Méthadone - partage d'expérience sevrage / PsychoACTIF

Méthadone - partage d'expérience sevrage

Publié par ,
4618 vues, 11 réponses
Anonyme
Invité
salut

javoue que jai pas aml hésité a posté ce message, puis je me lance
j'écris afin de faire pat de mon experience de sevrage

comme je disais lors de ma présentation je suis age de 29ans et a ce jour, je ne prend plus aucune subtance
a l'époque, jai commencé les drogues a 15ans en commencant par des jont  ( beuh et shit ) de manière quotidienne,
puis vers 16ans jai découvert le monde des teuf, jai donc pendant un temps  testé chaque weekend taz, lsd, kétamine bref tous ces prod de teuf
jai ensuite testé l'heroine et la sa a commencer a ce corcer, jai commencer a la taper en IV et sa y est j'tais prise dedans, dépendance , qui va ofrcement entrainé tout un tas d'autre medoc pour calmer les manques, nombreux benzo, alcool puis d'autre medoc genre artane histoire de se défoncer un peu
et faud aussi préciser que en parallele de l'hero, je prenais aussi du speed et de la coke et quelque taz de temps a autre

au bout de 5ans de prods et de nombreuse déconvenue, failli y passer plusieur foie  pour overdose, ou encore des poussière innombrable parce que trop défoncer pour faire gaffe
jai décider d'aller dans un centre pur trouver une subsitution, au départ jai commencer avec du subutex, mais sa convenais pas parce que j'tais trop attaché a la seringue du coup je l'injestais et franchement cest pas le top
du coup je suis passé a la métha alors niveau dosage jai commencer jétais a 90Mg, tout en conservant un traitement de benzo

a ce moment la niveau hero, c'etais bon javais vraiment décider d'en finir du coup je me maintenais a la métha, sans écard, par contre je continuais avec le speed et la coke
defois a la seringue me manquais tellement que je prenais la coke en IV fache-non-non

puis je suis tombé enceinte en 2006, pendant tout ma grossesse pas du tout de drogue, juste mon traitement de métha, javais dimunué d'ailleur jétais maintenant a 70 et avec l'arrivé de notre fille j'étais poser et ne prenais plus du tout de drogue
sauf que la vie nous joue parfois de tres mauvais tour, jai perdu ma fille lorsqu'elle avait trois mois, elle est décédé de mort subite donc une chose totalement imprévisible,
paix a son, ame elle avait décidé de resté un ange

je nai grace a dieu pas eux le temps de replonger puisque j'apprenais quelque jour apres que j'étais enceinte
en 2007 ma seconde fille naissait:|

sauf que lorsqu'elle a eu 3 mois ja péter les plombs ( plus tard un psy ma dit que enfait, javais retenue ma douleur pendant ma grossesse et qu'arrivé au cap de 3 mois de ma seconde fille tout est sortie... oui peut etre.. )
je suis retomber a mort dans la coke et le speed, soit je tapais du crak, soit jinjectais la coke, je tournais  a 3/4 g par jour sans compter tout se que cela peux faire faire parce que pour avoir de la drogue y faut avoir de l'argent donc sa nous fait faire pas mal de connerie mais sur ce point je vais pas m'étaler
au bout d'un an d'érance, je suis retourner au centre qui me suivais a mes tous debut de prise de methadone( parce que bien sur depuis tout ce temps jetais en medecine de ville ) l'infirmière étais super, on ce connaissais, bien, elle connaissais mon parcourt, mon ex mari ( lui aussi sous metha ) bref jai pu vraiment me livrer a elle
elle m'a aidé et convaicue qu'il fallais queje me fasse hospaliser en urgence
elle avait raison, je risquais de tout perdre, on aurais pu m'enlever ma fille et sa c'etais impossible

je me suis donc fait hopositaliser, et la sa été vraiment salvateur, je me suis rendue que je me dirigeais tout droit vers la tombe , que sa n'avais pas de sens parce que javais une fille et que pour elle fallais que je me reprenne.
je suis pas resté longtemps a l'hosto ( je crois une dixaine de jour ) mais c'étais assez pour me faire avancer.
J'ai décider ensuite de m'eloigner quelque temps de toute mes connaissance, jai malheureusement divorcer . Et suis rester loin de ma region
en 2009 jetais encore donc sous metha j'étais mantenant a 60 et ne prenais plus rien dautre
mais je me sentais prise en otage, javais l'impression que mon passé etais trop presant et que je m'ensortirais jamais, je me suis dis cest bon t'arrete la métha
j'ai envoyer la petite chez ma maman, et jai décroché progressivement
je n'ai rien  dis a mon doc a l'epoque parce que je pense qu'il n'aurais pas voulu que je descende si vite, d'une semaine a l'autre je baissais de 20mg en 3semaine jétais a 10 mg
et sur la dernière semaine je prenais 10mg puis doucement sur une semaine jai tout arréter
tout sa ne s'est pas fais sans sous souffrance, pendant tout un mois j'étais quasiment tjs en manque, mais pas non plié en 4 vu que javais quand meme une dose
jai reussi a décroché smiley-gen013

( jai eu juste une fois un raté je pense 1 ou deux mois apres jai pris un peu de coke )
mais depuis maintenant 2012, je ne prend plus aucun produit

je suis contente car c'etais mon objectif, a ce jour je n'ai plus du tout la meme vie, je ne vie plus dans la meme region, jai refais ma vie

jai voulu partager mon eperience parce que parfois quand on est sortie des drogues mais qu'on est tjs sous substitut on peux douter de s'en sortir un jour ( si cest notre but bien sur )
jE me rappel quand j'allais au centre et que je voyais des chef dentreprise de 50ans venir chercher leur metha, je me disais que c'etais a vie quoi...
et bien que si on le veux on peux sen sortir


courage
limportant est d'asumer ses choix
salut

au plaisir d'echanger avec vous
 

Shaolin 
Modératrice
France
300
Inscrit le 20 Sep 2009
3454 messages
Et bien, quel parcours, bravo!!
Tu as fait un sevrage très rapide, heureusement que tu as tenu le choc.
J'avais tenté un sevrage éclair à une époque, mais arrivé à 15mg, ça n'allait plus du tout. Bref...

Je comprends tout à fait ton pétage de câble aux trois mois de ta deuxième fille.
C'est horrible ce que t'as vécu ( j'ai veillé ma fille des nuits entières à cause de cette putain de mort subite) et inconsciemment, tu avais peur que ça se reproduise, c'est logique.
Contente de voir que tu as pu reprendre le dessus (je ne vais pas dire "t'en remettre", car on ne s'en remet jamais, on apprend à vivre avec).
J'ai connu des gens qui avaient perdu leur premier enfant à l'âge de 6 ans, après une méningite foudroyante. Et quand leur deuxième garçon a passé la barre des 6 ans, ils ont enfin pu "revivre". Car avant ça, ils avaient peur que ça se reproduise...

Par contre, je voulais juste reprendre une chose. Tu as choisi d'arrêter la métha et c'est tout à ton honneur, sincèrement.
Perso, après des années à batailler avec mon traitement, à croire que seul l'arrêt de la métha m'aiderait à trouver la stabilité, j'ai décidé de l'accepter, et de la considérer comme un traitement médical efficace qui me convient, et pas comme une drogue.
Pour l'instant (peut être que ça changera), je suis dans une optique de maintenance, et j''ai enfin trouvé la stabilité que je cherchais depuis des années. Mais ça ne m'empêche pas de me considérer comme sortie de la came.

Certaines personnes n'auront pas besoin de la béquille métha pendant longtemps, mais d'autres si. Car en plus de son efficacité par rapport aux opiacés, elle a une fonction "anti-dépresseur" indéniable.
Il ne faut pas penser automatiquement que ceux qui sont sous substitut ne s'en sont pas "sortis" wink
Beaucoup comme moi ont fait le choix de la maintenance, car pas envie de casser un équilibre enfin retrouvé.


Comment allez vous ta fille et toi aujourd'hui? Tu as eu d'autres enfants depuis?
En tout cas, encore bravo pour ton parcours (pourtant semé d'embûches)

Amicalement.

Faut rien regretter... Revendique tes conneries, elles sont à  toi. Et surtout, vis à  fond! On vieillit bien trop vite. La sagesse, ça sera pour quand on sera dans le trou.        Jacques Brel

Hors ligne

 

Anonyme
Invité
Bjr shaolin
cest sur la perte d'un enfant est une blessure irrefermable on apprend juste a vivre avec

jespere ne pas m'etre mal exprimé, en effet vivre sous métha est comme tu as pu le dire un traitement médical et de fait cela prouve qu'on a fait un cheminement pour arrivé a se sortir des drogues...
C'est sur beaucoup de personne vive avec ce traitement et ce sente d'ailleur tres bien comme, sa, comme tu le dis c'est antidepresseur qu'est la métadone, aide a vivre au quotidien
mais cest vrai que pour ma pat cela me renvoyais tjs a ce passé... Apres avec le recul et en voyant ce que un sevrage si brutal peux faire, jme dis que jai eu de la chance de bien men tirer.

cest experience de vie sont au final des point ffort car on parrend de tout et faud se servir de sont passé pour avancé

a ce jour, ma fille a bientot 11ans ( et oui deja, et bientot le college, ) sa ne me ffait pas rajeunir wink
et je me suis remarier et ai eu 2 autres garçon de 4ans et un de 3ans

jai reussi une stabilité de vie et je suis tres bien a ce jour..

Et toi si cest pas indiscret depuis combien de temps tu es sous metha?
jespere que pour toi aussi les chose vont bien

a bientot
salut
 

Mimi 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 20 Feb 2018
92 messages
Blogs
Salut Anonyme,

Merci pour ton témoignage qui peut donner un peu d'espoir pour ceux qui comme moi aimeraient vivre sans traitement.

Si j'ai bien compris tu es passée de 60 mg à rien en un mois ? Hormis un manque physique tu as pas eu des difficultés à faire une sorte de dépression ? Pour dormir aussi ?

Moi j'ai le sentiment que c'est super compliqué qd même.. Avec l'impression que ce sera jamais le bon moment pour arrêter.

Avec un peu de recul je pense qu'il faut vraiment avoir ou construire des sortes de piliers très solides autour de soi (travail, sport, etc) pour pas sombrer dans quelque chose de bien sombre. Je me dis aussi qu'on a pas tous les mêmes appuis finalement.

En ts cas tu as l'air d'avoir pu enjamber ttes ces difficultés et ça fait du bien d'entendre ça. Merci à toi.

Dernière modification par filousky (20 novembre 2018 à  17:37)


La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé. Socrate

Hors ligne

 

Anonyme
Invité

Mimi a écrit

Salut Anonyme,

Merci pour ton témoignage qui peut donner un peu d'espoir pour ceux qui comme moi aimeraient vivre sans traitement.

Si j'ai bien compris tu es passée de 60 mg à rien en un mois ? Hormis un manque physique tu as pas eu des difficultés à faire une sorte de dépression ? Pour dormir aussi ?

Moi j'ai le sentiment que c'est super compliqué qd même.. Avec l'impression que ce sera jamais le bon moment pour arrêter.

Avec un peu de recul je pense qu'il faut vraiment avoir ou construire des sortes de piliers très solides autour de soi (travail, sport, etc) pour pas sombrer dans quelque chose de bien sombre. Je me dis aussi qu'on a pas tous les mêmes appuis finalement.

En ts cas tu as l'air d'avoir pu enjamber ttes ces difficultés et ça fait du bien d'entendre ça. Merci à toi.

bjr mimi, oui cest bien cela, je suis passer en mois de 60mg a rien, jai apres ce mois de sevrage souffert quand meme physiquement pendant encore un mois, et comme tu l'as evoqué oui jai eu des trouble de sommeil mais qui non pas duré trop longtemps
comme tu le dis en effet, apres ce sevrage, jai commancer a faire du sport ( je faiait 2h de vélo par jour + de la muscu au retour ) cela m'a bien aidé et surtout regler mes probleme de sommeil
je n'ai pas subi de periode depressive du tout, mais cest vrai qu'il aud faire attention, car comme dis dans un commentaire plus hait la methadone a un effet antidepressseur qui peut conduire a des etat depressif a son arret

en effet essayer de construire quelque chose en amont peux etre primordiale dans certain cas, et etre quand meme appuyer aussi medicalment ( je ne veux pas encouragé a un sevrage brutal car jai pu lire qu'il pouvait exister des risque mais je trouve quand meme que les doc ont tendance a etre un peu frileux sur ce point et prenne bcp de temps avant de faire baisser les patients )

en tout cas oui , meme avec certaine difficulté il est possible de sortir de la methadone

tu es a quel dosage actuellement? sa fais longtemps que tu es sous TSO,
désolé si je suis indiscète

au plaisir
salut

Dernière modification par filousky (20 novembre 2018 à  17:37)

 

Mimi 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 20 Feb 2018
92 messages
Blogs
Salut Anonyme,

Ça paraît tellement facile qd on t'entend..
C'est cool visiblement t'en as pas trop chié.
C'est encourageant mais moi qui ai juste diminué de 40mg à 20mg ces derniers temps bin j'ai grave galéré donc je me dis putain ms comment elle a fait. T'es restée au lit pendant 2 mois ? T'avais de graves diahr?es, tremblements ? Les jambes qui ont envie de sortir du corps ? On venait te voir ?

Désolée j'ai beaucoup de questions mais comme tu parles pas trop de la galère du sevrage on a le sentiment que c'est pas très compliqué.


Le souci pour moi c'est que je prends des traitements (subu, métha sirop, métha gélule) depuis très longtemps (1er TSO à 18 ans et j'en ai 33). Après pendant ces périodes j'ai eu de longs moments de conso donc on peut pas dire que j'étais tt ce temps uniquement avec TSO.

Donc on va dire que je suis en ce moment à 20 mg ms avec difficulté (je sens que je suis pas confortable)

J'ai lu aussi que des sevrages brutaux comme ça emmènent certains en HP.

Enfin en tout cas merci, ton témoignage dit que c'est possible et même sans déprimer alors que tu as connu des choses difficiles donc c'est encourageant. Peut-être que le mental joue beaucoup ..
Après un sevrage sans déprimer j'ai du mal à me dire que c'est possible pour moi ..
J'étais en train d'imaginer un bébé qu'on veut sevrer du lait, tu lui enlève son biberon bon il pleure pendant des jours..

Je suis ce gros bébé wink

Bisous sobre salut

Dernière modification par filousky (20 novembre 2018 à  17:37)


La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé. Socrate

Hors ligne

 

Anonyme
Invité

Mimi a écrit

Salut Anonyme,

Ça paraît tellement facile qd on t'entend..
C'est cool visiblement t'en as pas trop chié.
C'est encourageant mais moi qui ai juste diminué de 40mg à 20mg ces derniers temps bin j'ai grave galéré donc je me dis putain ms comment elle a fait. T'es restée au lit pendant 2 mois ? T'avais de graves diahr?es, tremblements ? Les jambes qui ont envie de sortir du corps ? On venait te voir ?

Désolée j'ai beaucoup de questions mais comme tu parles pas trop de la galère du sevrage on a le sentiment que c'est pas très compliqué.


Le souci pour moi c'est que je prends des traitements (subu, métha sirop, métha gélule) depuis très longtemps (1er TSO à 18 ans et j'en ai 33). Après pendant ces périodes j'ai eu de longs moments de conso donc on peut pas dire que j'étais tt ce temps uniquement avec TSO.

Donc on va dire que je suis en ce moment à 20 mg ms avec difficulté (je sens que je suis pas confortable)

J'ai lu aussi que des sevrages brutaux comme ça emmènent certains en HP.

Enfin en tout cas merci, ton témoignage dit que c'est possible et même sans déprimer alors que tu as connu des choses difficiles donc c'est encourageant. Peut-être que le mental joue beaucoup ..
Après un sevrage sans déprimer j'ai du mal à me dire que c'est possible pour moi ..
J'étais en train d'imaginer un bébé qu'on veut sevrer du lait, tu lui enlève son biberon bon il pleure pendant des jours..

Je suis ce gros bébé wink

Bisous sobre salut

salut, je pense efectivement que niveau sevrage il est bcp question e mental, en que effet jai jai eu bcp de chance de men tirer indemne parce que comme tu las dis sa peux mener en hp cest pourquoi je nencourage pas du tout le sevrage , trop de risque
néamoin le partage de mon experience permettais en effet dencourager et de dire qu'on peux y arrive

alors pour repondre au question niveau manque, heu si jai souffert physiquement pendant presque 2 mois, le premier lorsque jai baissé dun coup, en effet javais mal de partout , diaréé++
tremblement non, et niveau visite non parce que jaurais pas eu le courage
jai passé en effet pas mal de temps au lit avec quelque atarax en prime pour maider a dormir

a lissus de ce mois quand quand enfin je prenais plus du tout de metha, les symptome du sevrage ont diminué progressivement, pour detaillé un peu jai eu des douleur assez forte pendant 15j apres l'arret total et nveau estomac sa va cetais deja mieu, une deprime a perduré pendant tout cette periode
une foois que physiquement sa allait ieu, jai pu faire du sport sortir et la niveau moral sa allit bcp mieu


apres evidememnt on est pas tous pareil, si tu te sent pas bien a 20mg parfois il vaut mieu réaugmenter un peu ( je sais sa fais cher dentendre sa ) mais de te stabilisé niveau mentall pour ensuite pouvoir abordé le sevrage serreinement
que pense ton doc la dessus
cest clair que souvent se sont les dernier mg de metha les plus dur a se détacher
et puis bcp de personne accepte tres bien le fait davoir cette bequille permanente
mais bon aperemment ton but est d'arreter

et puis peut etre qu'aujourd'hui tu as du mal a baissé mais rien de t'empeche de tester dans quelque semaine ou mois quand tu te sentiras plus alaise.

Q'est ce que tu fais ds la vie, tu bosse, ta des activité quelquonque ( jsais dusport, des arts )
jai entendue aussi pas mal de personne commencer un journal de leurs ressentis et cheminement qui les ont aidé


en tut cas garde bien ton objectif, mais si ce nest pas aussi rapide que tu laimerais
tu vas y arriver

super

et nhesite pas vraiment si je peux taider ou te soutenir avec plaisir d'echanger

Dernière modification par filousky (20 novembre 2018 à  17:39)

 

Mimi 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 20 Feb 2018
92 messages
Blogs
Merci Anonyme pour tes encouragements !

J'ai vu que tu étais passée en Anonyme ça veut dire quoi ?

Moi je pense que je vais y arriver en y allant progressivement la preuve je suis à 20 et maintenant bien stabilisée à ce dosage..

Donc je pense que ça va le faire avec du temps.

Merci pour les conseils.

Bisous

Dernière modification par filousky (20 novembre 2018 à  17:39)


La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé. Socrate

Hors ligne

 

filousky 
Modérateur
France
9400
Inscrit le 14 Dec 2008
10304 messages
Blogs
Bonjour Mimi, Anonyme a demandé officiellement à ne plus être inscrite sur le forum. C'est le pourquoi de son tite : "anonyme". Elle n'a donc plus accès pour te répondre, ce qui peut te contrarier.

Comme je lis que tu es à 20 mg de méthadone et que tu vas doucement, bien stabilisée et que tu crains quand même un peu la fin du parcours.

Depuis 10 ans que je suis modérateur sur ce forum, j'ai vu passer pas mal de gens en fin de parcours méthadone et d'autres qui voulaient à tout prix se sevrer à haut dosage.
Ceux qui ont fait une sortie réussie de leur TSO sont ceux qui sont decendu tout doucement en respectant les 10% par palier, jusqu'à un dosage faible (10 mg au plus) et soit fait un sevrage par la méthode de la bouteille chinoise à 10 mg, soit par des baisses jusqu'à 1 mg et fait le saut de 1mg à zéro avec ou sans passage par du manque léger.

Gardes ta prudence et surtout ne force pas une étape qui ne veut pas passer. Dans ce cas, tu restes le temps qu'il faut au dosage précédent en appliquant le principe de : reculer pour mieux sauter. Tous ceux qui ont suivi ces conseils onty soit réussi le sevrage, soit se sont stabilisés à bas dosage.

Amicalement

Fil

Dernière modification par filousky (20 novembre 2018 à  17:38)


Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

Mimi 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 20 Feb 2018
92 messages
Blogs
Salut Filousky,

Désolée pour le temps de réponse , j'ai repris un taf que j'ai fini fin août ce qui m'a bouffé mon énergie et du coup j'avais moins de temps pour passer sur psychoactif,

Alors merci beaucoup pour le conseil je pense que t'as raison donc pour te donner un peu de mes nouvelles j'ai réussi à me stabiliser à 15 et les 5 mois suivants j'ai décidé de pas rebaisser et là je recommence la baisse donc t'as vu j'y vais tranquilou :-)

Aujourd'hui j'essaie de tenir à 12 et puis hop restabilisation et ainsi de suite . Je pense que je peux y arriver ms ce sera long et j'ai du mal à capter les sevrages secs ça me paraît juste impossible ds mon cas.

En vrai je suis pas loin de la réussite je le sais vu que malgré tt j'y arrive malgré un terreau inapproprié ( social , familial etc).

Le plus chaud pour moi est de me mettre en mouvement ms je gère qd même ms RV assistante sociale . En fait je me rends compte que qd je prends une douche chaude et que je me pousse à bouger bin ça va mieux. ( Pourtant je suis juste passée de 15 à 12 j'ai pas fait un sevrage non+)

En ts cas merci pour ce site parce que j'avoue que malgré ma petite expérience bin j'ai appris des trucs et surtout j'essaie d'être moins dure avec moi même , je me rends compte aussi que je suis forte et que j'ai bravé bcp d'embûches qd j'y pense.

salut

PS : je conseille une vidéo d'un certain Mr ROBINET sur youtube sur l'arrêt méthadone que j'ai trouvé très sensée.

Dernière modification par Mimi (25 octobre 2018 à  16:38)


La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé. Socrate

Hors ligne

 

filousky 
Modérateur
France
9400
Inscrit le 14 Dec 2008
10304 messages
Blogs

Mimi a écrit

( Pourtant je suis juste passée de 15 à 12 j'ai pas fait un sevrage non+)

Tu ne reprends pas la descente en douceur. Tu es restée 5 mois à 15 mg et tu retires 20% d'un coup.
Si ça passe, tant mieux, sinon, plutôt que d'être dans un état insatisfaisant, remontes légèrement à 13 mg, voire à 14 mg. Le but du jeu est de ne pas sentir la diminution ou alors très léger.

Je te conseille vivement d'aller lire le thread sur les sevrages sur lequel prescripteur travaille, donnant clairement notre point de vue sur cette épreuve : Généralités sur le sevrage

Tu as raison, la vidéo du docteur Robinet est assez juste.


Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

Mimi 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 20 Feb 2018
92 messages
Blogs
Je sais pas si je suis ds le vrai ms je pense avoir compris votre point de vue qui rejoint celui de mon médecin, en me disant que je baisse avec des longues périodes de stabilisation.

Donc j'y vais progressivement et je pense y arriver sur du long terme.

Personnellement ma présence sur ce site et les informations que j'ai piochées chez mon med ou Dr Robinet etc ça a pu m'aider à envisager les choses autrement.

De ton point de vue c'est trop de passer de 15 à 12 alors ?

Amicalement

Bien sûr je ne manquerai pas de lire l'écrit de prescripteur:super:

Dernière modification par Mimi (25 octobre 2018 à  21:03)


La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé. Socrate

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    De nouveaux animateurs-trices sur Psychoactif
    Il y a 9jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ?
    31 mars 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Etude sur les problèmes liés à la consommation et au basage du cr...
    Il y a 4jCommentaire de pierre (6 réponses)
     Appel à témoignage 
    Montrez votre matos de vape!
    07 avril 2021Commentaire de NiVuNiConnu (7 réponses)
     Appel à témoignage 
    Témoignez de votre utilisation du CBD ?
    Il y a 1jCommentaire de Jerem563 (34 réponses)
     Forum 
    Petit conseille pour m'aider sevrage hero
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de Julieakil52 dans [Decro - Sevrages... e...]
     Forum 
    Dosage - Quel dosage "fort" pour une femme ?
    Il y a 6mnCommentaire de Sinow dans [LSD 25...]
    (12 réponses)
     Forum 
    Orientation Diagnostique TDAH
    Il y a 10mnCommentaire de NotreSaverAtous dans [Médicaments psychotro...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Expériences - Info sur noid
    Il y a 11mnCommentaire de Abracabrantesque dans [Cannabinoïdes de synt...]
    (7 réponses)
     Forum 
    Usage Recreatif Fervex
    Il y a 19mnCommentaire de anonymo95 dans [Médicaments psychotro...]
    (11 réponses)
     Forum 
    Etude - Appel à témoignage - Le tramadol comme antidépresseur
    Il y a 23mnNouvelle discussion de Azerbarit dans [Tramadol...]
     Forum 
    Expériences - Trip Report LSD (CandyFlip(+Ecstasy))
    Il y a 43mnCommentaire de Chezarad dans [LSD 25...]
    (5 réponses)
     Forum 
    1P-LSD - Pellets 1plsd déconseillés?
    Il y a 48mnCommentaire de Le voyageur dans [RC Psychédéliques...]
    (3 réponses)
     Blog 
    157 jours pour 36 RC
    Il y a 2hCommentaire de supermario64 dans le blog de ectatrip
    (19 commentaires)
     Blog 
    La Condition Pavillonnaire
    Il y a 17h
    7
    Commentaire de Lise-Ergique dans le blog de Morning Glory
    (28 commentaires)
     Blog 
    Compilation PDF de mes recherches en chimie des psychotropes
    Il y a 18h
    2
    Commentaire de HUMA_NOlDS dans le blog de Terson
    (11 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Consommation de crack : problèmes rencontrés
    Dernier quizzZ à 12:58
     PsychoWIKI 
    Usage, abus et addiction à la codéine et au tramadol
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Johnson, Melby, Ailyna, Sinow, ixel, Malikate nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Le reconstructible
    par Psyborg, le 18 Apr 2021
    Bonjour à tous :) Beaucoup d'entre vous utilisent surement des atos ou drippers avec plateau reconstructible. C'est quoi le reconstructible? C'est le fait de faire soi-même ses résistances et cotons, pour avoir la vape que vous souhaitez. Cela vous reviens à beaucoup moins cher, car vous avez s...[Lire la suite]
     TR, une pluie de synesthésie et une explosion de perception
    par fougère, le 30 Mar 2021
    hello, voici le tr de mon premier trip au 1cp-LSD, j’espère qu’il vous plaira S&S : chez mon copain, un peu d’appréhension mais je me sens enfin prête à tester la molécule 19:15 -> prise de 50ug avec mon copain 20:15 -> début de léger effets, pupilles dilatées, chaleur, tremblement,...[Lire la suite]
     Témoignez de votre utilisation du CBD ?
    par Lise-Ergique, le 07 Apr 2021
    Hola, Moi qui détestais fumer de la weed classique, je me suis découvert une vraie affinité pour le CBD il y a de cela quelques mois. J'en pouvais plus de gober des benzos par poignée et d'être malgré tout confrontée à des insomnies carabinées et des crises d'angoisse paralysantes. Fermer l...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    je suis serieux dans [forum] Usage Recreatif Fervex
    (Il y a 32mn)
    excellent tuto! Daane-El dans [forum] Tuto : comment faire un bulk à partir d'un kit "100% mycelium"
    (Il y a 1h)
    Merci pour cet excellent article de marianne dans [forum] Déclaré irresponsable à cause d'une bouffée délirante due au Hash
    (Il y a 2h)
    Pas RDR du tout ça - Sophia dans [forum] Quel dosage "fort" pour une femme ?
    (Il y a 4h)
    Bon rappel, c'est une vraie Girouette ; un opportuniste ! Acid Test dans [forum] macron veut lancer un grand débat sur la consommation de drogue
    (Il y a 4h)

    Pied de page des forums