TSO :Parlez-vous de vos extras à  votre prescripteur ? - TSO : parlez-vous de vos extras à  votre médecin prescripteur / PsychoACTIF

TSO : parlez-vous de vos extras à  votre médecin prescripteur

Publié par ,
22720 vues, 45 réponses

Sondage

TSO :Parlez-vous de vos extras à  votre prescripteur ?

Oui, je parle de mes extras à mon prescripteur
33% - 12
Oui, je parle des mes extras mais en les minimisant
27% - 10
Non, Je ne parle pas de mes extras à mon prescriteur
38% - 14

Total : 36

Dernière édition (16 juillet 2015 à  23:09)

evilbrood 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 26 Dec 2014
67 messages
Salut à  tous,

Juste par curiosité et par rapport à  ma situation actuelle je me demande dans quelles proportions les personnes sous TSO qui font quelques extras à  l'héro (ou autre) ou bien font des écarts au niveau du dosage du TSO en parlent à  leur médecin (Celui du centre si c'est un CSAPA ou sinon un médecin généraliste).

Personnellement je fais quelques écarts au niveau du dosage, j'ai déjà  du filer à  Barbes plusieurs fois pour pouvoir tenir et il m'est aussi arrivé de faire des extras d'héro et je n'en ai pas parlé franchement aux personnes du centre. Au final j'arrive à  me ré-équilibrer avant chaque rendez-vous et ne préfère pas en parler à  mon médecin/psychologue.

C'est une chose récurrente chez moi de ne pas trop parler de mes problèmes mais j'aurais aimé connaître votre situation.

Merci pour vos réponses

Hors ligne

 

away
Banni
France
100
Inscrit le 20 May 2013
2612 messages
Salut EvilBrood,

je suis sous TSO Sub 12 mg et à  ce jour j'ai été suivi par deux CSAPAs (Cergy et Sarcelles).
Depuis que j'ai arrêté la codéine en switchant avec le sub, je n'ai jamais repris de codéine, pas une seule fois.
Il m'est arrivé de faire le yoyo au niveau dosage.
Certaines fois je l'ai dis car chevauchement et il faut donc s'expliquer un minimum, d'autres pas. Je me souviens au CSAPA de Cergy, mon addicto m'a dit une fois : "La prochaine fois que vous dépassez, il vous faudra aller vous approvisionner dans la rue", dingue non ?
Sinon, mon nouvel addicto est au courant de mes consos de shit et puis voilà .
Je fais en sorte de suivre au mieux mon TSO, pour l'instant ça ne marche pas trop mal, qu'en sera t'il l'année prochaine...dans 10 ans....comme dirait Ozzy Ozbourne : "I don't know".

Bonne fin de journée (suis au taf) et bon WE à  venir les Psychoheads.

Amicalement
Away

Hors ligne

 

'Nrockandrolls 
Psycho junior
France
000
Inscrit le 04 Oct 2014
449 messages
2 cas de figure :

1°) Au CSAPA, je parlais de mes extras car les interlocuteurs étaient compétents et ouverts et cela débouchait sur une conversation et des interrogations sensées. J'avais tendance à  minimiser tongue mais j'en parlais quand même.

2°) En revanche, le médecin de ville que je vois depuis quelques mois, il m'a sorti tellement d'absurdités et ce dès le 1e RDV que même pas la peine de se fatiguer à  lui expliquer (même si j'ai pas consommer depuis, je ne lui en parlerais pas si le cas se présentait). Ce n'est pas un médecin qui rejette la toxicomanie comme certains esprits encore plus étriqués mais bon le manque de connaissance en addicto est flagrant et à  part sortir les banalités, ca ne sert pas à  grand chose.
Petit exemple : subutex et subuxone, c'est la même chose
Autre petit exemple : même si on est plus en manque avec la métha une dose plus conséquente aide contre le craving => selon lui n'a n'existe pas être dosé confortablement. C'est plus de manque physique c'est tout....
Je trouve même que pour des novices qui cherchent de l'aide c'est ...heuh...je vais pas dire dangereux mais bon ça aide vraiment pas ....
Avec mon conjoint on a le même généraliste prescripteur desfois il nous fait bien marrer avec ses absurdités. lol

C'est une spécialité l'addictologie. merci-1

C'est pourquoi à  mes yeux c'est uniquement un prescripteur.

Par contre, on niveau des dosages, je fais avec mon traitement, quand il y avait extra héro, je prenais moins de métha, le surplus me servait les jours d'après pour restabiliser. Ceci n'est valable que si c'est des petits extras.

Dernière modification par 'Nrockandrolls (17 juillet 2015 à  14:08)

Hors ligne

 

evilbrood 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 26 Dec 2014
67 messages

away a écrit

Salut EvilBrood,

je suis sous TSO Sub 12 mg et à  ce jour j'ai été suivi par deux CSAPAs (Cergy et Sarcelles).
Depuis que j'ai arrêté la codéine en switchant avec le sub, je n'ai jamais repris de codéine, pas une seule fois.
Il m'est arrivé de faire le yoyo au niveau dosage.
Certaines fois je l'ai dis car chevauchement et il faut donc s'expliquer un minimum, d'autres pas. Je me souviens au CSAPA de Cergy, mon addicto m'a dit une fois : "La prochaine fois que vous dépassez, il vous faudra aller vous approvisionner dans la rue", dingue non ?
Sinon, mon nouvel addicto est au courant de mes consos de shit et puis voilà .
Je fais en sorte de suivre au mieux mon TSO, pour l'instant ça ne marche pas trop mal, qu'en sera t'il l'année prochaine...dans 10 ans....comme dirait Ozzy Ozbourne : "I don't know".

Bonne fin de journée (suis au taf) et bon WE à  venir les Psychoheads.

Amicalement
Away

Ah tu vas à  Cergy toi aussi ? Tu es content de l'accueil et du suivi ? Par rapport à  celui de Sarcelles ou autre que tu aurais pu fréquenter ?

L'infirmier m'avait conseillé de ne pas faire d'écarts sur les dosages, comme il y a beaucoup de traffic de Sub selon lui la Sécu n'aime pas les chevauchements d'ordonnance et c'est pour ça que le médecin est réticent à  faire des ordos pour dépanner.

Moi aussi je lui parle de ma consommation de cannabis et d'alcool ou autres psychés mais je suis plus réticent à  parler de l'héro (je ne lui ai pas dit que j'avais essayé l'IV par ex).

Dernière modification par evilbrood (17 juillet 2015 à  14:10)

Hors ligne

 

away
Banni
France
100
Inscrit le 20 May 2013
2612 messages
EvilBrood,

re, je te dirais ça ce soir, suis au taf.
A+
away

Hors ligne

 

psychocrack2 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 08 Aug 2014
192 messages
jé mi non, mais jé me suis tromper!

en fait ma situation est différente, j'ai une prescripteur (dédicasse^^) qui me prescrit de l'abilify pour la dépression, qui crois que j'ai arrêter toute les drogues dite dure, je lui parle que du petard!

et je suis suivie aussi par une psychologue en adictologie (dédicasse ^^ fume_une_joint ) qui me préscris rien du tout vue qu'elle est pas medecin!

pourquoi j'ai pas droit à  un médecin addicto: bas dans mon centre de soin le psychiatre c'est pour les opiacées du système (nerveux, très nerveux:punk2:punk2punk1)!

je prend des opiacées très occasionnellement, et les conso de kratom ne dure pas asser longtemps pour être accro.

"jour de noà«l de l'an 1560 nous traversons le dernier défiler des Andes, à  nos pieds pour la 1 er fois nous voyons la jingle, ce matin j'ai dit la messe et nous avons commencer notre descente dans les nuages........."

Hors ligne

 

PtiDav 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 23 Oct 2012
329 messages
Blogs
Salut, pour ma part, j'ai eu plusieurs médecins pour mon TSO. J'ai été pendant quelques années suivi dans un CSAPA, très sympas d'ailleurs, les médecins et psychologues. Je me sentais vraiment en confiance avec mon médecin (une femme en l’occurrence) et je n’hésitais pas a lui avouer mes extras. Souvent quand je dérapais, elle augmentait légèrement mon dosage pour contrecarrer le craving et le manque, car je dérapais assez violemment. Dès que la dose était ajustée, j’étais reparti pour 6 mois tranquille sans rien reprendre, et je reprenais la diminution, tranquille.
De mon avis, c'est la meilleure chose a faire, plutôt que dire :" T'as voulu en reprendre? Bah tant pis, on reste quand meme a ce dosagen et tu feras avec", ce qui aurait tendance a me faire faire n'importe quoi, comme faire le yoyo avec mon TSO, ou pire, reprendre de la came régulièrement.
Pour ça, je trouve que les CSAPA ont des médecins compétents et compréhensifs qui savent faire face a ce genre de situations.

Par contre maintenant, je suis suivi par un médecin de ville (mon médecin traitant), et pour être franc, je n'ai plus du tout le même rapport de confiance avec lui que j'avais avec le médecin de mon CSAPA.

Du coup, quand je me fais des extras, je lui dis rien, (car je sais qu'il va soit rien faire, soit pire m'envoyer balader) et fais ma propre tambouille on va dire. Après un extra de plusieurs jours ou semaines, les cachets que j'ai pas pris, je m'en sert pour palier le manque en augmentant ma dose pendant un temps puis je diminue de moi même jusqu’à  retrouver le dosage prescrit par mon médecin. Mais c'est vicieux comme façon de faire, car souvent je diminue pas assez vite et je me retrouve a devoir tenir deux semaines avec seulement une semaine de TSO. En gros, c'est l'effet yoyo, comme les regimes. Tu manges moins pendant un temps, puis dès que tu peux, tu remanges le double.
Perso, j'ai pas le choix en ce moment, je suis obligfé de rester avec ce médecin, mais dès que je pourrais, je vais vite retrouver un bon centre ou un addicto qui tient la route,. Je crois qu'il y a pas de secret, le choix du soigneur est primordial pour une réussite assurée.

Désolé si je suis un peu HS pour le coup, mais en gros ce que je veux dire, c'est qu'il vaut mieux en parler a son médecin, quitte a se faire légèrement remettre en place, plutôt que ne rien dire et finir par partir en couille, comme ca m'arrive souvent neutral. Pour résumer, faites ce que je dis, pas ce que je fais quoi, lol surpris

"Le sage cherche la vérité  tandis que l'imbécile l'a déjà  trouvée..." (B.W)

Hors ligne

 

wastedreamor2 
coz I've Wasted a Dream or 2
France
000
Inscrit le 01 May 2015
190 messages
Blogs
Je crois que l'endroit est bien choisi pour raconter un exemple de ce à  quoi ma trop grande franchise en termes d'extras m'a conduite :

Mon doc était en vacances, j'ai commencé à  voir sa remplaçante, puis c'est elle qui 'a suivie. Je suis sous méthadone à  cause de mes problèmes avec la cocaïne.

Lors d'une consultation ( la derniere), je ne sais plus comment, suite à  une question de sa part,  j'ai fini par lui avouer ma consommation résiduelle de coke. En IV toujours.

"Mais ce n'est pas possible, vous ne faits aucun effort etc"

"Moi je vois les choses différemment, je suis passée d'une consommation quotidienne à  2extras de c dans la semaine. Moi ça me va comme progrès..."

"Et la méthadone, vous devez donc avoir du stock?"

"Non, je consomme toujours ma métha"

"Quoi vous consommez Cocaïne et méthadone en même temps!"

"Ca n'a rien à  voir, je suis incapable de fonctionner sans opiacé c'est comme respirer. La coke c'est différent!"

Suite à  cette conversation elle m'a confiée à  un autre collègue... définitivement. Une bobo de 35ans, qui choisit de travailler dans le 18eme et s'étonne de croiser des tox invétérés(sachant que je ne suis pas si marginalisée que ça). Cet été mon doc n'est pas là , elle le remplace, j'aurais besoin de remonter ma dose de metha, mais je refuse de palabrer avec elle.

Au début j'étais honnête avec les docs, puisque je m'assume assez pour ne pas mentir à  ma famille de médecins ( ou par omission ), à  mes proches et à  mes amis. Pourquoi aurais-je besoin de mentir à  kk un qui ne représente rien pour moi?

J'ai appris à  garder pour moi ce qu'ils ne veulent pas entendre. Au moins j'ai la paix. Je suis passée aux ordos de 28jours, mon doc est plus avenant, presque fier de moi, et je n'ai jamais eu à  faire un test d'urines avec lui que je connais depuis 10ans. Au milieu j'ai atterri dans un centre, l'ECIMUD. Avant ma premiere prise de methadone, ils m'ont fait une prise d'urine. La dernière. Pourtant au premier test, j'étais positive pour TOUT, (sauf un truc ): Benzos, morphine, subutex, cocaïne, MDMA..
Malgré cela ma neuropsy (qui a ruiné une partie de ma vie à  coup de médocs trop lourds), m'a toujours cru quand je lui disais que j avais tout arrêté.

"We obey people we don't trust, to buy things we don't need, to impress people we don't like, using money we don't have, for gratifications that don't last, killing animals we don't hate, for pleasures that don't satisfy, dreaming of a life we don't deserve, and praying for an afterlife that doesn't exist : we are a stupid species"   Philip Wollen

Hors ligne

 

blue pearl2 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 31 Mar 2015
171 messages
Coucou
Quand j'ai décidé d'arrêter la codéine j'en ai parler à  mon médecin traitant et je lui ai tout dit de mes conso sans mentir et rien cachée
Je suis passer par un CSAPA qui m'a mis sous methadone au début 40mg et quand j'ai eu craquer j'ai pas hésiter aussi à  lui dire
Aujourd'huit je change de centre je vais passer par un psychiatre en addicto et compte bien aussi être honnête et franche comme je l'es était avec les autres
Je précise quand même que depuis que je suis sous tso 28/02 je n'ai pas repris de codéine j'ai bien eu craquer (tramadol) et je l'ai bien avouer sans honte
Je pense que pour un bon suivie et s'en sortir il vaut mieux être honnête et mon dosage à  était augmenter
Bonne journée et bon courage à  tous

Hors ligne

 

wastedreamor2 
coz I've Wasted a Dream or 2
France
000
Inscrit le 01 May 2015
190 messages
Blogs

blue pearl2 a écrit

Coucou

Je pense que pour un bon suivie et s'en sortir il vaut mieux être honnête et mon dosage à  était augmenter

Je ne suis pas d'accord, comme je le démontre dans mon post précédent par ma petite expérience, certains médecins diabolisent les extras. Et le syndrome de sevrage prolongé dans tout ça? J'ai appris la signification de cet acronyme sur PA. En dix ans de suivi, personne ne m'a jamais dit qu'une rechute rentrait dans le cadre d'un processus de longue haleine et d'abstinence. Ils ont beau être médecins, se sont des être humains, et il y en a une grande diversité... Certains sont ouverts, admettent que vous avez déjà  fait un effort, essayent de comprendre. D'autres vont vous menacer d'arrêter votre TSO ou vous donner de la metha si vous injectez le sub. On a fauté, il faut expier. Aucune empathie, presque du chantage à  l'ordonnance.

Toujours ma neuropsychiatre (qui officie dans un centre pour tox) m'a dit à  notre dernier rdv, où j'avouais avoir dérapé, depuis j'ai changé de crèmerie :
"Vous, personne ne pourra jamais vous aider".
En gros ça servait à  rien que j'aille voir la psychologue du centre, en tous cas elle ne ferait pas le relai. Elle m'a donné à  la fin les coordonnées d'une collègue spécialisée dans les troubles du comportement alimentaire (?!?!?)

A chaque fois que j'ai été franche, donc souvent, je me suis heurtée à  des murs en lieu et place de qq'un sensé avoir prononcé le d'Hypocrate. Ils ne sont pas à  l'abri des légendes urbaines sur la drogue, des clichés et des jugements de valeur. C'est comme partout, il y'a des docs informés et d'autres complètement ignorants de la réalité de l'addiction et du processus de sevrage.

J'aimerais pouvoir tout dire à  mon médecin, il est là  pour m'aider à  avancer, et sans avoir tous les éléments en mains c'est difficile.. J'ai l'impression que si je lui en parle, je serais dévalorisée. J'aurais l'impression de le trahir sa confiance du moins. A une époque je devais lui montrer mes bras à  chaque séance, si j'avais abusé ou perdu ma conso, il me faisait attendre deux trois heures en manque dans son cabinet avant de me signer une ordonnance, au centre ils me laissaient sans rien le temps que la psy ait un trou dans son agenda( plusieurs jours donc, obligée d'acheter dans la rue, elle le savait mais ça ne la dérangeait pas. C'etait de ma faute si j avais mal géré. Risque de retour à  des ordonnances plus brèves. J'ai également peur qu'il me coupe les vivres niveau somnifère.

Ce n'est pas l'idéal. Le discours pr beaucoup de docs se résume à  l'abstinence, même s'ils considèrent qu'avoir besoin d'un TSO à  vie n'est pas un problème. Par contre l'héroïne... qui apporte une euphorie, au lieu de " la drogue triste qu'est la méthadone" est à  proscrire. Pas de bonheur en poudre pour les tox, le sirop c'est tellement meilleur pour les dents. J'ai également une théorie selon laquelle les médecins ( ou autres) ne veulent pas voir que l'on peut mener une vie décente en consommant. Eux se plient bien à  metro boulot dodo. Pourquoi on en serait exempts?Nous avons fauté, maintenant nous en payons le prix avec un TSO auquel nous sommes dépendants mais qui ne procure pas de plaisir. On n'arrête pas d'aimer le ou les produits avec de la volonté. C'est un fait.

Si l'on pouvait se faire prescrire de l'héroïne médicale, comme en Anglterre avant 1968, où ils offraient même de la coke avec l'héro! Les risques pour notre santé seraient amoindris et la question de l'honnêteté qui ne serait plus... tout simplement.


"We obey people we don't trust, to buy things we don't need, to impress people we don't like, using money we don't have, for gratifications that don't last, killing animals we don't hate, for pleasures that don't satisfy, dreaming of a life we don't deserve, and praying for an afterlife that doesn't exist : we are a stupid species"   Philip Wollen

Hors ligne

 

PtiDav 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 23 Oct 2012
329 messages
Blogs
@wastedreamor: Tu n'as pas tort, mais comme je le dis aussi plus haut, tous les médecins ne sont pas compréhensifs, il faut donc soit en trouver un avec lequel tu sera vraiment bien, ou alors seulement recuperer ton ordo une fois par mois et gerer toi meme ton traitement. Les protocoles c'est bien, mais faut se dire que les risques de rechutes existent et le nombre de medecins qui le comprennent ne doit pas etre enorme.
Tu as d'ailleurs tres bien dit: La volonté est altérée par la prise de produits et ne permet pas d'arreter comme ca. Ca serait trop facile, et ca voudrait dire que la plupart des toxs sont des gens sans volonté, alors que c'est carrement faux.
Reputation de ce post
 
+1, snoop'

"Le sage cherche la vérité  tandis que l'imbécile l'a déjà  trouvée..." (B.W)

Hors ligne

 

finzzz 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 29 Nov 2014
106 messages
SALUT ! moi je commence mon tso au debut 25 mg la je passe a 40mg je suis a l'ANPAA dans le sud ouest et mon medecin addicto est super cool je lui parle de mes extra sans soucis pour augmeter pas de soucis par contre bin quand je pose des questions j'ai pas forcement des reponses tres precises il ya du dialogue mais ,pas tant que ça .... j'ai meme loupé mon rdv et j'ai pu y aller l'aprem je pense que je suis bien tombé en faisant appelle a cette structure. quand je vois comment certains vous font chier au vu des commentaires j'avous j'aurais grave les nerfs

Dernière modification par finzzz (18 juillet 2015 à  15:58)

Hors ligne

 

Skenman 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 13 Jul 2015
167 messages
Blogs
Pour moi, et on le voit bien dans les commentaires précédents, tout dépend du médecin qu'on a en face.

Il est donc difficile de généraliser sur cette question d'avouer ses extras ou pas.

Idéalement, il faut trouver un bon addicto qui sera capable d'entendre les écarts et faire raisonner le patient pour comprendre pourquoi il y a des extras si extras il y a.

Après, les médecins ou addictos incompétents, bah le moins qu'on puisse dire c'est que ça existe. Perso, en cas de doute, je prends donc toujours l'avis de plusieurs médecins et je combine le tout avec PsychActif et ses nombreux témoignages.

Sub Bass

Hors ligne

 

Snoop' 
Modératrice à  la retraite
Jolly Roger
000
Inscrit le 09 Jul 2012
2280 messages
Blogs
salut a tous,

pour moi, perso, je parle toujours de mes consommations et ecarts (je suis sous tso) a mon addicto, ainsi qu'a ma psy, je ne vois pas quel serait l'utilité de leur cacher ? pour avoir un traitement qui deviendrait inadapté ? non merci......

je prefere jouer la carte de la franchise, puis de toute facon, j'ai passé l'age de craindre une remarque indesirée franchement....!!

en plus, mon addicto est tres ouverte (meme si elle sait negocier en cas d'ecart lol ), donc aucune raison de craindre quoi que ce soit; je prefere dire la verité plutot que me retrouver en chien parce que j'aurai fait un ecart et que mon dosage n'aurait pas été remis au bon niveau, ca c'est sur !

snoop'

Born by accident, Bastard by choice, just...Bad seed...

"Si chaque personne savait ce que les uns disaient sur les autres, il n'y aurait pas deux amis au monde"

Hors ligne

 

ziggy 
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
200
Inscrit le 21 Jul 2008
1920 messages
Blogs
On lit toujours à  droite et à  gauche qu'il faut "tout dire à  son medecin" et que c'est la pierre angulaire de la relation de soins....

Personnellement pas d'accord.

Rien ne nous oblige à  devoir tout dire à  un médecin,  et qu'il soit de Csst ou non, je n'en ai pas connu un seul pour ne pas diaboliser les extras!!!

Dur de faire entendre à  un médecin qu' un extra puisse être un choix assumé voire même que les extras peuvent concourir à  se stabiliser d'autant mieux par le fait que "s autoriser"  fait souvent plus de bien que s'interdire..  rares sont ceux qui l acceptent . .

Moi mon médecin n'est pas au courant et c'est très bien comme ca, ca évite d'autant plus de dramatiser et culpabiliser....

Avis perso !

Life on Mars ..........................................

Hors ligne

 

Caïn 
PsychoHead
210
Inscrit le 04 Oct 2013
1968 messages
Blogs
Question de confiance. Je lui ai dit que j'avais acheté une fois en deux ans du sub à  la sauvette. Sans doute parce que je ne voulais pas qu'il ait de moi une image trop parfaite et du coup m'oriente vers le sevrage.
Et puis sur la distance la relation s'établit, personnellement il me faut du temps avant d'être bien avec quelqu'un.

La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne

 

lilanath 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 15 Apr 2015
117 messages
moi ca fait longtemps que je suis sous metha et mon doc est devenue un ami enfin nous avons des relations amicales il me prescrit plus de metha que ce que je prends pour m'eviter les visites tous les 14 jours , en faite on est arrivé a rester a ce dosage car en 1 mois j'avais divisé ma metha et je prenais plus que la moitié , et donc malgré mes bonnes relations et si dans le passé je lui en parlais de mes extras et bien depuis 1 an voir plus je ne dit rien je me gere seule et ne lui parle de rien ...
Dejà  il serait beaucoup plus mefiant a me proscrire plus de metha car il comprendrait que ca me sert a me requilibrer apres mes sessions et donc il penserait que je me fout de sa tronche depuis belle lurette et aussi ca changerait rien , je l'appelle pas pour lui demander si je peux m'en faire une ce week end donc pourquoi lui dirai-je ? ca ferait que nourrir ma culpabilité ce que je prefere eviter

Hors ligne

 

Snoop' 
Modératrice à  la retraite
Jolly Roger
000
Inscrit le 09 Jul 2012
2280 messages
Blogs
moi perso je pense qu'une relation de confiance doit etre la clé de la reussite, si tu ne sens pas trop ton addicto, evites de lui en parler, si c'est un de ces addicto de la vieille generation qui ne jure que par l'abstinence totale......

par contre si de as un bon feeling avec ton addicto, et qu'il ne te culpabilises pas a chaque ecart, je pense qu'il serait mieux que tu joue franc jeu (ne serait ce pour ne pas se retrouver avec un dosage tso qui devrait etre augmenté meme a court terme.......)

amicalement,

snoop'

Born by accident, Bastard by choice, just...Bad seed...

"Si chaque personne savait ce que les uns disaient sur les autres, il n'y aurait pas deux amis au monde"

Hors ligne

 

Ricoson 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 28 Jun 2012
1819 messages
Blogs
Perso smile

L idéal serait de pouvoir le faire, mais effectivement, cà  dépends des Doc.

Pour l entretien ou la maintenance, on peut encore s'en passer.
En revanche, JE crois que si l objectif est le sevrage, il ME paraît essentiel de jouer carte sur table, ce que j'ai fait sur là  fin.

Rico.

Soyons réalistes, exigeons l'impossible !!

La majorité des imbéciles reste invincible et satisfaite en toute circonstance. La terreur provoquée par leur tyrannie se dissipe simplement par leur divertissement et leur inconséquence.

Hors ligne

 

lilanath 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 15 Apr 2015
117 messages
je suis desolé mais celui qui m'a mis un carton jaune n'est pas au courant la metha en gelule est ts les 28 jours mais en sirop elle est resté a 14 jours eh oui !

Hors ligne

 

bighorsse 
Adhérent PsychoACTIF
000
Inscrit le 19 Mar 2007
8506 messages
Blogs
Ne dit on pas que l honnêteté ne paie pas ?
Cela semble vrai ds pas mal de cas relatés ici ..le chantage au traitement devrait être totalement proscrit ..or ils s en servent  plus ou moins selon le lieu, la formation, et la personnalité du médecin ..
Cela complique au lieu d asseoir une bonne relation thérapeutique , ce qui est indispensable pour progresser ...

l angoisse est le vertige de la liberté

Hors ligne

 

y091792k 
en Fauteuil , RETRAITÉ jusqu'à la Fin .
France
000
Inscrit le 20 Aug 2008
681 messages
Pour l histoire du sirop qui est resté à  14 j c est il me semble le fait que lorsque tu commences une Tso de Metha , tu démarres avec du sirop et pas avec des gélules qui elles , peuvent être prises à  partir d'1 année SI t as été Sage !smiley-gen013

la mort ne viendra pas me prendre de mon vivant....
Fumier ....JE suis Toujours Vivant ....!    PAPILLON  .

Hors ligne

 

stella 
Psycho junior
000
Inscrit le 25 Sep 2007
363 messages
Blogs
Mon addicto à  été super cool avec moi (je dirai même peut être trop cool pour d'autres patients qui gèrent moins bien que moi) il m'a passé aux gélules de metha au bout de 3 mois et du coup prescription tous les 28 j. Il m'a jamais fait passer de tests urinaire/sanguin pour vérifier que je ne prenais plus d'hero.
Il m'a fait totalement confiance et ça c'est super cool.

Donc maintenant je suis suivie par mon doc généraliste et lui aussi me fait totalement confiance, par contre je ne lui dis pas tout tout. C'est à  dire qu'il sait que j'ai des extra mais je lui dis pas quel jour, combien etc...

Dernière modification par stella (26 août 2015 à  20:12)

Hors ligne

 

duannes 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 30 Aug 2015
34 messages
Blogs
salut j"ai souvent mesuser ,j'en parle a mon addicto mais generalement il ne sont pas trezs contents du au chauvauchement d'ordo!!!!explication a la pharma aussi !!!!

prenez soin de vous
born to loose,live to win

lemmy kilmister

Hors ligne

 

ziggy 
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
200
Inscrit le 21 Jul 2008
1920 messages
Blogs

y091792k a écrit

Pour l histoire du sirop qui est resté à  14 j c est il me semble le fait que lorsque tu commences une Tso de Metha , tu démarres avec du sirop et pas avec des gélules qui elles , peuvent être prises à  partir d'1 année SI t as été Sage !smiley-gen013

bighorsse a écrit

Ne dit on pas que l honnêteté ne paie pas ?
Cela semble vrai ds pas mal de cas relatés ici ..le chantage au traitement devrait être totalement proscrit ..or ils s en servent  plus ou moins selon le lieu, la formation, et la personnalité du médecin ..
Cela complique au lieu d asseoir une bonne relation thérapeutique , ce qui est indispensable pour progresser ...

Exactement. Moi c"est clair, j'ai fait une fois la connerie de dire que j'avais fait un extra et le gars m'a obligé à revenir 3 fois par semaine au centre alors que je bosse, il m'a rendu fou le gars. j'ai changé de centre mais je retrouve ce schéma la plus ou moins partout. la je suis dans un centre dans le sud et la bas, ils font pisser tout le monde sans exception à chaque délivrance (a la semaine) autant dire qu'avec un tel régime , je regrette le sub et le médecin généraliste...

Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)

Life on Mars ..........................................

Hors ligne

 

anonyme12 
Banni
France
000
Inscrit le 08 Jun 2017
54 messages
Bonjour,

Moi ça ne concerne pas un TSO mais un traitement psychiatrique général. J'ai toujours dit à mes psychiatres que je faisais beaucoup d'extra.
Multiplication des doses prescrites, comme par exemple multiplier ma dose de benzo par 5/10. Ainsi que toutes les drogues que je consommais.
J'ai jamais reçu de menace par rapport au traitement, juste des explications par rapport aux risques.
Désolé je suis peut être hors-sujet...

Dernière modification par anonyme12 (27 août 2018 à  13:15)


Choisie la vie et souvient toi "Respice post te! Hominem te esse memento! Mémento Mori."
coke-sniff    coke-sniff    coke-sniff

Hors ligne

 

TheG68 
Swiss Xpert
France
000
Inscrit le 20 May 2017
241 messages
Blogs
Alors dans mon cas je passe une fois par semaine a mon csapa pour chercher ma metha et pour le reste des medocs (benzo et neuro) ils me font une ordo pour le mois a chaque fois.

Le fait de passer 1x par semaine au csapa permet un bon suivi, je leur annonce chacune de mes consos et ils ne m'ont jamais fais aucune menace, au contraire ils sont compréhensif et essaye de m'aider...

PS: et cela fait 8 ans que sa dure !

Dernière modification par TheG68 (27 août 2018 à  14:28)

Hors ligne

 

kameo 
Mi humaine mi animale
000
Inscrit le 16 Mar 2012
345 messages
Blogs
Lut!

Pour ma part je parle de mes extras (peu nombreux maintenant et plutôt légaux wink ) à mon addicto du csapa, c'est souvent des extras de benzos ou tercian qu'il me prescrit donc bon... mais qd je prenais came ou cocaïne ou autre prod illégal je lui disais aussi, ça me paraît important pour que sa prescription soit au plus juste... Et comme j'ai assez peur des interactions possibles je lui en parlais à tous les coups...

Sinon pour ce qui est de mon médecin traitant lui sait uniquement mes prescriptions du csapa, et encore ça fais assez longtemps que je ne l'ai pas vu du coup il ne sait pas que j'ai repris la méthadone et d'autres trucs, mais si j y retourne il ne saura que ça, pas le reste ni les extras, j'ai toujours eu très peur qu'on m'enlève mes enfants et j'ai une confiance totale dans mon csapa.
Ah si, mon médecin traitant savait tout de même pour les joints, mais je minimisais à tous les coups ma conso...

Kameo

Hors ligne

 

SafeManTrip 
La dépersonnalisation peu vous faire avancer
France
000
Inscrit le 21 Sep 2017
310 messages
Blogs
Oui moi je dis tout mes à coté de mon TSO

actuellement tout le monde dans ses entourages et meme mes proches savent que je prend les molécules suivante en dehors d"opiacié bien sur (hormis Kratom de temps en temps)

-Subutex 2MG sniff le matin
-mitrazapine 15mg matin  et 15mg soir
-xanax 4mg
-3-FPM sniff mais plus gélulle dorénavent
-Mephedrone comme il dis mais plutot sa petit soeur la 3-mmc
-5F-ADB en test... assez light
- Alcool casu...
-Salvia
-Résine cannabis
-Cigarette : celle la je l'arrette demain

Résultat : clear white il faut tout dire a son doc. sinon comment peut il vous soigner ... hmm

- Ce n'est pas la serpe qui fait le druide (en musique)
- Celui qui tire les ficelles n'as pas intérêt de prêter sa croix de bois   
... -SafeManTrip

Hors ligne

 

Anonyme6408
Invité
Salut,

Pour ma part je ne dis rien de mes occasionnelles surconsommations de subutex, à moins d'être vraiment obligé de faire un chevauchement.

Déjà j'aime moyennement être dans la situation du gosse qui a fait une connerie, mais avec l'ancien toubib de CSAPA ça passait encore, un chevauchement ou une délivrance au centre pour rattraper la boulette et on repartait pour des ordos de 28j.

Mais avec la nouvelle doc c'est horrible : comme Ziggy elle m'a fait revenir chaque semaine perdre je-ne-sais-combien-d'heures en attente et rdv longs, moralisateurs et chiants. Et la connaissant si elle apprenait que je sniffe ma bupré elle aurait tôt fait de me mettre sous suboxone, voire méthadone.

Bref, les "extras" je les garde pour moi, à moins d'avoir un doc super compréhensif c'est vraiment un nid à emmerdes que de tout dévoiler.
 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Fanzine N°4 : nous voulons connaitre le taux de pureté de nos drogues
    Il y a 6jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Enquête sur la cannabis comme aide au sevrage/baisse/controle des...
    Il y a 4jCommentaire de youyou09 (9 réponses)
     Appel à témoignage 
    Avec Safe testez le nouveau spray nasal (MAD)
    Il y a 7jCommentaire de Caïn (38 réponses)
     Appel à témoignage 
    Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    Il y a 2jCommentaire de La Tite Zaza (33 réponses)
     Forum UP ! 
    Problème lié au sniff - Perforation nasale
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Expériences - 1ère fois avec la kéta (sniff) - Gros délire!
    Il y a 19hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Stockage & conservation - Je compte prendre une plaque ou 100 g de weed question de conserva...
    Il y a moins d'1mnCommentaire de cact88 dans [Cannabis...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Psychoactif Facts
    Il y a 1mnNouvelle discussion de Sophia09le dans [Conseils généraux de...]
     Forum 
    Points d'injection - Injection chambre implantable coeur (xanax/sub)
    Il y a 8mn
    2
    Commentaire de Stylez dans [Injection et réductio...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Je vais finir par mourir
    Il y a 41mnCommentaire de Heos dans [Alcool...]
    (10 réponses)
     Forum 
    Pour une première fois : avec ou sans tabac ??
    Il y a 42mnCommentaire de Yotna dans [Cannabis...]
    (11 réponses)
     Forum 
    Bad trip - Bad Trip Report - Le dernier trip avant le Covid.
    Il y a 48mnNouvelle discussion de Heos dans [LSD 25...]
     Forum 
    Comparaison entre les RC dissociatifs - vos avis
    Il y a 1h
    11
    Commentaire de Rick dans [RC dissociatifs...]
    (26 réponses)
     Forum 
    Ingerer Dmt + IMAO
    Il y a 1hCommentaire de Rick dans [DMT, changa et ayahua...]
    (4 réponses)
     Blog 
    La chienne et le puma
    Il y a 12hCommentaire de joel92 dans le blog de zizitaupe_meilleure_bande
    (1 commentaires)
     Blog 
    2FDCK 100mg oral
    Il y a 19hNouveau blog de Wolfyy dans [Trip Report]
     Blog 
    Fanzine N°4 : nous voulons connaitre le taux de pureté de nos drogues
    Il y a 1j
    2
    Commentaire de Meumeuh dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
    (4 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Consommez-vous le MDMA/Ecstasy à moindre risque ?
    Dernier quizzZ à 07:10
     PsychoWIKI 
    Les outils pour le sniff a moindre risque
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Magi, Alberto Balsalm, Batlor, Ymae nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Premier trip sous truffes
    par Xaxaxahehehe, le 07 Sep 2021
    Coucou Je vais vous raconter mon trip aux truffes hallucinogènes plutôt étonnant que j’ai vécu récemment. Pour information je suis un homme de 20 ans, 1,74m, 60kg, débutant dans la drogue dite dure. C’était ma première expérience avec la psilocybine. J’ai acheté il y a un mois en...[Lire la suite]
     Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    par L'Apoticaire, le 15 Jul 2021
    Les stéribox sont pour moi (et beaucoup d'autres usagers qui sont passés à du matos plus adapté à l'IV de drogues que les stéri) carrément obsolète, certes c'est évidemment infiniement mieux que d'utiliser une cuillère à soupe sale avec de l'eau du robinet, de filtrer sa solution avec un...[Lire la suite]
     1 ère expérience 1cp-LSD
    par Cartooner, le 12 Jul 2021
    1 ère fois au 1cp lsd : 220 mcg en 2 drop Je suis chez ma copine il est 16h, je m’envoie 110mcg et elle 75 Les effets commencent à se faire ressentir rapidement pour moi, nous sommes en intérieur pour le moment. Soudainement une envie folle de manger du chocolat kinder x) J’en mange, je ne s...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Factuel et synthétique. Stylez dans [forum] Injection chambre implantable coeur (xanax/sub)
    (Il y a 30mn)
    quelle horreur /rick dans [forum] Acidurie 4 hydroxy-butyrique
    (Il y a 2h)
    Excellent ! De mon côté, j'ai arrêté la guerre... heuuu la drogue XD / SC dans [forum] Neurchi de Psychoactif
    (Il y a 8h)
    Je savais pas ! Bi1 vu ! GuyG dans [forum] Acidurie 4 hydroxy-butyrique
    (Il y a 9h)
    J'approuve pleinement (Prescripteur) dans [forum] Injection chambre implantable coeur (xanax/sub)
    (Il y a 13h)

    Pied de page des forums