Un guide sur l'injection des nouvelles substances psychoactives / PsychoACTIF

Un guide sur l'injection des nouvelles substances psychoactives

Publié par ,
17191 vues, 40 réponses
Tomboy
Adhérent PsychoACTIF
000
Inscrit le 13 Apr 2013
1006 messages
Blogs
http://idpc.net/fr/publications/2014/05 … 5-47690657

Sur ce lien, un article qui parle d'un nouveau guide sur l'injection spécifique des NPS. Bon c'est dommage, il est en anglais. Mais l'initiative méritait qu'on en parle ici. Dans l'article vous trouverez un lien pour accéder directement au guide en format PDF.

En voici une partie traduite par google:
"Quelques autres choses que vous devriez
SAVOIR SUR L'INJECTION de NPS
IL EXISTE DE NOMBREUX AUTRES RAISONS pour lesquelles l'injection de
NPS peut être nuisible :

Ils peuvent être un irritant, douloureux pour la peau et les tissus.

Certains NPS rétrécissent les vaisseaux sanguins, ce qui provoque l'
le flux sanguin pour réduire et peuvent affecter la guérison

Lors de l'injection de NPS les effets ne durent pas aussi
longtemps alors les gens ont tendance à  injecter plus souvent. plus d' injection
signifie généralement plus de mal .

Boulimie est commun . Cela peut conduire à  une perte de poids et
d'autres problèmes de santé , y compris les problèmes de santé mentale -
paranoïa et délires .

Certains NPS peuvent être hallucinogène et à  action rapide . ce
il est difficile de supprimer en toute sécurité l'aiguille avant l'
effets s'allument. Cela peut conduire à  des blessures et à  des désagréments
hallucinations .

Certains NPS peuvent réduire les inhibitions et augmenter le désir sexuel.
Cet effet peut être plus marqué lors de l'injection de
NPS . Si cela fait partie de votre utilisation , s'il vous plaît vous protéger
et d'autres en considérant où vous utilisez et qui
que vous utilisez avec . Des pratiques sexuelles sécuritaires . Utilisez toujours un préservatif adapté lors de rapports sexuels avec pénétration .

NPS emballés contiennent souvent des médicaments ou
combinaisons différents de celles indiquées sur l'étiquette . Cela rend
il est presque impossible de mesurer combien en prendre . même
quand vous pouvez penser que vous utilisez le même produit ,
ce qui est dans le paquet peut être différent de ce que vous aviez
dernière fois que vous l'avez utilisé .
ALTERNATIVES AUX INJECTION
Rectale ( UP YER BUM ) FAITS

L'administration rectale peut être une méthode plus sûre de drogue
administration ."

Dernière modification par Niglo (03 juin 2014 à  03:53)


"Mieux vaut être une exactitude dans la marge qu'une erreur dans le texte..."

Hors ligne

 

mikykeupon 
Modérateur à la retraite
France
000
Inscrit le 10 Mar 2009
9631 messages
Blogs
Personnellement je le trouve horrible. J'ai rarement vue autant de terme aussi négatif dans un document qui se veux educatif. Autant ne rien faire

- l'injection devNPS peut être nuisible
- plus d' injectionvsignifie généralement plus de mal
- Boulimie est commun . Cela peut conduire à  une perte de poids et d'autres problèmes de santé , y compris les problèmes de santé mentale - paranoïa et délires
- les NPS contienent souvent des médicaments. Ils savent de quoi il parle ? Les medocs viennent de la recherche chimique, la seule différence entre les 2 est le coté legislatif.

Enfin bon, j'espère que c'est la traduction, car pour moi il est plus nocif qu'educatif.

D'ailleurs moi qui n'ai jamais injecter, avec ceci je ne voie pas comment faire, alors que le manuel du shoot à  moindres risques lui explique bien sans stigmatiser.

C'est à  nous de le faire.

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
3000
Inscrit le 15 Sep 2006
14965 messages
Blogs
Je viens de le parcourir.... effectivement, l'injection est diabolisé encore une fois.

De plus, il n'y a rien qui concerne les NPS dedans...Les conseils d'injection sont généraux, et on peut les conseiller à  n'importe quel injecteur. Je ne vois pas l'interet de ce guide....

Hors ligne

 

Laura Zerty 
Banni
000
Inscrit le 02 Feb 2014
1262 messages
Blogs
Peu être que l'injection est une nouvelle fois diabolisée parce qu'encore une fois cette pratique comporte plus d'aspect négatifs que positifs pour l'usager.

Depuis que je parcours ce forum j'ai bien compris que l'injection est le mode de consommation qui entraine le plus de problèmes, que ça soit au niveau de l'hygiène et de l'addiction...donc c'est un peu beaucoup normal de mettre en avant ces principaux points négatifs, quitte à  diaboliser ce mode de conso...une nouvelle fois.

Vous vous faites l'avocat du diable en dédouanant cette pratique, vous y avez gouté (ou pas) et ça vous a marqué positivement au point de taire tous les désagréments que ça vous a apportez, et malgré le fait que des usagers honnêtes avouent qu'ils sont ou qu'ils ont été dans la merde à  cause de cette pratique qu'est l'injection, elle est perçue comme une pratique comme les autres par ceux qui ont testé...quand on a repoussé ses limites c'est dur de se rappeler de celles de ceux qui n'ont pas goûté au plaisir de l'injection.

L'injection est un mode de consommation extrême, et vous en faites une normalité, voila à  quel point l'injection a modifié votre perception.

A partir de là , je ne vois pas comment dans un objectif de RdR on ne peut pas diaboliser une pratique qui diabolise les esprits au point de leur faire perdre un certain sens des réalités.

La RdR a pour but de prévenir pour ne pas avoir à  guérir ensuite, et comme la majorité des injecteurs passent par la case guérison en voulant s'en sortir, il faut mieux diaboliser l'injection pour les puceaux de l'injection qui se font des fantasmes en voyant les grandes personnes prendre leur pieds comme jamais.

Les martyres ont toujours été des idoles, mais un bon martyre n'entraine pas dans sa souffrance les petits moutons qui veulent transcender leur vie qu'ils trouvent trop dure ou trop chiante.

En tant que sniffeur de poudre et fumeur de joint, si j'avais lu un texte du genre sur ces pratiques qui me sont communes, pareil j'aurais dis "pfff n'importe nawak", je me serais pris la tête pendant plusieurs pages avec les pros de la RdR, et au final je me serais dis qu'en fait une nouvelle fois j'ai été égocentrique en ne regardant que ma personne, moi je snif, je fume, je gobe, j'ai jamais eu de "gros" problèmes, mais d'autres personnes moins expérimentés en ont eu, et la RdR est faite pour ces personnes là .

Pour aller un peu dans votre sens je suis d'accord que cet article ne met avant que les points négatifs de l'injection généralisée, et que d'un point de vue d'un injecteur il y a de quoi crier au scandale parce que les points cités ne touchent qu'une minorité des (futurs) injecteurs, et comme ça ne vous concerne pas, vous vous offusquez.
De plus le but étant de parler des NPS, vous l'avez dis cet article peut s'adresser à  n'importe quel injecteur, mais bon du point de vue de celui qui l'a écrit, il ne doit pas en connaitre un rayon sur les NPS et a préféré faire un article purement RdR sur l'injection...en la diabolisant une nouvelle fois.
Ou alors il est en avance sur son temps, l'auteur a comprit que l'injection des NPS est bien sale mais faute de preuve et d'explications scientifiques, il écrit ce ramassis de constats alarmistes.

C'est clair que c'est con, mais chepa s'il faut blâmer l'article pour autant.

"Alors vous c'était pas mieux avant, ça sera mieux plus tard !"

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
3000
Inscrit le 15 Sep 2006
14965 messages
Blogs
Ce n'est pas en diabolisant et en leur disant que ce qu'il font c'est de la merde, qu'on aidera les injecteurs, bien au contraire, on les enfonce. Car il s'agit bien de cela : AIDER. Or, sur cette plaquette, on est dans un discours de prévention, pas d'aide...

Donc pour moi cette plaquette est faite par des médecins qui se sont fait plaisir, mais qui n'ont aucune idée de la réalité de l'injection.

Le problème, c'est que votre vision de l'injection est fausser par vos préjugés, et par la vision de la file active des CAARUD qui sont pour la majorité des injecteurs désocialisés.

Il y a (plein) d'injecteurs  qui vivent en couple, qui ont un travail, qui vivent une vie normale. Ils prennent soin d'eux. C'est ce que tend à  démontrer la file active des usagers du PES par voie postal de SAFE, qui n'a rien à  voir avec les usagers précaires des CAARUD.

L'injection est une pratique comme une autre (en tous cas, elle le sera toujours ici). Et juste pour l'histoire, ca fait maintenant plus de 15 ans que j'injecte divers substances sans aucune sequelle... Ca fait 8 mois que je sniffe, et je me tape une grosse sinusite chronique qui m'empeche de bosser, ce que ne m'a jamais empeché de faire l'injection...
Reputation de ce post
 
merci! niglo

Hors ligne

 

Laura Zerty 
Banni
000
Inscrit le 02 Feb 2014
1262 messages
Blogs

pierre a écrit

Il y a (plein) d'injecteurs  qui vivent en couple, qui ont un travail, qui vivent une vie normale. Ils prennent soin d'eux. C'est ce que tend à  démontrer la file active des usagers du PES par voie postal de SAFE, qui n'a rien à  voir avec les usagers précaires des CAARUD.

Je n'ai jamais dis le contraire, mais bon, la RdR ne s'adresse pas à  ses personnes qui s'en sortent très bien, et ça je l'ai dis dans mon message précédent.

Pour ce qui est de la sinusite constante à  cause du sniff, je l'ai aussi, et je peux t'en sortir encore et encore des méfaits sur ce mode consommation, et même sur les autres...la drogue en générale créée se genre de problèmes post défonce.

Maintenant je suis d'accord qu'il ne faut pas diaboliser les injecteurs et leur pratique, c'est clair que pointer du doigt un usager n'est pas la bonne méthode pour lui faire comprendre qu'il fait de la merde, et j'espère que les médecins plus matures ne sont pas aussi radicaux que moi qui découvre le monde de la prévention, mais de mon point de vue, faut pas non plus aller dans le sens de l'usager en lui disant que c'est bon il a l'accord des autorités pour se défoncer...lui témoigner de la reconnaissance pour qu'il regagne la confiance en lui qu'il a perdu c'est nécessaire, mais faut aussi lui faire comprendre que c'est la drogue qui lui fait du mal et qui lui fait vivre sa vie de personne dépendante...

Bref je reste sceptique quand au fait de montrer aux gens comment bien se défoncer, ok c'est important de sensibiliser les usagers pour qu'ils se droguent de la façon la plus saine, mais il y a des fois où trop en dire revient à  donner le feu vert à  certains usagers...

En fait le problème que je veux soulever, c'est le fait qu'en prévenant les initiés, cela donne envie à  ceux qui n'ont pas encore franchi le pas. Par exemple, quand tu as peur de l'injection parce que cette pratique t'es inconnu, tu n'oses pas franchir le pas...si tu as accès a une documentation t'expliquant où trouver du matos clean et comment te piquer, alors franchir le pas devient plus facile.

Et là  je peux parler de mon cas, j'ai jamais testé l'injection et je suis content de ne pas avoir été initié, même si je pense que je m'en serais sorti si j'étais tombé dedans, je suis sur et certain que j'en aurai chié comme j'en ai jamais chié...le combat de ma vie quoi (je pense qu'il y a des combats plus honorables et plus constructifs que se sortir de l'addiction dans laquelle on s'est engagée).

Donc je suis d'accord que cette prévention va en aider certain, mais pas forcément d'autre...je ne sais pas quels sont les pourcentages, si c'est utile ou non, au long terme si ça se trouve c'est avantageux qu'il y est plus d'injecteur, mais la majorité en bonne santé...pourquoi pas, à  ce niveau là  c'est clair que c'est une pratique comme une autre, mais dans tous les cas je ne pense pas qu'il faille banaliser ce genre de pratiques en se servant de la prévention (que ça soit l'injection, le snif, la fumette...Etc).

Ça reste de la drogue, et si nous, nous arrivons à  vivre sainement (ou presque) avec, d'autres non (ça j'ai mis un paquet de temps à  le comprendre, mais maintenant je suis prêt à  défendre ce point de vue même si j'étais contre avant).

Dernière modification par Laura Zerty (03 juin 2014 à  13:56)


"Alors vous c'était pas mieux avant, ça sera mieux plus tard !"

Hors ligne

 

Leaf 
Psycho sénior
000
Inscrit le 31 May 2014
844 messages
Blogs
Laura Zerty, la normalité est une chose très très subjective... Il y a quelques années j'aurais été horrifié rien que de voir quelqu'un se mettre une aiguille dans le bras, maintenant c'est devenu un élément à  part entière de mon quotidien, et je ne trouve ça ni bien ni mal, on s'habitue juste à  la présence de l'aiguille comme d'autres s'habituent à  la présence du spliff ou de la cigarette le matin...

Quant à  la diabolisation, je suis à  la fois d'accord et pas d'accord avec toi. Le mythe du junkie avec sa seringue genre Trainspotting, un peu glamour, le côté rock'n'roll, doit absolument disparaitre car c'est de la pure connerie. Par contre je doute que beaucoup se mettent aux aiguilles pour ces raisons - il y a une différence entre fantasme et réalité, et passer à  la drogue en IV, c'est un GRAND pas que beaucoup ne font pas, parce qu'ils sont effrayés, parce qu'ils reprennent raison, parce qu'ils ne savent pas comment s'y prendre... Tant mieux pour eux.
Par contre, diaboliser la pratique de l'injection, c'est la meilleure façon d'inciter les jeunes les plus marginaux à  s'y mettre... Après tout, dans une société où la prise de drogue devient de plus en plus banale  voire acceptée (en cachette, tout de même), l'intraveineuse reste LE truc que même les teufeurs et la grande majorité des gens qui tapent de tout, regardent avec mépris et crainte. Ça en fait donc quelque chose de subversif, et tout ce qui est subversif est susceptible d'attirer... Je sais que pour moi, mis à  part le fait que je voulais économiser et ne prenais plus autant de plaisir avec le sniff et l'alu et la pipe, ce côté subversif me plaisait aussi beaucoup...

Voilà  voilà 

Hors ligne

 

mikykeupon 
Modérateur à la retraite
France
000
Inscrit le 10 Mar 2009
9631 messages
Blogs

Laura Zerty a écrit

Je n'ai jamais dis le contraire, mais bon, la RdR ne s'adresse pas à  ses personnes qui s'en sortent très bien, et ça je l'ai dis dans mon message précédent.

Ah bon ? Ouais c'est sûr, on s'en fout des abcès, septicémie, poussière, OD, contamination... des personnes insérés.

Si comme tu dit, les drogues en générales créer ce genre de problème, c'est justement pour éviter ça que sert la RdR, pas pour occuper la journée des personnes marginales.

Donc à  t'écouter sur le forum nous sommes touTEs pauvres, limite à  la rue. On sait lire et écrire tout de même ? Parce que dans les CAARUD il y a des illetré et analphabête, donc peut-être sommes nous trop dans la défonce pour se rendre compte de notre désarroi.

Et le coup de l'incitation ca fait des lustres que nous en parlons sur le forum, mais ca n'a pas l'air de rentrer. Donc je suis enervé quand je lit ça, je voie un couteau et je te plante avec, vais-je porter plainte contre laguiole pour incitation au meurtre ?
Pareil pour les drogues. Nous sommes là  pour donner des indications pour éviter des dégats, mais c'est vrai, pourquoi les dires et laissons les dégats arrivé, comme-ça les médias seront content, ils pourront enfin trouver ce dont ils rêvent, un maximum de prise de risque.

J'ai des dizaines de pompes et le manuel du shoot à  moindres risques chez moi, mais merde, comment ai-je fait depuis des années pour ne pas voir que j'avait plein d'incitation chez moi. Tu as raison, trop c'est trop, je vais me faire ma première injection. Merci de m'avoir eclairé sur moi-même merci-1

Reputation de ce post
 
tout est dit

Hors ligne

 

Laura Zerty 
Banni
000
Inscrit le 02 Feb 2014
1262 messages
Blogs

Jeef a écrit

Laura Zerty, la normalité est une chose très très subjective... Il y a quelques années j'aurais été horrifié rien que de voir quelqu'un se mettre une aiguille dans le bras, maintenant c'est devenu un élément à  part entière de mon quotidien, et je ne trouve ça ni bien ni mal, on s'habitue juste à  la présence de l'aiguille comme d'autres s'habituent à  la présence du spliff ou de la cigarette le matin...

Quant à  la diabolisation, je suis à  la fois d'accord et pas d'accord avec toi. Le mythe du junkie avec sa seringue genre Trainspotting, un peu glamour, le côté rock'n'roll, doit absolument disparaitre car c'est de la pure connerie. Par contre je doute que beaucoup se mettent aux aiguilles pour ces raisons - il y a une différence entre fantasme et réalité, et passer à  la drogue en IV, c'est un GRAND pas que beaucoup ne font pas, parce qu'ils sont effrayés, parce qu'ils reprennent raison, parce qu'ils ne savent pas comment s'y prendre... Tant mieux pour eux.
Par contre, diaboliser la pratique de l'injection, c'est la meilleure façon d'inciter les jeunes les plus marginaux à  s'y mettre... Après tout, dans une société où la prise de drogue devient de plus en plus banale  voire acceptée (en cachette, tout de même), l'intraveineuse reste LE truc que même les teufeurs et la grande majorité des gens qui tapent de tout, regardent avec mépris et crainte. Ça en fait donc quelque chose de subversif, et tout ce qui est subversif est susceptible d'attirer... Je sais que pour moi, mis à  part le fait que je voulais économiser et ne prenais plus autant de plaisir avec le sniff et l'alu et la pipe, ce côté subversif me plaisait aussi beaucoup...

Voilà  voilà 

Je suis totalement d'accord avec toi, plus on m'interdit de faire quelque chose pour X ou Y raison, plus je serais tenter de faire cette chose en démontrant par X ou Y que je peux faire cette chose.

J'ai ce rapport contradictoire à  l'autorité, et je sais que la majorité des drogués qui consomment régulièrement ont ce problème. A partir de là  ça devient toujours compliqué de s'exprimer parce que la majorité des usagers refusent de voir ce problème de drogue comme lié à  l'autorité, ils refusent d'admettre qu'ils font les choix que leurs parents ou que l'Etat (la société) leur ont dit de ne pas faire.

Pour moi c'est de l'égocentrisme pur et dur, une vision des choses : la mienne.

Faut voir où ça en mène certain...quand on se butte contre le mur de la réalité, vaut mieux comprendre qu'on sera ko avant d'avoir entamé le béton armé. Mais je sais qu'il y a des personnes qui aiment avoir des cicatrices, et j'en fais partis donc je sais de quoi je parle...je sais bien que l'aspect Rock'N'Roll de la drogue est superficielle comparée aux raisons profondes et inconscientes qui pousse les usagers à  se droguer, mais pour que le plus grand nombre comprenne comment fonctionne l'esprit humain : il suit une image qu'on lui inculque dans l'enfance.

Les plus révoltés feront tout pour fuir l'image du parfait petit travailleur et en viendront à  se droguer pour se marginaliser, pour se dire qu'ils ne sont pas comme les autres, même si ils sont les clichés de leurs clichés...en gros on est tous le con de quelqu'un d'autres.

Après il est surtout une question de milieu, on se drogue avec les usagers usant des mêmes pratiques que nous, une fois passé les apparences on comprend pourquoi on fréquente des personnes ayant des similitudes dans les personnalités et dans les caractères...qui se ressemblent s'assemblent quoi.

Et comme tu l'as dis il y a aussi le fait de vouloir passer à  plus fort, pour des raisons économiques mais aussi en terme d'effet. Je sais ce que c'est je suis passé du joint à  la douille pour les mêmes raisons...il m'en fallait plus.

A l'époque je ne savais pas que la douille était aussi nocive, j'ai trouvé comment m'en fabriquer une avec une bouteille et un marqueur, et je suis tombé dedans. Maintenant je met en garde contre cette pratique addictive, extrême et auto destructive, c'est la manière de se faire le plus de mal avec du Cannabis...ça flash quoi.

Pour l'Héroine c'est pareil, on en veut plus sauf qu'au moment où on tombe dedans ba c'est bien plus dur de s'en sortir, et ce n'est pas en normalisant cette drogue et la pratique qu'est l'injection que l'on va aider les usagers.

Je suis pour la légalisation du Cannabis, mais aucun cas je suis pour qu'on en fasse sa publicité. C'est une drogue, et bien que la majorité des gens vivent sereinement avec, il y en a qui tombent et qui auraient aimé qu'on les préviennent avant...bon après il y a ceux qui n'écoutent pas mais ça c'est encore une autre histoire, on en revient à  l'égocentrisme ---> j'ai raison et personne ne me fera changer d'avis.

Ça aussi j'ai donné et je l'ai payé cash, bien qu'on m'est mit en garde contre mes pratiques abusives, j'ai foncé tête baisé avec les dissos, les psychés, les stims, le Cannabis, et je suis content d'avoir enfin ouvert les yeux avant d'en arriver à  la came...sinon j'aurais été le parfait cliché du mec qui a commencé par la drogue la plus douce pour en arriver à  la plus dure.


Jeef a écrit

Laura Zerty, la normalité est une chose très très subjective... Il y a quelques années j'aurais été horrifié rien que de voir quelqu'un se mettre une aiguille dans le bras, maintenant c'est devenu un élément à  part entière de mon quotidien, et je ne trouve ça ni bien ni mal, on s'habitue juste à  la présence de l'aiguille comme d'autres s'habituent à  la présence du spliff ou de la cigarette le matin...

Moi ça ne m'horrifie pas (même si c'est vrai que j'aime pas trop les aiguilles arf), et si un jour je suis en présence d'un injecteur je lui demanderais de me préparer un taquet s'il le veut bien, mais par contre tu peux être sur que s'il commence à  faire le beau ou à  faire l’apologie de l'injection, je lui ferais bien comprendre que ce que je pense de cette pratique.

Je respecte sa pratique mais je ne peux m'empêcher de penser qu'elle n'est en rien anodine et sans risque.

Et je suis comme ça avec n'importe qu'elle autre pratique, sniff, fume...etc.

Si je me suis sorti de la merde dans laquelle je me suis mise avec la drogue, c'est parce que j'ai été critique autant envers les produits que j'ai pris, les modes de consommation que j'ai choisi, et surtout moi même.

Dernière modification par Laura Zerty (03 juin 2014 à  14:51)


"Alors vous c'était pas mieux avant, ça sera mieux plus tard !"

Hors ligne

 

Laura Zerty 
Banni
000
Inscrit le 02 Feb 2014
1262 messages
Blogs

mikykeupon a écrit

Laura Zerty a écrit

Je n'ai jamais dis le contraire, mais bon, la RdR ne s'adresse pas à  ses personnes qui s'en sortent très bien, et ça je l'ai dis dans mon message précédent.

Ah bon ? Ouais c'est sûr, on s'en fout des abcès, septicémie, poussière, OD, contamination... des personnes insérés.

C'est vrai que vu comme ça, ça ne donne vraiment pas envie l'injection.


mikykeupon a écrit

Donc à  t'écouter sur le forum nous sommes touTEs pauvres, limite à  la rue. On sait lire et écrire tout de même ? Parce que dans les CAARUD il y a des illetré et analphabête, donc peut-être sommes nous trop dans la défonce pour se rendre compte de notre désarroi.

Mais qu'est-ce que tu racontes ?!

Te fais pas défenseur des plus démunis, pour moi en l'occurrence ce n'est que de la comparaison avec plus bas que toi pour justifier tes propos. Tu sais très bien comme moi que les individus qui postent sur les forums sont les plus insérés dans la société et ceux qui ont assez de recul pour poster un avis, alors s'il te plait ne me fait pas passer pour le roi de l'intolérance parce que je ne suis pas d'accord avec toi et que j'ai soulevé un point que tu refuses de voir, pour ne pas t'avouer une vérité dérangeante sur toi même.

Si j'ai un but c'est effectivement de faire prendre conscience aux usagers de leur condition afin qu'ils prennent conscience de leur désarroi et fassent au moins en sorte de changer de discours sur la drogue s'ils ne décident pas de s'en sortir.


"Alors vous c'était pas mieux avant, ça sera mieux plus tard !"

Hors ligne

 

BASE95 
Banni
France
000
Inscrit le 27 May 2014
76 messages
Miky keupon à  dit : "J'ai des dizaines de pompes et le manuel du shoot à  moindres risques chez moi, mais merde, comment ai-je fait depuis des années pour ne pas voir que j'avait plein d'incitation chez moi. Tu as raison, trop c'est trop, je vais me faire ma première injection. Merci de m'avoir eclairé sur moi-même"

Alors Miky ? Comment s'est passé ta première injection ? Avec quel prod, nps ? lol ! C'est bien sur une plaisanterie de ma part, et ton post est assez juste à  mon gout, bravo !

drugstore cowboy

Hors ligne

 

Tomboy
Adhérent PsychoACTIF
000
Inscrit le 13 Apr 2013
1006 messages
Blogs
Autant pour moi, je n'avais pas vu cet outil sous cet angle, j'aurais du être plus vigilant...Je trouvais que c'était une bonne idée de faire un guide sur l'injection de RC, qui a ses particularités et est différente des autres produits. C'est clair que ça n'est pas un outil très RDR mais je trouve bien qu'ils soulèvent les problèmes d'irritation de la peau et les tissus, et des risques plus élevés (comparés aux produits classiques). Cet outil est une bonne idée à  la base mais a mal été conçu. ça vaudrait le coup de se pencher sur la question et de réaliser notre propre version d'un tel guide.
Je vois que ça soulève encore cette question sensible de l'injection comme pratique stigmatisée...ça va être difficile de faire comprendre aux gens que c'est une pratique comme les autres, et qu'elle doit être respectée en tant que tel...Bref, on a du boulot!

"Mieux vaut être une exactitude dans la marge qu'une erreur dans le texte..."

Hors ligne

 

zigomarre 
Nouveau membre
000
Inscrit le 08 May 2014
17 messages
Mais c'est UNE TRES BONNE IDEE que tu as eu là  Niglo !
Comme tu dis il y a du boulot encore pour faire diminuer les stygmatisations de l'injecteur (euse) que ce soit en rc ou autres.

Hors ligne

 

filousky 
Modérateur
France
8800
Inscrit le 14 Dec 2008
10342 messages
Blogs
Niglo, ton idée est très bonne.

J'entre un moment dans la parenthèse ouverte par Laura Zerty. On a pas à  censurer quoi que ce soit à  propos de l'injection, mais bien comme nous le proposons de présenter la façon la plus saine de pratiquer. Je sais de quoi je parle, mes cicatrices sont là  pour affirmer que l'outil de RDR qu'est "l'injection à  moindre risques" m'a franchement manqué. Peut être que si j'avais été alerté des risques dans les années 80, je me serai shooté sans abimer mes veines, ni chopper le VHC, n'étant pas plus con que la moyenne.

Il n'est pas question de mesurer la qualité ou la quantité de l'information, pas plus que de faire l'apologie ou le dénigrement de quelque chose qui existe mais de limiter au mieux les inévitables dangers que toute pratique entraîne.

Bien à  vous tous

Fil

Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
3000
Inscrit le 15 Sep 2006
14965 messages
Blogs
Tu as bien fait de diffuser ce guide. Ca nous donne une idée. Il faut que nous fassions le notre, notamment en vidéo. Ca fait longtemps que je veux faire un guide vidéo sur l'injection de cathinones. Ca nous manque cruellement.

Hors ligne

 

Tomboy
Adhérent PsychoACTIF
000
Inscrit le 13 Apr 2013
1006 messages
Blogs
OK. Si besoin de conseils sur le sujet, je suis dispo!

"Mieux vaut être une exactitude dans la marge qu'une erreur dans le texte..."

Hors ligne

 

BASE95 
Banni
France
000
Inscrit le 27 May 2014
76 messages

filousky a écrit

Niglo, ton idée est très bonne.

J'entre un moment dans la parenthèse ouverte par Laura Zerty. On a pas à  censurer quoi que ce soit à  propos de l'injection, mais bien comme nous le proposons de présenter la façon la plus saine de pratiquer. Je sais de quoi je parle, mes cicatrices sont là  pour affirmer que l'outil de RDR qu'est "l'injection à  moindre risques" m'a franchement manqué. Peut être que si j'avais été alerté des risques dans les années 80, je me serai shooté sans abimer mes veines, ni chopper le VHC, n'étant pas plus con que la moyenne.

Il n'est pas question de mesurer la qualité ou la quantité de l'information, pas plus que de faire l'apologie ou le dénigrement de quelque chose qui existe mais de limiter au mieux les inévitables dangers que toute pratique entraîne.

Bien à  vous tous

Fil

J'APPROUVE !


drugstore cowboy

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
3000
Inscrit le 15 Sep 2006
14965 messages
Blogs
Oui bien sur, je ferais appel à  ton expérience. Mais si tu peux déja décrire les choses essentielle à  savoir selon toi sur l'injection de cathinones ?

Hors ligne

 

Tomboy
Adhérent PsychoACTIF
000
Inscrit le 13 Apr 2013
1006 messages
Blogs
ok je t'enverrais un mail avec ce qui me paraît essentiel, laisse moi quelques jours pour m'en occuper

"Mieux vaut être une exactitude dans la marge qu'une erreur dans le texte..."

Hors ligne

 

Laura Zerty 
Banni
000
Inscrit le 02 Feb 2014
1262 messages
Blogs

filousky a écrit

Il n'est pas question de mesurer la qualité ou la quantité de l'information, pas plus que de faire l'apologie ou le dénigrement de quelque chose qui existe mais de limiter au mieux les inévitables dangers que toute pratique entraîne.

Je suis d'accord avec ton post, chacun est libre de partager les connaissances qui l'animent, mais pourquoi marquer "inévitables dangers" ?

La drogue n'est pas une fatalité, ce n'est qu'une succession de choix qui peuvent s'avérer mauvais et donc néfastes pour notre santé..

Donc vaut mieux prendre le mal à  la racine au lieu de continuer à  mettre des pansements dessus pour le cacher.

L'injection est un fait, et elle continuera d'exister en tant que tel, mais si elle amène à  "d'inévitables dangers" et à  des raisonnements fatalistes, si l’addiction amène à  être défaitiste et à  se résigner à  une vie de consommation ou d'envies refoulées quotidiennes...alors il vaut mieux prévenir les usagers que ce n'est pas un mode de consommation comme les autres, et que cette pratique extrême au travers d'une très forte addiction fait perdre le goût de la liberté.

A lire les actuels et anciens injecteurs, pour la majorité leur rêve est restreint à  arrêter la drogue pour un produit de substitution, et je trouve ça choquant d'en arriver là . Je ne juge pas, je constate juste que l'injection les a tellement repoussé dans leur retranchement, que pour eux, le simple fait de suivre un TSO est une renaissance, et je trouve ça triste. Heureusement certains sous TSO et ont retrouvé assez de motivation et le goût de la liberté pour tenter d'arrêter leur traitement, mais à  lire les témoignages ça semble encore une fois très difficile d'y arriver, et même lorsque l'on retrouve enfin la réalité, la sobriété, il est très difficile de garder le moral et d'envisager un avenir basé autrement que sur une conso quotidienne. Effectivement les pensées sont récurrentes et accompagnent les doutes et les envies de défonce qui en découlent...
Ceux qui ne se sentent pas d'affronter la réalité et qui se sont faits une raison sur leur vie de drogué continue à  consommer avec différents mode de conso, en espérant ne pas retrouver un rythme éprouvant et impliquant de nombreux dangers de dépendance, de santé et d'hygiène qui auraient été évité si ils n'avaient pas commencé à  pratiquer l'injection.

Au final très très rares sont ceux qui s'en sortent indemnes avec juste des souvenirs intenses en mémoire et quelques cicatrices pour se rappeler du bon vieux temps (important de ne veux voir que le bon côté des choses quand on a traversé une épreuve aussi dure qu'un sevrage et qu'on en est vraiment sorti)

Après ce constat je me rends compte que ce qui se dit sur l'injection est partiellement vrai, toutes les histoires que l'on entend à  droite à  gauche ce ne sont pas que des légendes, et même si ces histoires déforment la réalité pour enjoliver et dramatiser la pratique qu'est l'injection, elles ne sont en aucun cas infondées, mais bel et bien basées sur des faits avérées et plus que vérifiées au près des usagers.

Une fois ces faits synthétisés, je ne peux que constater que ce sont ceux qui ont gouté au plaisir extrême de l'injection qui la défendent le plus, quitte à  se mettre dans le déni quand aux dangers liés à  cette pratique qu'ils jugent normale...quand se droguer est devenu une normalité, c'est qu'on en a trop prit, ou alors j'ai rien comprit à  la vie, du moins à  l'idéal sain que je me suis fixé pour ne pas subir mes consommations en trouvant des excuses justifiant mes choix de défonce.

A ce niveau là  je ne peux que vous dire de regarder autour de vous, et de demander à  des usagers non injecteurs si pour eux l'injection est une pratique comme les autres...vous allez être surprit que vous êtes les seuls à  voir ça sous cet angle...

A ce que je sache il n'y a pas encore de sale à  disposition pour rouler son bédo ou taper sa trace...donc ne serait-ce qu'au niveau de l'hygiène, c'est une pratique à  risque, après en terme d'effet et de quantité de drogue administrée, ouvrez les yeux, comparez le dosage d'un fix au dosage d'un para ou d'une trace, et rendez vous compte que vous vous envoyez des doses de kamikaze comparé à  un usager non injecteur...donc encore une fois l'injection n'est pas une pratique comme les autres puisqu'elle tape dans l'extrême, il n'y a pas plus fort comme mode de conso ! Pour le petit dernier exemple, j'ajouterai qu'il n'y a que l'injection qui laisse une trainée de sang à  chaque défonce...comme quoi, ce n'est vraiment pas une pratique comme les autres, il n'y a qu'avec l'injection que l'on se troue la peau pour se mettre bien...chacun son délire, mais quand on a fait d'un extrême sa norme, faut pas croire que c'est pour tout le monde le cas.

Sur ce j'arrête là , j'ai dis ce que je pensais de l'injection, libre à  ceux qui le veulent de continuer à  se mettre des taquets, chacun son délire, chacun consume sa vie comme il le veut, que ça soit à  petit ou à  grand feu...au moins les lecteurs ont deux points de vue différent dans cette conversation, à  eux de se faire un avis.


"Alors vous c'était pas mieux avant, ça sera mieux plus tard !"

Hors ligne

 

Tomboy
Adhérent PsychoACTIF
000
Inscrit le 13 Apr 2013
1006 messages
Blogs
Salut Laura,
ah cet éternel débat sur l'injection...Voilà  qu'il refait surface! On ne cherche pas à  banaliser l'injection puisqu'on en aborde les risques. Pour info nous sommes pas tous injecteurs, pas plus que chez les membres de cette discussion (d'après leurs dire). Avant de m'injecter, je sniffais la came, et j'avais le même avis qu'aujourd'hui sur la question: c'est un mode de consommation (ok d'accord qui peut paraître choquant car on s'attaque à  notre corps) comme les autres. Tu sais autant que moi que le sniff comporte également plein de risques, cloisons nasales foutues, perte de l'odorat, risques d'OD...etc. Et je confirme je connais plein d'injecteurs qui mènent une vie tout à  fait normale (même si j'aime pas trop ce terme...). Moi-même avant de goûter aux RC, je gérais très bien ma vie d'injecteur avec mon quotidien. Quand j'ai arrêté la came (car ça, oui, c'est une galère qui peut te prendre ta liberté), j'ai continué à  m'injecter occasionnellement de la CC et des amphets, juste pour le plaisir et quand j'en avais l'occasion. Donc oui on peut vivre "correctement" et être injecteur! Même si, je suis d'accord, pour certains c'est l'enfer et c'est un mode de conso très addictif mais au même titre que quand par exemple je sniffais de la came tous les jours pour pas être en manque, ça aussi c'était l'enfer.
Je comprends que cette pratique te choque, c'est ton droit, mais ne diabolise pas stp...ça ne provoque que stigmatisation et discrimination...Et tout usager, quelque qu'il soit, quelque soit sa pratique, a le droit d'exister et même s'il le souhaite le revendiquer!Mais pas d'en faire l'apologie non plus...
Le plus important dans l'histoire c'est d'informer au maximum et faire de la RDR pour permettre aux futurs injecteurs (car ça existera toujours!) de faire ça dans des bonnes conditions. Et il ne s'agit pas d'incitation mais d'information objective sur des risques. Perso si un jour j'ai un primo-injecteur qui vient dans mon caarud, je lui donnerais du matériel et toutes les infos pour qu'il ne foire pas son 1er shoot. Et je ne pense pas que je l'aurais incité. C'est sa décision, il l'aurait fait, quoique je fasse et sûrement en prenant plein de risques. Le fondement de la RDR c'est le respect des pratiques de chacun.
En diabolisant l'injection on fait des cases dans lesquelles on classe les pratiques...Alors si on faisait ça, tu mettrais quel mode de conso et/ou quel produit dans les autres cases?Mettre dans des cases c'est risquer de vriller vers du jugement. Et aucun usager ne mérite ça. On ne pourra jamais être d'accord sur la question car on ne se comprend pas...Tu as une vision un peu étriquée de l'injection et tu ne parles que des effets négatifs...Il y en a, plein, certes mais c'est pas une généralité. Plein d'injecteurs sont responsables et savent ce qu'ils font. Comme en face il existe aussi plein d'injecteurs qui galèrent et aimeraient arrêter.
Bon, je suis d'accord avec toi, ça reste une pratique particulière qui comporte plus de risques que d'autres modes de conso (not. pour les OD)et personne ici ne dit le contraire! mais c'est pas pour autant qu'il faut la diaboliser. En + de ça, ça peut provoquer de la culpabilité chez certains usagers, et pour ceux qui galèrent, ils ont pas besoin de ça!

Bon je ne pense pas que je t'aurais fait changé d'avis...mais j'aurais au moins donné le mien!
Allez, à  +!
Amicalement,

niglo

"Mieux vaut être une exactitude dans la marge qu'une erreur dans le texte..."

Hors ligne

 

Laura Zerty 
Banni
000
Inscrit le 02 Feb 2014
1262 messages
Blogs

Niglo a écrit

Bon, je suis d'accord avec toi, ça reste une pratique particulière qui comporte plus de risques que d'autres modes de conso (not. pour les OD)et personne ici ne dit le contraire! mais c'est pas pour autant qu'il faut la diaboliser. En + de ça, ça peut provoquer de la culpabilité chez certains usagers, et pour ceux qui galèrent, ils ont pas besoin de ça!

Et pourtant à  force de culpabilité on peut se rendre compte de soi et enfin se dire qu'il est temps de passer à  autre chose plutôt que de continuer à  vivre dans la peur du jugement, de son propre jugement.

Plus contradictoire qu'un esprit d'un usager dépendant tu peux pas test...ah si les politiciens, niveaux belles paroles ils sont les rois....faites ce que je dis mais pas ce que je fais hein..

Mais bon comme d'hab et quitte à  me répéter, les usagers ont toujours une bonne excuse pour justifier leur consommation, quitte à  toujours citer plus dans la merde que soit pour se rassurer.

Si vous avez la chance de pouvoir vous en sortir, pourquoi vous ne la saisissez pas ?

Ah oui bien sur à  cause des effets positifs ---> l'injection ça défonce sa race de ouf et ça permet d'oublier tout jugement de valeur qui font peur, puisqu'on risquerait de prendre conscience de soi, finit la culpabilité qui ronge de l'intérieur, finit l'esprit de contradiction entre le discours d'arrêter et le fait de continuer à  se camer, finit les connards à  la Laura Zerty qui embrouillent le crâne, dans mon rush il n'y a plus que moi et mon propre plaisir, et s'ils connaissaient ce que c'est qu'un putain de rush alors ils comprendraient que l'on peut se néantiser l'espace d'une défonce flash...mais pour l'instant "I really don't care anymore"...bref on connait tous la chanson...elle tourne et tourne inlassablement en boucle.

"It's my wife, and It's my LIFE"

Tant pis.

Dernière modification par Laura Zerty (04 juin 2014 à  01:18)


"Alors vous c'était pas mieux avant, ça sera mieux plus tard !"

Hors ligne

 

Tomboy
Adhérent PsychoACTIF
000
Inscrit le 13 Apr 2013
1006 messages
Blogs
Je ne pense pas que la culpabilité puisse aider en quoi que ce soit, je la connais trop bien et elle me bouffe la vie depuis des années.... (et je parle pas de l'injection là ). Mais bon, je respecte ton opinion. Maintenant j'ai jamais dit que c'était le monde des bisounours l'injection! J'ai bien précisé que parmi eux il y en avaient qui galéraient et arrivaient pas à  arrêter.
Comme tu le sais, je fais d'ailleurs partie de ceux là . Pour moi l'injection est devenue nocive, car au bout de 15 ans j'ai épuisé mon corps d'où mon envie d'arrêter. Mais c'est pas aussi simple que ça...Il suffit pas d'avoir envie pour y arriver, il y a sûrement des étapes à  respecter, puis chacun son rythme...Pour certains ils arriveront à  stopper brutalement du jour au lendemain, et pour d'autres il faudra plus de temps. Perso j'ai toujours pas trouvé la solution qui m'aiderait à  arrêter, alors je fais des essais, j'essaye déjà  de diminuer, je me dis que c'est toujours ça de gagné...Je suis loin d'être parfait, c'est sûr! mais comme personne...

Mais ceci est mon cas perso et encore une fois il n'est pas valable pour tous. Je t'assure ça existe un injecteur bien dans sa vie! Prends l'exemple de ceux qui pratiquent le slam, ils injectent que parfois en contexte sexuel et le reste du temps ils mènent leur vie normalement sans même consommer... Tu vois, c'est possible...

Et je ne cherche pas à  justifier mes consos. Elles existent, c'est un fait. Si je consomme c'est aussi par choix et même si j'ai quelques regrets, j'assume juste ce que je suis: un usager parmi tant d'autres avec ses faiblesses. Je n'en suis pas fier, je n'ai jamais incité qui que ce soit, je le crie pas sur les toits mais je n'en ai pas honte! Et je dirais toujours NON à  ceux qui essayent de me juger!!

Personne ne peut se mettre à  ma place, donc personne peut comprendre tous les pourquoi et les comment, donc personne ne peut juger ce que je fais! C'est logique pourtant comme raisonnement! Même si certaines choses nous mettent mal à  l'aise (tant qu'il s'agit de personnes consentantes), on doit pas se laisser aller au jugement. C'est un peu facile de juger ce qu'on ne connait pas...

Je ne cherche pas non plus à  me donner des excuses...Oui j'avoue, j'ai pas trouvé encore la force d'arrêter mais suis-je pour autant à  stigmatiser?Doit-on me faire culpabiliser?J'ai pas besoin des autres pour culpabiliser...alors non merci j'ai pas besoin d'en rajouter une couche!

Mais je crois Laura qu'on arrive pas à  se faire comprendre, je m'exprime peut-être mal, je sais pas...En tout cas j'ai le sentiment d'être honnête sur ma situation et de pas me voiler la face, mais peut-être que j'ai tort...

Pour conclure je n'idéalise pas l'injection, je revendique juste le fait qu'elle reste une pratique respectable au même titre que les autres. C'est simple pourtant et pour moi rien que le fait de débattre de ça me paraît hallucinant, car c'est si logique pour moi et pour d'autres et même s'ils sont non-injecteurs. Je ne suis pas le seul à  défendre ça, ça veut bien dire qu'il y a un ras le bol des jugements et que ça n'apporte que du mauvais...

"Mieux vaut être une exactitude dans la marge qu'une erreur dans le texte..."

Hors ligne

 

Laura Zerty 
Banni
000
Inscrit le 02 Feb 2014
1262 messages
Blogs

Niglo a écrit

Mais je crois Laura qu'on arrive pas à  se faire comprendre, je m'exprime peut-être mal, je sais pas...En tout cas j'ai le sentiment d'être honnête sur ma situation et de pas me voiler la face, mais peut-être que j'ai tort...

Tu n'as pas tort, ce que tu écris est vrai et réaliste...c'est juste ta manière de voir les choses qui t'empêchent de passer au delà  de tes problèmes de dépendance, et c'est cette manière de voir les choses autrement que j'essaye d'expliquer...d'ailleurs tu l'as écris pixel sur écran : "j'ai toujours pas trouvé la solution qui m'aiderait à  arrêter".

Là  pour l'instant, à  chacun de mes posts tu réponds par des justifications sur ta conso, comme quoi tu as tes problèmes, qu'il y a des gens qui sont bien plus dans la merde et d'autres qui s'en sortent malgré eux. Désolé mais tout ça ce ne sont que des excuses pour moi, mais je vais développer ma pensée pour que tu comprennes mieux pourquoi je dis ça, c'est vrai qu'on ne s'entend pas sur ce point depuis le début.

Donc ok, on peut tous avoir des problèmes, on choisit ni son corps, ni sa famille, ni le milieu dans lequel on grandit...ça peut foutre le seum comme pas permis, et si du passage de l'adolescence à  la vie d'adulte on a pas accepté sa condition, on a plus qu'à  serrer les dents et se trouver des excuses pour supporter une vie qu'on a pas voulu. Nos problèmes nous éprouvent au quotidien, et pour me rassurer sur ma condition, je me dis qu'il y a des personnes qui vivent dans une misère humaine bien pire que ce que je peux imaginer où ce que j'ai vu depuis ma télé, donc je ferais mieux de me contenter de ma condition qui n'est pas tant à  plaindre que ça au final, du moins comparé au pire.

Voila, pour moi ceci est une excuse, c'est une bonne excuse, mais néanmoins ça en reste une. Lorsque tu ne regardes que ta propre personne, ton cas bien à  toi, tu ne peux pas regarder à  droite ou à  gauche ce qui te détournerait de ton problème, et c'est ce que tu fais ici selon moi. J'essaye de poser le doigt sur ton problème de dépendance et toi tu noies le poisson en détournant la conversation vers des problèmes plus grave...bref tu t'effaces derrières des problèmes bien plus graves que les tiens pour fuir ce que tu ne veux pas voir chez toi...et pour moi ce sont des excuses, des justifications.

J'ai longtemps fonctionné de la sorte vis à  vis de la défonce, et je fonctionne encore comme ceci lorsqu'un tiers me met devant une vérité que je ne veux pas voir, je change furtivement de sujet pour ne pas avoir à  me justifier, et lorsque ce tiers me rattrape, je tente de me justifier tant bien que mal si je n'ai pas accepté la vérité que je fuis. Je me justifie en racontant mes problèmes, je m'en sers pour excuser toutes mes défonces, même si je sais qu'il n'y a pas que ça comme raison....j'aime aussi me défoncer tout bonnement.

Mais si j'ai bien compris un truc en arrêtant de fonctionner de la sorte, c'est qu'en mettant mes problèmes de côté et en décidant d'arrêter de me défoncer inutilement, j'ai changé ma vision des choses, au lieu de me dire que ceci et cela n'allait pas dans ma vie et qu'à  cause de ceci et cela je me droguais, j'ai vu plus loin que ma condition qui ne me plaisait pas...j'ai arrêté d'être fataliste en me disant que mes problèmes régissent ma vie, et qu'ils étaient les seuls justifications à  d'autres problèmes...bref je vivais dans une succession de problèmes, et la drogue était le facteur commun à  tous ces problèmes.

Donc j'ai rêvé d'une vie meilleure, une vie où je ne serais plus tous les jours à  devoir me retenir de me défoncer, une vie où je n'aurais pas que la drogue en tête, avec le manque ou les douleurs engendrées par mes abus pour me rappeler que j'ai envie de me défoncer.

En fait, j'ai tout simplement compris que je faisais de ma vie (de drogué) une excuse pour me droguer...des problèmes j'en ai des tas, et je les ai mis au service de mon auto destruction...j'étais dans une dynamique pessimiste, négative et défaitiste. Je n'avais plus de volonté à  part celle de me défoncer.






On en a déjà  parlé sur un autre topic, je t'ai dis que des excuses pour justifier mes consos, j'en avais à  la pelle, exactement comme toi. En tant que bon drogué j'avais toujours une raison valable pour me défoncer.

Donc le jour où j'ai compris que la drogue m'avait mis dans une position délicate et que je me servais de cette position délicate pour justifier mes consos, je me suis dis qu'il valait mieux me sortir de ce cercle vicieux avant d'être complètement sucké par les produits.

Et c'est à  partir de là  que j'ai découvert un autre mécanisme, celui de la culpabilité.

En fait plus je me trouvais d'excuse pour justifier mes consos, plus j'accentuais ma culpabilité envers moi même, et plus je racontais ma vie à  qui voulait bien l'entendre, plus je me sentais coupable d'être en fait conscient de mon problème de dépendance mais de ne rien faire d'autre que dire que je voulais arrêter (des fois j'arrêtais un jour ou deux, mais ça me servait d'excuse pour me défoncer d'autant plus derrière)...et me rendre compte ça me rendait encore plus coupable, mais bon...j'avais trouvé une nouvelle excuse inconsciente pour me défoncer, donc j'en profitais consciemment.

A ce rythme là  je m'en suis payé des défonces à  ne pas comprendre pourquoi je me droguais alors que je savais pour quelle raison je me droguais, jusqu'au jour où j'ai recollé dans le bon ordre tout ce que j'avais perçu de ma culpabilité qui était en fin de compte une des raisons qui me poussaient le plus à  me droguer.

Je ne m'acceptais pas et j'étais pris dans un engrenage qui me dépassait, plus j'essayais de comprendre pourquoi je voulais arrêter, plus je me trouvais d'excuse pour continuer. Mais il y a aussi le fait de se contredire, de toujours voir les choses dans un contexte précis pour encore une fois se justifier, au lieu de les généraliser, ou là  il n'y a plus de justification possible. Quand on accepte d'être un cliché, on peut passer au delà  de tout jugement, en jouer au lieu d'en avoir peur comme je lis constamment sur ce forum.

Et c'est ce que j'ai constaté dans tes posts :

Niglo a écrit

Je ne pense pas que la culpabilité puisse aider en quoi que ce soit, je la connais trop bien et elle me bouffe la vie depuis des années....

Niglo a écrit

j'assume juste ce que je suis: un usager parmi tant d'autres avec ses faiblesses. Je n'en suis pas fier, je n'ai jamais incité qui que ce soit, je le crie pas sur les toits mais je n'en ai pas honte !

Tu parles d'une culpabilité qui te bouffe la vie depuis des années mais tu dis ensuite que tu n'en as pas honte...moi je perçois une contradiction dans ton discours et donc dans ta logique de pensée, d'un côté tu sais que tu as des problèmes, tu les fuis en te droguant, mais d'un autre côté tu as peur du jugement, et pour ne pas t'auto juger, tu acceptes comme tu le peux tes problèmes en cherchant des justifications qui te soulagerait de cette culpabilité qui te ronge...en gros tu tournes en boucle, mais vers le bas.

Voila un engrenage qui ne peut que te pousser à  te défoncer si c'est de cette façon là  que tu as choisis d'oublier tes problèmes. Plus tu constates tes problèmes, plus tu les justifies, plus tu te sens coupable de ne pas les assumer et plus tu te drogues pour oublier tout ça.

Plus tu te drogues, plus tu oublies tes problèmes, plus ils s'accumulent, malgré toi tu ne peux que continuer à  constater tes problèmes puisque tu ne les résout pas en les masquant et en les justifiant pour te donner bonne conscience, et donc plus tu te sens de nouveau coupable (encore plus), et plus tu cherches à  t'oublier avec la drogue.

Je te laisse juge du nombre de fois où tu as parcouru cette boucle infernale, et je te laisse juge de constater où ça t'a mené....tu l'as dis : "personne ne peut se mettre à  ma place, donc personne peut comprendre tous les pourquoi et les comment, donc personne ne peut juger ce que je fais !"

Je veux juste te dire pour une dernière chose, j'ai vécu la parano, j'en suis sorti, et si j'ai bien compris un truc, c'est que plus tu refuses le jugement extérieur, plus tu es incapable de te juger toi même. Donc plus tu te sentiras coupable et plus tu auras vraiment honte de ta personne, plus ton jugement sur ta propre personne sera faussée et plus tu te justifiera pour rester fier de toi...et dans ce schéma, plus tu te sentiras jugés par autrui, plus tu te conforteras dans tes idées et plus tu continueras à  tourner en boucle...vers le bas. Quand sa vision des choses nous pousses à  nous mettre mal, faut en changer, sauf si on est trop fier...


"Alors vous c'était pas mieux avant, ça sera mieux plus tard !"

Hors ligne

 

Tomboy
Adhérent PsychoACTIF
000
Inscrit le 13 Apr 2013
1006 messages
Blogs
Laura,
beaucoup de choses sont abordées dans ton post et ça m'a permis de mieux comprendre ton point de vue (même si je ne suis pas d'accord avec tout). Si tu penses qu'aborder certains de mes problèmes pour justifier mes consos, tu as peut-être raison. Et Dieu sait que je sais qu'il existe des situations bien pires que la mienne, je ne me compare pas aux autres usagers, on a tous nos raisons pour consommer que ça soit par pur plaisir ou la conséquence de certains problèmes dans son vécu qui sont mal gérés. La voix de la défonce n'est pas forcément une bonne réponse à  ces problèmes, je te l'accorde.
Mais tu peux comprendre qu'après avoir vécu toute sa vie sous l'influence des produits, on ne peut pas arrêter aussi facilement, c'est propre à  chacun, un déclic, un problème médical, une force de volonté peut-être plus poussée...etc. D'ailleurs, heureusement certains se sortent de leur dépendance. On est pas tous égaux face à  nos réactions aux différents problèmes. Si j'avais le choix je préférerais faire partie de ces usagers là  qui ont trouvé une porte de sortie et surtout prendre du recul et relativiser face à  mes problèmes. Depuis que je consomme je ne suis plus capable de gérer mes émotions facilement, j'ai encore besoin du produit pour m'y aider. Mais je désespère pas, je sais que j'y arriverais... quand je serais prêt. Et quand je parlais de ma culpabilité, c'était lié à  mon vécu, rien n'a voir avec la défonce. Donc je maintiens que je n'ai pas honte de ce que je fais même si je vais parfois trop loin...Je regrette parfois quand je vais trop loin. La dépendance est complexe et on arrête pas toujours quand on veut, même si on a plein de "justifications" comme tu le dis, ça nous fait pas de moi un être moins respectable. J'ai mes faiblesses mais je sais aussi fort selon les contextes, rien de + qu'en être humain. On a l'impression pour toi que l'arrêt d'une dépendance est facile, ça l'a peut-être été pour toi mais c'est pas le cas de tout le monde. Ya plein de paramètres qui rentrent en jeu et il n'agit pas de justifications ou des excuses, juste des difficultés à  prendre en compte.

"Mieux vaut être une exactitude dans la marge qu'une erreur dans le texte..."

Hors ligne

 

Mammon Tobin 
Modéranimateur à  la retraite
Jolly Roger
4000
Inscrit le 07 Sep 2007
5433 messages

Niglo a écrit

L'administration rectale peut être une méthode plus sûre de drogue
administration ."

Représente!  :signe-de-gang:

Hors ligne

 

Tomboy
Adhérent PsychoACTIF
000
Inscrit le 13 Apr 2013
1006 messages
Blogs
Excuse moi mammon j'ai pas bien compris ce que tu voulais dire...Représente quoi? Et que signifie cette histoire de gang?

"Mieux vaut être une exactitude dans la marge qu'une erreur dans le texte..."

Hors ligne

 

mikykeupon 
Modérateur à la retraite
France
000
Inscrit le 10 Mar 2009
9631 messages
Blogs

Laura Zerty a écrit

c'est juste ta manière de voir les choses qui t'empêchent de passer au delà  de tes problèmes de dépendance, et c'est cette manière de voir les choses autrement que j'essaye d'expliquer..

Laura, ca fait plusieurs fois que je trouve que tu a un ton prétentieux, et pas uniquement avec Niglo, genre tu es trop paumé dans la vie, fait comme moi, j'ai résolu mes soucis et tout vas bien now.

Hey, c'est pas parce-que une personne est dépendante que tout de suite sa vie vas mal et que la personne ne gère rien.

Moi je collectionne mes addictions, et je doit avouer en avoir pas mal. C'est du travail de toutes les garder à  un bon rythme.

Hors ligne

 

BASE95 
Banni
France
000
Inscrit le 27 May 2014
76 messages
Ca c'est sur ! Pas évident de gérer chaque addiction en même temps mais quand tu y arrives ben... tu le vis bien, tu vis mieux.

drugstore cowboy

Hors ligne

 

Laura Zerty 
Banni
000
Inscrit le 02 Feb 2014
1262 messages
Blogs

Niglo a écrit

On a l'impression pour toi que l'arrêt d'une dépendance est facile

En aucun cas, j'en ai chié pour enfin ne plus consommer de douille, que ça soit quotidiennement ou même de temps en temps, ba j'ai mis deux ans à  vraiment arrêté avec les hauts et les bas que j'ai traversé...j'ai mes problèmes, je fais avec, et quand j'en ai gros sur la patate je me convint que ce n'est pas en me droguant que ça va résoudre mes problèmes.

J'arrive seulement depuis deux ou trois mois à  ne plus succomber à  mes envies/pulsions...même si ce week end j'étais prêt à  m'en couler une, bref il n'y a rien de facile, j'ai juste eu de la volonté en changeant de point de vue sur la douille, et j'ai su entretenir cette volonté...et en aucun cas ça n'a été facile, même si ça le restera toujours comparé à  un problème d'injection.

C'est pour ça que je suis prêt à  me buter contre la volonté de certains à  se buter en s'injectant, si pour vous c'est très difficile et que vous l'exprimez comme vous le faites, j'espère que ça fera réfléchir les nouveaux lecteurs et qu'avant de franchir le pas ils comprendront que l'injection peut être un fléau.


mikykeupon a écrit

Moi je collectionne mes addictions, et je doit avouer en avoir pas mal. C'est du travail de toutes les garder à  un bon rythme.

Ba pareil, je suis dépendant principalement au Cannabis et à  la MxE, en plus de l'alcool...et comme tu le dis c'est pas évident de garder un rythme de croisière où l'on garde un bon cap...je suis une personne dépendante et ma vie va bien actuellement, depuis que je ne me drogue plus que le week end je vais de mieux en mieux, même si je ne cache pas qu'en passant d'une conso quotidienne et immodérée à  une conso hebdomadaire et plus "modérée", j'ai eu de sales phases où je me suis retrouvé en black out inconscient à  baver par terre.

C'est clair que lorsque l'on a abusé on le paye, et les pulsions de mort inassouvis auxquelles je m'étais habitué m'ont rattrapé.

Tant pis si mon message parait dire "faites comme moi", j'ai juste voulu montrer de quelle manière je m'en suis sorti...ya un moment faut juste se poser les bonnes questions, trouver de bonnes réponses, et agir en connaissances de cause.

Si tu ne sais pas d'où t'es partis, où tu en es, et où tu veux aller, plus tu te poses de question, plus t'as de chance de te perdre dans ta tête...et c'est pas en te droguant que tu vas prendre du recul quand t'es à  fleur de peau et que l'émotion te titille.

Tu doutes, c'est mal !


"Alors vous c'était pas mieux avant, ça sera mieux plus tard !"

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Enquete : la communauté Psychoactif, qui sommes nous en 2021 ?
    31 mars 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Etude sur les problèmes liés à la consommation et au basage du cr...
    Il y a 4jCommentaire de Toxic banana (8 réponses)
     Appel à témoignage 
    Montrez votre matos de vape!
    Il y a 7jCommentaire de Psyborg (29 réponses)
     Appel à témoignage 
    Témoignez de votre utilisation du CBD ?
    Il y a 4jCommentaire de Quayza (41 réponses)
     Forum 
    URGENT MESDAMES MESSIEURS maintenant, 03h12, en pleine redescente...
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Kinozore dans [Cocaïne-Crack...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Neurchi de Psychoactif
    Il y a 5mn
    208
    Commentaire de sulli dans [Au coin du comptoir.....]
    (318 réponses)
     Forum 
    Par quoi remplacer tussipax
    Il y a 39mnCommentaire de Rony2525 dans [Opiacés et opioïdes...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Craving - « une dernière trace »
    Il y a 1hCommentaire de Azerbarit dans [Cocaïne-Crack...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Début d'addiction au valium
    Il y a 1h
    1
    Commentaire de Bestworld dans [Benzodiazépines...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Baser - J ai merde avec le bica ou ma coke est de mauvaise qualite ?
    Il y a 1hCommentaire de kayashi67 dans [Cocaïne-Crack...]
    (34 réponses)
     Forum 
    Descente - S’endormir
    Il y a 1hCommentaire de abaldetaz dans [Cocaïne-Crack...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Market - Deepweb: vos markets favoris SEPTEMBRE 2019 à aujourd'hui.
    Il y a 2h
    38
    Commentaire de sulli dans [Anonymat et sécurité...]
    (1305 réponses)
     Blog 
    Narco tourisme dans le croissant d'or
    Il y a 23mn
    1
    Commentaire de Acid Test dans le blog de Heroin is my wife
    (34 commentaires)
     Blog 
    L'idée du siècle : débuter une conso de shoot d'héro pluriquotidienne
    Il y a 34mn
    1
    Commentaire de guygeorges dans le blog de L'Apoticaire
    (43 commentaires)
     Blog 
    Qu'est ce que j'écris là ?
    Il y a 6hCommentaire de Morning Glory dans le blog de ness75i
    (7 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer votre dépendance au cannabis
    Dernier quizzZ à 22:10
     PsychoWIKI 
    Codéine, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Jef, Bdo.noid11 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     MPH ou la molécule qui vaut de l'or
    par Azerbarit, le 02 May 2021
    Bonjour à tous, En ce dimanche 02 mai 2021, j'ai pris un sacré coup avec le méthylphénidate. Voici, un trip report de la molécule qui valait de l'or... : Le méthylphénidate, abrégé MPH, est une amine sympathicomimétique de la famille des phényléthylamines substituées, utilisée dans...[Lire la suite]
     Retour sur le kit MAD : génial
    par ectatrip, le 01 May 2021
    Bonjour, Retour après consommation de produits en utilisant le kit MAD. La préparation est extrêmement simple, la notice est clair. Peut-être rajouter des coordonnées utiles (urgences exemple) ? Idée. Rappeler que l'OD est possible avec ce mode de conso. J'ai débuté avec la cocaïne....[Lire la suite]
     Hello les gars jsuis nouveau
    par baputesuto, le 27 Apr 2021
    J'ai eu la chance d'essayer l'ayahuasca traditionnel (un ami revenait d'amazonie et en avait préparé là-bas dans les règles et ramené quelques bouteilles pour nous faire partager son expérience), aucun recul comparatif avec le DMT que je n'ai jamais essayé. Mais l'experience est plus longue (...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    J'aime ~MG dans [forum] Neurchi de Psychoactif
    (Il y a 56mn)
    du bon sens ... Marcher une riche idée . / spud dans [forum] Début d'addiction au valium
    (Il y a 2h)
    C'est violent. Contente que tu t'en sois sorti ~MG dans [forum] Mon histoire d'addiction a la morphine
    (Il y a 6h)
    Ah ok, mauvaise interprétation de ma part...sans rancune ! TripSitter dans [forum] Interactions possibles avec le vaccinPfizer?
    (Il y a 6h)
    Je note pour la coupe ! dans [forum] Recherche du bon dosage de NEP et TR
    (Il y a 7h)

    Pied de page des forums