Retour d'expérience sur l'usage de la psilocybine contre trouble dépressif résistant

Publié par ,
2478 vues, 2 réponses
Disruptif homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 25 Dec 2021
5 messages
Bonjour,

C'est mon 1er message sur ce forum, que je consulte régulièrement pour ces retours d'expérience d'un point de vue thérapeutique, aussi je voudrais commencer par remercier les multiples contributeurs et ceux qui font que cette plateforme existe.

Ce qui m'amène à poster ce message : je souffre d'un trouble anxiodépressif depuis maintenant une vingtaine d'années (je suis en fin de trentaine). En matière de psychotrope, j'ai quasiment testé toute la pharmacopée existante, des antidépresseurs (ISRS, IRSNa, tricycliques) en passant par les neuroleptiques, antiépileptiques, antipsychotiques, psychostimulants, thymorégulateurs et bien sûr tout le spectre des tranquillisants. J'ai tenté également quelques expériences avec le Tramadol (à faible dosage) dont les propriétés pharmacologiques sont assez proches d'un IRSNa avec des résultats intéressants mais finalement mitigés sur la durée notamment en raison de certains effets indésirables (somnolence en particulier, pour la dépendance je la jouais "espacé").

Mes traitement expérimentés se comptent donc par dizaines et j'ai été diagnostiqué "résistant", en particulier aux AD monoaminergiques, en raison semble-t-il d'une mutation génétique (MTHFR) qui diminue apparemment l'efficacité de ces traitements dans mon cas. J'ai par ailleurs un profil qui malheureusement me rend particulièrement sensible aux effets indésirables d'une façon générale.

J'ai aussi essayé à peu près tout ce qui existe d'un point de vue phytothérapie et supplémentations alimentaires (Oméga-3, folates, NAC, SAMe, L-Theanine, Glutamine, probiotiques, 5-HTP, et j'en passe). Last but not least je suis également passé par l'électroconvulsivothérapie (ECT) -très mal tolérée- et j'ai suivi 2 cures hospitalières de Kétamine et d'eskétamine (en spray nasal). Une réaction très intéressante sur cette dernière bien que non décisive pour une rémission et limitée dans le temps.

Je m'intéresse donc de très près à toutes les pistes en matière d'innovation thérapeutique et d'approche expérimentale, en particulier autour des psychédéliques et de la psilocybine. Un essai clinique récent a confirmé un intérêt très prometteur d'une psilocybine de synthèse à 25 mg en 1 prise avec maintien des effets sur la durée pendant plusieurs jours voire semaines.

On est toutefois évidemment très loin d'une quelconque AMM à ce stade aussi je souhaiterais savoir si certaines personnes ont testé des versions "classiques" de la psilocybine pour traiter une dépression résistante, je pense en particulier au pack "microdosage" trouvable via une boutique en ligne qui commence par la dernière lettre de l'alphabet.

Je vous remercie beaucoup par avance pour vos éventuels retours d'expérience.

Dernière modification par Disruptif (26 décembre 2021 à  14:42)

Hors ligne

 

avatar
Morning Glory femme
Ex modo
champi vert14champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 10 Oct 2017
4378 messages
Blogs
Ha mais tu CHERCHES un retour d'expérience oki, ba écoute moi j'ai po été à la psilo, par contre le LSD puis plus tard 4-HO-MET (tryptamine ayant un effet SSRI puissant) oui.
Et les résultats bof bof... Malheureusement j'ai pas eu grand chose. Juste j'étais contente le jour de ma microdose pour le LSD (et beaucoup moins pour la 4-HO-MET, qui me mettait dans un état bizarre) mais c'est tout. Pas d'effet moyen/long terme, si bien qu'au bout d'un mois pour l'un comme l'autre j'ai arrêté. Après j'aurais peut-être dû être plus patiente.

J'ai testé l'ocytocine en nasal qui m'a aidée quelques mois mais après elle m'a probablement faite tomber amoureuse ++++ d'un gars duquel il vallait clairement mieux ne pas tomber amoureuse... Avec la chute monumentale qu'il fallait attendre à la clé. Parce que oui, on ne joue pas avec l'hormone de l'attachement sans conséquence...

Le PRE-084 testé aussi et pas d'intéret réel non plus sur du moyen/long terme, surtout pour le prix et sa capacité potentielle à accentuer les addictions à d'autres substances que je prends.

Non du coup après m'être choppé assez inutilement un PSSD aux SSRIs, je suis à l'aripiprazole qui m'aide bien, et aussi aux... opioïdes. Qui m'aident aussi mais pour combien de temps avant de se retourner contre moi, ça...
J'ai tenté aussi les simulants comme l'IPPH (beaucoup moins neurotoxique que l'amphétamine si on en croit sa proximité avec le methylphénidate) mais idem ça marchait au début et puis incapacité à dormir donc diazépines le soir et là maintenant même en cessant les stims ba j'arrive pas à dormir sans diazépine le soir... Je me suis rendue dépendante et maintenant j'essaye d'en sortir pour pouvoir dodoter sans ça.

Les dissociatifs comme la kétamine oui mais idem que toi, miraculeux au début puis tolérance, ne fonctionne plus etc...

Voilà en gros mes pérégrinations. Je te souhaite beaucoup de courage car je sais ce qu'est la dépression ouaip, c'est moche...

Μόρνηνγγ Γλωρύ
I <3 5-HT & DA ~

Hors ligne

 

Philoudeludres homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 20 Sep 2023
6 messages
Bonjour Disruptif,
Je découvre ton message d'il y a presque deux ans...
Ton message me touche car je suis affecté par le même problème de dépression résistante, et comme toi j'ai dû à peu près tout essayer, excepté la Kétamine mais à te lire les effets ne sont pas durables.
Es tu parvenu à trouver une solution à tes problèmes de santé ?
Bien à toi

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif   2
logo Psychoactif
[ Forum ] Usage thérapeutique - Psilocybine à usage thérapeutique
par Jeff, dernier post 06 novembre 2018 par Jeff
  22
logo Psychoactif
[ Forum ] Pourquoi la psilocybine est efficace contre la dépression
par prescripteur, dernier post 13 avril 2022 par LeSatyreIvre
  1

Pied de page des forums