Le Gbl entre paradis et enfer

Publié par ,
39183 vues, 51 réponses
GüBeL
Nouveau membre
Inscrit le 25 Feb 2014
37 messages
Mon Dieu... Je ne suis pas croyant ou en tout cas psa en ces termes là . Cela fait 6h que je n'ai pas touché à  une goutte de mon poison/amour GBL. J'ai pris en tout 150mg de baclofène, certaine dirait que c'est beaucoup mais pour un désensibilisé des récepteur GABA-B comme moi ça doit jouer. Ne pas oublier que la demi-vie est d'environ 5 h donc à  peu près 4 prises quotidienne pour avoir une effet constant. Certain en prenne 300mg

Et quel miracle: pas d'effet psychotrope (certain considérerait cela comme un défaut) mais pour moi c'est actuellement une bénédiction et SURTOUT pas de manque un très léger tremblement mais rien à  voir avec 6h de manque de GBL qui s’apparente à  une décomposition en règle de l''être dans tout ce qu'il possède de plus cher, son âme, son corps etc....

Donc je reviens sur mes grandes théorie sur le diazépam à  haute dose: effet secondaire violent, drogue peut spécifique pour notre problème: faut il encore le citer le GABA-B. Un très grave problème de dépendance s'il n'est pas réduit rapidement. des effets physique et psychotrope violent.

ouvert au débat

Hors ligne

 

GüBeL
Nouveau membre
Inscrit le 25 Feb 2014
37 messages
A noter, je suis aussi diabiétique de type 1

Hors ligne

 

avatar
pierre
Web-Administrateur
Inscrit le 15 Sep 2006
17346 messages
Bonjour Gubul,

Est ce que tu prends du bacolfene avec une supervision de medecin ?

Hors ligne

 

GüBeL
Nouveau membre
Inscrit le 25 Feb 2014
37 messages
J'appartiens à  la profession

Hors ligne

 

avatar
pierre
Web-Administrateur
Inscrit le 15 Sep 2006
17346 messages
Oui mais c'est toujours bien d'avoir quelqu'un qui peut faire miroir avec lequel tu peux discuter du traitement.

Après j'imagine aussi que ça doit être compliqué de trouver un medecin compétent dans ce domaine.

Hors ligne

 

GüBeL
Nouveau membre
Inscrit le 25 Feb 2014
37 messages
Effectivement, j'ai un médecin traitait qui n'y comprend rien en en laquelle je n'ai aucune confience. Elle m'a bien dit que sur ce coup là  j'étais à  la fois le médecin et le patient et qu'elle ne pouvait me suivre. Au urgence même topo, il sont incapable pour résoudre mon problème. Comme je l'ai souligné un peu plus tôt dans la matiné je suis abstinent de GBL, remplacé par le baclofène. Un net progret dans ma vie.

Hors ligne

 

avatar
@lex homme
Exemplary Сasual Dating Legitimate Girls
Inscrit le 24 Feb 2014
719 messages
Le baclo va a certaines personnes. Comme le sub va bien a certains dépendants aux opiacés. Pour le dosage, c'est a TOI seulement de trouver le bon. Que ca paraisse haut ou pas. Comme tu le dis, certains prennent beaucoup plus que 150mg smile

J'suis content pour toi si ca atténue en majorité ton manque et que ca te permet de tenir. Par contre attention, le mélange des deux est pas top a ce qu'il parait. J'espére que c'est le début d'une remission pour toi !

Hors ligne

 

GüBeL
Nouveau membre
Inscrit le 25 Feb 2014
37 messages
Merci pour vos conseils: de ce que j'ai pu découvrir sur le baclofène c'est qu'il a une demi-vie courte, environ 4-5 heure donc en gros je prend 50mg tout les 6 heures -> 200mg par 24h. c'est pas mal je pense(à  éviter absoluement qui n'est pas en sur stimulatiion de ses GABA-B)
J'ai enfin pu passer une journée normal, active, boulot, ami et autre. Évidemment le point d'orgue de tout cela est ne pas toucher au GBL et je l'ai fait disparaitre de ma vie. je suis conscient que si je le fait c'est la mort qui m’attend au détour d'une pipette.

J'espère juste que je vais bien dormir ce soir. Je pense que le baclofène et peut-être une touche de diazépam (que personnellement je ne touche plus) devrait pouvoir éviter le pire aux personnes dépendantes grave du GBL/GHB (24/7) c'est un avis perso et je répondrai volontié à  toute personne dans cette situation épineuse. En tout cas mercis pour vos interactions qui me font réfléchir et du bien en général. merci-1

Hors ligne

 

GüBeL
Nouveau membre
Inscrit le 25 Feb 2014
37 messages
Pour l'instant, plus de besoin de GBL, mes envie je les aient mises à  la poubelle. Pas de symptômes de sevrage physique, aujourd'hui j'ai diminué d'un quart ma dose de baclofène. touto va bene

Hors ligne

 

avatar
@lex homme
Exemplary Сasual Dating Legitimate Girls
Inscrit le 24 Feb 2014
719 messages
Cool ça :)

En espérant que ca continue ! Bon courage :)

Hors ligne

 

GüBeL
Nouveau membre
Inscrit le 25 Feb 2014
37 messages
Bonjour à  tous pour vous tenir au courant de mon "sevrage":

Alors j'ai réussi à  tenir 4 jours Sans GBL, le baclofène à  haute dose pour moi (toute les 6h 100mg) est clairement la seul et unique substance capable d'enlever un manque physique sans trop, voire rien comme effet psychotrope.
Pour moi c'est là  ou le bas blesse... Dure la vie sans rien. Surtout quand on est addicte au sexe et à  la défonce comme moi, et que le GBL est carrément le best du best (évidemment bien dosé).
Bref j'ai re-craqué avec une polytoxicomane addicte à  la défonce et au sexe... Que du plaisir et beaucoup de folie.
Et puis j'étais censé faire un we ski avec un pote en rétablissement (on a quand même skié..) -> coke, GBL et un peu d'alcool...
Tout ça avec la grande difficulté de me débarrasser de ce qui me reste, 3dl de GbL. J'aimerai le garder que pour les moments de plaisir... Mais je connais la bête (moi-Même) et je sais que ce genre de gestion frise l'impossible.
Bref n’hésitez pas à  interagir et si qqun connait des problème d’addiction forte au GBL, je serai toujours là  pour le conseiller. ... Meilleur drogue en soirée bien dosée, ne coute quasiment rien et du coup on ne dépense rien en alcool, pour le sexe ... j'arrête d'en faire l’apologie. Par contre ne jamais la surdoser, et surtout ne jamais en prendre plus que quelque 24h...
Merci de m'avoir lu, très bonne vie à  vous.. votre dévoué Gübel


(j'ai toujours rêvé de me faire un t-shirt avec GüBeL en reprenant la typo et le colorit de Google)
Je vais écrire un autre post sur les meilleurs mélange de drogue à  faire... toujours sans risque. Ce sera LSD et N2O et coke et Stilnox... Bonne lecture!

Hors ligne

 

avatar
Laura Zerty homme
Banni
Inscrit le 02 Feb 2014
1262 messages
Ahahah j'adore ton conseil de ne pas en prendre plus de 24h :)

Même si je pense que pour tenir 24h de défonce faut déjà  avoir passé de très loin le stade de simple humain arf, sinon je lirais ce que tu vas écrire sur les meilleurs combos safes, t'as l'air de t'y connaitre !

"Alors vous c'était pas mieux avant, ça sera mieux plus tard !"

Hors ligne

 

GüBeL
Nouveau membre
Inscrit le 25 Feb 2014
37 messages
Effectivement... Un vrai addicte c'est qqun qui a un "petit" prob de dosage de dope... Je t'assure que j'aimerai pouvoir revenir à  un usage festif de tout comme il y a quelques année, je n'ai pas toujours été comme cela...

Pour moi le choix va être simple: Straight life  (vie sans psychotrope genre, Narcotique Anonyme, NA, à  par cela c'est très puissant) ou me pourrir la vie et aller droit dans le mur.

Je suis certain que l'on peut se péter à  son propre cerveau... Va falloir le travailler

Hors ligne

 

avatar
Laura Zerty homme
Banni
Inscrit le 02 Feb 2014
1262 messages
He ouai, faut dealer de la bonne humeur et se défoncer à  l'émotion...rien ne vaut un bon bol de réalité tous les matins big_smile

"Alors vous c'était pas mieux avant, ça sera mieux plus tard !"

Hors ligne

 

GüBeL
Nouveau membre
Inscrit le 25 Feb 2014
37 messages
Un petit post que j'ai mis sur mon blog, Il y a Quelques répétitions et je m'en excuse par avance. Au vue de certaines question notamment sur l'alcool, le GBL / GHB, et leur sevrage réciproque, je pense que certains points sont important à  préciser.  Voilou:

Bon l'alcool est une drogue "sale" elle agit sur plein de récepteur et sur quasiment toute les cellule de l'organisme (c'est pas pour rien que c'est une des première cause de mortalité dans la majeur des pays). Elle agit de façon très puissante sur les GABA-A et GABA-B. Quasiment tout les Benzodiazépine agissent uniquement sur les GABA-A, (le valium, diazépam, à  très haute dose peut convenir et tape aussi un peu sur les GABA-B.

à  l'inverse du GHB/GBL Qui agit sur les récepteur GABA-B et sur un récepteur découvert tour récemment, (le récepteur spécifique au GHB, en 2010, et oui c'est une substance naturelle, très proche du GABA qui est synthétisée par le corps. elle a un récepteur que l'on trouve dans tout l’organisme et bienj entendu sur surtout dans le système nerveux central). Elle est spécifique. Son rôle exact n'est pas encore défini, mais à  mon avis c'est ls différence d'effet entre le baclofène et le GHB... C'est pas pour rien que le second est une drogue des plus plaisante (cf.: post)
(GHB, GBL quasi pareil, sauf au niveau du dosage de l'odeur et autre.. cf.: post)

Donc pour résumer: le sevrage à  l'alcool (haute dose h24 pendant qques semaines) est potentiellement mortel (délirium tremens, sorte de crise d'épilepsie/convulsion accompagnée suivant la gravité, d'hallucinations souvent des zoopsies (on voit des bêtes, la plus part du temps des insectes ou autres nuisibles cauchemardesques, pas d'éléphant rose, c'est de la mythologie). Et si c'est plus grave d'arrêt cardiaque et autre défience multi-organique suivit du sommeil éternel. Cela doit être horrible.
Le meilleur traitement est comme mentionné plus tôt une IV ou alors des benzodiazépines à  très haute dose, en milieux médical suivant la gravité).

Mon Coma avec le GHB/GBL c'est parce que

AUCUN MAIS VRAIMENT AUCUN MÉDECIN

ne savent traité cela. Et évidemment parce-que je consommais aussi des benzodiazépine en même temps, que je  je consommais du GBL H24 7/7 depuis 2 ans, et surtout que je m'étais mis dans une merde noire, et en plus que j'ai fait confiance à  des personnes qui ne la méritait pas

Les seuls moyen à  ma connaissance sont: un régressive de GHB en IV (impossible à  trouver en France ou Suisse, mais certain pays genre l’Italie l'utilise pour le traitement de la narcolepsie). le seul médicament qui agit sur ce récepteur GABA-B,si spécifique, est le Bacloféne (Lioresal). Pour moi à  haute dose ( toute les 6h 100mg) cela me permet de sortir du GBL en progressif...Ne jamais prendre des doses pareil sauf si vous êtes complètement adicte) Si seulement j'avais su cela il y a qque années.   Pour tout sevrage le faire sous suivi médical de préférence hospitalier...
je vous conseil de faire lire mes post au toubib avant. (Surtout si vous débarquer aus urgences pour un sevrage (rien à  voir avec une surdose)... Cela peut sauver la vie d'un de vos proches ou la votre...

En espérant avoir répondu à  vos questions:corde:.

N'hésitez pas si vous en avez d'autres. Désolé des Quelques répétitions

... L'argent c'est du papier, la vie c'est du champagne!

Hors ligne

 

GüBeL
Nouveau membre
Inscrit le 25 Feb 2014
37 messages

Laura Zerty a écrit

He ouai, faut dealer de la bonne humeur et se défoncer à  l'émotion...rien ne vaut un bon bol de réalité tous les matins big_smile

Et pour toi ça marche le petit dèj et juste un peu de bonne humeur?

Hors ligne

 

avatar
Richard Horpe homme
Istar
Inscrit le 11 Jan 2014
215 messages
Comment ça se passe, GüBeL?

"En proie au conditionnement, voire à l'intoxication mentale, ils sont doublement enchaînés : prisonniers et ignorants. Qui est plus esclave que l'esclave? L'esclave qui se croit libre."

Platon.

Hors ligne

 

GüBeL
Nouveau membre
Inscrit le 25 Feb 2014
37 messages
Quelques petites nouvelles: Cela fait maintenant 2 semaines que j'ai réussi à  vider dans l'évier ce qu'il me restait de GBL. C'était pas facile mais c'est impressionnant comme en quelques semaines de re-consommation tout les problèmes et les côtés négatifs de la substance sont revenus. Jusqu'à  me tromper dans le dosage, ce que j'avais soigneusement réussi à  éviter jusqu'à  là  et me faire une "overdose" -> quelques chutes à  la maison et complètement sonné pendant quelques heures et des bleus partout. Ensuite je me suis sevré avec le baclofène. Au début des grosse doses toute les 6heures puis rapidement dégressif. Là  je suis clean. Pas forcément facile la vie sans les lunettes roses mais tout est plus calme et cela fait du bien.

Hors ligne

 

avatar
pierre
Web-Administrateur
Inscrit le 15 Sep 2006
17346 messages
Pourrais tu détailler comment tu as fais avec le bacolfene ? Quel dosage ? A quel interval ? Comment tu as dimminué ?

Hors ligne

 

GüBeL
Nouveau membre
Inscrit le 25 Feb 2014
37 messages
Voilà  quelques détails pour de mon sevrage au GBL:

A noter que j'en prenais toutes ~1h30 environ 1,5 ml. soit environ 24ml par 24h depuis 3 semaines.
Je suppose qu'à  la fois la quantité et la durée de consommation continue sont importantes.

J1: 100mg de baclofène toutes les 6 heures
J2: Pareil-> mais cela m’assommait ->
J3: 75mg de baclofène toutes les 6 heures
J4: 50mg de baclofène toutes les 6 heures et 25 mg de plus avant le couché
J5: pareil
J6: 25mg de baclofène toutes les 6 heures et 25 mg de plus avant le couché
J7: pareil
J8 - J20: j'ai diminué progressivement en enlevant 10mg à  certaine prise, puis en les espaçant au lieu de toutes les 6h je suis passé à  toute les 8heures. Tout en conservant une dose un peu plus importante pour la nuit.
J21: tout stoppé.

En parallèle j'ai pris des bêta-bloquant pour calmer le cœur.

Pendant les premiers jours je me suis senti très vaseux, avec des rêves très mouvementés et très proches d’hallucinations, de la peine à  faire la part de chose au réveil, beaucoup de fatigue et de sommeil, peu de stress, le cœur avait tendance a pulser vite (100-120bpm).
A partir de J5- J6 on peut dire que j'ai récupéré une vie "normal".

Voilà , ce schéma est assez empirique, mais il me semblait logique: compenser au début avec des grosses doses que l'on réduit rapidement, puis tout en s'écoutant, diminuer progressivement jusqu'à  l'arrêt complet.

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
Inscrit le 22 Feb 2008
11884 messages
Le probleme pour un medecin est que cet usage du baclofene n'est pas du tout dans la RTU qui préconise une augmentation progressive des doses..
https://www.psychoactif.org/forum/t1031 … ofene.html
Donc, ta methode ne peut être que "personnelle". Quant à  la sécurité tout ce qu'on peut dire c'est que c'est hors...AMM, RTU, préconisations etc... Chez toi il n'y a pas eu de pb mais je mets en garde ceux qui voudraient copier.
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

avatar
Richard Horpe homme
Istar
Inscrit le 11 Jan 2014
215 messages
Oï!

Je ne sais pas si c'est le sujet le plus valide, mais je poste ici. Après quelques jours consécutifs de consommation de GBL (dont deux ou trois bien chargés), je me rends compte qu'il est devenu très difficile de m'endormir. Depuis ces excès de jeunesse commis avec les copains et les copines (nous avons pris de l'éthylphenidate dimanche, également) je me suis endormi deux fois avec de l'alcool et une (hier) avec un somnifère. Autrement, très compliqué de prendre du sommeil (cœur qui s'accélère justement quand je veux dormir, sensation d'excitation qui apparaît ...). Je me pose la question suivante : quelles dispositions adopter pour refréner cette mauvaise tendance? Car même si ma consommation de GBL est modérée (avant ces épisodes, je n'en avais pas pris d'une semaine...je fais parfois des pauses plus longues), je me doute qu'il y a un rapport puisque l'alcool a semblé calmer cette tendance. En tout cas, c'est un premier signal dont je vais tenir compte. Et me calmer. Il est possible aussi que certaines barrières soient d'ordre psychologiques, mais je m'en étonne car je ne suis pas d'un naturel trop anxieux.

Comment gérer cela si ça persiste? Mieux vaut s'accorder quelques verres d'alcool le soir? Reprendre une dose ou deux de GBL certains jours pour déshabituer le corps? Eviter les deux et tabler ponctuellement sur un somnifère? Merci de votre avis. Sinon mes journées se passent relativement correctement, j'ai pu travailler normalement aujourd'hui. Mais la fatigue persistante est à  proscrire, d'où mon questionnement.

"En proie au conditionnement, voire à l'intoxication mentale, ils sont doublement enchaînés : prisonniers et ignorants. Qui est plus esclave que l'esclave? L'esclave qui se croit libre."

Platon.

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Interaction & Mélange - Interaction entre GHB; GBL; 1,4 butanediol e MDMA
par Toinou, dernier post 17 juillet 2018 par Toinou
  3
logo Psychoactif
[ Forum ] Drogue info - Différence entre les GBL
par Brn24, dernier post 12 janvier 2019 par Yog-Sothoth
  7
logo Psychoactif
[ Forum ] Gérer sa consommation - Mon histoire entre amour et haine avec le GBL
par megacide, dernier post 20 juin 2022 par LeanIsForKids
  1
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] GBL, effets, risques, témoignages
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] GHB (gamma-hydroxybutyrate), effets, risques, témoignages

Pied de page des forums