Addiction 3MMC IV

Publié par ,
3567 vues, 10 réponses
Helyo homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 20 Jun 2022
5 messages
Bonsoir à tous,

J'ai 23 ans et j'ai découvert la 3MMC il y a de ça 6 mois environ, au début c'était uniquement dans un cadre récréatif et en sniff, d'abord une fois toutes les 2 semaines, puis tous les we, puis tous les jours... Puis je l'ai test en IV pour la première fois il y a de ça 4 semaines environ, là aussi même évolution de la consommation... Aujourd'hui j'en suis à plusieurs IV par jour du matin au soir (quasiment une toutes les heures/toutes les deux heures) dosées à 0.20 en général (les veines prennent cher à force).
J'ai essayé d'arrêter, et techniquement je le peux, mais psychiquement c'est un enfer (irritabilité, dépression, tristesse immense, pensées suicidaires, plus de motivation/d'énergie..) donc dès le matin j'en reprends pour couper cet état car je ne suis pas sûr de le supporter. Surtout, je ne sais pas si c'est juste un mauvais moment à passer avant d'aller mieux, ou si c'est un état d'esprit qui a vocation à être plus durable ? Je ne sais pas non plus si cette tristesse est un pur produit de la descente ou si au contraire il s'agit d'un retour au réel et à la lucidité sur mon état et sur ma vie en général.
En plus à force j'ai développé une très forte tolérance donc après les 2 premières IV de la journée je ressens beaucoup moins l'effet empathique/euphorisant donc j'augmente pour essayer de le retrouver au cours de la journée mais ça ne fait pas trop de différence, juste le côté stim qui se renforce et je sens mes muscles (bras, cou) se crisper et je me sens un peu plus tendu. Les choses n'étant pas assez problématiques, je consomme aussi du GHB quotidiennement, je l'utilise notamment pour retrouver l'effet euphorisant et aussi pour son effet dépresseur pour contrer l'effet stim de la 3 lorsqu'il devient trop crispant.
Je n'arrive pas à prendre du recul et à me rendre compte du degré réel de gravité de la situation, si c'est tenable à moyen terme ou non et je ne sais pas trop par quoi commencer pour améliorer les choses sad

Désolé pour la longueur du texte

Hors ligne

 

avatar
blouse44 homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 01 May 2022
199 messages
Blogs
je ne sait pas trop quoi te dire pour t'aider si ce n'est de consulter un addictologue qui lui sauras peut être trouver les mots qui chez toi déclencherons un déclic pour que ta situation s'arrange .

je te conseil de le faire vite , au vu de ton importante consommation , ton organisme risque de ne pas y survivre .

je suppose que ta situation professionnelle n'est pas au beau fixe pour avoir autant de temps a consacré au produit ?

de plus financièrement ce ne dois pas être simple non plus ?

commander de telle quantité  risque aussi de t'attiré des ennuis judiciaire cette fois ci !

Hors ligne

 

Helyo homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 20 Jun 2022
5 messages
merci pour ta réponse
c'est ce que j'hésitais à faire.. mais je voudrais pas ensuite me retrouver embarquer dans un truc

Tu penses? je me rassurais un peu en me disant c'est "que" de la 3 donc peut être pas aussi dangereux que certaines drogues plus classiques, c'est bête mais ça m'évite d'avoir trop peur (mais peut être que je le devrais)

Oui niveau pro c'est pas vraiment au beau fixe, tout comme les relations sociales d'ailleurs
Et la plupart des trucs je les vois comme des activités "chronométrées" par la durée du produit donc d'1h environ

Hors ligne

 

avatar
blouse44 homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 01 May 2022
199 messages
Blogs
de quel truc tu parle ?

tu as forcément besoin d'un appuis médical , une telle addiction ne se soigne pas du jour au lendemain !

a moins que ne préfère attendre de tomber après la dose de trop .....

Hors ligne

 

avatar
NaiveAngel
Les Ailes du désir
France
champi vert1champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 03 Aug 2022
41 messages
Salut Helyo,

Poster ici montre que tu as compris que tu vas avoir besoin d'aide et que tu as envie de sortir de la situation, c'est un bon point de départ.

Tout ce que je dis ci-dessous n'est que mon opinion, pas une généralité.

Helyo a écrit

Je n'arrive pas à prendre du recul et à me rendre compte du degré réel de gravité de la situation, si c'est tenable à moyen terme ou non et je ne sais pas trop par quoi commencer pour améliorer les choses sad

Vu les doses que tu prends, je t'encourage à très vite contacter des professionnels pour t'aider (CSAPA, CAARUD). Je ne sais pas où tu es localisé mais contacte associations et centres d'addictologie, ils peuvent réaliser une prise en charge complète et rapide. Tu vas avoir besoin d'aide extérieure à ce niveau, cela me semble difficile de t'en sortir tout seul. Et non je ne pense pas que ce soit tenable à moyen terme à ce rythme, pour de nombreuses raisons (risque de surdose cumulée, risque de dégradation de ton capital veineux, risque d'accès au produit dans de telles quantités). Plus vite tu prends ça en charge, moins tu prends le risque de développer des complications et/ou marquer ton corps.

Helyo a écrit

J'ai essayé d'arrêter, et techniquement je le peux, mais psychiquement c'est un enfer (irritabilité, dépression, tristesse immense, pensées suicidaires, plus de motivation/d'énergie..) donc dès le matin j'en reprends pour couper cet état car je ne suis pas sûr de le supporter. Surtout, je ne sais pas si c'est juste un mauvais moment à passer avant d'aller mieux, ou si c'est un état d'esprit qui a vocation à être plus durable ? Je ne sais pas non plus si cette tristesse est un pur produit de la descente ou si au contraire il s'agit d'un retour au réel et à la lucidité sur mon état et sur ma vie en général

C'est le problème posé par le produit : tu compenses un état de tristesse qui existe chez toi par sa consommation, qui va aller piocher de façon forcée dans tes stocks de sérononine, et tu te sens mieux. A la fin de l'effet du produit, tu descends plus profond car ton contexte de vie n'a pas changé mais ton stock de sérotonine est réduit. Tu es donc actuellement dans un cercle vicieux. Et c'est pourquoi je pense qu'à de tels niveaux cela te demanderait une force psychique énorme pour te sevrer toi même sans aide. J'ai un ami qui a glissé dans la surconsommation IV de 3mmc, et il est sous anti-dépresseur pour tenter de casser ce cercle dépressif qui te fait consommer encore et encore.

En ce qui me concerne, quand je fais une session sur quelques heures, en prenant environ 600 à 700mg, je suis down pendant 24h (je le sais, c'est gérable). Donc il faudrait t'attendre à gérer un état dépressif pendant plusieurs jours au moins, le temps que tes stocks reviennent à la normale. Si tu es prêt à te mettre dans ton lit pendant une semaine en ne touchant à rien et en sachant que tu vas revenir un un état plus gérable, tu peux essayer. Il va de toute manière falloir accepter de payer le prix des heures de soulagement avec le produit (balances de compensation). L'accepter psychologiquement aide à passer à travers.

Helyo a écrit

je me rassurais un peu en me disant c'est "que" de la 3 donc peut être pas aussi dangereux que certaines drogues plus classiques

On n'a aucune étude ni aucun recul sur l'effet de ces produits sur le corps humain à haute dose ou à consommation prolongée. Ils sont tout nouveaux. Au contraire, l'effet des "drogues plus classiques" a été étudié depuis longtemps. Je me méfierais donc par principe. Raison de plus pour sortir de ce niveau de consommation et revenir en maitrise (si c'est possible).

Courage à toi, tiens nous informés de l'évolution.

Dernière modification par NaiveAngel (10 octobre 2022 à  12:25)


"Nous nous rencontrons maintes et maintes fois sous mille déguisements sur les chemins de la vie" (Carl Gustav Jung)

Hors ligne

 

Helyo homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 20 Jun 2022
5 messages
Merci beaucoup NaiveAngel pour ta réponse très complète, c'est gentil de ta part d'en avoir pris le temps. Par rapport à l'état de tristesse c'est exactement ça en fait oui ! Je pense que je vais essayer de rester bloqué dans mon lit pendant plusieurs jours le temps que cet état passe, et si je vois que c'est trop difficile j'irais dans un CAARUD pour voir un addictologue (et peut-être un médecin par la même occasion). Car la situation ne s'est toujours pas arrangée, avec des doses un peu augmentées même (une dizaine d'IV/jour, dosées entre 0.20 et 0.25, espacées de 30 mins à 1h30)

Hors ligne

 

avatar
NaiveAngel
Les Ailes du désir
France
champi vert1champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 03 Aug 2022
41 messages

Helyo a écrit

e pense que je vais essayer de rester bloqué dans mon lit pendant plusieurs jours le temps que cet état passe

Je t'en prie.

Petit conseil : arrange toi pour n'avoir aucun produit ni aucune aiguille dans ta chambre, ou bien va passer ta semaine à la campagne ou tu sais que tu ne pourras pas te faire livrer avant la semaine suivante. Sinon il sera dur de résister à la tentation.


"Nous nous rencontrons maintes et maintes fois sous mille déguisements sur les chemins de la vie" (Carl Gustav Jung)

Hors ligne

 

avatar
g-rusalem non binaire
Banni
champi vert2champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 12 Feb 2022
412 messages
Blogs
The new psychoactive substance 3-methylmethcathinone (3-MMC or metaphedrone) induces oxidative stress, apoptosis, and autophagy in primary rat hepatocytes at human-relevant concentrations (2019)
https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/31468101/

La 3-Méthylméthcathinone (3-MMC ou métaphédrone) est devenue l'une des drogues récréatives les plus populaires au monde après l'interdiction de la méphédrone, et a récemment été jugée responsable de plusieurs intoxications et décès. Cette étude visait à évaluer l'hépatotoxicité de la 3-MMC. À cette fin, des hépatocytes de rat Wistar ont été isolés par perfusion de collagénase, cultivés et exposés pendant 24 heures à une gamme de concentrations variant de 31 nM à 10 mM de 3-MMC. Les effets modulateurs des inhibiteurs du cytochrome P450 (CYP) sur l'hépatotoxicité de la 3-MMC ont été évalués. La toxicité induite par la 3-MMC a été perçue au niveau du lysosome à des concentrations plus faibles (NOEC 312,5 µM), par rapport aux mitochondries (NOEC 379,5 µM) et à la membrane cytoplasmique (NOEC 1,04 mM). L'inhibition de CYP2D6 et de CYP2E1 a diminué la cytotoxicité de la 3-MMC, mais pour l'inhibition de CYP2E1, cet effet n'a été observé que pour des concentrations allant jusqu'à 1,3 mM. Une augmentation significative concentration-dépendante des espèces réactives intracellulaires a été observée à partir de 10 μM de 3-MMC ; une diminution concentration-dépendante des défenses antioxydantes du glutathion a également été observée. À 10 μM, les activités de la caspase-3, de la caspase-8 et de la caspase-9 étaient significativement élevées, corroborant l'activation des voies d'apoptose intrinsèque et extrinsèque. La morphologie nucléaire et la formation de vacuoles acides cytoplasmiques suggèrent la prévalence de la nécrose et de l'autophagie à des concentrations supérieures à 10 μM. Aucune altération significative n'a été observée dans le potentiel de la membrane mitochondriale, mais l'ATP intracellulaire a significativement diminué à 100 μM. Nos données mettent en évidence un rôle du métabolisme dans l'hépatotoxicité de la 3-MMC, qui semble être déclenchée à la fois par des mécanismes autophagiques et apoptotiques/nécrotiques. Ce travail constitue la première approche pour mieux comprendre la toxicologie de la 3-MMC.


Blog sur les neurosciences et la pharmacologie :
cliquez ici.

Hors ligne

 

Helyo homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 20 Jun 2022
5 messages
les nouvelles : la situation a beaucoup fluctué, je me suis aperçu que j'étais capable de m'en passer, je ne ressens plus le besoin de ressentir les effets, c'est devenu surtout un moyen de combler le vide, l'ennuie et d'oublier.
Après des hauts (job, liens sociaux, consommation très basse) et des bas, suite à différents événements personnels ma situation actuelle est aujourd'hui (je pense) presque pire que la précédente :
IV toutes les heures (entre 0.22 et 0.27), plus de GHB...mais remplacé par du Xanax, au début c'était cool mais avec l'augmentation des doses à cause de la tolérance (ajd j'en suis à environ 5mg/jour) ça a pour effet secondaire de m'entraîner dans un état dépressif, puis pour (bêtement) essayer d'oublier (encore) ça je me suis mis à fumer (tabac, cannabis..) et évidemment j'arrive de moins en moins à m'en passer également.
Je prends des tonnes de compléments alimentaires/médocs/plantes pour résister encore un peu aux effets secondaires sur le corps (mais je suis pas naïf, je sais bien que ça ne changera rien à l'issu mais peut être me donner un ptit peu plus de temps, quoique je ne sais plus si c'est vraiment utile de toute façon), augmenter les effets recherchés ou voir les interactions/synergies possibles.

"Je suis monté trop haut, allé trop loin, je ne peux plus retourner d'où je viens..."
salut

Dernière modification par Helyo (18 février 2023 à  05:14)

Hors ligne

 

avatar
Morning Glory femme
Ex modo
champi vert24champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 10 Oct 2017
4371 messages
Blogs
Heu oui toutes les heures tous les jours c'est vraiment trop je pense... Fais toi aider pour stoper amha quitte a reprendre de façon plus raisonnée peut-être plus tard mais en attendant il faut que tu fasses un peu le deuil des effets. Pas facile je sais mais bon. Parce que bon on dira tout ce qu'on veut que chacun est différent ou quoi, là tu deviens accro physiquement au Xanax et tu fais une injection par HEURE de 270mg de (je suppose) 3CMC (mais même avec de la 3MMC peu importe c'est trop à mon avis)...

Perso ce sont les opis qui m'ont tirée de la 3 lol, maintenant je suis sous TSO ce qui n'est pas anodin, mais perso je préfère ça que la dépendance physique à des GABAs ou une addiction sévère à la 3. Bon moi aussi, c'était pas une addiction sévère je m'en sortais avec mes boîtes chronométrées. Mais la metha m'a curieusement effacé le plus gros des cravings, et maintenant la NAC de temps en temps aide à faire le reste.

Je dis pas que c'est ce qu'il te faut c'est un simple témoignage.

Μόρνηνγγ Γλωρύ
I <3 5-HT & DA ~

Hors ligne

 

avatar
FourLeafedFragment homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Jan 2023
34 messages
J'ai connu une situation similaire, problèmes de vie et depression, découverte du 3-MMC, pente glissante du toujours plus souvent toujours plus, résultat vite arriver à 1g par jour le dernier mois (par dessus d'autres amphets) avec du xanax pour atténuer les effets secondaires... j'ai failli y passer.

J'imagine que tu le sais très bien mais il faut que tu consultes un professionnel à tout prix là et pas ponctuellement, sinon même si tu fais un break tu vas retourner dans cet abus à chaque mauvaise passe et je le sais bien, j'ai eu ce soucis sans arrêt en cherchant à quitter les cathinones, il te faut une aide extérieur.  Encore maintenant je ressens la tentation, quitter ces trucs là c'est pas facile mais y a pas le choix si tu veux avoir un futur.

Désolé d'être dur mais 270mg de 3MMC par heure en IV + 5mg Xanax par jour c'est au delà de critique, tu peux encore t'en sortir bien sur mais à ces doses c'est maintenant et c'est tout je peux pas imaginer autre chose qu'une hospitalisation pour un temps. Avec cette dose de xanax, si tu te retrouves d'un coup sans stock, le cold turkey peut être dangereux donc attention à ça.

Mais je me demande comment c'est possible que personne n'ait réagi autour de toi même si tu vis seul. Entre avoir de quoi se payer plusieurs grammes de 3mmc par jour (+ les "tonnes de compléments") dans ces temps où le vrai 3mmc se fait si rare et cher, les dégâts sur le corps que ça engendre, les veines pétés par l'IV en permanence, obtenir cette dose de Xanax en ordonnance, et globalement l'état mental que de telles doses engendrent, ça me dépasse, le docteur qui prescrit les xanax se rend compte de rien ?

Dernière modification par FourLeafedFragment (21 février 2023 à  12:22)

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] TR 3mmc IV ça Flash ?
par TheDirWolf, dernier post 21 novembre 2019 par Bootspoppers
  5
logo Psychoactif
[ Forum ] Remplacement IV 3MMC
par Lighting, dernier post 28 juillet 2022 par meumeuh
  13
logo Psychoactif
[ Forum ] Slam - Prise quotidienne de 3mmc iv
par Phoenix69, dernier post 27 avril 2021 par splinK
  11
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] 3-MMC, effets, risques, témoignages

Pied de page des forums