Effet de la vaporisation sur la mémoire moins forte qu'avec les joints ?

Publié par ,
1178 vues, 12 réponses
avatar
Cycle homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 02 Oct 2019
86 messages
Bonjour à tous,

Cela fait maintenant 3 ans que j'ai un vaporisateur à cannabis qui me rend bien service pour limiter ma consommation de tabac et de joints du coup. Mais là n'est pas le sujet.

Je compte passer uniquement au vaporisateur désormais (marre d'être essoufflé pour un rien , marre de l'addiction au tabac.)

Mais je me demandais si les effets sur la mémoire à court terme étaient les mêmes si l'on vaporisait uniquement du THC au lieu de le fumer avec du tabac car selon moi :

-D'une il a été démontré que la consommation de tabac était mauvais pour les neurones à long terme
- Je pense que les produits de coupe que l'on met dans le shit augmentent la neurotoxicité du cannabis que l'on fume
- Je pense aussi que fumer plutôt que de vaporiser est moins "dangereux" pour ne neurones à court terme

Mon objectif est de savoir si le vapo peut être une solution pour retrouver une bonne mémoire et réviser correctement mes cours (je suis en dernière année de licence)

Je tiens à préciser que des fois j'ai l'impression que le cannabis au vapo augmente ma mémoire émotionnelle : je retiens beaucoup plus ce qui me fait vibrer (je l'imagine avec bcp plus de force) mais peut perturber ma mémoire de travail. Donc je sais pas si c'est une bonne idée de travailler sous cannabis, au final ou si ça équilibre la balance.

A noter que j'ai aussi peur d'être pris dans une prophétie auto-réalisatrice : que je réduit tout seul ma capacité à mémoriser en rejetant la faute sur le cannabis en mode effet placebo.
Alors que peut-être que la mémoire est juste un muscle qu'il faut travailler pour qu'elle fonctionne parfaitement dans de haute étude (et que je me suis pas encore assez entraîné).

Voilà que pensez vous de tout cela ?
La vaporisation perturbe-t-elle votre mémoire ? Moins que la fume ?
Peut-on mieux travailler sous cannabis ?

Merci pour vos réponses !
Bonnes journée à tous

"T'as vraiment de la veine toi tu sais, t'as pas dû attendre toute ta vie pour vivre un truc extraordinaire". Walter White

Hors ligne

 

avatar
filousky homme
Modérateur
France
champi vert73champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 14 Dec 2008
12094 messages
Blogs

Cycle a écrit

Mon objectif est de savoir si le vapo peut être une solution pour retrouver une bonne mémoire et réviser correctement mes cours (je suis en dernière année de licence)

Je sais pas si c'est une bonne idée de travailler sous cannabis, au final ou si ça équilibre la balance.

A noter que j'ai aussi peur d'être pris dans une prophétie auto-réalisatrice : que je réduit tout seul ma capacité à mémoriser en rejetant la faute sur le cannabis en mode effet placebo.
Alors que peut-être que la mémoire est juste un muscle qu'il faut travailler pour qu'elle fonctionne parfaitement dans de haute étude (et que je me suis pas encore assez entraîné).


Voilà que pensez vous de tout cela ?

La vaporisation perturbe-t-elle votre mémoire ? Moins que la fume ?
Peut-on mieux travailler sous cannabis ?

Le cannabis perturbe ma mémoire à court terme que je le vaporise à petite dose ou que je le fume Impossible pour moi de partir de la maison avec tout ce dont j'aoi besoin sans oublier une chose.

Un peu de cannabis me stimule pour travailler, mais je dois rester dans le micro dosage sinon, j'oublie trop de détails parfois essentiels.

le question : Peut-on mieux travailler sous cannabis ? mérite deux réponses :
- oui, si le cannabis vient calmer et recentrer un esprit qui a tendance à se barrer tous azimuts ou si ce dernier donne la motivation de s'y mettre.
- non si la mémoire à court terme importe beaucoup ainsi que les réflexes.

Je peux citer deux exemples de personnes proches de moi :
- mon fils aîné fumait ue peu de weed en première année de fac, alors guitariste chanteur leader d'un groupe funk. Il avait déjà naturellement une tendance à planer fort et à vivre des émotions puissantes. Il a arrêté le cannabis assez vite en ayant marre d'aller vomir avant chaque entrée en scène et puis a stoppé cete consommation pour faire un doctorat en physique fondamentale.
- Un de mes meilleurs potes de mon âge est écrivain pauvre depuis toujours. Il a publié quelques dizaines de livres et dirigé l'Écho des Savannes, etc... Sans l'écriture, sa vie est terne. le souci est que sans cannabis il ne peut pas écrire. Quand il vient passer trois semaines chez moi, j'ai de la très bonne weed et il avance pas mal dans l'écriture du prochain manuscrit. Et mon dieu, parfois que ses phrases sont lourdes de sens !

Tout ce que je t'ai répondu ne te donne pas une réponse perso utile, j'en suis conscient, mais des pistes.

Amicalement.

Fil


Analysez vos drogues gratuitement et anonymement avec Psychoactif

Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

avatar
Cycle homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 02 Oct 2019
86 messages
Merci pour ta réponse Fil !

Effectivement ça me donne des idées créatives et la motivation de m’y mettre et j’avoue qu’en tant qu’hyper actif, le cannabis m’a toujours aidé à me poser et à libérer mon esprit.

Des fois j’ai l’impression que la plante me donne des clefs spirituels si je puis dire. Mon système de pensées devient grave intéressant. J’ai l’impression de faire partie d’un jeu vidéo que je suis venu jouer sur terre, donc grave plus agréable de travailler défoncé …

Et comme tu le dit c’est paradoxal, j’arrive à être plus concentré longtemps quand je suis sous cannabis mais je suis moins efficace, je perd souvent le fil de ce que j’écris.

J’essaye un maximum de réduir ma conso pour pas que ça impact ma mémoire à court terme plus que ça. (Je sais pas si c’est possible, je test en ce moment)

Je me demande si c’est possible d’avoir une mémoire nickel voir même amélioré si la conso est limitée à un ou deux vapo le soir …

Je sais que de nombreux écrivains / philosophes de génie se servait du cannabis pour prendre du recul face au mode de pensée basic de notre cerveau…
J’aimerai tellement que ce ne soit pas qu’un mythe, je ne sais pas si on peut trouver un équilibre dans notre usage qui nous permettrait à terme, d’avoir des idées créatives qui pour servir à un plus grand nombre ou si chaque addiction a forcément des points négatifs qui sont incontournable.

Bref si je pouvais se seuil ou ma mémoire ne serait pas affecté tout en gardant le côté créatif du produit, je trouverai ça génial !

Bonne soirée à tous !

"T'as vraiment de la veine toi tu sais, t'as pas dû attendre toute ta vie pour vivre un truc extraordinaire". Walter White

Hors ligne

 

RaphaelMorel67 homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 29 Feb 2024
1 message
Salut! Ta réflexion est super intéressante. Pour la mémoire, oui, le THC peut influencer, vaporisé ou fumé. Mais sans le tabac, certains effets négatifs diminuent. Pour les études, ça varie d'une personne à l'autre. Certains trouvent que ça aide pour la créativité, mais ça peut gêner la concentration ou la mémorisation. Tester sans pendant les révisions pourrait être une idée. Et ouais, l'état d'esprit joue un rôle énorme aussi! T'as essayé de faire une petite pause pour voir l'impact?

Hors ligne

 

linec13 femme
Adhérent PsychoACTIF
France
champi vert10champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 14 Oct 2015
463 messages
Blogs
Des fois je commence une grille de mots fléchés, et quand je sèche il me suffit parfois de quelques taffes sur un oinj pour que je trouve les mots qui me manquaient, c’est hyper bizarre et je m’explique pas pourquoi

A kiss makes my whole day, anal makes my hole weak

Hors ligne

 

avatar
filousky homme
Modérateur
France
champi vert73champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 14 Dec 2008
12094 messages
Blogs
Cycle,

je suis consommateur de cannabis depuis très très longtemps et ton post et sa suite entrent dans ce que j'ai envie de développer : apprendre à consommer du cannabis pour en obtenir le maximum d'effets positifs tout en évitant les revers de la médaille que sont les effets d'une surconsommation (comme avec toutes les drogues). Sachant qu'il n'y a pas deux êtres avec le même adn sur terre.

Je pense très fort que soutenir sa santé psychique et physique aidé du cannabis est l'affaire de chacun et que chaque consommateur doit apprendre à moduler ses dosages et modes de consommation en fonction des besoins de son organisme à un moment T. 

L'usage régulier du cannabis, à mon humble avis, demande un art de vivre et n'est pas lié directement à une débauche de vie en canapé.

Il est bien entendu que je ne jette pas la pierre à tous ceux qui aiment se retourner la tête dans une ivresse cannabique que provoque l'usage des concentrés naturels. J'en fais aussi partie

Je pense que la condition humaine comporte toujours un produit dont la consommation excessive amène l'état d'ivresse (l'alcool chez les chrétiens, le peyolt ou la DMT dans différents chamanismes d'Amérique central eet du Sud, le cannabis dans tout un tas de religions de l'antiquité, l'iboga en affrique sub équatoriale de l'est, etc..).

La pythie de Delphes ne faisait pas ses présages sans avoir été baignée dans une atmosphère hyper chargée en gaz neurotoxiques hallucinatoires : La géologie montre donc que la Pythie de Delphes était sous l'emprise de gaz neurotoxiques : dioxyde de carbone (CO2), sulfure d'hydrogène (H2S), avec du méthane (CH4), de l'éthylène (C2H4) et de l'éthane (C2H6).

Amicalement et désolé du léger HS par rapport à tes deux questions de départ.

Fil

Ps :

Cycle a écrit

Je pense que les produits de coupe que l'on met dans le shit augmentent la neurotoxicité du cannabis que l'on fume

Le THC ainsi que d'autres cannabinoïdes ont des fonctions neuroprotectrices démontrées par de nombreuses études regroupées dans cette catégorie : https://www.principesactifs.org/categ/publications/maladies-neurologiques/


Analysez vos drogues gratuitement et anonymement avec Psychoactif

Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

Anonyme3894
Invité

linec13 a écrit

Des fois je commence une grille de mots fléchés, et quand je sèche il me suffit parfois de quelques taffes sur un oinj pour que je trouve les mots qui me manquaient, c’est hyper bizarre et je m’explique pas pourquoi

salut,

sur moi c'est encore pire!

j’ai plus de mémoire et quand je fume un joints certain souvenirs revienne clairement puis disparaisse dans le néant, enfin en apparence il ne disparaisse pas en fait j'y est plus accès, c'est tout

 

DopeIsBeautiful non binaire
Banni
champi vert11champijaune2cxhampi rouge0
Inscrit le 28 Oct 2023
71 messages
Blogs
J'ai trouve un article interessant qui parle de l'effet protecteur de la L-theanine sur l'impact du cannabis sur la memoire chez les (rats) adolescents, si ca peut interesser quelqu'un.

l-Theanine Prevents Long-Term Affective and Cognitive Side Effects of Adolescent Δ-9-Tetrahydrocannabinol Exposure and Blocks Associated Molecular and Neuronal Abnormalities in the Mesocorticolimbic Circuitry
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7842745/

L'exposition chronique des adolescents au Δ-9-tétrahydrocannabinol (THC) est liée à un risque neuropsychiatrique élevé et induit des anomalies neuronales, moléculaires et comportementales ressemblant à des endophénotypes neuropsychiatriques. Des données antérieures ont révélé que les circuits mésocorticolimbiques, y compris le cortex préfrontal (CPF) et la voie mésolimbique de la dopamine (DA), sont particulièrement sensibles aux altérations pathologiques induites par le THC, y compris la dysrégulation des états d'activité DAergique, la perte du contrôle inhibiteur GABAergique du CPF et les anomalies affectives et cognitives. Il existe actuellement peu de stratégies d'intervention pharmacologique capables de prévenir les adaptations neuropathologiques induites par le THC. La l-théanine est un acide aminé analogue du l-glutamate et de la l-glutamine dérivé de diverses sources végétales, dont les feuilles de thé vert. Il a déjà été démontré que la l-théanine modulait les niveaux de GABA, de DA et de glutamate dans diverses régions neuronales et qu'elle possédait des propriétés neuroprotectrices. En utilisant un modèle préclinique d'exposition au THC chez des rats mâles, nous rapportons que le prétraitement à la l-théanine avant l'exposition au THC chez l'adolescent est capable de prévenir la dysrégulation à long terme, induite par le THC, des états d'activité DAergique du PFC et de la VTA, un effet neuroprotecteur qui persiste jusqu'à l'âge adulte. En outre, le prétraitement à la l-théanine a bloqué la régulation négative induite par le THC des voies de signalisation locales GSK-3 (glycogène synthase kinase 3) et Akt directement dans le PFC, deux biomarqueurs précédemment associés au risque psychiatrique lié au cannabis et à la dysrégulation DAergique sous-corticale. Enfin, la l-théanine a puissamment bloqué le développement d'anomalies affectives et cognitives communément associées à l'exposition au THC chez les adolescents, démontrant ainsi les effets neuroprotecteurs fonctionnels et à long terme de la l-théanine dans le système mésocorticolimbique.

Avec la tendance croissante à la légalisation et à la consommation de cannabis pendant l'adolescence, il est essentiel d'élargir les connaissances sur les effets potentiels de l'exposition au cannabis pendant l'adolescence sur le développement du cerveau et d'identifier des stratégies pharmacologiques potentielles pour minimiser la neuropathologie induite par le Δ-9-tétrahydrocannabinol (THC). Des preuves antérieures démontrent que l'exposition au THC chez les adolescents induit des anomalies affectives et cognitives durables, une dysrégulation mésocorticolimbique et des biomarqueurs moléculaires semblables à ceux de la schizophrénie qui persistent à l'âge adulte. Nous démontrons pour la première fois que la l-théanine, un acide aminé analogue du l-glutamate et de la l-glutamine, est capable de prévenir les effets secondaires à long terme du THC. La l-théanine a empêché le développement d'aberrations comportementales induites par le THC, a bloqué la régulation négative corticale des voies de signalisation locales GSK-3 (glycogène synthase kinase 3) et Akt, et a normalisé le dérèglement de l'activité DAergique du PFC et de la VTA, démontrant ainsi des effets neuroprotecteurs puissants et fonctionnels contre la neuropathologie développementale induite par le THC.

Dernière modification par DopeIsBeautiful (28 mars 2024 à  12:44)

Reputation de ce post
 
Super intéressant. XK

Hors ligne

 

avatar
Cycle homme
Nouveau Psycho
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 02 Oct 2019
86 messages
Salut,

Je trouve l'article un peu dur, sous-entendant des effets irréversibles sur la mémoire. A chaque fois que j'ai arrêté ma mémoire revenait, je ne pense pas que le cannabis soit un neurotoxique comme le dit Fil. Par contre c'est intéressant cette histoire de L-Théanine, apparemment il y en a dans le thé ! Peut-être que je vais essayer une cure au thé pour pouvoir réviser alors big_smile

Et pour répondre à ton post Fil, j'aimerai aussi réussir à faire du cannabis un art de vivre ... Mais quand je vois que je n'arrive pas à m'arrêter de manger après chaque vapo, ça me fou bien la mort. Elle semble bien loin l'époque où j'arrivais à contrôler ma conso de weed malheureusement. C'est juste dingue et tellement inspirant par contre de savoir qu'après 50 ans de fume tu arrives encore à trouver plus de bénéfices que de méfaits à ta consommation, je tire mon chapeau. Je pense que c'est le rêve de tout consommateur de psychotrope ...

Linec13 je vois tout à fait de quoi tu parles! Des fois aussi j'ai des réminiscences de souvenirs sous cannabis ou j'ai l'impression d'être plus fort aux jeux-vidéo par exemple. J'ai l'impression que ça me met dans ma bulle, me donnant des "révélations". Mais pour structurer quoi que ce soit, là c'est une autre histoire... Le cannabis est inspirant mais j'arrive pas réellement à être ni créatif ni productif avec

"T'as vraiment de la veine toi tu sais, t'as pas dû attendre toute ta vie pour vivre un truc extraordinaire". Walter White

Hors ligne

 

avatar
Mister No homme
Pussy time
champi vert21champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 Aug 2014
8571 messages
Blogs
Le cannabis peut fortement altérer la mémoire de travaille, la mémoire immédiate, la RAM pour machine qui rêve en quelque sorte.

Cela dépend de la formulation, de l'alchimie desàdiff3rents cannabinoïdes.

Certaines souches me mettent out, avec d'autres je suis plus focus.
Le cannabis offre une large gamme d'effets parfois opposés. Certaines souches donnent la dalle, d'autres coupent l'appétit un peu comme les stims avec souvent des effets proches des stimulants sauf peut être ce sentiment de toute puissance dans un gros rush...ça, jamais vu avec du cannabis.

J'ai testé des phénos différents tous avec beaucoup de CBD mais assez de THC pour un hight paisible et durable sans que ma mémoire de travail soit bridée, en restant fonctionnel.

Dernière modification par Mister No (28 mars 2024 à  21:08)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

DopeIsBeautiful non binaire
Banni
champi vert11champijaune2cxhampi rouge0
Inscrit le 28 Oct 2023
71 messages
Blogs
J'ai pas eu le temps de developper mes recherches la dessus, mais ce que dit Mister no a son importance. Le CBD module beaucoup des effets potentiellement negatifs du THC. Il me semble avoir lu des articles qui avancaient que le CBD diminuait aussi l'impact sur la memoire. Je cite ca de memoire, mais des articles la dessus doivent etre facile a trouver !

Hors ligne

 

Anonyme3894
Invité
je tenais à dire le cannabis n'est pas le seul à avoir bouzillé ma mémoire!

en fait je crois que ce sont les combos

cannabis
+
tabac
+
mxe
+
dmxe

principalement.
 

avatar
Mister No homme
Pussy time
champi vert21champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 Aug 2014
8571 messages
Blogs
De nombreuses choses peuvent impacter notre mémoire de travail. La covid peut donner un brouillage cognitif mais aussi certaines dépressions. Le pire pour moi, c'était les benzos, à en perdre ma voiture. Capable de conduire mais incapable de retrouver où je me suis garé.
Sur un parking d'hyper, ça passe, mais je l'ai perdue aussi à Paris et Amsterdam et les recherches furent très longues.

Just say no prohibition !

Hors ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » Cannabis
  •  » Effet de la vaporisation sur la mémoire moins forte qu'avec les joints ?

Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Vaporiser - Vaporisation vs joints purs
par Hemingway, dernier post 12 juin 2024 par Hemingway
  4
logo Psychoactif
[ Forum ] Joint - Quel est le tabac le moins nocif pour couper les joints ?
par Sreevedenulpart, dernier post 21 févier 2020 par Drim
  9
logo Psychoactif
[ Forum ] Vaporiser - Vaporisation et effet aphrodisiaque
par CRICOX, dernier post 01 juin 2021 par JellyFish's Dream
  1
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Les vaporisateurs de cannabis

Pied de page des forums