Compte rendu sur le LSCu, préparation, Trip Report et plus...

Publié par ,
267 vues, 0 réponses
avatar
LapinBlanc
Funambule
champi vert5champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 27 Mar 2023
183 messages
Bonjour tout le monde !

Introduction : KESKECÉ ?

Le LSCu ??? Vous devez vous demander de quoi je parle nan ?

Eh bien, c’est une molécule théorique qu’on appelle adduit : l’addition de molécule de LSA (le principe actif principal de la liane d’argent : c’est un lysergamide, il fait donc parti de la même famille que le LSD bien que ses effets soient différents) et de cuminaldéhyde, l’aldéhyde du cumin.

Malgré que le LSCu soit théorique, il y a une quantité plus ou moins significative de rapport sur la différence d’effet comparé au LSA.

Ces témoignages m’ont donc donné envie de faire mes petites expériences…

Protocole du LAPINBLANC + le commencement :

J’ai d’abord commencé par extraire le LSA des graines de liane d’argent grâce à de la naphta (5 lavages) puis de l’alcool à 40% (4 extractions). Le résultat étant donc un liquide alcoolisé contenant l’équivalent en LSA de quarante graines.

J’ai enfin ajouté quelques gouttes d’huile essentielle de cumin et ai donc considéré que la divine mixture était fin prête. Essayer d’en prendre à auteur de l’équivalent de 6 graines me semblait être un bon début.
Résultats : Pas grand-chose, j’ai bien senti qu’il y avait une action moléculaire mais c’était franchement décevant.

Et partant de ce principe je me suis dit que bon… Ce serait juste un petit plus de temps en temps qui casse pas trois pattes à un canard…

AHAH QUELLE ERREUR !

Pourquoi je vous parle de ça + la terrible dimension des fractales :

Nous en venons donc à l’intérêt de ce post. Je ne peux affirmer que le LSCu existe, en contrepartie, je pense pouvoir affirmer qu’il y a bel et bien une réaction qui prend place et SURTOUT qui prend du TEMPS !!!

Voici un trip report plutôt persuasif :

Je ne saurais dire combien de temps j’ai mis avant de regoutter ce liquide, probablement une semaine je dirais.
Une soirée, avec un ami, je me dis que nous pourrions essayer de le prendre en conjugaison avec des champignons. Évidemment nous utilisons des dosages allégés car c’est avant tout un test.
Nous mangeons les champis (1g) puis nous buvons dans la foulée une quantité plutôt légère de liquide (environ 3 graines chacun) avec du sirop pour faire passer le goût.  Alors que les champignons n’ont pas encore commencé à frapper (précisément 5 minutes après la prise du liquide) une montée différente de la psilocybine se fait sentir.

L’atmosphère devient très trippy puis un côté plus dopaminergique et/ou adrénergique frappe. Notre corps n’a plus d’autres choix que de se mouvoir, puis, nous sentons communément, avec mon coéquipier, une chaleur monter dans notre crâne et c’est là que tout dérape…

Les champis commencent à monter et la combinaison est dévastatrice.
Par rapport à nos attentes, nous sommes tous les deux pris au dépourvu. Alors nous faisons comme nous pouvons...
De mon côté, je décide de partir me coucher pour essayer de gérer mon high mais un bourdonnement sourd apparait et devient de plus en plus fort…
Je décide donc de revenir dans la pièce principale.
Mon ami est tellement haut qu’il devient incohérent, il se met à courir pour échapper à une bête, a peur de mourir d’asphyxie à cause du CO2 émanant de la cheminée.
Quant à moi, même en étant bien plus expérimenté, je me sens obligé d’aller marcher pour ne pas perdre pied, je ne peux pas abandonner mon ami et plonger dans les abîmes de la chimie de mon être.

Cette montée semble infini, l’enfer a au moins duré 4 heures.
Les tripsitters qui nous accompagnent sont en détresse et ne savent pas quoi faire.
Encore en plein trip astral, j’arrive enfin à faire reprendre pied à mon ami.
Je pars alors marcher avec lui mais de mon côté, aussi bien visuellement que conceptuellement, je ne sens plus que des fractales. 
Ce sentiment est impossible à décrire mais c’est ce que je ressentais, je devenais une fractale, tous mes sens étaient emplies de fractales.
Malgré cela, je me devais de réfléchir clairement pour le bien-être de mon ami. Nous nous sommes alors posés sur un ponton et nous avons parlé de la vie, de ce que nous ressentions tous les deux en temps qu’humain. C’était franchement un bon moment.

Après une petite heure, nous rentrons finalement et mon ami part se coucher sans trop d’effets (j’apprendrais plus tard que les effets sont revenus pendant la nuit).
Quant à moi, je pars m’installer dans le salon et parle aux tripsitters pendant que je suis encore sous les effets du liquide. Cela faisait au bas mot six heures, il n’y avait donc que des effets résiduels des champignons pourtant le liquide me faisait voir des motifs étranges qui n’avaient pas vraiment de rapports esthétiques entre eux.
Nous discutons encore au moins pendant une heure puis je pars me coucher avec ces motifs ésotériquement débiles dans mon champ de vision, le sommeil est facile.

Le lendemain les visuels étaient encore présents yeux fermés.

Pendant la même semaine, je décide de retester le liquide.
Je prends donc le reste que nous n’avions pas bu, un fond de verre d’abord puis l’autre quelques heures plus tard. Je m’aperçois alors que ce n’était pas la combinaison avec les psylos qui avait donné cette puissance au liquide, il s’est bien passé quelque chose à l’intérieur de la mixture même…
Au moment du test, je n’étais pas très heureux… J’étais dans une position qui ne me plaisait pas et j’essayais de compenser chimiquement car je ne pouvais pas vraiment faire autre chose.
Mes souvenirs sont flous, mais je sais cela m’a permis de déconnecter rapidement vu la rapidité d’action du produit, j’écoutais ma musique et ça me plaisait.

Conclusion du LAPINBLANC :


Bref, pour moi c’est bien la preuve qu’une molécule se créé après l’ajout du cuminaldéhyde. Impossible de savoir quelle est cette molécule à mon échelle. Tout ce que je peux dire c’est qu’elle est puissante, vraiment plus puissante que le LSA, qu’elle est très rapide à agir et que ses effets restent longtemps, qu’elle agit probablement sur la dopamine ou l’adrénaline et qu’il semble y avoir des stades distinguables d’actions puisque la chaleur dans le crane est revenue à peu près au même moment pendant mon deuxième test.

Dernière modification par LapinBlanc (24 mai 2024 à  12:46)


Libre à toi d'interpréter ta réalité comme tu le souhaites :)

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Expériences - Trip report, Bad trip au Lsa hawaiian baby woodrose
par psyloshit_, dernier post 02 décembre 2020 par Gluglustipio
  9
logo Psychoactif
[ Forum ] Première fois - LSA Trip report - 1er bad trip -
par suziecheesecake, dernier post 22 avril 2019 par suziecheesecake
  2
logo Psychoactif
[ Forum ] Trip report et bad trip
par mangez-moi, dernier post 05 août 2017 par mangez-moi
  3

Pied de page des forums