Première fois au sub = AFFREUX.

Publié par ,
20400 vues, 30 réponses
avatar
nokkloom
Psycho junior
Inscrit le 27 May 2015
358 messages
Salut les potos.

Ma première fois au subutex (un cachet, en sniff) a été affreuse. Le bon bien-être était là  au début, mais c'est vite parti en nausées, vomi toutes les 10mns, coeur qu bat trop vite, mal-être physique. La descente, de même, était très désagréable. J'ai beaucoup pleuré, et même si les envies de suicide n'étaient pas là , j'étais vraiment pas bien. J'ai passé une bonne nuit, mais j'ai encore la nausée.

PS : Le texte en italique, c'est là  où je raconte mon expérience. C'est pas indispensable, mais c'est mieux pour tout comprendre.


Alors un pote m'a payé un cachet de Subutex hier aprem, vers 14h30. J'en avais jamais pris alors il m'a fait deux traces en écrasant le cachet, et j'ai pris que la première. Lui se l'est envoyé en fix.

On et sortis des toilettes, il a dit que ça mettait une vingtaine de minutes à  monter en sniff. Au bout d'une dizaine de minutes je ressens une légère "ivresse". A savoir que je m'étais envoyé 2xanax à  10h. Il me dit que pour ma première fois, je devrais pas mal gerber. Mais je ressens pas de nausée, même au bout de 30mns. Juste cette ivresse qui est devenue un peu plus forte.

Peut-être 30mns plus tard, je lui dis que je ressens toujours pas grand chose. Il me dit d'aller prendre la 2e trace (qui était 1.5x plus grosse que la première environ). Je lui demande s'il est sûr etc., il me dit que c'est bon. C'est un gars qui tape de tout et n'importe quoi depuis des années, je pense qu'il est tellement immunisé contre ça, que c'est tellement banal pour lui, qu'il ne mesure pas les risques, il calcule pas. Je me cale dans des chiottes et je tape la 2e trace, entière. Là , ça monte directement. Je pense que ça a fait remonter la 1ère, surtout.
Je le rejoins. Au bout de 10mns après la 2e trace, c'est parfaitement monté. Sensation d'aise, envie de discuter, de juste me poser au soleil (mon pote est un gars qui fait la manche donc on était dans ma rue, tranquille sous un arbre). Putain de bien-être + défonce. Rien à  redire.

Puis je l'accompagne chercher un truc, je lui dis de m'attendre 5mns et je vais poser la première galette dans une poubelle. Ca continue comme ça, mais je ne me sens pas plus mal physiquement. Mais si, de plus en plus. Mes yeux partent en couille, je pique du nez comme un bébé quand on revient sous l'arbre, je suis un peu perdue et je vais vomir au moins toutes les 10 minutes. Je vomis que de l'eau et de la bave donc je suis desséchée.

Bref. Je rentre chez moi en me sentant vraiment mal, comme s'il j'avais une gastro, sauf que je suis hardcore défoncée en plus de ça, et mon coeur va super vite (c'est pas censé être le contraire ?). Galettes, galettes, galettes. Puis la redescente, qui est vraiment pas cool non plus. La défonce commence à  redescendre, mais j'ai toujours ces nausées, peau chaude, coeur qui bat vite, bouche desséchée.
J'appelle mon cousin, lui qui a un peu le même comportement que moi  par rapport aux drogues - touche à  tout, du genre trop imprudent quand il va pas bien - pour lui demander s'il a déjà  touché au sub et comment calmer ces nausées. Je pleure énormément, mais j'ai pas d'envie de suicide ou quoi que ce soit.

Finalement je me mets au lit, pas de mal pour m'endormir, si ce n'est que ma nausée me préoccupe un peu. Je m'endors en 10mns en étant sur skype avec une pote. Vers 00H30.
Je me réveille vers 4H30, je bois un coup, toujours malade dès que je me redresse (je me sens bien que couchée).
Je me réveille vers 7h, un peu moins malade, ça commence à  aller mieux. Je me lève pour nourrir mon chat, jambes engourdies, tête qui tourne un peu.
Je me réveille à  9h et là  ça va mieux. Je vais aller me prendre un petit déj et il est probable que je le vomisse, mais c'est mieux que vomir de la salive.


Donc, autrement que juste raconter mon expérience, j'aimerais savoir ce que vous en pensez, si c'est normal etc. ? J'imagine que ceux qui ont testé le sub sans avoir testé la H avant l'ont tous plus ou moins vécu comme ça ?
Si j'en reprends, est-ce que je me re-sentirai comme ça ? Même si c'est un effet secondaire avéré, est-ce que les nausées font FORCEMENT partie de la défonce au sub, même quand on en prend "souvent" ?


A noter que j'ai déjà  touché à  quelques drogues de teuf, puis j'ai tapé dans quelques médocs aussi, comme les anxios, antidouleur au tramadol, somnifères. Puis aussi, je mesure 1m55 et 42kg environ.


Maintenant : Je suis allongée avec l'ordi sur l'abdomen, pour que ça touche pas mon estomac. J'ai la tête qui tourne, je suis plus que sèche, la peau chaude, battements du coeur encore légèrement plus hauts que la moyenne. Je sens clairement que j'ai pris un truc la veille, mais j'ai aussi l'impression d'avoir été malade comme un chien. J'ai re-gerbé y a deux minutes et j'ai trop soif.

Bien à  vous les amis.

Ne pas s'éterniser dans la même merde, car même si la merde est une bonne école, on en connaît qu'elle a engloutis pour toujours. | Bukowski.

Hors ligne

 

avatar
wastedreamor2 femme
coz I've Wasted a Dream or 2
Inscrit le 01 May 2015
190 messages
C'est très normal mon addiction à  commencé avec le subu, aussi, mon mec, qui à  l'epoque n'etait qu'un pote, me filait des micro-traces, un jour une correcte,
j'étais en coloc avec deux autres personnes qui n'ont rien compris, le chat non plus, j'ai gerbé mes tripes et boyeaux tte la nuit 24h comme un cleps. Et le futur mec il est parti quand j'étais encore bien. J'ai même cassé du mobilier en courant aux chiottes, j'ai fini par gerber par la fenetre. J'etais au premier, c'était signé le gardien était ravi. Crampe sur crampe, gerbe sur gerbe qund mon mec du moment est arrivé, un cocaïnomane irrécupérable, qui me faisait la morale comme pas possible.

Parce que le sub c est moche c est pour les pauvres, je vous jure....Il a des narines en titane et il parle de moi!

Ca va passer t inquiète.
Les opiacés (ou antagonistes ds ce cas) font cet effet. Mon mec a pris de l hero pdt 20 ans, si c est de la bonne il sera tjs foutu de gerber. Certains sont moins vomisseurs que d autres, mais avec la pratique on se sent soulagé quand on vomit, ca devient mm plus desagreable.

Ms la premiere fois elle est hard core. Personne t avais prevenue?

La deuxieme fois sous sub ça passera comme une lettre à  la poste ( j encourage pas du tt si ca a pu te degouter a vie c est la meilleure chose qui aurait pu t 'arriver)

J'espere pas raconter de conneries, y a tellement de kadors qui te répondraient mieux que moi ici, mais je te fais part de mon experience et j'espere qu'elle t aide un peu.

Dernière modification par wastedreamor2 (30 mai 2015 à  09:53)


"We obey people we don't trust, to buy things we don't need, to impress people we don't like, using money we don't have, for gratifications that don't last, killing animals we don't hate, for pleasures that don't satisfy, dreaming of a life we don't deserve, and praying for an afterlife that doesn't exist : we are a stupid species"   Philip Wollen

Hors ligne

 

avatar
nokkloom
Psycho junior
Inscrit le 27 May 2015
358 messages
Si, on m'avait prévenu, et je m'étais renseignée aussi. Je savais que la/les première/s fois à  l'héro étaient hardcore, donc j'en ai déduit que c'était pareil pour les antagonistes de l'héro. Mais mon pote m'avait dit que j'allais gerber mes tripes.

Mais du coup, si j'en reprends ça passera bien, tu dis ? J'ai du mal à  y croire, vu la gerbe que je me suis mise hier et c'te nuit...
Ouais, je vais faire ce que je peux pour pas tomber dedans. On sait jamais ce qui peut arriver, mais bon.

Ne pas s'éterniser dans la même merde, car même si la merde est une bonne école, on en connaît qu'elle a engloutis pour toujours. | Bukowski.

Hors ligne

 

Anonymousse au chocolat
٩(^ᴗ^)۶
Inscrit le 12 Nov 2013
2953 messages
J'y connais rien en opi, mais si ça peut te rassurer les 4 fois ou j'ai testé j'ai gerbé comme un porc. (1X la rabla et 3X le sub)
Et d'après mes potes c'était normal^^

240 g de chocolat noir cassé en morceau.
    60 g de beurre.
    6 œufs jaunes et blancs séparés.
    60 g de sucre et une pincée de sel.

Hors ligne

 

avatar
wastedreamor2 femme
coz I've Wasted a Dream or 2
Inscrit le 01 May 2015
190 messages
A travers mes posts, j'xplique un peu, voire beaucoup mon parcours,
Je suis polytoxicomane, et surtout cocaïnomane en IV. Ma dépendance à  la coke en sniff, et mes experiences de drogues en tt genre, a précédé mes prises de sub.

Je ne savais même pas que c'était du subu ce qu on me donnait, c'était "prend ça t'iras mieux"( ou je t entendrais moins chouiner).
Puis à  force quand j'en prenais pas je m'endormais, j'étais mal, j'ai appris le manque, un an plus tard j'avais mes propres ordos. En essayant d'arrêter, vu l'échec au bout de 4jours, je tenais plus, on m'a laissé le choix entre re subu, doliprane, ou métha.
J ai diabolisé le sub et j'ai signé pour la métha. J'ai des menottes liquides depuis (quoiqu en gelules maintenant) et je réalise que je n'arrêterais jamais, parce que 2ans de sevrage j'y arriverais jamais,  et que je devrais faire un bébé methadone.
Avant je me disais "touche à  de l'hero ou colle toi un flingue sur la tampe c'est pareil".
Bah je me sens enchaînée, comme bcp ici, prendre un cacheton c'est anodin mais je te conseille de faire un tour sur psychowiki et ce qu'entraîne un décrochage. Y a la détox mais tu risques 2ans de syndrome de post sevrage ( PAWS). C'est ça le vrai pire. Je lisais y a peu le témoignage d un mec qui arrive tjs pas à  se poser devant la tv . Il en est à  son 43 eme jour clean.

Le meilleur conseil que je puisse te donner c est calmos. Conseil que je n'aurais pas suivi moi même.
Et non j'ai plus jamais vomi après ce fameux soir. Mais j'ai vécu une accélération de ma prise de toxiques après ça, parce qe de ttes façons sans ta dope tu peux même pas te lever, tu te lèves avec, et tu te couches en espérant pas être en manque a réveil.
Pr l'hero on continue à  vomir, si elle est bonne, y a des gens qui vomissent pas du tout.

Sérieux avant d'en reprendre essaye de lire , t'es bien tombé sur ce forum. Au moins tu te lanceras en connaissance de cause. Ca n'a rien d'anodin, ça a rien à  voir avec un exta ou un meuge de c en soirée. Ca peut devenir une bonne partie de ta vie.

J'espère pas dire de conneries ou jouer les donneuses de leçon, mais moi j'étais pas préparée aux conséquences, mm si je me défonçais déjà  pas mal. Au moins tu l'es maintenant...

Un UD averti en vaut au moins 2

"We obey people we don't trust, to buy things we don't need, to impress people we don't like, using money we don't have, for gratifications that don't last, killing animals we don't hate, for pleasures that don't satisfy, dreaming of a life we don't deserve, and praying for an afterlife that doesn't exist : we are a stupid species"   Philip Wollen

Hors ligne

 

avatar
Amarnath homme
Ni ceci Ni cela
Inscrit le 26 Jan 2014
1041 messages
Ce message à  croisé celui de Wastedreamor2, ce qui va faire des répétitions, désolé...

Salut Nokkloom et bienvenue à  toi,

La nature est bien faite, quand une nourriture n'est pas bonne, le corps à  le réflexe de déglutir, vomir, ou recracher. Il y a des gens qui ne supportent pas les opiacés, c'est comme ça, mais en même temps, il est vrai que l'on parle souvent de la gerbe des premières fois, "the galette show" .

Si tu en reprends tu vas certainement être malade à  nouveau, puis là  aussi la nature est bien faite puisque le corps minimise au maximum l'effet d'un poison en s'adaptant à  sa prise pour que l'impact soit moins grande.

La première fois que j'en ai pris, j'ai vécu une galette party entre amis, mais avec un effet de pur bonheur, par contre à  l'époque, le sub venait d'arrivée depuis peu en France, la légende urbaine battait son plein et il se disait que si tu tapes du subutex, tu ne pourras plus jamais arrêter tellement c'est accrocheur. Ne sachant pas à  cette époque le vrai du faux, cela m'a suffit pour m'en tenir éloigner, et puis l'effet me paraissais vraiment trop chimique et écoeurant. J'ai eu donc la chance de ne pas partir dans une histoire d'amour avec Subu.
Je dis la chance car c'est justement le bien-être le problème. C'est tellement bon d'être dans cette état, qu'il devient difficile de penser à  autre chose.

J'ai souvent comparé les opiacés au meilleur cannabis possible pour l'effet relaxant, mais en ajoutant qu'une ligne c'est comme 10 joints qui te posent profondément. En même temps cela n'a rien à  voir, mais c'était cette impression que j'avais, la came était le must des joints. La différence c'est quand tu veux baisser la consommation ou même arrêter, c'est là  que tu peux lire des milliers de lignes d'écritures sur le sujet, qui relatent des histoires de ceux et celles qui ne peuvent plus s'en passer.

C'est comme hier, j'ai rencontré un collègue de travail qui a vécu il y a 20 ans, un état d'éveil spontané ce qui lui a fait complètement décrocher de la came du jour au lendemain, sans aucun effet secondaire. Il fumait en moyenne 5 grammes par jour. C'est la deuxième personne que je rencontre dans ma vie, qui ai pu vivre une telle expérience.
Malheureusement ce n'est pas aussi simple pour tout le monde.

Que les amis de P.A ne m'en veuilles, mais je ne peux m'empêcher d'édicter aussi la partie moins glamour des opiacés.

Si tu essayes à  nouveau il y a de grand risquez que tu gerbes, mais il est fort probable aussi que tu apprécies un peu plus.

Je veux juste te mettre en garde de ce fait que si les opiacés sont tant diabolisés, parfois c'est par ignorance, mais c'est aussi du fait qu'il est si difficile de s'en défaire, voir pour un grand nombre, impossible. Alors c'est comme toujours, le mieux c'est de ne pas continuer.
Si tu as un autre produit de prédilection moins addictif, je te conseil d'y rester.

En fait ce qui est chiant c'est ce syndrome de PAWS, car la décroche physique est terrible, certes, mais assez courte en comparée à  la déprime interminable qui suit. Si une personne te dis le contraire, alors soit elle n'a jamais vraiment tapée en continue, soit elle est un cas unique, comme il en existe peut-être une dizaine en France.

Si tu décides de faire de la collocation avec Subu, je te souhaite de prendre le plus possible de plaisir dans ta découverte, la découverte du monde des opis, avec sa lune de miel merveilleuse, mais aussi avec ses montagnes Russes et son train fantôme. Ce que l'on ne m'avais jamais dit, c'est qu'une fois accroché et que la lune de miel est passée, le besoin d'augmenter pour avoir un peut d'effet, est incessant. Arrivé au max des doses, tu dois en prendre uniquement pour ne pas être malade et malgré cela, tu es toujours plus ou moins mal physiquement, sans parler des possibles troubles de l'humeur.
Je ne me suis jamais autant engueulé avec des personnes que depuis que je consomme et je n'ai jamais étais aussi seul. Socialement c'est la catastrophe.
La consommation peut aussi faire maigrir ou grossir et souvent, les dents s'abîmes rapidement.
Je ne parle pas de l'héroïne là , mais des opiacés synthétique sur ordonnances comme le sub ou l'oxycodone. La qualité est tellement top, que cela fini par taper sur le système nerveux quand on détourne son utilisation (sniff).

Maintenant il faut aussi savoir qu'il existe un petit nombre d'irréductible Gaulois, qui sont capables de vivre une histoire d'amour avec les opis, sans jamais dépasser certaines limitent, ils consomment en sniff ou en fixe et vivent vraiment cette grande chance de pouvoir se faire juste plaisir.
Je pense que c'est une question de métabolisme, car nous ne pouvons parler vraiment de volonté. Celui ou celle qui a tout le temps envie de consommer, ne résiste pas longtemps, c'est sur !

Voilà , pardon d'avoir dressé les deux tableaux, mais la communication sur le sujet est tellement limité, dans la vie de tout les jours, il n'y a que sur quelques sites comme celui-ci, que tu peux trouver des renseignements assez complets.

Have a nice trip baby girl and be careful, take care. Que la galette soit douce !

Bien à  toi

Dernière modification par Amarnath (30 mai 2015 à  12:39)


Et si tout ceci, n'était qu'une blague !

Hors ligne

 

avatar
Horrorshow homme
Psycho sénior
Inscrit le 09 May 2014
851 messages
Si t'a tapé un cachet de 8 mg la première fois c'est normal de vomir .. faut taper 1 mg max , et faut savoir que le sub en oral/sniff met une heure 30 à  monter.

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
Inscrit le 22 Feb 2008
11142 messages
Il ne faut pas oublier que les doses "habituelles" de Sub au début du traitement s'entendent pour des usagers habituels d'opiacés, donc devenus tolérants. Le Subutex est de la Buprenorphine HD = Haut Dosage.
Pour le traitement de la douleur, donc chez une personne qui n'est pas tolérante aux opis, la dose de temgesic est de 1 à  2 cp (de 0,2 mg) par prise.
Amicalement

Posologie

La posologie doit être adaptée en fonction de l'intensité de la douleur.

Chez l'adulte: 1 à  2 comprimés par prise, en moyenne 3 fois par jour.

Chez le sujet âgé de plus de 65 ans et notamment de plus de 80 ans: il convient de diminuer la posologie de moitié.

Chez le grand enfant de 7 à  15 ans: 1 à  2 comprimés par 24 heures, selon le poids, sous surveillance médicale attentive.

SE CONFORMER STRICTEMENT A LA PRESCRIPTION MEDICALE.

Mode et voie d'administration

Voie sublinguale.

Les comprimés ne doivent pas être avalés ni croqués: les placer sous la langue et les laisser se dissoudre lentement.

Fréquence d'administration

SE CONFORMER STRICTEMENT A LA PRESCRIPTION MEDICALE.

Durée du traitement

SE CONFORMER STRICTEMENT A LA PRESCRIPTION MEDICALE.

Dernière modification par prescripteur (30 mai 2015 à  13:14)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

avatar
Groschacha femme
Psychokinésiste onirique
Inscrit le 12 Feb 2015
88 messages
Salut !

Ouais j'ai eu pareil. On avait tapé du sub avec ma demie soeur, sans savoir que s'en était en fait. Un gars nous en avait proposé dans la rue sans nous dire vraiment ce que c'était, en tout cas c'était vraiment pas prudent de prendre un truc sans même savoir ce que c'était.

Du coup, on tape, ça monte pas... On se dit que le gars nous a passé un truc de merde.. Et puis c'est qu'au bout d'une heure et demi à  peu près qu'on commence à  se sentir perchées. Genre franchement bien. On retape plusieurs fois dans l'aprem. Mon copain nous rejoint, on le fait taper aussi. Puis, vient la sensation de nausée. Ma demie soeur vomit plusieurs fois, on est bien qu’allongés. Pareil pour mon copain. Mais, ce qui est particulier, c'est qu'on se sent vraiment pas mal, au contraire, on est super bien, c'est juste que dès qu'on se redresse on doit vomir. Moi je me retrouve même à  me foutre les doigts dans la gorge pour que ça sorte tellement j'ai mal au coeur quand je me lève. Mais j'ai du vomir qu'une fois ou deux, et puis ça allait mieux. Ma demie soeur a vomi ses tripes toute la journée et même le lendemain !

C'est quand on a commencé à  vomir et tout qu'on a compris que c'était du sub, parce qu'on avait déjà  entendu dire que ça faisait vomir...

Donc franchement, c'est vraiment con qu'il y ait cette effet de nausée parce que c'est pas du tout un bad trip, c'est juste que tu dois vomir quoi, mais du coup ça en devient vraiment fatiguant... Je sais pas si j'en reprendrais parce que les nausées gâchent vraiment le trip...
Voilà  pour mon expérience !

Cheers ♫

L'homme ne peut que s'incliner quand le hip-hop impose son dogme ♫

Hors ligne

 

avatar
nokkloom
Psycho junior
Inscrit le 27 May 2015
358 messages
Merci à  tous pour vos réponses, et peut-être les réponses à  venir. :)

Déjà  vos messages me rassurent. Par contre, ça me paraît bizarre que ça soit normal de vomir toujours quand on en prend, même après la première fois. Je savais que c'était le cas pour la première fois de l'héro. D'ailleurs, mon pote m'avait proposé de tapé de la H hier soir mais vu mon état, j'ai dit non, ou plus tard. Mais vu comment je me suis sentie après le sub, j'ose pas imaginer pour la h... Ca a un rapport ou pas ?

Ensuite, j'me dis que vu les doses c'est encore plus normal que j'aie gerbé (et continue de gerber) comme un porc. Il m'a donné 4mg. Certes, je les ai pris en deux fois, mais j'ai quand même fini avec 4mg de sub dans le nez. Donc tu m'étonnes, si la dose normal est de 0.2mg quand y a pas de tolérance...

Alors que ça fait plus de 24h, j'ai encore la tête qui tourne, les crampes à  l'estom' ont commencé depuis quelques heures, je suis toute molle (bon, tout ce que j'essaie d'ingérer ressort, aussi), je me sens toute légère mais la tête lourde. Si je bouge trop la tête ça me fout la gerbe, si je bouge trop le corps c'est pareil. J'ai mes règles, ça aide peut-être pas. Mais j'ai clairement l'impression d'avoir une gastro et d'être défoncée de surcroît.

Dernière modification par nokkloom (30 mai 2015 à  16:25)


Ne pas s'éterniser dans la même merde, car même si la merde est une bonne école, on en connaît qu'elle a engloutis pour toujours. | Bukowski.

Hors ligne

 

avatar
Syam homme
गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
Inscrit le 26 May 2015
3358 messages
Nokkloom,

Est-ce qu'une falaise c'est dangereux? Ce qui est dangereux c'est de se balader à  côté. Mais le faire sans connaître l'endroit, et les yeux bandés en sautillant sans réfléchir, c'est pas juste dangereux - c'est complètement inconscient.

Il n'est pas d'usage ici de diaboliser les produits - avec raison à  mon avis car c'est la relation qu'on a avec eux qui peut être catastrophique.

Or quelle est la relation que tu entames avec les opiacés récréatifs les plus forts?

Je suis inquiet! Tu prends une dose complètement démesurée de Subutex, (Buprénorphine un opiacé très puissant hautement dosé), sans te renseigner, apparemment il suffit qu'un pote te dises "tiens ce soir on essaye l'H" pour envisager sereinement de le faire. Heureusement pour le coup tu avais trop la gerbe pour risquer de remettre ça. Peut-être un coup de bol finalement parce qu'à  mon avis ta situation demande réflexion.

Je ne sais pas ton âge et je m'en fiche car il y a des très jeunes très matures et réfléchis dont tu fais peut-être partie - donc ce n'est pas important.

S'il te plait, ne considère pas qu'il est raisonnable de faire une chose sous le simple prétexte que des potes le font. Dans quelques années ils seront peut-être en prison et en manque, peut-être à  se prostituer dans un quartier glauque, peut-être même morts d'une OD. Je ne dis pas que c'est forcé, mais si c'est le cas, veux-tu être parmi eux? Sans pour autant que ce soit forcé, c'est plausible parce que figures-toi que vous vous y prenez d'une façon très scabreuse, sans aucune connaissance du produit et de ses effets - et c'est tellement dommage alors que tu connais l'adresse d'un forum génial où tu peux lire l'histoire de ceux qui - comme tu l'envisageais - ont commencé un jour sans vraiment savoir!

Des années plus tard certains affirment "l'héroïne a détruit ma vie". Non c'est la relation malsaine qu'ils ont développé avec elle qui a détruit leur vie. Or c'est ce genre de relation extrêmement dangereuse que tu as l'air de démarrer sur les chapeaux de roues. Trop de produit trop vite, impossibilité de l'apprivoiser, toutes les chances si tu te mets à  consommer de passer très vite de l'inexpérience à  l'addiction la plus sale sans passer par la case plaisir ou si peu... Quel est le sens de tout ça?

Renseigne-toi je t'en prie, lis l'histoire de celles et ceux qui ont plongé là -dedans en commençant sans réfléchir. Et si après avoir lu soigneusement toutes ces histoires et compris que c'est peut-être ton futur que tu décides l'air de rien d'écrire - bien souvent un futur sans issues - alors si tu as quand même toujours envie vraiment...
Dans ce cas au moins je t'en prie renseigne-toi auprès des utilisateurs avertis pour connaître les doses sans (trop de) danger et suffisantes pour être sur ton nuage avec le produit sans blinder ton accoutumance vers des doses démesurées avant d'avoir eu le temps de l'aimer, sans avoir jamais connu au moins un peu l'équilibre. Si jamais tu devais reprendre des opiacés récréatifs, demande aux habitués les pratiques adaptées pour toi afin de profiter du produit à  moindre risque. Pour une personne qui commence, une très petite quantité de ces produits utilisée de façon exceptionnelle peut offrir un plaisir déjà  très addictif et qui dure plusieurs jours. Même ça je ne dis pas que c'est sans danger ; je ne sais pas si ça a un sens de risquer son avenir pour ce genre de plaisir, probablement pas... mais chacun a sa propre réponse. En revanche ça n'a aucun sens de se précipiter vers les ennuis les plus graves sans passer par la case plaisir raisonnable. Tu crois pas?

Alors comme je n'ai pas envie que dans quelques années tu répètes la même bêtise que des tas de gens qui disent "l'héroïne a détruit ma vie" au lieu de comprendre qu'ils l'ont fait eux-mêmes comme des grands, je t'en prie, renseigne-toi, lis ce forum super qu'est PsychoActif, tu peux lire toute la rubrique Opiacés. C'est une chance que beaucoup n'ont pas eue de pouvoir se renseigner avant de prendre une décision qui te semble peut-être banale et qui est probablement très sérieuse - le fait d'essayer l'héro ou de reprendre du subutex. Saisis cette chance de pouvoir savoir avant. Et ensuite fais ce que tu veux ; au moins tu ne pourras pas dire que c'est la faute au produit si ça dégénère. De même si tu n'écoutes pas ce conseil, tu ne pourras pas dire après qu'on ne t'a pas donné l'opportunité de savoir.

NB : Je suis gêné par la forme de mon message - on est pas censé juger. Je n'ai effectivement pas de mépris ou d'hostilité pour Nokkloom bien au contraire plutôt de l'affection sincère. Je crois (et ce n'est que ma croyance) simplement qu'elle a eu des occasions qui se sont présentées un peu vite et que c'est le moment de l'encourager un peu par tous les moyens à  se renseigner au maximum avant de prendre des risques qu'elle ne souhaite peut-être pas du tout prendre. Il ne s'agit en aucun cas pour moi de dévaloriser ses aspirations si elles sont sincères et réfléchies pas plus que ses choix passés. Donc Nokkloom tu as bien fait d'en parler tu es plus que bienvenue ici, n'hésite pas à  nous dire comment ton état d'esprit évolue vis à  vis de ces substances et demande conseil sans hésiter pour tout et n'importe quoi qui te préoccupe ou t'intéresse.
Reputation de ce post
 
Réaliste comme post et qui plus est bienveillant ..Majama

Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

avatar
Phoenix74 femme
Nouveau Psycho
Inscrit le 13 Apr 2015
80 messages
Salut nokkloom,

Je crois bien que tu as lu tout ce qu'il y avait à  lire sur la première fois au sub et la première "surprise" de galette party (je reprends le terme smile). Pour ma part ma 1ère fois au sub je savais même pas ce qu'était le sub et quand quelqu'un en a proposé j'étais là  toute contente à  me dire ouhou une expérience de plus alors j'en ai demandé et là  l'ancien me dit "Bah et le sous?!" Et moi tellement dans mon délire la gamine toute naïve, vivant dans un monde bisounours ou toutes drogues se partagent je lui ai rétorqué "quels sous?" Donc bon vu qu'on avait tapé quelques délires LSD ensemble il rigole de ma naïveté et me le laisse me spécifiant d'y aller doucement, que c'est un 8mg. Pour moi ça représentait rien les dosages, j'y comprenais rien donc je prends tout en sublingual. Et bien toute la nuit j'étais très bien, j'ai tapé la discute une bonne partie de la nuit, fait l'amour avant le lever du soleil... L'extase jusqu'au matin! Là  j'ai passé la journée à  convulser nerveusement et à  trembler, à  vomir et j'en pouvais plus. J'étais sur mon bout de trottoir heureusement dans une petite rue où les anciens avaient leurs habitudes, du coup ils ont pris soin de moi toute la journée à  se relayer et à  me couvrir de duvet. Le soir j'étais vaseuse mais ça allait mieux. Sacré mauvaise expérience pour le retour de bâton!
Mais le lendemain j'étais à  nouveau à  peu près fraîche comme un gardon (bon après je picolais pas mal donc est ce que je suis plus passée d'un état à  un autre? Va savoir). Pas du tout rdr tout ça mais bon j'étais très naïve d'un point de vu conscience des risques j'étais dans l'esprit no futur et traînant avec des anciens bah j'avais la connerie de me dire qu'il fallait pas trop poser de questions pour pas paraître ridicule. (Ne pas hésiter à  poser des questions du coup ça évite les mauvaises surprises!).

Quoi qu'il en soit ne t'inquiète pas davantage ton état va s'améliorer, ça a été un "choc" pour ton corps il faut lui donner le temps de s'en remettre (petite soupe et au lit smile)
Donc après c'est clair qu'avec toutes les infos sur ce forum et reports d'expériences y a de quoi bien se renseigner. Maintenant j'ai envie de dire ce qui est fait est fait, peut être même as-tu découvert ce forum en t'inquiétant de ton état post-prise (moi c'est en cherchant des infos sur le tard que je suis tombé sur ce forum donc) enfin rien à  sert de jeter la pierre, tu n'es pas seule à  avoir eu des sursauts un peu inconscients (et je parle pour moi notamment) maintenant que tu as connaissance du forum instruit toi tant que tu peux, et si tu veux faire malgré tout tes expériences tu les fera au moins en toute connaissance de cause ou presque.

Pour ce qui est de l'héroïne tu peux lire un sujet (parmi beaucoup d'autres) qui relatent les 1ères fois des usagers
https://www.psychoactif.org/forum/t1441 … .html#divx
donc voilà , galette party aussi de mise pour certains et d'autres non ... Donc oui un peu de repos pour ton corps serait une bonne idée avant toutes nouvelles prises de quoi que ce soit.

Prends soin de toi

PS:

nokkloom a écrit

Déjà  vos messages me rassurent. Par contre, ça me paraît bizarre que ça soit normal de vomir toujours quand on en prend, même après la première fois.

Relis le post de Prescripteur vis à  vis des dosages. Étant pas tolérant aux opiacés (à  la base c'est un traitement donc...) tu as fait un surdosage et ton corps a réagis. En continuant à  surdoser si l'envie te prends de réitérer l'expérience, oui tu peux continuer à  vomir. Sachant qu'il s'agit d'un traitement dont les dosages sont définit en fonction de ta consommation et souvent même réévalué en fonction des réactions des personnes traités, il est normal qu'en usage détourné et même en prenant une bien moins forte dose, tu puisse vomir puisque que personnes ne peut t'aiguiller sur le dosage à  prendre puisque justement il n'est pas utilisé en traitement. Enfin bref c'est le serpent qui se mords la queue donc...


La plus grande partie de l'ignorance peut être vaincue. Nous ne savons pas, parce que nous ne voulons pas savoir.

Hors ligne

 

kroko17 homme
Nouveau membre
Inscrit le 30 May 2015
1 message
bonjours à  tous !!

bon , ça fait plus de 8 ans que je suis sous subu , et avant je faisais la fête tous les soire avec les potes , (comme tout le monde ) !!, et la coke et cam tourner !!
je me suis coupé de ce monde il y a 8 ans , donc , gâce à  une ex copine . 
et le traitement au subu commença !

le problème avec le subu, c'est que dès que tu en as entendu parlé , c'est déjà  trop tard , car tu vas forcément en prendre ( via un médecin) ! car les prods achetés en soirée , font mal au porte monnet !

forcément , si tu n'as jamais pris de brown ou de blanche , le premier cachet de subu va te faire beaucoup vomir !! mais sans être malade pour autant .. c'est comme ça, ton cors n'est pas habitué à  la buprénorphine ! surtout si tu le prends par voie nasale !

le problème avec ce traitement , c'est que plus tu en consomes ( à  l'origine pour te faire arrêter la drogue !) , plus tu tombes acro au cachet !! c'est aussi addictif que la cam !!!! Attention !!!!
je me disais comme tout le monde , c'est le week end !! je gère ! puis très vite j'en ai pris tous les jours jours !!! toutes excuses étaient bonne , il y a un festival!! un concert !! une soirée !!
un plan cul !! ( et oui ça prolonge énormément la durée de l'acte sexuel ) bref! t'es accro !!

et tu le sen moralement et physiquement , quand tu en à  pas pris!! les effets de manque !!

et c'est là  que l'on peut s'avouer , qu'on est droguer ....

je vous déconseille vraiment , de ne jamais en prendre plus , "allé" , qu'une fooie par semaine !! c'est à  dire le samedi soire par exemple!!
car après , on ne sent sort plus! c'est fini!! et pour decrocher , c'est super dure !!!

on essai de diminuer tous les 28 jours , avec l'aides du docteur ( même si c'est un peut à  cause de lui si on en est là ) ..
puis dès qu'arrive un coup dure dans la vie, on en prend plus!!!
bref vous avez compris , cercle vicieus de la drogue !

il faut vraiment avoir du monde autour de soit , (clin) des amies ( ceux qui restes ...) ou la famille , pour nous aider à  arrêter !! c'est très important . car seul , il faut avoir une sacrée volontée de fer !!

on connait tous les effets euphorique !!  mais les effets négatif sont terribles !!
    :   on perd notre compation  ,  et on s'en fout de tout !! peu importe koi .. on reste dans notre bulle , dans notre délire !

    : on perd le désire !!! (le plus important !) !  plus de libido !!  on ne cherche plus à  tomber amoureux comme dans un état normal ! c'est le désire du corp féminin , ou de la tendresse que l'on veut porter ou recevoir de quelqu'un ! qui nous fait chercher l'amour !!
sous subu , on sans  fout !!! le principal c'est d'avoir la boite de cachets!!!

    :  on prend du pois aussi !  une foie que le cor est abitué au médicament , il en faut plus ..! donc on ce met à  boire encore plus !!
alors que le subu coupe l'appétit , avec l'alcool , on ce remet à  manger pour éponger !! puis les années passent et on est en surpoids !

bref, il ne faut mieux pas commencer à  en prendre!!

le jour , ou t'es en galaire de cam , prend des doliprane , ou spiffen , puis attend que ça passe !! au lieu d'aller chercher du subu !!!!!!!!!!
ça sera pire après ...

voilà   , lol je pourrais continuer , mais jme stop !!
tchao tout le monde

à  une prochaine !

Hors ligne

 

avatar
Syam homme
गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
Inscrit le 26 May 2015
3358 messages
Kroko17 bravo pour ton premier post. On peut être d'accord ou pas mais dans tous les cas c'est ton vécu donc très précieux témoignage pour tous les lecteurs.

Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

avatar
nokkloom
Psycho junior
Inscrit le 27 May 2015
358 messages
@Syam J'ai répondu à  tout ça par MP. :)

@Phoenix74 Ben d'après les dosages de prescription "de base" (du coup je me base sur l'usage en anti-douleur qui suppose qu'on n'a pas de tolérance aux opiacés puisque c'est pas le même usage), oui j'ai fait une sacré surdose et oui, comme tu dis, c'est pour ça que mon corps a réagi comme ça. Ce qui me fascine encore c'est que le nuage de coton, j'y étais, puis après j'me suis tout pris dans la tronche. Y a quand même une différence entre 0.2 et 4. Donc bon. Si je veux en reprendre, je m'en tiendrai à  un quart de cachet, puis je verrai. Et je me méfierai quand même pas mal, vu la facilité avec laquelle on devient dépendant du sub. Je vais faire attention - ou essayer. Pour moi, c'était une expériences intéressante, parce que maintenant je sais ce que ça fait, et ce que ton corps dit quand il a trop pris. Cependant, pour moi, j'ai pas pleinement ressenti les effets du sub.

Merci pour le post sur les 1eres fois de l'héro, j'y ai déjà  fait un tour mais je vais continuer, c'est vachement important. :)

Edit : Mon message a croisé celui de Kroko17 et la réponse de Syam, je vais lire ça tout de suite. :)

Edit 2 : Merci beaucoup pour le témoignage Kroko. Déjà  c'est vachement courageux d'en parler donc bravo, et en plus c'est intéressant donc double merci. Je pense que c'est bien ça le pire avec l'addiction : on pense que c'est par plaisir, puis on finit par se donner des excuses parce que notre corps ne tient plus sans le prod. Et quand on n'a plus de prod... Kaputt. Et on se sent incroyablement con.

Dernière modification par nokkloom (30 mai 2015 à  23:31)


Ne pas s'éterniser dans la même merde, car même si la merde est une bonne école, on en connaît qu'elle a engloutis pour toujours. | Bukowski.

Hors ligne

 

avatar
Amarnath homme
Ni ceci Ni cela
Inscrit le 26 Jan 2014
1041 messages
C'est sympa Nokkloom d'avoir répondu à  Syam en MP, mais du coup cela ampute l'échange d'une partie. Maintenant j'ai bien conscience que même sous le couvert de l'anonymat il y a des gens qui n'ont pas envie de s'étaler aux yeux de tous.

Mais bon, ça serait sympa juste quelques mots pour connaitre ta position et ton vécu...

A l'avance merci

Bien à  toi

Et si tout ceci, n'était qu'une blague !

Hors ligne

 

avatar
nokkloom
Psycho junior
Inscrit le 27 May 2015
358 messages
@Amarnath Je l'ai surtout remercié et ai rectifié certaines de ses affirmations en lui expliquant des choses plus personnelles. La raison pour laquelle je lui ai envoyé un MP c'est que j'avais pas envie de faire un hors-sujet sur ce post, car j'ai aussi évoqué des choses qui n'avaient rien à  voir avec le post.

Qu'est-ce que tu voulais savoir, du coup ?

Edit : Je n'ai pas de souci pour parler de moi, même aux yeux de tout le monde, si c'est sur ce forum. Je pensais juste que certaines choses n'étaient pas "appropriées" sur cette discussion, comme j'ai dit je voulais pas faire de HS mais si tu as des question ou envie de savoir un truc, que ce soit pur mieux orienter tes réponses ou ton intérêt personnel, y a pas de soucis. :)

Dernière modification par nokkloom (31 mai 2015 à  11:21)


Ne pas s'éterniser dans la même merde, car même si la merde est une bonne école, on en connaît qu'elle a engloutis pour toujours. | Bukowski.

Hors ligne

 

avatar
majama femme
Adhérent PsychoACTIF
Inscrit le 12 Nov 2014
635 messages
Perso je te déconseille de retaper du sub ..J'me suis fait avoir comme une bleue avec ce médicament,alors que 'en avais pas besoin...Mais il me mettait bien!, m’empêchait de penser à  la coke et digérer un moment difficile de ma vie je l'ai prit comme un AD en fait..comme toi  1 fois malade,deux fois un peu moins malade et puis 3 fois plus malade du tout et soulagés de tous mes maux en autres le craving de coke ..
Seulement 1 mois plus tard j'avais augmenté le dosage de 2 mg à  8 mg je me sentais bien !
Sauf que je rejoins assez Krokro sur le fait que ça endors les émotions +++ la motivation tu es vite dans un état de "contentation" le monde peut presque s'arrêter de tourner c'est vrai.
Je me suis repliée sur moi ayant cette impression de n'avoir plus besoin de personne ni d'amour hormis celui de mes enfants ..
Aujourd'hui je suis diagnostiqué dépressive,je ne sais pas si sans avoir prit le sub j'en serai là ...
Je sais que le Subutex peut-être salvateur pour beaucoup de monde pour les gens qui décroche c'est certains qu'il apporte une stabilité énorme !!!
Mais moi aujourd'hui,cette stabilité émotionnelle me fait horriblement peur même si à  l'époque j'en avait besoin  !!
Alors j'ai du mal à  comprendre et analyser cette monotonie des sentiments,Subutex ou dépression ?
Je ne crache pas sur le subutex loin de là  mais c'est con de faire comme moi tomber dedans alors que c'est pas utile..Ensuite c'est pas simple d'en voir le bout ..
Du coup j'vais aller démêler ça essayer de comprendre avec l'aide d'une psychothérapie ma relation à  la drogue c'est une longue histoire ..
Bien à  vous.
drogue-peace

Peu importe le flacon pourvu qu'on aie l'ivresse..

Hors ligne

 

avatar
Syam homme
गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
Inscrit le 26 May 2015
3358 messages
Le MP a simplement permis de bien se comprendre sachant que j'ai conscience que Nok est plus prudente/avertie que ce que j'ai écrit dans mon "profiling" à  la hâte (ce qui ne signifie pas qu'il y a pas de danger*) et que de son côté elle est consciente que j'ai pris des raccourcis pour lui tirer les oreilles parce que le moment s'y prêtait et non par dogmatisme. Après je suis d'accord qu'il faut trouver un équilibre entre MP et zone publique, à  savoir que si on abuse du MP on risque de priver les lecteurs des réflexions les plus intimes qui sont parfois aussi les plus intéressantes sur l'expérience.

* Quand je dis "danger" je ne qualifie pas la substance en elle-même (ça dépend des individus) mais je parle du fait de prendre des risques qu'en réalité on n'avait pas forcément envie de prendre. C'est là  qu'il faut bien réfléchir et se donner des délais avant de goûter quelque chose qu'on connait pas, s'analyser et voir si on est capable de dire non ou si on est déjà  dans le début d'une réaction en chaine qui nous échappe déjà . Ce qui ressort quand on écoute/lis les témoignages c'est que c'est seulement lorsque c'est trop tard qu'on réalise qu'on était déjà  dans cet engrenage dès la première fois.

-> Aussi je ne crois pas que ces engrenages sont évités seulement par des avertissements alarmistes. Je crois qu'il faut comprendre ce qu'on cherche à  combler par les expériences de psychotropes et que si on ne trouve pas une façon de combler ce besoin autrement on reviendra presque forcément aux psychotropes (ce n'est pas une condamnation à  priori). C'est aussi de ça qu'on a parlé en MP.

-> Aussi, je souhaite rajouter que quand on a compris qu'on a en soi un besoin perpétuel d'expérience, une curiosité insatiable qui fait qu'on n'est pas satisfait par les choses mondaines habituelles, qu'en ce point on est différent des "gens normaux" (sans mépris mais il faut bien mettre des mots sur nos particularités) si on comprend que c'est un besoin et éventuellement une force plutôt qu'une faiblesse, on se débarrasse de la culpabilité et on a plus de liberté pour s'occuper de ce besoin par des moyens plus sûrs (que ce soit avec ou sans produit n'est pas la question). Là  on fait des choix librement. Mais le dire en l'air n'est pas suffisant, c'est une certaine introspection volontaire qui, à  mon avis, donne accès à  plus d'espace de manoeuvre.

Voilà  je crois avoir synthétisé le contenu de nos MP avec Nok. Mais en fait c'était plus une constatation commune parce qu'elle avait déjà  réfléchi à  tout ça.

Dernière modification par Syam (31 mai 2015 à  13:53)


Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

avatar
nokkloom
Psycho junior
Inscrit le 27 May 2015
358 messages
@Majama En fait, d'après ce que j'ai lu, j'ai l'impression que le sub met juste dans un état de désintérêt total. Genre, tu regardes la vie et tu te dis "ok", t'assistes juste, sans émotions, c'est juste comme ça. Je me trompe ? C'est ce que je ressens en lisant ceux qui sont tombés dedans en tous cas.

Alors en effet, j'imagine que ce "calme" (superficiel du coup, puisque forcé par un produit) que le sub applique sur toi adoucit les craving et te met dans un état de contentement, de contemplation peut-être, te rend plus à  l'aise avec tes soucis ? C'est ce justement ce que je disais avec Syam : Je pense sincèrement que là  où ça devient le plus dangereux, c'est quand le prod te "soigne" (ou t'en donne l'impression, plutôt). A partir de là , tu comptes sur le prod pour aller mieux, puis tout s'inverse. C'est pas toi qui contrôle ton humeur grâce au prod ; c'est que tu as BESOIN du prod' pour avoir une humeur stable. C'est pas de ta faute, c'est surtout que chimiquement, ton cerveau et le fonctionnement de ton corps s'y retrouvent plus. Ca a été bousculé, habitué à  quelque chose d'alors inhabituel, la chimie magique du corps a fait que le corps s'est adapté mais... C'est pas forcément le meilleur. Et le corps n'a pas la raison. C'est toi qui as la raison. C'est toi qui as les solutions.

De là  à  parler de dépression due au sub, je ne sais pas. Cependant, si tu as été diagnostiquée dépressive, que ce soit à  cause du sub, d'autre chose ou de rien du tout, ce n'est pas à  laisser de côté, ce n'est pas à  prendre à  la légère.
La dépression rend en effet les émotions, les ressentis très monotones, comme si rien n'avait d'utilité, comme si tout était trop fade. Et d'après ce que vous dites tous, je pense que le sub "aide" aussi les sentiments à  disparaître. Il doit y avoir un effet sur les neurotransmetteurs, après je ne sais aps comment ça fonctionne dans le cerveau.

La psychothérapie est une bonne idée, c'est très bon de ta part de faire ce choix. Veille à  ne pas te jeter sur n'importe quel thérapeute. Il y a aussi un travail sur toi à  faire, une analyse personnelle que tu devras donner à  toi-même.

Voilà , peut-être que je ne t'apprends rien Majama mais je trouvais ça important de le dire. N'hésite pas à  me corriger si j'ai fait des erreurs. Je ne cherche qu'à  comprendre, je ne veux pas affirmer des choses dont je ne suis pas sûre.

Prend soin de toi. :)

PS : Excuse pour les soulignages, le gras et tout. J'ai pas la foi d'organiser mes paragraphes, et je savais pas comment faire ressortir les infos importantes.

Dernière modification par nokkloom (31 mai 2015 à  16:18)


Ne pas s'éterniser dans la même merde, car même si la merde est une bonne école, on en connaît qu'elle a engloutis pour toujours. | Bukowski.

Hors ligne

 

avatar
Amarnath homme
Ni ceci Ni cela
Inscrit le 26 Jan 2014
1041 messages
Il est souvent presque interdit de dire qu'un produit nous a plongé dans une forme de dépression, mais pourtant, je peux dire que la consommation, pour moi, sur le long terme, m'a amené dans une forme de pessimisme et une fatigue nerveuse et mentale.
La chimie de mon corps est complètement déréglé, je ne suis plus le même face aux évènements émotionnels de la vie. Rien n'a changé sauf que je n'ai plus vraiment d'amis, je ne vois plus grand monde hormis les relations de travail et je ne me suis jamais autant engueulé avec des gens que depuis ce traitement. Car normalement, là  ou d'habitude je ravalé ma salive et tournais ma langue sept cent huit fois dans ma bouche, je suis devenu le lucky luke de la verve (non pas de la verge) pour remettre en place. Je ne peux garder la vérité même si elle n'est pas bonne à  dire, ce qui fait qu'un certains nombre de personne ne veulent plus me voir.
J'étais déjà  un peu comme ça avant, tout de même, mais pas à  ce point.
Je m'énerve aussi beaucoup plus facilement, la patience est partie en vacances (ouais putain je vais tous vous niquer !)

Ce qui est terrible aussi, c'est de voir toutes ces choses lourdes à  vivre et de ne pouvoir malgré tout, se séparé du produit qui induit le déséquilibre. C'est vraiment la plus hard des situations que de ne pouvoir arrêter les opiacés quant on le désir. Je parle pour moi et ne l'impose aucunement comme une vérité. Je peux affirmer que l'oxy m'a rendu en partie déprimé. Je dis en partie car ce n'est pas 100 % du temps, c'est plutôt genre bipolarité légère.

Je n'ai pas envie de renoncer à  la défonce car j'aime cela et je devrai dire d'ailleurs que ce que je préfère (même si je ne fume plus) c'est plutôt l'intensité du cannabis mais que j'aimerai plus tonique. L'oxy ne me détend pas du tout au contraire, ça me speed, je dirais même que ça m'énerve. Il me faudrait donc le speed de l'oxy allié à  la détente de la weed.

Je suis content que ce soit arriver dans ma vie, mais je serai bien content que cela puisse en partir et pas dans dix ans.
L'alternative est difficile je trouve, car c'est TSO subutex ou TSO méthadone et dans les deux cas, la dépendance est plus forte qu'avec la morphine ou l'oxycodone. Quoi que, l'oxy est extrêmement accrocheuse, c'est ce qu'en témoignent les milliers de personnes à  travers le monde. Tu sais quand tu commences, mais tu ne sais pas quand tu vas arrêter.

Le danger comme dit Nokk, c'est de prendre un produit de ce genre pour palier aux problèmes et de faire comme Majama, l'utiliser comme un AD. Un AD avec un potentiel addictif fois dix.

A force que mon corps soit boosté tout les jours depuis bientôt trois ans, je suis fatigué nerveusement, je dors mal deux fois par jour, si je ne travail pas et dors très peu la nuit, réveillé par le manque de la fin de nuit.

Le plaisir des premiers mois, même si c'était pour contrer les douleurs, est devenu l'enfer avec toujours les douleurs.
Certains d'entre nous, payons très cher l'histoire d'amour avec les opiacés.

J'ai au moins la chance de ne pas vraiment payer mon traitement, car si c'était de la came, je serai ruiné. Quoi que, je pense que je n'aurai pas continué, comme la première fois il y 20 ans et 15 ans.

Il est plus que compréhensible que des gens veulent te mettre en garde Nokkloom, car la souffrance atteint parfois son paroxysme, après quelques temps et les pleurs ne suffisent pas pour être libéré.

C'est pour cela que de nombreux consommateurs ont recours aux TSO, car le chemin est tellement hard pour en sortir sans rien. Dès les premiers signes du manque et de l'apparition des balbutiements de l'intensité grandissante des angoisses que cela procure, peut d'élus osent rester à  combattre le monstre hideux du craving et des douleurs physique et moral, qui s'acharnent à  nous transpercer de part en part. Il est clair que cela ne donne pas envie, même une amoureuse des pinces électriques à  lèvres, ne s'attarde pas dans ce monde privé de lumière. A la rigueur le temps d'un percing du téton, mais pas plus, car au summum du manque, le percing ressemble à  une caresse sensuelle.

Bonne soirée tout le monde.

P.S : effectivement Nokkloom tu as l'air d'avoir une maturité et la tête sur les épaules, ce qui fait que nous n'avons peut être pas besoin de nous inquiéter tant que cela.

Et si tout ceci, n'était qu'une blague !

Hors ligne

 

avatar
Bicicle
Rat de laboratoire
Inscrit le 08 Aug 2011
1701 messages
Coucou Noklom,

ça me rappelle moi avec le sub au début smile

Tu es mature et réfléchi comme le souligne Armanath, mais ça ne préserve personne de la dépendance ne l'oublie pas wink On est tous égaux sur ce point là , et je trouve que c'est d'un tout autre ressort que celui de l'intelligence ! C'est du ressort presque inconscient de la pulsion ! (Sans parler de la "chimie" du cerveau qui rentre en jeu une fois la dépendance physique cette fois installée... Mais c'est une autre histoire !)


BREF ! Pour les vomissement, j'ai eu exactement pareil que toi pendant facile 2 ans et demi ! A chaque sniff ou shoot, je vomissais mes tripes ! Et puis ça avait tendance à  me donner une très grande soif aussi, et j'ai eu certaines fois une très grande constipation aussi... Au point où j'en ai pleuré une fois sur mes chiottes, j'ai du limite sortir le "bouchon" avec les doigts, j'ai eu super mal et y'avait du sang dans la cuvette à  cause des irritations "locales" !! Je suis sortie complètement traumatisée des chiottes ce jour là ... Je suis allée m'allonger genre choquée par ce qui venait de m'arriver tellement c'était chaud !!

Bref : le sub ça peut être VRAIMENT hardcore quand on est pas du tout habitué aux opiacé : j'en prenais pour me défoncer sans avoir aucune dépendance à  aucuns produits que ce soit (juste conso occasionnelle).


Les vomissements m'ont suivi vraiment longtemps ! A tel point que c'était devenu une sorte de réflexe de "Pavlov" (tu sais, ce fameux mécanisme qui, par exemple, te fait saliver rien qu'à  l'évocation de croquer dans un citron tellement c'est acide !) : à  chaque fois que l'odeur du shoot (l'odeur du sub bouilli/gaz de briquet/suie cramée sur l'alu de la cuillère) venait à  mes narines, j'avais direct des violentes nausées !!

Même encore maintenant alors que j'ai arrêté le sub (après presque 7 ans de prise) quand je sens cette odeur, ça m'évoque direct le vomissement... C'est dire ! Alors le goût du sub n'en parlons pas !!! Au début je sniffais parfois et comme je vomissais, le goût immonde du sub dans le nez est resté associé pour moi au vomissement extrême, du coup je suis INCAPABLE d'avaler un cachet de sub.

Sérieusement.. J'ai avalé 1 fois dans ma vie un cachet de sub normalement en sublingual... Et j'ai vomis direct après malgré tous les efforts du monde pour le garder. Rien que d'y penser, ça me dégoûte..


Malgré ces vomissements qui étaient "rituels" après chaque sniff/shoot pendant vraiment longtemps (2 ans et demi minimum, voire un peu + !!), et la constipation extrême que j'ai eu à  certaines périodes (heureusement régulée d'elle même avec le temps et l'habitude [la dépendance.. ?]), va savoir pourquoi, j'ai continué à  shooter le sub jusqu'à  ne plus savoir comment arrêter... Et être obligée de passer à  la métha sinon énorme risque d'avoir les mains/bras gonflés à  vie.


Les opiacés sont assez fourbes de ce point de vue là  : même l'héro ou l'opium par exemple c'est pareil, les 1ères fois (voire bien + que les premières fois !) peuvent être assez "traumatisantes" mais malgré tout on continue car la défonce procurée et le plaisir du geste/rituel contrebalance la douleur. (Ou bien est-ce par masochisme inconscient/autodestruction pour certains ? Je ne sais pas, peut être... ça dépend des gens)

En tout cas méfie toi car ce genre d'effets secondaires ne dissuade pas forcément de continuer à  en prendre, loin de là  ! (J'ai continué le sub pendant quasi 7 ans... Et j'avais pas spécialement prévu d'être dépendante, je voulais même l'éviter, et c'est ce que j'ai fait le plus longtemps possible, d'où peut être aussi les vomissements prolongés dus sûrement aussi à  l'éloignement volontaire des prises [aussi bien pour ressentir + d'effets en évitant l'accoutumance que pour éviter la dépendance]).

Voilà , bon courage, fais attention à  toi :)
Reputation de ce post
 
Toujours en selle pour de bon conseil mon petit vélo préféré. Amarnath
 
Tu écris toujours aussi bien Bicicle - Away

"Quiconque fait deux cent mètres sans amour, va à  ses funérailles vêtu de son linceul." W.Whitman

Hors ligne

 

avatar
majama femme
Adhérent PsychoACTIF
Inscrit le 12 Nov 2014
635 messages
Yep Noklom,

Je vais essayer de te répondre au mieux mais je ne connais pas moi vraiment l'incidence des TSO sur la biochimie cérébrale.Donc je ne peux pas t’expliquer une chose que moi non plus je ne maîtrise pas .
Je peux cela dit t'expliquer mon ressenti basé lui,sur des vrais émotions,enfin les miennes.
Je ne veux absolument pas diaboliser le Subutex qui à  sortie la tête de l'eau de beaucoup de monde c'est plutôt l'approche que moi même j'ai eu avec cette substance que je peux développer comme l'explique bien  Syan.
J'ai donc commencer avec le sub après un été de coke consommé en IV et pour finir cet été déjà  bien glauque pourrie par mes consommation hard core de CC (frôlé l'od plusieurs fois)..J'y ai laissé déjà  beaucoup de plumes et par dessus le marché le mec dont j'étais  folle amoureuse me quitte et disparaît ..
Craving de coke + rupture amoureuse de quoi devenir dingue,vraiment !!

@Majama En fait, d'après ce que j'ai lu, j'ai l'impression que le sub met juste dans un état de désintérêt total. Genre, tu regardes la vie et tu te dis "ok", t'assistes juste, sans émotions, c'est juste comme ça. Je me trompe ? C'est ce que je ressens en lisant ceux qui sont tombés dedans en tous cas.
- See more at: https://www.psychoactif.org/forum/viewt … 07#p185207

J'ai trouvé dans le Subutex un apaisement presque instantané d'une situation devenu critique!!J'ai oublié la coke j'ai oublié ce mec.J'étais comme dans une bulle douce et chaude ou les émotions ne m’atteignais plus donc sur le coup quel soulagement..
..Puis une fois l'histoire digérée je dirais 6/8 semaines plus tard,grande prise de conscience j'veux pas j'me suis batu toutes ces années pour ne pas être dépendante donc c'est bon j'en veux plus c'est fini j'arrête !!
Sauf que c'était trop tard me voilà  prise au piège dans l'incapacité physiquement de passer le cap..Donc c'est à  ce moment la que les questions existentielles on commencé à  envahir mon équilibre psychologique très précaire encore à  ce moment là ..
Cette sensation de marcher à  côté de ma vie dans une parallèle ou je ne vis pas vraiment mais supporte la vie ( c'est moche de supporter la vie plutôt que la vivre),déchu des toutes émotions,désirs,envies motivation..Pas forcement mal mais pas bien non plus !! 
Cette phase d’introspection,après mettre coupé de mon monde me paraissait nécessaire, une excuse pour accepter que j'étais en train de m'isoler par manque d’appétence pour la vie mais inconsciemment à  ce moment là .Donc je ne pense pas que tu te trompes mais d'autres personne ne le perçoivent pas de la sorte donc je sais pas..
Après avoir traversé tout ça qu'est ce qui me rend dépressive l' émotionnelle amoindri par le Sub ou bien l'adéquation de toute cette histoire..Honnêtement j'ai des doutes et beaucoup de mal à  comprendre "est-ce là  poule qui fait l’œuf ou l’œuf qui fait la poule" je ne sais plus..
C'est donc la dessus que je vais travailler pour essayer d'avancer j'suis littéralement perdu et à  la fois honnêtement je me sens fané de jours en jours.. J'éprouve plus et ne ressent plus grand chose et je trouve ça moche .. Je suis pas non plus en accord avec moi même et de ce fait grisé par la situation..
Vu que tout est arrivé en même temps le cravaing ,la rupture,le subutex il y a forcement des causes à  effets mais les quels c'est très flou..
Pour rejoindre Amarnath je suis aussi très irritable et je me suis embrouillé avec beaucoup de monde ayant plus aucunes tolérances sur le jugement en général,plus assez de recul pour rétorquer de façon objective embrouillé par mon ressenti le sub m'a endormi de tout se qui me faisait me sentir vivante.
Puis ensuite ses raisons mon poussé a déprimer..
On verra en tout cas je ne m'avoue pas vainqu et une fois que j'aurai cerné le pourquoi du comment il me sera bien plus facile d'élaborer un plan..
En tout cas ton message m' a fait plaisir et je pense que tu es raisonnable et mature mais ça n’empêche de prendre parfois des risques..Enfin t'as matière a analyser et mesurer par toi même les riques que tu veux ou ne veux pas prendre..
Prends soin de toi également au plaisir de te lire .
Amicalement

Dernière modification par majama (01 juin 2015 à  14:26)


Peu importe le flacon pourvu qu'on aie l'ivresse..

Hors ligne

 

avatar
nokkloom
Psycho junior
Inscrit le 27 May 2015
358 messages
@Amarnath Tu as commencé avec les TSO ou la came ?
Evidemment, je comprends qu'on veuille me mettre en garde. C'est d'ailleurs un peu pour voir si on allait me mettre en garde, que j'ai fait ce post. Evidemment, j'me suis dit que si mon corps réagissait comme ça, c'est qu'il y avait un soucis. Mais encore une fois, j'ai jamais touché à  la H donc aucune tolérance pour moi. Tu m'étonnes que mon corps n'en aie pas voulu !

@Bicicle 7ans à  prendre et à  gerber... Tu m'étonnes que tu supportes même plus l'odeur. C'est juste ton corps qui se défend. Je vais prendre un exemple très hard, mais quand une femme se fait violer, elle finit par avoir peur de tous les hommes, car son cerveau assimile la douleur du viol aux hommes, c'est normal. Parenthèse finie. Mais ce qui m'étonne alors, c'est que ça soit un traitement normal, qui est prescrit aux héroïnomanes, et c'est NORMAL de tout gerber/être constipé etc. à  chaque prise ?! Ou c'est juste parce qu'on n'utilise pas le bon mode d'administration ? Ca me paraît étrange que (ce qui est censé être) un médoc fasse un effet aussi affreux sur le corps.

Et du coup, c'est la même chose pour la première fois à  l'héro ? Les nausées, malade, et tout ? Je sais que ça fait galette party au début, mais si on commence par essayer genre... une pointe de couteau, ça passe ? Après, vous me direz, ça dépend de mon corps etc. J'ai un mini corps, j'ai dit en haut, environ 1,55m pour environ 42kg, c'est pas grand chose, donc j'aurais tendance à  dire que j'ai """"besoin"""" (je pèse mes mots) de moins. Je coûte moins cher, quoi. J'ai besoin de conseils pour ma première foi à  l'héro, mais je devrais peut-être faire un post spécial non ? Enfin si on peut me donner les choses à  ne surtout pas faire et à  surtout faire, ça serait bienvenue, héhé. Pas envie de commencer par une OD. :3

En tout cas méfie toi car ce genre d'effets secondaires ne dissuade pas forcément de continuer à  en prendre, loin de là  !

Oui, je m'en doute Bicicle. On oublie vite le malaise, si le bien-être a été là  et a été suffisamment puissant pour finalement nous faire oublier le mauvais côté... J'essaie de rester objective. J'essaie toujours de rester objective dans la vie. Ca aide beaucoup.

@Majama

Cette sensation de marcher à  côté de ma vie dans une parallèle ou je ne vis pas vraiment mais supporte la vie.

C'est déjà  bien de t'en rendre compte Majama. Ca, c'est un des premiers symptômes de la dépression, et même si ça ne veut pas FORCEMENT dire que tu vas être dépressive, dès que tu penses ne pas vivre pleinement, il faut être alarmé !

Toi je pense que tu as besoin de quelqu'un de complètement extérieur à  ta vie qui saura te donner des pistes d'un point de vue objectif, c'est pour ça que je me disais que l'idée d'une thérapie était intéressante. Sauf que la thérapie dure longtemps, il y a des thérapies qui ont duré une dizaine d'années, voire plus. Je ne dis pas que ça sera comme ça pour toi, mais surtout : il faut être prête à  se laisser aller. Il faut accepter un tas de choses et réussir à  ne pas seulement décharger son fardeau sur les épaules de quelqu'un d'autre, mais aussi (et surtout) réduire ce fardeau petit à  petit, et ça c'est dur.
Tu n'es plus capable de regarder ta propre vie avec objectivité, je pense. Tu es trop oppressée par ce que tu ressens (ou ne ressens plus, justement...), trop brisée, trop fatiguée on dirait. C'est pour ça que je parle de quelqu'un d'extérieur.

Il va falloir faire attention à  ne pas te perdre dans le fait de se perdre, justement. On utilise les prods pour se sentir ailleurs, on a la tête en plein dedans. Puis on relève la tête, et on comprend plus le monde qui nous entoure. Et putain, ce coup dans la gueule. C'est affreux. Après il faut rester debout. Je ne connais pas ton entourage mais bon, quand on est seul c'est très compliqué. Et très compliqué d'en parler aussi sans avoir l'impression d'écraser les gens...

Encore une fois j'essaie de comprendre tu vois, prend tous ce que je dis d'une façon hypothétique et purement théorique, je ne peux pas juger, et j'essaie juste de comprendre par rapport à  mes propres expériences et celles que j'ai vues autour de moi. :)

Dernière modification par nokkloom (01 juin 2015 à  00:09)


Ne pas s'éterniser dans la même merde, car même si la merde est une bonne école, on en connaît qu'elle a engloutis pour toujours. | Bukowski.

Hors ligne

 

avatar
nokkloom
Psycho junior
Inscrit le 27 May 2015
358 messages
Euh hors sujet : C'est quoi l'étoile jaune qu'il y a dans "évaluation" ? Ca veut dire quoi ?

Ne pas s'éterniser dans la même merde, car même si la merde est une bonne école, on en connaît qu'elle a engloutis pour toujours. | Bukowski.

Hors ligne

 

avatar
Syam homme
गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
Inscrit le 26 May 2015
3358 messages
Carton jaune.

Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

avatar
nokkloom
Psycho junior
Inscrit le 27 May 2015
358 messages

Syam a écrit

Carton jaune.

C'est à  dire, par rapport au forum ? Avertissement ? De ?


Ne pas s'éterniser dans la même merde, car même si la merde est une bonne école, on en connaît qu'elle a engloutis pour toujours. | Bukowski.

Hors ligne

 

avatar
Mister No homme
Pussy time
Inscrit le 04 Aug 2014
8406 messages
J'ai été initié à  la bupré avec tu temgesic et des petits paliers avec des 0.1 ou 0.2, je ne m'en souviens plus. Fin 80, plutôt début 90... Une expérience vraiment agréable, essentiellement due au fait que j'étais en chien et le soulagement que cela m’avait apporté.
20 ans plus tard, tandis que je m'apprête de passer un premier de l'an sans alcool ou prodz à  part quelques joints, j'ai l'opportunité de me faire un extra au sub. On me lâche gracieusement 8 mg, que je coupe en deux, pensant faire fondre 0.4 sous la langue. Ne me demandez pas le pourquoi du comment de cette erreur due à  un dialogue de sourds avec un pote qui avait pris de l'avance sur les festivités et ce, depuis des années...
bref, j'ai vomi tous les quarts d'heure pendant 6 à  8 heures. Bonne année !
Je n'ai même pas apprécié les effets du sub...
Normalement, si je dose trop de la morphine ou de l'héro et que je passe en gerbi automatique, je kiffe tout de même le prode... là  supplice et en plus, I can't get no satisfaction.
Mais, comme le suggère prescripteur, c'est pas obligé de planer à  en gerber. Gaffe aux doses, trop, non seulement c'est pas agréable mais c'est vite dangereux.


Dernière modification par Mister No (02 juin 2015 à  21:35)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

avatar
Horrorshow homme
Psycho sénior
Inscrit le 09 May 2014
851 messages

Carton jaune.

lol

Hors ligne

 

avatar
Mascarpone homme
Vieux clacos corse pas coulant
Inscrit le 19 Sep 2015
4222 messages
La grande majorité de ce qui a été dit ici sur les opiacés est exact.

Perso, c'est la seule drogue que je prend en dehors du tabac.

La 1ière fois j'avais à  peine 15 ans et c'est avec 12 néo-codion que j'ai fais la connaissance des opiacés (à  l'époque, ils contenaient moitié codéine moitié codéthyline et étaient doublement dosés), j'ai gerbé aussi, mais ce n'était pas désagréable, loin de là ! J'avais rencontré dieu (et le diable à  la fois...). Puis j'ai pris mon 1er sniff microscopique de blanche (la vraie, qui puait l'éther et vous défonçait pendant 8h) j'avais trouvé le graal! (en même temps, j'étais parfaitement conscient que j'avais fait la plus belle connerie de ma vie...Celle que je n'oublierai jamais et qui allait transformer tout mon devenir. Je n'ai jamais "joué" au risque de perdre, j'ai juste choisi en toute lucidité ce que serai ma vie désormais.....

Les 1ere fois, et quelques soient les opiacés, je gerbais ça faisait partie du truc, mais je le répéte je ne me sentais pas mal du tout, au contraire. Par contre, les lendemains, j'étais nauséeuse comme un lendemain de cuite et pas bien du tout...Quand ces malaises des lendemains ont commencés à  se faire rares, je crois que j'étais accro, un peu comme les alcooliques qui ne connaissent plus les gueules de bois je pense.

Ca aura mis 2 bonnes années, mais j'ai fini par "tomber dedans" et ne plus pouvoir fonctionner normalement sans ma dose quotidienne. J'ai sniffé, shooté, puis resniffé durant 15 ans avant de mettre une quinzaine d'années entre moi et les opiacés. Puis, je suis revenu à  mes amours de toujours avec la sagesse et la prudence que m'ont donné l'âge et l'expérience. Désormais, et ce depuis bientôt 10 ans, je n'en prend que pour m'évader, pas plus d'une dizaine de fois par an au maximum, en prenant garde à  ne jamais abuser plusieurs jours de suite, surtout ne pas redevenir dépendant, et je m'y tiens, malgré ce que j'ai pu lire plus haut, je peux vous dire que j'aurais tous les jours envie d'en prendre mais que, ne voulant pas revivre ce que j'ai vécu avec les galères et le manque, j'arrive à  m'autodiscipliner, et ce, même dans des moments très difficiles de ma vie.

Je n'ai jamais pris de sub ou de métadone, j'avais décroché avant que les tso se démocratisent et j'éspère bien ne jamais avoir à  en prendre.

Je kiffe plus que grave les opiacés et ils font partie de ma vie. Et c'est pour cette raison que je plussoie ce qui a déjà  été dit : Si tu peux te tenir le plus éloigné possible d'eux, fais le avant qu'il ne soit trop tard pour revenir en arrière. Le plus sur étant encore de ne jamais y gouter.

Je dis cela, non pas parce qu'ils sont toxiques pour la santé (selon moi, c'est une des drogues les moins toxique pour le corps), mais parce qu'il y a toutes les chances pour qu'ils transforment totalement ta vie pour toujours (que tu t'en sortes ou pas) et pour que tu n'apprécies pas forcément ces changements.
Perso, je ne regrette rien, mais je suis loin d'être la majorité des usagers d'opiacés.
Reputation de ce post
 
Beau témoignage ! Nokk.

Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Initiation - Première fois subutex
par ninji, dernier post 24 juillet 2019 par Mecrupulent
  7
logo Psychoactif
[ Forum ] Fumer - Subutex sur l'alu première fois
par 1mecposer, dernier post 14 févier 2020 par Dodozepam
  2
logo Psychoactif
[ Forum ] Effets - 1ère fois Subutex
par Toxicobartos, dernier post 21 févier 2021 par Toxicobartos
  25
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Passer de la méthadone à la buprénorphine (Subutex)
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Passer de la Buprénorphine à la méthadone
logo Psychoactif   [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
19144 personnes ont déja passé ce quizzz !
logo Psychoactif   [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
19154 personnes ont déja passé ce quizzz !

Pied de page des forums