Quand l'arrêt du sub IV se fait tout seul

Publié par ,
14393 vues, 23 réponses
Leaf homme
Psycho sénior
Inscrit le 31 May 2014
844 messages
Salut

Alors que pendant deux ans, il me semblait impossible de prendre le sub autrement qu'en intraveineuse, ça fait maintenant plus de deux semaines que je n'en ai pas shooté, et cela sans même faire beaucoup d'efforts. Ca s'est juste fait tout seul.

Je tiens à  dire aussi que ma famille a été géniale sur ce coup; il y a deux-trois mois, ma soeur m'a prise à  part et dit "Voilà , on sait que tu prends pas ton sub oralement, que tu l'injectes." Sur le coup, ç'avait été une grosse baffe dans la gueule, je sais pas pourquoi, je me sentais horriblement gêné, comme si on m'avait surpris en train de me masturber haha! Ma soeur a continué en disant que ça ne changeait rien, que personne dans la famille ne me jugeait pour ça, seulement ils voulaient être sûrs que je le faisais de la façon la plus safe possible et ils m'ont donc demandé de leur montrer quel matériel j'utilisais, je leur ai expliqué les filtres toupies, stérifilts, caarud, etc, et ça les a vraiment rassuré, ils m'ont demandé ce qui me poussait à  continuer le shoot, et je leur ai expliqué que c'était une habitude, comme la clope.

Après ça, ils ne m'en ont plus vraiment reparlé hormis quelques occasions, mais pour moi ça changeait tout. Savoir qu'ils savaient. Sur le coup ça me faisait grave chier. Mais avec le temps, j'ai réfléchi de plus en plus à  propos de cette routine de l'IV, ce que ça signifiait à  mes yeux, etc... A partir de ce moment là , je ne le faisais plus "inconsciemment", à  chaque fois que je me posais pour me préparer un fix, je m'observais moi-même, et j'analysais ce rituel et ce que j'en retirais.

Il a fallu quelques temps, jusqu'à  un jour où je me suis fait un extra coke IV, où le jour d'après, sans même y réfléchir, j'ai pris mon sub sous la langue! Je pensais à  autre chose, et ce n'est qu'une heure plus tard que je me suis rendu compte que je n'avais pas injecté. A partir de là , je me suis dit "Bon allez aujourd'hui pas d'IV, demain plutôt", et chaque jour la même chose. Jusqu'à  ce que je me rende compte que j'avais cassé ma routine. Bon ok la majeure partie du temps je sniffe le sub, mais ça change quand même pas mal de choses. Plus aucune trace sur les bras (sauf les vieilles cicatrices à  peine visibles), plus de temps passé à  préparer le truc, plus de gros flip de faire une poussière, et psychologiquement j'ai l'impression que quelque chose a changé aussi. Je n'ai plus cette légère déception que m'apportait chaque shoot quant à  l'effet que je n'obtenais plus depuis longtemps.  Et surtout je suis nettement moins obsédé par ça, l'IV occupait beaucoup de mes pensées avant. Je n'ai plus à  m'en préoccuper, ou à  avoir peur qu'on me grille, etc.

Je me rends compte qu'un certain nombre de fois, je prenais le sub juste pour pouvoir me faire un shoot. Du coup mes prises ont beaucoup diminué, ainsi que mes dosages (plus la baisse de biodisponibilité) et même si j'ai eu quelques suées, je me sens nettement mieux et moins "anesthésié" émotionnellement parlant. J'ai aussi moins honte de mes bras, et donc de mon corps, et j'ai envie de plaire, je me réintéresse aux filles, ma libido revient, après un sacré bout de temps passé à  m'en foutre royalement. Car je suis tout à  fait conscient que mon passage à  l'injection était une sorte de recherche d'affection, de sexualité "non-sexuelle" après la rupture douloureuse avec mon ancienne copine et l'insatisfaction et la frustration que m'avaient amenées les rapports sexuels et tentatives de relations amoureuses après la rupture. Grosso merdo c'est la raison pour laquelle j'ai tant accroché au geste de l'intraveineuse, je le sais.

Et aujourd'hui, après deux semaines sans shoot (suite à  deux ans et demi d'IV quotidiennes) j'ai vraiment l'impression de finir un chapitre et en commencer un autre. J'ai beau avoir consommée de la C et de la meuh il y a quelques semaines, je ne me sens plus du tout comme un "toxicomane", je vois tout ce que je suis/ai fait d'autre maintenant, et mon regard sur moi-même a complètement changé. Je ne suis même pas tenté de me reshooter du sub. Je ne dis pas que je n'injecterai plus jamais de la vie, ça j'en sais rien, mais je suis à  peu près sûr déjà  que je ne le ferai plus quotidiennement, je crois être passé à  autre chose.

Je pense fortement que tout ça a été provoqué par ce que m'a dit ma famille, et leur acceptation de mes pratiques. Le plus on cherche à  le cacher, le plus c'est réprimé, honteux, inavoué, le plus virulent, le plus manique, incontrôlable, incompréhensible ça devient. Si ça, ça ne donne pas à  réfléchir quant à  la mise en place de Buprénorphine injectable et ses nombreux bienfaits, alors je ne peux rien pour vous!

Merci d'avoir lu
Reputation de ce post
 
Témoignage utile /syam
 
C'est vrai qu'il mérite une belle étoile ce post .. Majama
 
Content pour toi buddy ;) Mammon
 
;) nrock
 
Archi intéressant. Merci. / Nokkloom

Hors ligne

 

avatar
Amarnath homme
Ni ceci Ni cela
Inscrit le 26 Jan 2014
1041 messages
Très heureux pour toi Leaf, c'est une bonne nouvelle non pas que tu ais arrêté le shoot mais dû fait que tu te sentes vraiment mieux. Franchement ça c'est une bonne nouvelle.

La technique que tu as pratiqué est une technique que l'on retrouve chez un sage indien décédé maintenant et qui s'appelait Osho. Il expliqué aux personnes qui avaient une ou des addictions de bien observer leur gestuel comportementale et de rester concentrer dans le moment présent sans aucun jugement, juste être présent à  soi. De ce fait le rituel, si il y a, devient seulement un enchainement de mouvements, une pratique qui va se retrouver vidée de son sens. Grace à  cette technique, l'attachement émotionnel disparait et il ne reste plus que le côté mécanique, ce qui fait que l'intéressement s'évanouis et l'envie aussi.

Dans tout les cas, une fois de plus, cette technique ancestrale a portée ses fruits.

Mais du coup tu es passé à  quelle dose ? Quel effet te fait le sub en sniff et combien dois tu en faire par jour ?

Je te souhaite une bonne continuation et que ce cheminement du bien être ne te quitte plus.

Bien à  toi

Et si tout ceci, n'était qu'une blague !

Hors ligne

 

avatar
Snoop' femme
Modératrice à  la retraite
Inscrit le 09 Jul 2012
2280 messages
salut leaf,

ton post m'a profondement touchée, car moi aussi je shoote lensub depuis quelques temps, avec des pauses en sublingual d'environ une a deux semaines, pour que mes veines reviennent a leur top;

je n'ai pas honte de dire que tu m'inspire leaf, dans le sens où ton post m'a enormement fait reflechir.......c'est vrai qu'au bout d'un moment, on fait en IV sans qu'il n'y ai plus d'effets, et detourner un medoc n'est pas toujours l'eclate pour moi.....

en fait je me rends compte que quand je suis bien dans ma tete je prends mon traitement en sublingual, et quand j'ai un coup de mou, je le shoote (tres peu en ce moment, j'ai du me shooter deux fois en deux semaine)

quant a ta famille, wow, ils sont vraiment top et ouverts d'esprit !! j'aimerai pouvoir parler de drogues et de ses pratiques comme tu l'a fait avec les membres de ta famille, c'est "stupefiant" si tu me pardonne le jeu de mots bien pourrave lol

bref, tu m'a inspirée, et je crois que tes ecrits me reviendront en tete quand je ferais ma prochaine popotte.......

merci pour ton temoignage leaf, et encore bravo a toi !!

amicalement,

snoop'

Born by accident, Bastard by choice, just...Bad seed...

"Si chaque personne savait ce que les uns disaient sur les autres, il n'y aurait pas deux amis au monde"

Hors ligne

 

avatar
'Nrockandrolls femme
Banni
Inscrit le 04 Oct 2014
449 messages
Quesque que je suis contente pour toi  ça c'est une vraie victoire personnelle ! smiley-gen013

Je trouve l'ouverture d'esprit de ta famille géniale et cela prouve à  quel point ne pas être juger mais juste aimer et soutenu c'est important et constructif.

Il me semble que tu es un beau mec, à  toi l'été et les jolies nana, un peu de légèreté ça fait pas de mal !

Amuses toi  bien et profites !

La biz leaf

Hors ligne

 

avatar
pierre
Web-Administrateur
Inscrit le 15 Sep 2006
17346 messages
Leaf,
Si c'est ce que tu veux c'est un premier pas qui peut être important, MAis
de même qu'on est pas sevré (Psychologiquement) en 15 jours, il est trop top pour dire "j'ai arrêter le shoot de sub" parce que ca ne fait que 15 jours.


Pierre

Hors ligne

 

avatar
majama femme
Adhérent PsychoACTIF
Inscrit le 12 Nov 2014
635 messages
Salut Leaf,

C'est vraiment cool pour toi et on sent bien dans ton post ton changement d'état d'esprit ..
Même si c'est trop tôt pour parler d'arrêt je pense que l'évolution du processus est en marche et quelle aubaine pour avancer et cheminer de plus le fait que tu n'es pas à  lutter pour changer tes habitudes c'est carrément bon signe. Le rituel dans la dépendance c'est vraiment ce qu'il faut bousculer pour avancer, comme par exemple le traditionnel café/clope l'un ne va pas s'en l'autre et vice versa..
En bouleversant les mécanismes tout devient possible parfois il suffit de le faire pour se rendre compte que finalement ça n'est pas impossible.
Je crois que tu viens de t'en rendre compte wink ..Tu as la chance d'être entouré profite de ce changement de cap pour bousculer ton monde et le rendre encore plus en adéquation avec tout le renouveau qui te porte en ce moment..
Je te souhaite vraiment mais vraiment d'aller BIEN !! 

Que la vida que ser dulce
Besos

Peu importe le flacon pourvu qu'on aie l'ivresse..

Hors ligne

 

avatar
Amarnath homme
Ni ceci Ni cela
Inscrit le 26 Jan 2014
1041 messages
Leaf, renseignes toi sur les cycles de 21 jours. Les habitudes s'organisent en suivant des cycles et une habitude s'installe selon un temps comme elles se défont en suivant ce même temps.

Il existe un bouquin dans l'esprit qui s'intitule "j'arrête de râler en 21 jours" qui explique ce phénomène d'habitudes qui peuvent être changées une fois le cycle passé.

Pierre à  raison en disant qu'il n'y a rien de gagné, mais il vaut mieux rester positif comme tu le fais et ne pas crier victoire mais plutôt de goûter chaque jour à  cette nouvelle victoire, car c'est une victoire de ne pas shooter un jour, quand on l'a fait tout les jours sans en manquer un seul depuis longtemps.

Courage Leaf et continues ainsi, sans doute aucun, pour ne pas chuter.

Bien à  toi

Et si tout ceci, n'était qu'une blague !

Hors ligne

 

avatar
Phoenix74 femme
Nouveau Psycho
Inscrit le 13 Apr 2015
80 messages
Salut,

Pfiouuu quel témoignage... Le côté prise de conscience sans le vouloir/sans le savoir vraiment mais qui amène à  une remise en question naturelle et quasi quotidienne et bien ça me parle beaucoup. Mais quant il s'agit d'une routine de prise de produit, pouvoir l'arrêter ou du moins engager un pas vers une autre routine si c'est ce qu'on désire, c'est une belle victoire. Qui, si je lis bien en plus, a eu l'air de se passer en douceur et sans trop de douleurs. En tout cas ça fait plaisir de lire ton témoignage, je ressens toute ta joie, oui ça fait plaisir smilej'ai pas vécu/ne vis la même chose mais je me suis retrouvée dans ton "cheminement" naturel et cette redécouverte des plaisirs banals vite oubliés, du coup oui je vois bien la joie que tu peux avoir en ce moment. Je ne peux pas vraiment mesurer l'effort de changer une routine en IV car je ne l'ai pas vécu mais je peux un peu l'imaginer et donc "j'imagine" que oui tu as toutes les raisons d'être heureux et tout à  fait fier de ces premiers pas :)

La plus grande partie de l'ignorance peut être vaincue. Nous ne savons pas, parce que nous ne voulons pas savoir.

Hors ligne

 

avatar
Mister No homme
Pussy time
Inscrit le 04 Aug 2014
8578 messages
Bin perso, je reste confiant pour toi et si jamais tu retankais, en plus, maintenant, tu sais quoi faire. Ce qui me rend confiant pour toi, c'est que tu sembles avoir trouvé un déclic de changement au plus profond de toi. Le fait que ça vienne naturellement, sans te forcer et aussi avec le soutien de ton entourage me fait dire que tu as, sans le savoir ou même le vouloir, trouvé des bases pour un changement.
Perso, j'ai tiré un trait sur le sniff depuis un bail et pourtant, je ne me souviens pas vraiment l'avoir décidé comme un challenge ou un défi, voire par pression sociale. En écrasant mes microbilles pour parachuter, je n'étais même pas tenté par une pointe pour le gout. Qu'importe le flacon !

Dernière modification par Mister No (25 juin 2015 à  10:58)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Leaf homme
Psycho sénior
Inscrit le 31 May 2014
844 messages
Je vais essayer de répondre à  tous

Amarnath a écrit

Mais du coup tu es passé à  quelle dose ? Quel effet te fait le sub en sniff et combien dois tu en faire par jour ?

Je prends environ 2-3mg/jour, en une ou deux fois mais jamais plus. A heure fixe, 8h30 le matin, et 17h si j'en prends l'après-midi, jamais avant jamais après. Difficile de dire l'effet que ça me procure. Un peu comme un café anti-dépresseur, ça m'active, pas de défonce, ça me fait me mettre à  l'ouvrage et faire ce que j'ai à  faire, j'ai moins de mal à  me concentrer. Pas du tout l'impression d'être "drogué" au contraire, et c'est pour ça que je ne suis jamais tenté de prendre plus que mon dosage habituel, je trouve ça désagréable, perso je trouve que la dose optimale de sub intranasal c'est 1-1.5mg, je ne trouve aucun intérêt (en ce qui me concerne je précise bien) à  prendre plus.

snoopy a écrit

je n'ai pas honte de dire que tu m'inspire leaf, dans le sens où ton post m'a enormement fait reflechir.......c'est vrai qu'au bout d'un moment, on fait en IV sans qu'il n'y ai plus d'effets, et detourner un medoc n'est pas toujours l'eclate pour moi.....

en fait je me rends compte que quand je suis bien dans ma tete je prends mon traitement en sublingual, et quand j'ai un coup de mou, je le shoote (tres peu en ce moment, j'ai du me shooter deux fois en deux semaine)

Je suis très heureux que mon expérience puisse t'être utile, que ça soit pour arrêter l'IV ou pas. En fait le truc qui me faisait vraiment chier avec l'IV, c'est le genre de "conditionnement", comme tu le dis aussi, le faire sans même s'en rendre compte, sans savoir pourquoi, on le fait juste. Je me trouvais super con, alors que je m'étais toujours enorgueilli d'être très lucide vis-à -vis de moi-même et de mes problèmes, défauts, qualités, etc... Et c'est justement le fait d'en parler à  ma famille, de chercher une explication, qui m'a fait faire un travail sur moi-même. Soyons clairs, je ne condamne aucunement le shoot, pour moi ça reste un geste qui ne devrait pas être stigmatisé, une pratique acceptable, qui m'a apporté certaines choses, du plaisir, du réconfort; mais ça commençait à  me perturber que je me fasse des trous non plus par choix mais par réflexe, non plus parce que je décidais "Je vais m'injecter du subutex" mais parce que j'étais presque programmé à  le faire.

'Nrockandrolls a écrit

Je trouve l'ouverture d'esprit de ta famille géniale et cela prouve à  quel point ne pas être juger mais juste aimer et soutenu c'est important et constructif.

Il me semble que tu es un beau mec, à  toi l'été et les jolies nana, un peu de légèreté ça fait pas de mal!

Tout à  fait, l'acceptation d'une pratique, et non pas la condamner et l'interdire, facilite beaucoup les choses. C'est pour ça que l'addictologie a encore des progrès à  faire à  ce niveau-là , en incluant cet aspect de la consommation, le geste de l'injection, et c'est en ça que la buprénorphine injectable serait une avancée majeure. Ce serait accepter que les gens s'injectent des substances, que ça puisse être observé et discuté par les professionnels, que les usagers puissent en parler librement à  leurs conseillers/médecins, il est certain que ça leur permettrait de mieux analyser et comprendre leurs habitudes de consommation, et, s'ils le souhaitent, diminuer ou arrêter le geste IV. Beaucoup de gens que je connais qui injectent leur sub se sentent très mal vis-à -vis de ça, ils n'aiment pas en parler de peur d'être jugés, d'être considérés comme des malades mentaux, d'un côté ils en ont honte et d'un autre côté ils ne veulent pas arrêter ou n'y arrivent pas. Ma soeur m'avait dit "On ne pense pas que tu es un taré ou que tu es bizarre parce que tu t'injectes, on sait que ça représente quelque chose à  tes yeux" Eh bien ça, ç'a été une délivrance, et peut-être bien que c'était ça le déclic.
Haha et sinon beau mec, ouais faut voir, mais je sais pas si ça se voit à  ma façon d'écrire! C'est marrant parce qu'avant l'âge de 20 ans tout le monde me trouvait horriblement moche, et paf, après mes 20 ans tout le monde a commencé à  me dire que j'étais canon, ça doit être la drogue qui m'a ciselé les traits hahaha! Mais en effet je pense pas mal à  ça en ce moment, ça fait bizarre! Hâte de me retrouver une copine, ou mieux une belle femme de 35-40 ans, ce serait parfait... aaah, ok j'arrête.

pierre a écrit

Leaf,
Si c'est ce que tu veux c'est un premier pas qui peut être important, MAis
de même qu'on est pas sevré (Psychologiquement) en 15 jours, il est trop top pour dire "j'ai arrêter le shoot de sub" parce que ca ne fait que 15 jours.

Totalement d'accord avec toi, c'est bien pour ça que j'ai précisé que je ne me dis pas "je n'injecterai plus jamais", pour l'instant j'en sais rien, en fait je continue avec mon truc du début "aujourd'hui pas d'IV, demain plutôt" et chaque jour la même chose, jusqu'à  ce que ça fasse assez longtemps pour que l'habitude soit définitivement cassée. En revanche mon rapport à  l'injection a lui bel et bien changé, il faut dire que ma période de réflexion à  propos de ma routine IV a duré plus d'un mois et demi avant que je n'essaie même d'arrêter les shoots, ça s'est pas fait comme ça d'un coup, ç'a été un long processus et l'arrêt s'est fait très naturellement sans même que je l'aie prévu!

Hors ligne

 

Leaf homme
Psycho sénior
Inscrit le 31 May 2014
844 messages

majama a écrit

Salut Leaf,

C'est vraiment cool pour toi et on sent bien dans ton post ton changement d'état d'esprit ..
Même si c'est trop tôt pour parler d'arrêt je pense que l'évolution du processus est en marche et quelle aubaine pour avancer et cheminer de plus le fait que tu n'es pas à  lutter pour changer tes habitudes c'est carrément bon signe. Le rituel dans la dépendance c'est vraiment ce qu'il faut bousculer pour avancer, comme par exemple le traditionnel café/clope l'un ne va pas s'en l'autre et vice versa..
En bouleversant les mécanismes tout devient possible parfois il suffit de le faire pour se rendre compte que finalement ça n'est pas impossible.
Je crois que tu viens de t'en rendre compte wink ..Tu as la chance d'être entouré profite de ce changement de cap pour bousculer ton monde et le rendre encore plus en adéquation avec tout le renouveau qui te porte en ce moment..
Je te souhaite vraiment mais vraiment d'aller BIEN !! 

Que la vida que ser dulce
Besos

Oui tout à  fait, c'est un processus qui est en marche et rien ne dit qu'il n'y aura pas deux-trois foirages en chemin, mais dans tous les cas c'est enclenché et il n'y a pas de marche arrière possible. D'ailleurs je n'ai même pas jeté mon matériel IV, il doit me rester une quinzaine de Nevershare, Stérifilt & autres outils, comme ça si jamais l'envie me reprend je n'aurais pas à  faire ça de façon crade et risquée. Donc voilà  y a vraiment aucun dégoût ou rejet de la pratique, aucune aversion particulière, parce que ça c'est plus risqué qu'autre chose, à  trop détester quelque chose on risque de faire un revirement et de se remettre à  l'adorer avec autant d'intensité. En fait j'y pense même pas, là  en l’occurrence c'est parce que je voulais partager mon expérience avec vous, mais sinon je ne suis pas genre "putain faut pas que je pense aux pompes, faut pas! putain faut pas que j'le refasse!", en fait quand ça me vient à  l'esprit c'est plutôt "pas maintenant, plus tard, pas envie" et je pense à  autre chose. 
"Bouleverser les mécanismes" c'est exactement ça. On doute beaucoup, surtout nous les UD, de notre capacité à  changer et évoluer, on se croit figés dans une identité et un mode de vie, mais en fait on a beaucoup plus de possibilités qu'on le pense. Je crois que la chose la plus essentielle et à  faire en premier, c'est dédramatiser la chose, ne pas la voir comme une question de vie ou de mort, et surtout penser au jour le jour. On agit beaucoup plus intelligemment et subtilement quand on s'enlève la pression, on y va avec moins de précipitation, et au final ça marche beaucoup mieux. Je suppose que c'est la même chose pour l'arrêt d'un TSO - mais ça je n'y suis pas encore.

Hors ligne

 

avatar
away
Banni
Inscrit le 20 May 2013
2612 messages
Salut Leaf,

Je viens d'apprendre et suis tres content pour toi ; cependant et comme le disent certains autres Psychos, rien n'est encore gagné  : sagecio y prudencia.
En tout cas je te souhaite de persister et de réussir ce que tu souhaites.

A+
amicalement
Away

Hors ligne

 

avatar
Syam homme
गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
Inscrit le 26 May 2015
3358 messages
J'aime ton témoignage leaf.

Leaf : "Sur le coup, ç'avait été une grosse baffe dans la gueule, je sais pas pourquoi, je me sentais horriblement gêné, comme si on m'avait surpris en train de me masturber haha! [...] Savoir qu'ils savaient. Sur le coup ça me faisait grave chier."

Il montre à  quel point on a des mécanismes de culpabilité qui se font passer pour vertueux mais qui en réalité sont plus la cause des habitudes que la solution. Qu'ils s'envolent et l'habitude perd son pouvoir.

Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

Leaf homme
Psycho sénior
Inscrit le 31 May 2014
844 messages
A fond, Syam, les mécanismes de culpabilité sont vachement vicieux, et c'est quasiment comme une seconde nature, tellement on nous les a enfoncés dans le crâne depuis notre plus jeune âge. J'aime bien quand j'arrive à  déjouer quelque peu ces barrières et complexes issus de mon éducation, ça me fait me sentir un peu plus libre!

"qui en réalité sont plus la cause des habitudes que la solution." Amen. Je pense que mon témoignage illustre ça assez bien.

Et c'est donc une journée de plus sans la seringue, toujours pas de craving particulier pour un shoot, et en plus j'ai de la chance, je viens juste de décrocher un boulot donc je pense que ça va aider aussi, en étant plus occupé, etc. Un des trucs qui m'emmerdait dans cette habitude, c'était de réussir à  caler une pause "shoot" lors de journées où j'étais pas chez moi, dans une autre ville, avec des activités à  faire avec d'autres personnes, je trouvais que c'était un souci inutile et c'est ça que j'apprécie énormément maintenant. D'ailleurs je pars vivre en Allemagne en septembre donc il m'aurait été difficile de continuer à  le faire. Et aussi, les derniers mois après chaque shoot je passais systématiquement une heure à  croire que j'allais faire une poussière (même quand j'utilisais des filtres toupies et Stérifilt + matos stérile) c'était plus fort que moi.

Donc voilà , même si ça ne fait "que" 17 jours maintenant, je suis très heureux. Il faut se rendre à  quel point j'étais accro au shoot, c'était limite devenue une entité à  mes yeux, comme un compagnon de route. J'ai shooté absolument tous les produits que je pouvais, héro, coke/crack, subu, speed, méphédrone, MD, crystal, cachets en tout genre (benzos, somnifères, painkillers), et même de l'alcool. A une époque je me marrais même en imaginant prendre mon petit déjeuner par intraveineuse! Sur plus de deux ans et demi (moyenne 3 shoots/jour) je n'ai pas passé une seule journée où j'étais libre de mes mouvements sans me faire un taquet, les seules moments de répit étant mon séjour en cure (3 semaines) et la première semaine en HP - et même en psychiatrie, au bout d'une semaine je me suis démerdé pour aller acheter une stéri et recommencé à  shooter mon sub quotidiennement et autres cachetons alors même que j'étais interné, j'ai même fait une poussière horrible un soir en étant en salle télé!

C'est pour ça que je suis le premier étonné à  ne plus être aussi obsédé par la pompe. Je ne regrette absolument rien. Je garde certains très bons souvenirs (ah les snowballs londoniens!) du plaisir que ça m'a apporté, ainsi que des très mauvais (mon passage aux urgences, en plein keukeu, avec le bras infecté dégueulasse trois fois la taille normale et traité comme une merde par les infirmières; les poussières qui donnaient envie de crever). Mais maintenant c'est plus vraiment un truc que j'ai envie de faire tous les jours, ça m'ennuie plus qu'autre chose. J'ai la chance de ne pas avoir de grosses cicatrices sur les bras (juste des tâches sombres qui s'effaceront au fil du temps je suppose) et de ne pas avoir de séquelles dues à  des conneries que j'ai pu faire, comme lorsque j'ai pris des seringues déjà  utilisées par des gens que je ne connaissais pas. Somme toute j'ai eu le cul bordé de nouilles.

Hors ligne

 

Leaf homme
Psycho sénior
Inscrit le 31 May 2014
844 messages
Bon bah je viens de réaliser ça fait 21 jours maintenant, je ne pense même plus à  la seringue, je suis en manches courtes au soleil et plus aucune trace sur les bras, incroyable... Vous pensez que l'habitude s'en est-allée?

J'ai repris un taf assez cool, ça m'occupe l'esprit, je me sens bien dans mes pompes, ça aide à  mort. En tout cas merci pour vos encouragements les gens!

Hors ligne

 

avatar
Mister No homme
Pussy time
Inscrit le 04 Aug 2014
8578 messages

Vous pensez que l'habitude s'en est-allée?

C'est à  toi de nous le dire. Par contre, tu as l'air tellement surpris et tu parais tellement bien le vivre que je crois bien que c'est bien le cas. Puis contrairement au titre, cela ne s'est pas a fait tout seul.
Si tu vis le truc comme je l'ai vécu pour le sniff, tu vas même trouver que c'est une pratique qui t'es devenue "étrangère", loin de toi. Je n'ai rien contre un parachute, par contre je ne me vois plus du tout me mettre un truc dans le nez à  part un ballon de rouge.

Dernière modification par Mister No (02 juillet 2015 à  10:07)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

avatar
Syam homme
गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
Inscrit le 26 May 2015
3358 messages
En psychologie, comme en physique, lorsqu'il y a un changement d'équilibre, c'est souvent suivi d'oscillations (des hauts et des bas). L'habitude manifestement s'en est allée (une habitude n'en est plus une si elle est intermittente). La relation s'est métamorphosée. Mais elle a forcément encore de nombreux visages qui se révèleront au fil du temps et des circonstances. De toutes façons même si des hauts et des bas peuvent apparaître, il est sage de bien profiter des hauts pour faire ce qui nous plait - ainsi ils dureront plus longtemps et les bas moins longtemps.

Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne

 

avatar
'Nrockandrolls femme
Banni
Inscrit le 04 Oct 2014
449 messages
salu leaf salut

J'ai un peu hésité à  te répondre. J'aimerais te dire oui mais tu connais déjà  la réponse. C'est de longue haleine avec des hauts et des bas comme cela à  déjà  été dit plus haut.

En tous cas, l'angle d'approche est le bon (à  mon sens) :  pas se prendre la tête, ça c'est passé le + naturellement du monde, t'as tout simplement eu un déclic, ta famille t'a soutenu, et également aussi s'occuper l'esprit.
Tafer pour moi c'est important dans le processus (ou s'investir dans une activité type assoc.) Ca prend une bonne partie de la journée, l'idéal étant de trouver un job/une activité qui plaise un minimum.
Je taf dans le tourisme et j'apprécie de rencontrer chaque jour des cultures , des gens différents, ca m'a tenue pendant des années, sans taf ma dépendance serait certainement beaucoup plus prononcée car j'aurais été no limit !

Après , tu es dans une bonne période.... ca fait plaise mec !
C'est dans ces moments  que tu peux trouver tes propres remparts, tes futures armes quand les moments plus difficiles arriveront.

Dans tous les cas ça ne s'effacera pas, tu as réussi à  arrêter le geste déjà  3 semaines donc tu sais à  présent que tu en es capable et que c'est possible !

C'est ce que je me suis dit quand  j'ai arrêté l'alcool pour la 1e fois en 7 ans, maintenant ya des bières au frigo et j'en ai même plus envie  ! Alors qu'au début il m'était impossible de passer devant le rayon des alcools au supermarché,  Pas vu mes potes pendant 2 mois, ils buvaient l'apéro et rebelote . Jamais j'aurais cru ça ya 6 mois encore et mon entourage non plus !

Même si à  l'avenir mon talon d'Achille revenait refaire surface, je sais qu'il ya une insue de secours !

Passe un bel été.

Plein de bisous,
'Nrock

Dernière modification par 'Nrockandrolls (02 juillet 2015 à  19:51)

Hors ligne

 

Leaf homme
Psycho sénior
Inscrit le 31 May 2014
844 messages
Wesh ça fait plus d'un mois hahahaha!

Merci beaucoup pour vos encouragements, mots & témoignages, ça m'a confirmé que j'allais dans la "bonne" direction...

'Nrockandrolls, à  fond le taf joue un rôle énorme là -dedans, ça peut être un gros frein aux pétages de câbles et virages en couilles... Sérieux là  j'ai plus de thune sur mon compte que je n'en ai eu depuis un bout de temps, et je me suis même pas dit "Tiens tiens, si j'allais juste pécho au plan en or & me faire une tchiote session speedball IV?" alors que je peux largement me le permettre, en fait ça me donne pas trop envie parce que j'apprécie trop de me sentir bien et frais et stable, parce que je sais que si je fais ça je vais douiller les jours qui suivent, je serai mal et je serai pas bon au taf (et j'aime trop être performant et productif au boulot pour supporter une baisse de régime due à  mes conneries!!!).

Le fait d'être toujours en T-shirt au bureau, entouré de mes collègues, eh bah c'est une raison de + de ne pas me faire de trous dans les bras à  nouveau. Sérieux je kiffe voir mes bras immaculés, voir les vieilles cicatrices s'estomper, voir qu'au final malgré les infections, les milliers de shoots, les abcès, les shoots ratés, tous les trucs dégueu que j'ai pu injecter, je n'ai pas de séquelles, je n'ai pas à  en payer le prix, idem en ce qui concerne les virus que j'ai pourtant taquinés. Après tant de temps passé à  planquer mes bras et limite avoir honte de mon corps, j'en profite pour découvrir autant de chair que j'peux! haha

Comme je l'ai déjà  précisé, je préfère ne pas penser "Je n'injecterai plus JAMAIS!" car une habitude peut toujours revenir, mais là  j'estime avoir bel et bien cassé la routine IV et c'est déjà  un grand pas pour moi. Qui sait ce que l'avenir réserve, en tout cas pour l'instant les aiguilles ne me font plus bander et si jamais j'avais de la came/cc devant les yeux, et si je voulais en prendre, honnêtement j'hésiterais entre la fume et la shooteuse (chose impensable avant, où la question ne se posait même pas: TAQUET!).

En tout cas, j'espère juste que mon témoignage donnera un peu d'espoir à  ceux qui ont l'impression qu'ils n'arriveront jamais à  arrêter de shooter, que ce soit leur sub ou le reste. Si je peux juste me permettre un conseil, arrêtez de lutter contre vous-même et contre cette habitude, plus on se débat plus on s'enfonce; et soyez moins durs envers vous-mêmes. Je pense personnellement qu'il faut passer par une phase d'acceptation et d'auto-observation, pour en venir à  se comprendre, et ensuite laisser les choses se faire d'elle-même, sans forcer. Je suis conscient que j'ai eu de la chance dans la mesure où l'acceptation de mes pratiques de la part de ma famille a peut-être accéléré ou facilité le processus.

Bon dimanche à  tous!

Oh les jolis bras tout beaux!

/forum/uploads/images/1436/1436718409.jpg


/forum/uploads/images/1436/1436718425.jpg

Hors ligne

 

avatar
majama femme
Adhérent PsychoACTIF
Inscrit le 12 Nov 2014
635 messages
J'suis contente pour toi que tout découle de sources et d'aucunes obligations..
Bravo Leaf et t'as toutes les chances de continuer dans l’ascension de tes projets et qui plus est naturellement ...!! ♫♫
Bordel qu'elle est belle la vie parfois !! super
Prends soin de toi l'ami !
drogue-peace

smiley-gen013


big_smile

Peu importe le flacon pourvu qu'on aie l'ivresse..

Hors ligne

 

Leaf homme
Psycho sénior
Inscrit le 31 May 2014
844 messages
Salut à  tous!

Je me permet juste de faire une petite update concernant ce sujet là , que j'avais ouvert le 24 juin, car ayant cessé les IV quotidiennes au début de ce mois là .

Eh bien, je ne m'étais pas trompé! Durant l'été j'ai effectivement fait 4 ou 5 sessions speedballs où j'ai donc utilisé la voie intraveineuse, et la dernière session était le 1er septembre! J'ai été très occupé par la suite, à  devoir quitter mon travail en France et partir pour l'Allemagne, m'installer, commencer un nouveau travail, trouver un logement, m'habituer à  la langue et l'apprendre - ce qui m'a permis de ne jamais penser au shoot ou d'y etre tenté.

Durant les vacances de Noel je suis revenu quelques temps en France, et revu d'anciens potes du "milieu", et me suis acheté 1.5g de brune (pas de CC). Juste avant de me faire mon premier shoot depuis une éternité, je me suis dit "Putain, est-ce que je serais pas en train de faire une connerie là ?" mais aussitot je me suis rappelé à  quel point ma vie avait changé, que j'avais acquis énormément de stabilité et d'épanouissement, avec mon travail et plus aucun problème d'argent ou de déprime. La came était très TRÈS bonne, et je me suis tapé un flash comme je n'en avais pas eu depuis super longtemps, et tous les effets bien sympas d'une bonne meuhmeuh, avec un gros piquage de zen 15-20min plus tard. Au final sur cette soirée je n'ai consommé que 0.5g (amplement suffisant, j'étais complètement décalqué) et j'ai DONNÉ le reste à  mon pote, qui n'en croyait pas ses yeux haha!

Par la suite, je n'ai ressenti aucune culpabilité, ni aucune envie de recommencer, malgré le plaisir que j'avais eu et la qualité du matos, et suis reparti en Allemagne sans y repenser. C'est là  que je me suis vraiment rendu compte à  quel point j'avais évolué, tout comme mes besoins. J'avais beaucoup apprécié cette session came, mais je ne ressentais pas le  besoin de refaire ca tous les jours - tout simplement parce que je n'ai plus la meme vie, plus les memes problèmes et je n'ai plus le besoin du soulagement que m'apportait avant l'héro, l'héro (ainsi que le shoot) ne semble plus nécessaire dans ma vie, parce que les problèmes et les difficultés que j'avais qui, selon moi, justifiaient ma consommation, ne sont plus là . C'est là , plus qu'à  n'importe quel autre moment, que j'ai vraiment saisi à  quel point la toxicomanie "à  problèmes" n'est pas tant liée à  un produit en particulier qu'elle dépend des soucis personnels dont souffre la personne dite "toxicomane".

Voilà  voilà , donc pour résumer, depuis le 1er septembre 2015 j'ai complètement arreté le shoot occasionel, à  l'exception de ces 3 là  durant la période des fetes - ce que je ne considère pas du tout comme une rechute, mais plutot comme un "reality check", une facon d'évaluer le contraste entre la personne que j'étais encore il y a moins d'un an et la personne que je suis aujourd'hui.

J'ai maintenant les bras totalement immaculés, et l'IV a totalement déserté mes pensées! Ce processus d'arret a été très progressif, et s'est fait par étapes, sans aucune précipitation ni gene ni frustration ni forcage. Il a suffi de quelques mots de la part de ma famille, de leur acceptation de mes pratiques de l'époque, et d'une certaine réflexion personelle de ma part, pour que le geste dont je n'arrivais décidément pas à  me défaire s'efface peu à  peu de ma vie de tous les jours.

J'espère que mon exemple pourra inspirer d'autres personnes qui souhaient soit cesser l'IV, soit simplement diminuer son importance dans leurs vies. Je le dis et je le répète, je ne condamne pas du tout le geste de l'injection et je continue à  espérer que la stigmatisation des injecteurs prendra fin un jour, que ces personnes là  soient acceptées (qu'elles veuillent arreter le shoot ou qu'elles continuent) en tant que telles par leurs familles, amis, les professionels médicaux, et par la société en général.

Bonne soirée à  tous!

Hors ligne

 

avatar
Tetris68 homme
Il était une fois l'héroïne...
Inscrit le 20 Mar 2016
2384 messages
Bonjour Leaf,
J'ai lu toute ton histoire et franchement ça fait vraiment plaisir malgré que je te connaisse pas.
Moi aussi j'ai arrêté après que ma petite soeur m'ait vu en crise de manque mais c'était l'héroïne en sniff.
Par contre arrêté de sniffer le sub je ne m'en sens pas capable car j'en ai pas envi alors que quand c'est le moment tu le sens.
J'espère que tout ira bien pour toi maintenant !
Prend soin de toi et profites de la vie.
Amicalement Jérémie.

L'héro c'est fabuleux mais quand t'arrêtes faut redécorer.

Hors ligne

 

avatar
Amarnath homme
Ni ceci Ni cela
Inscrit le 26 Jan 2014
1041 messages
Salut Tetris68,

Dis moi s'il te plais, depuis quand sniff tu le subutex et quel effet cela te fais ?

Merci et bonne soirée

Et si tout ceci, n'était qu'une blague !

Hors ligne

 

avatar
Tetris68 homme
Il était une fois l'héroïne...
Inscrit le 20 Mar 2016
2384 messages
Bonsoir Amarnath,
Je suis en tso subutex depuis 2008.
A part le fait de pas être en manque le sub ne me fait pas vraiment d'effet en dehors d'un certain frisson qui peut me parcourir après ma trace surtout si je la prend en retard et un léger effet euphorisant/bien être le quart d'heure qui suit je dirais.
Je sais pas si c'est vraiment ça que tu demandais.
Tu es toi même en tso buprenorphine?

L'héro c'est fabuleux mais quand t'arrêtes faut redécorer.

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Injecter - Buprénorphine en IV ca me fait rien!
par ZoneZ, dernier post 15 décembre 2016 par Syam
  14
logo Psychoactif
[ Forum ] Prendre le sub en Iv ou en sub
par SpeedBull, dernier post 01 mars 2023 par cependant
  1
logo Psychoactif
[ Forum ] Injecter - Subutex en IV question
par TacosVegan, dernier post 20 mai 2021 par anonyme 710
  5
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Passer de la méthadone à la buprénorphine (Subutex)
logo Psychoactif   [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
19583 personnes ont déja passé ce quizzz !
logo Psychoactif   [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
19584 personnes ont déja passé ce quizzz !

Pied de page des forums