Trop de md depuis trops longtemps, peur d'être accro à vie / PsychoACTIF

Trop de md depuis trops longtemps, peur d'être accro à vie

Publié par ,
4292 vues, 9 réponses
Regen33 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 20 Nov 2017
4 messages
Salut tout le monde.

Ayant lu quelques témoignages sur le net, je voudrais vous faire part du mien, parce que je commence à baliser.

En effet, j'ai toujours su que ma conso de md était trop importante, mais c'est en me confrontant à d'autres récits que je me rends compte à quel point.

Donc c'est parti : j'ai 28 ans et j'ai commencé à prendre de la d à 25. Mon parcours est bizarre parce que je n'ai commencé à boire de l'alcool que vers mes 22 ans, et il m'a fallu encore 2/3 ans pour vraiment "faire la fête" et me mettre des cuites régulièrement. Avant ça, je ne buvais strictement rien, ayant la phobie de vomir, et je ne prenais aucune drogue dure. Je ne fumais "que" des joints.

Puis les choses ont évolué, j'ai voulu tester les effets de l'alcool, faire la fête, tout ça (je la fais court), et de file en aiguille, j'ai commencé à aller en boîte, puis j'ai testé la md, par un pote de pote, une nuit dans un club, à 25 ans, donc.
Je me rappellerai toujours de cette soirée, des effets incroyables de cette drogue, surtout pour moi, très timide à l'époque. Tout d'un coup tout le monde était beau, je pouvais danser sur n'importe quelle musique, j'étais avenant avec tout le monde, je n'avais plus de problèmes pour aborder les gens etc. Bref, les effets basiques de la md.

J'ai donc cherché instantanément un plan pour en toper. J'ai trouvé un dealer en boite, acheté un gramme, et tout d'un coup, j'en prenais tous les week ends. Je venais de vivre une rupture sentimentale difficile pour moi, et je ne voyais que ça comme échappatoire.

Lors des mois de septembre et octobre 2014, j'en ai pris 6 fois en 8 semaines (je gardais le compte à l'époque). Et j'augmentais les doses, mettant plus de d dans les paras, prenant parfois deux paras dans la même soirée, et j'en sniffais quelques fois en semaines.
Au bout de ces deux mois, je me suis vite rendu compte que ça avait un effet néfaste sur mon moral.

Alors j'ai voulu "calmer". Dans les mois qui ont suivi, j'essayais de me limiter à une ou deux prises. Mais parfois je craquais, et j'énchaînais deux ou trois week ends de suite ou j'en prenais. J'entrainais certains potes avec moi pour leur faire essayer, parce que je trouvais ça tellement bien, malgré ma première petite prise de conscience.

Et puis je "sombrais" de nouveau vers le début d'année 2015. Je buvais aussi de plus en plus, disons 2 ou 3 grosses cuites par semaine.

Et puis un soir, en rentrant d'une soirée chez un pote en semaine lors de laquelle j'avais du boire une demie bouteille de whysky, quelques jours après être sorti en boîte et avoir pris un para ou deux, je m'effondrais chez moi, sur mon sol, en pleurant comme pas possible. Mon humeur était instable au possible et je savais que c'était lié à la md.
C'était ma "deuxième" prise de conscience.

A ce moment là, je savais qu'il fallait que je fasse une pause, alors j'arrêtais la d pendant 5 semaines. Mon arrêt le plus long à ce jour.

Au bout de ce laps de temps, je retombais dedans. Je me sentais mieux, alors j'en re topais, et j'en reprenais régulièrement, toutes les deux ou trois semaines.
Jusqu'à l'été 2016 je faisais ça.

Puis venait donc cet été, et la j'y allais encore plus fort, en reprenant tous les week ends, et c'est définitivement là ou je perdais le pieds, ne me souvenant même plus quand est ce que j'en avais pris exactement : je lâchais, je commençais même à faire quelques black outs à cause de quelques gros taz ou para trop chargés.
Mon humeur était toujours basse, mais je ne voyais pas d'aggravation, donc je me disais, connement : "fuck off, j'en prends quand j'en veux, ça change rien".
De nature dérpimée depuis très longtemps, je suis habitué à une certaine humeur morrose.

Après cet été, je continuais à en prendre tous les 2/3 semaines, jusqu'à que je me fasse la réflexion que cela faisait trop longtemps, qu'il fallait que je calme drastiquement cette consommation.
Alors au début de l'année 2017, je m'étais dit que je n'en prenais "que" une fois par mois. Ce que je réussissais à faire pendant quelques temps, sauf qu'en fait, j'en topais un fois par mois, mais quand je le faisais, c'était plusieurs paras, et du coup je m'accordais une semaine ou j'en prenais, c'est à dire : "j'en ai pas pris pendant un mois, là je vais en prendre ce soir, puis je finirais ce que j'ai topé dans la semaine".

Et puis récemment, depuis le mois de septembre de cette année en fait, j'ai de nouveau "craqué" : j'ai commencé à traîner avec des gens plus jeunes que moi, des amis d'amis, et j'ai enchaîné les soirées, avec de la md toutes deux semaines minimum. Et les semaines ou j'en prends pas, je prends de la coc, ou je ne sais quelle drogue chimique qu'on me propose. Sans compter les multiples cuites à l'alcool.

Et je me retrouve à 28 ans, donc, dans cet état là : plus de 3 ans que j'ai commencé cette drogue, et pas une seule fois j'ai fait une "vraie" pause. Si je faisais une moyenne de ces 3 dernières années, je dirais que j'en prends toutes les 2/3 semaines. Plus les autres drogues et l'alcool.

Je suis déprimé, je le sais, et je me dis qu'il faut que je n'en prenne pas, mais je n'y arrive pas. Je me retrouve bourré chez quelqu'un et l'opportunité est là et je ne résiste pas.

Je passe des journées entières les lendemains de cuite, dans mon lit, et je commence même à penser au suicide. Et puis 2 jours plus tard ça va mieux et rebelotte.

J'ai lu qu'il fallait espacer les prises d'entre 4 et 6 semaines pour garder un taux de sérotonine normal : je ne l'ai quasiment jamais fait depuis que j'ai commencé à en prendre.
Je commence à avoir peur, parce que je me mets à prendre un anxiolytique quand je me sens mal. J'ai même fait des soirées avec : alcool en énormes quantités, weed, coc, md, re weed et anxiolytiques pour finir.

J'ai eu une nouvelle prise de conscience récemment et c'est pour ça que je voulais m'exprimer.

J'ai un ami qui a le même problème que moi, sauf que lui craque systématiquement quand il est bourré. Moi, ça m'est arrivé ici ou là de dire non. C'est très rare mais ça m'est arrivé. Lui non, et il traîne dans un milieu ou il y a de la drogue dure à foison, et il a un fond déprimé aussi, et je n'arrive pas à lui faire prendre conscience, réellement, du problème. J'ai peur pour lui, j'ai peur pour moi.

Je sais que cette drogue est considérée comme la moins dure des drogues dure, mais j'ai l'impression que j'en sortirais jamais si je n'exprime pas mon sentiment. Et le faire devant des potes complètement défoncés à 7h du matin, ok, mais ça change rien. Je sais aussi que je ne pourrais pas arrêter d'en prendre tout court, qu'il va falloir que je passe par une phase ou j'espace les prises, mais si vous avez des conseils, je suis preneur. Tous les témoignages que j'ai lu et les gens que j'écoute dans la vraie vie, généralement y a ce schéma : ils sont pas bien, ils pètent un plombs et se font quelques mois à la md, coc tout ça, puis ils arrêtent. Moi c'est pas ça, c'est plus sur la durée. Et si j'arrête pas je vais le payer un jour ou l'autre.

Voila, merci pour votre lecture

Dernière modification par Regen33 (20 novembre 2017 à  15:25)

Hors ligne

 

Cobe 
Braindead
1900
Inscrit le 03 Feb 2014
765 messages

Je sais que cette drogue est considérée comme la moins dure des drogues dure

Je sais pas qui t'as dit ça mais la MD est justement une des drogues qui pardonnent le moins si on en abuse, t'as de la chance d'avoir tout tes neurones avec un telle consommation ! big_smile

Sinon en te lisant j'ai l'impression que la seule solution dans ton cas c'est de changer de milieu et de fréquentations... Je sais pas si tu considères tes potes comme des potes de teuf ou de vrais amis mais ils n'ont pas l'air de t'être d'une grande aide pour gérer ta conso alors même que tu craques devant eux. Tu parles de faire la fête mais ça ressemble plus à une excuse pour te retourner la tête régulièrement quand même...
T'as déjà vu un addicto pour ton problème ? Tu prends quoi comme anxio exactement ?

Dernière modification par Cobe (20 novembre 2017 à  16:08)


Mon royaume n'est pas de ce monde

Hors ligne

 

Regen33 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 20 Nov 2017
4 messages

Cobe a écrit

Je sais que cette drogue est considérée comme la moins dure des drogues dure

Je sais pas qui t'as dit ça mais la MD est justement une des drogues qui pardonnent le moins si on en abuse, t'as de la chance d'avoir tout tes neurones avec un telle consommation ! big_smile

Sinon en te lisant j'ai l'impression que la seule solution dans ton cas c'est de changer de milieu et de fréquentations... Je sais pas si tu considères tes potes comme des potes de teuf ou de vrais amis mais ils n'ont pas l'air de t'être d'une grande aide pour gérer ta conso alors même que tu craques devant eux. Tu parles de faire la fête mais ça ressemble plus à une excuse pour te retourner la tête régulièrement quand même...
T'as déjà vu un addicto pour ton problème ? Tu prends quoi comme anxio exactement ?

A l'époque j'avais lu que niveau dangerosité pour le corps humain, la md était une des drogues les moins fortes, dans le sens ou si t'en sniffes pas, ça te nike pas le nez, pas trop l'estomac, etc. Mais oui, je sais que c'est un cliché, disons que c'est "moins pire" que l'héro ou le crack. Après les comparaisons entre les drogues dures sont toujours pas top, étant donné que ça change pour chaque consommateur.
Et oui, dans les connaissances et potes que j'ai autour de moi en ce moment j'avoue que c'est plus des gens que je ne vois que pour me péter la gueule. Enfin pas tous, j'ai quelques potes de longues dates quand même, sur qui je compte et qui sont là pour m'écouter quand j'ai besoin de parler, heureusement, et avec qui j'ai quelques projets, avec qui je fais des soirées sans md ou autre aussi. Mais il y a certaines fréquentations que je vais devoir arrêter, je le sais.
Et non, j'ai jamais vu d'addictologue, je voulais voir un psy y a quelques temps mais j'ai jamais eu le courage de démarcher. 
Pour les anxio je prends de l'alprazolam 0.25mg, j'imagine que c'est quasi le moins fort du marché, c'est ma médecin qui m'avait donné ça quand je lui avais dit que j'en pouvais plus de mon taff, que je buvais trop etc, elle m'avait filé ça et dit d'en prendre une à deux fois par jour, histoire de "décompresser" quelques temps. Je l'ai jamais pris comme ça, j'ai juste essayer une fois pour dormir, ça a marché, et maintenant j'en prends de temps en temps quand je me sens mal ou quand j'ai envie de m'endormir rapidement (ce qui ne m'arrive jamais si je ne suis pas complètement raide ou crevé par quoique ce soit)

Hors ligne

 

DJINS 
Banni
France
100
Inscrit le 15 Jan 2016
114 messages
hello,

Alors je voulais te dire de ne pas trop t'en faire, tu as déjà eu une prise de conscience et c'est pas mal.

Pour te prendre mon exemple, le processus que tu décris a duré pour moi environ 10 ans. A prendre des tazs toutes les 2/3 semaines (pas en semaine par contre) avec des pointes extrêmement excessive de 15 tazs en 15 jours pendant des vacances d"té.
Bref une inconscience totale par rapport au danger et surtout comme toi des phases de dépression, des semaines insignifiantes jusqu'au week end et des remises en questions permanentes.

J'ai 38ans et j'ai commencé en 2001, je pense aujourd'hui etre plus raisonnable, j'en prends 3 fois par an et ca me conviens tres bien puisque désormais je ressens plus un effet stimulant qu'euphorisant.

Je te conseille vraiment pour limiter ta consommation de :

-revoir tes anciens potes qui ne sont pas dans le milieu de la teuf, ca te fera relativiser sur tes propres excès
- Te prévoir pour commencer une bonne soirée par mois, histoire de vraiment bien profiter avec un bon Line up et se dire "cette foi j'ai bien kiffer pas la peine d'en reprendre dans une semaine"
-Te trouver une nana en dehors de ce milieu mais compréhensive a qui tu pourras te confier et te laissera sortir quand vous l'aurez décider
- Te trouver une activité manuelle
-Te remettre au sport

Pendant les prises, essaye de bien attendre ton premier plateau, inutile de redrop ca ne fait qu'empirer les choses et prolonge les soirée inutilement. On ne retrouve jamais l'euphorie du premeir palteau de toute facon. Puis analyse apres chaque soirée si cette prise valait le coup.

A bientot, n'hesite pas en mp si besoin

« L'esprit, c'est comme un parachute. Ca marche mieux quand c'est ouvert. »

Hors ligne

 

Mental Distorsion 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 06 Oct 2015
62 messages
Hello,

Je me retrouve dans ton témoignage.
J'ai commencé la MD à 21 ans et suis très vite monté à une conso hebdomadaire pendant plusieurs années.

Il m'a fallu une bonne dépression et quelques cures pour calmer le jeu... Du moins avec la MD puisque après j'ai basculé ensuite dans la coke et l'héro.

La MD peut être très addictive mais comme l'a dit un psychonaute avant moi, c'est une drogue qui ne pardonne pas niveau cérébral.

Aujourd'hui, j'ai 34 ans et suis désormais 'clean' (ou presque) depuis 2 ans.
Je dis presque parce qu'il m'est arrivé de faire 2 ou 3 écarts coke , ecsta ces dernières années.


Si je dois te donner un seul conseil, consulte un addicto !

Hors ligne

 

Cmy 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 03 Apr 2015
49 messages
Il faut se dire surtout qu'on passe tous un jour ou l'autre devant cette prise de conscience et où on se confronte à une consommation excessive.Accepter que l'on a un problème au niveau de la fréquence ou de la quantité de consommation c'est déjà un premier début vers la voie de la "guérison"!La md effectivement ne pardonnes pas ,pour moi c'est une drogue un peu vicieuse,on ne ressent pas vraiment de dépendance physique ou même d'effets secondaires sur le plan physique,on nique pas son nez ou son estomac,on perds pas ses cheveux ou l'appétit mais c'est bien sur le niveau émotionnelle que la dépendance se joue.La md joue avec la chimie de ton cerveau et c'est en cela qu'elle est dangereuse!Le fait d'être angoissé,déprimé,à bout de nerfs vient aussi d'une consommation trop excessive.Je pense sye dans ton cas il faut te sevrer d'un coup sec c'est ce que j'ai fais: j'ai tout simplement arrêté de sortir,de fréquenter les potes qui consomment ou les lieux de consommation et s'y tenir.Si tu veux continuer à profiter de cette drogue et de ta santé faut faire ce compromis et espacer ses prises sinon tu risques de faire basculer la chimie de ton cerveau irrémédiablement!consulter un addictologue pourrait être une bonne étape aussi rien que pour en discuter!
Bon courage!

Hors ligne

 

Regen33 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 20 Nov 2017
4 messages
Merci pour vos réponses, ça fait toujours plaisir.

De ce que je vois, il faudrait que je contacte un addictologue, je vais essayer de me motiver.
J'entame une période ou je vais essayer de ne pas me bourrer la gueule n'importe quand, histoire de ne pas craquer inutilement alors que je ne l'avais prévu. J'aurais pu picoler ce soir, j'ai dit stop après deux verres.
Je vais essayer aussi de ne faire des soirées qu'avec mes vieux amis qui ne consomment quasiment jamais, j'aurai moins de tentations comme ça. On restera à la bière ou au whysky le week end et aucun ne me "tentera" pour sortir je ne sais ou.
Pour ce qui est des activités, le truc c'est que je fais du sport mais en extérieur, et là le froid revient, du coup je me retrouve cloîtré chez moi, étant de plus au chômage. Et je fais de la musique, je fais quelques concerts et j'aime beaucoup le milieu de la house/electro, j'habite à Bordeaux : y a des occasions tous les week ends. Mais j'ai déjà dit non et je le ferai de nouveau, tant pis si je loupe telle ou telle soirée dans telle ou telle ou telle boîte, j'en ai pas mal profité ces dernières années.

En tout cas c'est cool de votre part. Ca fait relativiser. J'espère que cette énième "prise de conscience" sera la bonne pour moi ^^

Dernière modification par Regen33 (20 novembre 2017 à  21:29)

Hors ligne

 

Intervenant Nuit Blanche 
Psycho sénior
France
800
Inscrit le 04 Mar 2014
1261 messages
Salut Regen33,

Si tu viens poster et écrire ce que tu as écris ici, c'est que tu es prêt je pense pour voir un addicto
Tu as compris le mecanisme de l'addiction, tu sais très bien comment tu fonctionnes, et comment tu peux éviter de consommer mais pourtant tu continue...

J'ai connu ce mécanisme aussi même si je consommais moins (en dosage et fréquence, car j'ai pris de la Mdma durant 6 ans a raison d'une fois tous les mois). Par contre, moi le fait de consommer de la Mdma ne me donnait pas du tout envie de boire de l'alcool. Etant dépressif de base, après 6 ans de conso j'ai bien plongé dans une longue dépression sans vraiment m'en rendre compte, c'est sournois et vicieux. Et comme dit plus haut, c'est un dérèglement de la chimie du cerveau. Ca devient le bordel dans les neurotransmetteurs, les cycles de l'humeur, du sommeil deviennent fragiles !!

J'ai mis des années a retrouver un équilibre. J'ai arrêté en 2000 et ça va mieux mais j'ai encore des séquelles !!!

Je pense que voir un addicto est une bonne idée, mais se faire aider par un psy est une autre bonne idée, avec, bien évidemment, une personne de confiance. L'addicto peux t'aider a comprendre encore plus tes mecanismes de consommation et le psy pourrait t'aider a comprendre pourquoi tu as commencé a consommer et qu'est ce que tu voulais fuir ou expérimenter ?

J'ai tendance a dire que la consommation n'est pas le problème mais déjà une conséquence à un problème antérieur.
Un travail psychologique pourrait te permettre de retrouver des clés, des vécus antérieures a ta consommation pour te motiver à calmer le jeu. Car la, à ce rythme tu vas le payer cher... Attention a toi

Continue d'écrire ici

INB

Dernière modification par Intervenant Nuit Blanche (20 novembre 2017 à  23:19)


Intervenant Nuit Blanche - Action de réduction des risques en milieu festif à  Genève - www.nuit-blanche.ch

Travail photographique personnel : www.regards-et-perceptions.com

Hors ligne

 

Regen33 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 20 Nov 2017
4 messages
Ce n'est pas le fait de prendre de la md qui me donne envie de boire mais l'inverse. D'ailleurs, j'ai passé nombre de soirées lors desquelles j'arrêtais de boire de l'alcool après avoir pris un para, puisque l'effet de la d me "suffisait". Mais bien trop souvent, je pars en mode, "là je touche pas à la md pendant 1 mois", puis une semaine plus tard lors d'un apéro et après quelques verres, je casse mes barrières j'accepte d'en prendre si l'opportunité est là. Donc je dois, déjà, limiter ces putains d'opportunités. Ca va être mon prochain but avant d'aller plus loin.
Je sais que j'ai d'autres soucis et que la prise de drogue, avec cette fréquence, n'en est qu'une conséquence.
Je vous dirai ou j'en suis. Vos témoignages me touchent en tout cas, j'ai vraiment besoin d'entendre des gens me dire ce que peut provoquer une conso forte à long terme, parce que généralement les gens que je rencontre ou ceux dans mon entourage qui tapent des drogues le font soit plus occasionnellement que moi, soit sont plus jeunes et consomment depuis moins longtemps.
Quand j'étais plus jeune, vers les 20 ans, je rêvais un peu cette vie de débauché, de manière un peu malsaine, parce que j'étais quasi agoraphobe, je ne sortais jamais, et les rares potes que j'avais me parlaient de leurs soirées de ouf finies à je ne sais quelle heure de la nuit, et jamais je n'étais intégré à ça. Mais je suis tombé trop fortement dedans, à la première occasion. Je ne pensais pas que la drogue dure était aussi... dure. Le cliché est vrai en fait. Quand on est con on est con.
Il est temps de stopper.

Hors ligne

 

Cmy 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 03 Apr 2015
49 messages
C'est sûr que la réalité n'est pas la même que ce que l'on s'imagine des soirées un peu souterraines!Je connais des personnes qui consomment en pleine inconscience et qui se font des 1g en soirée sans se poser de questions!J'ai peur pour eux surtout à Paris ,la md est devenue tellement banale c'est comme boire un verre et tu penses,comme moi au début,que tu ne pourras plus t'amuser sans!Détrompes toi,je me suis fixée une pause de quatres mois (moi qui pareil consommait une fois par mois et qui n'avait presque jamais autant espacé) et je suis ressortie deux trois fois et j'ai kiffé!Il faut que ta consommation reste récréative et consommer que lors d'occasions choisies,selectionnées ( un artiste que tu kiffes,un événement,un festival et déjà ça te fait patienter).Tu te laisseras moins tenté si déjà tu te fixes une soirée session si je puis dire.Moi par exemple j'irais faire une grosse soirée techno nouvel an à Berlin,là j'ai de quoi patienter!Je peux te dire que quand tu ne prends rien et que tu kiffes le son à mort,tu ressens une certaine fierté à te dire que tu n'as pas forcément besoin de quelque chose pour apprécier le moment présent et surtout tu retrouves une certaine confiance en toi à dire non même si c'est pas facile!Bonne chance ?

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Enquete : Utilisation des outils numériques par les usagers de drogues
    14 juin 2020Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Pendant le confinement avez vous essayé d'arréter ou de baisser v...
    Il y a 9jCommentaire de Weedoo62 (29 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    09 juin 2020Commentaire de newbop (40 réponses)
     Appel à témoignage 
    Arrivez vous toujours à trouver vos prods à l'heure du (post)conf...
    Il y a 1jCommentaire de Punkette (461 réponses)
     Forum UP ! 
    Dosage - Jusquiame
    Il y a 15hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Baser - J ai merde avec le bica ou ma coke est de mauvaise qualite ?
    Il y a 52mnCommentaire de marvin rouge dans [Cocaïne-Crack...]
    (32 réponses)
     Forum 
    Produits de coupe - Infos sur la coupe et pureté de la cocaïne
    Il y a 2h
    2
    Commentaire de Polop dans [Cocaïne-Crack...]
    (48 réponses)
     Forum 
    Effets - On a rien sur le 3cmc hey bien je vais tester pour vous.
    Il y a 2h
    2
    Commentaire de Yotna dans [Cathinones et RC stim...]
    (21 réponses)
     Forum 
    Actualité - OnionStrooper - Wiki et conseils
    Il y a 2h
    3
    Commentaire de TheRealSlimShady dans [Anonymat et sécurité...]
    (21 réponses)
     Forum 
    Drogue info - Comment tromper les chiens renifleurs
    Il y a 2hCommentaire de Chemi971 dans [Cannabis...]
    (7 réponses)
     Forum 
    Ma copine est antiweed
    Il y a 2h
    2
    Commentaire de Viaflie dans [Familles, amoureux(eu...]
    (17 réponses)
     Forum 
    Gérer sa consommation - J'ai baser de la balle (15 gramme en 2 jour) comment redescendre
    Il y a 3hNouvelle discussion de Polop dans [Cocaïne-Crack...]
     Forum 
    Alerte - Les produits RC (en comprimés) en milieu festif
    Il y a 4h
    2
    Commentaire de Régular Psyché dans [Research Chemicals (R...]
    (9 réponses)
     Blog 
    (4-HO-MET) Métocine, la rando hallucinée
    Il y a moins d'1mn
    3
    Commentaire de konohamaru dans le blog de Ocram
    (3 commentaires)
     Blog 
    Photothèque de FDL
    Il y a 4h
    3
    Commentaire de FrenchDrugsLover dans le blog de FrenchDrugsLover
    (26 commentaires)
     Blog 
    3mmc
    Il y a 9hCommentaire de Yotna dans le blog de ralph69
    (2 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur l'histoire de la réduction des risques
    Dernier quizzZ à 01:31
     PsychoWIKI 
    Cannabis, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Enora nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     1P-LSD 200ug, "When the Rain Begins to Fall"
    par Johan89, le 23 Jun 2020
    A la vue des événements et de ce que m’évoque ce trip, j’ai décidé de donner un titre à ce récit : « When the Rain Begins to Fall » (en référence au titre de Pia Zadora, Jermaine Jackson). A propos de moi : Homme, 1m86, environ 70kg, aucune tolérance au LSD au moment de la prise, pa...[Lire la suite]
     Les psychiatres
    par plotchiplocth, le 17 Jun 2020
    Merci beaucoup pour ta réponse et toutes ces sources (il va me falloir un tout petit peu de temps pour les digérer ;) ) Bien que la philosophie AA soit fortement populaire, plus dans le continent nord-américain que dans certaines parties du monde, il ne semble pas y avoir de consensus social qu...[Lire la suite]
     Les produits RC (en comprimés) en milieu festif
    par TheRealSlimShady, le 16 Jun 2020
    Bonjour, depuis quelques semaines en Ile de France de nombreux dealos des réseaux type SnapChat proposent du 2-CB ainsi que d'autres produits sous forme de cachetons. Le phénomène n'est pas nouveau néanmoins j'ai dégotté le catalogue du plus grand labo européen de RC. La boîte au Lezard que...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Bien vu. Asso Safe. dans [forum] On a rien sur le 3cmc hey bien je vais tester pour vous.
    (Il y a 5h)
    Je confirme. Herr Starr dans [forum] commande sur un shop
    (Il y a 5h)
    Ca donne envie de triper cette vue.. /Sterling dans [forum] Si vous êtes proche de Toulouse savez vous où pourrait-je trip?
    (Il y a 8h)
    Oxyde de cuivre plutôt MR No dans [forum] Mes champis contaminés ? ;(
    (Il y a 10h)

    Pied de page des forums