Fentanyl ventre vide

Publié par ,
999 vues, 5 réponses
Abcdefghijklmnopqrstuvwxy femme
Nouveau membre
Belgique
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 11 Nov 2022
15 messages
Bonjour,
Ça fait 4 jours que j’ai rechuter dans mes tca. Je suis boulimique et depuis septembre je prends du fentanyl et de l’oxy. Depuis 4 jours j’ai rien manger à part 2 pommes et un verre de coca zéro par jour. Y’a 2 heures j’ai pris du fentanyl qui m’a mise Ko. J’arrivais pas à bouger, j’étais très somnolente, j’avais la tête qui tournait et je me sentais vraiment pas bien. Quand j’ai commencé tout ça en septembre je me fesait plus vomir et je mangeais un peu plus. J’ai pris une dose qui me fait presque aucun effet normalement. Faut savoir que les patchs sont dans un sachet transparent qui était dans la poche de mon bas sauf que mon père a fait une machine, j’ai remarquer que ça a augmenté les effets des patchs quand je prenais ceux qui était neuf et ceux du sachet. Bref je voulais savoir si au long terme je pouvais risquer quelques chose ? J’ai déjà contacter mon médecin et à mon retour chez moi (car je suis à l’étranger) je me ferais aider pour arrêter le fentanyl.

Merci

Hors ligne

 

avatar
cependant
Modo bougeotte
champi vert35champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 25 Mar 2018
3457 messages
Blogs
Salut,

pour répondre vite : je crois que les risques majeurs viennent du manque d'hydratation et de nourriture...(hypoglycémie et autres joyeusetés) et non pas du fentanyl en lui même !

Par contre, ton message me parle car j'ai eu parfois des moments compliqués avec la bouffe et je trouve que les opiacés (comme d'autres drogues aussi qui me coupent la faim) m'apportent vraiment beaucoup avec cette légerté de ne pas être soumise à la tyrannie d'une faim insatiable (et ce n'est qu'avec le fromage que je n'arrive pas à m'arreter...perso, j'arrive mieux à gerer le crack que le fromage -- encore une tranche et j'arrête...tant qu'il y en a plus).

Mais comme je disais les opiacés m'ont donné une vraie stabilité avec l’annulation de cette sensation de faim persistante, craving de bouffe impérieux, etc.

Même si parfois on m'a fait des remarques, car sur moi les opis m'ont toujours fait vomir beaucoup, et même en ayant de la tolérance, je continue à vomir dès qu'il y a une monté franche.
Et parfois j'avoue que je me suis sentie libérée même en mangeant tout en sachant que ça allait partir dans une gerbe. Je ne me fais pas du tout vomir, mais j'avoue que ça ne me dérange pas...drôle de rapport dont je n'ai pas souvent parlé, même ici.

De toute façon, les potes « tox » me méprisaient sans comprendre comment je pouvais sentir une vraie addiction à la bouffe...ils me disaient, mais ce n'est que de la bouffe, pas de l'héroine... Mais justement, j'arrive mieux à vivre avec la came plutôt qu'avec des crises d'hyperphagie, une prise de poids pathologique, manque de confiance en moi, culpabilisation, craving de bouffe pour me réconforter, problèmes de santé lié au surpoids, affectation des relations sociales...bref voilà.

Bon désolée de déballer tout ça, je ne sais pas si c'est la meme chose du tout de ce que tu vis (moi je n'ai jamais eu de diagnostique...et depuis que je prends des drogues, plus de problème avec la bouffe).

Mais si ça peut contribuer à te faire sentir moins seule...et juste aussi pour dire que perso je ne vois pas trop l'utilité de se mettre la pression à vouloir arrêter un traitement car c'est mal vu, car si j'en consomme par ex c'est que j'ai des vrais bénéfices...

Prends soin de toi et dans le mesure du possible si tu peux te nourrir le corps en général remercie, même si je sais que ce n'est pas simple (au pire en en parlant à un médecin pour des remplacements de nourriture ? moi ça ne m'irait pas du tout, mais je ne sais pas).

fugu kuwanu hito niwa iwaji

Hors ligne

 

Abcdefghijklmnopqrstuvwxy femme
Nouveau membre
Belgique
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 11 Nov 2022
15 messages

cependant a écrit

Salut,

pour répondre vite : je crois que les risques majeurs viennent du manque d'hydratation et de nourriture...(hypoglycémie et autres joyeusetés) et non pas du fentanyl en lui même !

Par contre, ton message me parle car j'ai eu parfois des moments compliqués avec la bouffe et je trouve que les opiacés (comme d'autres drogues aussi qui me coupent la faim) m'apportent vraiment beaucoup avec cette légerté de ne pas être soumise à la tyrannie d'une faim insatiable (et ce n'est qu'avec le fromage que je n'arrive pas à m'arreter...perso, j'arrive mieux à gerer le crack que le fromage -- encore une tranche et j'arrête...tant qu'il y en a plus).

Mais comme je disais les opiacés m'ont donné une vraie stabilité avec l’annulation de cette sensation de faim persistante, craving de bouffe impérieux, etc.

Même si parfois on m'a fait des remarques, car sur moi les opis m'ont toujours fait vomir beaucoup, et même en ayant de la tolérance, je continue à vomir dès qu'il y a une monté franche.
Et parfois j'avoue que je me suis sentie libérée même en mangeant tout en sachant que ça allait partir dans une gerbe. Je ne me fais pas du tout vomir, mais j'avoue que ça ne me dérange pas...drôle de rapport dont je n'ai pas souvent parlé, même ici.

De toute façon, les potes « tox » me méprisaient sans comprendre comment je pouvais sentir une vraie addiction à la bouffe...ils me disaient, mais ce n'est que de la bouffe, pas de l'héroine... Mais justement, j'arrive mieux à vivre avec la came plutôt qu'avec des crises d'hyperphagie, une prise de poids pathologique, manque de confiance en moi, culpabilisation, craving de bouffe pour me réconforter, problèmes de santé lié au surpoids, affectation des relations sociales...bref voilà.

Bon désolée de déballer tout ça, je ne sais pas si c'est la meme chose du tout de ce que tu vis (moi je n'ai jamais eu de diagnostique...et depuis que je prends des drogues, plus de problème avec la bouffe).

Mais si ça peut contribuer à te faire sentir moins seule...et juste aussi pour dire que perso je ne vois pas trop l'utilité de se mettre la pression à vouloir arrêter un traitement car c'est mal vu, car si j'en consomme par ex c'est que j'ai des vrais bénéfices...

Prends soin de toi et dans le mesure du possible si tu peux te nourrir le corps en général remercie, même si je sais que ce n'est pas simple (au pire en en parlant à un médecin pour des remplacements de nourriture ? moi ça ne m'irait pas du tout, mais je ne sais pas).

Salut,

Ça fait du bien d’enfin connaître une personne avec les mêmes problèmes que moi. Je fais de l’hyperphagie aussi. A vrai dire si j’ai rechuter c’est parce que j’ai pris plusieurs kilos et en revoyant les photos où on voyait tout mes os et que j’arrivais pas à me lever ou même marcher ça m’a fait un mini choque parce que avec les drogues j’avais complètement oublier mon corps ou la nourriture et je m’en foutais des calories.

Je préfère subir un sevrage de fentanyl plutôt que refaire des crises d’hyperphagie. La culpabilité juste après est horrible et elle peut pas être contrôler comme le fentanyl.

Un conseil ne te fait jamais vomir, les premiers mois vont être comme un rêve, perdre 5 kilos par semaine, te sentir en forme et mieux que jamais mais après t’arriverais plus à le faire, tu devras mettre plusieurs doigts dans ta gorge pour arriver à vomir, blesser ta gorge avec tes ongles, blesser tes mains avec tes dents et ne plus arriver à avaler sa salive ou même boire de l’eau tellement ta gorge te fait mal. C’est aussi mentalement que tu vas souffrir, tu voudras plus vomir et au moment de le faire obliger à cause des aliments que t’as manger, t’y arriverais pas et tu seras fatigué mentalement et physiquement parce que tu pourras plus monter ou descendre les escaliers, t’évanouir plusieurs fois par semaine, ne plus pouvoir bouger et aussi avoir pleins de carie dans les dents, avoir les amygdales gonflé et avec des trucs bizarre blanc dessus à cause de l’acide du ventre.
T’aurais aussi plus d’appétit, tu feras des crises parce que c’est dans ta routine, 5-6 fois par jour. Même quand tu veux pas, tu pourrais plus sortir parce que tu dois planifier chaque crise et que t’aurais plus le temps.Tu pourrais même plus boire de l’eau parce que ton estomac s’est rétréci et que ton ventre gonfle et te fait mal.
Tu peux aussi faire un arrêt cardiaque à chaque fois que tu vomis. Tu perds tes cheveux en grande quantité et ils deviennent très fins. Tu deviens aussi très pâle avec d’énorme cerne, ressemblant à un mort vivant. Tu vomis du sang à cause des blessures et sans oublier que tu te sens comme une merde.
Il y’a tellement d’autres trucs à parler dessus encore.

Je parle de ça parce que j’ai tout vécu et en écrivant ça, je sens que je vais encore souffrir mentalement et physiquement mais cet fois j’arriverais pas à continuer. C’était vraiment horrible. C’est cool d’en parler parce que je sors pas de chez moi et que j’ai plus d’amis. Surtout que t’es dans le même sac que moi.

Alors stp ne fais pas ça. Je sais pas si t’es une fille ou un garçon mais t’aurais plus tes règles aussi et c’est très dangereux surtout que tu peux finir stérile. Même si c’est cool d’un côté parce que je souffre plus.

Et concernant le médecin, j’ai déjà été hospitalisé et on a essayer de me donner des compléments hyper calorique et de me mettre une sonde mais heureusement ou malheureusement j’ai fait une ts et on m’a viré..


Bref ne fait pas ça et prends soin de toi aussi.

Dernière modification par Abcdefghijklmnopqrstuvwxy (18 mars 2023 à  19:59)

Hors ligne

 

avatar
cependant
Modo bougeotte
champi vert35champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 25 Mar 2018
3457 messages
Blogs
Salut,

Comme je disais pour moi pas besoin de me faire vomir : avec les opiacés je vomis naturellement...
Avec la tolérance un peu moins, mais dès que j'ai une montée...ça sort.

Et pour moi c'est quand j'en prends pas (je prends plutôt de la came que du fentanyl) que j'ai de plus en plus faim.

Avec les opis, j'ai une faim normale (ou à peine moins que la normale), c'est ça qui me fait du bien !

Grâce à ma conso d'opis, je peux manger normalement sans avoir des crises d'hyperphagie, en appréciant ce que je mange (et j'adore des petits plats)...même si à un moment ça m'arrivait de tout vomir.
Avec la tolérance je vomis moins.

Effectivement à un miment j'ai eu quelques problèmes d'estomac où les vomissements n'y étaient pas pour rien (et au même temps, ça aussi ça augmentait la gerbe, cicle vicieux).

Et dès que je diminue les opis, la faim commence à se refaire sentir (alors que pour d'autres personnes c'est la conso qui donne faim) et le réconfort de la bouffe de plus en plus (op)pressant.

Mais en ce moment tu arrives à te nourrir ?

Moi j'ai mon équilibre, mais j'apprécie tellement l'insouciance envers la nourriture que j'ai sous drogues (et pas qu'opis, pour ça les stims j'ai le même résultat).
Mais à différence de la bouffe, avec les drogues je ne culpabilise pas !

Je trouve en plus les opiacés beaucoup moins nuisibles pour mon corps que l'abus de bouffe alcool pour moi !
Après je ne connais pas le fentanyl, mais à part le pic d'action bien plus rapide, je pense c'est kiff kiff avec la came (à part la tolérance et le manque peut-être plus difficile à gérer à cause de sa puissance ? J'en sais rien).
Quand je ne prends pas de came j'ai un TSO codéine, mais aucun effet récréatif avec sad

Toi t'as un traitement fentanyl en patch ? Ça te permet de ne pas trop être en manque ?

fugu kuwanu hito niwa iwaji

Hors ligne

 

Abcdefghijklmnopqrstuvwxy femme
Nouveau membre
Belgique
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 11 Nov 2022
15 messages

cependant a écrit

Salut,

Comme je disais pour moi pas besoin de me faire vomir : avec les opiacés je vomis naturellement...
Avec la tolérance un peu moins, mais dès que j'ai une montée...ça sort.

Et pour moi c'est quand j'en prends pas (je prends plutôt de la came que du fentanyl) que j'ai de plus en plus faim.

Avec les opis, j'ai une faim normale (ou à peine moins que la normale), c'est ça qui me fait du bien !

Grâce à ma conso d'opis, je peux manger normalement sans avoir des crises d'hyperphagie, en appréciant ce que je mange (et j'adore des petits plats)...même si à un moment ça m'arrivait de tout vomir.
Avec la tolérance je vomis moins.

Effectivement à un miment j'ai eu quelques problèmes d'estomac où les vomissements n'y étaient pas pour rien (et au même temps, ça aussi ça augmentait la gerbe, cicle vicieux).

Et dès que je diminue les opis, la faim commence à se refaire sentir (alors que pour d'autres personnes c'est la conso qui donne faim) et le réconfort de la bouffe de plus en plus (op)pressant.

Mais en ce moment tu arrives à te nourrir ?

Moi j'ai mon équilibre, mais j'apprécie tellement l'insouciance envers la nourriture que j'ai sous drogues (et pas qu'opis, pour ça les stims j'ai le même résultat).
Mais à différence de la bouffe, avec les drogues je ne culpabilise pas !

Je trouve en plus les opiacés beaucoup moins nuisibles pour mon corps que l'abus de bouffe alcool pour moi !
Après je ne connais pas le fentanyl, mais à part le pic d'action bien plus rapide, je pense c'est kiff kiff avec la came (à part la tolérance et le manque peut-être plus difficile à gérer à cause de sa puissance ? J'en sais rien).
Quand je ne prends pas de came j'ai un TSO codéine, mais aucun effet récréatif avec sad

Toi t'as un traitement fentanyl en patch ? Ça te permet de ne pas trop être en manque ?

Non j’ai pas de traitement pour l’instant, quand je rentrerais peut être que j’en aurais un. J’en aie plus donc je peux pas en coller sur ma peau pour diminuer ou moins souffrir quand je suis en manque. Il me reste des tout petit morceau et le médecin m’a dit qu’il peut rien me prescrire sans m’avoir vu avant.

Dernière modification par Abcdefghijklmnopqrstuvwxy (18 mars 2023 à  22:07)

Hors ligne

 

avatar
cependant
Modo bougeotte
champi vert35champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 25 Mar 2018
3457 messages
Blogs

Abcdefghijklmnopqrstuvwxy a écrit

Non j’ai pas de traitement pour l’instant, quand je rentrerais peut être que j’en aurais un. J’en aie plus donc je peux pas en coller sur ma peau pour diminuer ou moins souffrir quand je suis en manque. Il me reste des tout petit morceau et le médecin m’a dit qu’il peut rien me prescrire sans m’avoir vu avant.

Eh merde sad

J'espère que ça va aller !

Ce qu'il devrait savoir le médecin c'est qu'interrompre brusquement un traitement fentanyl n'est pas du tout conseillé et ça créé un syndrome de sevrage...
Et pour le savoir il n'a pas à t'ausculter !


fugu kuwanu hito niwa iwaji

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Acetyl-Fentanyl = Fentanyl? Infos sur les dosages et effets.
par Luceed, dernier post 11 févier 2015 par YourLatestTrick
  11
logo Psychoactif
[ Forum ] Conseil urgent fentanyl
par Psycho998, dernier post 20 juillet 2023 par Psycho998
  8
logo Psychoactif
[ Forum ] Overdose - Fentanyl
par rolland brandson, dernier post 30 août 2017 par groovie
  2
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Fentanyl, effets, risques, témoignages

Pied de page des forums