Vous n'êtes pas addict au joint (pour la plupart) ou comment consommer pure fait baisser la conso. / PsychoACTIF

Vous n'êtes pas addict au joint (pour la plupart) ou comment consommer pure fait baisser la conso.

Publié par ,
2507 vues, 30 réponses
cheech 
Nouveau membre
120
Inscrit le 17 Nov 2019
10 messages
Yop,

J'ai toujours eu un problème concernant les propos d'addiction au cannabis.
Certes il est possible d'être addict à la weed mais ça reste marginal.
Malheureusement dans notre cas d'européens (en majorité) on à commencé
par la clope et on mélange ça à la clope.

Le cannabis n'a aucune molécule capable de vous rendre dépendant de manière chimique contrairement au tabacs qui a une molécule dont l'unique rôle (pour nous)
est de  faire en sorte que le cerveau en redemande constamment et je parle bien sur de la nicotine.

Le seul point commun entre la nicotine et le THC est qu'ils sont tout deux des insecticides naturel développé par la plante pour se protéger des insectes.

Mais nous ne sommes pas des insectes, ça ne nous concerne pas.

Il existe plusieurs dépendance, mais dans notre cas on va parler de deux d'entre elles.

La dépendance chimique, causé par exemple par la nicotine et qui va forcer votre cerveau à se sentir mal/stressé si il n'en reçoit pas.

Et la dépendance psychique qui concerne le cannabis, cette sensation de ne pas être bien si on est "sobre".

Cette dernière concerne beaucoup moins de monde et est parfois passagère, en fonction de l'état mental etc... Elle est en général lié à un besoin de fuir la réalité.

Évidemment les deux peuvent être liées.

J'ai toujours pensé que dissocier la nicotine et la beuh ferait naturellement baisser la conso, autrement dit en fumant pure, on consomme moins.


Je vous épargne les calcules mais j'ai fait l'expérience et c'est le cas !



je suis passé de :

Consommation idéale : 20-30g/mois

Consommation Actuelle : entre 40 et 70g certainement


à :


Consommation idéale : 20-30g/mois

Consommation Actuelle : 25-35/mois



Je finirais simplement avec une petite explication sur le pourquoi ça fait baisser la conso.

Avant j'étais pas accro au joint, juste au tabacs dedans, et le seul tabacs que je fumais c'était dans les joint...


(J'avais commencé par la clope mais je détestait ça, le goût, l'odeur etc....
Je suis passé à la cigarette électronique puis arrêté totalement pour les joints.)


Forcément quand mon cerveau redemandait de la nicotine bah je roulais un autre joint, même si en terme de défonce j'étais déjà satisfait.

Je m'en rendais pas compte, et forcément en enchainant les joints à causes du "besoin" en nicotine la tolérance augmente très rapidement et alors on entre dans un cercle vicieux.


Et oui les amis, consommer pure est finalement plus économique, contre toute attente mais finalement c'est logique.

Sans la nicotine pour me dicter quoi faire, je consomme désormais seulement quand j'ai envie de consommer, et pas quand j'ai envie de ressentir ce hit de tabacs dans la gorge.



Désormais la tolérance monte beaucoup plus lentement est c'est un pure plaisir !



Imaginez maintenant à quelle point la conso peut diminuer encore plus si on passe de la combustion au vapo alors là c'est la fête !



Bref, pour le moment j'en suis à la conso voulu en g/mois et je ne soutient plus ce gouvernement qui taxe les clopes à 80% que demandé de plus ?

Je ne suis pas sevré de la nicotine mais j'ai réussi à dissocier les deux, ce qui est déjà une grosse étape et ça en reprenant la cigarette électronique.



Bonne chance et bon courage à tous pour atteindre vos objectifs ^^



++
Reputation de ce post
 
Désinformation dans les premières lignes. - Serrah
 
pareil j'ai stop nicotine & ma conso canna divisé par 3 sans effort
 
Je suis pas totalement d'accord ave les infos quje tu donne. Hz

Hors ligne

 

Serrah 
Docteur en Neuropsychanalyse et HYP-EFT
France
610
Inscrit le 22 Mar 2018
107 messages
Blogs
Bonsoir,

Je viens juste corriger un tir mal venu : dans tes premières lignes tu annonces quelque chose de pleinement non-sourcé (premièrement) et surtout de complètement faux.

L'addiction au cannabis est réelle et surtout bordel de merde : NON elle n'est pas marginale DU TOUT. Ce n'est pas parce que le système endocannabinoïde ne suggère que très peu d'accoutumance et de dépendance à des substances au profil addictogène bas que le risque de développer une dépendance est nul.

Je me permets de répondre ainsi car beaucoup de gens pensent que depuis l'explosion des études pro-cannabis (en sociologie, médecine, étiologie, sémiologie psychiatrique) il est impossible voire contradictoire de développer une dépendance chimique au cannabis. Le risque n'est JAMAIS nul.

La première règle à apprendre en RDR est la suivante : "Le risque zéro n'existe pas."
La deuxième règle : "Il n'y a pas d'archétype maître, tous les profils sont différents."

Tant mieux si ta réduction de consommation et ton adaptabilité t'ont permis de faire cette prouesse, mais ce n'est pas le cas de tout le monde. Beaucoup de gens sont terriblement touchés sur le plan moral, physique, et financier par une addiction au cannabis.

En effet, par contre, les cannabinoïdes non-tétrachimiques ne présentent pas de profil addictogène : CBD, CBN, CBG, CBC, etc...
Le THC et Delta sont eux par contre dans la possibilité de présenter un profil addictogène qui dépend de plusieurs facteurs : génétique, corpulence, âge, environnement, contexte socio-culturel, état psychologique, antécédents, etc.

Merci à toi pour ton message cependant, mais fais attention à ce que tu dis.

Bien à toi,
Serrah

PS : si tu souhaites les sources de ce que j'avance, je peux transmettre
Reputation de ce post
 
Complément / correctif bienvenu

"C'est bien plus qu'une question. C'est bien mieux qu'une réponse." (Flash, ou le Grand Voyage, écrit par Charles Duchaussois)

Hors ligne

 

cheech 
Nouveau membre
120
Inscrit le 17 Nov 2019
10 messages
Re,
je comprends ton point de vue je suis en parti d'accord.

Mais de la à dire désinformation c'est peut être fort.
La dépendance psychique bien que subjective est tout de même moins "automatique"
que la nicotine tu ne peux pas le nier.

J'ai moi même vécu ça, et je te raconte pas le bordel quand tu mélange ces deux types de dépendance.

Je ne veux pas nier la dépendance au cannabis, tu à bien vue que je ne suis pas catégorique. Je veux seulement souligner que souvent on se croit addict à ça, mais que le tabacs mélangé au joint y est parfois pour beaucoup, vraiment beaucoup.

++

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
12200
Inscrit le 22 Feb 2008
8957 messages
Blogs
Bonjour, ci joint un article pas mal fait sur le sujet.

https://stop-cannabis.ch/la-consommatio … dependance

Peut-on être dépendant au cannabis?
Il est courant de distinguer dépendance physique et psychique. En général, on considère la dépendance physique au THC comme plutôt mineure et la dépendance psychologique (émotionnelle) comme plus difficile à surmonter.

Néanmoins, 5-10% des consommateurs réguliers de cannabis développeraient une dépendance physique et la gravité de celle-ci dépendrait de l’importance de la consommation (Renaud 2004).

En résumé, on parle de dépendance au moment où, de façon durable et quotidienne, une personne n’arrive plus à se passer de consommer une substance alors que l’usage du produit a des conséquences néfastes sur sa vie ou crée une réelle souffrance.

Caractéristiques d'une dépendance  (Goodman, 1990):

    Perte de maîtrise par rapport au comportement de consommer (notion de craving = impulsion irrésistible à consommer).
    Poursuite des consommations malgré les méfaits sur le consommateur et son entourage.

Les critères incluent également les notions de tolérance (s’habituer à la substance et avoir besoin d’en prendre plus pour obtenir le même effet) et les symptômes de sevrage (symptômes liés à l'arrêt de la consommation).

Symptômes du sevrage

Qui dit dépendance à une substance psychotrope dit nécessité de prise régulière de la drogue : à l’arrêt des symptômes dits de sevrage apparaissent. Dans la liste ci-dessous, deux symptômes apparaissent généralement chez plus de la moitié des fumeurs tentant d’arrêter:

    irritabilité voir agressivité, stress
    anxiété
    tristesse, malaise intérieur, humeur perturbée voir dépression
    agitation
    troubles du sommeil, voir un besoin de dormir excessif
    baisse de l’appétit et une perte de poids
    sueurs ou encore des nausées
    symptômes plus légers comme de la fatigue, de la faiblesse, des bâillements, un ralentissement psychomoteur.

La plupart des symptômes débute 24 h à 48h après l’arrêt de consommation, atteignent leur maximum d’intensité entre le quatrième et le sixième jour et durent en général entre une et trois semaines, mais  ils peuvent aller au-delà dans le cas de très forte consommation [7]. Ces symptômes sont pour beaucoup des entraves au sevrage, de potentielles causes de rechute.

L’intensité de ces symptômes est liée notamment aux habitudes de consommation et aux quantités utilisées. L’arrêt du cannabis peut être difficile à surmonter et peut laisser réapparaître un « mal-être » ou des symptômes psychiques que l’usage de la drogue visait à apaiser. Décider d’arrêter est bien plus qu’une question de volonté, et peut nécessiter une aide extérieur.

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (05 juillet 2021 à  08:39)

Reputation de ce post
 
Encore et toujours la légende que tu es ! Thanks - Serrah
 
je fais partie des 10% pour qui c'est affreux le sevrage, me sens moins seul

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Drilococo 
Banni
France
011
Inscrit le 05 Jul 2021
45 messages
Bonjour,

Je souligne également que l'addition au cannabis est réelle et non marginale ! Comme tu le dis

Un vaporisateur semble l'idéal pour se passer de tabac dans le mélange, ou sinon des pures.

Bonne continuation

Hors ligne

 

cheech 
Nouveau membre
120
Inscrit le 17 Nov 2019
10 messages
Yop,
J'ai comme l'impression qu'il y à un réel quiproquo concernant mes dires.
Vous avez l'air de croire que je nie totalement l'existence de la dépendance au cannabis.

Je m'appel pas faurisson, et je tiens à être clair pour tout le monde :

A aucun moment je dis que l'addiction psychique n'existe pas, elle est réelle et je suis parfaitement d'accord, je n'ai absolument jamais dit qu'elle était nulle et en fonction de notre période de vie de nos habitudes etc on peut tous tombé dedans.

Ce que j'entends par marginal c'est que ce n'est pas une dépendance aussi rependue que la dépendance chimique tel que la nicotine voir d'autre substance bien que pas comparable au tabacs
(qui vont entrainer de vrai symptôme physique si la molécule n'est pas présente dans l'organisme).

L'addiction psychique au cannabis peut être comparée à l'addiction aux jeux vidéos, à netflix, aux jeux d'argents etc...

C'est un réel problème bien sur, mais la solution est psychologique là où, pour ne pas la cité encore : la nicotine va demandée un apport chimique
(dans la plupart des cas, je vois venir vos contre exemples...)
tel que les patch, la cigarette électronique, les chewing gum nicotiné et autre substitue.

Un fumeur de joint addict psychologiquement au cannabis n'arrivera pas à substitué la défonce par du cbd puisqu'il n'apporte pas l'état "d'ivresse" recherché.

C'est pourquoi c'est l'une des dépendance les plus dure à surmonté puisqu'elle nécessite une force mentale ainsi que dans certains cas l'aide d'autres personnes.

Mon poste est à prendre comme témoignage, comme exemple si ça vous motive, il peut être sujet à débat mais là on tourne en rond...

La grande majorité des fumeurs de cannabis ne seront pas "victime" de cette addiction psychologique.
On est pas tous égaux face à la substance, du à notre constitution et notre vécu.

D'où le terme "marginal" qui n'est en aucun cas péjoratif juste une constatation, sur ce forum on trouve des passionnée et des personnes touchées par cette dite addiction psychique.

De ce point de vue ce n'est pas une minorité mais je le rappel, le monde s'étant au delà de notre bulle internet qui est propre à chacun.

Je tiens à rappeler que dès le titre je précise que je ne parle pas de tout le monde.

Dans mon cas même si j'ai souvent compensé (et ça peut encore m'arriver) un manque, un vide, une émotion avec la weed, je n'ai jamais senti de symptôme de manque tel qu'une transpiration excessive, une irritabilité ou des troubles du sommeil lors de mon arrêt du cannabis.
Actuellement je ne fume pas en dehors des soirée que je fais rarement, 1 à 2 fois par mois gros max.

Par contre lorsque je mélangeais avec le tabacs, et que je n'avais rien à fumer c'était l'horreur et les symptômes décrit juste au dessus était tout le temps présents la première semaine de pause.

Mon quotidiens était rythmé par l'envie de trouvé de la conso, mais je le rappel je fumais du tabacs EXCUSIVEMENT dans mes joints.



Pour conclure,

La dépendance chimique peut être substitué, diminué puis arrêté et n'existe pas dans le cannabis.

Mais le cannabis lorsqu'il touche de manière psychique une personne peut être bien plus dure à surmonter.

Mais ce n'est pas le sujet du poste.
Je voulais souligner l'importance de consommer pure, que ce soit par combustion ou vaporisation, edibles etc...

Afin de pouvoir identifier clairement le problème de sa possible dépendance, car le tabacs, et c'est un fait, rends plus facilement addict que la beuh.

Ce qui rends problématique la consommation des deux substances mélangées puisque dans le cas d'une dépendance à la nicotine presque obligatoire si on fume du tabacs régulièrement,
associé à une dépendance au cannabis ne fera qu'entrainer de plus en plus de problèmes.

Augmentation excessive de la tolérance au produit donc dégât sur la santé, le portefeuille...

Si la dépendance psychique au cannabis n'existait pas, ET CE N'EST PAS CE QUE JE DIS.
Aucun consommateur pure ne connaitrais de problèmes et pourtant ça existe.

Et pour finir, l'une des choses que je voulais aussi débunker car trop souvent entendu,
OUI dans la majorité des cas encore une fois, consommer pure fait baisser la consommation naturellement.

En espérant avoir été clair cette fois ci,

++

Hors ligne

 

Serrah 
Docteur en Neuropsychanalyse et HYP-EFT
France
610
Inscrit le 22 Mar 2018
107 messages
Blogs
Hm, désolé d'être cash, voire cassant, mais la prochaine fois essaie de modérer un peu plus ton propos, car même là c'est encore un peu bancal tout ça, sans t'offenser bien-sûr.

Je n'ai pas non plus la science infuse (personne ne l'a d'ailleurs), mais j'évite les affirmations sur des domaines d'expertise que je n'ai pas. Quand j'affirme, j'essaie d'être plus que sûr de ce que je dis. Et même si je me recalais ou remettre à ma place je le prends bien.

Prends ton temps pour te renseigner un peu plus sur la question, et si tu as besoin de parler, d'extérioriser, on est là l'ami. Le cannabis, contrairement à ce que beaucoup pensent, on n'en connaît pas encore toutes les facettes, même si le progrès continue.

Avec toute ma sincérité,
Bien à toi,
Serrah

"C'est bien plus qu'une question. C'est bien mieux qu'une réponse." (Flash, ou le Grand Voyage, écrit par Charles Duchaussois)

Hors ligne

 

cannadep 
Nouveau membre
211
Inscrit le 29 Jun 2021
36 messages
Moi aussi, depuis que j'ai arrêté la nicotine il y a un mois et demi (putain c'est pas facile le 1er mois), ma conso de cannabis s'est réduite naturellement de plus de 60% !

Je pèse toutes mes doses, et je suis passé de 800mg/jour de bonne weed au vapo à 300mg/jour.

Ce qui m'a totalement et agréablement surpris, car je pensais que j'allais compenser le manque de nicotine par une augmentation du THC.

De plus, moi qui détestait la mélanger au CBD car ça atténuait les effets, je suis passé à un ratio THC:CBD de 1:3 ! Etonnant, non ?

(Et maintenant j'ai aussi arrêté le THC, mais pour ça je me suis fait hospitaliser aux urgences psychiatriques et c'est un autre sujet.)

En ce qui me concerne : FUCK NICOTINE !

Hors ligne

 

Blakstarr 
Nouveau membre
France
300
Inscrit le 06 Feb 2021
26 messages
Bonjour,

Je pense que vous oubliez un point essentiel dans tout contexte d'addiction : il n'y a pas deux mais trois types de dépendances différents.

1. La dépendance physique : plutôt minoritaire dans le cas du cannabis = - de 10% des usagers réguliers

2. La dépendance psychologique

3. La dépendance comportementale

Et je pense qu'il ne faut pas sous-estimer cette dernière forme de dépendance qui est probablement l'obstacle le plus difficile à franchir dans le sevrage de la plupart des substances psychotropes.

La dépendance comportementale, c'est la dépendance de l'habitude, du rituel. À force de répéter une action, des connexions neuronales se créent pour simplifier et automatiser cette action. Elle devient alors habituelle, normale, banale; Cela devient un réflexe. Et il est très difficile de supprimer une habitude.

À titre personnel. Je n'ai jamais ressenti la moindre dépendance physique avec le cannabis. Quand j'arrête, il ne se passe rien de spécial au niveau de mon métabolisme, je retrouve seulement mes chères insomnies (de vieilles amies). Je sais que certaines personnes ont des sueurs froides, des tremblements, des maux de tête etc.
En revanche, je ressens bien les symptômes physiques du sevrage nicotinique.

La dépendance psychologique est là, mais c'est clairement la plus facile à gérer. C'est vraiment cette dépendance comportementale qui, dans mon cas, m'empêche d'arrêter ou de simplement passer en dessous de la barrière de la consommation quotidienne.

La dépendance comportementale, c'est l'attachement à tous nos rituels. C'est le plaisir d'élaborer son joint. Le plaisir de rouler. Le plaisir de moudre la weed dans un grinder. Le plaisir de jouer avec la fumée etc.

À de nombreuses reprises, j'ai tenté d'arrêter la combustion : j'ai des gommes à mâcher à la nicotine ainsi qu'un vaporisateur. J'ai beau prendre les 2 en même temps, j'ai toujours envie de fumer, car ce qui me manque c'est ce rituel de roulage et cette fumée due à la combustion. Avec les gommes à la nicotine et la weed dans le vapo, je n'ai en théorie aucun problème de dépendance physique ou psychologique puisque j'absorbe toujours les 2 substances en même temps. Mais l'envie de fumer est toujours là et je n'irai pas dormir sans avoir fumer un petit pétou dans tous les cas.

Donc, OUI, la dépendance physique au cannabis existe dans certains cas. La dépendance psychologique concerne tout le monde et toutes les substances. Mais c'est probablement la dépendance comportementale qui est la plus difficile à gérer dans le cas du cannabis. En tout cas, il ne peut qu'être intéressant de l'envisager et de ne pas l'oublier.

Hors ligne

 

AnonLect 
Psycho junior
2000
Inscrit le 26 Jun 2019
215 messages

cheech a écrit

Yop,


Je finirais simplement avec une petite explication sur le pourquoi ça fait baisser la conso.

Avant j'étais pas accro au joint, juste au tabacs dedans, et le seul tabacs que je fumais c'était dans les joint...


(J'avais commencé par la clope mais je détestait ça, le goût, l'odeur etc....
Je suis passé à la cigarette électronique puis arrêté totalement pour les joints.)

Forcément quand mon cerveau redemandait de la nicotine bah je roulais un autre joint, même si en terme de défonce j'étais déjà satisfait.

Je m'en rendais pas compte, et forcément en enchainant les joints à causes du "besoin" en nicotine la tolérance augmente très rapidement et alors on entre dans un cercle vicieux.

Et oui les amis, consommer pure est finalement plus économique, contre toute attente mais finalement c'est logique.

Sans la nicotine pour me dicter quoi faire, je consomme désormais seulement quand j'ai envie de consommer, et pas quand j'ai envie de ressentir ce hit de tabacs dans la gorge.

Je ne suis pas sevré de la nicotine mais j'ai réussi à dissocier les deux, ce qui est déjà une grosse étape et ça en reprenant la cigarette électronique.

++

Merci, ton retour d’expérience est intéressant smile

Par contre du coup ça ne fonctionne que pour les personnes ne fumant pas de clope non ?

Vu que sinon si t'as juste envie de fumer et pas d'être foncedé tu prends une clope quoi donc le problème ne se pose pas ...
Et la plupart des fumeur quotidien de canna fument aussi des clope tu ne penses pas ?

D'ailleurs tu dis toi même que tu as repris la cigarette électronique, donc que tu as trouvé un apport en nicotine extérieure au joint. Le problème est donc plus de ne pas fumer de tabac en dehors des joints nan ?  Ta technique pourraient aussi marcher en commençant à fumer des clopes quoi ^^'.

Donc je pense que si, la plupart sont bel et bien addict au joint et pas à la nicotine. Pas forcément de manière "physique" ou "chimique" comme tu dis, mais honnêtement ça revient quasi au même.

Par exemple l'insomnie ou la difficulté à s'endormir, est ce qu'on considère ça comme "physique" ou "psychologique" ? Dans tout les cas c'est pénible.

La tension/excitation/irritabilité/impulsivité, c'est physique ou psychique ?

Je pense que c'est des symptôme plutôt très courant même si on ne change pas l'apport en nicotine.

Bref tout ça pour dire que c'est pas si simple.

D'ailleurs perso si je consommais pure je suis quasi sûr que je consommerais + (actuellement 2 joint de 0,20-0,25 par soir, entre 22 h et 0h en gros).

Déjà j'en mettrais plus dans mes joints car les micro stick fumés en 2 taffs non merci ; puis surtout l'effet pur est plus "hight", moins "stone"... Or du coup je ne suis pas pleinement satisfait et devrait surement en fumer plus. En tout cas le vapo ça me va pas pour cette raison par exemple.

Donc voila, je pense pas que ce soit si simple et si automatique.

Mais ton sujet est tout de même intéressant !

drogue-peace

Hors ligne

 

cannadep 
Nouveau membre
211
Inscrit le 29 Jun 2021
36 messages

AnonLect a écrit

D'ailleurs perso si je consommais pure je suis quasi sûr que je consommerais + (actuellement 2 joint de 0,20-0,25 par soir, entre 22 h et 0h en gros).

Je croyais ça aussi mais c'est l'inverse qui s'est produit : je suis passé
- des joints [tabac + weed] = [1/2 clope + 200 mg de weed au THC]
- à des joints "purs" [weed CBD+weed THC] = [150 mg de weed au CBD + 50 mg de weed au THC] sans effort (autre que d'arrêter la nicotine, ce qui en soit n'est pas une mince affaire mes amis)

Ma théorie c'est que le THC rend la nicotine absolument délicieuse pour nos neurones. Après un vapo de weed pure ma seule envie c'était de grosses taffes de nicotine qui étaient "délicieuses".

En bref : testez en arrêtant totalement toute forme de nicotine, et vous verrez que votre high au THC semblera un peu "vide" les premières semaines.

Dame Nicotine est une grosse pute sexy qui vous la joue à l'envers.

Des études semblent l'indiquer :

"research which suggests that simultaneous users of cannabis and tobacco are 5.1 times more likely to experience cannabis dependence"

tiré de : https://www.theguardian.com/society/201 … e-addicted

Dernière modification par cannadep (16 juillet 2021 à  19:47)

Hors ligne

 

LaPotion 
Nouveau membre
France
200
Inscrit le 24 Sep 2020
14 messages
Salut à tous,

Pour ma part j étais consommateur de cannabis et de tabac quotidiennement durant une vingtaine d années.

J'étais extrêmement dependant de la nicotine (je fumais même la nuit) et j' ai eu des périodes ou mon addiction au cannabis était intense.

Effectivement je pense que la synergie entre cannabis et nicotine est très puissante (et très plaisante) et lors de mon arrêt du tabac il y eu quelques mois ou lorsque je consommais de l'herbe je n'étais pas pleinement satisfait.
j'ai pu constater après mon arrêt du tabac que je pensais beaucoup moins souvent a la weed ce qui m'a amené à la conclusion que toutes ces années d'addiction à l'herbe étaient principalement dues à la nicotine.

Aujourd'hui j'ai une consommation controlée et agréable de cannabis, mais ayant une personnalité addictive, j'évite de fumer plus de trois quatre jours de suite car ça déclenche de légers symptômes de manque tel que des difficultés a m'endormir et une envie plus forte de consommer.

Bref je dirais que la dépendance et l'addiction au cannabis sont réelle et à ne pas prendre à la légère mais qu'elle est demultipliée lorsque couplé au tabac.

drogue-peace
Reputation de ce post
 
tu apportes de l'eau à mon moulin - il faut d'abord arrêter la perverse nicotine

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
5610
Inscrit le 04 Aug 2014
7849 messages

tu apportes de l'eau à mon moulin - il faut d'abord arrêter la perverse nicotine

Perverse nicotine ? lol

il ne faut jamais négliger l'individu dans l'équation.

Pour chaque équation ou plutôt pour chaque étude de fonction, un domaine de définition trace des frontières où une forme de vérité s'applique. Ici le x c'est l'individu pour faire court. Et le x dans mon équation, c'est plusieurs exemples dont ma copine. Mais il y a tellement d'inconnues.

Ma copine fume des joints avec du tabac, parfois dès le matin, mais elle choisit toujours le moment et s'arrête net sans que ça crée le moindre symptôme à l'arrêt. Elle fume depuis l'adolescence et n'a jamais ressenti de dépendance cela fait presque 40 ans qu'elle fume.

Elle fume parfois le week end ou pendant les vacances, parfois même pas et ne touche pas un joint plusieurs semaines d'affilié sans que cela ne la gratouille.

Moi rien que l'idée d'arrêter plus de deux jours me colle des frissons d'effroi et d'injustice.

Difficile d'impliquer forcément la nicotine dans ce dossier sans "vérité biochimique exogène".

D'un côté tu as des réactions biochimiques, de l'autre ce que chaque cerveau en fait.

Dernière modification par Mister No (17 juillet 2021 à  09:07)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

cannadep 
Nouveau membre
211
Inscrit le 29 Jun 2021
36 messages

Mister No a écrit

Elle fume parfois le week end ou pendant les vacances, parfois même pas et ne touche pas un joint plusieurs semaines d'affilié sans que cela ne la gratouille.
Moi rien que l'idée d'arrêter plus de deux jours me colle des frissons d'effroi et d'injustice.

Les individus ne sont pas égaux devant les produits. Tous mes potes avec qui je fumais des joints régulièrement ont tous arrêté sans que ça leur pose le moindre problème.

Par contre une grand partie de mes potes sont alcooliques, alors que moi j'ai arrêté de boire depuis 3 ans maintenant sans que j'y pense tellement, les gens alcoolisés me font un peu chier en fait maintenant.

Arrête la nicotine, remplace le tabac que tu utilisais par de la weed CBD, ça pourrait tout changer pour toi.

Je trouve qu'on n'accorde pas assez d'importance à la synergie hyper addictive du tabac + hash.

Il faudrait peut être insister là dessus niveau RDR.

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
5610
Inscrit le 04 Aug 2014
7849 messages

Arrête la nicotine, remplace le tabac que tu utilisais par de la weed CBD, ça pourrait tout changer pour toi.

Hors de question. fume_une_joint drapeau-blanc
Pas ces daubes trafiquées et pourquoi avec du cbd qui va lisser le hight que je recherche en synergie avec le tabac. Pitié. Non.

Je trouve qu'on n'accorde pas assez d'importance à la synergie hyper addictive du tabac + hash.

Il faudrait peut être insister là dessus niveau rdr

C'est plus pour moi une partie prévention pour ceux qui veulent expérimenter le cannabis, je préconise la vaporisation ou suivant les cas où le matos dispo pur ou d'abord pour les extraits.Pas de tabac si possible et surtout pour ceux qui ne consomment pas de tabac.

Les autres ici sont informés et choisissent le mode de conso qu'ils veulent, ou même si ils ne le choisissent pas, ne viennent pas ici pour entendre dire qu'arreter une drogue pourrait tout changer.

Pour le reste, ce forum regorge de conseils pour éviter le tabac ou la combustion et décrit depuis des lustres un rapport à la conso ou à la dépendance différent sans concomitance avec le tabac depuis des lustres.

C'est un peu injuste de glisser une carence  cela en venant prêcher d'arrêter la draugue.

Dernière modification par Mister No (17 juillet 2021 à  09:23)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

cannadep 
Nouveau membre
211
Inscrit le 29 Jun 2021
36 messages

Mister No a écrit

C'est un peu injuste de glisser une carence  cela en venant prêcher d'arrêter la draugue.

Tu as raison, j'aurais du dire "J'ai arrêté la nicotine, et remplacé le tabac que j'utilisais par de la weed au CBD, et ça a tout changé pour moi, en positif bien sûr".


Mister No a écrit

Les autres ici sont informés et choisissent le mode de conso qu'ils veulent, ou même si ils ne le choisissent pas, ne viennent pas ici pour entendre dire qu'arreter une drogue pourrait tout changer.

Je ne suis pas d'accord avec toi. Ayant été un gros fumeur dépendant de douilles/joints avec tabac pendant 25 années, je n'ai jamais été informé qu'arrêter la nicotine pouvait vraiment changer en bien mon rapport au cannabis, et donc améliorer mon bien être. Je viens clairement ici pour "entendre dire qu'arreter une drogue pourrait tout changer"

Hors ligne

 

LaPotion 
Nouveau membre
France
200
Inscrit le 24 Sep 2020
14 messages
C’est sûr qu’il ne fait pas prendre son cas pour une généralité et que chaque individu a sa propre expérience, ceci dit il y a des similitudes entre les individus et que chacun partage son vécu peut éventuellement permettre à d’autre d’avoir des pistes à explorer pour trouver son équilibre.
C’est à mon sens un des intérêts principaux de ce forum:)

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
5610
Inscrit le 04 Aug 2014
7849 messages

Je ne suis pas d'accord avec toi. Ayant été un gros fumeur dépendant de douilles/joints avec tabac pendant 25 années, je n'ai jamais été informé qu'arrêter la nicotine pouvait vraiment changer en bien mon rapport au cannabis

Ce n'est pas ce que je dis.

Ce forum, depuis quelques années met en avant témoignages et études précisant que le tabac pouvait jouer un rôle bien entendu par des effets concomitants et une forme d'addiction croisée en raison de la synergie.
Ceci dit, si le cannabis prend un place et une fonction importante dans ton mode devie de vie, j'ai peur que supprimer le tabac dans tes joints ne te permettra pas de changer ton rapport au produit.

je n'ai jamais été informé qu'arrêter la nicotine pouvait vraiment changer en bien mon rapport au cannabis, et donc améliorer mon bien être. Je viens clairement ici pour "entendre dire qu'arreter une drogue pourrait tout changer"

Arrêter la nicotine et je pense également arrêter la combustion pourrait être un plus.
On a remarqué que certains sucres du cannabis ou du tabac, en brûlant pourraient créer des substance parfois proches d'IMAO venant rajouter des effets ou potentialiser le ressenti, le kick.
Sans tabac, en combustion je trouve que la montée offre un coup de kick, la vaporisation étant bien plus progressive avec un kick plus discret.
Mon amie,comme je le disais, consomme avec du tabac et n'a aucun souci d'addiction ou même pour choisir le moment quand elle s'autoriser à fumer.
Pourtant, elle fume au petit déjeuner, seule parfois, et toujours avec ce vilain tabac, elle présente un tableau complet de la personne addict au cannabis... et bin ce n'est pas le cas. Elle choisit tout, le lieu, le moment.

Grâce à ce vécu, je me rends compte que consommer du cannabis avec ou sans tabac n'est pas forcément la clé ou la seule clé pour ouvrir la porte qui pourrait tout changer oua contrario conduire à l addiction.

Déjà commençons par proposer de la RDR et laissons les gens choisir si ils souhaitent ou non arrêter le tabac dans leurs joints.

Mais sinon oui, c'est une bonne idée de dissocier la conso de cannabis et de tabac tant que cela ne devient pas d'une forme de prêche hygiéniste.

Dénoncer le tabac qui n'est certainement pas la seule cause à ceux qui rencontrent des soucis pour gérer sa conso de cannabis peut être illusoire plutôt que de permettre de tout changer.

Dernière modification par Mister No (19 juillet 2021 à  19:24)

Reputation de ce post
 
Merci ! La "perverse", l'odieuse, que dis-je, la DIABOLIQUE nicotine a bon dos !

Just say no prohibition !

Hors ligne

 

guygeorges 
PsychoHead
7911
Inscrit le 12 Mar 2015
1233 messages
Blogs

Arrêter la nicotine et je pense également arrêter la combustion pourrait être un plus.
On a remarqué que certains sucres du cannabis ou du tabac, en brûlant pourraient créer des substance parfois proches d'IMAO venant rajouter des effets ou potentialiser le ressenti, le kick.

Tu peux parler à l'affirmatif MrNo ! Les fumeurs de tabac quotidiens ont une inhibition à au moins 40% (de mémoire, mais je crois que c'est le chiffre) des MAO-A et B !


Du nectar idéal sitôt qu’elle a goûté,
La nature répugne à la réalité :
Dans le sein du possible en songe elle s’élance;
Le réel est étroit, le possible est immense

Hors ligne

 

cannadep 
Nouveau membre
211
Inscrit le 29 Jun 2021
36 messages

Mister No a écrit

j'ai peur que supprimer le tabac dans tes joints ne te permettra pas de changer ton rapport au produit.

Eh bien 1 mois après avoir arrêté la nicotine, j'ai arrêté le THC, depuis 3 semaines. Je ne dit pas que c'est facile, ni la solution miracle, c'est juste mon témoignage, qui en rejoint beaucoup d'autres.

Tu es libre de demeurer esclave de la nicotine si ça te plaît.

Reputation de ce post
 
Tu commences à devenir serieusement pénible toi.

Hors ligne

 

cannadep 
Nouveau membre
211
Inscrit le 29 Jun 2021
36 messages

Tu commences à devenir serieusement pénible toi.

"Dire la vérité est utile à celui à qui on la dit, mais désavantageux à ceux qui la disent, parce qu'ils se font haïr."

Pascal

Dernière modification par cannadep (20 juillet 2021 à  10:40)

Reputation de ce post
 
Oui, surement, mon pauvre, t'es tellement censuré et maltraité, snif :(

Hors ligne

 

ethanol 
Psycho junior
France
1200
Inscrit le 03 Apr 2020
423 messages
Blogs

cannadep a écrit

Eh bien 1 mois après avoir arrêté la nicotine, j'ai arrêté le THC, depuis 3 semaines. Je ne dit pas que c'est facile, ni la solution miracle, c'est juste mon témoignage, qui en rejoint beaucoup d'autres.

Tu es libre de demeurer esclave de la nicotine si ça te plaît.

Mais en faite tu prend ton cas pour une généralité , c'est pas parce que tu arrêtes la nico que la weed vas suivre . J'ai des amis qui fume leurs clopes la journée mais qui on aussi besoin de leurs weed , du coup le tabac n'est pas vraiment le problème dans l'équation , juste qui sont addict au deux ...

Hors ligne

 

cannadep 
Nouveau membre
211
Inscrit le 29 Jun 2021
36 messages

Anonyme a écrit

Oui, surement, mon pauvre, t'es tellement censuré et maltraité, snif sad

J'aimerai bien savoir qui me parle.


ethanol a écrit

Mais en faite tu prend ton cas pour une généralité , c'est pas parce que tu arrêtes la nico que la weed vas suivre . J'ai des amis qui fume leurs clopes la journée mais qui on aussi besoin de leurs weed , du coup le tabac n'est pas vraiment le problème dans l'équation , juste qui sont addict au deux ...

Eh bien si un jour tes potes arrêtent la nicotine, je suis prêt à parier que leur relation à la weed va changer, et en positif. Perso je m'en tape de ce que les gens font, j'essaie juste d'aller dans le sens du post qui s'intitule pour rappel "Vous n'êtes pas addict au joint (pour la plupart) ou comment consommer pure fait baisser la conso."

Hors ligne

 

ethanol 
Psycho junior
France
1200
Inscrit le 03 Apr 2020
423 messages
Blogs

cannadep a écrit

Eh bien si un jour tes potes arrêtent la nicotine, je suis prêt à parier que leur relation à la weed va changer, et en positif.

Déjà le côté positif d'arrêter ou diminuer en bas de l'avis de chacun .

Ensuite , j'irai pas parier la dessus , quand je les vois fumer leurs clopes et qu'ils essaient d'arrêter la weed ils sont quand même dans le mal , donc si la weed rend addict et c'est pas a cause du tabac nécessairement .

C'est bien beau d'aller dans le sens du titre mais a un moment quand on a tous les arguments du monde qui vont a l'inverse faut arrêter et accepté les fait ....

Hors ligne

 

cannadep 
Nouveau membre
211
Inscrit le 29 Jun 2021
36 messages

ethanol a écrit

quand je les vois fumer leurs clopes et qu'ils essaient d'arrêter la weed ils sont quand même dans le mal , donc si la weed rend addict et c'est pas a cause du tabac nécessairement .

Tu as raison, moi quand j'arrête la weed en continuant le tabac, je suis en hyper bad aussi, comme tes potes.

Le truc très contre-intuitif qu'il se passe, c'est que quand tu arrêtes la nicotine, la synergie avec le cannabis n'existe plus, en fait pour moi je vois la weed comme un "rehausseur" de la nicotine (comme le MDMA et le LSD, comme c'est trop bon de fumer sous l'une de ces substances !!!), donc plus tu vas consommer de la nicotine, plus tu auras envie de fumer de la weed pour avoir l'effet le plus agréable possible..

C'est ce que j'ai constaté, à ma grande surprise je l'avoue, quand j'ai été obligé d'arrêter la nicotine pour raison de santé.

C'est pour ça qu'il existe des gens non accroc à la nicotine, qui ne fument que lorsqu'ils gobent un truc en soirée, pour la synergie.

C'est pour ça que si tu vaporises ta weed pure, t'as une énorme envie de nicotine, non ?

Dernière modification par cannadep (21 juillet 2021 à  13:40)

Hors ligne

 

AnonLect 
Psycho junior
2000
Inscrit le 26 Jun 2019
215 messages

cannadep a écrit

Bon flemme de revenir sur tout, mais t'es la t'arrives comme un gourou prêchant la bonne parole, sous couvert de "c'est juste mon témoignage"... Mais tu parles, t'es sûr d'avoir 200% raison et que ça s'applique à tout le monde sans exception !

Ben ouais quand on refuse de prendre en compte ce que les autres disent pour nuancer son propos, en niant simplement leurs témoignages à eux.... Ça y ressemble !

Bref, t'en viens à insulter (ou à minima mépriser) Mr. No en le traitant "d'esclave de la nicotine" thinking ...  et volontaire avec ça, ça lui fait plaisir d'être un "esclave" ! Ben ouais, qu'il est con de pas vouloirs suivre tes saintes paroles et se débarrasser de la "perverse" pour enfin vivre libre ! lol

Et tu t'étonnes de prendre un champis rouge censored !?

Donc j'imagine qu'aux USA et Canada par exemple quasi personnes n'a de problème avec le cannabis étant donné qu'ils fument pure et consomme peu de clopes par rapport à nous non ?

Reputation de ce post
 
Cqfd Mr No

Hors ligne

 

cannadep 
Nouveau membre
211
Inscrit le 29 Jun 2021
36 messages

AnonLect a écrit

Bref, t'en viens à insulter (ou à minima mépriser) Mr. No en le traitant "d'esclave de la nicotine"

Je cite le Larousse : https://www.larousse.fr/encyclopedie/me … ion/185204 :

"L’addiction est un processus par lequel un comportement humain permet d’accéder au plaisir immédiat tout en réduisant une sensation de malaise interne. Il s’accompagne d’une impossibilité à contrôler ce comportement en dépit de la connaissance de ses conséquences négatives.

L’addiction peut être une dépendance, voire un esclavage, à un ou plusieurs produits licites (alcool, tabac, médicaments) ou illicites (stupéfiants et substances psycho-actives ? psychotrope). Elle peut être aussi un besoin irrépressible et excessif de comportements tels que le jeu pathologique (jeux d’argent et de hasard ou jeux vidéo), l’utilisation permanente de l’Internet ou du téléphone, les troubles des comportements alimentaires (? alimentation), le détournement de médicaments, les rapports sexuels, les achats ciblés (chaussures, vêtements, objets de collection) ou non. "



Autre source https://www.cairn.info/les-addictions-- … page-9.htm :

"Réintroduit en France à la fin du xx e siècle à la fois par la psychanalyse et par le courant anglo-saxon, le terme « addiction » n’a pas été formé, comme on pourrait le supposer, à partir d’un anglicisme, mais provient d’un vieux vocable français tombé en désuétude, qui trouve son étymologie dans le terme latin addictus, littéralement « dit à », au sens d’attribuer, assigner, quelque chose à quelqu’un.
Employé par le tribunal romain, addicere désignait plus précisément la condition « d’esclave pour dette », celui dont le corps était mis à disposition du plaignant par le juge, saisi en gage d’une dette impayée. Ainsi, l’esclave était addictus, « dit à », « affecté » à tel maître. Par la suite, le vieux français a prolongé cette terminologie, le terme addiction désignant la « contrainte par corps » exercée par l’autorité judiciaire sur le corps d’un individu débiteur pour l’astreindre à s’acquitter de sa dette. Simple prolongement sémantique, le terme juridique français a ainsi maintenu un lien très étroit avec le sens étymologique, devenu application concrète : le sujet victime d’addiction devait, par son corps, sous la contrainte, payer sa dette par une privation de liberté.


Cordialement

Dernière modification par cannadep (22 juillet 2021 à  20:42)

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
5610
Inscrit le 04 Aug 2014
7849 messages
Je te remercie annon, je vais me remettre de tant de bassesse et d'injustice, et si j'osais, d'ailleurs j'ose, c'est comme cela que l'on me reconnaît, je dirais que notre ami qui a besoin du larousse ici, file un mauvais coton.rasta

Dernière modification par Mister No (22 juillet 2021 à  21:52)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

marvin rouge 
PsychoHead
4811
Inscrit le 05 Jun 2012
1808 messages
Ça vole mi figue mi raisin..

Cette année le beaujopif serais fais au figsin
Moitié goût banane, moitié pamplemousse
Moitié picrate, avc un soupson de fosses septiques, ou ttes eaux, selon son installation

Un reglal pr les papilles, une joie pr le caniveau..

Jdevrais être publicitaire
Ami dla poésie du soir bonsoir

Si Bcp de ns sommes ici, c'est que la dépendance on connait..

Dernière modification par marvin rouge (22 juillet 2021 à  22:16)


The music was New, black, polished chrome, and came over the sun like liquid night

Hors ligne

 

AnonLect 
Psycho junior
2000
Inscrit le 26 Jun 2019
215 messages

cannadep a écrit

blablabla

D'accord mon grand bravo !

En fait t'as pas bien saisi que PA prône la déconstruction de cette représentation de l'utilisateur de drogue comme obligatoirement esclave de sa substance et privé de libre arbitre.

C'est comme si l'UD était forcément contrôlé par la substance et qu'un rapport de maître à esclave s'établissait, l'UD perdant tout bon sens et volonté propre, car sous l'emprise de la substance.

Mr. No a t-il dit qu'il était dépendant gravement à la nicotine, qu'il ne pouvait s'empêcher de fumer toutes les 1/2h, sous peine de se sentir mal, que la nicotine impactait sérieusement sa vie, qu'il en avait conscience mais n'arrivait pas à s'en défaire ?

Tiens plutôt que tes définitions à moitiés bidons, issues de la psychanalyse (t'en es un adepte je présume non ?) on va prendre la définition donnée au niveau des instances compétentes si tu veux bien:

"L’Institut Nord-Américain des drogues, le National Institute of Drug Abuse (NIDA) en donne la définition suivante:

    L’addiction est une affection cérébrale chronique, récidivante, caractérisée par la recherche et l’usage compulsifs de drogue, malgré la connaissance de ses conséquences nocives .

CLASSIFICATIONS INTERNATIONALES

Le diagnostic de l’addiction (ou dépendance) repose sur des critères bien définis, fixés par des instances internationales de santé mentale et répertoriés dans un manuel, le Diagnostic and Statistical manual of Mental disorders (DSM), dont la cinquième édition date de 2013.

Parmi ces critères, on trouve la perte de contrôle de soi, l’interférence de la consommation sur les activités scolaires ou professionnelles, ou encore la poursuite de la consommation malgré la prise de conscience des troubles qu’elle engendre."


Alors déjà y peut éventuellement y avoir à redire sur ça mais admettons.

Déjà il y a la notion de "compulsif" qui est un terme très fort. La notion de poursuite de la conso au détriment de choses importantes, ainsi que la notion de poursuite de la conso de façon "irrépressible" malgré les problèmes causés par la conso.

Donc tu considères que tous sur ce forum on répond à ces critères ? Enfin en tout cas au moins ceux qui osent dire qu'ils aiment consommer "la perverse" et ne souhaite pas forcément arrêter malgré tes saints avertissements.

Mais bon que dire de ceux qui consomment d'autres drogues en fait ? Genre de l’héroïne yikes ? Une belle bande de zombie contrôlés par celle-ci surement ! Et sans exceptions !

Que fais tu donc sur un forum d'esclaves ayant perdu tout discernement, obnubilés par leur maître, la vilaine drogue ?

Mais bon tu captes rien donc laisse tomber. arrêter "la perverse" et le THC ça t'as pas fait forcément du bien apparemment

Relis juste les messages de Mr. No en fait il a tout dit.

Par exemple Il t'explique que lui préfère les effets de la synergie canna/tabac. Et que ta super méthode il en veut pas. Et je rejoins son avis à 200%. 

Mais non, pour toi ce n'est pas possible, c'est son maître, la nicotine, qui doit le faire parler. lol.

En fait il peut consommer de la nicotine sans en être "esclave" tu sais ?

Si j'arrêtais la nicotine, ça ne changerai rien à ma conso de joint qui est l'objet du plaisir dans cette conso. Je fume déjà le minimum de cannabis possible à mon goût compte tenu de ce dont j'ai envie : prendre quelques heures le soir pour me détendre et être tranquille en profitant de la sensation du cannabis.

Ça n'a strictement aucun rapport avec la nicotine en fait.
Ah !  Mais si pardon, c'est que je suis tellement formaté que ce que je prend pour un petit plaisir qui ne pose aucun problème à personne est en fait dicté par mon pervers maître !

Je ferais donc mieux d'arrêter la nicotine pour réduire la conso de joint que je n'ai pas envie de réduire lol

Excuse moi grand manitou de l’hygiénisme.

Ah oui, puis dire ça "Tu es libre de demeurer esclave de la nicotine si ça te plaît." Tu pourras me citer n'importe quelle définition du Larousse, dans ce contexte ( et dans beaucoup d'autre) c'est du mépris c'est tout.

Hors ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » Cannabis
  •  » Vous n'êtes pas addict au joint (pour la plupart) ou comment consommer pure fait baisser la conso.

Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Fanzine N°4 : nous voulons connaitre le taux de pureté de nos drogues
    Il y a 5jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Enquête sur la cannabis comme aide au sevrage/baisse/controle des...
    Il y a 3jCommentaire de youyou09 (9 réponses)
     Appel à témoignage 
    Avec Safe testez le nouveau spray nasal (MAD)
    Il y a 5jCommentaire de Caïn (38 réponses)
     Appel à témoignage 
    Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    Il y a 3hCommentaire de La Tite Zaza (33 réponses)
     Forum UP ! 
    Amfexa/Tentin (Dexedrine) C’est quoi ?
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Interaction & Mélange - Bêta bloquant + stimulant, danger ?
    Il y a 24hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Actualité - En finir avec la guerre aux drogues.
    Il y a moins d'1mn
    4
    Commentaire de Champifan dans [Répression - Victimes...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Descente - Comment gérer la descente de 3-MMC
    Il y a 32mnCommentaire de Morning Glory dans [Cathinones et RC stim...]
    (10 réponses)
     Forum 
    Matériel vieux de 2 ans toujours stérile ?
    Il y a 34mnCommentaire de Heiko dans [Injection et réductio...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Quel RC Stimulant pour être productif la journée ?
    Il y a 36mnCommentaire de Morning Glory dans [Cathinones et RC stim...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Interaction & Mélange - Avez vous réalisé que la nicotine bloquait les benzo ?
    Il y a 36mnCommentaire de Subohm dans [Benzodiazépines...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Expériences - Reportage Ina sur la came année 80
    Il y a 1h
    -1
    Commentaire de Psilosophia dans [Heroïne...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Expériences - Prise 200 mg skenan aucun effet
    Il y a 1hCommentaire de Biscuit dans [Morphine (Skenan, Mos...]
    (16 réponses)
     Forum 
    Subutex et Xanax
    Il y a 2hCommentaire de LeDoc86 dans [Médicaments psychotro...]
    (5 réponses)
     Blog 
    J'ai récidivé
    Il y a 3h
    1
    Commentaire de La Tite Zaza dans le blog de L autre Lebowski
    (9 commentaires)
     Blog 
    Sam, 19 ans, lycéenne et ex-prostituée 2
    Il y a 9hCommentaire de Rick dans le blog de IsadoraD
    (10 commentaires)
     Blog 
    Stress Omniprésent
    Il y a 1jNouveau blog de holipton dans [Tranche de vie]
     
      QuizzZ 
    Etes-vous dépendant aux benzodiazépines ?
    Dernier quizzZ à 21:08
     PsychoWIKI 
    Les outils pour le sniff a moindre risque
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Magi, Alberto Balsalm, Batlor, Ymae, Maxime78, juba013 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Premier trip sous truffes
    par Xaxaxahehehe, le 07 Sep 2021
    Coucou Je vais vous raconter mon trip aux truffes hallucinogènes plutôt étonnant que j’ai vécu récemment. Pour information je suis un homme de 20 ans, 1,74m, 60kg, débutant dans la drogue dite dure. C’était ma première expérience avec la psilocybine. J’ai acheté il y a un mois en...[Lire la suite]
     Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    par L'Apoticaire, le 15 Jul 2021
    Les stéribox sont pour moi (et beaucoup d'autres usagers qui sont passés à du matos plus adapté à l'IV de drogues que les stéri) carrément obsolète, certes c'est évidemment infiniement mieux que d'utiliser une cuillère à soupe sale avec de l'eau du robinet, de filtrer sa solution avec un...[Lire la suite]
     1 ère expérience 1cp-LSD
    par Cartooner, le 12 Jul 2021
    1 ère fois au 1cp lsd : 220 mcg en 2 drop Je suis chez ma copine il est 16h, je m’envoie 110mcg et elle 75 Les effets commencent à se faire ressentir rapidement pour moi, nous sommes en intérieur pour le moment. Soudainement une envie folle de manger du chocolat kinder x) J’en mange, je ne s...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Oh là là nan mais quel ton...Comme quoi la propagande aussi a gagné en finesse dans [forum] Reportage Ina sur la came année 80
    (Il y a 3h)
    pas de demande de plans !!!!!!! Le Doc86 dans [forum] Sniff de cock: effet contraire
    (Il y a 6h)
    Bi1 dit ! GuyG dans [commentaire de blog] J'ai récidivé
    (Il y a 7h)
    Très éclaircissant cette graphique! Zztop dans [forum] En finir avec la guerre aux drogues.
    (Il y a 10h)
    Un autre champi pour mon concurrent Prescripteur xD Merci! MG ~ dans [forum] Paracetamol et grossesse . Attention !
    (Il y a 10h)

    Pied de page des forums