Doit-on classer le cannabidiol (CBD) comme substance vénéneuse ? - Doit-on classer le CBD comme substance vénéneuse ? / PsychoACTIF

Doit-on classer le CBD comme substance vénéneuse ?

Publié par ,
3722 vues, 29 réponses

Sondage

Doit-on classer le cannabidiol (CBD) comme substance vénéneuse ?

Oui
13% - 3
Non
47% - 11
Va te faire Shampouiner Shelbyville!
39% - 9

Total : 23

Rick
Modérateur
15823
Inscrit le 18 Sep 2018
4017 messages
Blogs
C'était la question du jour : « Pour améliorer la prévention et l’information des usagers, doit-on classer le cannabidiol comme substance vénéneuse en France, à l’instar de la nicotine ? » par Nicolas Authier pour le journal – The conversation 21/ 10 /18



Nicolas Authier est médecin psychiatre, professeur de pharmacologie médicale. Il est directeur de l'Observatoire Français des Médicaments Antalgiques et administrateur de la Fondation Analgesia. Il est membre du Collège scientifique de l'OFDT et président de la Commission des stupéfiants et psychotropes de l’ANSM.

https://theconversation.com/cannabidiol … ent-103112











https://img1.science-et-vie.com/var/scienceetvie/storage/images/1/0/1/101004/cannabis-faut-reguler-usage-cannabidiol_exact1024x768_l.jpg

SCIENCE ET VIE.COM qui glisse un peu* il y a 6 heures

Accueil> Paroles d'experts  > Cannabis : il faut réguler l'usage du cannabidiol *

Spoiler

C'est une substance active du cannabis qui n'est pas interdite, mais pas autorisée non plus : le cannabidiol est en vogue. Epliepsie, troubles mentaux, usage récréatif... Potentiellement, ses usages sont nombreux, mais comportent aussi des risques. L'Etat pourrait gagner à le classer comme substance vénéneuse non interdite, estime le psychiatre Nicolas Authier, professeur à l'Université Clermont Auvergne.

https://www.science-et-vie.com/paroles- … diol-45830


Dans notre  prochain numéro :
Doit on éviscérer les consommateurs d'hortensia ?











Qu'est ce qu'une substance vénéneuse?


Une substance vénéneuse est une substance qui renferme des principes actifs dangereux pour l'organisme. Si elle rentre dans la composition d'un médicament avec un dosage non nocif, elle doit être prescrite précisément. En France, ce sont des médicaments visés par l'article L5144-1 du Code de la santé publique.

Article L5144-1

    Modifié par LOI n° 2014-1170 du 13 octobre 2014 - art. 48 (V)

Des obligations particulières sont édictées par voie réglementaire pour l'importation, la fabrication, l'acquisition, la détention, la vente ou la cession à titre gratuit des substances
ne constituant pas des médicaments vétérinaires, mais susceptibles d'entrer dans leur fabrication :

a) Matières virulentes et produits d'origine microbienne destinés au diagnostic, à la prévention et au traitement des maladies des animaux ;

b) Substances d'origine organique destinées aux mêmes fins à l'exception de celles qui ne renferment que des principes chimiquement connus ;

c) Substances à activité anabolisante, anticatabolisante ou bêta-agoniste ;

d) Substances vénéneuses ;

e) Substances pharmacologiquement actives susceptibles de demeurer à l'état de résidus toxiques ou dangereux dans les denrées alimentaires d'origine animale et pour lesquelles une limite maximale de résidus est fixée dans le tableau 1 de l'annexe du règlement (UE) n° 37/2010 de la Commission du 22 décembre 2009 relatif aux substances pharmacologiquement actives et à leur classification en ce qui concerne les limites maximales de résidus dans les aliments d'origine animale ;

f) Produits dont les effets sont susceptibles d'être à l'origine d'une contravention à la législation sur les fraudes ;

g) Produits susceptibles d'entraver le contrôle sanitaire des denrées provenant des animaux auxquels ils ont été administrés.

Un arrêté conjoint des ministres chargés de l'agriculture et de la santé fixe la liste des produits mentionnés aux f et g.

Ces substances ne peuvent être délivrées en l'état aux éleveurs ou groupements agricoles visés à l'article L. 5143-6, ou détenues ou possédées par ces éleveurs ou groupements, sauf si elles sont destinées à être employées pour des usages agricoles ou phytosanitaires autorisés.

Un décret pris après avis de l'Agence nationale chargée de la sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail fixe la liste et les conditions particulières de délivrance des substances ou des catégories de substances pouvant être utilisées pour fabriquer des médicaments vétérinaires faisant l'objet d'un temps d'attente en application de l'article L. 5141-6.

https://media.giphy.com/media/l0G199PTGPPjC5r20/giphy.gif


Aparté canadien :

A l'heure de la légalisation du cannabis récréatif au canada et la douche de pognon dans les caisses de l'état, on se demande comment interdire le CBD & alimenter le marché parallèle en france ?! respect-2

car comme disait mon grand père:
"la voie de l'ordonnance ou la rue... si t'as pas d'ordo, tu pécho dans la rue"
Un mec visionnaire.

Le ministre ontarien des Finances, Vic Fedeli, explique que toutes les prédictions faites concernant la consommation de cannabis étaient basées sur des données douteuses.

Devinez quoi? Les dealers* nous ont menti! Ils n’ont pas rapporté leurs ventes correctement, imaginez-vous.
    Vic Fedeli, ministre des Finances de l'Ontario

*criminels dans la phrase d'origine
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/11 … on-ontario

pasdebol


https://media.giphy.com/media/URuEc5hnbNIGs/giphy.gif



Dernière modification par Rick (26 octobre 2018 à  16:23)


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org
Gloire à psychoactif et vive les jonquilles

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
10631
Inscrit le 04 Aug 2014
7382 messages
C'est un marché prometteur et durable, tous les requins veulent désormais leur part du trésor cannabis à partir du moment où le marché commence à s'ouvrir.
Les labos, les alcooliers, l'agro alimentaire, les bio-sciences etc, tout le monde tire le tapis.
L'enjeu est tellement énorme que le consommateur va percevoir la vague.
Nous la percevons avec des franchises qui veulent légaliser la vente de cannabis en France avec le taux légal même si symbolique de THC.
Il en ressort que le verrouillage législatif Français est hors la loi, pas les fleurs de cannabis vendues.
Les décisions de justice risquent de se retourner contre la France qui risque des sanctions financières jusque dans la PAC me semble t'il.

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/e … jue_128881


Devinez quoi? Les dealers nous ont menti! Ils n’ont pas rapporté leurs ventes correctement, imaginez-vous.
    Vic Fedeli, ministre des Finances de l'Ontario

Excellente trouvaille. Pris la main dans le sac, ils agissent comme des gosses et encore, j'en connais de bien plus doués.
Ce qui devient paradoxal, du coup, c'est qu'une partie de la production peut se retroiuver ni vue ni connue sur le marché noir, je parle bien entendu d'herbes ou d'extraits revendus dans la pénurie plus chers que dans le circuit légal.
Sachant que les producteurs de tabac produisent la majeur partie des cigarettes du marché noir, nous observons très rapidement une certaine forme de mimétisme.

La corruption est tellement hénaurme que le marché noir bénéficie d'accords de partage de l'offre.
D'autre part, le cannabis devient une matière première comme la farine ou le pétrole dont les gros producteurs peuvent contrôler cours et marchés.

L'auto prode est et sera toujours la seule liberté.

Acheter ne permettra jamais de se libérer.

Dernière modification par Mister No (26 octobre 2018 à  10:15)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
15823
Inscrit le 18 Sep 2018
4017 messages
Blogs
Merci MR NO pour ta réponse;

Excellente trouvaille. Pris la main dans le sac, ils agissent comme des gosses et encore, j'en connais de bien plus doués.

Merci je trouve ça fascinant de voir un ministre des finances se réjouir d'impôts inespèrés ont voit pas ça tout les jours... attention par soucis d'honnêteté intellectuel je vous préviens que exceptionnellement j’ai modifié UN mot dans une citation : (dealer) qui était (criminel) dans la citation d'origine voir directement l'article...

Seulement le mot n'arrivait pas à passer ici... je le trouvais irrespectueux et en plus dans la citation le contexte devenait plus difficile à percevoir. Alors que dealer on voit de qui il parle même si pour lui dealer=criminels (comme dans mon pays la france).

ça ne fait réagir personne qu'on mette le CBD en vénéneux donc illégal (sans ordo, SI on peut avoir une ordo ET le produit) ? là il s'agit d'une personne éminente et qui a beaucoup de pouvoir sur les processus de prohibition

Dernière modification par Rick (26 octobre 2018 à  16:22)


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org
Gloire à psychoactif et vive les jonquilles

Hors ligne

 

jason13thh 
Newbie
Belgique
000
Inscrit le 21 May 2018
510 messages
Ai voté non.

Carpe Diem

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
10631
Inscrit le 04 Aug 2014
7382 messages

ça ne fait réagir personne qu'on mette le CBD en vénéneux donc illégal

L'industrie pharma laisse peser cette menace dans un contexte hygiéniste et pour le bien des peuples et des labos qui les soignent, mais les mouches ont changé d'âne.
L'industrie pharma serait alors obligée de développer davantage l'accès à l'usage du cannabis, comme c'est le cas avec GW.
J'en doute et de toute manière pour classer le CBD comme substance vénéneuse, c'est un peu fort de café au 21 ème siècle : ce n'est qu'une idée dont l'origine est pervertie par une cause économique, il sera très difficile de déboulonner l'agro alimentaire de son trésor qui dormait.
Rien ne justifie que le CBD devienne une substance vénéneuse, comme rien ne justifie que le cannabis ne soit pas plus utilisé ou bénéficie de recherches plus importantes.
Pourtant...
Je reste optimiste surtout quand je vois l'évolution du marché.


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Sokan 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 10 Oct 2018
70 messages
Salut,

C'est une substance active du cannabis qui n'est pas interdite, mais pas autorisée non plus : le cannabidiol est en vogue. Epliepsie, troubles mentaux, usage récréatif... Potentiellement, ses usages sont nombreux, mais comportent aussi des risques. L'Etat pourrait gagner à le classer comme substance vénéneuse non interdite, estime le psychiatre Nicolas Authier, professeur à l'Université Clermont Auvergne.

J'ai du mal à comprendre quel serait le problème de le classer comme substance vénéneuse non interdite? (et donc pourquoi tout le monde répond "non" au sondage) pour l'instant, tant que je comprend pas ce que cela implique, je ne peut pas répondre au sondage.

ça ne fait réagir personne qu'on mette le CBD en vénéneux donc illégal

ce n'est pas ce que j'ai compris des propos de Nicolas Authier qui veut que ça soit classé en "vénéneux mais non interdit"

Classer le cannabidiol comme substance vénéneuse, pour sensibiliser aux risques ?

Pour améliorer la prévention et l’information des usagers, doit-on classer le cannabidiol comme substance vénéneuse en France, à l’instar de la nicotine ? Cette dernière, probablement plus addictogène que le cannabidiol, est néanmoins disponible en vente libre dans des boutiques spécialisées ou chez les buralistes, sous forme de e-liquides pour vapotage (utilisés dans des cigarettes électroniques).

Lorsqu’un produit n’est pas considéré comme un médicament, les dispositions du Code de la consommation s’appliquent concernant l’obligation générale de sécurité. Ainsi, les liquides de recharges contenant de la nicotine pour cigarettes électroniques ne sont pas considérés comme des médicaments mais sont néanmoins également soumis aux dispositions du règlement (CE) n°1272/2008 en matière de classification, d’étiquetage et d’emballage des mélanges dangereux.

Un classement du cannabidiol comme substance vénéneuse, associé à des degrés d’exonération, permettrait non seulement d’en réguler l’accès mais aussi de garantir aux usagers la qualité des produits, ainsi qu’une information sur les risques validée et obligatoire.

Il serait ainsi possible d’informer efficacement les usagers de l’effet sédatif de cette substance, et donc des précautions à prendre lors de la conduite de véhicules ou de certaines activités professionnelles. Ou de les mettre en garde à propos de l’absence de preuves concernant certaines allégations thérapeutiques évoquées par les vendeurs et clairement rapportées par les usagers (sevrage cannabis, douleur, anxiété chronique…). Ou encore d’informer les jeunes consommateurs sur un possible retentissement négatif sur leurs apprentissages.

Enfin, ce classement permettrait de proposer des restrictions relatives à la vente aux mineurs, ou même d’exiger l’affichage d’une préconisation de non-usage chez les femmes enceintes.

Quand je lis ça, je me dis même que ça pourrait être une bonne chose, ça reste autorisé, mais on prévient juste qu'il ne faut pas faire n'importe quoi avec. Ca parait même être un pas en avant pour son utilisation thérapeutique. Mais ce n'est peut être qu'une partie des conséquences alors si quelqu'un de balaise en juridique peut nous en dire plus sur les conséquences de ce classement, ça serait vraiment une bonne chose pour ne pas se révolter contre quelque chose qu'on ne comprend pas.

Dernière modification par Sokan (29 octobre 2018 à  13:32)

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
15823
Inscrit le 18 Sep 2018
4017 messages
Blogs

J'ai du mal à comprendre quel serait le problème de le classer comme substance vénéneuse non interdite? (et donc pourquoi tout le monde répond "non" au sondage) pour l'instant, tant que je comprend pas ce que cela implique, je ne peut pas répondre au sondage.

D'après ce que j'ai compris le CBD en vénéneux c'est interdit pour tous, toute forme d'utilisation SAUF  si on met en place une utilisation thérapeutique (certains produits vénéneux ont une utilisation thérapeutique,  d'autre non et sont simplement illégaux).

Alors qu'actuellement vu que ce n'est pas classé... ça aurait du laissé le marché libre avec mise en concurrence des prix, qualité etc.. bref si l'état aurait officialisé le cbd "légal" (au lieu de non illégal) un accès à du cbd à très petit prix aurait existé sauf qu'actuellement seul des "zinzins" wink sont prêt à investir dans ce domaine vu qu'on ne sait pas si demain ça deviendrait illégal etc.

Spoiler

Le statut actuel du cbd pourrait rester le même, l'état peut  aussi sortir un médicament très riche en CBD, gratuit avec la carte vitale et une ordonnance mais sans le mettre vénéneux - via une entreprise privé ou publique ; L'état pourrait aussi en parallèle réguler la qualité du produit, son prix.

En gros vénéneux= inaccessible légalement
A part si... a part si...
on trouve une AMM (pour  qui, dans quel contexte?)

+ un produit "au bon prix" (sinon on va être bloqué comme le sativex / ou le naloxone pour les pharmacies=> désaccord entre le labo et l'état= pas de produit)

+ des raisons thérapeutiques "accessibles" (pas que les cancer par ex. sinon la plupart des patients se dirigeront vers le marché noir)

+ des médecins d'accord pour prescrire

bref ça fait beaucoup de si. et ça rend très compliqué le business pour les PME Spoiler
Et rien n'empêche de passer en vénéneux et de ne pas permettre les prescriptions (par plusieurs voies : prix, stock, prescripteurs, statut etc)

Sokan a écrit

ce n'est pas ce que j'ai compris des propos de Nicolas Authier qui veut que ça soit classé en "vénéneux mais non interdit"

Absolument, pour lui l'intérêt serait de réguler le marché et de laisser ça au combo actuel : labo+état+pharmacien+docteur+patient

ce qui n'est pas bête en soi car le produit aurait une qualité certaine et serait probablement gratuit pour les malades

par contre il faudrait une garantie que ce ne soit pas juste un appât à une prohibition totale. Par ex. le mettre vénéneux et fin de l'histoire; donc le produit passerait sur le marché noir de manière intégrale.

Dernière modification par Rick (29 octobre 2018 à  13:59)


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org
Gloire à psychoactif et vive les jonquilles

Hors ligne

 

Sokan 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 10 Oct 2018
70 messages

Rick a écrit

Absolument, pour lui l'intérêt serait de réguler le marché et de laisser ça au combo actuel : labo+état+pharmacien+docteur+patient

ce qui n'est pas bête en soi car le produit aurait une qualité certaine et serait probablement gratuit pour les malades

le mode de distribution ne serait pas nécessairement unique, il pourrait y avoir de la vente libre avec l'ajout d'un pictogramme de risque sur le flacon, mais aussi une distribution thérapeutique, gratuite pour les malade, l'un n'empêche pas l'autre (enfin je pense)

Rick a écrit

par contre il faudrait une garantie que ce ne soit pas juste un appât à une prohibition totale. Par ex. le mettre vénéneux et fin de l'histoire; donc le produit passerait sur le marché noir de manière intégrale.

donc ça pourrait être une très grande avancée sur le point thérapeutique, mais on en a pas la garantie, donc on s'oppose? pas sur que cette opposition systématique fasse beaucoup mieux avancer les choses. parce que le risque c'est aussi que l'état se dise: "personne ne veut qu'on encadre la chose, ok bah on interdit point barre"

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
13600
Inscrit le 22 Feb 2008
8156 messages
Blogs
Bonjour,
voici la définition des substances vénéneuses

https://www.legifrance.gouv.fr/affichCo … e=20081208

dont

Article L5132-6 En savoir plus sur cet article...
Modifié par Ordonnance 2007-613 2007-04-26 art. 28 1° JORF 27 avril 2007

Les listes I et II mentionnées au 4° de l'article L. 5132-1 comprennent :

1° Les substances dangereuses mentionnées au 1° de l'article L. 5132-1 qui présentent pour la santé des risques directs ou indirects ;

2° Les médicaments susceptibles de présenter directement ou indirectement un danger pour la santé ;

3° Les médicaments à usage humain contenant des substances dont l'activité ou les effets indésirables nécessitent une surveillance médicale ;

4° (Abrogé) ;

5° Tout autre produit ou substance présentant pour la santé des risques directs ou indirects.

La liste I comprend les substances ou préparations, et les médicaments et produits présentant les risques les plus élevés pour la santé.

Les dangers du CBD sont plutot représentés par la possibilité d'etre blessé par un flacon de CBD tombant de plusieurs centaines de mètres.

et un site où chercher les médicaments

http://www.meddispar.fr/Substances-vene … dependance

A signaler d'ailleurs que l'ANSES (responsable des substances utilisées en médecine vétérinaire) propose de nouvelles formulations pour s'adapter au droit européen,  où la notion de substance vénéneuse pourrait disparaitre.

https://www.anses.fr/fr/system/files/ANMV2017SA0017.pdf

Article L. 5132-1
:
L’objet principal de cette ordonnance est d’abroger la désignation "substances vénéneuses"
et la classification en listes I et II. Cette notion de substances vénéneuses n’est pas retenue au niveau du  droit européen,  il  y  a  donc  lieu  d’adapter  la  réglementation  française  au  droit  de  l’Union européenne en supprimant la référence aux substances vénéneuses à l’article L. 5132-1 du CSP.
Les   substances   psychotropes   et   stupéfiantes   sont   réglementées   au   niveau   international respectivement   par   les   conventions de   l’ONU de   1971   et   de   1961.   Ces   termes   sont internationalement reconnus.

Amicalement


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
10631
Inscrit le 04 Aug 2014
7382 messages

Alors qu'actuellement vu que ce n'est pas classé

Le CBD est bel et bien un.... complément alimentaire.


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
15823
Inscrit le 18 Sep 2018
4017 messages
Blogs

Sokan a écrit

le mode de distribution ne serait pas nécessairement unique, il pourrait y avoir de la vente libre avec l'ajout d'un pictogramme de risque sur le flacon,

Je ne crois pas Sokan car la vente, distribution, administration, production etc. de substance  vénéneuses est strictement encadré par le code de la santé publique et la loi de 70.


donc ça pourrait être une très grande avancée sur le point thérapeutique, mais on en a pas la garantie, donc on s'oppose?

Rien n'empêche de produire un médicament gratuit , accessible à tous sans le mettre dans une liste tel que les substances vénéneuses!

Si c'est vraiment ce que l'on recherche... Rien n'empêche de mettre des normes sur un produit, comme beaucoup de biens matériels sans être" vénéneux. et probablement mis sous coffre comme devait l'être le sativex (vu que c'est un dérivé de stupéfiant , le cannabis)

Comme cela les patients en aurait accès. Réguler un marché peut être fait sans classer les produits comme toxiques, vénéneux etc.

pas sur que cette opposition systématique fasse beaucoup mieux avancer les choses. parce que le risque c'est aussi que l'état se dise: "personne ne veut qu'on encadre la chose, ok bah on interdit point barre"

on ne pourra être sur de rien concernant le CBD la décision sera totalement arbitraire car je doute que l'on demande l'avis des citoyens sur la question.

l'état a mes yeux , n'est pas censé être le papounet de ses citoyens qui décide contre leurs grès ce qui est bon et mauvais pour lui...et il y a aussi la légitimité démocratique : "oh ils ont voté d'une manière qui me déplait , boah je ne vais pas comptabiliser le vote tiens" cela endommage énormément les institutions.)

Le canada a légalisé en autre à cause de cela, le peuple canadien ne souhaitait plus la prohibition. L'on peut  désormais obtenir du thc ou du cbd sans ordonnance.


si on produit massivement un médicament accessible, le marché noir ne pourra pas faire face ; on a déjà des médicaments potentiellement toxiques sans ordonnance et "sans marché noir", des médicaments qui sont encadré niveau qualité, et sans être vénéneux ou récréatifs (ex: paracetamol) - une surdose de CBD ne te flingue pas des organes internes comme le paracetamol/ foie par ex. Devrait on interdire le paracetamol? le mettre sous ordonnance?

Je pense qu'il y a un moment, quand on a une notice d'utilisation et de l'information... un produit de qualité et accessible c'est suffisant. Forcer les utilisateurs à se pointer tout les 14j/28j chez un docteur me semble être discriminant pour la population rurale par ex. , chronophage, couteux. https://www.ameli.fr/sites/default/file … aladie.pdf

Il ne faut pas oublier que la demande est là, désormais soit on la normalise, on  l'officialise, soit on la laisse au marché noir. En plaçant le produit comme vénéneux, cela limite énormément la marge d'utilisation du produit car a ma connaissance ces substances ne sont pas facilement accessibles même dans le cas où l'on peut en obtenir une ordonnance il y a beaucoup de conditions. Or si les usagers n'obtiennent pas le CBD car ils n'y arrivent pas, ils vont s'en procurer sur le marché noir

Dernière modification par Rick (29 octobre 2018 à  15:18)


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org
Gloire à psychoactif et vive les jonquilles

Hors ligne

 

Morning Glory 
Fille arc-en-ciel
1500
Inscrit le 10 Oct 2017
924 messages
Blogs
J'ai pas entièrement comprit cette histoire de vénéneux/pas vénéneux. Si on entend par "vénéneux" tout ce qui a un potentiel toxique, la quasi-totalité des médocs le sont (si, même le paracetamol Rick, si on en croit l'article posté par Prescripeur: "3° Nocives : substances et préparations qui, par inhalation, ingestion ou pénétration cutanée, peuvent entraîner la mort ou nuire à la santé de manière aiguë ou chronique"... )
Quelle différence objective cela fait, donc, que l'on classifie le CBD parmi les vénéneux ou non vénéneux? Soit disant pas de potentiel thérapeutique, mais ils n'ont pas interdit la cigarette pour autant. On nage toujours dans la même hypocrisie de nos dirigeants et la même panique de la population néophyte, j'ai l'impression.

Hors ligne

 

Sokan 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 10 Oct 2018
70 messages

prescripteur a écrit

Les dangers du CBD sont plutot représentés par la possibilité d'etre blessé par un flacon de CBD tombant de plusieurs centaines de mètres.

https://elixinol.com/fr/blog/known-and- … idiol-cbd/

"Il existe des dizaines d'études qui démontrent l'efficacité du cannabidiol dans le traitement de diverses affections. La plupart de ces études concluent que ce cannabinoïde est sûr et pratiquement exempt d'effets secondaires.

Ce document d'étude sur Sécurité et effets secondaires du cannabidiol1Par le NCBI par exemple suggère que l'administration contrôlée de cannabidiol est sûre et non toxique chez les humains et les animaux. Cela n'induit pas non plus les changements dans l'apport alimentaire; Ni affecte les paramètres physiologiques comme la fréquence cardiaque, la température corporelle ou la pression artérielle. En outre, selon ce document d'étude, "Des doses élevées jusqu'à 1,500 mg / jour de CBD auraient été bien tolérées chez les humains».

Il y a très peu d'effets secondaires connus de la CDB, ceux-ci sont pour la plupart mineurs, mais vous devriez être informé avant de prendre CBD

1. Inhibition du métabolisme du médicament hépatique

Cependant, l'étude NCBI mentionne certains effets secondaires potentiels pour le cannabidiol, tels que l'inhibition du métabolisme du médicament hépatique et une diminution de l'activité de la p-glycoprotéine. La CDB peut effectivement interagir avec une série de produits pharmaceutiques, car elle inhibe l'activité de certaines enzymes hépatiques appelées Cytochrome P450. Cette famille d'enzymes métabolise la plupart des médicaments utilisés pour traiter les humains. Si l'on prend des doses élevées de CBD, le cannabinoïde peut neutraliser temporairement l'activité des enzymes P450 et ainsi modifier la façon dont les médicaments sont métabolisés à l'intérieur du corps. Cette action de la CDB peut être considérée comme un effet secondaire, mais ce n'est pas toujours un trait négatif, car la désactivation des enzymes P450 est l'un des mécanismes par lesquels CBD neutralise THC également.

Mettre cela en perspective, manger une partie de pamplemousse aurait un effet similaire sur les enzymes hépatiques précitées. Donc, cela devrait être considéré comme un effet secondaire mineur du cannabidiol. Cependant, si vous prenez des médicaments et que vous souhaitez prendre une CBD, vous devriez discuter de toute complication potentielle concernant l'activité réduite de l'enzyme P450 avec votre médecin et votre pharmacien.

2. Bouche sèche

un autre rapporté effet secondaire de l'administration de la CDB est une sensation de sécheresse désagréable dans la bouche. Cet effet semble être causé par l'implication du système endocannabinoïde dans l'inhibition de la sécrétion salivaire. Une étude Publié par les chercheurs argentins dans 2006 a montré que les récepteurs cannabinoïdes (type 1 et 2) sont présents dans les glandes sous-maxillaires qui sont responsables de la production de salive. L'activation de ces récepteurs modifie la production salivaire, conduisant à la sécheresse de la bouche (également appelée «coton-bouche»). La bouche sèche va à peu près vous faire soif.

3. Tremblements accrus dans la maladie de Parkinson à forte dose CBD

Les premières recherches suggèrent que la CDB pris à des doses élevées peut aggraver les tremblements et les muscles en mouvement Les personnes souffrant de la maladie de Parkinson. Pourtant, il y a aussi des études qui suggèrent que le cannabidiol est sûr et bien toléré Par des patients atteints de cette affection. Si cela se produit, réduire la dose devrait réduire cet effet secondaire potentiel. Les malades atteints de la maladie de Parkinson devraient consulter leur médecin avant de prendre la CDB et commencer tout régime en prenant des doses plus petites.

4. Pression artérielle faible

Des doses plus élevées d'huile CBD peuvent provoquer une petite baisse de la pression artérielle, habituellement dans quelques minutes de la CDB entrant dans votre système. Cette baisse de la tension artérielle est souvent associée à un sentiment de vertiges. Si vous prenez des médicaments pour la pression artérielle, vous devriez consulter votre médecin avant de prendre CBD.

5. Légèreté

Cela peut être dû à la baisse de la tension artérielle qui peut affecter ceux qui utilisent des doses plus élevées. Cet effet secondaire de la CDB est temporaire et peut souvent être résolu en buvant une tasse de café ou de thé.

6. Somnolence

À des doses plus élevées, la CDB peut provoquer une somnolence. Si vous êtes affecté de cette façon, vous ne devez pas utiliser de machines ou conduire un véhicule. Dans la plupart des cas cependant, la CDB est un Agent inducteur de réveil."

http://www.addictionsuisse.ch/fileadmin … _CBD_F.pdf

"Les risques de la consommation de CBD sont mal connus. Néanmoins, il est déconseillé de consommer du CBD notamment durant la grossesse, car cette substance est susceptible de réduire la fonction protectrice du placenta et de modifier ses propriétés."

https://www.hexagonevert.fr/cbd-utilisa … eractions/

"Le CBD ses interactions et ses utilisations

Y a-t-il des problèmes de tolérance?

Le cannabidiol est POSSIBLEMENT SÛR lorsqu’il est pris par voie orale ou vaporisé sous la langue de façon appropriée chez les adultes.

Des doses de cannabidiol allant jusqu’à 300 mg par jour ont été prises par voie orale en toute sécurité jusqu’à 6 mois.

Des doses plus élevées de 1200-1500 mg par jour ont été prises par voie orale en toute sécurité jusqu’à 4 semaines.

Des pulvérisations de cannabidiol qui sont appliquées sous la langue ont été utilisées à des doses de 2,5 mg pendant 2 semaines.

Certains effets secondaires rapportés de cannabidiol incluent la bouche sèche, l’hypotension, l’étourdissement et la somnolence.

Précautions spéciales

Grossesse et allaitement: Il n’y a pas suffisamment d’informations fiables sur la sécurité de la prise de cannabidiol si vous êtes enceinte ou si vous allaitez. Par prudence évitez son utilisation.

Maladie de Parkinson: Certaines recherches préliminaires suggèrent que la prise de fortes doses de cannabidiol pourrait aggraver les mouvements musculaires et les tremblements chez les personnes atteintes de la maladie de Parkinson.

Y a-t-il des interactions médicamenteuses?

Oui mais de façon modéré et toujours à dose dépendante, pour des associations ci-après :

Médicaments modifiés par le foie (substrats du cytochrome P450 1A1 – CYP1A1-)

Certains médicaments sont modifiés et dégradés par le foie. Le cannabidiol pourrait diminuer la rapidité avec laquelle le foie décompose certains médicaments. En théorie, l’utilisation du cannabidiol et de certains médicaments décomposés par le foie pourrait potentialiser les effets et les effets secondaires de certains médicaments.

Si vous prenez des médicaments qui sont dégradés par le foie, parlez en à votre médecin avant toute utilisation de CBD. Une diminution de la posologie de votre traitement pourrait alors être nécessaire.

Ci-après une liste non exhaustive de certains médicaments courants qui sont dégradés par le foie et qui pourraient avoir une interaction avec une prise de CBD en quantité importante :

Cancer protaste : le flutamide (Eulexin®)

Cancer colon/collorectaux : l’oxaliplatine (Eloxatin® )

Cancer bronchique non à petites cellules : l’erlotinib (Tarceva®)

VIH : le nelfinavir (Viracept®)

Anti-rejet : cyclosporine (Neoral®, Sandimmun®)

Antibiotique : clarithromycine (Zoclar®), erythromycin (Egery®)

Antipsychotique: l’amitriptyline (Elavil® , Laroxyl® ..), l’halopéridol (Haldol® , Vesadol®), risperidone (Risperdal®), venlafaxine (Effexor®)

Anxiolytique : le diazépam (Valium®), alprazolam (Xanax®)

Antidépresseur : l’amitriptyline (Elavil®), paroxetine (Dorexat®)

Schizophrénie :  la clozapine (Leponex®, clozapine®)Antiémétique : l’ondansétron (Zofran®),

Hypertension arterielle : le losartan (Cozaar®), le propranolol (Hemangiol®, Adrexan® …), le vérapamil (Isoptine®, Verapamil®), metoprolol (Lopressor®), amlodipine (Amlor®), nifedipine (Adalat®)

Cardiopathie : la warfarine (Coumadin®).

Tachycardie : le flecainide (Flecain®)

Anti-cholestérol : lovastatin®

Diabète type 2 : le glipizide (Glucotrol®)

Anesthésique : la kétamine (Ketamine®)

Corticoïde : la dexaméthasone (Celestene®)

Sédatif : le chlorméthiazole (Heminevrin®),

Antalgique : le tramadol (Contramal®, Topalgic®, Zulmagic®)

Anesthésique : le méthoxyflurane (Penthrox®), l’halothane (Fluothane®)

Antiépileptique : l’acide valproïque (Depakine®), le phénobarbital (Gardenal®)

Anti-inflammatoires non stéroïdiens : diclofénac (Cataflam®, Voltaren®), l’ibuprofène (Advil®, Brufen®), le méloxicam (Mobic®) et le piroxicam (Feldene®); le célécoxib (Celebrex®)

Anti-fongique : ketoconazole (Ketoderm®), itraconazole (Sporanox®)

Antihistaminique : fexofenadine (Telfast®)

Traitement hormonale : la progestérone (Menaelle®, Utrogestan®), la testostérone (Avodart®, Nebido®), la progesterone (Estima®, Progestan®)

Relaxants musculaires : La chlorzoxazone (Lorzone® , Parafon® …)

Bronchodilatateur/BPCO : le théophylline (Dilatrane® , Xanthium® …).

Alcoolodépendance : le disulfirame (Esperal®)

Reflux gastrite: l’oméprazole (Mopral®, Zoltum®), le lansoprazole (Lanzor®, Ogast®), le pantoprazole (Eupantol®, Inipomp®).

Médicaments sédatifs (dépresseurs du SNC)

Le cannabidiol peut potentialiser de la somnolence et de la léthargie en association avec des médicaments sédatifs.

Certains médicaments sédatifs comprennent les benzodiazépines, le pentobarbital (Nembutal®), le phénobarbital (Gardenal®), le sécobarbital (Seconal®), le thiopental (Pentothal®), le fentanyl (Duragesic®, Instanyl®), la morphine, le propofol (Diprivan®) et d’autres…

Y a t-il des interactions avec des plantes naturelles et les compléments alimentaires ?

En association avec certaines herbes et compléments alimentaires aux propriétés sédatives, le Cannabidiol peut causer de la somnolence ou de la léthargie. Certaines de ces plantes et suppléments sont recensés ci-après :

L’acore, le pavot de Californie, l’herbe à chat, le houblon, le cornouiller de Jamaïque, le kava, le L-tryptophane, la mélatonine, la sauge, le millepertuis, le sassafras, le scutellaire...

Y a-t-il des interactions avec les aliments?

Il n’y a pas d’interactions connues avec les aliments."

Bref, ça fait un peu plus que la chute du flacon depuis le 6eme étage. Mais je précise (qu'on ne s'y trompe pas) que je suis favorable à l'utilisation du CDB (surtout que la plupart des textes disent bien que l'utilisation de CDB est considérée comme sûre pour une utilisation et un dosage approprié mais que je pense qu'il peut être intéressant de l'encadrer pour éviter les idées du genre "plus j'en prend meilleur c'est"

Mister No a écrit

Le CBD est bel et bien un.... complément alimentaire.

https://www.hexagonevert.fr/cbd-utilisa … eractions/

Selon la Food and Drug Administration des États-Unis (FDA), parce que le cannabidiol a été étudié en tant que nouveau médicament, les produits contenant du cannabidiol ne sont pas définis comme des compléments alimentaires. Seul les USA sont concerné par cette classification.

Personellement, je croyais que c'était l'huile de chanvre qui était un complément alimentaire, car elle contient bien plus de chose que le CDB (stérol, vitamines...)
et j'ai du mal à imaginer que vapoter du CDB puisse être un complément "alimentaire" mais là j'avoue que c'est peut être une fausse idée d'imaginer qu'on se nourrit que par le système digestif.

Dernière modification par Sokan (29 octobre 2018 à  15:52)

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
15823
Inscrit le 18 Sep 2018
4017 messages
Blogs
Une substance vénéneuse est une substance qui renferme des principes actifs dangereux pour l'organisme. Si elle rentre dans la composition d'un médicament avec un dosage non nocif, elle doit être prescrite précisément. En France, ce sont des médicaments visés par l'article L5144-1

Des obligations particulières sont édictées par voie réglementaire pour l'importation, la fabrication, l'acquisition, la détention, la vente ou la cession à titre gratuit des substances ne constituant pas des médicaments vétérinaires, mais susceptibles d'entrer dans leur fabrication :
(...)

d) Substances vénéneuses ;

https://www.legifrance.gouv.fr/affichCo … ieLien=cid


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org
Gloire à psychoactif et vive les jonquilles

Hors ligne

 

Sokan 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 10 Oct 2018
70 messages
j'ai enfin réussi à trouver une liste (apparemment) exhaustive des substances vénéneuse:

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTe … 0022235855

il y a 3 classes de produits: liste 1, liste 2, et produits stupéfiants (il serait bon de savoir dans quelle liste le Dr Authier veut mettre le CBD avant d'en débattre, mais apparemment pas dans les stupéfiant vu qu'il dit "non interdit" et c'est seulement cette liste qui pose de grosses contraintes pour accéder aux médicament.

dans les listes 1 et 2:

on y trouve la nicotine, qu'on peut acheter en cigarette, en e-liquide, mais aussi avoir gratuitement (sous forme de patch ou gommes à macher) en pharmacie

on y trouve aussi des plantes que l'on est tout à fait libre de faire pousser chez soi (je site les plus connues):
-aconit
-belladone
-colchique
-datura
-digitale

on y trouve aussi la mélatonine, en vente en parapharmacie

du coup vraiment... je vois pas ce que ça change que le CDB en fasse partie des substances vénéneuses à part lui reconnaitre une utilisation thérapeutique et améliorer la prévention contre les mauvaises utilisations. (j'ai de plus en plus envie de voter oui au sondage)

Hors ligne

 

PSYCHOCRACK
Caltex
France
000
Inscrit le 27 Dec 2013
2511 messages
non, je ne suis pas daccor pour le oui (the yes need the no......)

la salvia est classer plante vénneneuse, du gros nimporte quoi!

*du coup impossible d'acheter en magasin tout les vendeur fond dans leurs froques.

de plus c'est les gouvs qui sont vénnéneux.

Maximised power-Better fuel economy-Smoother drive-Lower emissions-Reliable performance.

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
13600
Inscrit le 22 Feb 2008
8156 messages
Blogs
Bonjour,

Bref, ça fait un peu plus que la chute du flacon depuis le 6eme étage. Mais je précise (qu'on ne s'y trompe pas) que je suis favorable à l'utilisation du CDB (surtout que la plupart des textes disent bien que l'utilisation de CDB est considérée comme sûre pour une utilisation et un dosage approprié mais que je pense qu'il peut être intéressant de l'encadrer pour éviter les idées du genre "plus j'en prend meilleur c'est"

C'est vrai que c'était un peu provocateur mais les effets secondaires sont quand même mineurs par comparaison, par exemple, avec le paracetamol qui ne figure pas dans la liste des substance vénéneuses. Or, au Royaume Uni c'était à un moment une cause majeure de mort par suicide et l'ANSM a rappelé recemment sa dangerosité.
Comme le dit MG la définition de danger pour la santé peut s'appliquer pratiquement à tous les médicaments.

Le classement comme substance vénéneuse impose une prescription médicale (sauf dérogation comme par exemple la melatonine dosée à 1 mg). Donc, en l'absence de dérogation l'accès au CBD serait fortement freiné.

Amicalement


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Sokan 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 10 Oct 2018
70 messages

prescripteur a écrit

C'est vrai que c'était un peu provocateur mais les effets secondaires sont quand même mineurs par comparaison, par exemple, avec le paracetamol qui ne figure pas dans la liste des substance vénéneuses. Or, au Royaume Uni c'était à un moment une cause majeure de mort par suicide et l'ANSM a rappelé recemment sa dangerosité.

Alors peut être que le paracétamol devrait faire parti de la liste. mais ça c'est un autre débat.

prescripteur a écrit

Le classement comme substance vénéneuse impose une prescription médicale (sauf dérogation comme par exemple la melatonine dosée à 1 mg). Donc, en l'absence de dérogation l'accès au CBD serait fortement freiné.

C'est bien le problème, on parle du classement du CBD en substance vénéneuse mais:
-on ne sait pas dans quelle liste
-on ne sait pas avec quelles dérogations

Et on doit répondre à un sondage avec un post initial qui incite très très fortement à répondre non avec une manière très subjective de présenter les choses et un gros manque d'information. au final, le sondage est bidon.

Dernière modification par Sokan (29 octobre 2018 à  18:47)

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
15823
Inscrit le 18 Sep 2018
4017 messages
Blogs

Sokan a écrit

prescripteur a écrit

C'est vrai que c'était un peu provocateur mais les effets secondaires sont quand même mineurs par comparaison, par exemple, avec le paracetamol qui ne figure pas dans la liste des substance vénéneuses. Or, au Royaume Uni c'était à un moment une cause majeure de mort par suicide et l'ANSM a rappelé recemment sa dangerosité.

Alors peut être que le paracétamol devrait faire parti de la liste. mais ça c'est un autre débat.

prescripteur a écrit

Le classement comme substance vénéneuse impose une prescription médicale (sauf dérogation comme par exemple la melatonine dosée à 1 mg). Donc, en l'absence de dérogation l'accès au CBD serait fortement freiné.

C'est bien le problème, on parle du classement du CBD en substance vénéneuse mais:
-on ne sait pas dans quelle liste
-on ne sait pas avec quelles dérogations

Et on doit répondre à un sondage avec un post initial qui incite très très fortement à répondre non avec une manière très subjective de présenter les choses et un gros manque d'information. au final, le sondage est bidon.

Ah oui je n'avais pas la prétention de faire un sondage du niveau de l'INSEE surtout que les réponses ne peuvent être claire

non -> mais quel type de non? 0 lois en mode libertarien? Oui mais avec de l'encadrement (ex: pureté maximale, formes du produit , analyses) ; Oui mais distribué par l'état via des pharmacies? par des cannabis club? par les bureau de tabac?

oui -> comme tu dis  déjà quel type de vénéneux ;
oui -> sans prescription possible (donc produit illégal et point barre).
oui -> avec prescription , accessible en pharmacie ? que en pharmacie (oui j'imagine sinon ce serait trèèès étrange) ?
oui-> avoir la prescription est très difficile ; pour avoir le produit comme le sativex il faut allé à l'étranger

bref il y a tellement de modalités... que j'ai préféré faire une réponse fermée (oui/non/) mais à la limite ce serait intéressant de faire un sondage pour le cannabis où l'on pourrait mettre des réponses ouvertes avec les différents modèles , de la prohibition à la légalisation totale en passant par la dépénalisation, le cannabis thérapeutique, l'autoproduction légale éventuellement limité etc.


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org
Gloire à psychoactif et vive les jonquilles

Hors ligne

 

filousky 
Modérateur
France
10200
Inscrit le 14 Dec 2008
9998 messages
Blogs
Je vous colle le lien de l'article traduit dans Sciences et vie qui est en lecture réservée aux abonnés.

https://www.principesactifs.org/cannabi … nnabidiol/

Fil

Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

Sokan 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 10 Oct 2018
70 messages
Mon avis pour le CBD (le Cannabis, si ça englobe le cannabis contenant pas mal de THC, c'est un autre débat, car pas du tout le même usage) l'idéal serait de cumuler vente libre et sous ordonnance

pour la vente libre:

-Vente libre aux majeurs avec une notice type médicament ( conseil de demander l'avis d'un médecin, effets secondaires, contre-indications, dosage recommandé...) et pictogramme de risque sur l'emballage.
-pour la vente libre, limiter à des formes de présentation qui évitent les erreurs de dosages ( par exemple les comprimés c'est bien). Pour les produit à diluer pour vapoter il faut que les dosages ne soient pas trop concentrés (plus un produit est concentré, plus une erreur de dosage arrive vite)
-les formes à fumer (souvent les têtes de fleurs) c'est un peu compliqué, ça s'éloignent un peu du CBD vu qu'il y a plein d'autres substances dedans (je suis pas contre, mais je trouve que l'appellation CBD perd un peu de son sens, comme si on appelait le tabac "nicotine"). De plus le mode de consommation rend le produit un peu nocif (tout le monde n'a pas de vaporisateur type volcano chez lui). et puis tant que le cannabis est illegal (je préfèrerait qu'on fasse comme au Canada) ça ne facilite pas le travail de la police.

Pour la distribution sous ordonnance:
-bah comme pour un médicament "normal", le médecin prescrit dans le cadre des pathologies pour lesquelles c'est bénéfique, ou si il estime que le patient en a besoin. et on va à la pharmacie avec son ordonnance et voilà.

Après niveau loi je n'y connais pas grand chose alors je ne sais pas ce qui pourrait rendre ça possible (surement 312ans de travail du gouvernement français.)

Dernière modification par Sokan (29 octobre 2018 à  21:32)

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
15823
Inscrit le 18 Sep 2018
4017 messages
Blogs
Au final pour moi aussi la priorité c'est que les patients aient accès aux cannabinoïdes de manière légale et gratuite ainsi qu'accessible, si ils en ont besoin. Et c e le plus rapidement possible, cbd ou thc , ou autre.

Il faut bien entendu penser à ceux sous le seuil de pauvreté, qui ont besoin de médicaments etc.
Le docteur qui posait cette question imagine sans doute qu'il y aurait une prescription de cbd possible mais c'est pas si évident.

les modalités c'est très compliqué, en effet
Je pense que le classer vénéneux est une fausse bonne idée alors certes si on autoriserait le cbd a avoir une ordonnance ce serait chouette...si le produit est accessible mais c'est pas du tout une évidence car de nombreux produit vénéneux ne sont pas accessibles.

l'idéal serait de cumuler vente libre et sous ordonnance

je suis d'accord sur ce point et en étant vénéneux il n'y aurait plus que les ordo SI il y a bel et bien ordo+produit accessible.

sinon pour l'autoproduction :
vu qu'il est trop couteux/compliqué d'éliminer l'herbe normale de l'herbe "chanvre" (sans thc) on ne pourra jamais permettre aux particuliers de cultiver sans légalisation. Etendre le système actuel de permis pour la culture chanvrière me parait un casse tête innommable.

ne pas pénaliser les autoproducteurs c'est une chose mais globalement on gagnerait à cultiver le cannabis au sens large , sous la lumière du soleil (pas de risque incendie, conso énergie, produit très bon marché, écolo etc.)

Dernière modification par Rick (30 octobre 2018 à  19:14)


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org
Gloire à psychoactif et vive les jonquilles

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
6200
Inscrit le 15 Sep 2006
14703 messages
Blogs
Sur le papier ça peut paraître séduisant le classement du CBD en substance vénéneuse pour l’info et la qualité du produit
MAIS :
On ne sait pas ce que l’Etar en fera après, ce qu’il mettra en place comme dérogation !
Et au total nous risquons de réduire considérablement l’acces a cette molécule, notament pour les personnes qui n’ont pas accès au sativex (.....) et qui se sont jeté sur le CBD.

Pierre

Hors ligne

 

Sokan 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 10 Oct 2018
70 messages

Rick a écrit

je suis d'accord sur ce point et en étant vénéneux il n'y aurait plus que les ordo SI il y a bel et bien ordo+produit accessible.

pas forcement, j'avais parlé de la mélatonine précédemment, et Prescripteur avait précisé que les version en vente libre devaient respecter un certain dosage. J'imagine que les versions en vente libre ont un effet léger et peuvent aider des gens qui ont de petits troubles du sommeil, ou aider pour les voyages avec décalage horaire. Par contre pour quelqu'un qui a une pathologie qui empêche totalement son corps de sécréter de la mélatonine, les dosages doivent être supérieurs (surement nocifs pour quelqu'un qui n'en a pas besoin) et là ça passe par avis du médecin et ordonnance. Le cumul des deux types de vente est donc bien possible avec des dérogations particulières.

Pour le CBD, j'imagine que c'est pareil, pour une utilisation de confort, un petit dosage convient mais pour un traitement de pathologie il faut surement monter en dose (à une dose précise).

Après c'est sur que rien empêche le couillon du coin a bouffer la boite de mélatonine au complet après l'avoir achetée. mais je pense (enfin j'espère) que la grande majorité des gens suivent les indications conseillées des produits de parapharmacie. d'où l'utilité d'une notice accompagnant le produit parce que j'ai voulu en acheter du CBD à vapoter et... il y avait des flacon de 60mg, 300mg, 500mg et 1000mg avec aucun conseil de dosage, faut le diluer? comment? on sait pas... c'est un peu n'importe quoi.

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
15823
Inscrit le 18 Sep 2018
4017 messages
Blogs

Sokan a écrit

pas forcement, j'avais parlé de la mélatonine précédemment, et Prescripteur avait précisé que les version en vente libre devaient respecter un certain dosage. J'imagine que les versions en vente libre ont un effet léger et peuvent aider des gens qui ont de petits troubles du sommeil, ou aider pour les voyages avec décalage horaire.

Donc on peut avoir une substance vénéneuse sans ordo, je l'ignorais!

ça prouve ma méconnaissance crasse du sujet que je n'aurais pas du faire, je m'excuse au près de tout le monde.

Du coup, tout le monde peut acheter et vendre les substances vénéneuses liste I ? j'en vois sur amazone etc. Qu'est ce que ça changerai par rapport à avant? il y a des normes de qualité à respecter? j'imagine que c'est ça l'intérêt? (si il y en a ?) contre quel désavantages? (si il y en a?)

merci, on en apprend tout les jours !

Dernière modification par Rick (31 octobre 2018 à  23:15)


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org
Gloire à psychoactif et vive les jonquilles

Hors ligne

 

Sokan 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 10 Oct 2018
70 messages

Rick a écrit

ça prouve ma méconnaissance crasse du sujet que je n'aurais pas du faire, je m'excuse au près de tout le monde.

si finalement tu as bien fais, car au début du sujet, je ne savais même pas que ce classement existait^^, ça m'a poussé à me renseigner et à en savoir un peu plus (les différentes listes, la possibilité de dérogation...) même si beaucoup de choses restent floues on est surement plusieurs à avoir appris des choses.

par contre en l'absence de certitudes sur "comment serait géré le classement du CBD en tant que substance vénéneuse" on en sait pas beaucoup plus sur la réponse à donner au sondage^^. mais c'est pas très grave. (allez, je vais mettre "oui", mais c'est juste histoire d'équilibrer un peu les votes^^)

Hors ligne

 

Rick
Modérateur
15823
Inscrit le 18 Sep 2018
4017 messages
Blogs
Oui le sondage était pas très sérieux (oui , non, va te faire shampouiner lol)

comme je l'ai dit précedemment sans connaitre la modalité du classement du cbd , dur de donner un avis , comme tu dis!

si finalement tu as bien fais, car au début du sujet, je ne savais même pas que ce classement existait^^, ça m'a poussé à me renseigner et à en savoir un peu plus (les différentes listes, la possibilité de dérogation...) même si beaucoup de choses restent floues on est surement plusieurs à avoir appris des choses.

Merci, its something comme on dit ! hmm smile

https://i.kym-cdn.com/photos/images/newsfeed/000/114/139/tumblr_lgedv2Vtt21qf4x93o1_40020110725-22047-38imqt.jpg



par contre en l'absence de certitudes sur "comment serait géré le classement du CBD en tant que substance vénéneuse" on en sait pas beaucoup plus sur la réponse à donner au sondage^^. mais c'est pas très grave. (allez, je vais mettre "oui", mais c'est juste histoire d'équilibrer un peu les votes^^)

Je t'avoue que ça me fait un peu peur de voir le CBD passer en vénéneux sans en savoir plus, si demain l'état fait ça... j'ai peur que le produit soit moins accessible aux patients ; sachant qu'il l'est déjà peu vu qu'il n'y a pas de gros producteur capable de vendre du CBD pur à des pris raisonnables... les fioles sont en général hors de prix!

disons 10€/50€ les 100g, ce qui me semble être un prix possible. Vu qu'on fait juste des teinture de chanvre sans thc, que l'on peut cultiver légalement en france (si il y avait une variété ajouté à la liste légale, pour les cultivateurs légaux ayant un permis et déclaré à la gendarmerie etc. comme c'est le cas je crois?)

Dernière modification par Rick (31 octobre 2018 à  23:31)


Contacter ou analyser un échantillon de drogue (gratuitement et anonymement)? envoyez un mail à l'équipe : modos@pscychoactif.org
Gloire à psychoactif et vive les jonquilles

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
13600
Inscrit le 22 Feb 2008
8156 messages
Blogs
Pour la melatonine, c'est encore plus compliqué. Il semble que l'autorisation de la melatonine comme complément alimentaire soit faite contre l'avis du Conseil d'Etat.
Voici des extraits de l'analyse de l'ANSES. nb= qui ne remet pas en question son statut de complément alimentaire (à moins de 2 mg) mais qui ne serait plus compétente si la dérogation permettant ce statut était annulée. Amicalement


https://www.anses.fr/fr/system/files/NUT2016SA0209.pdf

En 2015, la dose de 1  mg par unité de prise de mélatonine a été exonérée de la réglementation des substances vénéneuses par un arrêté(4)qui a été annulé par le Conseil d'État le 31 mars 2017 (5).
Actuellement les compléments alimentaires contenant moins de 2 mg de mélatonine par prise sont autorisés par décision administrative de la DGCCRF (6).

4 Arrêté  du  8  septembre  2015  modifiant  l’arrêté  du  22  février  1990  portant  exonération  à  la  réglementation  des substances vénéneuses destinées à la médecine humaine.

5 Décision n°39764  4 du 31 mars 2017 du Conseil d’ État statuant au contentieux.

6 Liste  des  substances  à  but  nutritionnel  ou  physiologique  éligibles  à  l’article  15  sous  condition :
https://www.economie.gouv.fr/files/file … itions.pdf
(consultée le 11 octobre 2017)

mélatonine
La quantité  de mélatonine par dose journalière recommandée doit être inférieure à la dose pharmacologique (2 mg)

.

Avis de l’Anses
Saisine n° 2016-SA-0209

?  déconseiller la consommation de mélatonine sous forme de compléments alimentaires par : 
- les personnes souffrant de maladies inflammatoires ou auto-immunes ;
- les femmes enceintes ou allaitantes;
- les enfants et les adolescents ;
- les  personnes  devant  réaliser  une  activité  nécessitant  une  vigilance  soutenue  et pouvant poser un problème de sécurité en cas de somnolence.

?soumettre  la  consommation  de  mélatonine  sous forme  de compléments alimentaires à  un avis médical pour :
- les personnes épileptiques ;
- les personnes asthmatiques ;
- les personnes souffrant  de  troubles de  l’humeur,  du  comportement  ou  de  la personnalité.

Des  interactions  pharmacocinétiques  sont identifiées entre  la mélatonine et les médicaments
métabolisés   par   les   iso-enzymes   CYP1A1,   1A2   et   1B1   voire   2C19.

Des   interactions pharmacodynamiques avec   la   mélatonine sont   également   possibles notamment   pour des substances agissant sur le système nerveux central et en particulier les hypnotiques.

Le CES recommande  que  la  consommation  de  compléments  alimentaires  contenant  de  la
mélatonine  en  association  avec  un  traitement  médicamenteux  soit  discutée  avec un  médecin  ou un pharmacien.

En  l’absence  de  données  suffisantes  sur  les  effets  à  long  terme  de  la  consommation  de mélatonine, le CES recommande de limiter la prise de ces compléments alimentaires à un usage ponctuel.

Certains   risques   étant   identifiés   pour   des   doses   élevées,   le CES recommande   aux consommateurs de ne pas dépasser la dose de 2 mg par jour de mélatonine.


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
10631
Inscrit le 04 Aug 2014
7382 messages
Pendant ce temps...

https://www.zonebourse.com/actualite-bo … -27514445/

PotNetwork Holdings, Inc. (OTC Pink : POTN)(la « Société ») a annoncé aujourd'hui que, tandis que croît et s'étend le marché américain des CBD, la Société développe massivement de nouveaux produits et progresse dans sa stratégie consistant à explorer et à initier des enregistrements auprès de la FDA, des brevets et des marques de commerce spécifiques à certains de ses nouveaux produits Diamond CBD exclusifs.

La Société avait précédemment annoncé avoir engagé plusieurs grands cabinets d'avocats de Fort Lauderdale, en Floride, et de Washington DC, pour gérer les questions de propriété intellectuelle (« PI »), ainsi que pour obtenir des conseils réglementaires en matière de dépôts auprès de la FDA et de questions connexes relatives à l'évaluation de la faisabilité d'une autorisation de la FDA, ainsi qu'à l'enregistrement de certaines formulations de Diamond CBD.

Kevin Hagen, PDG, a déclaré : « Nous pensons que la réussite future de notre Société est liée à notre positionnement sur les marchés de niche exclusifs spécifiques à nos formulations uniques de produits. Aujourd'hui, nous poursuivons cette stratégie spécifique à la santé humaine et aux problématiques de bien-être sous la direction de notre Comité consultatif scientifique, qui supervisera nos essais cliniques préliminaires sur des patients, conformément aux directives et procédures de la FDA. Notre objectif consiste à établir une société unique, bien positionnée sur les marchés clés grâce à cette initiative. » Il a ajouté : « Nous avons la chance de collaborer avec des docteurs, des scientifiques et des conseillers juridiques talentueux, qui nous aident à atteindre cet objectif. Nous pensons que cette stratégie bénéficiera à notre valeur actionnariale globale. »

Dernière modification par Mister No (02 novembre 2018 à  13:24)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

leovigne58 
Nouveau membre
000
Inscrit le 10 Aug 2020
1 message
La France est un des rare pays à mettre des batons dans les roues du CBD. Dommage, dommage.

Dernière modification par leovigne58 (10 août 2020 à  17:22)

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Prod (seul) pendant le confinement ?
    Il y a 8hCommentaire de Syam (81 réponses)
     Appel à témoignage 
    Etude Psychoactif/Psychonaut/Université de Paris sur l'expérience...
    Il y a 7jCommentaire de pierre (16 réponses)
     Appel à témoignage 
    Appel à témoignages : amende forfaitaire
    Il y a 7hCommentaire de Junon (22 réponses)
     Forum UP ! 
    Expériences - Témoignage du combo Ghb/coke
    Il y a 19hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Culture - Temperature au dessus de 25° pendant 2-3h
    Il y a 14hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Dosage & posologie - Je suis passé de 90 à 110 mg et je dors ...
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Biscuit dans [Méthadone...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - 1 mois sans rien ces dur
    Il y a 6mnNouvelle discussion de Momodu78 dans [Cocaïne-Crack...]
     Forum 
    Culture - 1 mois toujours quasi rien !!!
    Il y a 36mnCommentaire de Zigotoalien dans [Psilocybe - Champigno...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Interaction & Mélange - Kratom + benzodiazépines
    Il y a 42mnNouvelle discussion de Alouqa dans [Kratom...]
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Arrêt subutex et forte impatiences
    Il y a 47mnCommentaire de Jacobson dans [Buprénorphine (Subute...]
    (9 réponses)
     Forum 
    Adresse bitcoin
    Il y a 2hNouvelle discussion de Virus2.i dans [Anonymat et sécurité...]
     Forum 
    Market - Deepweb: vos markets favoris SEPTEMBRE 2019 à octobre 2020
    Il y a 2h
    34
    Commentaire de lalipopette dans [Anonymat et sécurité...]
    (1124 réponses)
     Forum 
    Electrum quelques clarifications please
    Il y a 2hCommentaire de Manci dans [Anonymat et sécurité...]
    (8 réponses)
     Blog 
    La meuf qui fait un peu n'imp.
    Il y a 2hCommentaire de marvin rouge dans le blog de cependant
    (2 commentaires)
     Blog 
    Hospitalisation de très longue durée
    Il y a 7h
    1
    Commentaire de Psyborg dans le blog de Psyborg
    (69 commentaires)
     Blog 
    [Video] Une Semaine dans l'Obscurité et le Silence, méditation
    Il y a 19h
    1
    Commentaire de TripSitterFR dans le blog de Ledayuum
    (3 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer la gravité de votre addiction
    Dernier quizzZ à 17:34
     PsychoWIKI 
    CBD (Cannabidiol), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    diphylleia, Dragonflyy, dustypig, GrosDodoZepam nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Présentation, 25 ans d'alcool
    par plotchiplocth, le 24 Nov 2020
    Salut à toi et bienvenue sur PA.org. J'ai vu que tu avais aussi mis un petit mot dans la partie présentation, mais je prefere te repondre et t'accueillir ici, le contenu étant nettement plus conséquent et riche. Tout d'abord merci beaucoup pour le partage de ton témoignage détaillé, mis en...[Lire la suite]
     TripReport - Un premier voyage galactique sous Salvia
    par Globuleis, le 13 Nov 2020
    La Salvia est là, coincée et serrée dans la douille du bang. J’ai déjà la tête tournoyante de mes deux précédentes prises d’essai. Du haut de mes 18 ans, et de mon expérience encore fines des psychédéliques, la sauge divinatoire me préoccupait depuis déjà quelques temps, et me ques...[Lire la suite]
     Recuisiner sa 2fdck
    par JellyFish's Dream, le 04 Nov 2020
    Petit suivi de consommation pour ceux que ça peux intéresser. En bas, les cristaux d'origine. En haut, la neige recuisinée. La différence visuelle est vraiment flagrante une fois la trace travaillée. Après une bonne semaine de cons' quotidienne, sur le même batch de pas cuisiné/recuisin...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Effectivement c’est un non-sens et démontre leur méconnaissance du pb.... dans [forum] Appel à témoignages : amende forfaitaire
    (Il y a 2h)
    je ne l'aurais pas mieux dit dans [forum] Sevrage coûte que coûte
    (Il y a 4h)
    Exactement. Meme expérience. Marco dans [forum] Retour libido après arrêt subutex ?
    (Il y a 5h)
    J'aimerai avoir cette force de caractère que tu expirmes si bien. force à toi dans [forum] Présentation, 25 ans d'alcool
    (Il y a 6h)
    Texte très complet (Prescripteur) dans [forum] Comment shooter quand réseau veineux HS
    (Il y a 9h)

    Pied de page des forums