 semaines et demi, mais j'ai racheté aujourd'hui...
J'ai toujours cette espèce d'excitation lorsque j'ai du produit en ma possession, qui me donne irrésistiblement envie d'en prendre, de ressentir la montée...

Comment m'en sortir, sachant que ma copine (20 ans) est elle aussi dans le même cas, nous consommons toujours ensemble...
Même en soirée. Elle ressents moins cette addiction que malgré tout.

Je suppose qu'il faudrait arrêter définitivement mais... J'ai la sensation de ne pas pouvoir réussir

Je continuerai peut être ce long post plus tard, ou j'écrirais dans la section blog, en quelques mois j'ai énormément de choses à raconter à propos de la MDMA tirés de mon "expérience"

J'en appelle à ceux qui s'en sont sortis, je n'espère pas gâcher mon avenir pour quelque-chose comme ça, j'espère qu'il est encore temps de s'en détacher,

Merci d'avance de m'avoir lu jusqu'au bout !

Peace and take care of you !

Dernière modification par KweSV02 (15 octobre 2020 à  01:50)

Hors ligne

 

Sociophrenic 
Nihilo-dissocié
Malta
700
Inscrit le 22 Oct 2017
325 messages
Blogs
Hey !

Je conçois ta situation, je l'ai traversé, j'ai à peu près ton âge et j'ai traversé une longue période d'abus de mes 16 à 18 ans, je me permets de te copier-coller un message que j'ai écris hier à un membre de PA car il se prête parfaitement à la situation (j'y ai glissé un lien vers un topic que j'ai écris relatant de cette période d'abus, il pourra t'intéresser, tu t'y reconnaitras surement un petit peu smile ) .

Mais avant cela, saches que la MDMA n'entraîne aucune réelle addiction, du moins physique, même si, au vu de l'action serotonergique qu'elle a, et des moments si magiques qu'elle peut créer, du changement de personnalité important qu'elle peut engendrer et de la manière de voir le monde si différente qu'elle peut t'apporter, une dépendance psychique peut s'installer.
a
Alors ne t'inquiètes pas trop, tout n'est pas perdu loin de là, il faut simplement apprendre à faire la fête sans, du moins pour un temps, car ton rythme est très soutenu et n'est pas viable, il conduira à des problèmes que je ne te souhaite absolument pas, et comme tu as commencé à le voir, moins, voir ne plus apprécier le produit.

Mets toi au vert un moment, essaye de te recentrer sur toi, et de trouver un moyen de profiter autrement. Comme j'aime le dire dans le cas d'un sevrage car je trouve que c'est une approche et une vision de voir les choses qui est plus facile à accepter : "ce n'est pas un arrêt définitif, mais une très longue pause".

Rien n'est perdu, rien n'est joué, tu es encore "nouveau" dans ce monde et tu peux encore faire machine arrière.

Je te copie donc ce message que j'ai écris hier qui pourras t'être utile, j'ai essayé de détailler un maximum, au vu de mon expérience avec cette molécule :

     "J'ai un long passif avec l'ecsta, j'en ai bien trop abusé, aujourd'hui c'est une molécule que je ne peux plus me permettre de consommer, ayant trop joué avec le feu, j'ai du payer les pots cassés
(Je te mets le lien d'un topic sur ma période d'abus si cela t'intéresse : https://www.psychoactif.org/forum/t3114 … .html#divx )

Pour répondre à ta question dans un premier temps, d'un point de vu RdR, il est bon d'espacer les prises d'au moins 6 à 8 semaines, dans le cas d'une grosse consommation sur une soirée, il est même préférable d'attendre un peu plus, en bref, le plus espacés seront tes prises, le plus RdR ce sera. La sérotonine est capricieuse, ses stocks peuvent se vider en une nuit, mais ils sont longs à se re-remplir, et à ne pas respecter ces espacements peuvent en découler des problèmes que je ne te souhaite vraiment pas.

Outre le coté sérotonine, l'espacement que je t'ai situé ci-dessus te permettra de garder une certaine "magie" lorsque que tu retaperas, car crois moi, à abuser comme j'ai pu le faire (c'est dans mon topic, mais je montais facilement à 700-800mg de D par soirée, et cela chaque semaine, des doses de porcs, je te laisse imaginer le carnage cérébral et physique), se rendre compte que tes pills ne te procureront plus cet effet empathogène, plus cet effet love et amoureux de la musique et du monde qui t'entoure pour ne laisser que de toi un légume simplement stone, léthargique, sans magie, seulement dans une ambiance malsaine.

Je peux paraître pessimiste, mais pour en avoir fais les frais et connaissant bien cette molécule, en long en large et en travers avec ce qu'elle peut apporter de bon (car oui, selon moi la MDMA peut apporter beaucoup de bon si consommée comme il faut, elle m'a transformé, modifié ma manière d'aborder le monde, et fait de moi la personne que je suis aujourd'hui d'où le fait que je ne regrette rien malgré mes abus que j'ai du payer, perte de 13kg, révélation d’une bipolarité sommeillante, et autres joyeusetés que je ne souhaite à personne), mais aussi de mauvais, je me permets d'insister en te conseillant de vraiment suivre ces règles d'espacement de prise, en essayant un maximum de ne pas dépasser un certain dosage.

Penses à fractionner tes pilules, et redrop le moins possible, cela évitera une accoutumance poussant à prendre toujours plus et te mettre en danger
(syndrome sérotoninergique, entre autre : https://www.psychoactif.org/psychowiki/ … ninergique ).
Je sais que la fameuse formule du 1,5mg/kg conseillée d'un point de vue RdR est souvent difficile à s'y limiter, mais essayes tout de même d'éviter de dépasser les 150mg par soirée.

Si tu en as la possibilité, fais tester tes pills, c'est une démarche un peu chiante mais qui peut éviter des désagréments liés à la coupe, connaitre les dosages...
Sinon, alternative, je peux te conseiller des sites qui référencent les pilules testées, mais attention, chaque pilule peut-être différente et une pilule référencée sur ce site n'est pas nécessairement la même que tu vas t'apprêter à gober ! D'où l'utilité fortement conseillée de faire tester tes prods.

Les sites en question :
http://nuit-blanche.ch/warning/nuitblanche.html
https://www.drugsdata.org/results.php
https://pillreports.net/

Pour ce qui est de la redé, c'est normal qu'elle ne soit pas là au début, chaque personne est différente, mais dans mon cas j'étais dans le tien, je me disais "ah c'est ça la redescente ? tranquille juste fatigué". Elle sont souvent même agréable comme tu l'as dis, au début. Et puis à force d'abus, elles deviennent de plus en plus marquées, de plus en plus insupportables, s'étalant sur des jours, et mettant le corps et l'esprit à rude épreuve : douleurs musculaires, difficulté à se concentrer, vertiges, déprime très marquée, brainzaps etc...
Pour l'éviter, je me répète, mais essayes de t'en tenir à l'espacement cité ci-dessus, 6 semaines étant le strict minimum si tu veux éviter une augmentation significative de la redé et garder des effets plaisants, comme je l'ai dis, c'est proportionnel, je te conseille d'attendre plus si tu fais des excès durant une soirée.

En conclusion, rien ne t'empêche de consommer, mais cela reste rapproché, alors mon conseil, mollo sur les dosages et mets toi au vert par la suite. Dans les jours suivant ta prise, essayes de bien manger, faire du sport, enfin bref, essayes de prendre soin de toi, on ne s'en rend pas compte au début, mais c'est une molécule traitre, et qui attaque le corps et la tête bien comme il faut.

En espérant avoir pu t'aider avec mon long pavé sans paraitre trop pessimiste ni moralisateur , mais cela me semblait important de te dire tout cela.
Malgré le fait que je ne regrette rien (ou presque) si je peux éviter à quelqu'un de ramasser son cerveau à la petite cuillère après, sans s'en être nécessairement rendu compte tombé dans des prises trop régulières (car on y prend vraiment vite goût à cette pilule magique, quels moments elle peut créer, sans doute parmi les plus beaux souvenirs de ma vie, et une période qui restera gravé en moi à jamais, je m'en suis même fais tatoué la molécule de la sérotonine sur les côtes, pour te dire).
Elle peut être magique comme dévastatrice, tout dépendra de l'utilisation que tu en feras

Stay safe,

Un ex abuseur de MDMA qui s'est brûlé les ailes. drapeau-blanc "

Portes toi bien, et donnes nous de tes nouvelles, je me ferai un plaisir de te lire,

Sociop.

EDIT : Le lien de mon topic sur ma période d'abus était mort, je te l'ai remis !

Dernière modification par Sociophrenic (15 octobre 2020 à  03:15)

Reputation de ce post
 
Super post, merci! Abraca.

Nietzsche parlait du Cercle Vicieux, Hofmann m'a montré La Boucle.

Hors ligne

 

tryphontournesol 
Nouveau membre
000
Inscrit le 13 Oct 2020
22 messages
Je ne peux pas mettre de petit champignon vert car je n'ai pas assez de posts, mais je me retrouve tellement dans ce que dit sociophrenic!

Perso, après la "lune de miel", ça a été pour moi un véritable enfer, avec dépression, prise d'autres drogues (anxiolytiques, opiacés) pour surmonter ça, ce qui a au final empiré les choses.

Contrairement à sociop, je ne vais pas te suggérer d'essayer de limiter ta conso par toi même etc, je sais (par expérience lol) que ça ne marche pas. Va voir un addicto MAINTENANT, et penses à l'avenir.

J'avais à peu près 20 ans moi aussi, tombé accro en quelques mois. Les vrais problèmes ont débuté peut-être un an après ma première prise. Je suis passé par le fond du trou, et j'ai mis des années à m'en remettre (et si ça peut te donner un espoir, on peut s'en sortir totalement, mais plus tu t'enfonces plus il sera long de te remettre d'aplomb).

En tout cas le fait de venir rapidement en parler ici montre que tu as conscience que tu es sur la corde raide.

take care

Dernière modification par tryphontournesol (15 octobre 2020 à  08:36)

Hors ligne

 

Abracabrantesque 
Psycho sénior
France
000
Inscrit le 13 Jul 2019
641 messages
Blogs
Salut!
Moi aussi je suis passé par ce stade ou tu sais qu'il faut attendre 6 semaines mais comme la descente est agréable on remet ça plus tôt que prévu jusqu'a ce que se soit le corps et le cerveau qui disent stop.

Apres je suis passé sur des consos de ketamine et LSD en teuf pendant une année puis ensuite j'ai rajouté la coke qui m'a achevé (hp).

Ce que je peux te dire c'est que au stade ou tu en est, il va te falloir beaucoup de temps pour te sentir mieux. Mais comme la dit Socio, il y a une "guerison" possible à la fin du parcours.

Le sport, les amis, une autre façon de s'amuser, de s'occuper sont la clef de la réussite.

Enfin je crois que l'aide d'un addictologue sera positive.

Dernière modification par Abracabrantesque (15 octobre 2020 à  10:17)

Hors ligne

 

KweSV02 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 15 Oct 2020
3 messages
Déjà merci à tous pour vous réponses construites et sacrément enrichissante,

je vois que je ne suis pas le premier à être passé par ce stade "con" où on sait que c'est dangereux mais... La tentation de ressentir les effets l'emporte

À lire vos récits et à voir ce que l'abus du produit a finit par vous apporter sur le long terme ça fait quand même froid dans le dos, j'ai la chance d'avoir une vie équilibrée (en dehors de mes excès depuis 4 mois), sports, passions, amis etc...

Je commence à prendre conscience que si je changes pas rapidement mes habitudes je risque de tout perdre sur le long terme sans parler des problèmes de santé qui finiront par arriver j'imagine.

J'ai oublié de préciser dans mon premier message un peu fouillit que ce qui m'a poussé à poster, c'est un ami qui va régulièrement en teuf depuis plusieurs années et consomme diverses drogues (ké, C, D, speed, LSD, champis,...) À qui j'avais demande des conseils "au début" et qui m'a vu passer de "débutant" au consommateur que je suis aujourd'hui et s'est inquiété de manière assez importante, en me disant que je courrais vraiment des risques et qu'il fallait que je me fasse aider.

Dans mon récit d'hier j'ai zappé tous les blackout que j'ai eu où les seuls souvenirs que j'ai sont ceux de ma copine ayant pris des doses plus modérées, sans parler des vidéos que j'ai pu voir de moi en soirée où je ne me reconnais plus (mâchoire qui part en live, yeux également, visage déformé, propos et actes incohérents).
Je me suis mis plusieurs fois en danger pour aller chercher du produit complètement arraché en pleine nuit dans des endroits pas très safe. Tout ceci ne me ressemble pas, ce n'était pas du tout mon style de vie avant d'avoir gouté à la md..

J'ai omis d'en parler mais j'ai également goûté à la coke, à la weed en redescente et au speed, mais j'ai pas "accroché" sur une de ces substances comme avec la MDMA.
Sauf la coke j'ai eu une expérience "cool" ce qui m'a rebuté je pensais initialement qu'il y avait des risques de dépendance physique ce qui m'a fait fuir (j'ai eu peur de trop apprécier).

J'étais convaincu qu'il n'y avait pas de côté addictif à la MDMA jusqu'à il y a peu...

Le fait que cette "Addiction" soit psychologique et non pas physique me rassure d'un côté, c'est un combat "contre moi même" que je dois mener.

Je vais commencer par une longue période sans consommer, ayant du produit en ma possession actuellement je sais très bien que ça ne survivra pas au weekend... La tentation est trop grande lorsque qu'on en a sous la main...
Mais après cette prise je vais essayer de finir 2020 sobre, si je n'y arrive pas j'irais consulter un addictologue.

Sur le long terme j'aimerai être capable de rester maître de ma consommation et que ça soit pas un problème en soit, j'ai lu des posts de personnes qui arrivent à s'en tenir à une ou deux prises par an juste dans un but récréatif et n'ont pas de problèmes en dehors.
Cette vision est peut être utopique ?

Encore merci pour vos réponses ! Je me sens moins seul

Dernière modification par KweSV02 (15 octobre 2020 à  12:04)

Hors ligne

 

tryphontournesol 
Nouveau membre
000
Inscrit le 13 Oct 2020
22 messages

KweSV02 a écrit

Je vais commencer par une longue période sans consommer, ayant du produit en ma possession actuellement je sais très bien que ça ne survivra pas au weekend... La tentation est trop grande lorsque qu'on en a sous la main...

Le "demain j'arrête" ça ne fonctionne jamais.

Commence déjà par mettre ce que tu as en stock dans ton chiotte et tirer la chasse smile c'est dur à faire mais ça soulage tu verras

Dernière modification par tryphontournesol (15 octobre 2020 à  12:06)

Hors ligne

 

Abracabrantesque 
Psycho sénior
France
000
Inscrit le 13 Jul 2019
641 messages
Blogs
C'est dur à entendre mais effectivement il faudrait le mettre aux chiottes si tu es vraiment dans une démarche d'arrêter.
Concernant la conso utopique une a deux fois par an ça pourrait bien-être possible comme ça pourrait te refaire partir dans le cycle infernal.
Personellement je ne le fais pas mais jai aussi des traitements médicaux qui font que je ne ressentirai plus leffet de la MDMA.

Dernière modification par Abracabrantesque (15 octobre 2020 à  13:35)

Hors ligne

 

Sociophrenic 
Nihilo-dissocié
Malta
700
Inscrit le 22 Oct 2017
325 messages
Blogs
Je rejoins mes camarades qui t’ont répondu et me rectifie, au vu de tes autres consommations que tu as décris, l’option d’aller consulter un addicto est à prendre en compte, cela ne pourra t’apporter que du bon, ne serait-ce que pour parler, te livrer sur tes consos, tes faiblesses, et un professionnel sera en mesure te guider d’une manière efficace, la solution de réguler sa consommation par soi-même n’étant pas nécessairement à la portée de tous.

Et ce n’est pas une honte, ni une chose à voir comme un échec, très loin de là, je l’ai moi même fais, et c’est quelque chose qu’il faut voir d’une part comme une marque de force, de franchir ce pas, mais également un possible exutoire, une personne neutre, objective, qualifiée, apte à t’écouter et à t’aiguiller sur ce qu’il pourra juger bon pour toi.

Les membres de psychoactif pourront être d’une énorme aide, et de conseils vraiment précieux, mais qui ne seront (pour la plupart j’entends) pas des professionnels.

J’espère que tout ira mieux pour toi en tout cas et ne lâches rien, la prise de conscience que tu as eue est déjà un grand pas.

Nietzsche parlait du Cercle Vicieux, Hofmann m'a montré La Boucle.

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Addiction - Suis-je accro a la MDMA ?
par Mdmachangedme, dernier post 12 avril 2018 à  00:42 par Mdmachangedme
  9
[ Forum ] Bad trip - Urgent ! Devenu Aveugle par la MDMA
par Kinder.Bueno, dernier post 24 novembre 2021 à  16:11 par Mychkine
  7
[ Forum ] Addiction - Accro à  la MDMA
par BBoyLo, dernier post 29 avril 2016 à  20:22 par krash
  48
  [ PsychoWIKI ] Ecstasy-MDMA, effets, risques, témoignages
  [ PsychoWIKI ] Ecstasy-MDMA, la première fois
  [ QuizzZ ] Consommez-vous le MDMA/Ecstasy à moindre risque ?
4295 personnes ont déja passé ce quizzz !

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Fanzine 5 : PUD, numérique et régulation des usages
26 juin 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum UP ! 
Trip report 200Mg de Tramadol
Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Oxazépam - Seresta et Hallucination
Il y a moins d'1mnCommentaire de Assinka dans [Benzodiazépines...]
(12 réponses)
 Forum 
Attaques de panique et changement de personnalité avec prazepam et...
Il y a 42mnCommentaire de sky56253 dans [Benzodiazépines...]
(8 réponses)
 Forum 
Première fois - Première fois cocaïne a sniffer
Il y a 56mn
2
Commentaire de sky56253 dans [Cocaïne-Crack...]
(11 réponses)
 Forum 
Actualité - Stalingrad quelles solutions ?
Il y a 1h
3
Commentaire de Stelli dans [Conseils généraux de...]
(5 réponses)
 Forum 
BESOIN D'AIDE adduction
Il y a 2hCommentaire de CaptainCrox' dans [Benzodiazépines...]
(2 réponses)
 Forum 
Première fois - Boîte de nuit : 3mmc ou kétamine ?
Il y a 2hNouvelle discussion de THC-9delta dans [Cathinones et RC stim...]
 Forum 
Couleur etrange 5-Mapb - besoin d'avis
Il y a 2hCommentaire de Clancy dans [Cathinones et RC stim...]
(10 réponses)
 Forum 
Interaction & Mélange - Passage du lithium au microdosage
Il y a 3hCommentaire de Cobe dans [LSD 25...]
(2 réponses)
 Blog 
Mon rapport aux substances - Vers un sevrage progressif
Il y a 3h
2
Nouveau blog de CaptainCrox' dans [Carnet de bord]
 Blog 
Un peu d’historique de la pharmacie
Il y a 4hNouveau blog de Kanekilife dans [Actualités]
 Blog 
Jade et l'Afteristan
Il y a 17h
2
Nouveau blog de TrotinetteElectrique dans [Carnet de bord]
 
  QuizzZ 
Evaluer la gravité de votre addiction
Dernier quizzZ à 04:08
 PsychoWIKI 
LSD, effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Akira691, diabloblotin2, DonMetha, Hazema, irako nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Mon rapport aux substances - Vers un sevrage progressif
par CaptainCrox', le 11 Aug 2022
Attention, long texte... Certains m'ont probablement déjà lu sur le forum. Vous aurez ainsi remarqué ma curiosité pour divers produits et leur rapport avec la santé. Pour résumer, j'ai développé une forte dépendance aux opiacés dû à d'intenses douleurs depuis plusieurs années. De là...[Lire la suite]
 Première expérience 2CC, 30mg : le psychédélique saveur opium
par Wolfyy, le 01 Aug 2022
Substance : 2CC. Cobaye : Homme, 60kg, la vingtaine. Contexte : En soirée, seul dans mon appart. Expérience : Cliquer sur mon profil, produits testés en bio (une 30taine) TRIP REPORT 2CC N°1 - 28/07/2022 30mg Oral Après m'être décidé à me lancer dans la catégorie des 2C-X, je me suis tou...[Lire la suite]
 2CB-FLY : l'école du lâcher-prise
par Cub3000, le 30 Jul 2022
Je suis un homme de 47 ans, 1,84m pour environ 95kg. J'ai testé hier pour la première fois le 2cb-fly, en compagnie d'un ami qui était déjà familier de la substance et l'apprécie beaucoup, et de mon chéri qui n'en a pas pris mais a assisté à notre trip. Le mindset était bon à part un pe...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

Mon combat sera à vie et je suis en paix avec cela" dans [blog] Mon rapport aux substances - Vers un sevrage progressif
(Il y a 27mn)
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (Stelli) dans [blog] Mon rapport aux substances - Vers un sevrage progressif
(Il y a 2h)
Merci pour le partage ! - Clancy dans [forum] Totoriel, travailler avec des milieux gélosés
(Il y a 2h)
+1 dans [forum] Ses potes consomment de la cocaine h24
(Il y a 2h)
Tranche de vie impressionnante. Merci du partage ! g-rusalem dans [blog] Mon rapport aux substances - Vers un sevrage progressif
(Il y a 3h)

Pied de page des forums