PsychoACTIF / Résultats de la recherche
Recherche » Forums » Auteur : mental distorsion

RC Benzodiazépines » Quelle molécule choisir pour l'anxiété ? » 07 mai 2020 à  10:20

Je fais aussi du sport et de la méditation. C'est plutôt pas mal pour les anxiétés "légères" mais quand je fais des crises de panique, seul les benzos me soulagent.
Pour répondre au post initial, le meilleur compromis serait l'Etizolam.
Les autres et en particulier le clonazolam sont vraiment sédatifs je trouve.

Interaction drogues et neuroleptiques » abilify et cocaïne ??? » 03 mai 2020 à  06:55

J'ai pris pendant des années de l'abilify quotidiennement et de la cocaine sur une base hebdomadaire. Je n'ai jamais ressenti d'interaction hormis une fois où j'avais trop forcé sur la C. Résultat : décompensation psychotique.
Bref, comme toujours, tout est question de dosage.

Kétamine et PCP » Ketamine et mysticisme » 23 avril 2020 à  12:33

Bon faute de Ketamine, je me suis finalement procuré de la 2-Fluorodeschloroketamine et voici un court trip report d'un essai 'light' à 50mg en insufflation.

1ere ligne de 2-Fluorodeschloroketamine pris à 18h10 (30 mg) suivi d’une autre à 18h30 (20mg).
18h35 : Montée très progressive. Changement dans la perception de mon corps. Peu d’effet psychédélique à ce stade. Vision flou (mais pupilles normales). Légère tachycardie. Perte d’équilibre. Sensation de latence entre mes mouvements et leur perception par mon esprit.
Pas d’euphorie. Difficulté à organiser mes pensées (quoique combiné avec un paradoxal calme mental). Mes actions, mes mouvements sont laborieux et maladroits.
19h30 : Comedown plutôt soft mais loin d’être agréable. Pas de craving notable.
20h30 : Fin du comedown, un léger craving apparaît. Pas fatigué.
00h30 : Je me suis endormi 1 ou 2h mais réveillé par des palpitations. Obligé de prendre l’équivalent d’au moins 1mg d’alprazolam pour me rendormir.

En clair, rien de trans …

Kétamine et PCP » Ketamine et mysticisme » 14 avril 2020 à  05:57

Merci de ta réponse Ramtha !
Je connaissais cet auteur de nom, je vais y jeter un oeil ;)

Kétamine et PCP » Ketamine et mysticisme » 13 avril 2020 à  05:36

Hello les psychonauts,

La Ketamine fait parti des rares drogues que je n'ai pas encore essayé.
J'ai 36 ans et à peu près 15 ans d'expérience avec les drogues dites 'dures' dont plusieurs années d'addiction à la C et à l'héro.
Aujourd'hui, je ne prends plus rien depuis 1 an hormis mon traitement 'psy' à base de Ritaline, Risperdal et buprenorphine.
Et il est vrai que depuis 1 an, j'ai du mal à retrouver du sens à la vie alors qu'avant la mise en place du risperdal (antipsychotique) j'avais une vision de la vie beaucoup plus spirituelle. D'ailleurs, il m'est arrivé de nombreuses fois d'avoir des expériences mystiques sans aucun produit. (même si je dois signaler qu'à 2 reprises, j'ai du faire un séjour en HP sous la pression de mon entourage).
Je soutiens que la psychiatrie est complètement à la ramasse quand il s'agit d'appréhender et d'expliquer ces états spirituels. D'ailleurs, de tous les psys que j'ai vu, aucun n'a jamais pu me coller un diagnostique précis. Ils trouvent déconcerta …

Méthylphénidate (Ritaline) » Est ce que la ritaline est un bon traitement pour le Tdah » 06 avril 2020 à  21:36

Je vais te donner mon retour d'expérience, qui est une expérience parmi d'autres (à prendre avec des pincettes donc).

Petit retour en arrière pour commencer. Comme toi, d'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours été dans les nuages, impulsif aussi, puis ces symptômes (traits de caractères?) ont évolué au fur et à mesure que je consommais des drogues de plus en plus puissantes et de plus en souvent.

Face à cette addiction qui se développait et ces symptômes qui se multipliaient, j'ai consulté beaucoup de psychiatres / psychologues.
Chacun y est allait de son diagnostique "perso". Et chacun a essayé de me soulager par le biais d'antidépresseur, de benzodiazepines, de régulateurs d'humeurs, d'antipsychotiques et j'en passe...

Souvent, j'ai ressenti un léger soulagement par rapport aux symptômes que je décrivais plus haut. Mais à chaque fois, à partir d'une certaine période, les 'symptômes' revenaient. J'ai compris plus tard qu'il s'agissait du phénomène d'homéostasie : Le système …

Méthylphénidate (Ritaline) » Est ce que la ritaline est un bon traitement pour le Tdah » 06 avril 2020 à  20:03

Hello,

Les (neuro)psychiatres ont déjà énormément de mal à poser avec certitude un diagnostique fiable avec ce genre de troubles donc je doute qu'on puisse t'aider d'avantage.

A vrai dire, ce que tu décris pourrait très bien relever de l'anxiété généralisée, du trouble bipolaire, du trouble borderline ou encore d'une combinaison de cet ensemble.

Perso, j'ai eu des tas de diagnostiques différentiels pour aboutir 15 ans plus tard au TDAH.

Bref, un médecin en qui tu as confiance sera ta meilleure aide ;)

Decro - Sevrages... et après ? » Sevrage forcé du au confinement » 25 mars 2020 à  19:45

Petit témoignage tout frais sur le tramadol.
Ayant surconsommé ma bupre ces derniers temps, je me suis retrouvé quelques jours sans. J'ai donc été piquer du tramadol dans l'armoire à pharmacie de ma grand mère.
Un peu novice avec cette molécule et étant en manque depuis 2 jours, j'ai du consommer quelque chose comme 400 ou 500mg de tramadol sur 6-8h qui m'ont soulagé pendant quelques heures puis au bout d'un moment, je me suis vraiment senti très mal, genre crise de panique avec tachycardie à bloc, sueur froide, rigidité musculaire, nausées, etc...
J'ai vraiment cru y passer.
C'est après coup que je me suis rendu compte de ma connerie à la fois sur le dosage trop élevé du tramadol et sur le fait que je prends depuis plusieurs mois de l'effexor et du risperdal : un ISRS et un antipsychotique. Deux molécules à ne pas mélanger avec le tramadol.
Du coup, j'ai pense que j'ai eu un début de syndrome sérotoninergique.

Heureusement que j'avais du xanax qui a soulagé l'anxiété et le reste est …

Méthylphénidate (Ritaline) » Methylphenidate inactif ou mauvais dosage ? » 18 décembre 2019 à  15:46

Salut,

En gros, tu as pris 54mg en libération immédiate, tu m'étonnes que tu l'aies senti :)
Ca m'arrive aussi de le faire mais ma méthode est plus rapide et moins prise de tête : Je prends un bon couteau et je coupe le comprimé en 3 ou 4 morceau que j'ingère.
Et comme toi, je ressens tout de suite l'effet 'boostant' du concerta.

Par contre, ne parles pas à ton psy de ta combine, il pourrait t'arrêter le traitement pour usage détourné.

Dis lui simplement que la cinétique du concerta ne te convient pas. Il t'orientera peut etre sur le Quasym dont l'effet est plus immédiat quoi moins long. (50% de la dose est délivré en libération immédiate vs 22% pour le concerta).

Méthylphénidate (Ritaline) » Methylphenidate inactif ou mauvais dosage ? » 09 décembre 2019 à  15:09

La ritaline en libération immédiate pourrait en effet te procurer plus d'effet.
On réagit tous différemment à la cinétique d'un médicament.

Par contre, en cas d'échec il y a peu d'alternative thérapeutique à ma connaissance.
Perso, je prends en plus du concerta de l'effexor (un antidépresseur qui agit sur la sérotonine et la noradrénaline) qui d'après les études que j'ai pu lire serait assez efficace vis à vis du TDAH.

Sinon après, il y a aussi le Bupropion (un autre antidépresseur qui agit en plus sur la dopamine comme la ritaline) et le modafinil qui lui reste réservé (en théorie) aux patients narcoleptiques.

Méthylphénidate (Ritaline) » Methylphenidate inactif ou mauvais dosage ? » 07 décembre 2019 à  14:11

Salut,

La dose que tu prends (54mg) est la dose maximale pouvant être prescrite en France.
Quant à l'effet de la ritaline, il est normalement immédiat contrairement aux antidépresseur où il faut attendre plusieurs semaines.

Après la ritaline n'est efficace que chez 50% des adultes environ. Il est donc bien possible que tu fasses parti de cette population qui ne bénéficie pas de l'effet thérapeutique du methylphénidate.

Familles, amoureux(euse), collègue : je t'aime moi non plus ? » Quel drogué a le bon choix » 28 juin 2019 à  09:43

[quote=Abrak]Salut à tous, après longtempsje reviens poster un message.
Avant je me concentrait surtout sur comment vivre son héroinomanie à travers le monde. J'ai finis par tout arreté il y a environ 2 ans, l'élèment déclencheur a sutout été l'arrêt de la prescription de codéine qui m' a bien décidé vu que c'était la base de mon traitement de substitution.

2 ans clean, en tout cas d'opiacès ou presque mais minime.


Maintenant vient la lutte du grand remplacement, serait je cocainomane comme papa ou alcoolo comme maman? j'ai décidé de suivre un peu des deux ou beaucoup des deux , impossible sous le prisme d'un enfant de comparer les consammmotion que je prends et celles que j'ai vu prendre.

Mais je retiens un ou deux faits:
sous heroine je garde ma raison,
l'alcool bousille ma vie.

Donc, le top serait de se passer des deux ou juste fumer un pêtard ou boire un coup qui rend pompette!

Sauf que plus les annnées passe, j'ai 34 ans ( certes jeune), plus je ne sais plus. L'heroine m'e …

Familles, amoureux(euse), collègue : je t'aime moi non plus ? » Dilemme familial » 23 juin 2019 à  09:46

Merci janis.

Il est vrai que je vois sa situation sous le prisme de mon propre parcours.
J'oublie parfois qu'il est possible de consommer tout en étant équilibré par ailleurs.

Merci encore de tes conseils.

Familles, amoureux(euse), collègue : je t'aime moi non plus ? » Dilemme familial » 23 juin 2019 à  09:15

Salut à tous,

Je suis un (ancien) gros consommateur de stups de 35 ans.
Je suis abstinent depuis peu (quelques semaines).
Il y a quelques mois, ma petite soeur (22 ans) m'a avoué qu'elle consommait régulièrement des stims (C & Ecsta).
Moi qui croyait que mon exemple avait été dissuasif, je me suis trompé.
Bref, si je vous écris, c'est car elle semble suivre la même évolution que la mienne.
Au départ, elle consommait un seul produit (ecsta) de façon relativement espacée mais aujourd'hui je me rends compte qu'elle consomme quasi toutes les semaines en mode 'défonce' (en mélangeant les produits notamment).

Comme les cordonniers sont les plus mal chaussés, je viens vous demander de l'aide car je ne sais pas comment l'aider.

J'ai pensé à le révéler à mes parents mais je me suis vite ravisé étant donné que mes parents ont été au courant très tôt me concernant.
Et bilan des courses, leur suspision systèmatique ne m'a jamais permis de progresser, bref, de décrocher pour de bon.
J'imagine d …

Méthylphénidate (Ritaline) » Le Concerta disponible uniquement en générique maintenant? » 01 mai 2019 à  10:52

Salut,

Aucun changement pour moi. On me délivre toujours du Concerta.
C'est fou qu'on ai pu te substituer du concerta par du méthylphénidate LP puisque ce n'est pas la même cinétique.
Quelle explication as tu eu à ce sujet ?

Anonymat et sécurité sur internet - Conseil sur le deep web » Exit Scam en cours sur WSM » 21 avril 2019 à  07:18

Bon, ça sent mauvais pour WSM, l'Exit Scam m'a été confirmé par 2 sources :/
Visiblement les admins ont été blackmail.

Anonymat et sécurité sur internet - Conseil sur le deep web » Gnupg Cle Prive » 09 avril 2019 à  08:28

Yo,

J'ai eu le même problème avec Kleopatra. Problème résolu depuis mon passage sur gpa (faisant également parti de la suite gnupg).

++

Méthylphénidate (Ritaline) » Euphorie où es tu ?  » 09 mars 2019 à  07:28

Hello,

Je prends du concerta 36mg depuis plus de 3 ans et ça fait bien longtemps que la petite euphorie des débuts a disparu !

Même en arrêtant le traitement pendant 2 mois, je ne l'ai jamais plus retrouvée :/

J'imagine que c'est mieux ainsi et je ne te conseille pas d'augmenter les doses au risque de développer une dépendance, accoutumance avec à la clé un sevrage en bout de course...

MDMA/Ecstasy » Première expérience TAZ en teuf hardcore » 04 janvier 2019 à  12:18

Philippe plein, t'es tombé sur du top matos.
Elles tournent pas mal en ce moment (ici dans le nord / Belgique)
Grosse perche assurée :)

Commencez par des 1/2 cependant sinon à vos risques et périls :p

MDMA/Ecstasy » Un bon délire sous exta » 15 novembre 2018 à  16:25

D'après la photo, c'est un Philippe Plein. Testé aussi en boite, il y a quelque semaine : Très (trop?) fort.
J'ai oublié la moitié de la soirée d'ailleurs et de ce que je me souviens j'étais en mode 'rêve éveillé'. Je pensais avoir les yeux ouverts alors qu'ils étaient fermés. Grosse distorsion temporelle également.

Heureusement que mon pote était là pour me ramener à la réalité toutes les dix minutes.

MDMA/Ecstasy » Trip de fou sous Ecsta » 15 novembre 2018 à  15:57

Tu es encore dans la 'lune de miel' du produit donc c'est pas spécialement étonnant que tu ne ressentes (pas encore) la descente. Mais crois moi, vu les doses que tu prends, tu vas pas tarder à en faire les frais d'ici quelques mois :/

Je suis consommateur de taz depuis 15 ans et je me suis bien calmé aujourd'hui mais si je peux te donner un conseil : Fais gaffe, les pilules d'aujourd'hui sont largement surdosées.
D'ailleurs, pas plus tard qu'il y a 15 jours, je suis tombé sur une pilule qui titrait 270mg (d'après Pillreport). Comme à mon habitude, je comptais la prendre en entier et puis à la dernière minute, je me suis dit, hmm je la sens pas trop celle là... allez 1/2 ca ira.
20 minutes plus tard, je sens la montée et je comprends de suite que ça va être très violent.
L'instant d'après, je perds le contrôle pendant quelques secondes ? minutes ?
Je reprends 'connaissance' quand je suis sur le point de tomber par terre.
Trop tard, je tombe par terre la tête la 1ere...
On vient me r …

Méthylphénidate (Ritaline) » Utilisation de la ritaline pour travailler » 18 septembre 2018 à  05:33

Hello,

Je prends de la Ritaline depuis quelques années pour un TDAH et dans mes souvenirs, les 1eres prises au dosage minimal était vraiment 'too much'. Pas ou peu d'effet sur la concentration mais par contre, la sensation d'être un peu (beaucoup?) perché. Ce n'est qu'au bout de quelques semaines que l'effet s'est atténué sur le plan de la stimulation pour faire place à un effet thérapeutique sur mon déficit d'attention / concentration / hyperactivité.

Mais après, comme toujours, mon expérience est totalement subjective. De plus, étant TDAH, j'imagine que je ne suis pas le meilleur exemple pour ton cas de figure.

Take care

Méthylphénidate (Ritaline) » Changement de ma consommation de ritaline » 01 septembre 2018 à  12:45

Ta tolérance à la Ritaline a augmenté avec le temps, rien d'anormal.
C'est le cas pour moi aussi, sauf que j'ai un TDAH.

En ce qui me concerne, malgré la tolérance, les 36mg de Concerta que je prends depuis 3 ans suffisent à réguler mon déficit d'attention / hyperactivité.

Après, c'est sur, je ne ressens plus l'effet stimulant des débuts.

Si c'est l'effet stimulant que tu recherches, tu dois baisser ta tolérance et pour ça, il n'y a pas 36 solutions !

Solution 1 (déconseillée) : augmenter les doses... Cercle vicieux
Solution 2 : Faire une pause d'au moins 1 mois sans ritaline

Par contre, si tu as des craving, attention l'addiction n'est pas loin... Auquel cas, parles en à un addicto.

A+

Méthylphénidate (Ritaline) » Adderall / Ritaline traitement TDA » 07 juin 2018 à  00:26

La primo-prescription de la Ritaline est très réglementée.

Pour faire court, elle doit se faire à l’hôpital par un neurologue ou un psychiatre ou éventuellement dans un EPSM par un psychiatre rattaché à un centre hospitalier.

Et même en respectant ces conditions, certains praticiens refusent de prescrire la Ritaline à des adultes...

Bon courage et bonne chance..

Antidepresseurs » ISRS Escitalopram + Speed ? » 03 mai 2018 à  16:44

Perso, je ne le recommanderai pas.
Comme tu es en début de traitement, tu n'es pas à l'abris d'un bad trip du au mélange.
Tu devrais peut-être attendre quelques semaines histoire de voir comment tu réagis à ce traitement sans le parasitage d'autres psychotropes.

Méthylphénidate (Ritaline) » Traitement médical méthylphénidate besoin de retours d'expérience » 22 avril 2018 à  13:30

Ça a été un peu pareil pour moi au début.
Assez peu d'effet sur la concentration mais une plus grande motivation à entreprendre.
Mais tu verras qu'avec le temps, tout ça se lisse.
Par rapport au concerta, ça vaut peut-être le coup d'essayer compte tenu qu'il a une durée d'action plus longue (12h annoncé) et plus linéaire.

Méthylphénidate (Ritaline) » Traitement médical méthylphénidate besoin de retours d'expérience » 22 avril 2018 à  11:45

Salut,

Ce que tu décris est un effet assez courant du méthylphénidate en début de traitement (L'effet rebond).
Je te rassure, cela s'atténue significativement avec le temps.
Peut-être que tu devrais demander à ton spécialiste de faire une prise de 20mg le matin et une prise de 20mg le midi. Ainsi, tu serais tranquille pour la journée.
En ce qui me concerne, je fonctionne comme ça depuis 2 ans.

Méthylphénidate (Ritaline) » Sniffer du Méthylphénidate » 29 mars 2018 à  03:18

Je confirme que la tolérance développée au bout de plusieurs années de traitement est significative avec le méthylphénidate.
Il faudrait probablement a minima 5 fois la dose standard pour ressentir à nouveau des effets à peine récréatifs.
Bref, aucun intérêt.

Méthylphénidate (Ritaline) » Qu'aimez vous dans la ritaline? » 21 février 2018 à  13:41

Hello,

Je suis sous traitement Ritaline pour mon TDAH depuis plusieurs années du coup c'est très transparent pour moi et je n'ai aucune descente à 36mg / jour.
Par contre, lorsque j'ai commencé ce traitement, je sais que 20mg te mettait bien : Beaucoup plus alerte et en même temps relaxé (normal vu que je suis hyperactif).
Je confirme également pour la descente assez pénible (anxiété, légère déprime) qui durait pour ma part autour de 3 à 4h.

A+

Remonter

Pied de page des forums