Arreter Crack/Freebase

Publié par ,
8826 vues, 20 réponses
JUSTsomeTIME homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 21 Jul 2020
3 messages
Bonjour,

Il me faudrait des conseille d'ancien ou actuel consommateur de freebase/crack je perd les pedales..

Ancien consommateur  un manque que je penser pas aussi hard que le manque d'hero mais me voila consommateur de crack depuis 1mois ou 2. et quand arrive le moment ou on a plus rien , je suis en depression total je ne pense qu'a une chose c'est la prochaine pipe je pense étre arriver a un point de non retour qui devient dangereux pour moi. un genre de roulette de russe..censored

j'ai fait un de sevrage d'hero a la methadone sa c'est bien passer voila 4an que je n'en et pas repris, mais la le freebase j'ai l'impression que je n'arriverais jamais a m'en separer il m'en faut encore et encore  je ne penser a rien d'autrer alors voila, J'aimerais connaître l'histoire d'anciens ou actuel consommateurs de crack/freebase et par quoi etes vous passer

Comment avez-vous fait ?

Merci d'avance pour vos témoignages.

J'espere vous relire tres vite :)

J'ai Troquer mon bien être a cette cuillère, sa devait être qu’une soirée

Hors ligne

 

avatar
Zazou2A homme
Psycho modo / RDR dreamer
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 15 Oct 2015
4015 messages
Blogs
Yop !

La coke, particulièrement en base ou IV engendre un craving vmt hard, est c’est vrai qu’on se laisse vite déborder ...
Même s’il n’y a pas à proprement parler de manque physique, comme c’est le cas avec l’héro/les opi, ca n’en est pas moins une drogue dont l’arrêt peut être particulièrement hard! J’ai été accro aux deux, et même si je consomme tjr, la coke en IV de manière occasionnelle, la came en plus de mon TSO de temps à autre; j’avoue que pour moi l’arrêt de la coke a été un calvaire.

Je te met un lien ou tu trouveras pleins de retours d’expérience et de p’tit tips qui pourront t’aider; je crois que l’éloignement est quelque chose qui y revient souvent; car une fois qu’une conso est lancer, le craving fait que la stopper est vmt hard, mais une fois à distance dés tentations, assez vite on peut s’en passer plus facilement, il y’a aussi quelques techniques pour casser le cravings, ou mieux gérer ses sessions, je te laisse lire tout ça !

https://www.psychoactif.org/forum/t3512 … .html#divx

drogue-peace


Zaz

Dans un monde qui va si mal, ce serait de ne rien prendre que d être malade..

Hors ligne

 

JUSTsomeTIME homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 21 Jul 2020
3 messages
drinks

Je te remercie je vais aller voir sa !

J'ai commencer a freebase en pensant que le manque n'allait pas etre aussi hard que le sevrage heroine et que je pourrais arreter facilement  !!mais la bouteille a pris le dessus sur mes envie l'homme a c'est faiblesse .. on m'avait prevenu jy et pas crus et maintenant c'est un calvaire...corde-pour-se-pendremur

Dernière modification par JUSTsomeTIME (21 juillet 2020 à  19:40)


J'ai Troquer mon bien être a cette cuillère, sa devait être qu’une soirée

Hors ligne

 

avatar
LLoigor homme
Modérateur a la retraite
champi vert5champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 08 Aug 2008
10070 messages
Blogs
Y a 17ans j'étais accro au crack et a l'hero, et dans ma vie c'était le manque de crack qui me causaient le plus de mal. (Pour la came je sniffé du sub).

Puis j'ai était dans un caarud et en discutant avec l'addicto on a tenté un truc un peu expérimental : me passer directement a gros dosage de methadone (bon il a fallu la convaincre que je consommait aussi de la metha de rue).

On m'a mis a 120/130mg et j'ai donc eu une belle "lune de miel" qui m'a coupé net le craving du crack et également permis d'arrêter le snif de subu et de repartir sur une vie plus stable on dira :)

Maintenant je comprends que ce soit une décision lourde de passer a la methadone quand on a pas d'addiction aux opi.

Tout comme il sera pas facile de trouver un addicto ouvert a ce genre de protocole expérimental.

Mais en tout cas pour répondre à ta question moi j'ai réussi à stopper le crack a grand coup de methadone.

(Et franchement tout les jours je me dit que j'ai eu de la chance car sinon je sais pas ou je serai, entre les detes énormes a beaucoup de gens, le deal pour fumer, les conneries faites avec le craving, bref c'était moins une je pense smile)
Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Вам не нужно делать ничего, кроме перевода подписи

Hors ligne

 

avatar
ziggy homme
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 21 Jul 2008
1935 messages
Blogs
Salut pour moi aussi, de tout les effets , pour moi la galette ça a été le pire niveau du crochage,  de l’hysterie obsesionnelle au redrop nuit et jour.... J’y ai passé deux ans en balle il y a quelques années , à tourner à alterner un youyou /un neuské , à lâcher 20 balles sur 20 balles , à faire couler qq gouttes d’alcool dans le doseur pour récupérer un fond de galette en stress etc ... le,pire c’était les réveils à 3H du mat en plein CRaving direction La Chapelle en quête d’un maudou de nuit ..... qq part mon expérience est un peu comme celle de lloigor, j’ai reporté Ça sur autre chose : j’ai troqué le combo explosif  sken Kayou contre un mix hero (cheub en shoot) metha , et je regrette pas.   Ça devenait moins une aussi !

Dernière modification par ziggy (03 août 2020 à  18:25)


Life on Mars ..........................................

Hors ligne

 

avatar
Derialc femme
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 06 May 2020
22 messages
Salut, pour ma part je suis en total rechute.. j'ai fais une cure pour stopper héro, coke, shit et alcool, ça m'a vraiment fait du bien. Mais voilà que je re consomme de la c basé et du shit en trop grosse quantité.. J'ai la rage, j'ai tellement galéré à arriver là ou j'en était. Des efforts ruiné en à peine 1 seconde.. je suis bipolaire, donc pour moi tout s'éffondre et  je n'arrive pas à remonter la pente

Hors ligne

 

subumetha255 homme
Psycho junior
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 17 Feb 2020
210 messages

Derialc a écrit

Salut, pour ma part je suis en total rechute.. j'ai fais une cure pour stopper héro, coke, shit et alcool, ça m'a vraiment fait du bien. Mais voilà que je re consomme de la c basé et du shit en trop grosse quantité.. J'ai la rage, j'ai tellement galéré à arriver là ou j'en était. Des efforts ruiné en à peine 1 seconde.. je suis bipolaire, donc pour moi tout s'éffondre et  je n'arrive pas à remonter la pente

Tous tes efforts ne sont pas ruinés, tu as arrêté combien de temps?
Si tu as reprit ta conso que récemment ca devrait être moins difficile, tu connais 1 CSAPA proche de chez toi?

Dernière modification par subumetha255 (03 août 2020 à  19:39)

Hors ligne

 

avatar
Derialc femme
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 06 May 2020
22 messages
J'ai réussi à fumer du shit en début de cure mais j'ai vite arrêté comprennent la gravité de mon comportement vis à vis de mes addictions. après ma cure j'ai tenue 1 mois, je n'ai pas retouché à l'héro depuis grâce au subutex, mais j'ai rechuté aujourd'hui et j'ai peur de la suite

Hors ligne

 

avatar
Meumeuh homme
Modérateur
Jolly Roger
champi vert35champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 21 Nov 2017
5273 messages
Blogs
Yo !

J'ai commencé à fumer la coke , il n’y a pas loin de 20 ans, et je suis allé loin avec ce mode de conso et abusé des cailloux...

Pour ma part j'ai déjà arrêté de fumer, mais j'ai toujours repris mes sessions freebase entre quelques mois et quelques années d'arrêt, en fait je m'efforcer de faire des breaks, ou je ne fumais plus mais je continuer à taper de la Coke lors de mes sorties ou soirées entre ami.es ...

Là j'ai repris le fufu il y a presque 4 ans, mais de manière Rdr :
Plus de verre, ou autres bouteilles et plus de cendre,

Cuisine avec Bicar de préference , et je fume seulement avec les pipes Doseurs de chez Safe ou avec la Pipes univerelles de Safe mais je trouve pas le mm rush , mais c'est plus soft et plus prope car vaporisation , et avec les coudées de KB+
que j'ai ds le caarud ou je suis bénévole.

Par contre, je gère bien mieux, mes consos, qu'à mes débuts ou j'ai dû vendre à l'époque de la CC pour pouvoir fumer ma freebase. car je faisais des sessions à griller 50G avec 1 ou 2 copines.

À ce jour, je ne fume plus si je suis seul  , les cravings sont rares et je fait des sessions freebase, pratiquement qu'avec 1 copine  genre dans une chambre d'hotel^^ et donc avec 3G ça suffit pr faire 24h toujours aussi bien.

Et après ces années le constat perso , c'est qu'en j'arrete complet , là j'ai des envies voire des cravings , alors que si je m'octroie une session par semaine ou par 15J , c'est easy pour moi.

Par contre le jour ou je prendrais plus de plaisir, comme quand je suis seul à fumer, ben je pense que j'arreterais...

MM

Hors ligne

 

subumetha255 homme
Psycho junior
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 17 Feb 2020
210 messages

Derialc a écrit

J'ai réussi à fumer du shit en début de cure mais j'ai vite arrêté comprennent la gravité de mon comportement vis à vis de mes addictions. après ma cure j'ai tenue 1 mois, je n'ai pas retouché à l'héro depuis grâce au subutex, mais j'ai rechuté aujourd'hui et j'ai peur de la suite

Tu culpabilises et c'est normal mais c'est juste une rechute.
Tu peux aussi voir ca comme un écart, ne remet pas tout en cause.
Je suppose que tu vois 1 psy, tu peux lui en parler?

Hors ligne

 

avatar
Derialc femme
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 06 May 2020
22 messages

subumetha255 a écrit

Derialc a écrit

J'ai réussi à fumer du shit en début de cure mais j'ai vite arrêté comprennent la gravité de mon comportement vis à vis de mes addictions. après ma cure j'ai tenue 1 mois, je n'ai pas retouché à l'héro depuis grâce au subutex, mais j'ai rechuté aujourd'hui et j'ai peur de la suite

Tu culpabilises et c'est normal mais c'est juste une rechute.
Tu peux aussi voir ca comme un écart, ne remet pas tout en cause.
Je suppose que tu vois 1 psy, tu peux lui en parler?

Oui je suis très encadré à ce niveau là, psy, psychiatre et infirmière que je vois dans un csapa. Je vois l'infirmière demain d'ailleurs, j'espère trouver le courage d'en parler.

Hors ligne

 

subumetha255 homme
Psycho junior
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 17 Feb 2020
210 messages

Derialc a écrit

subumetha255 a écrit


Tu culpabilises et c'est normal mais c'est juste une rechute.
Tu peux aussi voir ca comme un écart, ne remet pas tout en cause.
Je suppose que tu vois 1 psy, tu peux lui en parler?

Oui je suis très encadré à ce niveau là, psy, psychiatre et infirmière que je vois dans un csapa. Je vois l'infirmière demain d'ailleurs, j'espère trouver le courage d'en parler.

Dsl je n'avais pas vu ta réponse, comment tu vas maintenant?

Hors ligne

 

avatar
Derialc femme
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 06 May 2020
22 messages
Pas de soucis smileJ'ai réussi à décrocher un peu entre deux, je fumais uniquement un peu d'herbe et même du cbd ! Mais malheureusement c'est revenu au galop après une rupture qui m'a beaucoup traumatisé (la première relation dans laquelle j'y ai mis tout mon coeur donc ça m'a fait déraillé complètement, black out total durant 3 jours, apparement j'étais un légume qui parlait seule, pompiers à 3h du mat qui on du appeler ma mère, j'ai débarqué au taff les poings en sang (j'ai pas eu ce genre de crise depuis des années, mes murs s'en souviennent les pauvres) bref.. je me suis sentie ridicule et honteuse. Je me suis dis que ça y'est j'avais tout gâché, que j'allais retourner en hp, alors que je venais tout juste de trouver un cdi à temps partiel, un appart ou je me sens bien, mon traitement pour la bipo fonctionnais très bien, j'étais stable en gros. Bien heureusement je me suis relevé rapidement (ma psy serait pas contente que je dise ça mais merci la phase maniaque quand même ahah) et du coup je m'accroche au travail (je suis dans une équipe formidable et surtout ma boss qui me soutient à 100%) mon entourage, l'écriture, aux chose que je peux créer, et je dois aussi l'avouer, pas mal de c. Je fais beaucoup de nuits blanches solo du coup, je me sens terriblement seule mais en même temps ça me permet de réfléchir sur beaucoup de choses. Voilà voilà pour les nouvelles, désolée pour le pavé c'est sorti d'une traite ^^. Je te retourne la question du coup, comment ça va de ton côté ?

Hors ligne

 

subumetha255 homme
Psycho junior
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 17 Feb 2020
210 messages

Derialc a écrit

Pas de soucis smileJ'ai réussi à décrocher un peu entre deux, je fumais uniquement un peu d'herbe et même du cbd ! Mais malheureusement c'est revenu au galop après une rupture qui m'a beaucoup traumatisé (la première relation dans laquelle j'y ai mis tout mon coeur donc ça m'a fait déraillé complètement, black out total durant 3 jours, apparement j'étais un légume qui parlait seule, pompiers à 3h du mat qui on du appeler ma mère, j'ai débarqué au taff les poings en sang (j'ai pas eu ce genre de crise depuis des années, mes murs s'en souviennent les pauvres) bref.. je me suis sentie ridicule et honteuse. Je me suis dis que ça y'est j'avais tout gâché, que j'allais retourner en hp, alors que je venais tout juste de trouver un cdi à temps partiel, un appart ou je me sens bien, mon traitement pour la bipo fonctionnais très bien, j'étais stable en gros. Bien heureusement je me suis relevé rapidement (ma psy serait pas contente que je dise ça mais merci la phase maniaque quand même ahah) et du coup je m'accroche au travail (je suis dans une équipe formidable et surtout ma boss qui me soutient à 100%) mon entourage, l'écriture, aux chose que je peux créer, et je dois aussi l'avouer, pas mal de c. Je fais beaucoup de nuits blanches solo du coup, je me sens terriblement seule mais en même temps ça me permet de réfléchir sur beaucoup de choses. Voilà voilà pour les nouvelles, désolée pour le pavé c'est sorti d'une traite ^^. Je te retourne la question du coup, comment ça va de ton côté ?

Ca fait du bien d'écrire surtout quand ca sort d'une traite big_smile
Désolé pour ta rupture, heureusement tu t'es vite relevée, c'est que tu as de la force.
Avoir une activité c'est essentiel je trouve, d'autant que ton travail à l'air de te plaire?

Je n'ai pas retouché au crack depuis plus d'1 mois, l'envie est toujours présente mais c'est gérable :)
Comme toi je vais dans 1 csapa et mes rdv avec ma psy me font du bien.
Je me bouge un peu plus ces temps ci, il me manque encore une activité à trouver comme un petit job par exemple.

Hors ligne

 

avatar
Derialc femme
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 06 May 2020
22 messages

subumetha255 a écrit

Derialc a écrit

Pas de soucis smileJ'ai réussi à décrocher un peu entre deux, je fumais uniquement un peu d'herbe et même du cbd ! Mais malheureusement c'est revenu au galop après une rupture qui m'a beaucoup traumatisé (la première relation dans laquelle j'y ai mis tout mon coeur donc ça m'a fait déraillé complètement, black out total durant 3 jours, apparement j'étais un légume qui parlait seule, pompiers à 3h du mat qui on du appeler ma mère, j'ai débarqué au taff les poings en sang (j'ai pas eu ce genre de crise depuis des années, mes murs s'en souviennent les pauvres) bref.. je me suis sentie ridicule et honteuse. Je me suis dis que ça y'est j'avais tout gâché, que j'allais retourner en hp, alors que je venais tout juste de trouver un cdi à temps partiel, un appart ou je me sens bien, mon traitement pour la bipo fonctionnais très bien, j'étais stable en gros. Bien heureusement je me suis relevé rapidement (ma psy serait pas contente que je dise ça mais merci la phase maniaque quand même ahah) et du coup je m'accroche au travail (je suis dans une équipe formidable et surtout ma boss qui me soutient à 100%) mon entourage, l'écriture, aux chose que je peux créer, et je dois aussi l'avouer, pas mal de c. Je fais beaucoup de nuits blanches solo du coup, je me sens terriblement seule mais en même temps ça me permet de réfléchir sur beaucoup de choses. Voilà voilà pour les nouvelles, désolée pour le pavé c'est sorti d'une traite ^^. Je te retourne la question du coup, comment ça va de ton côté ?

Ca fait du bien d'écrire surtout quand ca sort d'une traite big_smile
Désolé pour ta rupture, heureusement tu t'es vite relevée, c'est que tu as de la force.
Avoir une activité c'est essentiel je trouve, d'autant que ton travail à l'air de te plaire?

Je n'ai pas retouché au crack depuis plus d'1 mois, l'envie est toujours présente mais c'est gérable :)
Comme toi je vais dans 1 csapa et mes rdv avec ma psy me font du bien.
Je me bouge un peu plus ces temps ci, il me manque encore une activité à trouver comme un petit job par exemple.

En soit le travail ne me plait pas tant que ça, ça me donne juste quelque chose à faire de mes journées, c'est surtout la personne pour qui je bosse qui me motive.
Oh c'est super tout ça je suis contente pour toi ! Oui c'est sûr, mais avec ça c'est déjà un grand pas wink

Hors ligne

 

subumetha255 homme
Psycho junior
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 17 Feb 2020
210 messages
Merci c'est gentil wink
Oui le principal c'est d'être occupé, perso je me sens toujours mieux quand je bosse.
Je viens de tester le CBD ca à l'air pas mal big_smile
T'en prends toujours?

Hors ligne

 

Pile électrique femme
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 15 Sep 2023
9 messages
Bonsoir à tous

Message j'espère d'espoir
J'ai toujours pris des drogues
Depuis l'adolescence, toujours dans un cadre festif. Sans en acheter et je pouvais me mettre des races pas possible quand j'étais en vacances ou week-end avec des potes ( souvent dealer donc open bar) mais après je pouvais de rien prendre pendant des mois.

Limite un moment j'étais saoulée de la coke car les discussions stériles et squatter les chiottes ça va 5 minutes.  Et finalement tu rigoles tellement plus à l'alcool.

Du coup en vieillissant  j'ai compris que deux trois lignes dans la soirée, une fois que tu es bien die à l'alcool ça suffit.

Bref ya 8 ans je rencontré un mec, un jour il bosse avec  un mec qui base sa coke.

Au début je le voyais faire ça ne m'intéressait pas. J'essayais mais je trouvais ça pas terrible
Et c'est au bout de facile 6 mois que j'ai commencé à y prendre goût.
Et là clairement moi qui n'ai jamais vraiment été  addict.  La je suis tombée de dedans.
Ne pas pouvoir t'arrêter. Apeler 3 fois le dealer dans la soirée, y penser...  se voir le faire et se voir prendre A perche.

On a dépensé énormément de fric. Surtout lui qui en prenait avec moi mais aussi la journée et avec ses potes. De mon côté c'était un putain de secret. Mes potes m'auraient trop fait la morale et en aurait voulu à mon mec.
Le truc a complètement gangrèner notre couple. Se defoncer à deux, à un moment tu tisoles pour te defoncer. Surtout avec cette drogue... qui est une drogue casanière et qui était de mon côté complètement cachée à tout le monde.

Sur les derniers 6 mois de notre relation, on a essayé de décrocher mais en vain. On a quand même réussi à n'en prendre que le vendredi.  Je le vivais bien sauf le vendredi où j'attendais le moment de la prise toute la journée.
Enfin moi, lui qui me mythonnais pas mal devait en prendre en semaine. 

Pour ça et pour d'autres raisons je l'ai quitté. J'ai effacé tous les numéros de dealers.  J'ai j'étais bicarbonate et ammoniaque, pipe
Je l'ai dit à mes meilleures potes. Qui ont halluciné car j'étais fraîche. J'avais maigri. Bref les stéréotypes sur le crack. Quelle n'avaient rien vu alors que je les ai vues des dizaines de fois sous prod.

Au début facile car déterminée et puis j'avais pas mal de teuf avec des gens qui prennent rien enfin juste tise. Je me suis mise à plus sortir et je me suis dit putain toute cette thune à rester chez moi...

Mais au bout d'un mois... j'ai commencé à y penser, à me voir en prendre et penser à ce putain d'effet kiffant... j'ai tenu mais franchement j'ai galèré. Et j'ai palié un moment en refumant des bedos. Assez efficace. 

Mais un jour je suis rentrée de soirée et on avait pêche un gramme de coke et il en restait bien  la moitié. J'ai pas pu m'empêcher de la baser.

Depuis janvier j'en ai pris 3 fois. A chaque fois car j'avais un reste de coke ou alors une pote qui me demandait d'en prévoir et du coup j'en prennais un peu. Mais là je savais m'arrêter. Je ne basais pas tout..

Ce qui est hallucinant c'est toujours le vendredi soir que Jay pense surtout si je suis seule chez moi. Du coup j essaie de toujours prévoir un truc.


Et ce soir je craqué car j'ai rien de prévu et que surtout j'ai commandé pour une soirée demain  et que j'ai racheté du bicarbonate pour un usage ménager

Mais je ne culpabilise pas car ça sert à rien. C'est vrai que que c'est kiffant mais clairement là j'ai ma dose. Et je vais garder le reste en coke pour mes potes et ma soirée de demain.

Je suis contente de ce que j'ai accompli.  Je suis passé d'une conso plusieurs fois par semaine, à une fois par semaine à une tous les deux mois.

D'ailleurs si je veux vraiment plus en prendre bah faut que j'arrête de fournir mes potes et que je supprime à nouveau le numéro du dealer et que je fasse sans bicarbonate dans ma cuisine. 

Le fait de ne pas culpabiliser permet de moins y penser  le lendemain.  Enfin xhez moi ça marche.  Je me dis bon t'y t'es fait plaisir.  Tu as réussi à baser ce que tu as prévu et tout le matos. Ça fait deux mois,  sois fière. Et du coup je n' y pense plus.

Voilà j'espère que mon témoignage aidera. Si je n'avais pas réussi à faire cela je me serai inscrite dans des groupes de paroles. Type toxicomane anonyme.

Dernière modification par Pile électrique (16 septembre 2023 à  16:02)

Hors ligne

 

Pile électrique femme
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 15 Sep 2023
9 messages
Et dernier truc : les premiers mois quand j'y pensais grave. Je venais sur le site je lisais des témoignages et ca beaucoup aidé.  Merci à la communauté

Hors ligne

 

avatar
cependant
Modo bougeotte
champi vert38champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 25 Mar 2018
3733 messages
Blogs

Pile électrique a écrit

Le fait de ne pas culpabiliser permet de moins y penser  le lendemain.  Enfin xhez moi ça marche.  Je me dis bon t'y t'es fait plaisir.  Tu as réussi à baser ce que tu as prévu et tout le matos. Ça fait deux mois,  sois fière. Et du coup je n' y pense plus.

Yes !

Pour moi aussi le fait de déculpabiliser mes consos m'aide vraiment à ne pas penser obsessivement aux prods...
Je crois que ça me rendrait folle de penser d'arrêter définitivement, je veux y prendre du plaisir, alors ça m'apaise et finalement ça me permet de gérer ma conso...

J'aime pas la routine, et même la routine rock'n'roll ça finit par me lasser vite. Je crois que je préfère profiter adonf et pas me priver et cela fait que je n'ai pas envie constamment de prendre des produits. Surtout quand je vois que ça ne m'apporte pas de bénéfices.
Après c'est une question de goût aussi peut-être, de ce qu'un prod me permet de faire ou pas.

La coke par exemple ça m'empêche clairement de me poser (alors que je ne suis pas très tranquille d'habitude et j'ai du mal à me laisser aller), de réfléchir posément, de bosser, lire et écrire, paradoxalement d'être efficace (après bien entendu ça dépend du contexte !) du coup j'aime bien quand la situation s'y prête et j'ai de quoi redescendre et compenser la descente/éventuel début de craving (pour moi tout spécialement les opiacés), mais au quotidien ou avec une utilisation trop rapprochée, je trouve ça me met mal.

Et la gestion à deux avec une personne qui consomme bien plus dévient pour moi douloureuse. Car je trouve difficile de ne pas y penser en ayant constamment sous les yeux. Et qui dit fatigue enduite par les stims, sans avoir de quoi amortir, pour moi dit aussi envie d'en reprendre pour lutter contre la fatigue et pallier à la redescente. Je n'apprécie plus...

Je trouve vraiment difficile de partager un quotidien avec une personne avec d'autres rythmes (de conso), de vie, d'autres priorités.

Je trouve que le problème au fond ce n'est pas la coke, mais finalement juste le fait de ne pas se retrouver sur la même longueur d'onde, d'avoir des urgences et priorités différentes...ce qui peut devenir fort pesant pour les deux personnes.

C'est extrêmement compliqué à mes yeux. Et sans aller jusqu'à rompre, prendre des distances ça m'est vital dans certains moments. Je souhaite garder mon cocon qui permet de m'épanouir comme je le souhaite, de donner la liberté de consommer aux autres autant que prendre celle de ne pas consommer pour moi. Et la possibilité de gérer avec mes stratégies à moi.

Je n'ai pas trouvé d'autres solutions que celle de ne pas vivre ensemble...ça m'attriste, mais je pense que c'est humain et que finalement c'est un outil aussi pour pouvoir s'épanouir chacun comme on l'entend (et on revient au fait que peut-être le problème est finalement celui qu'on s'épanouit plus ensemble, avec les mêmes envies...).

Ça m'était déjà arrivé pour la came, mais je dois dire que c'est un produit que j'affectionne bien plus que la coke, l'héro me permet vraiment d'être fonctionnelle, bien, etc. Alors à ce moment là je n'ai pas eu envie de mettre des distances, même si je gardais quand même l'impression que la conso que j'avais ne correspondait pas à celle que j'aurais souhaité et qui m'aurait fait maximiser les bénéfices (j'ai consommé pendant presque une dizaine d'années occasionnellement avant d'en prendre au quotidien, car je n'ai pas eu envie de mettre en place une séparation -- même provisoire -- qui me permettait de prendre les distances d'une présence du prod constante). C'est ma décision à moi hein, je ne dis pas qu'on m'a engrainé. Mais je crois aussi que trouver les moyens pour consommer à son rythme n'est vraiment pas facile quand on partage la vie avec une personne qui consomme plus.

Je ne dis pas que c'est impossible et parfois j'y ai complètement réussi, mais ça dépend aussi du dégré de respect de l'autre, d'écoute des limites qu'on peut poser (pour moi-même hein, je ne veux pas poser des limites aux autres, mais j'aimerais bien que les miennes soient écoutées). S'il n'y a pas ces conditions, si je me retrouve à me saigner financièrement pour payer la conso de l'autre, perdre mon temps à courir derrière des dealeurs pas pour moi, être sollicitée en tout moment pour que je passe chercher du matos, etc...bah ça marche pas.

Je crois qu'encore une fois la gestion des prods fait ressortir des problèmes sous-jacents, ce n'est pas le problème. Mais ça peut bien amplifier les autres s'ils sont là. Je suis très triste de constater que finalement entre nous ça ne le fait pas (et indipendemment des consos).

Contente pour toi qu'en tout cas t'as trouvé moyen de te faire plaisir !


fugu kuwanu hito niwa iwaji

En ligne

 

Pile électrique femme
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 15 Sep 2023
9 messages
Merci pour ton message.  Clairement je l'ai quitté pour d'autres raisons.  Que je connaissais depuis le début.  Je ne me suis jamais projeté avec lui. D'ailleurs ça ma permis de me defoncer grave sans culpabilité.  Car je me disais profite quand tu vas le quitté tu vas arrêter tout ca . Sauf que la freebase c'est ouf comme c'est addictif surtout en couplé.  On baissait on s'embrassais des heures.... franchement on passait de super moment sauf qu après une soirée ciné te paraît super fade.

Après je me connais j'ai pas besoin de coke, si yen a c'est bien mais si yen a pas. Mes potes qui en prenne moins que moi car elle sorte beaucoup moins, restent bloquée la dessus et peuvent passer la soirée à en chercher et finalement passé à côté de la soirée... et je ne parle pas de certaines copines qui ne sortent quasi plus mais quand elles sortent il en faut absolument sinon elles ne sortent pas.


Moi j'ai pas ce rapport mais si tu prends devant moi. Que j'ai une sinusite, que je taffe hyper tôt, que ça soit en journée dans un cadre pas du tout adapté. Je vais prendre.  Je ne peux pas résister quand on m'en propose. Idem pour les joints

Et je pense qu'il a un truc de liberté et d'occasion car j'en achète peu. Le truc ah oui c'est rock n roll je vais me faire un trip spécial et effectivement souvent c'est sympa d'être en décalé et d'accompagne mon pote dans sa fonsdée


Alors moi je n'ai jamais de descente. Depuis jeune je supporte super bien  les lendemain ou quand je peux pas dormir bah du coup je baise ou j'écoute du son en fumant des pétards et si vraiment  ça ne redescend pas je fais ma journée
Quand j'étais jeune j'allais dej le dimanche midi chez mes remps... lunettes de soleil visées au nez et je me marrait du décalage. 

Je fais pas d'angoisse non plus. Sauf une fois mais la  j avais vraiment abusé sur le week-end genre 2 soirées de ouf. A enchaîné lafter du samedi matin avec un pique nique puis resoiree.... et ma pote avait tellement prévu ( 15 extas et 5 g de coke pour 2 sur 2 jours ! ).bah on a quasiment pris les 5 g après les extas genre de 6h à 12h le dimanche. 

Et là j'ai eu des palpitations cardiaques et je pensais qu'en anglais je n'arrive plus à penser en français. 

Bref j'avais 26 ans. C'était la première et seule fois.

Je me rends compte de la chance que j'ai... mais l'inconvénient est que je me permet tous les excès. Car je me dis que mon corps va suivre.


L hero je ne connais pas. Et je t'avoue que la freebase ça m'a calmé. Je pensais vraiment ne jamais être addicte en mode tu ne contrôles plus ton cerveau, et le prod t obsédé..

Du coup je vais arrêter de croire que je suis super woman.



Bref j'arrête les digressions.et je conclus sur le sujet moi je ne peux pas me mettre avec quelqu'un qui consomme plus que moi. Ça va forcément m'attirer vers le fond.
Pour le fond je me suffit déjà ! Il me faut plutôt un mec moins fonsdé.ca me réussi mieux

Dernière modification par Pile électrique (16 septembre 2023 à  16:04)

Hors ligne

 

Pile électrique femme
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 15 Sep 2023
9 messages
Ah oui je suis totalement d'accord avec toi. Il faut savoir ce que t'aime faire et pourquoi tu prends le prod. Perso pour moi ça doit être festif, rire danser. Si ça coupe les jambes ou alors si je faisais des jours d'angoisse après.  J'en prendrai plus.
Une fois j'ai essayé la keta. Et clairement je n'aime pas. Les champigons non plus et le bedo c'est vraiment à dose homéopathique si je ne suis pas sous prod plus dur.

Et comme tu dis j'adore la fonsdée.  Je pense que je prendrais des prods toute ma vie. Mais pour aimer et continuer j'ai besoin d'avoir une vie bien rangée par ailleurs.  Faire du sport  lire. Bref avoir mon cerveau disponible... j'ai besoin que ça soit rare aussi.


D'ailleurs principe de base. Les prod ne doivent jamais impacter mon planning du lendemain.  Même si je suis en lutte. Je fais ce que je devais faire. Je pense que si je ne faisais, je culpabiliserai. En me disant que je n'ai pas géré

Du coup parfois j'ai des journées punition mais c'est pas grave. Surtout quand je bosse à 8h du mat ?

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Craving - J'arrive pas a arreter le crack/freebase
par theo13, dernier post 24 févier 2024 par AmyW
  24
logo Psychoactif
[ Forum ] Besoin d'aide pour arrêter la freebase
par Said1912, dernier post 15 décembre 2019 par Said1912
  0
logo Psychoactif
[ Forum ] Effets secondaires - Crack/freebase et pb respiration, HELP
par Rock-smoker, dernier post 15 mai 2024 par meumeuh
  21
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Arrêter la méthadone
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Comment baser la cocaine avec du bicarbonate de sodium

Pied de page des forums