Le fait de connaître la drogue développe moins de sentiments pour l’autre ?

Publié par ,
1141 vues, 11 réponses
avatar
Sreconnor femme
Principe actif
France
champi vert17champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 02 Apr 2024
297 messages
Blogs
Je me posais cette question

On libère tellement de sérotonine, d’endorphine, d'ocytocine et de dopamine avec certaines substances que finalement notre cerveau n’a pas besoin de l’amour parce qu’il a la drogue ?

On libère ces mêmes hormones quand on est amoureux mais alors lorsque l’être humain découvre les substances il n’a plus besoin d’aimer ?

La philo c’est comme le développement personnel en beaucoup plus prétentieux.
Les plus puissantes drogues c’est toi qui les sécrète buddy

En ligne

 

krakra homme
Psycho junior
France
champi vert1champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 10 Oct 2016
327 messages
Difficile de comparer une substance a une relation sentimentale et sexuelle même si des neurotransmetteurs et hormones interviennent dans les deux cas

J'ai jamais fait l'amour à la drogue c'est elle qui me fait l'amour

Hors ligne

 

avatar
Sreconnor femme
Principe actif
France
champi vert17champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 02 Apr 2024
297 messages
Blogs

krakra a écrit

Difficile de comparer une substance a une relation sentimentale et sexuelle même si des neurotransmetteurs et hormones interviennent dans les deux cas

J'ai jamais fait l'amour à la drogue c'est elle qui me fait l'amour

Ouais mais au final on tombe amoureux juste parce qu’on libère ces hormones dans notre cerveau, donc c’est juste une réaction chimique, rien de fou l’amour quand on le résume à ça je sais!

Mais en vrai moi aussi c’est la drogue qui me fait l’amour lol

Dernière modification par Sreconnor (19 mai 2024 à  19:01)


La philo c’est comme le développement personnel en beaucoup plus prétentieux.
Les plus puissantes drogues c’est toi qui les sécrète buddy

En ligne

 

avatar
Mlle*Ordinaire femme
Nouveau Psycho
France
champi vert3champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 20 Dec 2023
140 messages

Sreconnor a écrit

Je me posais cette question

On libère tellement de sérotonine, d’endorphine, d'ocytocine et de dopamine avec certaines substances que finalement notre cerveau n’a pas besoin de l’amour parce qu’il a la drogue ?

On libère ces mêmes hormones quand on est amoureux mais alors lorsque l’être humain découvre les substances il n’a plus besoin d’aimer ?

Effectivement, c'est ce qu'on pourrait se dire : avec ces substances , on se sent bien. Un semblant de ce que sont les gens heureux ? Alors qu'eux même ne consomment pas. C'est lorsqu'on les arrêtes ou quand la tolérance s'installe qu'on se rend compte que toute cette chimie reste un leurre. D'où la dépression ..
La vrai question c'est de pouvoir retrouver cet état naturellement. La on pourra confirmer que la vie vaut le coup d'être vécu. Faut il avoir des circonstances permettant de réveiller ces fameux neurotransmetteurs qu'est la dopamine, la sérotonine, la noradrenaline..


"Dans un voyage, ce n'est pas la destination qui compte mais toujours le chemin parcouru et les détours surtout" Pollet-Villard

Hors ligne

 

avatar
Pesteux homme
Adhérent Vert-Beuh
champi vert88champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Feb 2023
855 messages

Mlle*Ordinaire a écrit

Effectivement, c'est ce qu'on pourrait se dire : avec ces substances , on se sent bien. Un semblant de ce que sont les gens heureux ? Alors qu'eux même ne consomment pas. C'est lorsqu'on les arrêtes ou quand la tolérance s'installe qu'on se rend compte que toute cette chimie reste un leurre. D'où la dépression ..
La vrai question c'est de pouvoir retrouver cet état naturellement. La on pourra confirmer que la vie vaut le coup d'être vécu. Faut il avoir des circonstances permettant de réveiller ces fameux neurotransmetteurs qu'est la dopamine, la sérotonine, la noradrenaline..

Pour moi, l'amour, c'est un rapport social, c'est un lien de proximité avec l'autre. Dire que c'est "un lien", c'est admettre qu'on s'y aliène. C'est un risque qui coûte beaucoup, ou "beau coût", comme on préférera.

Quiconque a un peu d'expérience de soi et des autres, admettra facilement que ça ne sert pas si souvent à "se sentir bien". L'amour, ce n'est jamais un long fleuve tranquille. Le désir, c'est l'enfer. Comment faire ?

J'ai pas la solution, mais je ne crois vraiment pas que l'amour ou le manque d'amour, ça peut être ravalé à une sécrétion de sérotonine, d’endorphine, d'ocytocine et de dopamine...

Pour moi, le secret des "gens heureux", c'est pas la sécrétion.

C'est peut-être de ne jamais oublier qu'en amour, ce qui manque à l'un n'est pas caché dans l'autre.

Ce que je veux dire, c'est que l'amour ne sert à pas à combler un vide en soi même, ça n'est pas la solution à notre manque à être, ni à nos questions existentielles. Pas plus que ne peuvent l'être les produits. Ca n'a rien à voir.

Ca n'est que mon avis.


Analysez vos drogues à distance via PsychoACTIF

     ~~~~~~~~~~ Confidentiel Anonyme Gratuit ~~~~~~~~~~~~
     ~~~~~ Pour toute demande : analyse@psychoactif.org ~~~~~

Hors ligne

 

linec13 femme
Adhérent PsychoACTIF
France
champi vert13champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 14 Oct 2015
493 messages
Blogs
Personnellement je ne sais pas aimer sans ressentir une anxiété démesurée, donc effectivement la drogue c’est plus facile
Après il est vrai que lorsque je vivais avec mon enfant, la puissance de notre amour me faisait moins ressentir l’envie de me droguer
C’est intéressant je trouve, ce questionnement sur le rapport entre être amoureux et consommer des drogues

A kiss makes my whole day, anal makes my hole weak

Hors ligne

 

avatar
Sreconnor femme
Principe actif
France
champi vert17champijaune1cxhampi rouge0
Inscrit le 02 Apr 2024
297 messages
Blogs
Je pense qu’il y a aussi un cercle très vicieux qui peut s’installer lorsqu’on commence à consommer à deux en couple. La drogue peut devenir le centre de la relation amoureuse et lorsqu’elle n’est plus là, l’intérêt pour la personne disparaît alors…

La philo c’est comme le développement personnel en beaucoup plus prétentieux.
Les plus puissantes drogues c’est toi qui les sécrète buddy

En ligne

 

avatar
Mister No homme
Pussy time
champi vert23champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 04 Aug 2014
8579 messages
Blogs

donc c’est juste une réaction chimique

Je ne pense pas, sans pouvoir étayer mon avis en quelques mots.


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Eric 44 homme
Nouveau Psycho
France
champi vert8champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 23 Dec 2020
191 messages
Bonsoir.
Chez moi la drogue n'a jamais remplacé l'amour.
Il ya bien la chimie qui rentre en jeux dans l'amour mais avec une certaine personne. Donc on peut se poser la question dans l'autre sens pourquoi toute ces hormones pour cette personne.
Et puis la drogue ne nous écoute pas. On ne partage pas nos peines et nos joies avec.

Hors ligne

 

avatar
Le_toxicophile homme
Nouveau membre
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 27 Feb 2023
27 messages
Aimer quelqu’un, c’est à la fois partager son monde et lui donner à sentir le sien, mais c’est surtout construire ensemble un territoire commun hors du jugement, tel un réservoir de forces communes. C’est aussi le toucher (qui ne se limite pas au sexe), c’est-à-dire la mise en pratique d’une affection commune : sans toucher, sans contact de peau à peau, l’être humain ne peut vivre – peut-être juste survivre. Mais cet amour ne se limite pas à la relation du couple, elle peut exister aussi dans certaines amitiés. C’est quelque chose qui se construit, par lequel on découvre et chérit certaines valeurs, en fonction des situations sociales, culturelles et politiques dans lesquelles on se trouve pris et en fonction des trajectoires psychiques et singulières qui sont les nôtres. L’amour, c’est la rencontre entre deux singularités cherchant à créer un milieu pour parvenir à chérir et cultiver ces singularités. C’est également une valeur qui nous permet de reconnaître la vulnérabilité d’autrui, et par ce même mouvement, sa propre vulnérabilité. En ce sens, l’amour n’est pas qu’un affect personnel, c’est aussi un ferment collectif nous poussant à prendre soin des autres et de nous-mêmes. C’est donc également ce qui trouve menacé par certaines politiques néolibérales cherchant à détruire toute solidarité sociale et collective, tout affect commun.
Tout ça pour dire que ce n’est pas qu’une affaire de chimie ou de cerveau wink Et la drogue non plus d’ailleurs n’est pas qu’une affaire de chimie ou de cerveau, c’est une pratique personnelle, à la fois existentielle et collective (en témoigne l’existence même de Psychoactif). En cela, des points communs peuvent résonner entre pratiques de drogues et pratiques amoureuses, sans toutefois les penser comme substituables l’une à l’autre. Ce sont deux grandes expériences humaines qui parfois résonnent et grandissent ensemble, parfois peuvent se détruire mutuellement, ou parfois rester sur de simples chemins parallèles. Du moins, c’est la perspective que je souhaitais partager avec vous.
Peace, Love and High !

Hors ligne

 

avatar
cependant
Modo bougeotte
champi vert38champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 25 Mar 2018
3733 messages
Blogs

Mlle*Ordinaire a écrit

quand la tolérance s'installe qu'on se rend compte que toute cette chimie reste un leurre. D'où la dépression ..
La vrai question c'est de pouvoir retrouver cet état naturellement.

Salut,

Et ça tu ne l'as jamais ressenti dans des relations amoureuses ?
Pour moi c'est une chimie bien éphémère qui n'est pas plus ou moins naturelle que les drogues, mais qui a été bien plus dangereuse pour moi que tout autre prod

Je répond négativement à la question du fil. Pour moi ça n'a rien à voir et jamais je ne pourrais remplacer l'un avec l'autre.
À la rigueur juste profiter d'un kiffe extrême de drogues + amour (ou sexe d'ailleurs car c'est plutôt celui-ci qui produit des hormones ?

Mais c'est un faux débats pour des trucs peu comparable.
Du genre : tu préférés un gâteau au chocolat ou te prélasser sous un cocotier à la plage ?
Je veux dire que pour moi ça n'a aucun sens essayer de comparer et encore moi penser que les deux sont remplaçables ou l'un empêcherait l'autre.
Cette vision binaire comme quoi trop de plaisir ça serait louche...

Bref vraiment...


fugu kuwanu hito niwa iwaji

Hors ligne

 

avatar
Pesteux homme
Adhérent Vert-Beuh
champi vert88champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 22 Feb 2023
855 messages

cependant a écrit

Pour moi c'est une chimie bien éphémère qui n'est pas plus ou moins naturelle que les drogues, mais qui a été bien plus dangereuse pour moi que tout autre prod

Salut. J'aime bien cette remarque. L'amour, ça peut être aussi dangereux que la drogue !! On peut se bruler les ailes, et se trouver en manque de l'être aimé aussi durement que du produit chéri...

D'ailleurs, être amoureux, ça ne me semble pas du tout rentrer dans les critères habituels de la "santé mentale". L'amour rend un peu idiot, voir carrément trop con par moment. Pire, l'amour peut se transformer en haine en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, et avoir des effets ravageurs sur notre vie psychique. On n'est pas dans notre état normal, loin de là, c'est un genre de délire à deux...

Et pourtant, personne n'a jamais classé l'amour parmi les maladies, ni prescrit des sevrages et des traitements pour nous guérir de nos sentiments, sous couvert de normaliser nos taux de sérotonine, endorphine, ocytocine, dopamine, etc.

En tout cas, moi je suis accroc, et j'irai pécho ma dose jusqu'au bout et quoi qu'il m'en coûte ! Je suis beaucoup plus mesuré avec les produits wink 


Amicalement.


Analysez vos drogues à distance via PsychoACTIF

     ~~~~~~~~~~ Confidentiel Anonyme Gratuit ~~~~~~~~~~~~
     ~~~~~ Pour toute demande : analyse@psychoactif.org ~~~~~

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Couple - Vivre sans sentiments
par Orpha, dernier post 21 août 2023 par Orpha
  6
logo Psychoactif
[ Forum ] Vivre avec un ex toxico sans rien y connaitre
par pitchoune, dernier post 25 juillet 2011 par bighorsse
  31
logo Psychoactif
[ Forum ] La honte chez l'autre...
par Orpha, dernier post 15 mars 2024 par Orpha
  2

Pied de page des forums