Pregabaline/lyrica

Publié par ,
3395 vues, 4 réponses
Vulcan homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 19 Oct 2021
2 messages
Bonjour à toutes et à tous ,

Je voulais vous demander pour les gens qui ont déjà essayé le lyrics avait vous ressentie une amélioration sur des pathologie tel que les différents troubles anxieux existants et sur la dépression et le manque de motivation engendré

Si Oui est ce que vous pensez qu'il pourrait être utilisé en traitement de fond chez un patients présentant 3 troubles anxieux et de la polytoxicomanie?

Hors ligne

 

HouseMD homme
Banni
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 01 Dec 2019
124 messages

Vulcan a écrit

Bonjour à toutes et à tous ,

Je voulais vous demander pour les gens qui ont déjà essayé le lyrics avait vous ressentie une amélioration sur des pathologie tel que les différents troubles anxieux existants et sur la dépression et le manque de motivation engendré

Si Oui est ce que vous pensez qu'il pourrait être utilisé en traitement de fond chez un patients présentant 3 troubles anxieux et de la polytoxicomanie?

Salut,

Je l’ai utilisé dans trois cadres :
1) comme co-antalgique pour le traitement de la douleur (50-200mg/jour)
2) comme anxiolytique en augmentant le dosage, les crises de douleur provoquant une anxiété rebelle même à de fortes doses d’anxiolytiques benzodiazépines (400-600mg/j)
Après un sevrage dégressif jusqu’à 75mg/jour,
3) j’ai fait un PAWS avant de rechuter, il m’a été prescrit à 600mg/jour
3) l’addictologue me l’a ré-augmenté jusqu’à 400mg/jour lorsque je suis passé de l’oxycodone/dihydrocodéine à la buprénorphine, pour servir aujourd’hui aussi bien d’antalgique que d’anxiolytique. Il servirait aussi selon le psychiatre de régulateur de l’humeur (je suis très peu renseigné sur cet aspect, très peu documenté et pas avéré scientifiquement).

Il est très difficile de savoir si ce médicament te sera utile, ça c’est le job du médecin prescripteur, mais le Lyrica a prouvé son efficacité dans différents types de troubles anxieux ; son efficacité semble prometteuse comme traitement adjuvant de la toxicomanie aux opiacés (mais il n’existe pas encore de consensus scientifique, seulement des articles qui vont en ce sens). Ça, c’est pour ce que tu pourrais trouver comme info sur wiki.

Pour ce qui est de mon opinion sur ce médicament :
1) le Lyrica est très efficace comme anxiolytique (traitement d’une forme de TAG et de trouble panique pour ma part)
2) j’ai l’impression qu’il m’a aidé lors de mon PAWS puis en complément de mon traitement TSO par Orobupré, grâce également (pour moi) à ces propriétés gabaergiques (« freins » du cerveau), comme calmant en complément de gros dosages de benzodiazépines

A noter que je fais des mini-sevrages de Lyrica régulièrement, ou des baisses d’anxiolytiques BZDs.
3) quand je suis sur des faibles dosages (par exemple, 3x75mg/jour), si je prends 200mg ou plus (max maintenant 400-600mg/jour un jour par semaine en moyenne), il est très efficace autant comme anxiolytique, que comme antidouleur, que comme desinhibiteur pour ma pseudo phobie sociale, que comme stimulant/antidépresseur like. Il m’aide également à mieux gérer mes troubles du sommeil
4) a noter que la tolérance arrive très vite ; que l’arrêt brutal précipite un syndrome de sevrage après un usage prolongé = s’il aide dans ma TSO, il est addictogène.
5) J’en ai déjà abusé et c’est à chaque fois très vite parti en vrille. A hautes doses, il procure une euphorie similaire à celles des opiacés. Je suis tombé dans le piège plus d’une fois, et je suis déjà monté jusqu’à 4G/jour facile (dangereux)

Voilà donc oui il semble indiqué, mais mon témoignage concerne mes ressentis subjectifscependant c’est à ton médecin et à toi de savoir s’il te convient, t’aide. J’espère que mon témoignage peut être utile.

A noter : depuis peu, le Lyrica est disponible uniquement sur ordonnance sécurisée

Prends soin de toi, bonne soirée,
Amicalement,
House

Dernière modification par HouseMD (19 octobre 2021 à  19:39)


Be yourself, man, be proud of who you are
Even if it sounds corny, don't ever let no one tell you
You ain't beautiful

- Beautiful, Eminem (2009)

Hors ligne

 

Vulcan homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 19 Oct 2021
2 messages

HouseMD a écrit

Vulcan a écrit

Bonjour à toutes et à tous ,

Je voulais vous demander pour les gens qui ont déjà essayé le lyrics avait vous ressentie une amélioration sur des pathologie tel que les différents troubles anxieux existants et sur la dépression et le manque de motivation engendré

Si Oui est ce que vous pensez qu'il pourrait être utilisé en traitement de fond chez un patients présentant 3 troubles anxieux et de la polytoxicomanie?

Salut,

Je l’ai utilisé dans trois cadres :
1) comme co-antalgique pour le traitement de la douleur (50-200mg/jour)
2) comme anxiolytique en augmentant le dosage, les crises de douleur provoquant une anxiété rebelle même à de fortes doses d’anxiolytiques benzodiazépines (400-600mg/j)
Après un sevrage dégressif jusqu’à 75mg/jour,
3) j’ai fait un PAWS avant de rechuter, il m’a été prescrit à 600mg/jour
3) l’addictologue me l’a ré-augmenté jusqu’à 400mg/jour lorsque je suis passé de l’oxycodone/dihydrocodéine à la buprénorphine, pour servir aujourd’hui aussi bien d’antalgique que d’anxiolytique. Il servirait aussi selon le psychiatre de régulateur de l’humeur (je suis très peu renseigné sur cet aspect, très peu documenté et pas avéré scientifiquement).

Il est très difficile de savoir si ce médicament te sera utile, ça c’est le job du médecin prescripteur, mais le Lyrica a prouvé son efficacité dans différents types de troubles anxieux ; son efficacité semble prometteuse comme traitement adjuvant de la toxicomanie aux opiacés (mais il n’existe pas encore de consensus scientifique, seulement des articles qui vont en ce sens). Ça, c’est pour ce que tu pourrais trouver comme info sur wiki.

Pour ce qui est de mon opinion sur ce médicament :
1) le Lyrica est très efficace comme anxiolytique (traitement d’une forme de TAG et de trouble panique pour ma part)
2) j’ai l’impression qu’il m’a aidé lors de mon PAWS puis en complément de mon traitement TSO par Orobupré, grâce également (pour moi) à ces propriétés gabaergiques (« freins » du cerveau), comme calmant en complément de gros dosages de benzodiazépines

A noter que je fais des mini-sevrages de Lyrica régulièrement, ou des baisses d’anxiolytiques BZDs.
3) quand je suis sur des faibles dosages (par exemple, 3x75mg/jour), si je prends 200mg ou plus (max maintenant 400-600mg/jour un jour par semaine en moyenne), il est très efficace autant comme anxiolytique, que comme antidouleur, que comme desinhibiteur pour ma pseudo phobie sociale, que comme stimulant/antidépresseur like. Il m’aide également à mieux gérer mes troubles du sommeil
4) a noter que la tolérance arrive très vite ; que l’arrêt brutal précipite un syndrome de sevrage après un usage prolongé = s’il aide dans ma TSO, il est addictogène.
5) J’en ai déjà abusé et c’est à chaque fois très vite parti en vrille. A hautes doses, il procure une euphorie similaire à celles des opiacés. Je suis tombé dans le piège plus d’une fois, et je suis déjà monté jusqu’à 4G/jour facile (dangereux)

Voilà donc oui il semble indiqué, mais mon témoignage concerne mes ressentis subjectifscependant c’est à ton médecin et à toi de savoir s’il te convient, t’aide. J’espère que mon témoignage peut être utile.

A noter : depuis peu, le Lyrica est disponible uniquement sur ordonnance sécurisée

Prends soin de toi, bonne soirée,
Amicalement,
House

Oui je l'ai déjà testé à haut dosage et personellement je n'ai jamais trouvé de médicaments + aidant pour moi je prenais 2,1g/j au Max et mini 1,2g/j avant de passer à 600mg/j pour diminuer mais actuellement ont me le refuse comme anxiolytiques lié a un gros TAG et de multiples troubles anxieux (TAG, phobie sociale sévère qui me semble faux et qui dépend plus du TAG, agoraphobe et ancien trouble de panique) personellement je me sentais capable de tout faire avec, heureux, vivant le moment présent sans me poser trop de questions mais le problème était l'accoutumence et la tolérance augmentant très vite comme tu la dis !

Je prenais beaucoup de Benzo, opioïdes (lean, codéine, poudre d'opium) , cannabis et jeux vidéos et c'est vrai que ça avait plutôt tout équilibré

Hors ligne

 

HouseMD homme
Banni
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 01 Dec 2019
124 messages

Vulcan a écrit

HouseMD a écrit

Salut,

Je l’ai utilisé dans trois cadres :
1) comme co-antalgique pour le traitement de la douleur (50-200mg/jour)
2) comme anxiolytique en augmentant le dosage, les crises de douleur provoquant une anxiété rebelle même à de fortes doses d’anxiolytiques benzodiazépines (400-600mg/j)
Après un sevrage dégressif jusqu’à 75mg/jour,
3) j’ai fait un PAWS avant de rechuter, il m’a été prescrit à 600mg/jour
3) l’addictologue me l’a ré-augmenté jusqu’à 400mg/jour lorsque je suis passé de l’oxycodone/dihydrocodéine à la buprénorphine, pour servir aujourd’hui aussi bien d’antalgique que d’anxiolytique. Il servirait aussi selon le psychiatre de régulateur de l’humeur (je suis très peu renseigné sur cet aspect, très peu documenté et pas avéré scientifiquement).

Il est très difficile de savoir si ce médicament te sera utile, ça c’est le job du médecin prescripteur, mais le Lyrica a prouvé son efficacité dans différents types de troubles anxieux ; son efficacité semble prometteuse comme traitement adjuvant de la toxicomanie aux opiacés (mais il n’existe pas encore de consensus scientifique, seulement des articles qui vont en ce sens). Ça, c’est pour ce que tu pourrais trouver comme info sur wiki.

Pour ce qui est de mon opinion sur ce médicament :
1) le Lyrica est très efficace comme anxiolytique (traitement d’une forme de TAG et de trouble panique pour ma part)
2) j’ai l’impression qu’il m’a aidé lors de mon PAWS puis en complément de mon traitement TSO par Orobupré, grâce également (pour moi) à ces propriétés gabaergiques (« freins » du cerveau), comme calmant en complément de gros dosages de benzodiazépines

A noter que je fais des mini-sevrages de Lyrica régulièrement, ou des baisses d’anxiolytiques BZDs.
3) quand je suis sur des faibles dosages (par exemple, 3x75mg/jour), si je prends 200mg ou plus (max maintenant 400-600mg/jour un jour par semaine en moyenne), il est très efficace autant comme anxiolytique, que comme antidouleur, que comme desinhibiteur pour ma pseudo phobie sociale, que comme stimulant/antidépresseur like. Il m’aide également à mieux gérer mes troubles du sommeil
4) a noter que la tolérance arrive très vite ; que l’arrêt brutal précipite un syndrome de sevrage après un usage prolongé = s’il aide dans ma TSO, il est addictogène.
5) J’en ai déjà abusé et c’est à chaque fois très vite parti en vrille. A hautes doses, il procure une euphorie similaire à celles des opiacés. Je suis tombé dans le piège plus d’une fois, et je suis déjà monté jusqu’à 4G/jour facile (dangereux)

Voilà donc oui il semble indiqué, mais mon témoignage concerne mes ressentis subjectifscependant c’est à ton médecin et à toi de savoir s’il te convient, t’aide. J’espère que mon témoignage peut être utile.

A noter : depuis peu, le Lyrica est disponible uniquement sur ordonnance sécurisée

Prends soin de toi, bonne soirée,
Amicalement,
House

Oui je l'ai déjà testé à haut dosage et personellement je n'ai jamais trouvé de médicaments + aidant pour moi je prenais 2,1g/j au Max et mini 1,2g/j avant de passer à 600mg/j pour diminuer mais actuellement ont me le refuse comme anxiolytiques lié a un gros TAG et de multiples troubles anxieux (TAG, phobie sociale sévère qui me semble faux et qui dépend plus du TAG, agoraphobe et ancien trouble de panique) personellement je me sentais capable de tout faire avec, heureux, vivant le moment présent sans me poser trop de questions mais le problème était l'accoutumence et la tolérance augmentant très vite comme tu la dis !

Je prenais beaucoup de Benzo, opioïdes (lean, codéine, poudre d'opium) , cannabis et jeux vidéos et c'est vrai que ça avait plutôt tout équilibré

Cela fait plusieurs années que les médecins le surveillent de loin, continuant malgré tout de le prescrire assez facilement. Depuis peu, surtout suite à des falsifications d’ordonnances, il fait l’objet d’un suivi encore plus rigoureux avec sa classification comme apparenté aux stupéfiants depuis juin (toujours sur Liste 1, mais prescription sur ordo sécurisée limitée a 6 mois). A chaque fois qu’on « sécurise » un médicament comme ça (Tramadol récemment, Stablon et Rivotril il y a une dizaine d’années), s’en suit une réticence naturelle des médecins à le prescrire, et très souvent un fort recul des prescriptions (même si la prégabaline a été sécurisée surtout pour les formes en 200 et 300mg, très souvent détournées, et que sa prescription reste assez souple, puisque le toubib peut te le prescrire pour un semestre quand même; et surtout qu’il demeure réputé efficace, contrairement justement au Stablon par ex). Mais c’est peut être pour cette première raison que l’on te le refuse comme anxiolytique : tu comprends bien que ton généraliste (ou psychiatre), qui a juste lu un article abrégé sur cette vigilance accrue, va préférer des traitements qui ne sont pas passés dans ce genre d’actus médicales. Je pense que c’est concevable.
Mais la raison la plus évidente de ce refus, si ton médecin connaît ton profil (anciennes addictions ou actuelles, mais il y a un terrain…), c’est celui-ci. L’info est maintenant largement propagée dans la communauté médicale que le Lyrica provoque tolérance, accoutumance et dépendance. Donc s’il sait que tu as eu des problèmes passés avec les toxiques, qu’il a été alerté il y a peu par un courrier de la sécu sur le Lyrica, clairement non le Lyrica n’est pas le traitement qu’il va te mettre (au dosage maximum en plus), encore moins si c’est toi qui le réclame…

Tu arrivais à prendre 600mg/jour ? Cela t’a stabilisé ? Tu en abusais encore avant qu’on te le refuse comme ttt anxiolytique ?

Si la réponse est oui à la dernière question, c’est peut-être un mal pour un bien pour toi… parce que tu le dis toi même la tolérance monte très vite et tu as dit les doses que tu as prises… particulièrement dangereuses (nos pauvres reins…), il vaut peut-être mieux un traitement qui sera plus adapté à ton cas.
Si le Lyrica est vraiment LA molécule magique chez toi, alors redemande mais en argumentant auprès du médecin et en étant très carré avec la pharmacie pour montrer ta bonne volonté. Montrer que tu vas l’utiliser comme médicament, pas comme empathogène, opioid-like, etc. Je ne juge pas hein ! Je te donne une solution pour l’avoir comme traitement de ton TAG : expliquer pourquoi le Lyrica, être honnête, compliant (respect des doses prescrites etc.), création d’un DMP pour rassurer le toubib s’il lui faut…

Prends soin de toi,
Amicalement,
House

Dernière modification par HouseMD (04 novembre 2021 à  11:11)


Be yourself, man, be proud of who you are
Even if it sounds corny, don't ever let no one tell you
You ain't beautiful

- Beautiful, Eminem (2009)

Hors ligne

 

HouseMD homme
Banni
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 01 Dec 2019
124 messages

Vulcan a écrit

Bonjour à toutes et à tous ,

Je voulais vous demander pour les gens qui ont déjà essayé le lyrics avait vous ressentie une amélioration sur des pathologie tel que les différents troubles anxieux existants et sur la dépression et le manque de motivation engendré

Si Oui est ce que vous pensez qu'il pourrait être utilisé en traitement de fond chez un patients présentant 3 troubles anxieux et de la polytoxicomanie?

Oui, très clairement ! Il va aider si sevrage, mais également bcp pour les cravings. En tout cas dans mon cas il a énormément aidé

Amicalement


Be yourself, man, be proud of who you are
Even if it sounds corny, don't ever let no one tell you
You ain't beautiful

- Beautiful, Eminem (2009)

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

Pied de page des forums