PsychoACTIF / Rechercher
Recherche dans les commentaires de blogs

Le blog de CoachMigui » Histoire de spiritualité » 09 janvier 2017 à  00:10

Beaucoup de choses à  dire ha ha ^^. Je vais essayer de synthétiser au max ( même si vous l'avez bien compris, je ne sais pas faire court :P ).

[b]A Bootspoppers :[/b]
[quote]J'ai lu tout ton blog et tous tes posts (je les ai même imprimés en un épais volume, de plusieurs centaines de pages !).
Ta quête m’interpelle ! et ton chemin est spectaculaire, très concret, et digne du plus haut intérêt.
Pour tout ce travail, tout ce témoignage: MERCI![/quote]
Mince alors, je pensais pas être si intéressante x)...

Mon histoire c'est juste celle d'une âme qui toujours désiré l'amour, l'absolu, un but, qui a cherché désespérément partout en se perdant parce que son c œur était trop endurci, et dont finalement Dieu a eu pitié en venant la chercher.
J'avais soif de Lui sans le savoir.
Mon histoire c'est Son œuvre, c'est un témoignage vivant de Son amour et de Sa miséricorde. C'est Lui qui est passionnant ! :)

[b]A CoachMigui :[/b]
Je ne suis pas très âgée donc je ne suis peut-être pas plus vieille et donc "plus sage" que toi ( j'aurais 22 ans en février ), quel âge as tu ?

[quote]Moi aussi je crois en l'union du saint esprit et de la mère (polarité féminine et masculine) peut entraîner la naissance du Christ (amour inconditionnel). C'est pour ça que je pense que Jésus est dans mon coeur, même si couramment je ne l'appellerai pas comme ça.[/quote]
L’ œcuménisme est très à  la mode et j'ai longtemps eu cette approche qui considère que les religions en fait disent la même choses mais avec des mythes et des symboles différent. Mais en réalité les spiritualités sont très différentes et pour le coup on ne croit pas du tout la même chose :).

Dans la religion catholique, la naissance du Christ ou la Vierge ( la polarité féminine du coup dans ta conception ? ) ne sont pas des symboles, des "énergies" ou des pôles, mais une réalité historique, l'entrée de Dieu dans l'histoire humaine par le mystère de l'Incarnation.
Marie par son humilité ( elle avait fait v œu de rester vierge, le peuple juif attendant le Messie pour ce temps là  et se sentant indigne de l'honneur de l'enfanter ! ) et tout son amour pour Dieu reçoit en son sein Jésus.

Il ne s'agit donc pas tellement de pôles quelque part égaux et complémentaires qui s'unissent pour un catholique (Marie n'est pas l'égale ou une partie "complémentaire en soi de Dieu ! ), c'est le plan de salut de Dieu pour l'humanité qui se fait en passant par une jeune fille qui résumera tout dans son magnificat ( je vous laisse trouver la prière si ça vous intéresse ) et qui sera glorifiée pour s'être abaissée.

Marie est la "remplaçante" de Satan qui s'est déchu par son orgueil, elle devient reine des anges et du ciel par son humilité et le don de sa personne à  Dieu. Des centaines et des centaines d'années avant sa naissance, c'était d'ailleurs annoncé dans la genèse par Dieu s'adressant au serpent après qu'il ait tenté Eve : "Et je mettrais une inimitié entre toi et la femme, entre sa postérité et ta postérité ; celle-ci de meurtrira à  la tête et tu la meurtriras au talon." ( La "postérité" de la femme en question est bien évidemment le Christ...).

Par ailleurs dans le catholicisme il n'y a pas de dualité en Dieu ( pôle féminin et masculin etc ) puisqu'il est Trinité, un seul Dieu en trois personnes ( grand mystère ! ).
Dieu se raconte à  Lui-même ( un peu comme nous quand on pense en fait, on se projette soi même, sans quoi il n'y a pas d'intelligence ) et c'est ce qui fait ce qu'on appelle "Le Verbe". Le Verbe est la personne du Fils (incarné en Jésus ), le Père qui Se voit Lui-même.
Étant infiniment parfaits en tout, Le Père et le Fils S'aiment infiniment, et cet amour est la troisième personne divine qui procède d'Eux : le Saint Esprit.
Les trois personnes sont Dieu, un seul Dieu et qui S'aime Lui même sans égoïsme puisque cela est un échange entre Ses trois personnes qui sont de même nature, si Dieu n'était qu'une personne s'aimant elle même ou son reflet Il serait narcissique, c'est la Trinité qui fait qu'Il est amour.

Je pars en théologie désolée XD. Je suis incorrigible !

Pour ce qui est de "Jésus qui est dans ton c œur", je ne doute pas de ta sincérité et tes bonnes intentions, loin de là . Mais on ne peut pas réellement le porter dans son c œur si on nie Sa divinité et Son sacrifice. Mais dans ta conception des choses je comprends ce que tu veux dire, si tu le perçois plus comme "l'amour inconditionnel" de façon dirons-nous symbolique.
On ne peut pas non plus le porter dans son c œur quand on pêche mortellement, donc en matière grave ( je ne pose aucun jugement sur l'état de ton âme hein, c'est juste pour préciser la position de l'église ) et véniellement Il est là  mais c'est un amour imparfait.
Le péché, c'est ne pas aimer Dieu puisque c'est l'offenser, c'est ne pas aimer l'amour...
Donc là  encore, conception différente ^^.

[quote]Quand je médite, c'est pour me connecter avec le cosmos, c'est pour me rappeler que je ne suis que de la poussière d'étoile dans un univers qui dépasse les capacités de représentations de ma conscience.[/quote]
Et oui nous ne sommes pas grand chose ! Je trouve plutôt louable ta démarche et c'est beaucoup ce que j'ai recherché avec les prods ou dans mes méditations.
La foi catholique donne un regard très différent sur beaucoup de choses mais là  dessus ça ne change pas beaucoup : on est rien face à  Dieu et même au monde qu'il a créé pour nous. Un univers si grand, ces milliards de milliards de galaxies et toute cette perfection dans la matière, la lumière, la vie, cela force l'humilité et l'admiration.
Parmi les dons du Saint Esprit dans l'église on compte d'ailleurs le don de "science" qui est la capacité que donne l'Esprit de Dieu de Le contempler et de percevoir son amour à  travers sa création.

Mais ce don de science ainsi que l'humilité peuvent s'appliquer à  chaque instant, sans qu'il soit question d'extase ou de ressenti. Rendre grâce à  Dieu pour sa générosité un instant en voyant un beau coucher de soleil ou mener sa vie en acceptant sa triste condition humaine dans un monde imparfait, l'humilité envers Dieu et le prochain ainsi que la louange du Créateur dans les pensées et gestes quotidiens c'est aussi une application de cela !

[quote]Je finirais pas acquiescer un point qui est très important dans ce que tu dis: Dieu, la vie, Bouddha (même si attention, Buddha ne désigne pas un Dieu mais plutôt un état), Quetzacoatl ou les énergies de la terre, qu'importe comment vous désirez l'appeler... Tout ça n'est qu'amour.[/quote]
Encore une fois j'étais très proche de ta vision avant. Le concept de l'amour qui produit tout, sur lequel les différentes religions mettent un nom.
Beaucoup de gens ressentent que Dieu est amour, mais souvent on voit ça de façon très abstraite et c'est normal : la Trinité est un mystère que l'homme ne peut pas saisir, c'est pourquoi Dieu l'a révélé. On voit un peu l'amour comme une "force" une "énergie", une sorte de "soupe cosmique" au final assez impersonnelle .
On balance que "Dieu est amour" parce que ça se ressent beaucoup dans les états de contemplation, par simple bon sens, par convention, ou hélas parfois ça sert aussi d'excuse "je peux faire tel ou tel truc, Dieu est amour, il pardonne, youpi on ira tous au paradis ! " ( je ne désigne personne hein, je décris un peu comment j'approchais la chose ou ce que j'ai pu remarquer chez pas mal de gens ).

Mais l'amour en soi, ce n'est pas une personne, c'est quelque chose d'abstrait qui se passe entre des personnes. L'amour ça ne pense pas, ça n'agit pas. Une personne animée par l'amour oui.
Et c'est en cela que le catholicisme change tout par rapport à  toutes les conceptions abstraites que j'avais avant : non seulement par la Trinité mais aussi par le mystère de l'Incarnation où Dieu agit dans un acte de parfait amour pour ses créatures.

Dieu déborde d'amour de toutes parts, bien sûr c'est aussi dans sa création : toutes cette nature, ce cosmos, ces couleurs ! La création est un cadeau précieux. Mais avec l'Incarnation on passe à  un cran au dessus, puisque Dieu Lui-même met de côté sa divinité pour Se faire homme, Il s'abaisse pour s'offrir en sacrifice parfait pour sauver l'humanité et lui dévoile Son intimité : la Trinité.
Par l'Incarnation Dieu permet l'union des hommes à  leur Dieu : tout passe par Jésus-Christ. "Nul ne vient au père que par moi" dit-il. Il s'offre au monde jusqu'à  la fin des temps, à  chaque messe Il se livre et permet aux indignes pécheurs que nous sommes de venir Le toucher pour être sanctifiés et devenir le plus semblables possible au Christ qui a agit par amour au stade le plus extrême.

Dieu pour un catholique n'est pas "l'amour" de façon vague, c'est une personne et on a une relation avec Lui, une intimité avec Lui. C'est très personnel et très "sensible" puisqu'on Le touche. Qu'Il endure la souffrance des profanations, des sacrilèges et de l'ingratitude face à  ce don inestimable et Se laisse approcher si aisément est aussi une grande preuve d'amour : Il Se donne carrément à  nous pour nous guérir, à  la fois du péché et de nos blessures personnelles.

La Trinité, l'Incarnation, l'Eucharistie... Tout ça sont des mystères qui paraissent assez délirants au prime abord, j'en conviens.
Mais quand on se plonge dans la théologie catholique on voit que c'est loin d'être stupide, et puis comme je l'ai entendu de la bouche d'un abbé, "une religion sans mystère est une fausse religion, car c'est une religion qui prétendrait tout savoir de Dieu alors qu'Il est insondable". Il y a forcément une part qui échappe, la clé c'est la foi. Dieu a révélé ça, Il ne ment pas et ne Se trompe pas donc même si on a seulement une intelligence humaine et qu'on ne comprend pas tout, on Le croit.
Aujourd'hui on associe souvent ce comportement à  de la bêtise, ça fait un peu genre la personne qui réfléchit pas, mais en fait ça fait aussi partie de l'humilité : écouter et croire Dieu en s'en remettant à  Sa sagesse au lieu de suivre la notre qui n'en est pas vraiment une.

Bref, pour le coup je pense que tu vois qu'on a pas la même croyance et que c'est pas tellement compatible, je dis ça avec tout le respect et la bienveillance que je te dois :). Je te souhaite le meilleur : de posséder un jour éternellement Dieu !
[b]
A Niconoko :[/b]
[quote]Car je pense que la faute en revient au Livre, par lequel la parole de Dieu a été corrompue! L'histoire de Jésus est partiellement fausse et incomplète, il n'a pas de père est n'est pas le fils de Dieu, il a voyagé en Inde, à  rencontré les hindous , les sadhous et les bouddhistes... ses miracles sont authentiques mais le diable s'est invité au concile de Nicée![/quote]
Bah techniquement, la Bible est l'ouvrage antique le plus fiable et le mieux conservé au fil des siècles... Pendant longtemps je l'ai assez méprisée en considérant que c'était juste un truc écrit par des hommes, tordu sans arrêt au fil de l'histoire mais quand on se penche sérieusement sur la question, on tombe des nues.

De très vieux écrits bibliques comme les manuscrits de la mer morte, de centaine d'années avant J.C sont identiques à  ce qui a été transmis ( bien que la traduction soit toujours délicate, le sens est bien le même ) et on a des récits du nouveau testament qui datent bien de l'époque des apôtres.

Je ne le savais pas avant parce que j'avais lu seulement les évangiles vite fait et que j'avais tout envoyé valsé, mais l'ancien testament contient des centaines de versets qui décrivent le Christ, en particulier sa passion, des centaines d'années avant Sa venue.


A la rigueur, un petit aperçu en vidéo de quelques prophéties incroyables de la Bible, la précision du truc est délirante en particulier pour la ville de Tyr :
https://www.youtube.com/watch?v=V36ANnNuEd8

Au prime abord ça inspire pas confiance juste un livre, je suis bien d'accord.
Mais il y a dans la Bible une profondeur symbolique, prophétique, philosophique si riche, une telle cohérence dans ce livre que quand je m'y suis plongée sincèrement et longuement j'ai vraiment été abasourdie. Des hommes tous seuls n'ont pas pu inventé ça, d'autant plus que les livres viennent de pleins de personnes différentes en des époques différentes, de situation sociale différente.
Il est impossible que tous se soient concertés ou que cela a été fabriqué par une bande de manipulateurs, il y a trop de versets qui font référence les uns aux autres, trop de faits historiques éloignés les uns des autres qui se font écho, c'est du délire quand on s'y intéresse.
Un livre qui a un tel sens, écrit sur des centaines d'années et si bien conservé, c'est un miracle.
Mais bon, il faudrait des heures pour tout exposer, vous pouvez chercher par vous même.

Pour en revenir à  Jésus, beaucoup de théories circulent à  son sujet, Il est parfois perçu comme une sorte de "maître ascensionné". Mais en faire un homme comme les autres, c'est sous entendre que par travail, éveil ou cycle de réincarnation au final tout le monde peut faire comme Lui. Or il est absolument à  part dans toute l'histoire de l'humanité.

-Il est le seul homme qui s'est présenté comme étant Dieu, l'a affirmé et a agit comme tel. Moi perso un mec me dit qu'il est Dieu, je lui demande quel est le nom de son psychiatre, si on L'a cru il y avait une raison x). Dans ces miracles il ne prie jamais Dieu, Il ordonne et tout Lui obéit. Personne n'a jamais fait ça.

-C'est un fils de charpentier pauvre, Il n'a jamais rien écrit, pourtant Il affirme plusieurs fois que Sa parole va rester jusqu'à  la fin des temps. Il n'est pas roi, Ses disciples sont des pêcheurs, des gens simples, pas des érudits, comment peut-Il affirmer une chose pareille et comment cela peut-il se réaliser ?
Il n'était rien et Il a divisé l'histoire en deux : on parle d'avant et après J.C, La Bible est le livre le plus traduit et le plus vendu au monde !

Et même l'église : le christianisme s'est répandu alors que c'était une religion persécutée et ultra minoritaire, les chrétiens étaient traqués et mis à  mort, et pourtant ça s'est propagé prodigieusement et ça tient depuis 2000 ans ! C'est juste un truc de fou, c'est pas humain x)...
Les apôtres et de nombreux chrétiens sont morts en refusant de nier qu'ils L'avaient vu ressuscité, c'est pas possible qu'il y ait eu un groupe de gens prêts à  mourir pour un mensonge, ils n'avaient aucun intérêt à  raconter un truc pareil. Et l'hypothèse d'une hallucination collective est encore moins plausible...
Concernant la résurrection, il y a aussi le cas phénoménal du Saint Suaire, ce fameux drapé qui a recouvert le corps du Christ...
( Vidéo qui résume si ça intéresse : https://www.youtube.com/watch?v=GsQXlaB4k8E )

On pourrait objecter en disant qu'il n'était pas mort, mais tous les écrits historiques de l'époque y compris de non-chrétiens ( historiens juifs, romains etc ) attestent de son existence et de sa crucifixion, comme de nombreux détails donnés dans les évangiles.

Pourquoi les maîtres boudhistes etc de Jésus n'ont jamais pu se ressusciter eux même et accomplir de telles choses, si ils l'ont instruit ? ( Je ne te tourne pas en ridicule , c'est normal de se poser des questions ! ;) ) Pour prophétiser de telles choses et revenir d'entre les morts comme ça, il faut être le maître de la vie et de la mort, connaître le passé, le présent et l'avenir : il faut être Dieu !

[quote]Je crois qu'il est primordial de faire la distinction entre l'achat d'une drogue de synthèse, fabriquée par les hommes pour se faire de l'argent (Satan y trouve son compte: angoisses, bad trips et confusions) et le ramassage de plantes dans la nature.[/quote]
Ouais 'fin se taper un trip hardcore de 12h à  la mescaline, ça peut faire aussi mal qu'un prod de synthèse quand même x).
[quote]Elles sont médicinales et Dieu accepte qu'on les consomme si l'on en a besoin, en n'oubliant jamais les remerciements et les prières! Les esprits qui travaillent contre Satan sont là  pour nous aider.[/quote]
Médicinale sous entend que c'est fait pour soigner, alors oui il y a des plantes thérapeutiques mais toi par ex quand tu prends du cactus tu le dis toi même, c'est pour accéder à  certains états de conscience, c'est pas une thérapie en soi : tu n'en a pas tellement "besoin", non ^^ ?
[quote]Les esprits qui travaillent contre Satan sont là  pour nous aider. Même si parfois ils nous font peur, ce sont -comme tu l'as vécu- des mises à  l'épreuve (pouvant ressembler aux méfaits des esprits maléfiques, mais n'entraînant pas de dégâts à  la personne), pour savoir (eux comme nous) jusqu'où on est capables d'aller.[/quote]
Vu les tourments que m'ont occasionné mes prises de psyché ( moi c'était LSD et champotes ) franchement je doute que c'était pour m'aider... Des mois d'insomnies à  voir des trucs quand je fermais les yeux, à  sentir des présences mauvaises, à  me taper des paralysies du sommeil, des crises d'angoisse, des retour d'acide, à  me demander sans cesse si j'étais devenue cinglée, à  avoir envie de me suicider, et bien sûr sans jamais obtenir de certitude (spirituellement ça partait dans tous les sens, comme si la vérité était relative et n'existait pas ) ... si ça c'est sans dégâts...

Je te crois tout à  fait bienveillant, mais ce que tu dis es terrible. Des esprits qui s'amuseraient à  te mettre au fond du gouffre pour te tester ? On en revient à  ce que j'ai dit plus haut : c'est carrément élitiste comme concept. Celui qui est fragile, qui ne supporte pas l'épreuve ne pourrait pas aller plus loin dans la découverte et la connaissance, il y aurait pas droit ?
Tu peux ne pas me croire, mais si les "esprits" que tu côtoies te soufflent ce genre de choses, à  ta place je fuirais à  toutes jambes.

Dieu permet l'épreuve, car l'amour se prouve dans la souffrance qu'on offre, mais ce n'est jamais une souffrance qui détruit et elle est toujours adaptée aux capacités de chacun. Pour quelqu'un ça sera une maladie, un autre de la tristesse, pour un grand saint ça ira jusqu'à  porter les stigmates... Il ne fait pas peur, Il ne lance pas de défi, Il fait juste grandir dans l'amour, les saints ont tous souffert pour Dieu mais jamais de cette façon !

[quote]as-tu pu revoir ton ange, et savoir son nom? Travailles-tu toujours avec, comme en rêves par exemple?[/quote]
Rien du tout ! Je ne connais pas son nom, je ne l'ai jamais revu, je l'ai juste remercié qui qu'il soit d'être intervenu dans mon songe.
Je prie parfois mon ange gardien, je lui ai dit que je le remerciais au cas où c'était lui, mais je n'ai pas eu de réponse.
C'est pas central dans ma foi de savoir qui il est, j'ai Dieu, la Sainte Vierge, mes saints "favoris", je les prie et je laisse Dieu décider de si je dois avoir une réponse ou un contact de diverses façons et avec qui, si je n'ai pas de réponse c'est que ce n'est pas utile. Je n'ai pas à  provoquer la chose quoi.

Qu'Il te bénisse en tous cas ! :) …

Le blog de CoachMigui » Histoire de spiritualité » 06 janvier 2017 à  17:04

Bon le temps que j'écrive mon pavé énoooorme CoachMigui a répondu, je répondrais plus tard, à  vrai dire j'hésite à  le faire, vu la longueur de ce que j'ai déjà  posté ha ha ^^.

Je veux pas on plus vous imposer ça, je suis trop bavarde x). Merci pour ta réponse CoachMigui !

Le blog de CoachMigui » Histoire de spiritualité » 06 janvier 2017 à  17:00

Je comprends ta réticence Niconoko ^^.

Moi quand on me disait le LSD etc c'est le diable je trouvais ça bien pathétique. Tout n'est pas directement inspiré par lui non plus, on peut très bien faire n'importe quoi tout seul, ça serait trop facile de se placer en victime innocentes qui tombent à  cause du malin.

Je me suis convertie de façon très subite, je passais mon temps à  fumer des pèts en trainant sur P.A, en réfléchissant sur mes sensations sous drogues en les conciliant avec la physique quantique, des reportages sur le cosmos etc pour me faire mon idée de Dieu.
Ma mère m'a proposé d'aller faire une retraite de Saint Ignace, pendant trois secondes j'ai hésité et je ne sais pas pourquoi j'ai dit oui. C'était à  la montagne près d'Annecy, le cadre était sympa, je me suis dit "Allez j'y vais, comme ça elle va comprendre que la religion c'est pas mon truc. Le curé je vais le moucher avec mes arguments bétons et on en parlera plus, ça me fera juste des vacances gratos."

J'ai parlé avec le prêtre, et celui là  c'était un bon, j'étais pas convaincue mais je trouvais que la doctrine de l'église était logique dans sa vision des choses. Mais bon, je voyais pas pourquoi tel truc ça serait un péché, ça me semblait abusé.
Quand je lui ai parlé du LSD et qu'il m'a sorti le coup de la tromperie de Satan, je lui ai tellement ri au nez intérieurement ! C'était tellement cliché, tellement "étroit" et simple comme vision d'esprit à  mes yeux !

Et puis pendant l'instruction sur l'amour divin, là  j'ai eu comme un choc. Je pensais bien que Dieu était Amour, ça oui, mais j'ai réalisé ce que ça impliquait.
[i]Il y a un Dieu qui m'a créée, m'a donné une âme, une intelligence, des yeux, des choses sublimes à  voir ou entendre, et Il m'aime infiniment, et moi comment je me comporte vis à  vis de Lui ? Je ne Le remercie jamais, je ne Lui parle jamais, je ne fais jamais le moindre geste pour Lui. Je ne pense qu'à  moi, je ne m'intéresse pas à  Lui, seulement à  vivre des sensations pour tenter de me satisfaire et de prétendre comprendre le surnaturel...[/i]

Je réalisais d'un coup que je me considérais comme une "bonne personne" depuis des années ( ce truc de "J'ai pas tué, j'ai pas volé, j'ai envie d'aimer les autres, je donne aux SDF donc je suis quelqu'un de bien" ) , mais que j'étais en fait pourrie d’orgueil, intégralement égocentrique et ingrate envers Dieu qui m'avait tout donné. Je me donnais juste bonne conscience en me persuadant que j'approchais Dieu par les drogues, que j'étais ouverte d'esprit etc.

Alors je Lui ai reparlé, vraiment comme à  une personne cette fois, j'avais aucune réponse. Je suis rentrée de la retraite à  la fois triste et angoissée.

Le soir, j'ai continué à  Lui parler dans mon lit et c'est là  qu'il a "répondu".

Sans que je ne comprenne vraiment comment, je me suis retrouvée debout dans le noir à  chercher la lumière, sans m'être levée, comme si j'avais quitté mon corps. Je trouvais le bouton de la lampe et me retrouvais à  errer dans un lieu inconnu, de pièces en pièces en parlant avec des prêtres dont je ne me rappelle pas les visages. Je leur posais des questions et ils me répondaient, mais la discussion était sans consistance. Je n'étais pas capable de vraiment entendre leur réponse, comme si c'était voilé par quelque chose ( moi même sûrement... ) et je n'étais pas satisfaite.

Puis je suis entrée dans une pièce évoquant une chapelle, très poussiéreuse comme abandonnée, abritant des chandeliers éteints, au fond de laquelle se trouvait une personne vêtue d'un habit blanc,au visage très doux mais assez grave, il évoquait clairement un ange. Devant lui se trouvait un énorme livre ancien, ressemblant à  un registre ou à  une Bible.

Je l'ai approché et cette fois c'est l'inconnu qui a posé une question :
-"En quoi crois-tu ?"
J'ai dit que je ne savais pas, que j'ignorais si je devais être catholique ou pas.
Ce à  quoi il a répondu : "Si tu es dans cette pièce, que tu te tourmentes et que tu cherches, c'est que tu y crois déjà ".

Je me suis ensuite trouvée dans une autre pièce où une chienne que j’ai eue il y a plusieurs années parut , de nouveau jeune et sans la tumeur au ventre qui l'avait tuée. J'étais heureuse de la retrouver, la pris dans mes bras et la posai sur mes genoux, je sentais son souffle, toute la texture de ses poils, elle me paraissait totalement réelle. Mais très vite elle a changé, sous cette apparence d'animal doux, inoffensif et familier s'est révélé quelque chose de maléfique. Elle s'est mise à  grogner, je sentais un mal abominable en elle. Elle était sur le point de se métamorphoser en monstre hideux et voulait me mordre, je le ressentais et j'étais terrifiée.

Je me suis sentie comme face à  un test, une épreuve pour juger de ma confiance en Dieu. Malgré ma terreur, j'ai gardé la bête dans mes bras et ai continué à  la serrer, au risque qu'elle m'attaque pour de bon. Je n'avais aucune arme pour chasser ce démon, et je comprenais soudain que Dieu savait mieux que moi. Enfin, je rendais les armes et Lui donnais toute autorité sur moi, je Lui faisais une confiance aveugle quelque soit les renoncements que cela allait impliquer. Je Lui ai fait comprendre cela en Lui disant fermement "Seigneur, je crois en Vous, je m'abandonne à  Vous."

Et c'est là  qu'Il est venu et qu'ensuite Il a soufflé en moi, comme raconté plus haut...

Je suis allée me confesser trois semaines plus tard dans une église où je n'étais jamais allée, le prêtre m'a donné en pénitence une prière et m'a proposé de mettre un cierge en l'honneur de la Sainte Vierge.
Dans cette église il n'y a pas de cierges, ils sont tous mis dans un chapelle à  part, à  côté du ch œur et quand j'y suis entrée, le choc.
C'était la pièce où se trouvait l'ange avec le livre ! Je l'avais vue trois semaines à  l'avance alors que je ne la connaissais pas. La même mais nettoyée, belle, avec les cierges allumés cette fois.
[b]
Existe-il une drogue qui fait voir des pièces inconnues à  l'avance, avec une "coïncidence" aussi incroyable ? C'est impossible.[/b]
De plus, et ça il faut le préciser, le songe n'avait rien à  voir avec les effets d'une drogue. Quand on prends des psychés on est à  la fois lucide et défoncé, c'est confus, parfois absurde, tout se mélange un peu. Là  non, j'étais intégralement consciente, comme dans le monde habituel.
Sous drogues on a le cerveau à  100 à  l'heure, on se pose pleins de questions, là  non, j'étais totalement sobre. Rien à  voir, vraiment.

Et concernant le lien entre Satan et les drogues, une nuit je me suis réveillée subitement, j'ai parlé à  Dieu comme je le fais régulièrement tous les jours maintenant, et d'un coup j'ai eu besoin de relire mes écrits sur les drogues, sans trop savoir pourquoi.
En lisant le récit du gros trip au LSD qui m'avait vraiment séduite, je suis tombée des nues : ce n'était pas une vision qui m'avait pas beaucoup marquée mais j'avais vue un personnage à  forme humaine avec des cornes, qui faisait vraiment penser à  un démon et finalement était devenu un chien, ça m'avait rassurée à  l'époque !
Et dans mon songe c'était l'inverse : le chien montrait son vrai visage c'était bien un démon !

Je ne pense pas que ça soit le cas de tout le monde systématiquement, mais pour moi c'est évident : des démons m'ont séduites avec les drogues et ont ensuite tenté de faire en sorte que je me crois folle et que je me suicide ( mais j'ai ma responsabilité, par orgueil je les ai écoutés ! ). Ce trip était merveilleux mais à  la fin j'ai entendu des voix répétant ce que je disais en m'humiliant, et l'une d'elle a imité ma propre voix, comme pour me plonger dans la confusion et m'amener à  penser que j'étais schizophrène et que l'idée venait de moi, pour me dire -je cite- "Si tu fais un bad trip tu dois te suicider".

Malgré ça, j'ai été tellement fascinée par les effets agréables de la prise que j'en ai retapé un mois plus tard : bad trip, traumatisée, un mois à  me croire cinglée. Finalement un jour j'ai cru avoir un déclic, en mode " non mais ça y est j'ai compris le problème de mon égo, tout ça c'est fini" et -oh ! miracle ! - le lendemain je tombe en rangeant ma chambre sur un reste de buvard que j'avais cherché partout, à  un endroit où j'avais regardé une bonne dizaine de fois et où il pouvait absolument pas se trouver. Réapparu comme par enchantement dis donc !
J'ai eu l'impression qu'une entité surnaturelle me voulait du bien et m'invitait à  en reprendre, et j'ai cédé. Folie, elle me voulait du mal.

Et encore il y a tellement de détails que je vais épargner à  tout le monde, je ponds déjà  des énormes pavés...
Mais à  mon avis tu devrais te méfier fortement de " ces esprits super gentils" qui "t'accompagnent". Comme le dit Saint Paul "Satan lui-même se déguise en ange de lumière". Quand tu veux tromper quelqu'un, tu te fais beau et sympathique, tu évites de montrer ton vrai visage, et c'est ce qu'il fait très souvent.

Pour en revenir à  Dieu en tant que tel, tu dis qu'il est partout et qu'il est Amour. C'est entièrement vrai.

Mais pose-toi la question : ce Dieu qui m'aime, est-ce que je Lui rends son amour ? Qu'est ce que je fais pour Lui ? Est ce que je pense vraiment à  Lui ? Mes expériences je les fais pour mon plaisir ( états d'extase agréables, plaisir d'avoir la sensation de découvrir et savoir des choses ) où parce que je L'aime ? [b]Est ce que j'aime Dieu?[/b] Pas seulement en disant "Bah oui je L'aime ! ", est ce que je Lui montre, est-ce que je Lui prouve, est-ce que je Le remercie ?
Si Dieu est amour, sagesse et beauté infinies et qu'il a crée ce monde incroyable, n'est-il pas logique de L'aimer plus que tout ? Est ce que j'aime Dieu par dessus tout, plus que moi même ?

Je vais me répéter mais...
Si Dieu est amour, est-ce un Dieu qui demande d'être particulièrement sensible ou intelligent pour maîtriser les techniques de méditation ( y'a des gens qui n'y arrivent pas ! ) , qui a "ses élus" et qui ne permet pas aux autres moins "performants" dans le domaine d'accéder à  Lui ?

Sainte Bernadette était une gamine de 13-14 ans qui ne savait pas lire, ne comprenait rien à  l'école, elle était juste une adolescente gentille avec son entourage. Sa famille était pauvre, ils crevaient tellement de faim que son petit frère raclait la cire des chandeliers de l'église pour la manger et ils étaient pieux, ils priaient Dieu !
Elle n'a jamais appris de techniques complexes de méditation, elle parlait juste à  Dieu comme on parle à  une personne et elle L'aimait.

La Vierge lui est apparut à  Lourdes et elle a été bouleversée de voir qu'elle la vouvoyait et s'adressait à  elle avec une politesse et des égards incroyables, alors qu'elle était juste une petite jeune fille de rien dans un trou paumé des Pyrénées. Et Lourdes c'est des centaines et des centaines de miracles de conversion et de guérison, des gens qui ont les nerfs optiques complètement défoncés et qui arrivent à  voir alors que médicalement, rationnellement c'est impossible, des handicapés qui se remettent à  marcher et bien d'autres.

Et est ce qu'un Dieu qui vous aime vous demande de prendre des produits qui peuvent générer angoisses, bad trip, confusions pour le trouver ?

Là  je sais que ça va pas plaire, mais sérieusement, objectivement, ce sont des produits très forts qui font prendre des risques à  chaque fois, il suffit de lire le nombre de témoignages de bad trip et d'appel au secours de gens qui se pensent encore perchés et traumatisés par des prises, c'est ça qu'un Dieu d'amour demanderait ? Qu'on se mette en danger et que parfois on se détruise ?

Les sensations c'est cool, c'est agréable mais est-on dans l'amour de Dieu et des autres quand on fait ça ? Ou plutôt dans son propre plaisir égoïste en se persuadant qu'on est quelqu'un de bien juste parce que ça donne des euphories où on a envie d'aimer le monde et où on pense l'aimer ?
On peut toujours être là  "Oh ! bisous, câlins, je t'aime, t'es trop cool !", si on ne pense ça que parce qu'on est sous prod, en état de transe ou de façon dirons-nous un peu conventionnelle, ce n'est pas de l'amour, c'est du vent.

Je vais vraiment me faire lyncher si je continue ha ha XD.

Mais je comprends très bien Niconoko, j'étais la même il y a pas si longtemps ! C'est vrai que tout ça ça attire et ça fascine, la connexion avec la nature, la curiosité tout ça... Mais c'est pas comme ça qu'on trouve Dieu ! Et je te souhaite bien évidemment de le trouver, tu seras comblé comme tu ne l'a jamais été !
Je prierais pour toi aussi ( décidément, ça va faire du monde ha ha ^^ ). …

Le blog de CoachMigui » Histoire de spiritualité » 06 janvier 2017 à  10:16

Bonjour tout le monde !

J'y suis allée un peu violemment aussi, je comprends Dalaye x). Je suis très étonnée de vos réactions et vous remercie beaucoup, je pensais vraiment me prendre une nuée de crachats virtuels ha ha ^^.

Si Dieu "ne réponds pas" il y a plusieurs raisons. Moi c'était par un songe de façon éclatante ( et j'avais rien pris pour le coup, je Lui ai juste parlé le soir dans mon lit et posé des questions sur ce en quoi je devais croire etc) mais Il peut parler de pleins d'autres façons. Il est maître de tout donc Il parle avec tout : une rencontre, une image, un évènement, une simple phrase dans la bouche de quelqu'un ou un verset de la Bible... Il nous connait par c œur donc Il sait ce qui va nous faire tilter et à  quel moment, et tout le monde n'a pas "besoin" de quelque chose de puissant, Il peut parler très subtilement.

Mais surtout Il répond si on est disposé à  l'entendre. Dans les évangiles ça ressort beaucoup, Jésus dit souvent "Que celui qui a des oreilles entendent ! ", parfois on endurcit son c œur et on se bouche les oreilles, j'ai fait ça des années.
Au début quand je Lui parlais j'attendais la réponse qui m'arrangeait, je Le tentais presque, je Le provoquais. Ce n'est que quand je Lui ai remis toute autorité sur moi qu'Il a vraiment répondu.
Je me suis dit qu'Il savait mieux que moi, que je ne pouvais distinguer le bien et le mal toute seule, c'était Sa volonté et Sa vérité qui devaient primer, pas la mienne qui n'est qu'humaine et fragile.
Et dès que j'ai décidé de m'abandonner à  Lui, de Lui faire une confiance aveugle, là  j'ai senti Sa présence, Son amour infini ( vous ne savez pas à  quel point Il vous aime... ) , Il m'a confirmé qu'en se jeter dans Ses bras sans plus réfléchir était le bon choix. Il faut Lui faire confiance en s'abaissant et en reconnaissant que nous ne sommes rien, que nous ne savons rien.

Un être immatériel, d'une douceur quelque part violente tant elle est immense, d'une bienveillance inimaginable, comme si vous étiez dans les bras d'un père aimant ou dans le sein de votre mère... Il enveloppait tout mon être d'un amour qui dépasse l'entendement alors que depuis des années j'avais été ingrate et indifférente, Il n'avait jamais cesser de m'aimer et attendait juste que je me tourne vers Lui...Je n'oublierais jamais. Cet amour, cette plénitude...
Rien à  voir avec du LSD ou une méditation, là  c'est une personne réelle qui vous parle. Il a parlé aux profondeurs de mon âme sans utiliser de mots, Il m'a assuré que si je me confiais en Lui je ne risquais rien.
Par Sa présence seule on sait qu'Il est Dieu, Il n'a même pas à  se présenter, c'est un dialogue de c œur à  c œur du domaine de l'indicible.

Si on Lui parle mais qu'on est pas disposé à  accepter la vérité, à  renoncer à  certaines choses, bien souvent Il ne Le fait pas, car quand bien même Il le ferait, on le rejetterait. C'est aussi simple que ça.

Je Lui ai parlé de façon impersonnelle, c'était pas Jésus, Allah, Bouddha ou je ne sais qui, j'ai juste parlé à  "Dieu". Et quand après ce contact j'ai compris qu'Il était l'être le plus désirable qui soit et que je Lui ai demandé comment le suivre, moi qui ne comprenait rien à  la religion, qui trouvait ça absurde, la révoltée, j'ai senti son souffle entrer en moi et en une seconde j'étais changée à  jamais. Tout avait un sens, et j'ai saisi à  quel point en fait le catholicisme fait valoir l'amour et la dignité des personnes de façon intégrale, pourquoi Dieu ne peut être que le Christ.

Regardez la profondeur des vies de saints, tous les miracles ( les découvertes sur le Saint Suaire, Notre de Guadalupe, Lourdes, Lanciano, l'escalier de Saint Joseph à  Santa Fe... )... Comment des milliers de personnes qui choisissent de se consacrer à  Dieu peuvent être comblées et souriantes en étant pauvres, abstinentes sexuellement, complètement aux antipodes de ce qu'on considère comme le bonheur ? C'est complètement surnaturel.

Je comprends que tout ce que je dis peut être mal perçu, le côté "propagande" tout ça, mais vraiment ça me tient à  c œur.
Parce que quand on a Dieu en réalité on a tout, le reste n'est que vanité, on va de plaisirs en plaisirs en se lassant, sans jamais être rassasié. Par moment on croit qu'on va mieux "waouh ça y est j'ai compris, j'ai l'illumination, je vais me reprendre en main" et puis vous vous écroulez à  nouveau.
Je n'aurais jamais imaginé avant qu'en fait on puisse être heureux en suivant Sa loi, je me trompais complètement de bonheur. Et à  Sa lumière quand on repense à  Sa vie, on réalise qu'en fait malgré toutes les souffrances, la véritable cause de notre mal c'était d'être séparé de Lui.
[b]
Avec Lui on supporte tout, mieux encore même dans la souffrance on est heureux. Parce que la souffrance devient une offrande pour les autres et pour Lui, une façon de s'unir à  Lui qui a tant souffert pour nous.
Quand vous offrez votre souffrance pour Dieu, pour un proche, pour l'âme d'un défunt, c'est un pur acte d'amour, vous vous sacrifiez, vous vous donnez.
Rien n'est plus profond que le message des évangiles, c'est l'amour pur et brut. C'est tout encaisser par amour, à  l'image de Jésus.[/b]

Il libère complètement, c'est incroyable.
Oui ça libère de n'être rien et simplement se laisser porter par un Dieu plein d'amour, comme un enfant, ça libère de ne plus avoir à  réfléchir et de simplement le laisser agir et de se savoir aimé à  chaque instant.
Ça libère de se nourrir seulement d'amour même dans la simplicité, d'être heureux en louant Dieu et en L'aimant en passant le balai ou en épluchant les patates.
Ça libère d'aimer les autres pas parce qu'ils sont beaux, sympathiques ou intelligents, mais juste au nom de Dieu, parce qu'Il les aime autant que nous.
Ça libère de pardonner à  quelqu'un, en un instant de sentir la haine qui ronge s'envoler de l'âme.
Ça libère de voir à  travers la contemplation d'un ciel étoilé, d'une fleur et d'un arbre enneigé l'expression de l'amour divin, qui est bon jusque dans sa création, ce monde magnifique qu'Il a fait juste pour nous.
L'humilité libère parce qu'on ne souffre plus des moqueries, des critiques, des humiliations, notre ego ne souffre plus.

Six mois sans drogue, sans sexe, célibataire et j'ai jamais été aussi heureuse, Il me comble intégralement je n'aurais jamais cru que que c'était possible !
Rien ne vaut de savoir qu'on a été créé du néant juste par amour, qu'on est une personne à  part entière que Dieu aime et a voulu comme ça, qu'Il nous écoute toujours, pardonne et prends soin de nous.

En tous cas je voudrais bien préciser pour conclure qu'à  aucun moment je ne méprise CoachMigui pour sa spiritualité ou même les autres, je suis aussi passée par là  ;).

Dieu vous aime tous tellement... J'offrirais mes prochaines souffrances pour vous tous, soyez bénis. …

Le blog de CoachMigui » Histoire de spiritualité » 05 janvier 2017 à  22:28

Je prierais pour toi quand même ha ha :P ! Parfois Il attend le bon moment pour frapper, quand tu lui a parlé c'était peut être pas le moment où ça aurait touché vraiment ton c œur, moi Il m'a bien laissée errer des années, c'était pour mieux me ramener. Je te souhaite vraiment de le trouver.

Souvent les gens se sentent mal à  l'aise ou agressés quand on fait cela, je peux comprendre mais en soi on ne force personne. Quand on vous invite, vous pouvez refusez l'invitation et dire que vous avez autre chose à  faire ^^.

Pour ce qui est de choquer un juif ou un musulman, je n'en ai que faire, ils ont le droit de parler de leur religion comme moi.
Quand ça parle de boudhisme, de chamanisme et toutes sortes de spiritualités je n'ai jamais vu quiconque s'offenser : CoachMigui expose sa spiritualité de façon plutôt élogieuse et personne ne semble s'en choquer. Je crois que ce qui dérange ce n'est pas la croyance, c'est lorsque ça implique une morale, or certaines religions impliquent une morale qui peut déplaire comme l'Islam, le catholicisme, le judaïsme etc.
Et il suffit de donner un point de vue moral sur quelque chose ( pas sur les personnes, mais sur des actes ) pour que cela outrage. Ce qui déplait c'est la sensation de "recevoir une leçon". Alors que c'est juste mon expérience personnelle, encore une fois sans Dieu je serais encore dans mes délires lysergico-déistes :).
Je m'adressais en particulier à  l'auteur du post, dans ma façon d'écrire je pensais pas que ça donnerait l'impression que ça s'adresse à  tout le monde...

J'assume complètement le fait que je fasse l'apologie du Christ, ça plait, ça plait pas, ça sera peut être même supprimé qui sait, mais j'estime que c'est mon devoir. Si une personne peut être touchée par Lui à  travers ce message, quand bien même 400 à  côté s'en offensent, c'est l'essentiel.

Que Dieu te bénisse toi aussi du coup ! :) …

Le blog de CoachMigui » Histoire de spiritualité » 05 janvier 2017 à  18:19

Bonjour l'ami !
Voilà  des mois que j'ai quitté P.A, je viens de passer par hasard suite à  un message privé qu'on m'a envoyé et que j'ai reçu via mail.

Les premières fois que vous avez senti la présence de Dieu, il est très possible que ce soit le cas : en effet moi même j'ai vécu ce type d'expérience il y a quelques mois, cette présence à  la fois puissante et d'une grande douceur, une sorte d'énergie qui est en même temps une personne.
Il était tellement rempli d'amour et de bienveillance à  mon égard et je lui ai demandé comment le suivre. Son souffle a glissé en moi et j'ai d'un coup été changé, mon intelligence s'est éclairé et j'ai complètement compris pourquoi la religion catholique est en réalité la bonne et la vraie religion.

Toutes mes illusions sont tombées, moi qui me perdais en élaborations métaphysiques mélangeant le LSD, mes théories déistes, tout ce truc de penser qu'en fait Dieu quelque part c'est nous, qu'il faut réveiller la puissance cosmique qui dort en nous , etc...
En réalité c'est d'un orgueil terrible de s'imaginer qu'on est Dieu, et c'est même le mensonge par lequel le serpent flatte Eve pour la faire tomber.
Est-ce nous qui avons crée le cosmos, régit les lois de la matière, inventé les couleurs, la lumière, la vie ?
Est-ce nous qui avons conçu l'âme humaine et le fonctionnement de milliards de neurones que même les plus grands experts actuels en la matière ne saisissent toujours pas ?

Tout cela ne peut pas être un création de notre esprit, c'est un don d'une intelligence qui nous dépasse. Nous ne sommes pas omniscient, nous nous trompons constamment, le péché plonge dans l'illusion et Dieu redonne la raison et répare les blessures.

On se trompe aussi sur l'amour, sans son intercession je n'aurais jamais compris.
L'amour ce n'est pas un sentiment, se sentir en harmonie avec mère nature et avoir la sensation d'aimer tout le monde dans un état second. Le vrai amour est dans les actes (même si le sentiment est beau ) . Comme disait Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus (carmélite cloitrée intimement liée à  Dieu sans prendre de LSD et "travailler ses techniques de chakra", juste par la prière et les gestes du quotidien ) "Aimer c'est tout donner".
Vous aimez quelqu'un quand vous le préférez à  vous même, que vous faîtes un sacrifice pour lui au lieu d'en rester à  lui dire "je t'aime" sans le prouver.

[b]Si Dieu est vraiment Amour, il ne peut être que le Dieu chrétien.

Parce qu'il n'y a pas de plus grande preuve d'amour que celle d'un Dieu qui va jusqu'à  s'abaisser totalement en s'incarnant en homme, créatures fragiles et imparfaites alors qu'il est Dieu, et qui subit un martyr atroce bien qu'innocent pour les sauver, eux qui sont coupables.

Vraiment, ce soir dans votre lit fermez les yeux et imaginez cela : un Dieu tout puissant qui se fait tout petit, nait dans un étable avec des bêtes, vit dans la pauvreté, subit les crachats, les injures, la torture et la mort POUR VOUS alors qu'il n'a pas besoin de vous, que vous n'êtes qu'un amas de poussière qu'il a animé, pire que vous le blessez par vos péchés chaque jour !

Il peut tout, Il aurait pu accorder le pardon sans la Croix, mais Il nous a tellement aimé qu'Il l'a prouvé en se réduisant à  néant et en souffrant à  un point inimaginable pour nous.
Et Il fait ça uniquement pour nous ouvrir les portes de son royaume, juste pour nous combler en nous laissant contempler son amour, sa sagesse et sa beauté infinies, le contempler Lui qui est la perfection en tout, pour l'éternité, alors que nous ne l'avons jamais mérité.

Comme ça, gratuitement, il faut juste Lui demander pardon.
Même le bon larron qui était un criminel a eu droit au ciel pour s'être repenti, pardonneriez-vous facilement à  un homme aux mains tâchées de sang ? Dieu oui.

Je crois que là  oui, on peut parler d'amour.

Cherchez dans toutes les religions, toutes les spiritualités, vous ne trouverez jamais quelque chose d'aussi puissant et d'aussi sublime.[/b]

"La vérité vous rendra libre" dit Jésus, rien n'est plus vrai. Vous n'imaginez pas à  quel point on est transformé et libre quand on le trouve ou le retrouve, et à  quel point on comprend toute sa vie de façon limpide, extrêmement logique. Sans l'éclairage de l'Esprit Saint, tout ce qu'on croit est de l'illusion complète, c'est ahurissant. Je croyais tellement à  toutes ces choses avant... En une seconde, tout a volé en éclat, on plonge dans la vérité qui est bien plus merveilleuse que tout ce qu'on s'est construit avant.

Tous ce genre d'expérience impressionne, et bien souvent on finit par s'y accrocher et à  dériver vers l'orgueil, cette fierté de "détenir tant de savoir caché", d'être "une personne ouverte qui comprend pleins de choses". Alors qu'elles sont complètement subjectives, la preuve : les expérimentateurs d'état de transe avec les méditations ou les prods n'arrivent pas tous aux mêmes conclusions. Et étonnamment, ça finit souvent vers une vision de Dieu très abstraite et à  l'idée que le bien et le mal est relatif, qu'il n'y a pas de jugement après la mort : un pur mensonge satanique.
Certaines sensations rappellent tout à  fait des sensations de saints mystiques, on ressent effectivement des choses, mais comme ce n'est pas voulu par Dieu, tout est perçu de façon tordu par le prisme de notre âme touchée du péché originel, on déforme tout à  notre sauce !

[b]Dieu ne nous demande pas de prendre des produits qui peuvent nuire à  notre psychisme ( bad trip etc ), d'être une personne intelligente ou de maîtriser des techniques de méditation complexes qui demandent des années ou des heures d'entrainement pour le trouver, il est le Dieu de tous et il touche directement le c œur : ce n'est pas nous qui ne sommes rien qui pouvons l'approcher par nos propres forces, c'est Lui qui vient à  nous.[/b] Autrefois je ne m'en rendais pas compte, mais c'est d'une prétention et d'un élitisme abjects que de considérer que ceux qui s'approchent de Dieu sont ceux qui osent prendre des produits ou qui sont doués pour maîtriser l'art de la méditation.
Il y a des gens qui n'ont jamais rien vécu d'extraordinaire en terme d'expérience mystique et qui pourtant par leur charité envers Dieu et le prochain dans la vie de tous les jours sont plus proches de Dieu que moi toutes ces fois où je me vantais intérieurement de comprendre pleins de choses spirituelles en me défonçant.
Dieu est le bien infini et absolu, on s'approche de Lui en l'aimant et en faisant le bien, les sensations fortes ne rendent pas spécialement meilleur. Priez pour un malade ou donnez à  un pauvre a bien plus de valeur que de s'exalter tout seul devant un caisson en teuf dans sa défonce égoïste en se persuadant qu'on saisit les mystères de Dieu et de la vie.

On va me huer, c'est certain : "Mais qui es tu pour juger ? " Je ne juge personne, car si Dieu ne m'avait pas ramenée à  Lui en me rendant la raison, je n'aurais jamais saisi ça et j'en serais encore à  fumer des pétards devant des reportages sur la physique quantique en prétendant être intelligente. Je ne suis pas meilleure que qui que ce soit, je veux juste faire part de ce que j'ai compris.

Dieu est réellement le Dieu chrétien, la Sainte Trinité. Je m'y suis refusée pendant des années parce que j'étais trop gonflée d’orgueil pour supporter qu'on me dise ce qui est bien ou mal et considérer un instant que je pouvais me tromper, et que je refusais de renoncer à  certaines choses. La Bible m'avait pas convaincue, l'éducation catho que j'avais eu m'avait gavée etc.

Mais si vous vous adressez régulièrement à  Dieu directement et que vous cherchez la vérité, vraiment LA vérité et pas une vérité qu'on se fabrique parce qu'elle arrange ou parce que ça parait plus logique à  notre esprit pourtant complètement faillible, vous Le trouverez.
"Frappez et on vous ouvrira".

La vérité n'est pas une chose subjective, toute cette idéologie ambiante du "chacun sa vérité" est absurde. Si la vérité "est en chacun de nous" alors tout le monde a tord et en même temps tout le monde a raison et il n'y a alors plus de vérité du tout.
Non, la vérité Dieu la connait mieux que quiconque, il l'a révélée aux hommes, et quand on la cherche il la donne. Hélas, beaucoup comme je l'ai fait des années s'y ferment et préfèrent croire à  ce qu'ils veulent croire.

Parlez à  Dieu comme à  une personne, un ami, confiez-vous à  lui et vous gouterez à  la folie de son amour !

Bonne continuation, soyez béni ! Je vous porterais dans mon c œur dans mes prières ce soir :) …

Le blog de SheepskinTearaway » CC/Héro en IV, alcool, benzos : quand on va dans le mur sciemment. » 01 juillet 2016 à  15:28

Tu n'est pas obligé de te lancer dans un assoc politique si l'expérience n'était pas concluante Sheepskin !
Il y a pleins d'autres façons d'avoir du contact avec les autres : passer le BAFA et s'occuper de gosses si tu aimes ça ( moi j'aime pas, mais peut-être que pour toi ça peut être cool, les enfants ne sauront rien de tes problèmes d'addiction ou de tes idées, ils s'en foutront ! )
Le contact avec les animaux aussi peut être très bon : pour le coup aucune chance d'être jugé ou rejeté : l'amour de certaines bêtes est profond et il peuvent apporter du réconfort.
Les handicapés aussi des gens peuvent aimer : pour avoir côtoyer personnellement des trisomiques ou d'autres handicapés mentaux en colo et chez les scouts, ça c'est toujours bien passé. J'avais beaucoup de plaisir à  leur tenir compagnie ( sans pour autant les traiter comme des incapables complets, il est important de ne pas les rabaisser ). Eux aussi sont peu portés au jugement de valeur.

Ce sont des idées comme ça hein, juste pour te montrer qu'il y a pleins de façons de s'engager auprès des autres !

Je ne peux que comprendre ton envie de te suicider, je suis très souvent passée par là  aussi. Mais réfléchis à  une chose :
Veux-tu réellement mourir, ou bien seulement mettre un terme à  tes souffrances, en te disant que la seule façon de te soulager est la mort ?

Si tu as encore un soupçon d'espoir et que tu crois encore à  ce que je t'ai dit, tu n'as pas vraiment envie de mourir, pour moi c'est évident. La souffrance qui te ronge et semble insurmontable peut être soulager avec le temps, avec du soutien, avec quelques changements dans ta vie. Pas simple, pas immédiat, mais pas impossible !
Accroche toi aux fragments d'espoir qui dorment en toi, car si petits qu'ils soient ils sont puissants ! J'ai tenu plus de dix ans d'envies suicidaires avec, et j'ai déjà  été vraiment à  deux doigts de passer à  l'acte.

Ne pas avoir de chance, ça arrive, ne te laisse pas abattre si tu affrontes un nouvel échec. Encore une fois, tu as 21 ans, plein de temps devant toi, UN échec de plus ou de moins sur une vie, même si ça abat et plombe le moral sur le moment, ce n'est pas toujours si grave.
Personne ne sait marcher ou faire du vélo du premier coup, il faut se casser la gueule plusieurs fois pour y parvenir, et ça vaut le coup même si le prix à  payer c'est quelques bleus ou un bras cassé, ça se répare !

Courage. …

Le blog de DVA5-2Tls » Bon, alors what else about this DU forum ? » 28 juin 2016 à  19:18

Stalker : Les UD sont les Usagers de Drogues ( Drug Users = DU en anglais ) , tout simplement ^^. C'est pas être un boulet de demander, moi aussi j'ai pas su tout de suite à  mes débuts ici.

Sinon merci de m'avoir lue DV, et contente que tu ais apprécié !

Les blogs moi j'adore : ça permet de livrer des choses personnelles qui seraient pas trop appropriées dans le forum, et beaucoup sont touchants, les tranches de vie ou expériences des usagers rappellent que ce sont des êtres humains comme les autres.
Et puis ça permet aussi de pouvoir faire un peu plus facilement des hors-sujets, vu qu'il ne s'agit pas là  de répondre à  une question précise, c'est un échange plus libre.

J'ai pas encore commandé directement sur le DW donc j'ai pas grand chose à  dire concernant tes débuts là  dedans, mais n'hésite pas à  reporter tes expériences sur ton blog, ça peut être très utile ou tout simplement intéressant pour pleins de gens :). …

Le blog de SheepskinTearaway » CC/Héro en IV, alcool, benzos : quand on va dans le mur sciemment. » 27 juin 2016 à  05:09

Salut SheepingTearaway !

Comme toi j'ai 21 ans et pendant des années je me suis considérée comme bizarre et anormale depuis toujours et j'avais beaucoup de mal à  entrer en interaction avec les autres.
Plus jeune j'ai tenté de m'intégrer aux autres en les imitant mais j'ai très vite déchanté en ne me reconnaissant pas là  dedans, je suis passée par la phase "haine du monde".
"Je suis bizarre, je suis incomprise, le monde est pourri jusqu'au trognon et j'ai l'impression qu'il y a que moi qui le comprends". c'était le maître mot.
Je me suis complètement isolée comme toi et je n'ai au final jamais trouvé mon bonheur là  dedans : comme tu l'a dit plus haut, l'isolement rend fou.

Avec le temps, j'ai réfléchi à  beaucoup de choses, ça m'a pris des années mais en me faisant un peu violence et me forçant à  un plus parler avec les autres, j'ai réalisé que j'étais loin d'être seule ! On est tous différents, on a pas la même histoire et les mêmes goûts, mais cette sensation d'incompréhension et de désespoir face à  ce que renvoie notre génération on est TRÈS nombreux à  l'avoir eue, crois moi.
Seuls les imbéciles iront te cataloguer et t'exclure, il y en aura toujours, mais les gens biens existent : tu n'en as peut-être seulement pas encore assez croisé, ça m'est arrivé de n'être entourée que d'enfoirés pendant longtemps donc si ça trouve c'est ton cas aussi.

En me forçant à  sortir, j'ai rencontré pleins de gens qui sont des "électrons libres", qui fréquentent des gens de tous horizons et se contrefoutent de toutes ces cases de merde dans lesquelles tant d'autres se complaisent.
( Je ne critique pas l'existence de groupes ou de mouvements, ça peut aussi être très positif, mais à  condition que ça ne vire pas au conformisme ou faux anti-conformisme à  deux balles et à  l'exclusion de ceux qui correspondent pas aux critères de ces derniers ).

Tu dis n'appartenir à  aucun groupe social mais les jeunes comme toi désespérés par la connerie ambiante, rejetés, avec le sentiment qu'on ne les comprendrait jamais, tous ces gens dont tu fais partie forment déjà  un groupe social quelque part ! C'est juste que ce groupe est uni par des sentiments communs et pas forcément par des habits, des musiques ou des passions totalement communes.

Tu es un vrai paumé ? Moi aussi !
J'ai retapé ma première année de fac et je suis quasiment jamais allée en cours, je voyais pas la finalité du truc, ça ne m'intéressait pas. Je me suis barrée, en ce moment je suis dans la merde parce que je dois savoir ce que je veux faire, j'ose pas encore y aller franchement.

Mais bordel on a 21 ans, on est jeune ! L'avenir n'est pas écrit : si un taff te gave tu peux en trouver un autre ( ouais bon ok en ce moment c'est galère et en campagne laisse tomber, encore pire ) , si ta vie t'emmerde tu peux péter les plombs et la changer.

Pourquoi tu es bizarre ? Être bizarre c'est quoi, être en dehors de la normalité ?
Mais la normalité ça n'existe pas vraiment !
La boulangère Madame Truc-Muche bien propre sur elle qui parait "normale" elle, tu le sais pas mais c'est une grosse fétichiste du vomi qui refoule ses fantasmes depuis des années, qui culpabilise et se demande de son côté pourquoi elle est bizarre d'être excitée par ça.

On est dans un monde obsédé par l'apparence, alors tu crois vraiment que les gens "normaux" le sont vraiment ? Personne n'est "normal", ils font semblants, parfois même sans le savoir eux même ! On a tous une bizarrerie, un truc qui nous est propre, et on se fait trop souvent happés par les abrutis qui, frustrés de ne pas assumer leurs propres imperfections, pointent du doigt celles des autres pour mieux cacher les leurs.

Je parle et me balance toute seule pendant toute seule pendant des heures, tu me verrais en action tu me penserais complètement tarée ( crois moi ) , j'ai pleins de TOC et de rituels qui me bouffent la vie.
Quand tu fais des trucs comme ça tu te sens mal parce que tu te dis que personne d'autre ne le fait et que t'es déviant, mais en y réfléchissant un peu qu'est ce que tu en sais ? Il y a des tas de gens qui font la même chose en réalité ou bien qui ont une autre particularité qui les dérange, sauf que tu ne le sais pas parce qu'ils ferment leur gueule pour paraître "normaux" justement.

En parlant avec des gens, en apprenant à  les aimer et à  les connaître, tu découvriras que tu as beaucoup plus de choses en commun avec eux que tu ne le pensais. Alors oui, on ne peut pas être proche de tout le monde et on est entourés de beaucoup de connards, mais il faut arriver à  faire la part des choses.

La seule chose qui doit être pointée du doigt c'est le mal. Et le mal, c'est pas d'être triste et de se réfugier dans un produit, c'est pas d'être "bizarre" pour X raison, c'est faire de façon intentionnelle aux autres du mal, point barre.
Alors arrête de te dévaloriser et de te considérer comme une merde qui a déjà  raté sa vie parce que c'est totalement faux.

Franchement de ce que je lis là , tu m'as pas l'air d'un malade mental mais plus d'une personne qui a été mise à  l'écart toute sa vie et qui n'arrive pas à  apaiser ce mal-être.
Tu dis ne pas être intéressé par les autres mais c'est faux, puisque tu souffres de ta solitude. Si tu haïssais réellement l'humanité tu te réjouirais d'être coupé du contact avec elle. Je pense que tu es juste légitimement dégouté par le comportement qu'on pu avoir les autres envers toi par le passé et dans le présent.

A ta place je me rouvrirais aux autres. Je te conseille pas d'aller faire un câlin à  ton pire ennemi ou aux gens qui peuvent plus te saquer, mais d'établir plus de communication avec ceux pour lesquels ça peut s'arranger et avec de nouvelles personnes.
La haine est contre-productive et en général fait souffrir surtout celui qui la ressent, plus que celui sur lequel elle est portée. La preuve : là  c'est toi qui en est souffrance. Sans vouloir me la jouer bisounours, l'Amour est infiniment plus efficace. En aimant et en faisant du bien aux autres, on a bien plus de chances de se sentir en paix avec soi même et de retrouver un minimum d'estime de soi.
Et si des gens ne veulent pas de ton amour, tant pis pour eux, ignore les, fais le tri et garde ceux qui valent le coup.

Si tu es vraiment seul tu n'as plus rien à  perdre, tu peux faire des rencontres qui t'apporteront beaucoup, reconstruire ta vie et te reconstruire toi même.

[quote=SheepingTearaway]Autrement, je risque de perdre mon autonomie, retourner chez mes parents à  la campagne, dans la solitude, le rien, et bien-sûr sans pouvoir consommer, ni voir l'équipe qui me suivait...[/quote]
Non mais là  par contre faut vraiment que t'arrête de me ressembler x).

En ce moment je suis chez ma mère dans la cambrousse, si je veux un 20 balles de beuh je dois prendre le train et faire 40 bornes.
Je suis rentrée suite à  une période très sale où j'étais dépendante au Zopiclone et où je me défonçais avec tous les médocs qui passaient ( ok, je me suis pas endettée et j'ai pas eu de mains courantes, mais tu vois l'idée ) et j'ai décidé moi même de rentrer pour me re-centrer sur moi.
Au début c'est dur parce que tu te sens horriblement seul mais franchement y'a pire, et j'avance à  mon rythme.

Donc si jamais t'as pas l'AAH , te fous pas en l'air tout de suite, tu pourrais te surprendre.

Ce qu'il faut surtout c'est faire quelque chose ( activité perso, association, un petit boulot.... ) , l'inaction ça fait broyer du noir et ne serait-ce que par ennui ça peut donner clairement envie de se défoncer. Et moins t'en fais, plus tu te sens comme une loque et tu te confortes dans l'idée que t'es un putain de paumé incapable.

Le seul truc qui est vraiment embêtant c'est que tu ne puisses plus voir les gens qui te suivent, ça il faut trouver une solution si jamais tu dois aller chez tes parents. Ils sont au courant pour tes problèmes d'addiction, prêts à  t'aider ? Leur maison est vraiment trop loin des CSAPA, CAARUD etc ?

Concernant les problèmes avec les produits, j'ai pas grand chose à  ajouter à  ce qui a été dit plus haut.
Je m'excuse si j'ai trop extrapoler ou parler de moi, mais beaucoup de choses dans tes mots m'ont fait écho.
Tiens nous au courant et courage ! Je t'adresse tout mon soutien :).

Amicalement.

PS : On peut discuter en MP si tu veux. …

Le blog de Equipe de PsychoACTIF » Psychoactif cherche des animateurs pour les forums et les blogs ! » 26 juin 2016 à  21:58

Je ne suis pas très étonnée non plus ^^. Très présent sur le forum, généralement de bons conseils, ça ne peut qu'être positif. Félicitations Syam ! :bravo:

Le blog de HeavenB » Quelques mois de liberté, enfin clean » 18 juin 2016 à  11:11

[quote=HeavenB]Gros malentendu !
Je n'ai jamais dis reprendre un prod, j'ai dis monter en teuf.

Outre le fait de la tentation, j'aime toujours autant le son.
Je compte pas me privé du son pour quelques mésaventures, pour le moment je ne veux pas jouer avec le feu (-> parce que monter inclu le fait d'être en contact avec des prods), mais d'ici quelques mois je pense pouvoir passer au dessus de ça, enfin, on verra bien mais l'alcool et la bheu me suffiront très bien.[/quote]
Autant pour moi j'avais mal compris, désolée ! On peut être clean et aller en teuf si on est vraiment bien motivé : une de mes amies a tout arrêté il y a environ deux ans ( même la beuh ) et profite du son sans problèmes.
Mais prudence tout de même, parce que voir ses potes consommer et s'éclater ça peut vite donner envie :).

Le blog de HeavenB » Quelques mois de liberté, enfin clean » 18 juin 2016 à  02:28

Si tu décides de reprendre Heaven B fait hyper gaffe, mets toi des limites tout de suite. La tentation de se gaver de prods en se disant " Allez après tous ces efforts, je peux bien me faire plaisir, après j'arrête !" a parfois tôt fait de relancer la machine infernale.
Je ne sais pas si il faut "quelques années", mais effectivement essaie de ne pas trop te précipiter. Attends de sentir que tout ça est vraiment loin, que tu es stable dans ta vie. D'expérience, plusieurs mois ça n'est pas toujours suffisant, mais chacun est différent ^^.
Et comme l'a dit Abcouxyz, sois vigilant dans les lieux où la tentation est grande, avec pleins de gens qui tapent autour de toi.

Prends bien soin de toi.

Le blog de HeavenB » Quelques mois de liberté, enfin clean » 15 juin 2016 à  21:30

Une belle histoire, bravo pour la force dont tu as fait preuve HeavenB !
Je te souhaite de réussir à  atteindre tes objectifs, et si la tentation devient trop forte, repense à  ce post !
Merci de nous avoir partagé ton vécu :).

Le blog de Lobo » La chatoyante expérience de la Truffe Atlantis » 12 juin 2016 à  16:57

Je confirme, bien écrit avec pleins de références sympas ! Merci !

Le blog de NPMC » Les chiens sont daltoniens. » 11 juin 2016 à  22:25

[quote=NPMC]Je t'avoue que je ne me rappelle pas très bien, j'écrivais des textes pour une page avant, donc j'en ai plein, il est surement inspiré mais je l'ai écrit moi même ^^[/quote]
Et bah bravo, c'est super agréable à  lire ! :)

Le blog de NPMC » Les chiens sont daltoniens. » 10 juin 2016 à  23:24

Merci pour cet écrit ! C'est un extrait de livre ou ça vient de toi ( vrai discussion que tu as eue, dialogue imaginé )? Je demande à  cause des guillemets qui encadrent le texte.

Le blog de Elithias » MDMA avec ma muse? » 09 juin 2016 à  23:49

[quote=INB]@ Amarante : Je pense qu'il voulait dire un para de 0,1g chacun, puis un autre para de 0,05g pour le suivant. Puisqu'il n'a que 0,5g pour 2 de toute façon :-)
0,5g - 0,2g = 0,3g donc pas possible de faire un autre para de 0,5g[/quote]
Après relecture, je crois que tu as raison. J'ai pas retenu le "Nous avons 0,5 pour une soiree à  deux", autant pour moi !

Le blog de Elithias » MDMA avec ma muse? » 09 juin 2016 à  13:34

Salut Elithias !

Difficile de répondre avec certitude à  cette question !

De façon générale, je trouve comme beaucoup la MDMA très tactile, très "love", mais ça ne me procure pas forcément de désir sexuel. Je dirais même que dans la majorité des cas pour moi, je ressens un amour sous forme "brute" qui se suffit à  lui même sans avoir besoin d'en venir au charnel.

La première prise de MD de mon copain était avec moi dans son appart, tous les deux. Grosse euphorie, beaucoup d'amour mais pas de sexe : on s'est juste enlacés, embrassés et câlinés longuement en se disant qu'on s'aimait sans retirer nos vêtements ou avoir des gestes de nature vraiment sexuelle.

En revanche, il m'est aussi parfois arrivé d'avoir une bonne grosse envie de sexe sous MD, mais assez rarement au final..

Bref , tout ça pour te dire que la MDMA n'est pas systématiquement aphrodisiaque et que ça dépend plus de toi et ton amie, de votre envie du moment et du cadre de la prise en fait :).

A noter d'ailleurs que cette drogue est vasoconstrictrice et donc que pour certains hommes elle peut rendre l'érection difficile voire impossible ( alors que pour d'autres ça fonctionne très bien ). Donc même si l'envie est là , tu ne peux pas être certain de la réaction qu'aura ton petit soldat ( c'est juste pour l'expression, je n'émets aucune affirmation sur les dimensions de ton organe viril hein ! ;) ).

Comment l'éviter ?
Avec ta volonté !
Ma première prise de MD j'étais célibataire et un mec a commencé à  me chauffer. Il était pas trop laid alors je lui ai roulé deux trois patins pour le délire mais dès qu'il a commencé à  me toucher le cul et à  me proposer d'aller aux chiottes je me suis barrée, alors que j'étais défoncée à  un produit nouveau pour moi. Donc si vous respectez un dosage correct, vous serez en mesure de décider de ce que vous voulez faire, je pense.
La drogue ça ne rend pas forcément débile et inconscient de tout !
Voili, voilou, en espérant t'avoir aidé un petit peu. :)

PS: Pour les paras 0,1 g est un bon dosage, par contre évites des paras de 0,5 g ! Si elle est de qualité ça peut être risqué ! A ta place je ferais plusieurs paras de 0,1g, plus sûr.
Et attendez bien avant d'en reprendre ( je dirais une bonne heure, vu que vous êtes novices tous les deux si j'ai bien suivi ) , reprendre alors que la première dose n'est pas encore monter c'est pas bon non plus ! ( mauvaise surprise ou pire surdose ) …

Le blog de KeithMe » Juste comme ca.. » 04 juin 2016 à  15:47

J'ai moi aussi aimé ton style Keith Me, continue à  nous partager tes écrits ! ;)

Le blog de sheerandsteep » Concrete X » 29 mai 2016 à  23:57

Ah ? Merci x). Mais bon, c'est pas moi le sujet là  !

J'ai beaucoup aimé ta description des mydriases, des frissons qui parcourent le corps avec le produit et des sensations qui s'exacerbent, un bon rappel de mes moments magiques sous MD, merci pour ce petit voyage ;). Poste des blogs plus souvent ! :D

Le blog de sheerandsteep » Concrete X » 29 mai 2016 à  22:41

Un texte court mais bien écrit :) ! Merci pour ce TR bien sympa à  lire ^^.

C'était ta première expérience à  la MD ou juste une fois parmi d'autres qui t'a plus marqué(e) ? :)

Le blog de Equipe de PsychoACTIF » Participez à  l'enquete web européenne 2016 sur les drogues » 27 mai 2016 à  21:26

Merci OFDT-TREND pour avoir pris en considération mes remarques et celles des autres :).

Comme je l'ai souligné dans mon commentaire, je me doute que concevoir ce type de questionnaire n'est pas chose facile, en particulier pour ceux qui ont une consommation difficile à  estimer de par son irrégularité...

Ravie d'avoir pu améliorer l'enquête concernant la petite erreur de programmation, et ne me remerciez pas pour mes remarques positives : si je me suis permise de pointer quelques défauts, il semble logique d'encourager en parallèle ce qui peut permettre aux consommateurs de répondre plus facilement aux questions ^^.

Le blog de Equipe de PsychoACTIF » Participez à  l'enquete web européenne 2016 sur les drogues » 24 mai 2016 à  21:34

Test réalisé ! :)
Moi ce qui m'a dérangée ( et je l'ai d'ailleurs précisé en remarque qu'on pouvait ajouter ) c'est que la façon dont il est fait par moment ne permet pas de vraiment bien répondre.
Je m'explique.

Lors d'une partie du test consacrée à  la MDMA, ils m'ont demandé d'indiquer la quantité que je consomme lors d'une prise : nombre de pilules et/ou nombre de grammes pour la forme cristalline.
Le problème c'est que la case pour répondre ne permet d'écrire que des nombres entiers ( 1, 2 ), du coup je n'ai pas pu indiquer qu'en général je prends entre 0,1 et 0,2 grammes et 1/2 comprimé plutôt qu'un entier.
Pour les pilules j'ai mis 1, mais pour les paras j'allais pas mettre que je prends 1 gramme par prise, ça serait complètement éloigné de la réalité de ma consommation ( avec cette dose là , je serais même plus là  pour faire le test ^^'.) .

De même pour les questions sur le cannabis, ça a coincé.
Pour savoir combien de jours dans l'année on a consommé du cannabis, ils demandent d'indiquer la réponses en nombres , allant de 1 à  365.
Autant pour la MDMA ça va vu que j'en prends pas hyper souvent, je peux me rappeler de chaque prise ; mais le cannabis pour moi c'est plus fréquent et pas vraiment régulier ( grosse conso une semaine, ensuite pause etc, beaucoup de prises par ci par là ... ) , du coup je n'ai aucune idée du nombre de jours où j'en ai fumé.
Je ne peux même pas essayer de le calculer comme pourrait le faire une personne qui fume par ex deux joint par jour de façon régulière.

Ce système incite à  répondre soit complètement à  l'aveuglette, soit à  laisser le champ à  remplir vide. Et c'est dommage, car cela risque de fausser les résultats.

Après je me doute que ce n'est pas forcément simple d'établir un test de ce genre : difficile de faire ressortir avec un questionnaire aux choix de réponses limités toute la diversité qui existe dans la façon de consommer des drogues.

Certaines questions par contre étaient assez bien faites, en particulier pour le cannabis. Des illustrations étaient montrées pour aider à  se représenter la dose qu'on met dans son joint, avec précisé à  côté sa valeur en grammes.
J'ai trouvé ça très pertinent, car quand se roule un stick, on prend rarement sa balance pour mettre telle dose. Je ne sais pas pour vous, mais perso je ne savais pas du tout quelle quantité je mets dans mes joints, c'est du dosage purement visuel.
Non seulement la personne qui ne pèse pas sa dose peut répondre, mais en plus ça permet aussi d'avoir une idée de la quantité par joint qu'on a tendance à  fumer.

J'ai moi aussi laissé mon adresse pour connaître les résultats de l'étude, attendons de voir ce que ça va donner :) ! …

Le blog de Acid-instinct » On ne peut rien faire pour vous mademoiselle. » 24 mai 2016 à  01:20

Bonsoir Acid-Instinct :).
Que dire...
Ton texte est beau dans son écriture mais si terrible, quel courage tu as d'affronter ces épreuves et d'être encore là  !

Je déteste ces moments où je me sens complètement inutile face à  la détresse de l'autre : je ne sais rien du tout sur la maladie qui t'affecte, je ne peux pas te guérir, je ne peux pas te faire aller mieux... Je ne peux que t'adresser depuis mon pc toute ma compassion et mon soutien et espérer pour toi.
Courage, je te souhaite vraiment d'y arriver.

Le blog de Juriste » Eh les copains, CA VA! » 03 janvier 2015 à  00:53

Je suis ravie pour toi Juriste !

Évidement ne relâches pas tes efforts, tu sais comme moi que les risques de rechute ( retour de la déprime, de la tentation trop forte etc ) existent.
En tous cas voilà  un blog qui fait plaisir à  lire ! :)

Une bonne année à  toi ! :D

Le blog de Gorille » Dessiner sous MDMA » 23 décembre 2014 à  19:39

Et après on nous dira que la drogue rend incapable de faire quoi que ce soit ha ha :P !

Non allez sérieusement, tu te débrouilles bien :).

Le blog de anto123 » Quelle chanson devrait on écouter quand on est sous effet de drogue » 21 décembre 2014 à  03:22

Perso je trouve que ça dépend du prod que tu tapes.

Les premiers trucs qui me viennent pour les psychédéliques sont la PsyTrance et la goa de manière générale , sinon du bon vieux rock bien psyché rempli de variations :D !
Une par ex qui est absolument magique ( enfin je trouve ) :
-Ultimate Spinach - Mind Flowers
https://www.youtube.com/watch?v=aZtZRmlqQSE

Une autre vraiment belle pour moi aussi, un vrai hymne à  l'amour :
-Jefferson Airplane- Today
https://www.youtube.com/watch?v=Uokp0aEiT-A

Une autre très agréable aussi du même groupe :
-Jefferson Airplane-She has a funny car
https://www.youtube.com/watch?v=a6JQj7WiJ3M

Pour la Trance, voilà  quelques exemples que j'aime bien :
-LovPact-Retrodelik ( elle m'emmène super loin moi ! )
https://www.youtube.com/watch?v=3KRLbU2KZxA

-Man With No Name - Sugar Rush ( celle là  est un remix que je préfère à  l'originale ), ça tire sur la goa :
https://www.youtube.com/watch?v=RTLo6_kq548

-Lunarave-The 4th Sun. Beaucoup de variations, l'espèce de voix de chaman à  16 min 13 me fait péter un câble, extra !
https://www.youtube.com/watch?v=i7aHW7kuG5g

-Nova Fractal- Perception :
https://www.youtube.com/watch?v=B8R41bccqvI

Pink Floyd évidemment pour les psychés ça envoie du pâté cosmique aussi. Tellement magique !

Mais après y'a pas de règles absolues ! Certaines musiques collent bien aux prods parce qu'elles s'inspirent de leurs effets, mais tu peux voyager avec n'importe quoi, du moment que le son te parle et t'est agréable.

Pour les stims, j'apprécie pour ma part les rythmes bien rapides ( plutôt logique.. ), les sons assez "bourrins" donc je serais plutôt Hardtek, Frenchcore etc. Mais la PsyTrance si le morceau est suffisamment dynamique peut me convenir aussi. La Dubstep aussi est pas mal sous MD, même si c'est pas mon style de prédilection ! :P

Pour le cannabis, ça dépend énormément de mon état d'esprit, du contexte ( suivant les gens avec qui je suis c'est pas forcément pareil, et quand je suis seule ça sera différent aussi ) donc je ne saurais pas trop dire...

Pour les opiacés je n'ai pas encore suffisamment exploré pour le dire.

Fin bref, tout est une question de goût et d'état d'esprit sur le moment :). …

Le blog de Eklektica » Candyflipping en trance ! » 08 décembre 2014 à  14:03

Ouais normal. Quand je vois déjà  où peut m'amener chacun de ces prods séparément, le combo ça doit scotché, tu m'étonnes...

De la trance en plus c'est parfait pour l'acide, t'as du vraiment savourer ! :P

Le blog de Eklektica » Candyflipping en trance ! » 08 décembre 2014 à  10:38

Fiouuu ! Le candy flip est un mélange qui m'a plus d'une fois tentée, mais ça doit être tellement intense O.o...
Je suis heureuse pour toi que tu aies passé un si bon moment :). Merci du TR !

Le blog de snoopy » rechute » 07 décembre 2014 à  20:59

Je sais pas quoi te dire. Te sortir "ouais je comprends" serait mentir parce que je n'ai jamais perdu encore de personne vraiment très proche et que niveau santé physique j'ai pas me plaindre. N'ayant jamais vécu ta situation je ne peux pas te donner le moindre conseil, mais on sent que tu es toujours là  pour aider les autres sur le site, alors je t'adresse mon plus sincère soutien...

Ce médecin auquel tu as eu affaire est un fumier franchement, tu fais l'effort d'opter pour les patchs afin d'éviter que ça reparte en couille et il ose te mépriser, comme si ta douleur était juste un prétexte bidon ou une invention psychosomatique de tox ? Pffff....

Courage.

Remonter

Pied de page des forums