Si la dépendance est vraiment physique, pourquoi n'occasionne elle aucune douleur en sevrage ?

Publié par ,
1954 vues, 3 réponses
Ambrouille femme
Nouveau Psycho
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 28 Jan 2022
98 messages
Bonsoir, j'ai toujours vu que la cigarette était considéré comme puissante niveau dépendance psy et physique. Or, je constate qu'elle ne représente aucune douleur physique lors du sevrage.

La Cocaïne, par exemple, elle est classe comme étant dépendante psychiquement mais pas physiquement car celle ci n'occasionne pas de douleurs à proprement parler lors du manque / sevrage.

Donc pourquoi est ce que la dépendance lié au tabac est considéré comme étant addictive physiquement, si elle n'occasionne pas de maux lors du manque, également ? Le corps ne souffre pas lorsqu'il est en manque, en soit. Il est aussi tout à fait possible de maintenir une vie normale en sevrage et ce sans substitut.

Je n'ai jamais été réveillée subitement par une envie de fumer, non plus. Il n'y a qu'en mode éveil que je pense à refumer et mon organisme aussi. Mais selon vous c'est vraiment une dépendance physique? Si j'en juge par ce que représente une vraie dépendance physique, je tiens à croire que la cigarette ne représente pas ce qu'est la définition d'une addiction physique. Ce serait pas plutôt le cerveau qui ferait croire que le manque physique est bien présent ?

Hors ligne

 

avatar
Psilosophia homme
Banni
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 13 Apr 2014
871 messages
Blogs
Salut!

J'ai pas les connaissances nécessaires pour te répondre, mais je peux te dire que le sevrage de la nicotine chez certaines personnes peut occasionner de l'inconfort physique très intense. Inconfort qui pourrait s'apparenter à un sevrage dit physique... Il est certain qu'une forte part de sommatisation doit jouer dans l'équation mais je n'ai jamais creusé le sujet plus loin que ça, désolé.

On va voir si d'autres personnes s'intéressent à ce sujet autant qu'aux autres sujets sur le thème de Comment doser ma méthadone mais ça serait cool d'avoir quelques pistes concrètes à explorer !

"Vieil océan, aux vagues de cristal ... tu rappelles au souvenir de tes amants, sans qu'on rende toujours compte, les rudes commencements de l'homme, où il fait connaissance avec la douleur, qui ne le quitte plus."

Les Chants de Maldoror Isidor Ducasse

Hors ligne

 

avatar
Mychkine homme
Artichaut dans une caisse d'oranges
champi vert7champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Dec 2020
354 messages
La nicotine a de petites conséquences sur le corps ; parmi elles, l'accélération du transit intestinal est amha la plus aisément observable.

Et pour cette raison une cessation brusque de la nicotine peut provoquer la constipation par "effet rebond" sur les muscles intestinaux, qui se sont habitués a etre stimulés a répétition et qui se retrouvent donc plus résistants aux signaux du corps qu'avant l'exposition.

On constate encore quelques autres effets mais qui dans l'ensemble restent légers, rien a voir avec un sevrage d'opiacés.

Mais leur présence pour peu notable qu'elle soit suffit pour affirmer qu'il y existe bien un sevrage physique au tabac.

Pour la cocaine, les seuls impacts documentés sont psychiques (un ami m'a rapporté avoir eu des tremblements, mais peut-etre ne sont-ce que des conséquences psychosomatiques du stress ?). Néanmoins, il me parait possible, la cocaine jouant un role antidouleur/anesthésiant par le biais de son action sur la noradrénaline, que son sevrage fasse ressentir subjectivement, par contraste, une forme d'hyperalgésie dont les bases seraient alors nerveuses et/ou psychologiques. Ceci dit, ce n'est qu'un avis rapide d'un gars qui n'a jamais accroché a la coke.

Dernière modification par Mychkine (13 février 2022 à  21:47)

Reputation de ce post
 
Ca me semble sensé MG ~

Hors ligne

 

Ambrouille femme
Nouveau Psycho
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 28 Jan 2022
98 messages

Psilosophia a écrit

Salut!

J'ai pas les connaissances nécessaires pour te répondre, mais je peux te dire que le sevrage de la nicotine chez certaines personnes peut occasionner de l'inconfort physique très intense. Inconfort qui pourrait s'apparenter à un sevrage dit physique... Il est certain qu'une forte part de sommatisation doit jouer dans l'équation mais je n'ai jamais creusé le sujet plus loin que ça, désolé.

On va voir si d'autres personnes s'intéressent à ce sujet autant qu'aux autres sujets sur le thème de Comment doser ma méthadone mais ça serait cool d'avoir quelques pistes concrètes à explorer !

L'inconfort ça je le ressens et je définis ça par une sensation de vide organique. Cela dit, oui je me suis toujours demandée si le manque était bien en partie physique puisque le corps ne le réclame pas à proprement parler, de façon répété et de façon à ne pouvoir continuer à vivre normalement, avec ou sans, l'effet physique reste le même disons.

Mychkine a écrit

La nicotine a de petites conséquences sur le corps ; parmi elles, l'accélération du transit intestinal est amha la plus aisément observable.

Et pour cette raison une cessation brusque de la nicotine peut provoquer la constipation par "effet rebond" sur les muscles intestinaux, qui se sont habitués a etre stimulés a répétition et qui se retrouvent donc plus résistants aux signaux du corps qu'avant l'exposition.

On constate encore quelques autres effets mais qui dans l'ensemble restent légers, rien a voir avec un sevrage d'opiacés.

Mais leur présence pour peu notable qu'elle soit suffit pour affirmer qu'il y existe bien un sevrage physique au tabac.

Pour la cocaine, les seuls impacts documentés sont psychiques (un ami m'a rapporté avoir eu des tremblements, mais peut-etre ne sont-ce que des conséquences psychosomatiques du stress ?). Néanmoins, il me parait possible, la cocaine jouant un role antidouleur/anesthésiant par le biais de son action sur la noradrénaline, que son sevrage fasse ressentir subjectivement, par contraste, une forme d'hyperalgésie dont les bases seraient alors nerveuses et/ou psychologiques. Ceci dit, ce n'est qu'un avis rapide d'un gars qui n'a jamais accroché a la coke.

Très bien expliqué, merci à toi. Oui c'est un "petit" manque physique, en soit.

La Cocaïne, j'ai, non plus jamais expérimentée mais on parle beaucoup de craving

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Santé - Douleur
par Subohm, dernier post 11 juin 2021 par Anonyme4101
  15
logo Psychoactif
[ Forum ] Expériences - E-cig et dépendance.
par Omex, dernier post 05 octobre 2016 par Caïn
  10
logo Psychoactif
[ Forum ] Peut-on vraiment guérir ses addictions sans arrêter la nicotine ?
par cannadep, dernier post 20 août 2021 par Obepsychedelix
  1
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Méthadone et prise en charge de la douleur
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] PAWS, le syndrome prolongé de sevrage

Pied de page des forums