Dépression, Kétamine et Psylocibine : des questions

Publié par ,
2714 vues, 7 réponses
avatar
Mychkine homme
Artichaut dans une caisse d'oranges
champi vert7champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Dec 2020
356 messages
Bonjour à tous & toutes.

Etant sujet à des épisodes dépressifs de fréquence et d'intensité difficilement prévisibles, je suis en train de me documenter sur des molécules ayant démontré un effet clinique ou empirique pour l'amélioration de l'humeur.

Les antidépresseurs (type ISRS) que j'ai déjà expérimentés sont d'une efficacité indéniable. Ils sont cependant tributaires d'un long délai d'action et provoquent sur moi la survenue de symptômes persistants après arrêt des prises (https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28778697/ ).

Je ne souhaite pas non plus entamer un traitement de durée indéterminée avec cette classe de médicaments.


J'écris ce post dans le but de recueillir des informations sur vos expériences, sur la kétamine d'où le sous-forum, mais également la psylocibine, le LSD ou toute autre molécule vous ayant un jour aidé à surmonter une difficulté d'ordre psychologique/psychiatrique.

J'ai cru voir ici des forumers faisant part de leur auto-expérimentation de substances dans ce but, mais j'ai assez peu d'informations sur les modes de conso, la fréquence et la quantité des prises, et les éventuels effets secondaires rencontrés.

Je ne demande à personne de me conseiller un produit. Par contre, j'aimerais recueillir des données, vos ressentis subjectifs, des récits de tentatives, etc.

J'ai pris de la kétamine à quelques reprises, en sniff.

-La première s'est terminée d'une façon très onirique, assez rude cependant, avec un sentiment puissant de dissociation par rapport au monde et d'extériorité quant à soi-même. L'amnésie partielle lui donne une allure mystérieuse mais je pense que je ne suis pas passé très loin du K-hole. Pas d'after-effects cependant, aucune sensation de stimulation ou d'euphorie, l'appréhension pouvant être en cause, ou peut-être le manque d'"éducation" de mes récepteurs à cette substance découverte en mai dernier.

-Quelques petites lignes dans les semaines qui ont suivi, sans intérêt, ni psychoactif ni thérapeutique.

-Le dernier essai en date s'est soldé par une sensation d'euphorie et d'apaisement psychédéliques qui a duré une petite heure. Forte stimulation résiduelle qui m'a laissé incapable de dormir pendant deux heures environ, et qui s'est prolongée jusqu'au lendemain. Plus de sensation de tristesse ni de malaise pour la première fois depuis un certain temps. Par contre, à partir de deux heures de l'après-midi, j'ai subi une rechute assez brutale niveau déprime. C'était il y a trois jours ; depuis, l'humeur fait des montagnes russes, plus qu'avant, mais je note tout de même une légère amélioration.

Vous êtes-vous déjà retrouvé dans une situation similaire ?
Dans quelle limite la y a-t-elle son utilité ? `A partir de quand l'avez-vous trouvée néfaste ?

Jusque-là j'utilisais des opiacés (codé, tram, héro, oxy) dans les mauvais jours, mais c'est difficilement viable à long terme...

Merci beaucoup à tous celles et ceux qui me liront.

Dernière modification par Mychkine (14 août 2021 à  14:46)

Hors ligne

 

avatar
Morning Glory femme
Modératrice (en stand by)
champi vert36champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 10 Oct 2017
4365 messages
Blogs
Namasté

Comme je disais sur d'autres topics, la K (ou plut^ot DCK et 2FDCK dans mon cas) et juste magique sur moi... les premières fois. Une semaine de tranquilité, d'énergie, de positivité, truc de fou. Tout ça pour une prise!

Très vite la tolérance monte, comme j'en utilise une fois par semaine depuis un an je peux dire qu'au bout de deux mois j'avais déjà plus trop d'effets, pourtant je restai dans des doses relativement faibles, pas récréatives (40mg max de 2F, 10mg max de DCK). Aujourd'hui je me défonce juste les neurones et me bats pour arrêter.

Etrange que tu n'aies pas plus d'effet que ça en afterglow, c'est sensé monter assez directement le BDNF dans l'hypocampe d'où la possible explication de son effet.



Les microdoses de LSD et 4-HO-MET (SSRI puissant) tous les trois jours ne m'ont rien fait.
Ma tout première prise de psyché (MG 230 graines) m'a elle sauvé la vie en me sortant de la dépression la plus noire de ma vie pour trois mois. Ensuite... Replongée. Les prises suivantes n'ont pas aidées, mais il faut dire aussi que j'ai abusé en fréquence et dosages...


Du coup j'en suis revenue aux SSRIs, le Brintelix (vortioxétine) est supposé donner moins (beauccoup moins...) d'effets secondaires sur la libido, reste à savoir si c'est vrai --'
Le bupropion n'améliore pas ma libido et coûte très cher.
L'aripiprazole (Abilify) m'aide lui beaucoup par contre. J'en suis à tenter de prendre ce traitement couplé à ce qu'il me reste de bupropion pour arrêter la vortioxétine qui me tape sur les nerfs par son annulation des effets ds empathogènes. J'en suis qu'à une semaine de baisse, quasi arrêt toal prévu dans deux jours. Pour l'instant y a un peu de tangage mais ça va. Par contre l'Abilify casse les effets des psychés (sauf le 2CB peut être, qui est 5-HT2C et non 2A).

Et oui, des opis. Beaucoup trop d'opis........ J'arrive plus à arrêter les opis >.< T_T

J'espère avoir pu t'aider un peu, compagnon d'infortune...

~

Μόρνηνγγ Γλωρύ
I <3 5-HT & DA ~

Hors ligne

 

avatar
Mychkine homme
Artichaut dans une caisse d'oranges
champi vert7champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Dec 2020
356 messages
Salut Morning
Merci de ton retour !

Si j'ai bien compris, il faut espacer les prises si je veux conserver une efficacité durable.
Je vais essayer de n'en prendre qu'une fois par mois (on y croit on y croit).
Si nécessaire j'intercalerai des prises de psylo pour éviter de consommer de la trop souvent.

Bah honnêtement pour la BDNF je l'ai bcp senti hier avec une faible dose, j'ai l'impression que c'est ça le truc, faut pas chercher la défonce, et en sniffer juste assez pour s'apercevoir d'un vague effet disso.

J'ai lu et j'ai réfléchi à des trucs (positifs et qui m'intéressent) jusqu'à presque une heure du matin, c'était dingue, j'avais l'impression de me réveiller pour la première fois depuis plus d'un an, avec un flux d'idées et une concentration qui m'étonnaient, sérieux j'en ai quasiment pleuré d'émotion. Maintenant faut que je m'astreigne à faire fonctionner mes neurones (j'ai l'impression que le sport aide aussi à prolonger/potentialiser l'effet).

Si je peux te demander, tu continues à prendre des dissos alors qu'ils ne te font plus rien ? Il y a donc un risque d'addiction à ce niveau ?

Merci pour la vortioxétine. Je prends note.

En fait j'avais consommé de l'oxycodone (10 à 15 mg/j) pendant une 10aine de jours puis arrêt brutal pour cause de fin de stock, ça n'a pas dû aider, en plus je crois que c'est + neurotoxique que la morphine...

Courage à toi pour la suite, tiens-nous au courant. <3

Hors ligne

 

Romal homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 13 Aug 2021
4 messages
Blogs
Bonjour ton sujet m'a énormément intéresser étant moi même dans des phases de dépression qui et qui vienne et sont malgré se que les gens pensent très dur à gérer émotionnelle ment perzo c'est des heures de pleurs un appétit inexistant et je cherche justement un petit anti depresseur coup de fouet et je pensez me tourner vers la ketamine qui a se que j'ai appris à de très bon résultats dans des cas de dépressions lourdes. J'ai bien du Zopiclone ala maison mais je ne connaît pas et jattend d'en apprendre plus avant de me lancer car j'ai vu passez des mots comme hallucinations ou démences... Je reviendrai pour voir si la prises de m'a aider à passer de meilleur journée

Hors ligne

 

avatar
Morning Glory femme
Modératrice (en stand by)
champi vert36champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 10 Oct 2017
4365 messages
Blogs

Si je peux te demander, tu continues à prendre des dissos alors qu'ils ne te font plus rien ? Il y a donc un risque d'addiction à ce niveau ?

Oui. Tout à fait sad

Un mois c'est ce que je m'étais dit aussi mais j'ai jamais réussi à tenir ce temps là régulièrement.


Si ça peut aider, j'ai remarqué qu'avec la 2f prendre 40mg en snif d'un coup était plus efficace que 10mg espacés de quatre fois vingt minutes.


Bizarre que ça te fasse de l'effet que dans les heures qui suivent, c'est sensé durer des jours au début hmm
Mais oui je suis passée par les larmes moi aussi, tant c'était magique. J'avais l'impression d'avoir trouvé la panacée. Mais ça s'est avéré une énième illusion pour moi. Je te souhaite d'arriver à trouver un équilibre. Et oui en effet faut pas monter trop haut dans les dosages sinon ça apporte rien de plus niveau antidep et ça nique la tolérance.


en plus je crois que c'est + neurotoxique que la morphine...

Je sais pas pour l'oxy mais la morphine à ma connaissance en dessous de 1g/prise (donc avec une addiction très prononcée car ça tuerait le commun des mortels lol) c'est pas neurotoxique.


Dans tous les cas tkt un binge de dix jours d'oxy a 15mg va pas te ruiner le cerveau, à contrario les dissos erf...

J'ai des gros trous de mémoire, je peine à trouver les mots bien plus qu'avant, j'écris de façon cheloue au clavier je dois m'y reprendre parfois car je mélange les touches, ma mémoire de l'orthographe part en cacahouettes...


Courage à toi pour la suite, tiens-nous au courant. <3

Merci, toi aussi <3


GG a écrit

D'ou le pseudo ! Je comprends mieux

Hé oui wink
(Etnonpasl'argotanglosaxon,berk,l'argotçacomptepas è_é)


Μόρνηνγγ Γλωρύ
I <3 5-HT & DA ~

Hors ligne

 

avatar
Mychkine homme
Artichaut dans une caisse d'oranges
champi vert7champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Dec 2020
356 messages

Morning Glory a écrit

Bizarre que ça te fasse de l'effet que dans les heures qui suivent, c'est sensé durer des jours au début

Je ressent l'effet nootropique plus que le boost euthymique (je sais pas si c'est un vrai mot mais sur l'humeur quoi).

Je suis plus réveillé, j'ai même du mal à dormir j'ai presque l'impression d'être sous speed haha.
Je me sens mieux émotionnellement aussi.

Espérons que ça durera.

Bon là je viens de prendre mon dernier bout d'oxy. J'ai eu un rebond dépressif à l'arrêt de mes 10j de conso, mais je ne sais pas si l'oxy en était la cause ou masquait simplement le malaise.


En tous cas les dissos ne seront pas plus neurotoxiques que la dépression...
J'espère que ton cerveau ira mieux.

Romal a écrit

Bonjour ton sujet m'a énormément intéresser étant moi même dans des phases de dépression qui et qui vienne et sont malgré se que les gens pensent très dur à gérer émotionnelle ment perzo c'est des heures de pleurs un appétit inexistant et je cherche justement un petit anti depresseur coup de fouet et je pensez me tourner vers la ketamine qui a se que j'ai appris à de très bon résultats dans des cas de dépressions lourdes. J'ai bien du Zopiclone ala maison mais je ne connaît pas et jattend d'en apprendre plus avant de me lancer car j'ai vu passez des mots comme hallucinations ou démences... Je reviendrai pour voir si la prises de m'a aider à passer de meilleur journée

Oui mais attention.
On a dit plus haut que la kétamine perdait son effet en cas de prises trop rapprochées et devenait même mauvaise.
Pourquoi ne pas voir un médecin pour qu'il te prescrive un "vrai" antidépresseur ?

Le zopiclone c'est un somnifère, ça va t'assommer mais pas te soutenir...
En + ça doit sûrement être dangereux si tu mélanges avec la .

Hors ligne

 

joel92 homme
Psycho junior
champi vert6champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 05 Mar 2019
289 messages
Blogs
Coucou !

Alors vaste sujet ! Perso la si je me mets une grosse dose genre k-hole avec les écouteurs au lit ca me permet de ne pas avoir d'idées suicidaires pendant 3 bonnes semaines et c'est assez appréciable.

Le problème c'est que je suis incapable de garder un pochon de côté parce que j'adore ça, donc si j'en ai, je prends tout et jsuis bien qq semaines, je suis aussi sous paroxétine au passage.

Du coup je ne cours pas après, si l'occasion se présente j'en prends ou j'en achète mais c'est très très rare. Sur le long terme ça me parait pas viable pour moi en tous cas.

Je ne pourrais pas me faire un stock et en prendre une fois toutes les 3 semaines par exemple.

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Usage thérapeutique - Dépression & Kétamine : Mon Automédication avec la Kétamine
par AutoKet, dernier post 13 févier 2024 par Foxx
  26
logo Psychoactif
[ Forum ] Usage thérapeutique - Kétamine et dépression
par funhouse, dernier post 22 mai 2019 par ismael77
  27
logo Psychoactif
[ Forum ] Effets secondaires - Kétamine et dépression respiratoire
par Onirik, dernier post 11 mars 2016 par Onirik
  0
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Kétamine, effets, risques, témoignages

Pied de page des forums