Recherche dans les commentaires de blogs

Le blog de Alprax » Avoir peur de se shoot , ça fait Bad trip ? » 23 février 2024 à  21:11

Il est possible de partir en crise d'angoisse ce qu'on associe donc à un bad trip, peu importe le degré et l'intensité du ressenti, si on se sent persécuté et angoissé, c'est bien un bad trip.

Le mieux serait déjà pour toi d'essayer dans un lieu familier, avec des gens que tu connais, et à éviter avec les mêmes gens avec qui tu as vécu ton bad trip (si c'était le cas), éviter déjà d'anticiper comme tu le fais à savoir "j'espère je vais pas faire un bad trip", car si tu savais comme le cerveau est puissant...

Je sais pas si 30 mg c'est bien, par contre je laisse aux autres t'aiguiller là dessus. Il y a le risque de pas sentir grand chose si c'est pas assez dose donc je ne dirais rien la dessus. Également avoir envie de taper et de finir sa dose c'était un sujet que je voyais de façon récurrente donc à voir avec ceux qui ont vécu l'expérience.

Le blog de Cypion » Prendre de la "drogue", est-ce mal ? » 23 février 2024 à  20:35

La faute aux médias, aux documentaires moralisateurs et axes sur la leçon de vie à vouloir faire croire et entendre que la drogue détruit une vie, une morale, une dignité, une situation, un tout. Dans les documentaires, sont portrayes des gens à la rue, ou en situation d'addiction donc de [b]gens ayant une maladie[/b] puisque l'addiction est une maladie quand elle devient envahissante et quand elle prend le dessus.

Auquel cas, il m'est arrivé de côtoyer des personnes consommant de l'héroïne sans que je le soupconne une seule seconde. Chose dur à croire si on ne s'en tient seulement à ce que l'on voit à travers son écran. D'ailleurs, j'en avais parlée et j'ai quand même eue comme réponse "ben ça se voit pourtant !", "tu aurais du le capter à sa tête ou à ses réactions" hmm.. jai eue beau hein. Mais aussi banal et normal qu'un fumeur de clopes.

Je ne me prononcerais juste pas sur le crack, car selon moi, c'est vraiment la seule drogue à ne jamais essayer 'même juste comme ça et juste 1 fois".

Cela dépend avant tout de la situation et du contexte auquel vous prenez de la drogue. Si c'est fait seul, déprimé, en situation délicate, effectivement, on pourrait penser que là, ca commence à devenir problématique puisque la drogue vient et se montre
"de façon insidieuse"

J'ai mon avis sur les drogues psyches. Qui, selon moi, sont indéniablement les meilleurs et les plus thérapeutiques lorsqu'elles sont utilisés à bon escient.


Je finirais par dire que je trouverais ça plus compréhensible de croiser quelqu'un daccro à l'héroïne plutôt que quelqu'un daccro à la cigarette.

L'héroïne, ou autre drogue offrant des sensations inedites et des experiences de vie inedites peuvent aider comprendre, à analyser, à percevoir, à connaître, à découvrir, à aimer, à profiter, à se sociabiliser, à partir, à oublier...

Quel est l'intérêt de fumer une clope ? Aucune. 2 secondes de tournis. Ça ne change pas grand chose à notre expérience de vie que l'on fume ou non. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il est dur de la stopper. Elle ne changera rien. Le bénéfice à arrêter ne se perçoit pas tant que tout va bien. Elle est insidieuse puisque personne ne se souvient vraiment de pourquoi et comment c'est devenu une habitude de consommation. La drogue aussi se présente ainsi dans les cas de dépendance.

Ce qu'elle offre à la fin, c'est 1 chance sur 2 de choper un cancer, ça c'est un fait.

Donc quand j'entends des fumeurs de clopes faire la morale sur des " drogues " , j'en ris nerveusement. Honnêtement.

Mais c'est légal alors ça passe mieux vous comprenez. Sauf que point de vue éthique et intérêt, je ne me lasserais jamais de dire qu'il n'est rien de plus idiot de tomber la dedans puisque la question du "j'aurais au moins fumée pour vivre de nouvelles expériences et découvrir des choses encore inconnus jusque là" ne peut rentrer en compte.

Oui, je comprends mieux la personne qui va consommer régulièrement son héroïne ou autre, si je me pose la question du "pourquoi elle fait ça ?", je trouve facilement des réponses quant à l'intérêt de le faire.

Je n'en trouve aucune pour les fumeurs de cigarette. …

Le blog de CaptainCrox' » Quand l'insomnie rend fou et tue » 20 février 2023 à  15:25

Tout mon soutien. Je travaille dans une clinique du sommeil. Sache que les insomnies ne se résument pas a juste avoir du mal a s'endormir. C'est tout le cycle du sommeil qui peut se retrouver perturbé.

J'ai découvert le nom d'une terrible maladie il y a quelques années qui atteint le sommeil. C'est une maladie a prion et très très rare. Le thalamus est la région atteinte du cerveau dans cette maladie. Preuve étant, que l'une des régions la plus profonde du cerveau et pas des moindres, (puisque le thalamus est également responsable de la température corporelle et joue de nombreux autres rôles), peut chambouler et endommager le sommeil, qui, pourtant est acquis naturellement par tout être humain.

Lorsque tu as consomme, tu as chamboulé très certainement cette partie de ton cerveau et il est, possible, même naturellement, que le thalamus "s'automatise" dans une position d'éveil.

Il y a également d'anciens consommateurs qui m'ont raconté, qu'avant de s'endormir, ils ont comme des black out, des sursauts d'endormissement également, ce qui les empêche de s'endormir. L'explication est que le cerveau nous protège en faisant cela croyant que l'on va mourir. Le cerveau est certainement bien plus fascinant que ce que l'on peut croire. En ton cas, je suppose que tu étais persuadé que tu allais mourir de cet épuisement sur du long terme, et il est également intriguant voire dérangeant de voir a quel point le cerveau peut tenir et supporter dans des situations aussi catatoniques que celles ci.


Mais je suis tout de même étonné qu'on ait pas performe de polysomnographie dans votre situation. Ou même juste pas de transfert dans une clinique du sommeil ? Ne serait ce qu'une étude pour voir si les cycles du sommeil n'avait pas été perturbés aurait été le minimum.

Edit : Je pensais subitement a ça et peut être est ce ton cas. Il y a des gens qui sont intoxiqués après avoir pris des substances. Les fluoroquinolones en fait partie. On appelle ça être floxé en américain. Ça peut endommager l'aspect neurologique des consommateurs. Un homme ayant pris du Cipro a malheureusement été victime des effets indésirables et, a la fin de son traitement, il a été victime de terribles insomnies l'empêchant de s'endormir. Il ressentait des décharges électriques et avait des secousses hypniques avant de s'endormir. Ce médicament a endommagé son système nerveux et le côté neurologique.

Sans doute que tu as très certainement connu des effets similaires à ce qu'est une intoxication médicamenteuse , qu'on appelle "being floxed", sauf que dans ton cas c'est suite à un sevrage prolongé. On en parle peu en France de ce que je vois.


Je te conseille d'aller dans une clinique du sommeil si c'est possible pour toi. …

Remonter

Pied de page des forums