Trip report : 1p-LSD + utilisation trip killer

Publié par ,
2229 vues, 1 réponses
avatar
Y metro B homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 24 May 2021
12 messages
Salut la team,

Hier j'ai vécu ma plus grosse expérience psychédélique.
J'ai beaucoup aimé le voyage, mais au bout de 5h de trip, l'expérience s'est révélé être un peu trop intense pour moi.
J'ai donc fini par "céder" et prendre un alprazolam 0,5mg pour stopper les effets.
Je vous raconte comment j'ai vécu la chose au cas ou certains cherchent des infos à ce sujet.

Deux mois après mon dernier trip, je recommande une dizaine de tonk à 100ug sur mon site habituel. Ils arrivent assez vite pour que je me permette de les essayer avant que mes parents reviennent (3j plus tard).

Nous sommes donc samedi.
Je devais aller faire du kayak mais la météo en à décidé autrement. Une grosse pluie rend impossible la descente de l'Hérault, on décide alors de rester chez moi toute la journée avec un ami.

Il est 12H00 quand je prends mon carton. C'est la première fois que j'en prends un sur un coup de tête. D'habitude je prépare mes trips quelques jours à l'avance pour être sûre qu'ils se passent bien.
Et cette fois je n'ai pas attendu la monté des effets pour fumer un premier joint.



1H00 plus tard les effets arrivent doucement mais surement, ils sont un peu trop subtile à mon goût et je regrette de ne pas en avoir pris 50ug de plus.
Je n'ai heureusement pas redrop, j'aurais pris une gifle cosmique maintenant que j'y pense XD.

Un autre ami arrive chez moi. Nous sommes donc 3 et cela fait 1H30 que j'ai avalé mon trip.
Je demande à mes potes de me rouler un joint par ce que je n'en suis plus vraiment capable et, après en avoir fumé la moitié, je sens que les choses changent. Je pose mon joint mais trop tard.

Les hallus sont multiplié par 10 en l'espace de 5 minutes. Je sens que je dois me poser pou appréhender un peu ce qui va m'arriver. Je monte donc difficilement jusqu'à ma chambre où je m'affale sur le lit.

Mon regard se pose sur mon plancher (bois clair avec les sillon noir) et petit à petit les lignes noires se parallèlisent , se transforment en symbole style hiéroglyphe et filent en s'éloignant de moi à une vitesse effrayante.
Tout, à part le plancher, noircit autour de moi.
Quand je cligne des yeux, les hallus se calment une seconde avant de repartir à 1000 à l'heure.
Je réalise que je parle tout seul pour me rassurer et que je me suis recroquevillé sur moi même en me balançant comme un fou.
J'ai l'idée effrayante que de la normalité à la folie, il n'y à qu'un pas. La frontière est trop fine.

Je commence à psychauter, mon coeur accélère et tout ce monde psychédélique, qui m'apparait d'habitude comme magique, me semble maintenant hostile et dangereux.

Je redescends de ma chambre pour me changer les idées et je rejoins mes amis dans le salon. Mon tapis et mon sol bouge trop pour que je reste debout alors je m'assoie et regarde mon la pièce.

Les tableaux sur les murs bougent, disparaissent et réapparaissent, toutes les lignes droites roulent sur elles même, tout ce qui est circulaire tourne de plus en plus vite quand je pose mon regard dessus.
Je vois des couleurs sur mes murs blancs comme si on les avait badigeonner d'essens mais avec des reflets irisé en plus.

Impossible de tenir en place sur mon canapé, les idées inquiétantes reviennent vite et si je ne suis pas actif je tourne en boucle dans ma tête.
En me levant je croise le regard de mon meilleur ami et sa peau se fractalise et se met à fondre en boucle, des poches énormes sous les yeux se creusent sur ses joues.
C'est angoissant.

Sans un mot je sors dans mon jardin pour prendre l'air et voir la nature.
En m'éloignant j'entends mes amis rire et évidement je suis persuadé qu'ils se moquent de moi et qu'ils doivent vraiment me voir comme un fou.

Tous les arbres de mon jardin sont ultra symétriques, leurs tronc coulisse et il en émane une sorte de lumière. On dirait qu'ils sortent d'un jeu vidéo. je commence à voir des yeux partout et des animaux bizarres qui disparaissent ou se métamorphosent à chaque mouvement de ma pupille.
Je tombe finalement nez à nez avec mon crépis (c'est tellement hallucinogène le crépis) Des symboles apparaissent et trop rapidement à mon gout, entre les yeux et les taches irisés, ils se changent en visage effrayants, puis en champs de bataille (difficile à décrire).

Je suis complètement submergé par les visus. Je n'arrive pas à les contrôler et évidement mon angoisse reviens vite.
Des enguelades avec ma mère, des conneries d'ados, des mots blessants dit trop vite et sans vrai raisons à des gens que j'aime. Tout reviens d'un coup et je me vois comme une très mauvaise personne.

Tout va trop vite dans ma tête, les couleurs s'assombrissent, les murs et les arbres grandissent, tout bouge trop vite, tout respire, c'est oppressant.

Je me sens complètement dépassé.

En plus je dois paraître normal et éviter de croiser mes amis (au visage effrayant) qui doivent me prendre pour un fou.

J'essaye de trouver mon casque pour écouter quelques sons (j'ai découvert Echoes des Pink Floyd il y à peu et je voulais vraiment l'écouter sous L) mais impossible de mettre la main dessus.

Je n'arrive plus à profiter des hallus ni à penser normalement. Toutes mes actions sont coupés par des pensées angoissantes. C'est en réalisant que je n'arrivais même plus à parler ni déverrouiller mon tel tellement ma concentration était à ZÉRO que je me rappelle que j'ai des xan dans mon bureau.

Je me décide donc à contre coeur à prendre un Xan pour calmer le bordel. Je ne voulais pas en arriver la et assumer mon trip jusqu'au bout mais au bout de 5H de trip je me sens submergé et au bord du craquage (Je regarde l'heure pour la première fois en prenant l'alpraz depuis que j'ai eu la monté des effets)

A la seconde ou je l'avale, le placébo change drastiquement mon état.
Je me dit qu'il faut quand même que je profite de mon trip pendant les 30 min qu'il me reste. Je prend mon tel, le déverrouille comme par magie, met la musique dessus et me pose face au crépis dans mon jardin.

Les hallus n'ont plus ce ton angoissant et excessif. Elles sont paisible et aussi belles et magique que d'habitude. Le crépis dance et change en rythme avec la musique. c'est fou que notre cerveau, avec l'aide d'une petite molécule, créé de telles choses.

Quel dommage que je n'ai pas mon casque...

15 minutes après avoir avalé le Xan je sens que je retrouve mes esprits en même temps que les hallus se calment. Tout bouge moins vite. Quand je balaye mon jardin du regard sans le poser sur un point fixe, j'arrive à faire disparaître les hallus.

Je sens ma tête moins lourde et moins en ébullition de minutes en minutes. Je rentre dans maison pour raconter tout ce bordel à mes potes qui m'assurent qu'ils m'ont trouvé on ne peut plus normale et qu'ils me laissaient juste profiter seul puis ce que j'avais l'air d'en avoir envie.

30 minutes plus tard les effets ont disparu, je me sens normal.
Je fini le joint que j'avais commencé avant la monté des effets, il me pose sans relancer le L.




Ma conclusion : La prochaine fois j'attendrai la monté complète pour fumer de la Weed.
Concernant le trip killer, peut être que le placébo y est pour beaucoup mais j'ai trouvé ça magique. Le gros des effets était sans doute passé mais chez moi un trip au 1PLSD dure plus 10h que 5h donc il à quand même bien aidé à viré l'angoisse et les effets résiduels encombrant de deuxième partie de trip.

J'ai fait le calcul, avec une masse molaire de 320g/mol environ, un carton de 100ug dépose 18 000 molécule de LSD dans notre organisme.
Avec le 1PLSD c'est un peu different puis ce que c'est notre corps qui le métabolise en LSD25, mais l'idée que 18 000 molécule change à ce point notre perception du monde, de sa propre personne, alors que nous avons des milliards de neurones en action est folle.

J'espère que ça en aidera certains à mieux appréhender l'effet d'un trip killer et que ça en rassurera d'autres qui ont envie d'essayer le LSD mais que la peur retiens.

Bisous à tous

Dernière modification par Y metro B (10 août 2021 à  18:48)


Cela aussi finira par passer

Hors ligne

 

fafefifofu homme
Psycho sénior
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Jul 2016
716 messages
Salut,
Pour la prochaine fois je te conseillerai même d’attendre la 2 ieme moitié du plateau voir la redescende pour fumer.
Je connais très bien ce que tu as vecu, en mode tout se passe bien limite c’est pas assez fort tu décides de fumer et la c’est une multiplication par 10 des effets d’un coups, ça serait pas un problème si il n’y avait pas cet effet anxiogène en mode tachycardie ect que la fumé peut emmener.
Apres ca ne se passe pas à chaques fois comme ça, mais je préfère être dans cet état seul que avec des gens en tout cas.
Il faut noter aussi que le fait que ça te soit arriver une fois il se peut que ça t’arrives plus facilement ou avec des doses moindre les prochaines fois, je ne te le souhaites pas mais c’est l’impression que j’ai, c’est psychologique.
Meme rien que la fume seule a tendance à m’envoyer trop loin depuis sans tolerance.

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Trip Report 2cb fly salvia
par ZiMM, dernier post 31 janvier 2022 par braxnless
  2
logo Psychoactif
[ Forum ] Blog "The Trip Report" sur l'actualité des Research Chemicals
par pierre, dernier post 10 mai 2019 par ff4life
  6
logo Psychoactif
[ Forum ] Ce qu'il ne faut surtout pas faire... Trip Report (2FEA/3FEA)
par gazman, dernier post 03 octobre 2021 par Morning Glory
  1
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] 1P-LSD, effets, risques, témoignages
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Les Lysergamides

Pied de page des forums