Consommer h 3 differement quelles sont les possibilité / PsychoACTIF

Consommer h 3 differement quelles sont les possibilité

Publié par ,
1326 vues, 18 réponses
Scoubi 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 27 May 2018
84 messages
Bonjour,
Il y a longtemps que je ne sais plus passer parmi vous et j'en profite pour saluer ceux qui me connaissent...

Cela fait de très nombreuses années que je suis utilisateur et que je fume sur alu...

Mais malheureusement ma santé ne me permet plus du tout au niveau de mes bronches c est devenu vraiment vraiment dramatique....

Je précise aussi que malheureusement je n'ai jamais pu trouver un traitement de substitution qui me conviennent, je les ai essayé tous  je pense et jamais aucun ne m a convenu...

Donc je dois trouvé une alternative absolument...

Je n ai jamais pu sniffer de 3 de la 4 oui et l injection n est pas pour moi de plus les H3 qui court pour le moment ne sont plus fait pour être injecté niveau effet...
Et j oubliais par l anus pas pour moi non plus...

Les deux seul solution qui me reste sont le Waterlining et  d ingérer...

Pour ce qui est d'ingérer de la 3 est-ce que certains d'entre vous ont de l'expérience?? Pour ma part j'ai essayé une deux fois mais pas convaincant du tout... simplement en avalant le produit comme ça peut-être y a-t-il une astuce pour avoir plus d d'effet ???

Pour le waterlining j ai un problème d acidité qui me dérange vraiment....
Quand ça passe ça brûle...
Quelqu'un a-t-il une solution pour souhaite mettre un autre ainsi que de la vitamine C ou du citron qui soit moins acide ou est-il possible tu as ajouté quelque chose ensuite comme du bicarbonate par exemple ou autre afin d'enlever l'acidité mais bien évidemment sans la faire rebasculer ....

Merci d avance.

Hors ligne

 

Aliga 
O
331
Inscrit le 14 Apr 2019
195 messages
Salut à toi l'ami

Là ça me semble compliqué en effet en orale il paraît que la biodisponibilité est très faible et cela met longtemps à monter mais c toi qui vois.

La watertruc me semble à mon avis dans ton cas la meilleure alternative.

C'est vrai que de nos jours le brown n'est pas pratique d'ailleurs les gens confondent H3 et heroine base de nos jours on n'a quasi que de l'héroïne base.

Ta came à toi c'est bien de l'héroïne base ? Elle ne se disous pas dans l'eau ?

Pour tes brûlures j'ai PEUT-ÊTRE une solution :

1 coupe récurrente de la came est la paracétamol et cela brûle le nez alors faudrait pouvoir le virer

LA TECHNIQUE QUI VA SUIVRE NE MARCHE QUE AVEC DE L'HÉROÏNE BASE

tu mets ta poudre dans un philtre à café sur un verre et tu ajoute de l'eau chaude petit peu par petit peu (l'équivalent d'un shooter) le paracétamol et soluble dans l'eau chaude mais pas l'héroïne base.

Ensuite tu fais ce que tu veux de l'eau au fond du verre il y aurra d'ailleurs une minuscule quantité d'hero dedans

Avec le philtres à café sois tu fais sécher la came pour la consommé en sniff sois tu récupère le tout tu ajoute eau + vitamine c et c'est partie pour le waterlingning

B

Hors ligne

 

Scoubi 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 27 May 2018
84 messages

Aliga a écrit

Salut à toi l'ami

Là ça me semble compliqué en effet en orale il paraît que la biodisponibilité est très faible et cela met longtemps à monter mais c toi qui vois.

La watertruc me semble à mon avis dans ton cas la meilleure alternative.

C'est vrai que de nos jours le brown n'est pas pratique d'ailleurs les gens confondent H3 et heroine base de nos jours on n'a quasi que de l'héroïne base.

Ta came à toi c'est bien de l'héroïne base ? Elle ne se disous pas dans l'eau ?

Pour tes brûlures j'ai PEUT-ÊTRE une solution :

1 coupe récurrente de la came est la paracétamol et cela brûle le nez alors faudrait pouvoir le virer

LA TECHNIQUE QUI VA SUIVRE NE MARCHE QUE AVEC DE L'HÉROÏNE BASE

tu mets ta poudre dans un philtre à café sur un verre et tu ajoute de l'eau chaude petit peu par petit peu (l'équivalent d'un shooter) le paracétamol et soluble dans l'eau chaude mais pas l'héroïne base.

Ensuite tu fais ce que tu veux de l'eau au fond du verre il y aurra d'ailleurs une minuscule quantité d'hero dedans ....


Avec le philtres à café sois tu fais sécher la came pour la consommé en sniff sois tu récupère le tout tu ajoute eau + vitamine c et c'est partie pour le waterlingning

Bonjour Aliga,

Merci pour ta réponse.

C est surtout l acidité de la vitamine c ou du citron ... qui me dérange car j ai la chance d avoir des prod relativement pure 30-35%
Pour ce qui et des h3 actuel c est vrai qu elles sont  pas tout a fait des bases et ont la couleur d un pipi de chat comme je dit et plus coca cola comme avant...
Merci d avance si tu peux encore m aider...

Hors ligne

 

Aliga 
O
331
Inscrit le 14 Apr 2019
195 messages

Scoubi a écrit

Aliga a écrit

Salut à toi l'ami

Là ça me semble compliqué en effet en orale il paraît que la biodisponibilité est très faible et cela met longtemps à monter mais c toi qui vois.

La watertruc me semble à mon avis dans ton cas la meilleure alternative.

C'est vrai que de nos jours le brown n'est pas pratique d'ailleurs les gens confondent H3 et heroine base de nos jours on n'a quasi que de l'héroïne base.

Ta came à toi c'est bien de l'héroïne base ? Elle ne se disous pas dans l'eau ?

Pour tes brûlures j'ai PEUT-ÊTRE une solution :

1 coupe récurrente de la came est la paracétamol et cela brûle le nez alors faudrait pouvoir le virer

LA TECHNIQUE QUI VA SUIVRE NE MARCHE QUE AVEC DE L'HÉROÏNE BASE

tu mets ta poudre dans un philtre à café sur un verre et tu ajoute de l'eau chaude petit peu par petit peu (l'équivalent d'un shooter) le paracétamol et soluble dans l'eau chaude mais pas l'héroïne base.

Ensuite tu fais ce que tu veux de l'eau au fond du verre il y aurra d'ailleurs une minuscule quantité d'hero dedans ....


Avec le philtres à café sois tu fais sécher la came pour la consommé en sniff sois tu récupère le tout tu ajoute eau + vitamine c et c'est partie pour le waterlingning

Bonjour Aliga,

Merci pour ta réponse.

C est surtout l acidité de la vitamine c ou du citron ... qui me dérange car j ai la chance d avoir des prod relativement pure 30-35%
Pour ce qui et des h3 actuel c est vrai qu elles sont  pas tout a fait des bases et ont la couleur d un pipi de chat comme je dit et plus coca cola comme avant...
Merci d avance si tu peux encore m aider...

Ah okk je vois et bien dans ce cas il faut que tu trouves en liquide sniffable où l'héroïne base et soluble dedans. Cela dois être écrit sur des sites de chimie.

Le fait que tu es accès à de l'héroïne de bonne qualité ne change rien au fait qu'il ya 99% de chance qu'il y est du paracétamol dedans et le paracétamol arrache le pif pense y


B

Hors ligne

 

Scoubi 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 27 May 2018
84 messages
Oui mais comme les h3 sont pas tout a fait base c est compliqué...
Il faudrait un produit qui neutralise l acidité sans la retransformer...j avais pensé au bicarbonnate mais j ai peur que ca fasse revasculer le truc.
J ai déjà cherché mais en vain.

Hors ligne

 

Aliga 
O
331
Inscrit le 14 Apr 2019
195 messages

Scoubi a écrit

Oui mais comme les h3 sont pas tout a fait base c est compliqué...
Il faudrait un produit qui neutralise l acidité sans la retransformer...j avais pensé au bicarbonnate mais j ai peur que ca fasse revasculer le truc.
J ai déjà cherché mais en vain.

Alors si tu possède de la vrai H3 (à la base la H3 est un sel rendue fumable mais de nos jours les gens confondent avec le brown base afghan) ta came est donc soluble dans l'eau ?

Si oui le problème de L'acide ne se pose pas, reste le problème du paracétamol, est ce que la CWE (cold water extraction) marcherait ? Je ne sais pas en théorie a mon avis je dirais que oui

Après ça je ne sais pas trop peut être acheter de la h4 sur le deep web ?

Est tu sur de ne pas vouloir plugger ?


B

Hors ligne

 

Scoubi 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 27 May 2018
84 messages
Merci pour ta reponses aliga.
Non en effet le plug pas trop pour moi...
Peux-tu me dire d'après toi comment être certain de savoir si on est face à une vrai 3 ou 1 Brown afghan???
Mon sentiment étant que c est un peu un intermédiaire entre les 2....
As tu une astuce pour être certain et quel est selon toi la meilleure extraction pour l une comme pour l autre ??
Merci encore pour ton aide

Hors ligne

 

Aliga 
O
331
Inscrit le 14 Apr 2019
195 messages

Scoubi a écrit

Merci pour ta reponses aliga.
Non en effet le plug pas trop pour moi...
Peux-tu me dire d'après toi comment être certain de savoir si on est face à une vrai 3 ou 1 Brown afghan???
Mon sentiment étant que c est un peu un intermédiaire entre les 2....
As tu une astuce pour être certain et quel est selon toi la meilleure extraction pour l une comme pour l autre ??
Merci encore pour ton aide

La VRAI h3 étant un sel c'est soluble dans l'eau (donc si tu tombe la dessus le problème de l'acidité ne se posse pas)

L'héroïne base elle n'est pas soluble dans l'eau il faut ajouter de L'acide (et soyons franc la grande majorité du brown en europe c'est de l'héroïne base)

Alors pour waterliner ton heroïne base sans l'acidifié il nous faut un liquide non-dangereux pour le corps et que l'héroïne base sois solublile dedans bien sûr (après le liquide en question je ne le connais pas mais il doit forcément exister le monde est grand)

Pour les différencié fais le test de la solubilité dans l'eau

Que veux tu dire par le fait que se sois H3 et base en même temps ?


B

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
10531
Inscrit le 04 Aug 2014
7390 messages

La VRAI h3 étant un sel c'est soluble dans l'eau (donc si tu tombe la dessus le problème de l'acidité ne se posse pas)

L'héroïne base elle n'est pas soluble dans l'eau il faut ajouter de L'acide (et soyons franc la grande majorité du brown en europe c'est de l'héroïne base)

Pour moi, la H3, c'est de la brune, c'est bien une base.
Une fois l'acétylisation de la morphine base, tu obtiens un mélange d'héro et d'acide acétique.
L'ajout de cristaux de bicarbonate de sodium permet au PH de grimper et de cristalliser ton héro, ton brown sugar, ton H3 qui effectivement est une base qui pourra se vaporiser probablement plus facilement avec un peu de caféine.
Mais pour la dissoudre, il faudra de l'acide.
C'est une vieille représentation que j'ai du truc.
Il faut que tu m'expliques la différence que j'ignore totalement entre H3 et Brown sugar. Les deux sont la base extraite dans le jus post acetylisation.
Ou j'ai loupé plein de trucs,va falloir que tu m'expliques.
Acide, base, sel...
Je crois que tu confonds un acide et un sel, mais je connais pas la chimie assez pour me montrer catégorique ou tenter d'expliquer la différence.
Je ne connais pas du tout la chimie.
Et pour l'héro, à part dans mes rêves les plus fous, j'en ai jamais fait. fume_une_joint

Dernière modification par Mister No (25 juin 2020 à  22:25)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
6100
Inscrit le 15 Sep 2006
14713 messages
Blogs

Mister No a écrit

j'ignore totalement entre H3 et Brown sugar.

Pour moi aussi c'est la meme chose.

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
10531
Inscrit le 04 Aug 2014
7390 messages
Le concept de 2.5 est pas si bête, finalement, en premier lieu tu obtiens un mélange d'acide et d'héro.
Liquide et très acide, donc sans l'ajout d'une base, pas consommable, il faut former un sel.
C'est la que tu es à la troisième étape, la première avec de l'héroïne consommable sniffée ou vaporisée telle qu'elle, une fois le sel obtenu.
Ce sel est une base.
C'est dangereux de me laisser faire de la chimie à cette heure. fume_une_joint
Mais au delà de la 3, tu as différentes étapes qui vont jusqu'à la 4 où tu trouveras des poudres plus ou moins claires suivant le degré de purification, qui ne sont pas des bases ni le stade 4 considéré comme le plus abouti avec un rinçage final à l'éther.
Il ne faut pas confondre brown sugar/H3 et une héroïne purifiée mais encore grise ou brune. Bien que soluble directement.

Dernière modification par Mister No (25 juin 2020 à  23:12)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Aliga 
O
331
Inscrit le 14 Apr 2019
195 messages
Pour ceux qui demande à l'origine la différence entre H3 et Base :

À l'ancien temps dans les labo asiatique (car à l'époque il y avais que ça rien en Afghanistan) une fois que les mec avais l'héroïne base sous les yeux ils la convertissais en chlorydrate (sans rien raffiné) tous en y ajoutant les additifs PANDANT la synthèse.

Donc la H3 c'est un chlorydrate rendu fumable (grâce à la caféine) et non raffiné (d'où la couleur brune)

Mais de nos jours le brown qu'on trouve ici n'est pas de fabriquation asiatique c'est juste de la base qui à été coupé par la suite à la caféine (dans la plupart des cas ya des exeption)

D'ailleurs le peu de brown qu'il ya en Asie c'est la h3 de à l'ancienne

Voici un lien très connu dedans il est expliqué ce que je viens de dire :

https://erowid.org/archive/rhodium/chemistry/opium.html

C'est vrai que ce qui se passe en Afghanistan ce n'est pas la même chose je le sais, notre brown que l'on appelle à tord h3 (moi même hein) est de l'héroïne (sur)coupé voilà tout

Mais notre ami à parlé de brown qui n'était pas de la base donc voilà je ne pouvais pas ne pas parler de ça

B

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
10531
Inscrit le 04 Aug 2014
7390 messages

À l'ancien temps dans les labo asiatique (car à l'époque il y avais que ça rien en Afghanistan) une fois que les mec avais l'héroïne base sous les yeux ils la convertissais en chlorydrate (sans rien raffiné) tous en y ajoutant les additifs PANDANT la synthèse.

C'est pas un additif, tu parles du paracétamol que l'on retrouve anydridisé, je ne sais pas si cela se dit.
C'est pas vraiment une synthèse non plus.

Donc la H3 c'est un chlorydrate rendu fumable (grâce à la caféine) et non raffiné (d'où la couleur brune)

J'ai vraiment du mal à suivre cette logique.
La H3 c'est le brown sugar, la première poudre d'héroïne qui apparaît dans le process. Après obtention de la morphine base.
Pour arriver à la 4, il faut suivre différentes étape permettant un raffinage presque parfait.
Si tu foires ou oublie le raffinage ou que tu ne peux pas réaliser des étapes, pour faire court, et que tu obtiens une poudre soluble dans l'eau, de couleur brune ou grise, c'est pas de la 3 et ça ne correspond pas à de la 4, à sa définition. bravo
C'est pas une histoire de chimie, c'est il me semble un problème de vocabulaire. lol
Après chacun appelle brown sugar ce qu'il souhaite appeler ainsi, surtout si c'est de l'héroïne brune.
C'est la qu'apparaît rationnel le concept de 3.5 lol


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Aliga 
O
331
Inscrit le 14 Apr 2019
195 messages
Ma

Mister No a écrit

À l'ancien temps dans les labo asiatique (car à l'époque il y avais que ça rien en Afghanistan) une fois que les mec avais l'héroïne base sous les yeux ils la convertissais en chlorydrate (sans rien raffiné) tous en y ajoutant les additifs PANDANT la synthèse.

C'est pas un additif, tu parles du paracétamol que l'on retrouve anydridisé, je ne sais pas si cela se dit.
C'est pas vraiment une synthèse non plus.

Donc la H3 c'est un chlorydrate rendu fumable (grâce à la caféine) et non raffiné (d'où la couleur brune)

J'ai vraiment du mal à suivre cette logique.
La H3 c'est le brown sugar, la première poudre d'héroïne qui apparaît dans le process. Après obtention de la morphine base.
Pour arriver à la 4, il faut suivre différentes étape permettant un raffinage presque parfait.
Si tu foires ou oublie le raffinage ou que tu ne peux pas réaliser des étapes, pour faire court, et que tu obtiens une poudre soluble dans l'eau, de couleur brune ou grise, c'est pas de la 3 et ça ne correspond pas à de la 4, à sa définition. bravo
C'est pas une histoire de chimie, c'est il me semble un problème de vocabulaire. lol
Après chacun appelle brown sugar ce qu'il souhaite appeler ainsi, surtout si c'est de l'héroïne brune.
C'est la qu'apparaît rationnel le concept de 3.5 lol

Mais merde quoi je donne des liens et tout ça fais trois messages de suite que j'explique le même truc merde

Je te donne le passage du truc où ça parle d'hero base, de hero h3 et d'hero h4 TRADUIT

L'héroïne base d'Asie du Sud-Est est un produit intermédiaire qui peut être converti en une forme fumante (héroïne n ° 3) ou une forme injectable (héroïne n ° 4).

(Fumer de l'héroïne, du chlorhydrate d'héroïne)

Pour fabriquer l'héroïne n ° 3, la base brute est mélangée à de l'acide chlorhydrique, ce qui donne du chlorhydrate d'héroïne. Des adultérants dont la caféine sont ajoutés après cette conversion. Pour chaque kilogramme de base d'héroïne brute, environ un kilogramme de caféine est utilisé. Divers «arômes» tels que le chlorhydrate de quinine ou le chlorhydrate de strychnine peuvent être ajoutés par incréments de 7 grammes ou 14 grammes. Ensuite, le mélange de pâte humide est agité à sec sur le bain de vapeur. L'héroïne sèche résultante n ° 3 se présentera sous forme de grumeaux grossiers. Ceux-ci sont broyés et passés à travers un tamis à mailles # 8 à # 10, et les grains (morceaux) sont ensuite emballés pour la vente. L'ensemble du processus prend environ huit heures et ne nécessite que des compétences minimales. Bien qu'une attention particulière à l'agitation soit nécessaire pour assurer la sécheresse, un homme peut préparer un bloc d'un kilogramme d'héroïne n ° 3 pendant cette période.

La se sont les explications sur la h3 dans le lien entier sa continue avec la h4 est tout

À LORIGINE disponible dans le monde l'héroïne venait du triangle d'or est le classement des h quelque chose à été fais POUR les cames venant du triangle d'or c'est à dire :

H1 = morphine (et non opium)
H2 = heroin base
H3 = heroin CHLORYDRATE non raffiné rendu fumable grâce à l'ajout de caféine ect...
H4 = heroin chlorydrate purifier

À cette époque et c'est encore le cas en Asie l'héroïne base ne passe la porte du labo.

Mais nous européen nous avons de nos jours de la came AFGHAN ce qui n'est absolument pas pareil vu que déjà les mec vendent de la base + tout un tas de came grise et tout qu'on ne sais pas ce que l'on sais donc ce MAUDIT classement ne peut pas être mis en parallèle avec les came afghane.

Après rien n'empêche une came afghane d'être un H3, c'est pour cela que j'ai émis cette hypothèse quand notre amis dis obtenir des brown soluble dans l'eau

Car je le rappelle car ça fais cinquante fois que je le dis ce que tout le monde appel H3 et chez nous bien souvent de l'héroïne base ce qui na rien avoir avec ce qu'est règlement la VRAI H3


B

Hors ligne

 

Aliga 
O
331
Inscrit le 14 Apr 2019
195 messages

Aliga a écrit

Ma

Mister No a écrit

À l'ancien temps dans les labo asiatique (car à l'époque il y avais que ça rien en Afghanistan) une fois que les mec avais l'héroïne base sous les yeux ils la convertissais en chlorydrate (sans rien raffiné) tous en y ajoutant les additifs PANDANT la synthèse.

C'est pas un additif, tu parles du paracétamol que l'on retrouve anydridisé, je ne sais pas si cela se dit.
C'est pas vraiment une synthèse non plus.


J'ai vraiment du mal à suivre cette logique.
La H3 c'est le brown sugar, la première poudre d'héroïne qui apparaît dans le process. Après obtention de la morphine base.
Pour arriver à la 4, il faut suivre différentes étape permettant un raffinage presque parfait.
Si tu foires ou oublie le raffinage ou que tu ne peux pas réaliser des étapes, pour faire court, et que tu obtiens une poudre soluble dans l'eau, de couleur brune ou grise, c'est pas de la 3 et ça ne correspond pas à de la 4, à sa définition. bravo
C'est pas une histoire de chimie, c'est il me semble un problème de vocabulaire. lol
Après chacun appelle brown sugar ce qu'il souhaite appeler ainsi, surtout si c'est de l'héroïne brune.
C'est la qu'apparaît rationnel le concept de 3.5 lol

Mais merde quoi je donne des liens et tout ça fais trois messages de suite que j'explique le même truc merde

Je te donne le passage du truc où ça parle d'hero base, de hero h3 et d'hero h4 TRADUIT

L'héroïne base d'Asie du Sud-Est est un produit intermédiaire qui peut être converti en une forme fumante (héroïne n ° 3) ou une forme injectable (héroïne n ° 4).

(Fumer de l'héroïne, du chlorhydrate d'héroïne)

Pour fabriquer l'héroïne n ° 3, la base brute est mélangée à de l'acide chlorhydrique, ce qui donne du chlorhydrate d'héroïne. Des adultérants dont la caféine sont ajoutés après cette conversion. Pour chaque kilogramme de base d'héroïne brute, environ un kilogramme de caféine est utilisé. Divers «arômes» tels que le chlorhydrate de quinine ou le chlorhydrate de strychnine peuvent être ajoutés par incréments de 7 grammes ou 14 grammes. Ensuite, le mélange de pâte humide est agité à sec sur le bain de vapeur. L'héroïne sèche résultante n ° 3 se présentera sous forme de grumeaux grossiers. Ceux-ci sont broyés et passés à travers un tamis à mailles # 8 à # 10, et les grains (morceaux) sont ensuite emballés pour la vente. L'ensemble du processus prend environ huit heures et ne nécessite que des compétences minimales. Bien qu'une attention particulière à l'agitation soit nécessaire pour assurer la sécheresse, un homme peut préparer un bloc d'un kilogramme d'héroïne n ° 3 pendant cette période.

La se sont les explications sur la h3 dans le lien entier sa continue avec la h4 est tout

À LORIGINE disponible dans le monde l'héroïne venait du triangle d'or est le classement des h quelque chose à été fais POUR les cames venant du triangle d'or c'est à dire :

H1 = morphine (et non opium)
H2 = heroin base
H3 = heroin CHLORYDRATE non raffiné rendu fumable grâce à l'ajout de caféine ect...
H4 = heroin chlorydrate purifier

À cette époque et c'est encore le cas en Asie l'héroïne base ne passe la porte du labo.

Mais nous européen nous avons de nos jours de la came AFGHAN ce qui n'est absolument pas pareil vu que déjà les mec vendent de la base + tout un tas de came grise et tout qu'on ne sais pas ce que l'on sais donc ce MAUDIT classement ne peut pas être mis en parallèle avec les came afghane.

Après rien n'empêche une came afghane d'être un H3, c'est pour cela que j'ai émis cette hypothèse quand notre amis dis obtenir des brown soluble dans l'eau

Car je le rappelle car ça fais cinquante fois que je le dis ce que tout le monde appel H3 et chez nous bien souvent de l'héroïne base ce qui na rien avoir avec ce qu'est règlement la VRAI H3

Et pour les aditifs je parlais (comme c'est dis dans l'extrait que j'ai posté) de caféine/chloroquine tout le bordel mais merde j'ai pris le temps d'écrire "dans les labo asiatique" et toi tu me site lacetylparacetmol trouvé dans de nos jours dans l'héroïne base afghan

Putin je m'énerve mais je vous fille un truc d'une vingtaine de page et vous continuez à dire le contraire


B

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
10531
Inscrit le 04 Aug 2014
7390 messages
[

Southeast Asian heroin base is an intermediate product which can be further converted to either a smoking form (Heroin No. 3) or an injectable form (Heroin No. 4).

C'est le doc que tu as linked.
Pas besoin de 3 pages.
La smocking form reste la smocking form y compris dans le sud est asiatique.
La smocking form ne se dissout pas dans l'eau directement.

Putin je m'énerve mais je vous fille un truc d'une vingtaine de page et vous continuez à dire le contraire

Dernière modification par Mister No (26 juin 2020 à  16:28)

Reputation de ce post
 
On appelle ça un discours de sourd... Comment ?? MR

Just say no prohibition !

Hors ligne

 

marvin rouge 
PsychoHead
5101
Inscrit le 05 Jun 2012
1298 messages
Je n'ai toujours compris la distinction entre base et h3, mes connaissances reste perplexe

Donc Amiga, si tu fais régir du sulfate, ou même du chlorhydrate de morphine, pendant 5h à 85 degree avec de l'anydride acétique.
Ça donne quoi, de la base, ou de l'h3 ?

Et si tu refait réagir, via ac chlo, éther et rinçage au charb actif, c'est de la 4, de la 3 ou dla 3,8 ?
(ou dla 8.6 ? OK je sors..)
Ce que tu appelle h3 c'est dla 4 mal raffiné (passage au charbon actif omis)

Et on parle pas du tar qui est une 3 encore différente du fait de l'utilisation d'ac acétique glacial q I forme du 6mam et du 3 mam avant le diacetylmorphine (pr le 6 m, c'est ce qui fait ce rush si caractéristique de ces cames la (Guerrero style..))

Du chlorhydrate, c'est forcément de la h4, peut importe la couleur, un sel soluble ds l'eau (la c le process et les compétence du chimiste)

Foi de vieil injecteur

Je capte pas cette pseudo distinction


(Dsl je suis taquin, jviens d'avoir mes exams youhou)

Hors ligne

 

Aliga 
O
331
Inscrit le 14 Apr 2019
195 messages
Mais merde quoi c'est écrit noir sur blanc ptain

La H3 EST CENSÉ (car chez nous l'héroïne base et vendu comme de la H3) être un chlorydrate non-rafinné (donc brun) rendu fumable grâce au additif (dont la caféine)

Je vous remets le foutu passage :

L'héroïne base d'Asie du Sud-Est est un produit intermédiaire qui peut être converti en une forme fumante (héroïne n ° 3) ou une forme injectable (héroïne n ° 4).

(Fumer de l'héroïne, du chlorhydrate d'héroïne)

Pour fabriquer l'héroïne n ° 3, la base brute est mélangée à de l'acide chlorhydrique, ce qui donne du chlorhydrate d'héroïne. Des adultérants dont la caféine sont ajoutés après cette conversion. Pour chaque kilogramme de base d'héroïne brute, environ un kilogramme de caféine est utilisé. Divers «arômes» tels que le chlorhydrate de quinine ou le chlorhydrate de strychnine peuvent être ajoutés par incréments de 7 grammes ou 14 grammes. Ensuite, le mélange de pâte humide est agité à sec sur le bain de vapeur. L'héroïne sèche résultante n ° 3 se présentera sous forme de grumeaux grossiers. Ceux-ci sont broyés et passés à travers un tamis à mailles # 8 à # 10, et les grains (morceaux) sont ensuite emballés pour la vente. L'ensemble du processus prend environ huit heures et ne nécessite que des compétences minimales. Bien qu'une attention particulière à l'agitation soit nécessaire pour assurer la sécheresse, un homme peut préparer un bloc d'un kilogramme d'héroïne n ° 3 pendant cette période.


Bon dieu vous savez pas lire j'ai pas des allu merde

B

Hors ligne

 

Aliga 
O
331
Inscrit le 14 Apr 2019
195 messages
Heroin base = heroin base loooool
H3 = chlorydrate d'heroin non raffiné rendu fumable grace au additifs

Opium -> Morphine -> heroin base -> h3
Opium -> Morphine -> heroin base -> h4

Et non

Opium -> Morphine -> h3 -> h4

Je vous mets la totalité du procédé en traduction (et encore une fois on parle des labo asiatique pour qui les dénomination en H à été faite, dans les labo asiatique l'héroïne base n'est pas diffusé sur le marché) :

Ce qui suit est une description étape par étape de l'extraction de morphine dans un laboratoire typique d'Asie du Sud-Est:

1. Un fût d'huile vide de 55 gallons est placé sur des briques à environ un pied au-dessus du sol et un feu est construit sous le fût. Trente gallons d'eau sont ajoutés au tambour et portés à ébullition. Dix à quinze kilogrammes d'opium brut sont ajoutés à l'eau bouillante.

2. Sous agitation, l'opium brut se dissout éventuellement dans l'eau bouillante, tandis que le sol, les feuilles, les brindilles et autres matières non solubles flottent dans la solution. La plupart de ces matières sont extraites de la solution «d'opium liquide» brun clair.

3. De la chaux éteinte (hydroxyde de calcium), ou plus souvent un engrais chimique facilement disponible avec une teneur élevée en chaux, est ajoutée à la solution. La chaux convertit la morphine insoluble dans l'eau en morphénate de calcium soluble dans l'eau. Les autres alcaloïdes de l'opium ne réagissent pas avec la chaux pour former des sels de calcium solubles. La codéine est légèrement soluble dans l'eau et est transportée avec le morphénate de calcium dans le liquide. Dans la plupart des cas, les autres alcaloïdes font partie de la «boue» sédimentaire résiduelle qui vient se déposer au fond du baril de pétrole.

4. Au fur et à mesure que la solution refroidit et après que les insolubles ont précipité, la solution de morphine est extraite du tambour et versée à travers un filtre quelconque. Les sacs de riz en toile de jute sont souvent utilisés comme filtres. Ils sont ensuite pressés dans une presse pour éliminer la majeure partie de la solution des sacs humides. La solution est ensuite versée dans de grandes marmites et réchauffée, mais non bouillie.

5. Du chlorure d'ammonium est ajouté à la solution chauffée de morphénate de calcium pour ajuster l'alcalinité à un pH de 8 à 9, puis la solution est refroidie. En une ou deux heures, la morphine base et la base de codéine non extraite précipitent hors de la solution et se déposent au fond de la marmite.

6.La solution est ensuite versée à travers des filtres en tissu. Tout morceau de base de morphine solide dans la solution restera sur le chiffon. La base de morphine est retirée à la fois de la marmite et des toiles filtrantes, enveloppée et pressée dans un chiffon, puis séchée au soleil. Une fois sèche, la base de morphine brute est une poudre de couleur café.

7.Cette base de morphine `` brute '', connue sous le nom chinois de p'i-tzu dans toute l'Asie du Sud-Est, peut être encore purifiée en la dissolvant dans de l'acide chlorhydrique, en ajoutant du charbon activé, en réchauffant et en filtrant de nouveau. La solution est filtrée plusieurs fois, puis la morphine (chlorhydrate de morphine) est ensuite séchée au soleil.

8. Le chlorhydrate de morphine (toujours teinté de chlorhydrate de codéine) est généralement formé en petits blocs de la taille d'une brique dans une presse et enveloppé dans du papier ou un chiffon. La taille de bloc la plus courante est de 2 pouces par 4 pouces par 5 pouces pesant environ 1,3 kilogramme (3 livres). Les briques sont ensuite séchées pour être transportées vers des laboratoires de traitement d'héroïne.

Environ 13 kilogrammes d'opium, provenant d'un hectare de pavot à opium, sont nécessaires pour produire chaque bloc de morphine de cette taille. Les blocs de morphine sont emballés et emballés pour le transport vers les laboratoires d'héroïne par des messagers humains ou par des bêtes de somme. Les mules Pack peuvent transporter des charges utiles de 100 kilogrammes sur plus de 200 miles de sentiers de montagne accidentés en moins de trois semaines.

La conversion du chlorhydrate de morphine en base d'héroïne est une procédure relativement simple et peu coûteuse. Les produits chimiques nécessaires sont des produits chimiques industriels facilement disponibles. L'équipement est très basique et assez portable. Les laboratoires de conversion de l'héroïne sont généralement situés dans des zones rurales isolées en raison des odeurs révélatrices des produits chimiques du laboratoire. L'anhydride acétique, en particulier, est un produit chimique clé avec l'odeur très piquante des cornichons facilement identifiable.

La synthèse d'héroïne est un processus en deux étapes qui nécessite généralement de douze à quatorze heures. L'héroïne base est le produit intermédiaire. Typiquement, les briques de chlorhydrate de morphine sont pulvérisées et la poudre séchée est ensuite placée dans une marmite à riz en émail ou en acier inoxydable. L'anhydride acétique liquide est ensuite ajouté. Le couvercle du pot est attaché ou fixé, avec une serviette humide utilisée pour un joint. Le pot est soigneusement chauffé pendant environ deux heures, en dessous de l'ébullition, à une température constante de 185 degrés Fahrenheit. Il ne doit jamais bouillir ni devenir si chaud qu'il dégage des fumées. Il est agité par basculement et tourbillonnement jusqu'à dissolution complète de la morphine. L'anhydride acétique réagit avec la morphine pour former de la diacétylmorphine (héroïne). Ce processus d'acétylation fonctionnera avec du chlorhydrate de morphine ou du p'i-tzu (base de morphine brute).

Une fois la cuisson terminée, la casserole est refroidie et ouverte. La morphine et l'anhydride acétique sont maintenant liés chimiquement, créant une forme impure de diacétylmorphine (héroïne). De l'eau est ajoutée à trois fois le volume d'anhydride acétique et le mélange est agité. Du charbon activé est ajouté et mélangé par agitation puis le mélange est filtré pour éliminer les impuretés colorées. Les solides restant sur le filtre sont jetés. Le carbonate de sodium, utilisé à 2,5 livres par livre de morphine, est dissous dans de l'eau chaude et ajouté lentement au liquide jusqu'à ce que l'effervescence cesse. Cela précipite la base d'héroïne qui est ensuite filtrée et séchée par chauffage dans un bain de vapeur pendant une heure. Pour chaque livre de morphine, environ 11 onces de base d'héroïne brute se forment. La base d'héroïne peut être séchée,

L'héroïne base d'Asie du Sud-Est est un produit intermédiaire qui peut être converti en une forme fumante (héroïne n ° 3) ou une forme injectable (héroïne n ° 4).

(Fumer de l'héroïne, du chlorhydrate d'héroïne)

Pour fabriquer l'héroïne n ° 3, la base brute est mélangée à de l'acide chlorhydrique, ce qui donne du chlorhydrate d'héroïne. Des adultérants dont la caféine sont ajoutés après cette conversion. Pour chaque kilogramme de base d'héroïne brute, environ un kilogramme de caféine est utilisé. Divers «arômes» tels que le chlorhydrate de quinine ou le chlorhydrate de strychnine peuvent être ajoutés par incréments de 7 grammes ou 14 grammes. Ensuite, le mélange de pâte humide est agité à sec sur le bain de vapeur. L'héroïne sèche résultante n ° 3 se présentera sous forme de grumeaux grossiers. Ceux-ci sont broyés et passés à travers un tamis à mailles # 8 à # 10, et les grains (morceaux) sont ensuite emballés pour la vente. L'ensemble du processus prend environ huit heures et ne nécessite que des compétences minimales. Bien qu'une attention particulière à l'agitation soit nécessaire pour assurer la sécheresse, un homme peut préparer un bloc d'un kilogramme d'héroïne n ° 3 pendant cette période.

(Héroïne injectable)

Au mélange de base d'héroïne dans le pot, de l'eau est ajoutée à trois fois le volume d'anydride acétique et mélangée par agitation. Une petite quantité de chloroforme est ajoutée. Le mélange est agité puis laissé reposer vingt minutes. Cela précipite des impuretés très colorées et un liquide rouge et gras. La couche d'eau est soigneusement versée et conservée dans un pot propre, laissant la graisse rouge dans le pot. Dans un pot propre, le charbon activé est agité dans la solution aqueuse et filtré pour éliminer les impuretés solides. Les effets décolorants du charbon, associés au traitement au chloroforme, laisseront une solution jaune clair. L'utilisation de charbon de bois est répétée une ou plusieurs fois, jusqu'à ce que la solution soit incolore.

Environ 1,1 kilogramme de carbonate de sodium par 0,5 kilogramme de morphine est dissous dans de l'eau chaude et ajouté lentement au mélange jusqu'à l'arrêt de l'effervescence. Cela précipite la base d'héroïne qui est ensuite filtrée et séchée par chauffage au bain de vapeur. La base d'héroïne est chauffée jusqu'à ce que la sécheresse soit complète, un impératif pour la préparation de l'héroïne n ° 4. La poudre doit être très blanche à ce stade. Si elle n'est pas blanche, la base est redissoute dans de l'acide dilué, traitée à plusieurs reprises avec du charbon activé, reprécipitée et séchée. La pureté et la couleur ultimes du chlorhydrate d'héroïne résultant dépendent en grande partie de la qualité de la base d'héroïne.

Les étapes facultatives suivantes sont parfois prises par des chimistes de l'héroïne qualifiés pour augmenter la qualité.

Pour chaque livre d'héroïne base, 1 100 millilitres d'alcool éthylique sont chauffés à ébullition. La base d'héroïne est ajoutée et agitée jusqu'à dissolution complète. La solution chauffée est ensuite rapidement filtrée à travers un entonnoir Büchner qui a été préchauffé et versé dans un ballon chauffé. Cette filtration à chaud élimine les traces de carbonate de sodium qui restaient dans la base. La solution est rapidement refroidie dans un bain de glace, où elle devient très épaisse; comme la crème glacée. La substance est placée dans une casserole et placée dans un grand réfrigérateur. Un ventilateur est réglé pour souffler à travers la casserole pour provoquer une lente évaporation de l'alcool pendant que la pâte cristallise. Après plusieurs heures, il est filtré sous vide. Le filtrat, l'alcool éthylique pur, est réutilisé. La matière solide, la «base de morphine d'alcool», est en fait une base d'héroïne recristallisée.

Le produit d'héroïne, à base d'héroïne ou à base d'héroïne recristallisée, est pesé. Pour chaque livre de produit solide, 3 000 millilitres d'alcool éthylique, 3 000 millilitres d'éther et 102 millilitres d'acide chlorhydrique concentré sont mesurés. Le solide est dissous par chauffage avec un tiers de l'alcool et la moitié de l'acide. Un autre tiers de l'acide est ajouté et mélangé par agitation. Ensuite, l'acide est ajouté lentement, goutte à goutte, jusqu'à ce que le produit soit complètement converti en chlorhydrate. Deux méthodes de test de ce produit final peuvent être utilisées. Soit une goutte de solution s'évapore sur une plaque de verre propre, ne laissant aucune trace de trouble dans le résidu, soit une goutte de la solution placée sur du papier rouge Congo fait virer le papier au bleu.

Une fois l'acide ajouté, l'alcool restant est agité. La moitié de l'éther est ensuite ajoutée sous agitation et le mélange est laissé au repos pendant quinze minutes. Il doit être examiné avec beaucoup de soin car il est extrêmement volatil et inflammable. Une fois les premiers petits cristaux détectés, l'éther restant est ajouté immédiatement. Le récipient est agité, couvert et laissé reposer pendant vingt minutes à une heure. Le mélange devient presque solide après une heure. À ce stade, il est filtré et les solides sont collectés sur du papier filtre propre. Le papier est enroulé autour des cristaux et placé sur des plateaux en bois, généralement sur de la chaux, pour sécher. Lorsque les cristaux de chlorhydrate d'héroïne pure sont secs, ils sont emballés. Des lots de 5 à 10 kilogrammes sont généralement fabriqués en même temps, le plus gros lot étant estimé à 20 kilogrammes.

B

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Prod (seul) pendant le confinement ?
    Il y a 22hCommentaire de Gluglustipio (85 réponses)
     Appel à témoignage 
    Appel à témoignages : amende forfaitaire
    Il y a 5jCommentaire de Junon (22 réponses)
     Forum UP ! 
    Les infos bancaires d'un RC shop très connu hackées
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Odeur assez forte après récolte de golden teacher
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Sniffer - Vaper, ou augmenter la biodispo en snif de la morphine
    Il y a moins d'1mn
    1
    Commentaire de Acid Test dans [Morphine (Skenan, Mos...]
    (13 réponses)
     Forum 
    Culture - 20j sans pousse et apparition de boules grises
    Il y a 15mnNouvelle discussion de citoyendumonde dans [Psilocybe - Champigno...]
     Forum 
    Actualité - LSD pour un reboot du cerveau
    Il y a 34mn
    1
    Commentaire de Macroscopie dans [LSD 25...]
    (14 réponses)
     Forum 
    Valium et vomissement
    Il y a 40mn
    1
    Commentaire de Gluglustipioo dans [Benzodiazépines...]
    (9 réponses)
     Forum 
    Addiction - Comment ne plus penser au cannabis
    Il y a 55mnCommentaire de Juanbon dans [Cannabis...]
    (11 réponses)
     Forum 
    Usage thérapeutique - Peut être c'est pas une bonne idée mais vaut mieux être sûre quand...
    Il y a 1hCommentaire de Adalana dans [Kétamine et PCP...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Drogue info - Lsd fumé?
    Il y a 1hCommentaire de Cub3000 dans [LSD 25...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Dosage - Dosage et effets HEP N-ETYLOHEPTEDRON
    Il y a 1h
    1
    Commentaire de Nomad Soul dans [Research Chemicals (R...]
    (2 réponses)
     Blog 
    Première fois ecstasy
    Il y a 21mnCommentaire de Hofmann2000 dans le blog de Nirvana2
    (6 commentaires)
     Blog 
    Prise en charge addicto
    Il y a 5hCommentaire de Onlymoi dans le blog de Onlymoi
    (3 commentaires)
     Blog 
    Amour
    Il y a 5hCommentaire de Hofmann2000 dans le blog de Zizanie
    (4 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Etes-vous dépendant au tabac ?
    Dernier quizzZ à 09:42
     PsychoWIKI 
    CBD (Cannabidiol), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Juanbon, skyline76, sadboy2k00 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Présentation 2020
    par GrosDodoZepam, le 26 Nov 2020
    Bonsoir à toute l'équipe et à ses membres ! C'est avec un grand plaisir que je rejoins cette belle communauté, qui s'est avérée précieuse et très utile concernant mes consommations. En effet, lorsque j'ai expérimenté mes premières soirées sous l'emprise d'un quelconque produit, ou lorsq...[Lire la suite]
     Présentation, 25 ans d'alcool
    par plotchiplocth, le 24 Nov 2020
    Salut à toi et bienvenue sur PA.org. J'ai vu que tu avais aussi mis un petit mot dans la partie présentation, mais je prefere te repondre et t'accueillir ici, le contenu étant nettement plus conséquent et riche. Tout d'abord merci beaucoup pour le partage de ton témoignage détaillé, mis en...[Lire la suite]
     TripReport - Un premier voyage galactique sous Salvia
    par Globuleis, le 13 Nov 2020
    La Salvia est là, coincée et serrée dans la douille du bang. J’ai déjà la tête tournoyante de mes deux précédentes prises d’essai. Du haut de mes 18 ans, et de mon expérience encore fines des psychédéliques, la sauge divinatoire me préoccupait depuis déjà quelques temps, et me ques...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    On veut un TR ;) /Cub3000 dans [forum] LSD pour un reboot du cerveau
    (Il y a 2h)
    Yes effectivement il y a une typo - Johan dans [forum] L’ONU RECONNAÎT OFFICIELLEMENT LES PROPRIÉTÉS MÉDICINALES DU CANNABIS
    (Il y a 14h)
    Hé bein, contente de te retrouver en pleine forme, Zaz ^_^ ~MG dans [forum] Vaper, ou augmenter la biodispo en snif de la morphine
    (Il y a 14h)
    Très bon travail, ça fait plaisir à voir ! MikeO' dans [forum] Ma première culture maisons, On ce lance !!
    (Il y a 17h)
    Super continue comme ça, une jolie petite récolte homemade ;-) !!!! Vilreide dans [forum] Ma première culture maisons, On ce lance !!
    (Il y a 21h)

    Pied de page des forums