*Voila pourquoi il ne faut jamais donner de méthadone a un non-consommateur d'opiacés ! / PsychoACTIF

*Voila pourquoi il ne faut jamais donner de méthadone a un non-consommateur d'opiacés !

Publié par ,
4038 vues, 20 réponses
BREIZH AR PEOC'H 
Nouveau Psycho
400
Date d'inscription: 02 Mar 2018
Messages: 109
Blogs

Hors ligne


prescripteur 
Modérateur
10100
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 6781
Je redis encore que l'adage souvent  cité que la dose léthale de Méthadone , chez le sujet naif, est de 1 mg/kg est fausse. La Méthadone peut tuer à beaucoup moins, surtout associée aux BZD et à l'alcool. Ici le décédé aurait pris 10 mg, d'après l'accusée, mais probablement plus que ça. Mais il y a eu des morts à 30 mg !
D'ailleurs lors d'une initiation Methadone, chez des personnes dont on a vérifié qu'ils prenaient des opiacés, on commence à 30 mg pour la première prise.

Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne


BREIZH AR PEOC'H 
Nouveau Psycho
400
Date d'inscription: 02 Mar 2018
Messages: 109
Blogs
Beaucoup d'histoires qui ce ressemble ..des usagers de méthadone ,donnant une dose a un "no vice" opiacés..resultat ..une mort ,et un inculpé qui prend une lourde peine pour homicide involontaire..une 10ene d'années de prison minimum..

Ça serait pas mal qu'ils mettent des affiches dans les CSAPA ou des brochures pour faire de la prévention sur ce sujet..

C'est vite arrivé une connerie pareille...quand un gars consomme depuis longtemps ..qu'il voit que sur lui la métha ne lui fait plus grand chose..il peut ce dire "tien 20mg ça va pas te tuer"...et en fait si ça peut tuer !

https://nantes.maville.com/actu/actudet … 8_actu.Htm

Kentoc'h mervel eget em zaotra !

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11400
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5814
Effectivement, on peut imaginer une campagne de prévention.
Mais vu que les effets de la métha sont assez longs à arriver et qu'ils sont très décevants en termes récré, l'usager sans expérience va être tenté de redrop.

Mais pour moi, il n'y a pas qu'un problème de prévention.

C'est également la faillite de notre système de santé qui brise davantage les plus fragiles que l'on envoie en psy au lieu de demander une surveillance pour prévenir une OD :

Un moment après l’absorption de la méthadone, le jeune homme ne se sent pas bien. « Ils décident alors d’aller à Nautilia (NDLR : établissement médico-social) où la femme se fait suivre. En fin de journée, il n’y a plus de médecin de présent. L’accueil de Nautilia le dirige vers un médecin de garde qui ne peut le recevoir. Au téléphone, il lui conseille d’aller à l’hôpital psychiatrique Pierre-Janet », développe Me Giard. Mais ils ne s’y sont pas rendus, la victime se sentait mieux.

L'urgence première n'était pas psy, tout le monde est passé au travers, il avait besoin d'une surveillance médicale et éventuellement d'un antidote.

Vu qu'elle l'a accompagné car il n'était pas bien, je trouve la condamnation bien lourde pour un drame qui aurait été évité si notre système de santé n'agonisait pas.

Personne ne sera condamné pour cette défaillance.

Je pèse 100 kg et quand j'ai voulu tester la méthadone, la personne substituée m'a recommandé 40 mg pour que je sente quelque chose. (naîf aux opis au moment du test)

Je n'ai pris que 20 mg ce qui était amplement suffisant, même si les effets récréatifs se sont montré limités, j'étais prévenu, je n'ai pas redrop.

Pas d'autre traitement, mais je me suis permis un chouilla d'alcool avec une grande modération dans ce que j'ai considéré être un excès (métha+alcool sur un naïf est un excès par nature)

Si j'avais pris 40 mg, j'aurais certainement gerbé et plus si affinités et je savais que la moindre connerie de dosage en plus de risquer la mort m'entrainerait au moins dans l'inconfort pour 24 heures...

Les usagers oublient parfois qu'ils ont une tolérance élevée et le mécanisme protecteur de leur propre tolérance.

Dernière modification par Mister No (12 mars 2019 à  13:58)


Just say no prohibition !

Hors ligne


BREIZH AR PEOC'H 
Nouveau Psycho
400
Date d'inscription: 02 Mar 2018
Messages: 109
Blogs
prescripteur ,

Si j'ai bien compris ,la dose léthale serait au alentour de 30mg pour un naïf aux opiacés ..et augmentation du risque d'overdose +++ ,si mélanger avec benzodiazépines ou alcools...

Kentoc'h mervel eget em zaotra !

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11400
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5814

la dose léthale serait au alentour de 30mg pour un naïf aux opiacés

Il faut tenir compte de la demie vie et des facteurs d'accumulation, donc 30 mg pour un patient initié correspond à plus dans la réalité après plusieurs jours.
ça dépend aussi de tellement de facteurs dont notre capacité à métaboliser qu'il n'y a pas de règle, juste des constats.

si mélanger avec benzodiazépines ou alcools...

Un peu et surtout beaucoup de THC peut aussi potentialiser la métha sans que le cannabis soit un dépresseur du SNC.
Mais les dépresseur du SNC (alcool, benzo etc) peuvent potentialiser gravement les risques de dépression respiratoire.

Dernière modification par Mister No (12 mars 2019 à  14:14)


Just say no prohibition !

Hors ligne


BREIZH AR PEOC'H 
Nouveau Psycho
400
Date d'inscription: 02 Mar 2018
Messages: 109
Blogs

Mister No a écrit

Effectivement, on peut imaginer une campagne de prévention.
Mais vu que les effets de la métha sont assez longs à arriver et qu'ils sont très décevants en termes récré, l'usager sans expérience va être tenté de redrop.

Mais pour moi, il n'y a pas qu'un problème de prévention.

C'est également la faillite de notre système de santé qui brise davantage les plus fragiles que l'on envoie en psy au lieu de demander une surveillance pour prévenir une OD :

Un moment après l’absorption de la méthadone, le jeune homme ne se sent pas bien. « Ils décident alors d’aller à Nautilia (NDLR : établissement médico-social) où la femme se fait suivre. En fin de journée, il n’y a plus de médecin de présent. L’accueil de Nautilia le dirige vers un médecin de garde qui ne peut le recevoir. Au téléphone, il lui conseille d’aller à l’hôpital psychiatrique Pierre-Janet », développe Me Giard. Mais ils ne s’y sont pas rendus, la victime se sentait mieux.

L'urgence première n'était pas psy, tout le monde est passé au travers, il avait besoin d'une surveillance médicale et éventuellement d'un antidote.

Vu qu'elle l'a accompagné car il n'était pas bien, je trouve la condamnation bien lourde pour un drame qui aurait été évité si notre système de santé n'agonisait pas.

Personne ne sera condamné pour cette défaillance.

Je pèse 100 kg et quand j'ai voulu tester la méthadone, la personne substituée m'a recommandé 40 mg pour que je sente quelque chose. (naîf aux opis au moment du test)

Je n'ai pris que 20 mg ce qui était amplement suffisant, même si les effets récréatifs se sont montré limités, j'étais prévenu, je n'ai pas redrop.

Pas d'autre traitement, mais je me suis permis un chouilla d'alcool avec une grande modération dans ce que j'ai considéré être un excès (métha+alcool sur un naïf est un excès par nature)

Si j'avais pris 40 mg, j'aurais certainement gerbé et plus si affinités et je savais que la moindre connerie de dosage en plus de risquer la mort m'entrainerait au moins dans l'inconfort pour 24 heures...

Les usagers oublient parfois qu'ils ont une tolérance élevée et le mécanisme protecteur de leur propre tolérance.

C'est vrai..le jeune aurait pu être sauvé dans cette histoire ..ils ce sont fait balladés de services en services..pour finalement renoncer ..et le résultat est bien triste..


Kentoc'h mervel eget em zaotra !

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11400
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5814
C'est pour cela que je trouve la condamnation lourde même si je n'aurais pas plaidé la relaxe.
Une hospitalisation et une surveillance renforcée aurait évité ce drame.
L'orientation en secteur psy parait inadaptée et c'est certainement pour cette raison qu'ils ont renoncé.
Inadaptée et révélatrice.

Just say no prohibition !

Hors ligne


BREIZH AR PEOC'H 
Nouveau Psycho
400
Date d'inscription: 02 Mar 2018
Messages: 109
Blogs
"Alors qu’elle sortait de détention dix jours avant les faits, Mme X est retournée en prison pour purger sa nouvelle peine, dont elle a fait appel."

Le procureur n'a pas trop chercher a comprendre..en vu de son casier judiciaire je pense..

Kentoc'h mervel eget em zaotra !

Hors ligne


prescripteur 
Modérateur
10100
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 6781

Si j'ai bien compris ,la dose léthale serait au alentour de 30mg pour un naïf aux opiacés ..et augmentation du risque d'overdose +++ ,si mélanger avec benzodiazépines ou alcools...

En fait le risque léthal suit une courbe de Gauss ou équivalent. Donc ce n'est pas une dose précise mais un risque qui augmente avec la dose. Donc le risque démarre même peut etre plus bas mais est, à mon avis, deja significatif à 30 mg et, peut etre en effet, à 1mg/kg  tue 100% des consommateurs ou presque . En expérimentation animale on parle de LD50 qui tue 50% des rats ou des lapins, mais évidemment on ne peut pas determiner chez l'homme une LD50 (on peut l'évaluer à la louche dans certains cas).
Amicalement


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne


BREIZH AR PEOC'H 
Nouveau Psycho
400
Date d'inscription: 02 Mar 2018
Messages: 109
Blogs

prescripteur a écrit

Si j'ai bien compris ,la dose léthale serait au alentour de 30mg pour un naïf aux opiacés ..et augmentation du risque d'overdose +++ ,si mélanger avec benzodiazépines ou alcools...

En fait le risque léthal suit une courbe de Gauss ou équivalent. Donc ce n'est pas une dose précise mais un risque qui augmente avec la dose. Donc le risque démarre même peut etre plus bas mais est, à mon avis, deja significatif à 30 mg et, peut etre en effet, à 1mg/kg  tue 100% des consommateurs ou presque . En expérimentation animale on parle de LD50 qui tue 50% des rats ou des lapins, mais évidemment on ne peut pas determiner chez l'homme une LD50 (on peut l'évaluer à la louche dans certains cas).
Amicalement

Merci pour ces précisions.


Kentoc'h mervel eget em zaotra !

Hors ligne


ziggy 
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
1610
Lieu: 66650
Date d'inscription: 21 Jul 2008
Messages: 1815
Blogs

prescripteur a écrit

Je redis encore que l'adage souvent  cité que la dose léthale de Méthadone , chez le sujet naif, est de 1 mg/kg est fausse. La Méthadone peut tuer à beaucoup moins, surtout associée aux BZD et à l'alcool. Ici le décédé aurait pris 10 mg, d'après l'accusée, mais probablement plus que ça. Mais il y a eu des morts à 30 mg !
D'ailleurs lors d'une initiation Methadone, chez des personnes dont on a vérifié qu'ils prenaient des opiacés, on commence à 30 mg pour la première prise.

Amicalement

Sauf que la, il faut lire l'article précisement et en précision. Certes oui la meuf prétend avoir donné une fiole de 10 mg, certes, mais l'analyse toxicologique revele un niveau de metabolite "7 fois supérieur" ce qui est équivalent à une dosage ingérée plutot de 70/80mg.

En plus , on ne retrouve pas de traces d'heroine chez le sujet, alors qu'il était décrit comme en manque le jour meme - sachant que dans les déces de ce type, les prelevements pour les analyses toxicologiques sont fait dans la foulée à l'arrivée à la morgue. Dans le cas de ce jeune, les prelvements ont du etre fait vers 02h du matin.

Tout cela me donne une impression d'un reel manque de sincérité de cette meuf, qui visiblement faisait n'importe quoi.

Mourir avec 10mg de metha meme sous valium - je peux pas y croire.

Dans les années 2000, a l'époque ou moi et mes potes n'étions pas dedans et donc naif, je me souviens de weekend ou l'on se défonçait avec de la metha. On avalait 60mg. C'était assez fort, on dormait à mort.... et effectivement , l'envapement était total... mais 10 mg ? ca fait quoi une équivalent de 5 tramadol ? et puis se surdoser c'est une chose, se tuer par overdose en est une autre...

Cette histoire me parait bizarre et j'ai le sentiment qu'on ne sait pas tout.

Pour le coup, moi qui ait mélé à un homicide involontaire il y a 6 ans pour avoir ramener un meuge à un pote occasionnel, je trouve ca ignoble de mettre 4 ans ferme pour elle...

alors oui elle dit pas tout, oui elle a donné un gros dosage, oui elle aurait pu prendre plus au sérieux la somnolence de son pote, oui elle est redevable d'un charge de non assistance... Mais comment lui en vouloir ? quel tox n'a pas vécu ce genre de situations Dix mille fois par an ? c'est tellement banal de ronfler et somnoler un coup quand on est fracasse, que tout le monde pique du blaire, c'est toujours ce délire la... apres moi sur les rales, j'aurai plus fait gaffe que elle...

Et puis ils ont fait le tour des services toute la journée et apres il allait mieux. Meme si elle a oublié les effets retards d'une prise de metha,  elle a pu facilement penser que la crise était passé...

et puis qu'est ce qui prouve que le deces est strcitement lié a la metha?

4 ans pour ca ??

Juste pour infos, le dealer de Pierrefitte qui, pour ne pas perdre d'argent, a sciemment mis sur le marché une heroine frelatée en 2008 coupé au xanax - a provoqué une vague de 60 OD et 2 morts a pris... 30 mois.

Bertrand Cantat qui a tabassé une meuf a mains nus, 48 coups avec bague metal dont on a retrouvé des morceaux de metal dans le crane fracassé de Marie... a fait moins de 5 ans.

Nicolas C. a tué d'une balle dans la tete un jeune homosexuel de 18ans pour se confronter à l'expérience de prendre une vie . Il aura fait 6 ans.

Donc j'y vois une persecution judicaire de plus contre une usagere de drogues.

PS sous acid (comprendre "au second degré" : apres on ne sait pas tout. On lis cet article. pourquoi la jsutice donne 4 années ferme pour HI c'est souvent beaucoup moins. Peut etre qu'il ya des zones d'ombre. La qualification d'intention de tuer n'est pas retenue - mais rien n'empeche que dans le reel cette histoire soit un meurtre. Peut etre que les faits sont tout autres que ceux retenus par la procédure. On peux s'autoriser à fantasmer n'importe quel scenario qui ne serait pas improbable - la nana de 42ans sortant de prison qui s'attache a ce jeune mec - coup de foudre - et puis 10 jours apres le jeune décide de rentrer dans sa région et de la quitter. Pétage de plomb, meutre passionnel. Le meurtre par empoisonnement est une technique intelligente et décrite en dans l'histoire de la crimino comme l'arme feminime par excellence (le flingue étant l'arme plutot masculine)...

Dernière modification par ziggy (12 mars 2019 à  15:38)


Life on Mars ..........................................

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11400
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5814
Salut,

et puis qu'est ce qui prouve que le deces est strcitement lié a la metha?

D'après tes calculs, 60 ou 70 mg de métha + du ou des valiums pour potentialiser, on arrive finger in the noze à la dose mortelle donnée par Prescripteur et suivant le poids du gars, on peut l'atteindre sans la potentialisation.

Mourir avec 10mg de metha meme sous valium - je peux pas y croire.

Il suffit de quelques jours d’abstinence pour que la tolérance redevienne nulle.
Prescripteur signale bien que la dose de métha était plus élevée, il ne s'en est tenu qu'aux déclaration de l'accusée pour rappeler que d'après son expérience médicale, 30 mg de métha suffisent pour provoquer une OD mortelle, même si il est courant de signaler que la métha est mortelle pour un adulte à partir de 1mg/kg pour un naïf aux opis.
Pourtant, elles peuvent parfois survenir à des doses moindres sans potentialisation avec un dépresseur du SNC.

Donc finalement, je pense que Prescripteur voulait alerter sur le risque d'OD avec juste 10 mg de méthadone potentialisé par du valium ou un autre produit.

La dose donnée soutenue par la défense est déjà une dose dangereuse incluant un risque mortel non nul, ce qui peut paraitre difficile à croire pour un usager qui ne voit finalement que les limites de son propre organisme, des ses propres expériences, mais quand cela fait des années que la personne n'est pas redevenue "naïve" aux opis, ce jugement peut être altéré. Même pour une personne qui va conseiller nettement en dessous d'un mg/kg.

Je voulais juste ajouter que le manque de prise en charge en urgence aux vues des faits relayés par l'article ne m'impose pas une condamnation des pro de la santé qui sont passé à côté de cette nécessité de placer au moins sous observation ce jeune homme, mais certainement le manque de moyens qui a écarté une prise en charge et la surveillance de ses constantes pendant quelques heures, le temps de s'assurer d'une "orientation".

Plus les moyens de santé seront réduits, saturés, plus il y aura des problèmes de prise en charge en situation d'urgence vitale.

Reste que dans un système défaillant, les plus fragiles "qui se mettent eux-même dans la merde" seront davantage privés de soins que des "victimes innocentes".

Nous sommes tous égaux, certains plus que d'autres.

Dernière modification par Mister No (13 mars 2019 à  08:30)


Just say no prohibition !

Hors ligne


ziggy 
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
1610
Lieu: 66650
Date d'inscription: 21 Jul 2008
Messages: 1815
Blogs
Merci pour les précisions
Et bien merci pour les informations, je ne savais pas qu'on pouvait mourir d'un simple surdosage avec 10mg de methadone - cette information me laisse donc penser que dans nos pratiques passées avec mes potes, on a  du froler la catastrophe un certain nombres de fois. Ces soirées d'usage recreatifs ou l'on piquait du blaire, ou ca gerbait et ou les yeux louchaient, c'était tous les weekends , j'ai pas oublié les trous noirs de folie quand on revenait de hollande chargé comme des mules - les premiers soirs étaient assez hard quand j'y repense - puiqu'on partait la bas faire la fete et on partait clean, tolérance en bas.... apres sur le chiffre de 10 mg ce qui me parait un peu étrange c'est que dans tous les protocoles ou je suis allé - par précaution d'usage - on a toujours commencé à 30.... mais effectivement c'est un 30 qui correspond quand meme deja a quelqu'un qui est censé etre en manque - donc ayant régularisé ces consos. Il est certain que ces protocoles ne sont pas écrits pour des débutants et avec la courbe de gauss + le valium, j imagine que le risque "peut" exister dans certaines conditions...  en tout cas a l'époque en debut de carriere dans les années 2000 dans la phase de decouverte, je me souviens avoir rencontré un groupe de meufs en ardeche qui se plaignaient de la qualité de la came et je revois une débarquant avec son sac plein de fiole de 60 : je paie ma tournée ! tout le monde était "naif" et se prenait une ptite 60 pour le plaise + alccol + pétard - les yeux qui louchent - j'ai des souvenirs d'hypersomnolence en pleine activité sexuelle - avec le recul de cette discussion , je me dis qu'on était con bete et qu'on a certainement eu pas mal de chances.... une chance qui a tourné un jour de 2013 ou l'un d'entre nous s'est tué avec des mélanges de ce genre....

sinon tu as raison de signaler la disproportion qu'induit la tolérance dans l'usage - dans ma représentation, j'ai tellement fait d'aller/retour au niveau de la tolérance que je suis extremement prudent sur ca. J'adhere pleinement à cette idée que 48H de privation change deja la donne - et avec la shooteuse ca va encore plus vite.

Bon de toute façon, moi c'est mort je ne dépanne plus personne. Les plans de potes qui me harcelent pour que je les aide à faire leur plan, c'est fini depuis des années... Le pote en manque qui quémande de la metha, si il n'est pas dans un protocole établi, je donne rien. C'est triste mais toute cette répression hallucinante nous pousse au chacun pour soi. Je ne souhaite a personne de vivre le choc du deces d'un super pote depuis 15 ans entouré d'OPJ vicieux culpabilisant cherchant a vous faire tomber pour homicide...
Reputation de ce post
 
pas besoin d'une conda de la justice en plus dans ce cas Peace Mr No

Life on Mars ..........................................

Hors ligne


Recklinghausen 
Modérateur
France
4220
Lieu: dans ma famille. N'y. Y.
Date d'inscription: 09 Mar 2015
Messages: 6185
Salut,

Mes condoléances pour cette personne qui a perdu la vie... Pour rien !!! R.I.P.

Nous avons un système de santé qui va mal...

Une personne sent qu'il a un problème de santé suffisamment sérieux pour en faire part à des professionnels de santé et...

Il se retrouve conviés en service de... Psychiatrie mur

Il semble clair que la personne jugée n'avait peu/pas de connaissance médicale et que son seul repère semblait le CSAPA.

Son " petit ami " n'allant pas bien, c'est là qu'elle l'a donc emmené.

Cette personne qui était emprisonnée jusqu'à peu, a quitté la prison avec un traitement méthadone ( en relais ) mais aucune proposition de kit de Nalscue ne lui fut faite.

Nalscue qui contient de la Naloxone, et qui aurait surement pu sauver cette personne s'il avait été utilisé.

Et qu'il n'a pas été suffisamment expliqué à cette ancienne usagère la dangerosité de certaines interactions médicamenteuses inhérentes à son traitement médicamenteux.

Il n'est évidemment pas question de nier les responsabilités de cette fille dans le décès, ni de refaire l'histoire, mais de sensibiliser sur l'importance de la connaissance, et de son partage.

JE suis persuadé qu'en toute connaissance de cause, elle n'aurait pas partagée son traitement et/ou aurait réagit en entendant " ronfler " son compagnon au matin ( la méthadone à une demie-vie longue ).

Je ne prétends pas non plus qu'il faille mettre en examen Pierre, Paul ou Jacqueline pour je ne sais quel motif...

Mais plutôt que l'information et la connaissance peuvent sauver des vies !!!

J'imagine que si cette personne avait été reçu pour lui expliquer la dangerosité du mélange de la méthadone avec certains médicaments, son utilisation précautionneuse en raison de la possibilité de décéder si le dosage est mal maîtrisé, les risques judiciaires liés au don, voir au vol non déclaré de son traitement,...

Cette histoire n'aurait surement pas connu la funeste fin qui a débouchée sur la perte d'une vie et l'incarcération ( sans compter la responsabilité morale que doit porter cette personne d'avoir priver une personne qu'elle aimait de la vie, qui n'est pas " mesurable " ).

Par extension, nous pourrions nous poser la question de l'accompagnement à la sortie pour les personnes détenues... Mais il y a tant à dire que je ne développerai pas ( le paragraphe sur ce hors sujet serait trop long ).

J'espère que cette triste histoire mènera à une réflexion pour que des actions préventives soient mises en place afin de minimiser au maximum une réitération des faits à travers une histoire similaire.

En ces temps de budget limité, j'ai peur que cette question n'effleure même pas le législateur...

Je me demande néanmoins si la peine infligée aurait été la même s'il s'était agit de Paracétamol et d'Ibuprofène qui avait causé la mort d'un tiers involontairement ( les démarches de la mises en examen pour tenter de soigner son compagnon sont indéniables ) ?

Une pensée aux personnes touchées par le décès de cette jeune personne.


Reck.


PS : le titre aurait pu être : " Voilà pourquoi on ne donne pas ses médicaments à autrui " ( cette règle n'est pas valable que pour les opioides ) !!!

L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.

Hors ligne


prescripteur 
Modérateur
10100
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 6781
Bonjour,

Nalscue qui contient de la Naloxone, et qui aurait surement pu sauver cette personne s'il avait été utilisé.

En fait le Nalscue n'agit que 1 à 1,5 heures max et ne couvre donc l'OD de methadone que pendant cette période. C'est pourquoi le mode d'emploi insiste sur l'appel des secours pour qu'il y ait une pris en charge après la fin de l'effet (1 heure ça passe vite).
Et, si, ce qui est probable, l'hopital l'avait renvoyé de la même manière le Nalscue ne l'aurait pas sauvé.
Je le dis surtout pour que des "proches", confrontés à une OD,  soient bien conscients de cette exigence !!

Pour la dose, Reck parle bien du côté aléatoire du risque.
Pour le traitement, 30 mg chez une personne prenant des opiacés (tel que c'est pratiqué) ne peut pas correspondre à  "LD1" (1 mort pour 100 traitements) ni même à LD0,1 (1 mort pour mille traitements). On se situe donc clairement au bout de la courbe de Gauss dans les probabilités inferieures à 1 pour mille.
Idem pour le récréatif. Une probabilité de mourir de 1/100 (y compris en tenant compte des autres psychotropes) est quasiment suicidaire. C'est pourquoi il faut se placer dans un endroit de la courbe de gauss avec une probabilité de mort quasi nulle, donc avec une dose de départ très faible.

/forum/uploads/images/1552/2000px-standard_deviation_diagram_svg.png

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (13 mars 2019 à  09:48)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne


ziggy 
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
1610
Lieu: 66650
Date d'inscription: 21 Jul 2008
Messages: 1815
Blogs

Une probabilité de mourir de 1/100 (y compris en tenant compte des autres psychotropes) est quasiment suicidaire.

je ne suis pas sur d'avoir compris le sens exact du propos. Tu veux dire par la que c'est un risque deja trop important a ce ratio pour ne pas etre pris en considération et que pour etre sur que personne ne se détruise et perde la vie, il faut se placer a l'extreme de la gaussienne ?


Life on Mars ..........................................

Hors ligne


prescripteur 
Modérateur
10100
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 6781
Oui, prendrais tu la route ou irais tu faire un trek si tu savais avoir une chance sur 100 d'en mourir ?? Je pense qu'une chance sur mille est deja "limite".
Pour donner une idée, imaginons que la dose lethale moyenne est de 60 mg avec un écart type de 20 mg. Cela veut dire que 67% des décès surviennent entre 40 et 80 mg mais 0,6 pour mille à 10 mg, 2% à 20 mg et 4 % entre 20 et 30 mg !
Donc 6% de risque de mourir à 30 mg !!

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (13 mars 2019 à  11:52)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11400
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5814

Donc 6% de risque de mourir

La dernière fois que j'ai pris un tel risque ou relavant de cet ordre de grandeur, c'était pour une intervention chirurgicale en urgence et surtout pas le choix avec un pronostique vital engagé, un risque de péritonite et de scepticémie+++.

La peur ou la raison peuvent-elles nous protéger parfois ?
Je pense que oui, mais c'est plus la raison qui doit l'emporter alors.

Après avec toutes les conneries que j'ai pu faire, je ne jette de caillasse à personne surtout que je sais bien que la peur ou même la raison ne peuvent être un facteur forcé d'évitement de la prise de risque.

Dernière modification par Mister No (14 mars 2019 à  10:53)


Just say no prohibition !

Hors ligne


ziggy 
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
1610
Lieu: 66650
Date d'inscription: 21 Jul 2008
Messages: 1815
Blogs

prescripteur a écrit

Oui, prendrais tu la route ou irais tu faire un trek si tu savais avoir une chance sur 100 d'en mourir ?? Je pense qu'une chance sur mille est deja "limite".
Pour donner une idée, imaginons que la dose lethale moyenne est de 60 mg avec un écart type de 20 mg. Cela veut dire que 67% des décès surviennent entre 40 et 80 mg mais 0,6 pour mille à 10 mg, 2% à 20 mg et 4 % entre 20 et 30 mg !
Donc 6% de risque de mourir à 30 mg !!

Amicalement

Oui mieux vaut rester prudent. Pour le trek, je pense que j'ai tendance à etre optimiste et pour moi 99/100 de succès me laisse penser qu'il y a une chance faible de me foirer. Je crois que les usagers quotidiens de scooter 125 qui font plusieurs kms par jour sur le périphérique parisien ont une chance de 10 à 20% de cartons : j'ai fini par ne plus le faire mais sachant ce risque j'ai quand meme des années durant fait du scooter dans ce contexte... parce qu'on se dit que ca va aller que ca arrive qu'aux autres etc...

donc avec le recul, la maturité et maintenant les 40 bougies que je souffle - je te rejoins je suis d'accord la vie est trop précieuse pour risquer de la broyer sur un jeu de proba et 1/100 c'est déja trop - et si on étend ca à une logique de politique publique, 1/100 en France ca fait presque 1 demi millions de morts ! donc oui c'esst pas acceptable

pour un risque mortel a 6% de la meta 30mg, statistiquement cela ne tient pas vraiment, on peux évoquer un risque potentiel à 6% mais pas un risque réel dans la mesure ou on ne retrouve pas cette proportion car sur les 60 ou 70 000 personnes officiellement sous metha, on enregistre quelques cas d'overdose par an - d'apres l'OFDT ces overdoses sous substitution sont à tres forte majorité en pluri-conso alcool hero valium et forcément dans les situations de mélange, ce n'est plus du tout la meme affaire.

Dernière modification par ziggy (14 mars 2019 à  11:35)


Life on Mars ..........................................

Hors ligne


prescripteur 
Modérateur
10100
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 6781

pour un risque mortel a 6% de la meta 30mg, statistiquement cela ne tient pas vraiment, on peux évoquer un risque potentiel à 6% mais pas un risque réel dans la mesure ou on ne retrouve pas cette proportion car sur les 60 ou 70 000 personnes officiellement sous metha, on enregistre quelques cas d'overdose par an - d'apres l'OFDT ces overdoses sous substitution sont à tres forte majorité en pluri-conso alcool hero valium et forcément dans les situations de mélange, ce n'est plus du tout la meme affaire.

Je n'avais pas précisé en effet mais il s'agit bien de sujets "naifs" aux opiacés qui prendraient une dose de Methadone. Quand je donne l'exemple d'une dose de 70 mg pour un deces chez la moitié des consommateurs il s'agit évidemment de sujets "naifs" (et on retrouve le chiffre souvent cité de 1 mg/kg) et pas des personnes traitées "normalement" à la Methadone, dont c'est à peu près la dose moyenne.

Cela montre bien d'ailleurs l'importance de la tolérance aux opiacés qui permet de prendre en sécurité à 100% ce qui tue 50% au moins des sujets naifs. Et cela explique que beaucoup d'OD surviennent quand on perd la tolérance (prison, sevrage forcé). Je rappelle qu'après une semaine d'arret la tolérance est deja très diminuée.

Quant aux 10 à 20 % de risques de décès pour les scooters sur le périphériques cela voudrait dire que ceux qui se rendent au travail ,en scooter ne tiendraient pas plus d'un mois avant d'avoir un accident. Mais je suppose que tu plaisantais. C'est en effet un trajet qui parait très risqué.
Globalement en Belgique le risque de mort ou accident grave pour les motos/scooter est estimé à 1 (0,91) par million de kilometres parcourus (il est de 0,02 pour les voitures). Même s'il est plusieurs fois plus élevés pour les scooters et sur le périphérique parisien on est au maximum à 10 par million de kilometre.

https://www.bivv.be/publications/@%20Ri … cement.pdf
Amicalement

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (14 mars 2019 à  12:49)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Switch - Methadone, me voilà  !
par @lex, dernier post 04 juin 2014 à  02:53 par @lex
  182
  32
[ Forum ] Faut il prescrire de la methadone pure?
par fafat91, dernier post 07 avril 2010 à  10:05 par Alain Will
  61
  [ PsychoWIKI ] Méthadone et grossesse
  [ PsychoWIKI ] Arrêter la méthadone
  [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
12150 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
10182 personnes ont déja passé ce quizzz !
    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    La violence symbolique chez les usagers de drogues
    30 mai 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Quels sont les meilleurs témoignages sur Psychoactif ?
    25 mai 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Vos markets du DW favoris en ce mois de juin 2019 ?
    Il y a 1jCommentaire de Dapak (91 réponses)
     Appel à témoignage 
    Consommez vous de la cocaïne au travail ?
    Il y a 6jCommentaire de joel92 (25 réponses)
     Forum UP ! 
    Escitalopram - Escitalopram et codéine
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Produits de coupe - Lidocaine comme produits de coupe de la coke
    Il y a 16hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Descente - Je n’ai jamais de descente après la MDMA
    Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de Didilatess dans [MDMA/Ecstasy...]
     Forum 
    Ou acheter son growkit
    Il y a 2hCommentaire de Vivel dans [Psilocybe - Champigno...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Première fois - Demande de conseils. Ayahuasca.
    Il y a 2h
    1
    Commentaire de bestofyaya dans [DMT, changa et ayahua...]
    (11 réponses)
     Forum 
    Agenda - Rencontres Psychohead à Paris le 19 juin à 19h
    Il y a 2h
    2
    Commentaire de Meumeuh dans [Actualités...]
    (28 réponses)
     Forum 
    Baser - Débutant basage
    Il y a 2h
    2
    Commentaire de Meumeuh dans [Cocaïne-Crack...]
    (39 réponses)
     Forum 
    Ingérer - Faire un space cake avec du hash ?
    Il y a 2hCommentaire de Snap2 dans [Cannabis...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - URGENT cherche cure
    Il y a 2hCommentaire de Meumeuh dans [Cocaïne-Crack...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Aspect, gout & odeur - Avis de testeur de moonrock pour expérience
    Il y a 3hCommentaire de Tigerate dans [Cannabis...]
    (4 réponses)
     Blog 
    La violence symbolique chez les usagers de drogues
    Il y a 3h
    12
    Commentaire de Ocram dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
    (11 commentaires)
     Blog 
    Arrêter l'IV
    Il y a 8h
    2
    Commentaire de nofutureorriding85 dans le blog de Thelma
    (11 commentaires)
     Blog 
    De retour de la pharmacie
    Il y a 11h
    1
    Commentaire de Janeplusone dans le blog de Daze
    (22 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer la gravité de votre addiction
    Dernier quizzZ à 02:36
     PsychoWIKI 
    Pregabaline (Lyrica), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Mon "tout savoir sur l'Amanite Tue-Mouche"
     Nouveaux membres 
    Didilatess, nolor, Kyrtus, ZVMV nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     TR~First Acid Trip
    par Tropisme, le 15 Jun 2019
    Bon j'ai enfin reçu mon clavier je vais pouvoir vous conter cette histoire, tout d'abord le contexte le festival Ozora en Hongrie, pour commencer c'était mon tout premier festival de ce genre et ce fùt la plus grande expérience de ma vie et que j'y pense chaque jour depuis je m'y sentais telleme...[Lire la suite]
     Rencontres Psychohead à Paris le 19 juin à 19h
    par Tête de crêpe, le 20 Jun 2019
    Tellement d’accord avec ça. C’est exactement ce que PA m’a permis de parvenir enfin à faire, déculpabiliser. Ça a changé profondément ma façon de consommer. Et ma façon de me positionner face aux gens qui m’entourent et qui eux ne consomment pas. Et enfin, et c’est le plus importa...[Lire la suite]
     Sevrage Subutex 6 mois après
    par De noche, le 16 Jun 2019
    Bonjour! Je viens vous livrer mon expérience de sevrage de Subutex, après un peu + de 10 ans de TSO, aujourd'hui cela fait 6 mois et 6 jours que je vis sans. J'ai commencé l'héro en sniff à 20 ans, en rencontrant mon ex. Au bout d'1 an de rabla quotidienne j'ai commencé à lui piquer du sub...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    J'aime la photo et le vocabulaire ! dans [forum] Trombinoscope
    (Il y a 3h)
    J'approuve dans [forum] J'ai l'impression d'être en dépression...
    (Il y a 4h)
    Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre) dans [forum] TR~First Acid Trip
    (Il y a 5h)
    Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre) dans [forum] Rencontres Psychohead à Paris le 19 juin à 19h
    (Il y a 6h)
    De la part de garycooper et de plotchiplocth dans [forum] Alcool, Valium, Codeine.... 5 jours pour se rattraper?
    (Il y a 7h)

    Pied de page des forums