Quelles alternatives aux cure / post-cure ? (+ topo du bonhomme...) / PsychoACTIF

Quelles alternatives aux cure / post-cure ? (+ topo du bonhomme...)

Publié par ,
6883 vues, 3 réponses
sijavais 
PwaSaR
Jolly Roger
000
Lieu: Entre Route & Montagne
Date d'inscription: 29 Jul 2014
Messages: 122
Bonsoir les psykoz' !

Ça faisait un moment que je n'étais pas dans le besoin de créer un sujet, ne faisant que répondre par-ci par là  et surtout survoller les discussions sans avoir réellement a apporter...

J'ai eu une grosse période de "mieux" mental depuis l'année dernière à  la même époque (histoire amoureuse) sans pour autant réussir mon but qu'étais d'arrêter les produits, enfin j'ai stoppé le Skenan, même en réessayant je n'aime plus du tout, ça me fou mal et c'est tout, en revanche Came, Coke , Benzo en IV et à  peu près tout ce qui passe (de moins en moins d'amphet tout de même) en prise nasale/buccale. Histoire de love love terminé (un peu plus malsain que la normale je dirais thinking ) j'ai replongé de plus belle (car malgré mes multiple prises, celle-ci étaient plus espacés, environs 1 fois à  2 dans le mois) bref, voilà  pour le topo.

Voyant mon état empirer (phisique et mental/morale) pas mal de proches (famille / amis / moins amis...) sont venu me faire une simili-morale, avec menace de m'envoyer au bled pour me sevrer de force (youpiiii... et ils sont largement assez con pour le faire ...).
Il est vrai que je me rend compte de ma tronche, mon poids, ma vie, mon compte et de mes consommations (reprise anarchique depuis 1 gros mois) . Voyant que malgré la reprise d'activités physique pour m'occuper et l'arrivé a grand pas de mon permis (j'ai une analyse cannabis a faire, mais j'me met tellement mal que, je fume tous le temps (et c'est ce que j'ai le plus de mal j'ai l'impression...sérieux...)  et ce ne serais pas une solution d'avoir un volant entre les mains si je ne me reprend pas. Donc j'ai parlé de l'idée de faire une cure à  ma dernière consultation au Centre ou je suis suivi, et il on été assez séduis par l'idée (cela m'avait déjà  été proposé antérieurement pour le skenan) sois-disant car j'en reparlais de ma propre initiative, combiné à  certaines motivations qui leurs on plu, notamment le fait que je souhaiterais faire un arrêt intégrale des produits.
En effet j'ai vraiment l'impression que la méthadone (j'en suis a 60mg gélule, commencé a 110 l'année dernière...sans que cela n'ai d'incidence réel sur mes consommations et envie de consommer...) est une béquille bien utile pour pouvoir vivre correctement, mais aussi pour me défoncer sans le soucis d'être mal ensuite (mea culpa j'en suis pas fier...vous aussi ? j'vous comprend les copains !) . Desfois je me demande même si je ne passerais pas au sub pour pouvoir me le shooter... sad De plus en plus d'idée du genre, combiné a des idée de plus en plus noires même quand "sa va" comme une sorte de grosse démotivation à  la vie (oui oui on est d'accord, c'est du classique je ne suis pas dans ma top période, mais sérieux, y'a un truc en ce moment, j'suis pas tranquille "seul")
Les Benzos, j'ai telement bu les paroles de je ne sais plus qui à  l'époque sur le forum que j'essai de m'imposer de grosse pause pour éviter de me foutre trop mal (un peu plus difficile a respecter les pause dernièrement...). J'ai été récupéré 4/5fois dans la rue complètement délirant après m'être envoyé ces merdes (ahah l'autopocrite ^^) heureusement par des collègues qui m'on pris avec des pincettes pour essayer de me débloquer et me faire redescendre chez eux ... Merci à  eux, car je n'aurais pas aimé terminer a l'hôpital psy ... Il m'arrive de plus en plus souvent d'avoir des accès de colère assez incontrôlable, et , j'ai l'impression d'avoir des hallucinations, des présentement de possession... mais... un peu difficile d'en parler aux gens de mon entourage, j'ai essayé et bon ... pas concluant. Le personnel du centre ou j'ai mon suivi eux, sont déjà  un peu plus "inquiet" tout du moins on entendu mes craintes (car j'espère très fortement que c'est juste une passade ou je trip et comprend tout de travers... j'aimerais pas devenir taré ...)

Je pourrais continuer un petit moment avec de petite aparté entre parenthèse pour décrire tout ce qui se passe... Mais j'essaie de donner le plus de renseignements possible car j'ai une assez grand estime de vos analyse à  "tous" ! Revenons en à  nos moutons drapeau-blanc

Très intéressé pour me couper un moment de ma vie actuelle, cependant, je ne pourrais pas déménager loin, ou changer radicalement de vie avant un certains temps, j'ai une stabilité financière qui ne tiens qu'a quelques fils ...et le truc du permis par dessus ça n'aide pas donc je cherche à  rester dans mes "jobs" et dans mon appartement, qui me sert de studio de musique (en semi-pro voir amateur +++ mais j'aurais enormement de mal à  trouver un nouveau lieu adéquat, sans voisins et disposé de la sorte).

Première question : Est-ce à  tort que je pense vouloir tout arrêter ? est-ce utopique ?
J'ai le sentiment d'avoir été si bas ces derniers temps, que je m'en suis dégouté définitivement de moi même en cet état, je veux reprendre le dessus et ne plus flancher à  chaque coup dure, developper des outils/moyens pour mieux me gérer, au lieux de gérer cela avec des produits. Je me sens (et suis) hyper speed, on me le fait toujours remarqué, d'un côté j'aime être actifs et surtout réactif, mais j'ai aussi ce soucis du cerveau qui turbine tellement qu'il comprend la moitié du temp des choses de traviole et m'empêche de dormir l'autre moitié et me fait partiellement déprimer (surement accentué par la fatigue qui s'accumule au bout de quelques jours). J'aimerais vraiment ne plus dépendre d'un produit pour me sentir mieux, mais suis bien conscient que pour certain d'entre nous, c'est une béquille nécessaire ... est-ce égoïste de vouloir essayer "pour voir" en pensant avoir sa chance ... vous savez, essayer de n'avoir aucune tentation pour m'habituer a faire sans, en espérant ne pas replonger une fois rentré... J'ai foi en le fait qu'après avoir enclenché le pas du "sans prod" je pourrais maintenir le cap . Encore une fois, est-ce utopique dans mon cas ?

Deuxième question : Y'a t'il d'autre alternative ? Votre avis m'intéresse ...
Ce qui m'inquiète en vu de la longueur de cure/post-cure, c'est que je risque de bouffer une sacré partie de ma saison d'hiver (qui me rapporte le gros du budget de l'année...) .
Et en même temps je me dis que la santé c'est plus important ... mais si je me retrouve sans thune à  la sortie de la cure, risque de déprimer donc de rechute ? non ?
Donc en pesant le pour et le contre (et c'est ce qui m'a poussé à  lancer ce sujet) j'aurais aimé trouvé quelque chose pour faire une scission dans mes habitudes de consomations / vie, mais qui ne me bouffe pas le gros de la saison, en gros j'aurais 3 mois devant moi ... dans l'idéal 2 ... mais je ne suis pas fermé au coup de poker de tout miser sur la cure "salvatrice" ou pas mais de suivre un programme complet et bien....
J'ai vraiment beaucoup de mal a trouver des infos, mon internet déconne et je dois retourner au centre pour mon suivi demain, mais il ne m'on pas vraiment parlé d'autre choix que de trouver un centre qui me plaise ... pour faire une "Cure + Post Cure" Go 4 mois (environs) ...
J'ai lu quelques phrase sur des familles d'accueil ou des appartements médicalisé, mais sans avoir plus cherché je préférerais carrément être en permanence a proximité de professionnels ...
Ou alors tenter une post-cure en gardant mon traitement méthadone... me couper de la shooteuse.
C'est vrai que déjà  si je stop shooteuse / hero / coke / benzo / shit ...et me sens sur de moi, je pourrais être tenté de garder la méthadone .... mais celle-ci n'a vraiment pas d'effet à  par le "non manque" ...je dors toujours aussi mal par exemple, et vrille toujours autant pour rien ... (vous n'imaginez pas comme j'essaie de me raisonner a chaque fois pourtant...tant je culpabilise de cet état...)

Voilà , merci d'avoir lu, merci d'avance pour les réponses, j'espère arriver a me connecter pour continuer a converser ! J'ai d'abord essayé de trouver un sujet ou ajouter mon post, mais je pense que j'aurais surtout pourri les question initiales .

Je ne sais pas quoi ajouter ... Je le fais pour moi et pour arrêter d'inquiéter ceux qui m'apprécient  (à  contrario avec mes baisse antérieur de drogue/ reprise en main, toujours entamés uniquement "pour" une relations, un projet...) merci-1

SijaV' ...ai 1 marteau, j'me fracasserai le crâne....

La bize !
& merci pour tout le reste en dehors de ce post les anim' admin' etc...! Big up !

Edit: j'ai oublié si cela peu aider, j'ai lâché l'affaire avec le centre Apte, mais eu d'assez bon contact avec le château des longue Aygues et surtout avec le centre Gilbert Raby ...mais les délais de cure/post-cure sont assez long ... et je ne pense pas maléable .

Dernière modification par sijavais (24 septembre 2015 à  21:58)


Le talent c'est pour les feignants ! (confession alternative d'un never-been)

Hors ligne


Jean C. 
Psycho junior
000
Date d'inscription: 04 Sep 2015
Messages: 209
Blogs
Salut Sijavais,

Tout d'abord, j'espère que tu te sentiras bientôt mieux (tu m'as l'air d'être un bon gars et en plus, t'aime la basse! punk-headbang )

Je vais essayer de répondre au mieux à  tes questions (mais cela ne sera que mon avis...)

"Première question : Est-ce à  tort que je pense vouloir tout arrêter ? est-ce utopique ?"

Tout dépend de ce que tu recherches. A mon avis, le problème ce ne sont pas les drogues, mais la dépendance et on peut très bien se sortir d'une dépendance en continuant à  consommer certaines drogues, celles qu'on arrivera sans problème à  consommer de manière récréative.

Est-ce-que c'est utopique? Je ne pense pas, mais vas-y molo: une personne qui m'est très chère a essayé d'arrêter sa métha d'un coup: terrible, et elle a fini par recrocher à  l'héro. Après, elle a été à  son rythme, en cherchant avant tout à  se stabiliser et ça a marché. Donc, mon premier conseil serait de ne pas vouloir baisser trop vite ta métha, d'y aller progressivement... (Arrêter sa métha d'un coup, à  mon avis, c'est vraiment pas un truc à  faire...

Deuxième question : Y'a t'il d'autre alternative ?

Je ne sais pas quelle est la situation en France, mais en Suisse, il y a de plus en plus de possibilités d'avoir accès à  des thérapies ambulatoires et les centres résidentiels ont d'ailleurs tendance à  se vider et à  avoir de la peine à  tourner...

Certaines personnes ont besoin de se couper un moment du monde pour reprendre leurs esprits et aussi parce qu'elles se sentent trop fragiles pour résister si elles se trouvaient confrontées au produit. Pour elles, je pense qu'un traitement résidentiel peut être une bonne solution. Mais je pense aussi qu'être surprotégé trop longtemps, c'est parfois contre-productif et que c'est justement quand on est en thérapie qu'on devrait apprendre progressivement à  dire non au produit quand on y est confronté...

D'autre part, le contexte résidentiel ne convient pas à  tout le monde. Pour la personne qui m'est très chère, dont je parlais avant, le résidentiel ça a été une catastrophe, mais en ambulatoire, en alllant à  son rythme, ça a super bien marché...

Donc, oui, il y a d'autres alternatives, et chacun est différent, donc ce qui convient à  certains conviendra moins bien à  d'autres...

Voilà , je ne sais pas si cela t'aidera. J'espère un petit peu...

Je te souhaite une très bonne journée!

A+!
Reputation de ce post
 
Envisager un suivi très régulier chez un addictologue comportementaliste

Ni criminel, ni hors la loi, ni malade. Je suis un usager de drogues bien portant, sans soucis hormis le fait de ne pas avoir de travail. Je ne recherche pas de soutien, mais un échange avec des personnes desquelles je me sens proche. Peace, Love and Anarchy wink

Hors ligne


sijavais 
PwaSaR
Jolly Roger
000
Lieu: Entre Route & Montagne
Date d'inscription: 29 Jul 2014
Messages: 122
Désolé du retard de réponse, les benzos ça fait vraiment de sacré trou dans la mémoire ... (plus d'autre choses, j'viens à  peine de me souvenir que je n'avait pas répondu à  ce post...alors que je me souviens d'avoir lu ta réponse surpris)


Alors déja merci de ta réponse ! (tu es bassiste aussi ? ^^)

Je ne me sens pas vraiment mieux, d'autant plus que les soucis s'accumulent et que la "famille" a commencé a vouloir m'envoyer la gendarmerie avant d'allumer leur cerveau et de se dire "ooooh mais t'aurais pas un problème?" (comme chaque année à  l'automne j'commence à  croire, enfin là  c'est gendarme, avant c'était tentative d'envoie en HP "forcé" expulsion des domiciles et affichage auprès de tous ceux pas au courant de mes soucis ...etc ...) donc les gendarmes on juste compris que y'avais "baleine sous cailloux" et j'éspère qu'ils on juste pensés qu'on étaient de grand timbrés .... neutral et que ça n'ira pas plus loin que le problème familiale ...
En gros ils on appelé en leur disant "le jeune est violent et incontrôlable au secour" mais la vérité c'était "mon fils se shoot, alors avec ses oncle et tante on va l'enfoncer encore plus " . Je ne pourrais dire pourquoi, ils savent que je suis suivi au CSAPA certain savent pour la cure, et SURTOUT, y'en a pas mal qui on eu des soucis de shooteuse... notamment ceux qui ont appelés les gengens...merci !
En revanche, une fois les girophares approchant, ils se sont vite ravisé "alors tu dis ça ça ça et ça on parle pas de drogue on va dire nianiania...". C'est assez flou ce qui s'est passé à  ce moment, faut dire j'en tenais une couche, je n'ai été violent qu'après m'en être pris une. Je l'ai rendue quoi...sauf que malgré ma taille crevette -- je sais taper fort...(je me suis retenue je suis vraiment pas pro violence et ne voulais pas que ça en arrive là  !!!) alors le "beau père" agent de sécu et rugbymen ça la surpris... #connard...
... Enfin bon, à  dormir debout l'histoire et au moins, je suis sur d'être grillé comme UD's injecteur auprès des forces de "l'odre"   épisode semi-clos on va dire qui se termine pas trop mal...
Désolé si cela parait incomplet mais comme je le disais j'en tenais une bonne, et là  n'est pas le sujet principale, mais ça fait du bien de le coucher par écrit.

Bon après plusieurs Rdv au CSAPA, ils m'on "gentiment" (limite supplié) de ne pas arrêter la méthadone, il est vrai que même avec ce ras-le-bol des produits en ce moments... Aller trop vite ne serait probablement pas bénéfique à  la réussite de ce "STOP". Et ton commentaire m'a permis de plus vite aller dans leur sens ...
De plus j'aurais surement plus moyen d'analyser avec l'équipe du centre, les problème sous jacent (ou moins) qui m'amènent à  consommer, j'aimerais vraiment sortir plus fort et je ne sais pas comment le dire, mais par exemple, préférer me bloquer sur mes logiciels de musique et instruments, que de me dire "aller un shoot et je m'y met" car en plus souvent le shoot me démotive et me rend contre-productif....depuis l'episode plus poussé sur les benzo j'vous laisse imaginer le punch de la musique trompette ZZZZZzzzzZZZzzz...bleu-trompette

Une ex-copine et des "amis" (et d'autres moins "amis") m'ont proposés de venir chez eux me mettre au vert ...
Je ne sais vraiment pas, je pense que j'aurais meilleur temp d'aller à  la cure pour, comme tu le disais, marquer une rupture avec le milieu/produits, et surtout avoir une vrai équipe médicale (psychiatre en prio), le centre retenu est celui de "Saint Galmier" j'en ai eu de très bon retours, mais j'aurais aimé quelques avis contraire, je sais pas si vous le voyez comme moi, mais trop clinquant et tout parfait je trouve ça étrange (ou alors je paranoï et c'est ce centre est juste bien ^^) . J'ai besoin de reprendre une hygiène de vie correcte (Alimentaire, hygiène santé, sommeil ..) et je ne sais pas comment réagirais mes accueillant "amis" à  de possibles crises de nerfs... Surtout sans médication/suivi adapté. Car au vert et loin de tout, veut aussi dire, loin de professionnels pouvant m'aider . (?) Donc si c'est pour qu'au bout d'une semaine ils abandonnent ...vous voyez le topos mes amis !
Non sérieusement, après discussion avec le personnel du centre sur mes craintes/attentes, je pars plutôt serrein ... Je n'ai pas de date d'entré, le dossier est partie, et j'aurais une réponse sous 10/15j ... Donc ce sera  5 semaine de cure à  ce centre, après 1 semaine de sevrage en hôpital .

Ce que tu as exposé comme "thérapie ambulatoire" c'est un peu ce que je demandais, si cela existait, mais comme dit plus haut, j'ai bien envie de tenter cette rupture complète ... En leur expliquant bien que j'aurais du mal à  déménager et donc réellement changer de milieu ... j'espère ...que ça le fera ... j'espère surtout avoir la capacité une fois sorti de tout ça de pouvoir regarder en arrière et voir ce que je pourrais gâcher a replonger... drapeau-blanc (Mais je reste "conscient" que ça peu foirer...)

Big Up à  todos les psycoactifos !!!
Je ne le répéterais jamais assez, mais, souvent ce forum est le dernier endroit ou je me sent encore capable de faire quelque chose pour aller mieux, face à  tout cet entourage dans leur vie toute rose qui sait toujours tout mieux que moi/ les autres sur tous les sujets, ici j'aime avoir tort car je comprend pourquoi et mentalement j'avance... un peu.. mais j'avance ...

La bize a todos ! et une petite bize spéciale à  Jean Croisier (et à  Jeef, Parti chez les chleuh changer d'air, mais toujours très présent et dispo pour m'aider / m'écouter  ! j'vous envoie tout plein de bonne vibe par tous les moyens ^^) !   Merci les copains !  ;-)
Reputation de ce post
 
Bravo pour cette réflexion: c'est à  toi de trouver la solution qui te convient.

Le talent c'est pour les feignants ! (confession alternative d'un never-been)

Hors ligne


Jean C. 
Psycho junior
000
Date d'inscription: 04 Sep 2015
Messages: 209
Blogs
Salut Sijavais.

Merci pour ce retour. Je suis content si mon commentaire a pu t'aider à  faire ton choix.

Je vois que tu as bien réfléchi à  ce qui te conviendrait en ce moment.

En ce qui concerne le centre de thérapie dont tu parles, je ne le connais pas. Mais il faut être conscient que ces centres doivent montrer des résultats positifs pour pouvoir poursuivre leur activité. En ce qui concerne les aspects moins positifs, seules les personnes y ayant été pourront t'en donner une idée. Mais aucune thérapie n'est parfaite. Si tu te rends compte au bout d'un moment que cela ne te convient plus, tu pourras toujours changer pour autre chose. Ils risquent de considérer cela comme un échec, mais si c'est le cas, je te conseille de ne pas en tenir compte et d'être acteur de ton parcours. Tu es la personne la mieux placée pour savoir ce qui est bien pour toi. Mais si ce centre te paraît bien, c'est effectivement une bonne idée de tenter l'expérience. Si pour le moment, tu sens que tu as besoin d'être un peu éloigné des tentations, etc. C'est peut être une bonne solution. Le revers de la médaille, c'est que tu es aussi isolé du reste de la société. Tu vis dans une sorte de bulle quand tu es dans un de ces centres (je parle de ma propre expérience). Donc, quand on en sort, on a souvent tendance à  être un peu isolé et à  avoir de la peine à  se réinsérer. C'est le revers de la médaille. Il faut simplement en être conscient... Mais si tu penses que ça te serait utile de t'isoler un moment pour réfléchir à  ta dépendance, fais-le. Si tu ne le fais pas dans un cadre pénal, tu es libre et tu pourras facilement changer pour une thérapie ambulatoire si, au bout d'un moment, tu souhaites être moins isolé du reste de la société.

Pour répondre à  ta question, je fais un peu de son, mais ça fait peu de temps que j'ai suffisamment de matos pour pouvoir faire quelque chose (carte son, enceintes de studio, controllers). J'aimerais bien compléter ça par un synthé analogique, mais j'ai vraiment peu de tunes et je suis père de famille... Donc, je débute depuis quelques années wink Mais depuis quelques temps, j'ai un colloc qui est ingénieur du son et qui fait de la tribe. Il m'apprend plein de trucs.

Je te souhaite bonne chance et te félicite pour ton choix: les drogues, ça peut être cool, mais la dépendance c'est chiant... wink

Dernière modification par Jean Croisier (13 octobre 2015 à  19:06)


Ni criminel, ni hors la loi, ni malade. Je suis un usager de drogues bien portant, sans soucis hormis le fait de ne pas avoir de travail. Je ne recherche pas de soutien, mais un échange avec des personnes desquelles je me sens proche. Peace, Love and Anarchy wink

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Post cure & CT - Annuaire des centres de cure et post cure
par accroc, dernier post 11 février 2018 à  03:16 par Lynnaa
  20
[ Forum ] Post cure & CT - Post cure
par blue pearl2, dernier post 28 juin 2015 à  09:43 par blue pearl2
  0
[ Forum ] Post cure & CT - Post-cure ?
par ketamineuse, dernier post 02 novembre 2007 à  18:07 par ketamineuse
  65
  [ PsychoWIKI ] PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    La violence symbolique chez les usagers de drogues
    30 mai 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Quels sont les meilleurs témoignages sur Psychoactif ?
    25 mai 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Vos markets du DW favoris en ce mois de juin 2019 ?
    Il y a 2hCommentaire de lobo1512 (89 réponses)
     Appel à témoignage 
    Consommez vous de la cocaïne au travail ?
    Il y a 3jCommentaire de joel92 (25 réponses)
     Forum UP ! 
    Mexique : expérientations spirituelles ?
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Recherche de codéine
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Un tox en devenir dans [Codéine et dihydrocod...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Première fois - Premiere fois MD sans descente...
    Il y a 7mnCommentaire de ZVMV dans [MDMA/Ecstasy...]
    (6 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Reduction et jambe sans repos
    Il y a 21mnNouvelle discussion de killeuse2luxe dans [Méthadone...]
     Forum 
    Actualité - Appel à témoin pour une émission de radio militante basée sur la t...
    Il y a 22mnCommentaire de Ocram dans [Au coin du comptoir.....]
    (1 réponse)
     Forum 
    Addiction - Tumultueux ménage à trois avec héroïne
    Il y a 34mnCommentaire de LuneXx dans [Familles, amoureux(eu...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Addiction - Enceinte et dépendante au tramadol
    Il y a 43mn
    1
    Commentaire de Shaolin dans [Paroles de femmes...]
    (10 réponses)
     Forum 
    Alerte - Maux de tête extre
    Il y a 1hCommentaire de Ocram dans [Research Chemicals (R...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Dosage - Problème préparation speed
    Il y a 1hCommentaire de Haupayy dans [Speed-Amphétamines...]
    (1 réponse)
     Blog 
    La violence symbolique chez les usagers de drogues
    Il y a moins d'1mn
    11
    Commentaire de Stelli dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
    (7 commentaires)
     Blog 
    Une journée sans trop regrets.
    Il y a 1hNouveau blog de Bootspoppers dans [Tranche de vie]
     Blog 
    Arrêter l'IV
    Il y a 2hCommentaire de Bootspoppers dans le blog de Thelma
    (1 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Evaluer la gravité de votre addiction
    Dernier quizzZ à 01:47
     PsychoWIKI 
    Le HPPD (Hallucinogen Persisting Perception Disorders)
     Topic epinglé 
    Mon "tout savoir sur l'Amanite Tue-Mouche"
     Nouveaux membres 
    starsuckers, nolor, Madmax, ZVMV, Aletheia03, De noche, lobo1512, Lunik 9 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Sevrage Subutex 6 mois après
    par De noche, le 16 Jun 2019
    Bonjour! Je viens vous livrer mon expérience de sevrage de Subutex, après un peu + de 10 ans de TSO, aujourd'hui cela fait 6 mois et 6 jours que je vis sans. J'ai commencé l'héro en sniff à 20 ans, en rencontrant mon ex. Au bout d'1 an de rabla quotidienne j'ai commencé à lui piquer du sub...[Lire la suite]
     Témoignage conso 3-mmc quotidienne depuis 3 mois
    par Tekosaure, le 09 Jun 2019
    Bonjour à tous, suite à une demande d'un forumer je vous partage ici mon experience avec la 3-methylmethcathinone. Alors pour les formalités, j'ai 18 ans, je mesure 1m88 pour 65kg. J'ai commandé de la 3-mmc après avoir cherché un stim moins long que les amphets (pour dormir en retour de soir...[Lire la suite]
     HPPD incessant depuis 6 mois
    par Spirit, le 05 Jun 2019
    Bonjour à tous, Je souffre depuis 6 à 8 mois (je n'ai pas de date EXACTE, mais plutôt approximative) d'un syndrome post-hallucinatoire persistant. Le LSD y est a mon avis pour beaucoup, après une consommation excessive courant 2018. C'était d'ordre d'un carton toute les deux semaines, voir m...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Tu fais envie avec ton paysage et ton trip! Stelli dans [forum] [SONDAGE] A refaire, quel hallucinogène pour ton 1er Trip?
    (Il y a 9mn)
    Point de vue intéressant! Stelli dans [commentaire de blog] La violence symbolique chez les usagers de drogues
    (Il y a 2h)
    Merci. Et je confirme, ma consommation a enrichi ma vie. Sans regret. Stelli dans [blog] La violence symbolique chez les usagers de drogues
    (Il y a 2h)
    témoignage très illustratif. merci! (plotchiplothc) dans [commentaire de blog] La violence symbolique chez les usagers de drogues
    (Il y a 4h)
    Wouuu ! Bien dit ! :D dans [forum] Y a t il de la coke dans la coke ?
    (Il y a 6h)

    Pied de page des forums