Psychoactif
Réduction des risques à distance, stop aux inégalité de santé / Les Blogs de PsychoACTIF

Réduction des risques à distance, stop aux inégalité de santé

Catégorie : Actualités
06 novembre 2018 à  18:50

Bonjour,

Psychoactif est signataire de ce communiqué interassociatif sur le fin de la RDR a distance.

CP interasso RDR a distance

RÉDUCTION DES RISQUES A DISTANCE :
STOP AUX INÉGALITÉS RÉGIONALES, POUR UNE OFFRE NATIONALE !


Paris, le 5/11/2018 – Depuis le 1er octobre, l’association SAFE, association de Réduction des Risques liés à l’usage des drogues, a été contrainte pour la première fois depuis 29 ans, de cesser la distribution de seringues aux personnes usagères de drogues dans les régions où son action n’est plus financée. Cette suspension intervient malgré plusieurs alertes à la Direction Générale de la Santé restées sans suite, et alors que le nombre de bénéficiaires du dispositif ne cessait d’augmenter.

Cette situation est totalement inacceptable du point de vue de la santé publique et risque d’entrainer une recrudescence de nouvelles infections (VIH et hépatites).

Initiée et développée par SAFE depuis 2011, la Réduction des Risques à Distance est un dispositif national qui s’adresse aux usager.e.s de drogues qui ne peuvent pas ou ne veulent pas avoir recours aux structures spécialisées ou aux pharmacies pour diverses raisons : éloignement, handicaps, matériels distribués non adaptés, peur de la stigmatisation….

Ce programme permet d’accueillir par téléphone ou par email tou.te.s les usager.e.s de drogues, de leur proposer un conseil personnalisé et de leur adresser par voie postale les seringues et tous les matériels de prévention nécessaires et adaptés à leurs besoins afin de réduire les risques infectieux : VIH, hépatite C, mais aussi bactériologiques et fongiques.

Inclus dans le dernier Plan gouvernemental de lutte contre les drogues et conduites addictives, ce programme a fait ses preuves pour améliorer significativement l’accès aux matériels de consommation à moindre risques auprès des personnes les plus éloignées des dispositifs.

En 2015, la Direction Générale de la Santé a choisi de décentraliser ce dispositif en confiant le financement aux agences régionales de santé (ARS) et la gestion aux structures spécialisées en région. Cette régionalisation a été l’objet de multiples dysfonctionnements dus à l’inadaptation des pratiques administratives et aux délais de mise en œuvre, mais aussi une allocation de crédits très inférieure à l’évaluation initiale. A ce jour, certaines ARS n’ont toujours pas débloqué de fonds, ni identifié de structures pour mettre en œuvre le dispositif. D’autres structures ont reçu un financement dédié mais le dispositif n’est toujours pas opérationnel faute de formation des équipes. Six régions françaises sont concernées : Bourgogne Franche-Comté, Corse, Normandie, Pays-de-la-Loire, Provence-Alpes-Côte-D’azur et l’outre-Mer. Ces deux dernières régions font état d'une prévalence au VIH et au VHC particulièrement importantes, l’'accès au matériel de RDR représente une nécessité absolue.

Jusqu’au 30 septembre 2018, les usager.e.s de ces régions étaient toujours accueilli.e.s et suivi.e.s par SAFE sans qu’aucun financement ne soit versé à l’association pour ces régions. "Alors que la Ministre de la santé promeut ce dispositif, et a fixé comme objectif d’atteindre une diminution de 90 % des nouvelles infections à l’hépatite C, nous réclamons des actes en cohérence et un engagement à la hauteur de cet enjeu. Nous demandons un financement suffisant de la Réduction Des Risques à Distance pour les structures engagées dans ce dispositif. Une réflexion commune associant institutions, associations et acteurs de terrain est essentielle pour un déploiement rationnel du dispositif en fonction des besoins et permettre une véritable couverture nationale. Nous exigeons une action urgente pour un rétablissement immédiat du service », selon Catherine Duplessy directrice de SAFE)


L’accès aux seringues et matériels de prévention pour les personnes usagères de drogues est un droit et une obligation de santé publique



Commentaires
#1
Cusco 2017
Adhérent PsychoACTIF
12 novembre 2018 à  02:58
Mon avis, cela n'engage que moi
J'ai signé la pétition, je l'ai faite tourner sur Facebook, WhatsApp et autres...
Personne n'a répondu sauf une amie qui a perdu son fils il y a 6 mois il avait 26 ans.
Au moins cette personne cherche à comprendre. Bientôt la soixantaine, le Morvan, l Ardèche et la Lozère ont été ses lieux de prédilection avec ses gamins.
Elle boit, fume beaucoup herbe ou autres mais je pense à elle qui ne rentre pas dans le troupeau pour accuser, dénigrer les autres.
J'ai souvent contact avec surtout qu elle bosse dans le collège de ma gosse.
Pour en revenir à nos moutons JE suis prêt à vous suivre
Je me rappelle d une réunion "coup de poing" dans le XIVeme à Paris.
On y a parler de sitting, manif etc .. je trouve que c'est toujours une bonne idée. Quitte à prendre du gaz ou une "rangotherapie" (Salut à toi, qui te reconnais)
Qu en pensez vous ?
Dans des cas extrêmes du genre argent ou pas je viens sur Paris sans problème en fraude ou covoiturage...  Bref je serai présent je le promets mais il faudrait être quand même un certain nombre non ?
Tenez moi au courant je m abonne à la discussion.
Bye


Bootspoppers, présent!


Je le note cusco et boots.
Si la situation ne s’ameliore Pas, nous irons un cran plus loin !

Nous allons encore attendre quelques jours.
Reputation de ce commentaire
 
Yes !!!;


#4
Cusco 2017
Adhérent PsychoACTIF
12 novembre 2018 à  23:40
J'ai oublié de signer mon champi dans mon élan de joie et de sincérité.
Un membre de ma famille va décéder d ici peu j espère que ça ne tombera le jour de ses obsèques.
En tout cas je vous suis.


#5
Zazou2A
Psycho anim / RDR dreamer
14 novembre 2018 à  21:19

pierre a écrit

Si la situation ne s’ameliore Pas, nous irons un cran plus loin !

Nous allons encore attendre quelques jours.

Bien sûr on peut me compter aussi, s'il y a besoin de quelqu'aide Que ce puisse être
Il faut juste que je le sache un peu à l'avance s'il faut se déplacer

Quand je vois ce que c'est la RDR en Corse ...
#IlFautSauverSAFE
#PsychoATIVISTE
drogue-peace

Zaz


Je me plierais en 4 s'il le faut...Mais il faut que cela cesse, ces retournements, un coup oui, un coup non...J'ai fait le tour de toutes les pharmacies dans un rayon de 10km autour de chez moi. Le constat est effarant, à part des stéribox et toujours en 1 exemplaire et très sporadiquement, les pharmaciens acceptent de céder le fameux kit (steribox 2) d'une qualité plus que médiocre, vu la pénurie, une seringue des box sert environ 3 à 4 fois, on a donc recours comme à l'ancienne au coton douteux (perso je prends les filtre pour cig à rouler, Rizlacroix, coupé en 2 ils ressemblent à s'y méprendre au filtres des stéribox. (enroulé dans un plastique, ça fait presque RdR. (presque !)
J'ai tenté, d'obtenir, comme il y a 30 ans en arrière des sachets de 10 ou 25 en sachet non stérile, niet, et ils ont l'air très satisfait de leur prise de position. On a droit au regard narquois, voire triomphant. A gerber. On ne peut même pas leur demander ce qui les satisfait dans cette prise de position ; ils n'ont tous pas besoin de se justifier.
Mes veines usées ont besoin d'aiguilles plus grosses, mes bras font peur à voir, la plupart du temps, la veine pète, avec les plus petites qui suivent... Au secours !!
Actuellement, il est plus aisé de trouver de bons prods que des seringues pour en bénéficier comme on aime le faire, càd en ce qui me concerne par iv.
J'attends vos instructions, et je mènerai ma guerre dans la limite de la légalité...Les échangeurs, sont aussi quasi vides et coincent de partout, une vraie loterie pour en plus se faire péter les veines. Aujourd'hui est arrivé dans le Sud une coke à se damner, tout y est le petit goût dans la bouche dès le début du flash, légèrement anesthésiante, un must vrai de vrai !
Je n'ai pas non plus peur de légèrement braver les lois, en taggant, toutes ces pharmacies, où on nous considère comme des malpropres, voire bien pire. Je ne me suis pas gênée il y a 30 ans, je n'hésiterai pas une seconde, s'il fallait empêcher les bons clients de parapharmacie à pénétrer leur officine de fasciste...
Je suis déçue, vénère, dégoûtée....Je pense comme cusco, des opérations bien menées pour sensibiliser les non UD en rassemblant le plus de têtes. Faire des tournées de conférences par des soignants, chercheurs, etc...
Je serais là !!

.
Reputation de ce commentaire
 
Impeccable ! Cusco


#7
Cusco 2017
Adhérent PsychoACTIF
30 novembre 2018 à  20:36
Salut
Voici les premiers inconvénients auxquels je viens d être confronté.
Des amis passent chez moi. Après 19h pharmacie fermée donc pas de steriboxs.
Chez moi, plus de toupies ni sterifilt. Pas de filtres à cigarettes etc ... Bref pas de coton !
Le seul truc que j'ai trouvé c'est de dépouiller une serviette hygiénique de ma fille. Avec tous les produits chimiques anti absorbant j'avais un peu peur.
Il était trop tard pour faire marche arrière et prendre en sniff (le plug je n'y arrive pas malgré les explications fournies surtout par Mammon Tobin (salut à toi smile )
Et pourtant je n injecte que très rarement maintenant.
Enfin voilà...
Hier au CSAPA j'ai demandé du matos (pipes à crack, roule ta paille et steriboxs) ils n ont plus rien du tout à l exception des préservatifs.
J'ai surtout peur de nouvelles contaminations HIV ET VHC si les U.D échangent leur matériel.
Faut que ça cesse. Le Caarud le plus proche de chez moi est à 40kms. Je me rends dans cette ville le 12/12. En attendant patience, réduction des consos et... Acheter du coton mur


Cusco, une petite astuce, les coton tiges, tu le prend tel quel, tu enfonce l'aiguille en prenant soin de ne pas sortir du coton, tu aspires le coton mouillé sans qu'il ne touche jamais plus profond que la surface de ton cup, l'aiguille n'est jamais en contact avec ton prod et ne doit jamais dépasser le coton, c'est un coup à prendre. Teste avec de l'eau pour te faire la main. après quelques milliers de shoots je n'ai fait qu'une poussière. Il n'y avait aucun filtre et même si ce système n'est pas RdR c'est la meilleure façon que j'ai trouvé ...


#9
Cusco 2017
Adhérent PsychoACTIF
03 décembre 2018 à  08:25

Sangdencre a écrit

Cusco, une petite astuce, les coton tiges, tu le prend tel quel, tu enfonce l'aiguille en prenant soin de ne pas sortir du coton, tu aspires le coton mouillé sans qu'il ne touche jamais plus profond que la surface de ton cup, l'aiguille n'est jamais en contact avec ton prod et ne doit jamais dépasser le coton, c'est un coup à prendre. Teste avec de l'eau pour te faire la main. après quelques milliers de shoots je n'ai fait qu'une poussière. Il n'y avait aucun filtre et même si ce système n'est pas RdR c'est la meilleure façon que j'ai trouvé ...

Salut et merci pour ton conseil.
Mais je n utilise plus de coton tige, suite à une astuce d'un ORL.
Pourtant j'en ai utilisé longtemps en tant que filtre c'est assez, même bien efficace je l avoue.

Remonter

Psychoactif
Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.


logo Don Soutenez PsychoACTIF

Droit d'auteur : les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0 sauf mention contraire.


Affichage Bureau - A propos de Psychoactif - Politique de confidentialité - CGU - Contact - Propulsé par FluxBB - Flux RSS