5 ans de Tramadol, je souhaite baisser / PsychoACTIF

5 ans de Tramadol, je souhaite baisser

Publié par ,
10928 vues, 19 réponses
Anthlode 
Nouveau membre
000
Inscrit le 19 Sep 2015
8 messages
Bonjour à  tous super

Voilà  je m'appelle Théo et je viens d'avoir 20 ans.

Tout commence à  15 ans, quand je suis victime d'un accident de moto cross, coma, fémur cassé, etc. Bref, la totale ! Et c'est la qu'un médecin me prescrira un médicament presque anodin, contenant cette fameuse molécule.. le Tramadol.

Je n'arrive plus à  arrêté. Car oui, étant de nature timide, cet opiacé m'a aidé à  me sociabilité, à  me faire beauuuucoup d'amis. Et à  rencontrer beaucoup de gens bien ! Car cet opiacé à  le don de.. détendre.

Beaucoup ici connaissent l'effet du tramadol, c'est un vrai bonheur, tout devient agréable, vous devenez euphorique sans trop l'être, vous vous exprimez extrêmement bien, et parler aux gens de manière naturelle.

Sauf qu'aujourd'hui, j'abuse. J'en prend trop. Au début je prend toujours à  50mg, ça suffit largement quand on a pas l'habitude, après quand j'ai commencé à  m'habitué, je suis monté à  100mg, puis à  200mg, puis à  400, et aujourd'hui il m'arrive de prendre jusqu'à  700mg.

Mais le pire, c'est que vu que j'en prend depuis 5 ans, disons que mon corp à  l'habitude de cet opiacé, et à  une très grande tolérance à  l'égard de cette molécule.

Aujourd'hui, je veux des conseils pour réduire drastiquement les doses, car je sais que quand on dépasse 400mg par jours, ça devient dangereux. J'ai tout essayé, réduire petit à  petit, etc. mais j'ai du mal.

J'essai de me forcer, mais je me tape d'énorme maux de tête, et au final j'en reprend.
À côtés de ça, je fume pas, je bois pas, donc je suis en bonne santé.

Puis je suis conscient qu'à  force, mon corp n'acceptera plus de telle dose. Donc bon.

Bref, si vous avez des conseils, je suis preneur ! super salut

Hors ligne

 

sijavais 
PwaSaR
Jolly Roger
000
Lieu: Entre Route & Montagne
Inscrit le 29 Jul 2014
122 messages
Tout d'abord bienvenu sur le forum smiley-gen013

  Je ne saurais que te conseiller d'aller dans un centre d'addictologie, pour prendre un rendez vous avec l'équipe de ce centre, tu va surement trouver des chemins de réponse sur ce forum, comme tu le dis, beaucoup connaissent cette molécule.

  Je te conseille cela, car tu ne fume pas/ bois pas, et tu m'as l'air assez conscient et éclairé sur ta situation, il ne faudrait pas que tu tombe sur un "pote" (plutôt un connard) qui te donne une mauvaise idée du genre "fume un joint pour te calmer" ou "prend ça" ... Face à  une dépendance qui se met en place, notamment médicamenteuse je pense que l'aide et l'écoute d'un centre spécialisé est d'or.

  T'inquiète pas, tu t'y prend bien c'est la bonne démarche, d'autres vont beaucoup mieux te répondre que moi, aussi bien sur les moyens pouvant t'aider a arrêter et sur les lieux pour trouver ces moyens, ou meme sur des moyens alternatifs et personnelles (sport, cuisine, lecture ...) pour t'occuper l'esprit et essayer de moins penser aux symptômes du manque.

As tu déjà  eu des périodes ou tu avais fait un certain progrès sur la diminution des doses ?

En tout cas t'as frappé a la bonne porte super !!

Biz

Le talent c'est pour les feignants ! (confession alternative d'un never-been)

Hors ligne

 

Anthlode 
Nouveau membre
000
Inscrit le 19 Sep 2015
8 messages

sijavais a écrit

Tout d'abord bienvenu sur le forum smiley-gen013

  Je ne saurais que te conseiller d'aller dans un centre d'addictologie, pour prendre un rendez vous avec l'équipe de ce centre, tu va surement trouver des chemins de réponse sur ce forum, comme tu le dis, beaucoup connaissent cette molécule.

  Je te conseille cela, car tu ne fume pas/ bois pas, et tu m'as l'air assez conscient et éclairé sur ta situation, il ne faudrait pas que tu tombe sur un "pote" (plutôt un connard) qui te donne une mauvaise idée du genre "fume un joint pour te calmer" ou "prend ça" ... Face à  une dépendance qui se met en place, notamment médicamenteuse je pense que l'aide et l'écoute d'un centre spécialisé est d'or.

  T'inquiète pas, tu t'y prend bien c'est la bonne démarche, d'autres vont beaucoup mieux te répondre que moi, aussi bien sur les moyens pouvant t'aider a arrêter et sur les lieux pour trouver ces moyens, ou meme sur des moyens alternatifs et personnelles (sport, cuisine, lecture ...) pour t'occuper l'esprit et essayer de moins penser aux symptômes du manque.

As tu déjà  eu des périodes ou tu avais fait un certain progrès sur la diminution des doses ?

En tout cas t'as frappé a la bonne porte super !!

Biz

Merci pour ta réponse super

Le problème, c'est que dans ma tête, j'ai encore du mal à  me faire à  l'idée que j'en prendrais plus jamais du tramadol, si je me rends dans un centre d'addictologie.

La je suis surtout dans l'esprit de commencer par diminuer les doses, car j'en prend beaucoup trop.. sad

Oui j'ai déjà  eu des périodes ou j'ai fais de beaux progrés car.. j'avais complètement arrêté ! Mais tu sais, quand on est jeune on est souvent surmené au travail, j'étais dans une situation de stress, car j'avais un patron idiot et sans scrupule. Mais il fallait que je garde ce travail, pour aider ma mère à  payer quelques factures, car pour l'instant je vis encore chez ma mère (plus pour longtemps big_smile)

Suite à  ça, je me suis dis.. "juste 50mg" car j'arrivais plus à  dormir correctement à  cause du stress.. Puis tu connais la suite.. sad

Après oui, je fume pas et je bois pas, et je suis pas du tout influençable. Il arrive que des amis à  moi fument 1 ou 2 max par semaine histoire de passé une soirée détendu ou décompresser mais ça va pas plus loin, aucun de mes amis se drogue. super

Bref, revenons en au tramadol, tu en prend toi du tramadol ? Tu as des astuces pour arriver à  diminuer les doses ? super

Hors ligne

 

filousky 
Modérateur
France
10500
Lieu: Là-bas, là-bas dans la forêt
Inscrit le 14 Dec 2008
9635 messages
Blogs

Anthlode a écrit

Le problème, c'est que dans ma tête, j'ai encore du mal à  me faire à  l'idée que j'en prendrais plus jamais du tramadol, si je me rends dans un centre d'addictologie.

La je suis surtout dans l'esprit de commencer par diminuer les doses, car j'en prend beaucoup trop.. sad

Pareil que sijavais !
En allant consulter dans un Csapa, rien ni personne ne t'obligera à  te sevrer d'un coup du Tramadol, à  moins que ne te sois proposé une substitution par Buprénorphine ou Méthadone.

Nous militons (l'équipe du forum, animateurs inclus) pour que les U.D. soient écoutés dans leurs demandes, dans la mesure du possible, pour peu que la demande ne soit pas :"jveux de la pure chaque jour !"

Si ta demande est de diminuer ton dosage progressivement et sans douleur, elle est légitime et on devrait t'aider.
Je me gourre peut-être lourdement, mais les relations que j'ai entretenu avec les gens des csapa ont été dans un esprit très collaboratif. Je suis tombé sur des "bons", précision utile.

Amicalement

Fil


Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

Amarnath 
Ni ceci Ni cela
France
110
Inscrit le 26 Jan 2014
1041 messages
Salut,

La difficulté avec les opiacés de ce genre c'est que la baisse des doses amènent souvent un moins bien et vue que lors des prises, nous nous accrochons à  l'effet de bien être, il est difficile d'accepter que ce soit moins plutôt que plus. De ce fait il est impératif de se sentir mieux dans la vie, par un équilibre mental ou des activités plaisantes aussi pour le corps et la substitution naturelle pourra commencer. A savoir de pouvoir baisser doucement les doses.

J'ai commander une balance pour pouvoir diminuer mg par mg, car le moindre trop en moins, me laisse dans un état désagréable, un manque physiologique qui se traduit par des mauvaises nuits, de l'irritabilité et j'en passe. En prenant une gélule et en l'ouvrant pour retirer une infime quantité et ce, répété chaque semaine, finira immanquablement par donner une dose journalière plus faible, mais tellement doucement que le corps aura le temps de s'y habituer.
Je pars du principe que la consommation à  débutée depuis X années et donc peu importe que la redescende prenne du temps aussi, il suffit d'être patient.

Par contre si rien ne peut compenser ce "bonheur" artificiel, il est extrêmement difficile de diminuer, puisque la baisse produit du moins, alors que le mental veut toujours plus ; le conditionnement de société est ainsi.
D'où le fait que l'on parle toujours de trouver des occupations, de déménager, de voyager, tout ce qui pourra apporter une stimulation inhabituelle.

J'essaye de baisser depuis plus de deux ans et franchement malgré être une personne avec une sacré volonté, là  je n'en ai que très peu, elle est dissout dans la molécule.

Après si tu vas en CSAPA et que l'on te propose de la méthadone par exemple, il faut savoir que cela pourrait peut-être te couper complètement l'envie de tramadol, car l'effet te comblerais. Car ce que tu ne veux pas arrêter, c'est le bien être ressentie et non pas le produit.

A toi de voir et d'essayer. La méthadone il est possible de l'essayer comme la buprénorphine et si cela ne te conviens pas et bien tu pourras reprendre le tramadol, tout simplement.

Par contre comment fais tu pour avoir des posologie de 400 à  700 mg. La sécurité sociale ne t'as jais emmerdé ?

Bonne journée et désolé si ce n'est pas super clair, mais ce n'est pas la forme intellectuelle, aujourd'hui.

Et si tout ceci, n'était qu'une blague !

Hors ligne

 

bighorsse 
Adhérent PsychoACTIF
100
Inscrit le 19 Mar 2007
8506 messages
Blogs
On ne peut pas à  la fois vouloir baisser un prod et obtenir l effet que tu recherche tjs à  haut dosage ...
Ou alors oui te faire mettre sous substitution pour supporter la chose...

l angoisse est le vertige de la liberté

Hors ligne

 

Anthlode 
Nouveau membre
000
Inscrit le 19 Sep 2015
8 messages

filousky a écrit

Anthlode a écrit

Le problème, c'est que dans ma tête, j'ai encore du mal à  me faire à  l'idée que j'en prendrais plus jamais du tramadol, si je me rends dans un centre d'addictologie.

La je suis surtout dans l'esprit de commencer par diminuer les doses, car j'en prend beaucoup trop.. sad

Pareil que sijavais !
En allant consulter dans un Csapa, rien ni personne ne t'obligera à  te sevrer d'un coup du Tramadol, à  moins que ne te sois proposé une substitution par Buprénorphine ou Méthadone.

Nous militons (l'équipe du forum, animateurs inclus) pour que les U.D. soient écoutés dans leurs demandes, dans la mesure du possible, pour peu que la demande ne soit pas :"jveux de la pure chaque jour !"

Si ta demande est de diminuer ton dosage progressivement et sans douleur, elle est légitime et on devrait t'aider.
Je me gourre peut-être lourdement, mais les relations que j'ai entretenu avec les gens des csapa ont été dans un esprit très collaboratif. Je suis tombé sur des "bons", précision utile.

Amicalement

Fil

Effectivement ça peut être intéressant, près de chez moi il y a un centre (celui de Nîmes), qui est apparemment réputé pour ses bons résultats ! J'ai bien envie d'y aller, mais comment je l'ai dis plus haut, je ne souhaite pas être sevrés d'un seul coup, car premièrement je pense que je deviendrais fou surpris et parce que j'avoue que prendre du tramadol, c'est vraiment agréable super

Même des potes à  moi qui ne se drogue jamais, qui fume pas et ne boivent qu'à  de rare occasion, ils ont voulus essayés et ils ont vraiment appréciés. C'est pour dire..

Hors ligne

 

Anthlode 
Nouveau membre
000
Inscrit le 19 Sep 2015
8 messages

Amarnath a écrit

Salut,

La difficulté avec les opiacés de ce genre c'est que la baisse des doses amènent souvent un moins bien et vue que lors des prises, nous nous accrochons à  l'effet de bien être, il est difficile d'accepter que ce soit moins plutôt que plus. De ce fait il est impératif de se sentir mieux dans la vie, par un équilibre mental ou des activités plaisantes aussi pour le corps et la substitution naturelle pourra commencer. A savoir de pouvoir baisser doucement les doses.

J'ai commander une balance pour pouvoir diminuer mg par mg, car le moindre trop en moins, me laisse dans un état désagréable, un manque physiologique qui se traduit par des mauvaises nuits, de l'irritabilité et j'en passe. En prenant une gélule et en l'ouvrant pour retirer une infime quantité et ce, répété chaque semaine, finira immanquablement par donner une dose journalière plus faible, mais tellement doucement que le corps aura le temps de s'y habituer.
Je pars du principe que la consommation à  débutée depuis X années et donc peu importe que la redescende prenne du temps aussi, il suffit d'être patient.

Par contre si rien ne peut compenser ce "bonheur" artificiel, il est extrêmement difficile de diminuer, puisque la baisse produit du moins, alors que le mental veut toujours plus ; le conditionnement de société est ainsi.
D'où le fait que l'on parle toujours de trouver des occupations, de déménager, de voyager, tout ce qui pourra apporter une stimulation inhabituelle.

J'essaye de baisser depuis plus de deux ans et franchement malgré être une personne avec une sacré volonté, là  je n'en ai que très peu, elle est dissout dans la molécule.

Après si tu vas en CSAPA et que l'on te propose de la méthadone par exemple, il faut savoir que cela pourrait peut-être te couper complètement l'envie de tramadol, car l'effet te comblerais. Car ce que tu ne veux pas arrêter, c'est le bien être ressentie et non pas le produit.

A toi de voir et d'essayer. La méthadone il est possible de l'essayer comme la buprénorphine et si cela ne te conviens pas et bien tu pourras reprendre le tramadol, tout simplement.

Par contre comment fais tu pour avoir des posologie de 400 à  700 mg. La sécurité sociale ne t'as jais emmerdé ?

Bonne journée et désolé si ce n'est pas super clair, mais ce n'est pas la forme intellectuelle, aujourd'hui.

Ça peut être une éventualité ! Et puis, je sais pas si ça te le fais toi aussi mais, le tramadol m'a énormément fait baisser ma libido, je veux pas vous embêtez avec ma vie mais pour l'exemple, j'en viens même à  refuser de faire des câlins à  ma copine. Je peux passer 1 semaine sans avoir envie ! surpris

Bref, voilà  ou j'en suis, aujourd'hui je me suis fixé un objectif : ne pas dépasse 300mg.

Je vais voir si j'en suis capable, et si c'est le cas, j'essaierai de me sevrer du tramadol seul, sinon, je demanderais l'aide de quelqu'un.. Car la première fois, j'avais réussi à  l'arrêté sans l'aide de personne, j'avais pris pour mon grade pendant 2 semaines, mais j'avais tenu. super

Ah oui, dernier truc, tu me demandes comment j'ai pu avoir du tramadol avec des dosages assez élevés, la réponse est simple : quelqu'un de ma famille est pharmacien. Et mon médecin, je le connais depuis que je suis gamin, et il est "cool" sur ce point, car il sait que depuis mon accident, j'en prends.

Dernière modification par Anthlode (19 septembre 2015 à  15:08)

Hors ligne

 

isabelle67 
Nouveau membre
000
Inscrit le 10 Sep 2015
20 messages
jai gobé pas mal d x prim a un moment
aujourdhui euh ca me fait plus grand chose
mais bon, je suis pas un modele vu que jai remplacé avec dautres

Hors ligne

 

Amarnath 
Ni ceci Ni cela
France
110
Inscrit le 26 Jan 2014
1041 messages
Alors si je peux me permettre...

Tu traverses une période de culpabilité aiguà« et d'inquiétude quant à  ta santé, ce qui te donne l'envie de te débarrasser trop rapidement du tramadol. Du coup tu pars en croisade d'une baisse importante, ce qui est voué à  voir couler le navire avant même qu'il n'arrive en vue des côtes de la nouvelle terre.

Si tu veux réussir dans ta quête de liberté, il est impératif de prendre du temps et de ne pas passer de grosses doses à  petites doses, juste parce que tu veux savoir si tu peux contrôler quelque chose à  ce sujet.
Tu seras toujours contrôler par les opiacés, car ils sont la base même du fonctionnement du corps, à  savoir que naturellement le corps et l'esprit s'équilibre en produisant les endorphines nécessaires au bien-être. Donc le fait d'avoir substituer la nature, le tramadol fait maintenant le boulot de ton corps et de vouloir baisser grandement, cela va créer un déficit trop important et risque de te plonger dans un mal être qui te poussera inexorablement vers une augmentation de ta consommation.

Tu dois prendre du temps et y aller par petits paliers, d'ou l'idée de la balance ou alors d'ouvrir les gélules et les partager en deux, trois ou quatre. Respecte les tableaux dégressifs avec les pourcentages que tu pourras trouver certainement sur le site ou autre, car en suivant un sevrage de ce genre tu mettras plus de chance de ton côté.

La culpabilité et la peur d'une mauvaise santé, ne font pas bon ménage avec l'envie de faire un sevrage.

Pour la libido c'est plus que normal et cela fait souvent partie du quotidien des consommateurs d'opiacés.
Si tu veux avoir envie et que l'engin soit au garde à  vous, il te suffit d'être légèrement en manque, c'est redoutable !

Voilà  pour ce que je voulais t'écrire.

Bon courage dans ton cheminement et n'oublis jamais les adages de sagesse : "Tout viens à  point à  qui sait attendre". "Ménager la chèvre et le choux". La fable du lièvre et de la tortue... Etc.

Et si tout ceci, n'était qu'une blague !

Hors ligne

 

Anthlode 
Nouveau membre
000
Inscrit le 19 Sep 2015
8 messages

Amarnath a écrit

Alors si je peux me permettre...

Tu traverses une période de culpabilité aiguà« et d'inquiétude quant à  ta santé, ce qui te donne l'envie de te débarrasser trop rapidement du tramadol. Du coup tu pars en croisade d'une baisse importante, ce qui est voué à  voir couler le navire avant même qu'il n'arrive en vue des côtes de la nouvelle terre.

Si tu veux réussir dans ta quête de liberté, il est impératif de prendre du temps et de ne pas passer de grosses doses à  petites doses, juste parce que tu veux savoir si tu peux contrôler quelque chose à  ce sujet.
Tu seras toujours contrôler par les opiacés, car ils sont la base même du fonctionnement du corps, à  savoir que naturellement le corps et l'esprit s'équilibre en produisant les endorphines nécessaires au bien-être. Donc le fait d'avoir substituer la nature, le tramadol fait maintenant le boulot de ton corps et de vouloir baisser grandement, cela va créer un déficit trop important et risque de te plonger dans un mal être qui te poussera inexorablement vers une augmentation de ta consommation.

Tu dois prendre du temps et y aller par petits paliers, d'ou l'idée de la balance ou alors d'ouvrir les gélules et les partager en deux, trois ou quatre. Respecte les tableaux dégressifs avec les pourcentages que tu pourras trouver certainement sur le site ou autre, car en suivant un sevrage de ce genre tu mettras plus de chance de ton côté.

La culpabilité et la peur d'une mauvaise santé, ne font pas bon ménage avec l'envie de faire un sevrage.

Pour la libido c'est plus que normal et cela fait souvent partie du quotidien des consommateurs d'opiacés.
Si tu veux avoir envie et que l'engin soit au garde à  vous, il te suffit d'être légèrement en manque, c'est redoutable !

Voilà  pour ce que je voulais t'écrire.

Bon courage dans ton cheminement et n'oublis jamais les adages de sagesse : "Tout viens à  point à  qui sait attendre". "Ménager la chèvre et le choux". La fable du lièvre et de la tortue... Etc.

Hey salut

Pour l'instant, aujourd'hui j'ai pris 300mg, je ressens un léger manque mais vraiment supportable.. Car faut dire que la veille j'ai carrément abusé, j'ai du prendre 800mg ou 900mg, car j'en prenais machinalement, sans forcément faire attention quand j'en prenais..

La aujourd'hui je me suis fixé une limite de 300mg, je suis bien partit pour réussir, on verra si je craque car avant de dormir j'adore prendre juste 100mg de tramadol, ça me fait passer une nuit complète.

On doit pas avoir le même type de médicament, moi ce sont des 100mg, et c'est pas contenu dans une gélule.

Dernière modification par Anthlode (20 septembre 2015 à  00:16)

Hors ligne

 

Anthlode 
Nouveau membre
000
Inscrit le 19 Sep 2015
8 messages
Je crois que le plus dur dans la baisse de prise de tramadol, c'est le réveil.

Cette sensation d'être mal, d'être fatigué mais mal, vraiment désagréable.

Hors ligne

 

watoo 
Banni
000
Inscrit le 21 Jun 2015
69 messages
Salut
J'ai le même problème, sauf que le contexte est différent: douleurs neuropathiques pour une sclérose en plaques.
Je n'ai jamais pris de telles doses.
Je fleurte avec les 100/150 mg.
Si tu n'arrives pas à  t'arrêter tout seul, je pense que la meilleure solution sera effectivement de passez par la case Addictologue.
Type hôpital Marmottan (Paris) ou spécialiste en ville.
Bonne chance à  toi!

Hors ligne

 

isabelle67 
Nouveau membre
000
Inscrit le 10 Sep 2015
20 messages

Anthlode a écrit

[

Pour l'instant, aujourd'hui j'ai pris 300mg, je ressens un léger manque mais vraiment supportable.. Car faut dire que la veille j'ai carrément abusé, j'ai du prendre 800mg ou 900mg, car j'en prenais machinalement, sans forcément faire attention quand j'en prenais..

La aujourd'hui je me suis fixé une limite de 300mg, je suis bien partit pour réussir, on verra si je craque car avant de dormir j'adore prendre juste 100mg de tramadol, ça me fait passer une nuit complète.

On doit pas avoir le même type de médicament, moi ce sont des 100mg, et c'est pas contenu dans une gélule.

tu prends quelle marque en fait?

Hors ligne

 

Anthlode 
Nouveau membre
000
Inscrit le 19 Sep 2015
8 messages

isabelle67 a écrit

Anthlode a écrit

[

Pour l'instant, aujourd'hui j'ai pris 300mg, je ressens un léger manque mais vraiment supportable.. Car faut dire que la veille j'ai carrément abusé, j'ai du prendre 800mg ou 900mg, car j'en prenais machinalement, sans forcément faire attention quand j'en prenais..

La aujourd'hui je me suis fixé une limite de 300mg, je suis bien partit pour réussir, on verra si je craque car avant de dormir j'adore prendre juste 100mg de tramadol, ça me fait passer une nuit complète.

On doit pas avoir le même type de médicament, moi ce sont des 100mg, et c'est pas contenu dans une gélule.

tu prends quelle marque en fait?

Topalgic LP 100mg

Hors ligne

 

T-Leira 
Nouveau membre
000
Inscrit le 28 Aug 2015
21 messages
Salut Théo,

Je suis passé exactement par là . 5 ans de tramadol (découvert suite à  une opération chirurgicale) et j'ai fini addict au point d'avoir besoin de mes 600 Mg/jour. J'ai essayé d'arrêter net ("cold turkey") = grosse connerie. J'ai cru que j'allais mourir pendant tout une nuit.
Je suis donc allé au centre d'addictologie de ma ville, j'habite à  Stockholm et ici c'est un peu different, ils ne m'ont pas gardé car je ne suis toujours pas enregistré dans me pays, mais ils m'ont fait un programme de sevrage, qui consistait à  partir de la dose dont j'avais besoin, en l'occurrence 600Mg, toi si tu peux partir à  300Mg c'est encore mieux, et ils m'ont dit de diminuer chaque semaine, de 100Mg. Ça a donc pris presque 2 mois mais ça a marché, sans heurts!
Aujourd'hui il m'arrive d'en reprendre occasionnellement, car comme toi je suis assez timide et mal à  l'aise en société, mais je vis désormais avec la crainte de retomber dedans, donc je me prépare petit à  petit à  faire une croix définitive dessus smile

Le truc à  prendre en compte sérieusement selon moi, c'est que d'une part il ne faut pas avoir peur de réduire sur une longue durée, au centre ils m'ont dit 100Mg/semaine, mais ils m'ont précisé que d'habitude quand ils traitent quelqu'un c'est encore plus long, et d'autre part, c'est personnel, mais je te conseille de te faire un planning de décrochage et t'y tenir rigoureusement, c'est à  dire ne jamais prendre 1Mg de plus quand tu te sens en moyenne forme, ni un Mg de moins quand tu te sens mieux, car il faut que le corps s'habitue bien sûr mais l'habitude psychologique est aussi à  prendre en compte.
Voilà  pour mes conseils, et d'expérience je peux te dire qu'on s'en sort smile Tu sembles assez conscient d'où tu es, ty vas y arriver sans problème!

Hors ligne

 

orbi 
Nouveau Psycho
Belgique
000
Inscrit le 21 May 2015
60 messages

Anthlode a écrit

Je crois que le plus dur dans la baisse de prise de tramadol, c'est le réveil.

Cette sensation d'être mal, d'être fatigué mais mal, vraiment désagréable.

Salut,

C'est sensation est normale, ton taux de tramadol sanguin est bas et l'humeur a tendance a s'améliorer au cours de la journée.

j'ai lu ton post et mon avis va rejoindre ce qui a été écris plus haut, à  savoir de trouver de l'aide auprès d'un addictologue. Pour être passé par là , tu auras probablement une adaptation de ce que tu dois prendre quotidiennement et tu pourras ainsi reprendre le contrôle sur ta consommation.

Hors ligne

 

Anthlode 
Nouveau membre
000
Inscrit le 19 Sep 2015
8 messages
Salut à  tous,

Je reviens vous expliquer brièvement ou j'en suis.

C'est toujours aussi compliqué et il m'est toujours impossible de me détacher du tramadol.

Un jour j'avais réussi à  arrêter net, et j'avais réussi à  tenir (j'ai souffert), mais la je m'imagine pas faire ça, tout simplement parce que je m'en sens pas capable.

Je voulais pas en arriver au point de prendre rendez-vous chez un addictologue, me dire que j'allais m'assoir à  côtés de junkis plein de cocaïne et de meth, mais la je me dis qu'il faut que je le fasse car je n'y arriverai pas tout seul. Puis je me dis que si ces personnes sont la, c'est justement qu'elles veulent s'en sortir aussi.

Bref, je vais franchir le pas prochainement, je vais prendre mon premier rendez vous. Vous savez comment ça se passe en général ?

Merci super

Hors ligne

 

Peinard 
Tramadolé
France
000
Inscrit le 05 Feb 2016
10 messages
Salut Anthlode,

Pour avoir comme toi été accro au Tram, puis avoir arrêté sec et m'y être tenu un temps, avant de finalement repiquer récemment, je pense que tu fais le bon choix en allant te faire aider dans un CSAPA.
Faut pas avoir peur d'être accompagné, on est pas des super-héros capables de tout encaisser, tout le temps, en même temps.

Une petite remarque au passage, si je peux me permettre, et sans vouloir te brusquer : tu dis ta crainte d'aller t'assoir au milieu de "junkies plein de cocaïne et de meth", mais ne t'inquiète pas, ils vont pas te mordre ; et puis après tout, de notre côté, on est que des "junkies plein de Tramadol", l'important, c'est de se faire aider quand on s'y sent prêt, peu importe de quoi on est "plein" smile

Je laisse quelqu'un de plus calé que moi sur l'accompagnement en addicto te répondre, bon courage pour la suite, fais-toi aider, et prends soin de toi ! smile

Peinard.

"Ne prie pas Dieu, enfoiré d'hypocrite ! Prie à  ce à  quoi tu crois ! Adresse tes prières au Vide ! Au Néant ! À Notre Dame du Vide !" in "Notre Dame du Vide", Tony O'Neill.

Hors ligne

 

Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
000
Lieu: அருணாச்சல
Inscrit le 26 May 2015
3328 messages
L'addiction qu'elle soit à  la coke, la meth ou le tramadol est l'addiction... Et oui l'aide est la meilleure chose qu'on puisse recevoir si on souhaite retrouver son indépendance. Il faut savoir donner son aide et tout autant la recevoir lorsqu'on en a besoin, on en a tous besoin à  un moment ou un autre et avoir l'humilité de l'accepter nous évitera bien des déboires. D'autre part tu risques de rencontrer plus de gens qui te ressemblent que d'effrayants-junkies-comme-dans-les-films... Brrr des junkies avec le nez plein de poudre et des mains pleines de doigts! N'est-ce pas l'image de toi dans sa version pleinement assumée qui te fais peur?

Dernière modification par Syam (07 février 2016 à  01:02)


Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Etude sur confinement et consommation d'alcool, tabac et cannabis
    08 avril 2020Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    Il y a 3jCommentaire de Sufenta (37 réponses)
     Appel à témoignage 
    Arrivez vous toujours à trouver vos prods à l'heure du confinement ?
    Il y a 19hCommentaire de Vanni (433 réponses)
     Forum UP ! 
    Nitrazepam (Mogadon) - Mogadon Combien ?
    Il y a 23hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Drogue info - Trip bizarre
    Il y a 16hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Astuces pour arrêter de fumer
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de Elodie84 dans [Tabac et cigarette el...]
     Forum 
    Descente - Absence totale de descente
    Il y a 7mnCommentaire de MrtnRch dans [MDMA/Ecstasy...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Plusieurs questions sur le GBL
    Il y a 8mn
    2
    Commentaire de Yoran dans [GBL, GHB, 1.4-BD...]
    (11 réponses)
     Forum 
    Tor dangereux pour Windows
    Il y a 9mnCommentaire de Lolla dans [Anonymat et sécurité...]
    (3 réponses)
     Forum 
    J'ai besoin d'aide pour différencier toutes les benzos
    Il y a 10mn
    1
    Commentaire de akasun dans [Médicaments psychotro...]
    (7 réponses)
     Forum 
    Qui fume du tabac à pipe dans des cigarettes ?
    Il y a 14mnCommentaire de Drim dans [Tabac et cigarette el...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Craving - Le craving c'est dur
    Il y a 24mnCommentaire de Prototype dans [Cocaïne-Crack...]
    (26 réponses)
     Forum 
    Effets - Vos trip avec le zolpidem.
    Il y a 24mnNouvelle discussion de Dalvos dans [Zolpidem (Stilnox) et...]
     Blog 
    Cannabis - Journal d'un sevrage degressif
    Il y a 2hCommentaire de Drim dans le blog de Drim
    (7 commentaires)
     Blog 
    Maîtresse d'une vie
    Il y a 19hCommentaire de Sleepless dans le blog de Sleepless
    (4 commentaires)
     Blog 
    Déconfite ou défoncée : le yoyo de mes yeux
    Il y a 20h
    1
    Commentaire de cependant dans le blog de cependant
    (4 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer la gravité de votre addiction
    Dernier quizzZ à 14:17
     PsychoWIKI 
    Cocaine, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Bobbybob, Karioka, trixter87 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     La meilleure méthode d'extraction de DMT pour non chimistes : Cyb's Hybrid ATB Salt Tek
    par SillyCone, le 22 May 2020
    Coucou les aminches ! Comme je suis en train de me refaire une petite extraction de mimosa, j'en profite pour vous poster la méthode que j'utilise depuis sa sortie en 2012, traduite par Gogole : Cyb's Hybrid ATB Salt Tek en français A suivre A LA LETTRE, sans changer la moindre virgule. Pas qu...[Lire la suite]
     OnionStrooper - Wiki et conseils
    par Destrooper, le 17 May 2020
    Salut à tous, j'ai créé une page web (disponible uniquement via TOR) afin de faciliter l'accès aux plus nouveaux membres qui veulent naviguer sur le deepweb. Le site regroupe des conseils, informations, tuto, wiki assez complet et vérifié et un côté Deep Fr pour mettre en avant le deep fran...[Lire la suite]
     Avalanche de cannabinoides de synthèse
    par Snap2, le 19 May 2020
    Message que j'ai écrit pour psychonaut.fr mais autant qu'un maximum de monde soit au courant. Sur les deux dernières semaines en Suisse, nous avons eu une augmentation très importante de demandes d'analyses de cannabis coupé à des cannabinoides de synthèse. Sur les 6 premiers mois de 2020, le...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Miam c'est du beau travail :) Subumétha dans [forum] La meilleure méthode d'extraction de DMT pour non chimistes : Cyb's Hybrid ATB Salt Tek
    (Il y a 6h)
    Je vote pour des morceaux de corps humain dans [forum] Est ce que sont des plaquettes de shit ?
    (Il y a 8h)
    +++ j'ai été hospit ss tso 1 traîtée thymo+benzo ds le public: C'EST POSSI dans [forum] Pourquoi ne pas être accepté en HP clinique sous TSO
    (Il y a 10h)
    +1 dans [forum] Conseil pour tentative sevrage radical
    (Il y a 10h)

    Pied de page des forums