speed effet relaxant en "sous-dose" / PsychoACTIF

speed effet relaxant en "sous-dose"

Publié par ,
10722 vues, 10 réponses
JauneAtre 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 27 Feb 2015
59 messages
/forum/uploads/images/1446/1446740571.jpg


Bonjours, voila j'ai reçu un peut moin d'1g de speed d'un ami ne voulant plus le garder pour je ne sais quelle raisons (pas un gros consommateur/connaisseur).
Je l'ai testé avec une mini trace (demain je travaille donc je vais pas tout m'envoyer direct) de l'orde d'un demi curdent au bout d'un quart d'heure légère stimulant sans plus, mais depuis 1h je ressens plutôt un effet apaisant (style cannabis), ma question est : Serait-ce dangereux de le consommé comme d'habitude ? Et qu'es que serait la "possible coupe" ?
Reputation de ce post
 
Une image de ce post a été selectionnée pour être mise en valeur sur la page d'accueil. (fi

Hors ligne

 

Snoop' 
Modératrice à  la retraite
Jolly Roger
000
Inscrit le 09 Jul 2012
2280 messages
Blogs
du speed relaxant ????? jamais vu ca de ma vie !!! thinking

mon avis : direction poubelle !!

snoop'

Born by accident, Bastard by choice, just...Bad seed...

"Si chaque personne savait ce que les uns disaient sur les autres, il n'y aurait pas deux amis au monde"

Hors ligne

 

JauneAtre 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 27 Feb 2015
59 messages
A se qu'il paraît c'est celui de YO*******UR de nucleus, si vous avez des infos x)

Dernière modification par JauneAtre (06 novembre 2015 à  17:41)

Hors ligne

 

Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
100
Inscrit le 19 Sep 2015
4222 messages
smile

Dernière modification par Mascarpone (06 novembre 2015 à  18:39)


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne

 

JauneAtre 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 27 Feb 2015
59 messages
Dose récréative, effets plus que positif, bonne prod snort punk2 plus-un

Hors ligne

 

BedBug
Vieux con
000
Inscrit le 21 Nov 2013
735 messages

snoopy a écrit

du speed relaxant ????? jamais vu ca de ma vie !!! thinking

Oui et non j'ai envie de te dire. JauneAtre tu as testé tout seul je pense ? (d'après ce que tu dis)

Déjà  le concept de relaxation est subjectif d'une personne à  une autre ensuite sans faire de généralité imo cela peut arriver (surtout seul ou en contexte de départ plutôt calme). Personnellement j'y vois deux raisons, la première c'est le dosage; la faiblesse de la dose nuance beaucoup l'effet ressenti au début (ensuite beaucoup moins big_smile). Un peu comme avec de la (bonne) C qui te laisse englué(e) au fond de ton canapé un sourire niais aux lèvres. A dose minime cela peut donner cette impression car psychologiquement tu te sent apaisé, zen. Alors certes 6/8h plus tard t'es toujours là  tout aussi apaisé dans ton canap les yeux comme des billes et les mâchoires qui se baladent mais c'est le ressenti global sur le moment (c'est comme ça/pour ça qu'on l'utilise pour les TDAH d'ailleurs, un mélange d'éveil et d'apaisement).

L'autre facteur pour moi il est tout simplement psychologique, à  dose égale quelqu'un de "survolté" à  jeun ne réagira pas de la même façon que quelqu'un à  deux de tension, le ressenti sera lui aussi légèrement décalé je pense.

Maintenant ce n'est pas parce que "cela peut" que c'est forcement ça. On ne peut jamais rien affirmer comme ça à  distance (perso depuis que j'ai perdu ma boule de crystal c'est difficile wink). Mais de ce que tu en dis, visuellement c'est possible mais ça ne suffit pas pour t'affirmer quoi que ce soit.

JauneAtre a écrit

ma question est : Serait-ce dangereux de le consommé comme d'habitude ? Et qu'es que serait la "possible coupe" ?

Tout dépend ce que tu appel comme d'habitude et tout ce que tu dépend de coupe (de la farine aux stéarates en passant par les sels d'epsom et les impuretés de fabrication types résidus nitrés la liste risque d'être longue).


* Il est admis que les comprimés ne sont pas systématiquement des imbéciles diplômés. Pierre Dac.
* Le savoir est la seule matière qui s'accroît quand on la partage. Socrate.
* Ah merde, désolé, je suis bourré; laissez moi le temps de me redire. BedBug.

Hors ligne

 

JauneAtre 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 27 Feb 2015
59 messages

BedBug a écrit

JauneAtre tu as testé tout seul je pense ? (d'après ce que tu dis)
[...]

(surtout seul ou en contexte de départ plutôt calme). [...] A dose minime cela peut donner cette impression car psychologiquement tu te sent apaisé, zen. [...](c'est comme ça/pour ça qu'on l'utilise pour les TDAH d'ailleurs, un mélange d'éveil et d'apaisement).
[...]
Tout dépend ce que tu appel comme d'habitude [...]

Oui, j'ai testé seul dans un contexte calme. Je me suis senti zen, apaiser (avec un dose nimime, test allergique pour d'éventuels produit de coupe, et es ce vraiment se que c'est sensé être, + la fatigue du travaille {je me lève a 4h}).
J'entends par d'habitude, une consommation récréative avec des redrops (je ne voie pas trop comment expliquer)

Qu'es-ce qu'une TDAH ?

drogue-peace salut

Dernière modification par JauneAtre (08 novembre 2015 à  04:02)

Hors ligne

 

BedBug
Vieux con
000
Inscrit le 21 Nov 2013
735 messages
TDAH c'est pour Trouble de Déficit de l'Attention avec ou sans Hyperactivité, c'est souvent traité avec des dérivés amphétaminique ou tout du moins des molécules proches.

Pour les effets ça peut correspondre mais là  comme ça, à  distance personne ne pourra affirmer quoi que ce soit. Pour la consommation ça dépend de ce que tu veux faire, de ce que tu as à  faire le lendemain, de combien tu prend/redrop, etc j'ai du mal à  cerner ta question en fait. Si c'est "est ce dangereux de prendre 2 petits para de speed seul un soir" je te dirais non si la dose totale n'est pas exagérée et si c'est bien du speed il n'y a pas de raison. Après l'intérêt c'est autre chose, pourquoi pas, mais c'est subjectif.

* Il est admis que les comprimés ne sont pas systématiquement des imbéciles diplômés. Pierre Dac.
* Le savoir est la seule matière qui s'accroît quand on la partage. Socrate.
* Ah merde, désolé, je suis bourré; laissez moi le temps de me redire. BedBug.

Hors ligne

 

JauneAtre 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 27 Feb 2015
59 messages

BedBug a écrit

j'ai du mal à  cerner ta question en fait. Si c'est "est ce dangereux de prendre 2 petits para de speed seul un soir"

Nan, ce n'était pas vraiment la question. La question se porter plus sur (comme les effets de la "dose minime" est plutôt " bizarre") si a dose récréative (donc 1er drop de 0.075-0.125 pouvant aller a un total de 0.8 durant les plusieurs heure  de consommation{moyenne, je ne pèse pas tout a chaque fois}) ses effets (ceux de la dose minime) pouvez être amplifier et pouvant être néfastes/me faire passer "un mauvais voyage".

La question étant résolu par "l'expérience", la réponse est : Non. Tout c'est passé sans problème.

Merci de ta volonté a "résoudre se post" et de m'avoir appris le terme de TDAH, cependant j'ai une question sur ce trouble, peut-il se manifesté en "état de manque du cannabis". Je m'explique, ayant eu une longue période de chômage j'avais pris l'habitude d'être toujours et tout les jours défoncer au cannabis, ayant retrouver du travail récemment (je n'en consomme pas au boulot bien-sûr), au bout de 4-5h de travaille je commence a me désintéressé de se que je fais et j'ai envie de faire autre chose/d'arrêter, pourtant se boulot ses se que je voulais faire/ma passion. Es-ce un "symptôme" du TDAH ? Si oui, es-ce que cette dose minime pourrait y remédier (meme si je suis pas trop d'accord avec le concept drogue + travaille {en entreprise, pas du par exemple jardinage que l'on fait a la maison})

Re-merci big_smile

salut drogue-peace

Hors ligne

 

BedBug
Vieux con
000
Inscrit le 21 Nov 2013
735 messages
Les TDAH sont des pathologies chroniques donc non, ceci dit certains symptômes se retrouvent dans tout un tas de cas de la pathologie psy au coup de fatigue. De toute façon personnellement je ne vois rien d'anormal dans le fait de décrocher du taf au bout de 5h, cela s'appel se faire chier, c'est plutôt courant; un TDAH ça serait 5 min pas 5h.

Dernière modification par BedBug (09 novembre 2015 à  06:46)


* Il est admis que les comprimés ne sont pas systématiquement des imbéciles diplômés. Pierre Dac.
* Le savoir est la seule matière qui s'accroît quand on la partage. Socrate.
* Ah merde, désolé, je suis bourré; laissez moi le temps de me redire. BedBug.

Hors ligne

 

Mister No 
Pussy time
3520
Inscrit le 04 Aug 2014
8034 messages

cependant j'ai une question sur ce trouble, peut-il se manifesté en "état de manque du cannabis" - See more at: https://www.psychoactif.org/forum/t1654 … .html#divx

C'est une piste à  explorer. Le cannabis est utilisé pour traiter certains de ces troubles. Donc, à  l'arrêt du traitement, tu peux voire rebondir des symptômes qui étaient masqués avec succès.

Le cannabis comme traitement du TDA/TDAH
posted by Seshata on September 4th 2015 no comments yet | Leave a comment

Le trouble du déficit de l’attention (TDA) et le trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) sont des troubles neurologiques caractérisés par des problèmes d’impulsivité, d’inattention et d’hyperactivité. Le TDA/TDAH fait partie d’un groupe de troubles neuropsychiatriques (comprenant également la schizophrénie et l’autisme) que l’on associe aujourd’hui à  un dysfonctionnement du système endocannabinoïde.

Qu’est-ce que le TDA/TDAH ?
Le cannabis comme traitement du TDA/TDAH - Sensi Seeds
Adderall, un médicament couramment prescrit aux enfants américains souffrant de TDAH (© Tony Webster).
« TDA » est le terme qui était précédemment utilisé pour désigner ce que l’on connait depuis 1987 presque exclusivement sous le nom de TDAH. Le TDAH est un trouble complexe qui se manifeste pendant l’enfance (généralement entre 6 et 12 ans), et qui a trois fois plus de chance d’être diagnostiqué chez les garçons (mais certains suggèrent que ses symptômes se manifestent différemment chez les filles et que le diagnostic de cette maladie est donc souvent incorrect).

Les enfants souffrant de TDAH présentent divers comportements sociaux atypiques, comme le bavardage incessant, l’incapacité de lire les signaux sociaux, la bougeotte ou l’incapacité à  se concentrer sur des tâches calmes. Ils peuvent également manquer de patience, souvent interrompre les autres, ou se comporter de manière inappropriée. On pense que le TDAH est le fruit d’une combinaison de facteurs environnementaux, génétiques, et possiblement viraux ou bactériens.

Des études jumelées suggèrent que jusqu’à  75 % des cas de TDAH sont d’origine génétique, et d’autres études ont montré que la plupart des gènes impliqués dans le TDAH sont également impliqués dans la transmission, dont on sait maintenant qu’elle est en partie contrôlée par des molécules liées au système endocannabinoïde, comme l’anandamide. Il y a également eu au moins une étude dont les résultats suggèrent qu’une infection ou un traumatisme au cerveau peut entraîner plus tard l’apparition du TDAH.

Le rôle du système endocannabinoïde dans le TDAH
Le cannabis comme traitement du TDA/TDAH - Sensi Seeds
Les enfants souffrant de TDAH ont d’extrêmes difficultés à  se concentrer pendant longtemps sur des tâches calmes (© WoodleyWonderworks).
Il semble qu’une perturbation prénatale du système endocannabinoïde puisse être une cause sous-jacente du TDAH. Il a été démontré à  plusieurs reprises que le bon fonctionnement des endocannabinoïdes anandamide et 2-AG, ainsi que des récepteurs cannabinoïdes eux-mêmes, joue un rôle fondamental dans le développement cognitif et psychomoteur normal des enfants en bas âge, non seulement chez les humains mais également chez divers animaux.

L’équilibre entre les comportements à  la recherche de nouveauté et le développement d’inhibitions comportementales réfractaires au risque est fondamental pour un développement psychomoteur normal, et on sait que le système endocannabinoïde joue un rôle essentiel dans la gestion de cet équilibre important. Une recherche de nouveauté excessive et une réduction des inhibitions comportementales sont les principaux signes du TDAH.

Une étude menée sur deux types de souris élevées sans récepteurs CB₁, soit dans les neurones glutaminergiques soit dans les neurones GABAergiques (les cellules du cerveau qui produisent la glutamine et l’acide gamma-aminobutyrique, respectivement) a constaté que les souris sans CB₁ glutaminergiques recherchaient moins la nouveauté, et que celles privées de neurones GABAergiques présentaient moins d’inhibitions comportementales.

L’activation des récepteurs CB₁ a donc un effet opposé sur la recherche de nouveauté et les inhibitions comportementales, selon le type de neurones concerné. Cela démontre que, concernant les comportements impulsifs, le fonctionnement correct du système EC est très complexe et précis, et que des troubles comme le TDAH peuvent apparaître si l’équilibre est rompu.

Les facteurs génétiques du TDAH
Il est bien connu que de nombreux facteurs génétiques sont à  l’origine du TDAH, et il se pourrait bien que des différences de fonctionnement du système endocannabinoïde liées aux gènes modifient la réponse de chaque individu aux cannabinoïdes.

Dans une étude récente (Pandolfo et al. 2009), l’agoniste synthétique WIN55,212-2 a été administré à  deux lignées génétiques distinctes d’animaux, des rats Wistar et des rats SHR. La lignée de rats SHR est connue pour présenter des symptômes de TDAH.

Il a été démontré que, chez les rats SHR, l’administration de WIN55,212-2 causait une préférence de place conditionnée à  la fois chez les rats adolescents et les rats adultes, alors que chez les rats Wistar, le WIN55,212-2 ne causait une aversion de place que chez les spécimens adultes. Ces effets contrastés observés chez ces deux lignées suggèrent que c’est leur patrimoine génétique qui est responsable, et que les différences entre les rats SHR adultes et adolescents indiquent que l’expression génétique liée à  l’âge joue également un rôle.

L’importance des inhibiteurs de l’assimilation de l’anandamide
Le cannabis comme traitement du TDA/TDAH - Sensi Seeds
Les enfants souffrant de TDAH sont « toujours en mouvement », ils ont la bougeotte et ils courent souvent trop (© peace6x).
Les molécules qui inhibent l’assimilation de l’anandamide (soit directement, soit en inhibant la production de l’enzyme qui dégrade l’anandamide, l’hydrolase des amides d’acides gras ou FAAH) provoquent une augmentation de l’anandamide naturellement produit dans le sang, et on découvre de plus en plus qu’elles exercent divers effets importants.

L’anandamide joue un rôle fondamental dans d’innombrables processus développementaux nécessaires aux performances cognitives et psychomotrices normales. Il a été démontré à  maintes reprises que l’anandamide joue un rôle dans tous les stades du processus reproducteur, en influençant d’abord la fertilité parentale, puis en supervisant l’implantation de l’embryon dans l’utérus et en guidant le développement du cerveau et du système nerveux central du fœtus.

En raison de cette prise de conscience croissante de l’importance de l’anandamide, on considère maintenant avec sérieux que l’hypothèse selon laquelle des perturbations prénatales du système endocannabinoïde sont à  l’origine de nombreux troubles neuropsychiatriques, notamment l’autisme, la schizophrénie et le TDAH.

Une étude italienne (Viggiano et al. 2008) a examiné les liens entre l’anandamide et le TDAH en administrant de l’AM404 (un inhibiteur de l’assimilation de l’anandamide) à  des rates enceintes de la lignée Naples High Excitability (NHE), qui est connue pour présenter des symptômes d’hyperactivité et d’autres symptômes de type TDAH. Ces chercheurs ont constaté que les rats à  qui avait été administré de l’AM404 montraient une hyperactivité réduite et une meilleure capacité d’attention que les rats ayant reçu un placebo.

Ces résultats suggèrent qu’une diminution du niveau d’anandamide chez les rates NHE enceintes pourrait être à  l’origine de l’apparition de symptômes de TDAH, et que l’augmentation de ce niveau d’anandamide a probablement un potentiel thérapeutique pour le TDAH humain.

À quel moment la transmission dopaminergique entre-t-elle en jeu ?
Le cannabis comme traitement du TDA/TDAH _ Sensi Seeds
Les enfants souffrant de TDAH peuvent facilement s’ennuyer et ils préfèrent souvent les jeux et activités de plein air (© John-Morgan).
D’éventuelles anomalies dans la transmission dopaminergique anormale dans le striatum (une zone du cerveau qui est liée aux fonctions de motricité fine et aux interactions sociales) jouent un rôle fondamental dans le TDAH, et on sait également que cette transmission régule l’activité du système endocannabinoïde. Une étude (Castelli et al. 2011) a examiné le fonctionnement des récepteurs CB₁ chez des souris élevées pour présenter des symptômes de TDAH par le biais d’une mutation du gène de transport de la dopamine (DAT) et constaté que les souris sans gène DAT étaient également privées de la capacité habituelle des récepteurs CB₁ à  contrôler d’importantes fonctions synaptiques dans le striatum.

Une autre étude (Tzavara et al. 2006) menée sur des souris sans gène DAT a découvert une réduction significative du niveau d’anandamide dans le striatum, et que trois agonistes endocannabinoïdes indirects (des molécules qui font indirectement augmenter le niveau d’agonistes directs comme l’anandamide, activant les récepteurs CB par ce biais), l’AM404, le VDM11, et l’AA5HT réduisaient l’hyperactivité locomotrice (des mouvements excessifs comme avoir la bougeotte ou courir de manière incontrôlée).

Ces chercheurs ont cependant constaté que le niveau d’AM404, de VDM11 et d’AA5HT était également réduit quand ils co-administraient de la capsazépine (un antagoniste du TRPV1), mais pas quand ils co-administraient de l’AM251, un antagoniste sélectif des récepteurs CB₁. Cela indique que le dysfonctionnement de la transmission d’endocannabinoïdes dans le striatum est lié à  l’augmentation du niveau de dopamine, et que les récepteurs TRPV1 sont les principaux régulateurs de cet effet. Les thérapies qui visent à  activer les récepteurs TRPV1 constituent donc un domaine de recherche prometteur pour le TDAH et les autres troubles caractérisés par une hyperactivité.

La consommation de cannabis et le TDAH
Il est estimé qu’entre 17 % et 45 % des adultes souffrant de TDAH consomment trop d’alcool, ou en sont dépendants, et qu’entre 9 % et 30 % consomment trop ou sont dépendants d’une autre drogue que l’alcool. Des sources non confirmées suggèrent qu’une partie significative des individus souffrant de TDAH consomment du cannabis en automédication, et que ces derniers rapportent un soulagement de leurs symptômes et de leur sensation d’« agitation intérieure ».

Les éléments existants suggèrent que les agonistes des récepteurs CB₁ comme le THC, l’anandamide et le WIN55,212-2 ont la capacité potentielle de réduire certains effets du TDAH, car les souris « knockout » CB₁ présentent une réduction de leurs comportements de recherche de la nouveauté. Cependant, comme les souris sans récepteurs CB₁ dans les neurones GABAergiques présentaient une réduction de leurs inhibitions comportementales, l’effet bénéfique est compromis. Des recherches plus poussées vont certainement élucider les liens complexes entre le système EC, les comportements impulsifs et les troubles comme le TDAH.

http://sensiseeds.com/fr/blog/le-cannab … u-tdatdah/

D'autres pistes :

Science: la consommation modérée de cannabis a un effet positif sur le traitement de la dépendance à  la cocaïne chez des patients avec un TDAH

Une étude menée à  l’Institut fédéral de psychiatrie de New York a révélé que la consommation modérée/intermittente de cannabis permettait de mieux supporter le sevrage de cocaïne. Parmi les groupes participant à  l’étude, celui composé de 92 cocaïnomanes, âgés entre 25 et 51 ans, et chez qui un TDAH (TROUBLE déficitaire de l’attention) a été diagnostiqué a mieux supporté le sevrage que les autres groupes. L’étude clinique avec du méthylphénidate pour traiter à  la fois le TDAH et la dépendance à  la cocaïne a eu pour objet d’étudier les effets de la consommation de cannabis sur la poursuite de la thérapie et le sevrage de cocaïne.

Au cours de la 14ème semaine, le pourcentage des patients qui n’ont pas abandonné l’étude était de 24 % dans le groupe des patients renonçant au cannabis, de 57 % dans le groupe des consommateurs modérés/intermittents de cannabis et de 39 % dans le groupe des consommateurs forts/réguliers de cannabis. De plus, la consommation de cannabis a pu être associée au taux le plus élevé de réussite de sevrage de cocaïne. Parmi les personnes qui ont déclaré consommer du cannabis de façon intermittente, 39 % ont réussi à  arrêter la cocaïne pendant deux, voire plusieurs semaines, comparé aux 26 % des patients qui ont indiqué ne pas consommer du cannabis pendant le traitement. C’est la première fois qu’une étude a été conduite sur l’utilisation de cannabis en rapport avec le résultat du traitement chez des cocaïnomanes.

(Source: Aharonovich E, Garawi F, Bisaga A, Brooks D, Raby WN, Rubin E, Nunes EV, Levin FR. Concurrent cannabis use during treatment for comorbid ADHD and cocaine dependence: effects on outcome. Am J Drug Alcohol Abuse. 2006;32(4):629-35.)

Science: Les cannabinoïdes sont efficaces dans un modèle animal d’hyperactivité

Le TROUBLE déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDA/H) est un syndrome neuropsychiatrique qui affecte les enfants et les adolescents. Ce syndrome est caractérisé par une détérioration de l’attention et par un comportement hyperactif-impulsif. Les chercheurs italiens ont étudié le TDA/H dans un modèle animal, en utilisant la souche de rats génétiquement hypertendus (SHR), que l’on considère comme un modèle animal du TDA/H.

Les rats SHR ont été comparés à  des rats normaux. Dans les essais, on a observé qu’un sous-groupe de rats SHR a réagi de façon très impulsive. Les chercheurs ont découvert que les animaux de ce groupe SHR impulsif présentaient une densité réduite de récepteurs aux cannabinoïdes CB1 dans le cortex préfrontal du cerveau. L’administration d’un cannabinoïde synthétique qui – comme le THC – se lie au récepteur CB1 a normalisé le profil de comportement impulsif dans ce sous-groupe de rats SHR, mais n’a pas eu d’effet chez les rats normaux.

Jusqu’à  présent, il n’existe pas de recherche clinique sur le cannabis ou les cannabinoïdes dans le TDA/H, mais plusieurs patients ont rapporté des effets positifs. De plus, une étude clinique sur le THC dans le syndrome de Gilles de la Tourette a démontré une amélioration du comportement compulsif obsessif.

(Source : Adriani W, et al. The spontaneously hypertensive-rat as an animal model of ADHD: evidence for impulsive and non-impulsive subpopulations. Neurosci Biobehav Rev 2003;27(7):639-51)

http://www.cannabis-med.org/?lng=fr


Just say no prohibition !

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Dosage - Dose amphétamine/speed
par m@ngastar94, dernier post 04 février 2019 à  13:18 par Drewdrew
  20
[ Forum ] Effet à dose élevé Vyvanse
par Victor Savoie, dernier post 19 janvier 2022 à  01:20 par Morning Glory
  1
[ Forum ] Effets - Speed effet
par Pépère_1, dernier post 09 septembre 2018 à  22:43 par L'Apoticaire
  2
  [ PsychoWIKI ] Amphétamine-Méthamphétamine, effets, risques, témoignages

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Fanzine 5 : PUD, numérique et régulation des usages
26 juin 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum UP ! 
Mise à jour de Tails
Il y a 21hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
Effets - Un champi après 5 mois ?
Il y a 17hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
TDAH - Psychiatre prétend ne pas pouvoir prescrire la Ritaline
Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de Raphaël_ dans [Méthylphénidate (Rita...]
 Forum 
Mode de consommation - MDMA Consommation et dangers
Il y a 11mnCommentaire de SillyCone dans [MDMA/Ecstasy...]
(2 réponses)
 Forum 
Addiction - Échanges autour des pratiques IRL
Il y a 24mnCommentaire de Psilosophia dans [Cathinones et RC stim...]
(1 réponse)
 Forum 
Pagoclone
Il y a 26mnCommentaire de Psilosophia dans [Benzodiazépines...]
(1 réponse)
 Forum 
Gérer sa consommation - Alcool Ritaline et tdah
Il y a 58mnCommentaire de Zèbrelle dans [Méthylphénidate (Rita...]
(2 réponses)
 Forum 
Attaques de panique et changement de personnalité avec prazepam et...
Il y a 2hCommentaire de prescripteur dans [Benzodiazépines...]
(2 réponses)
 Forum 
Combattre la douleur sous tso subutex.
Il y a 2hCommentaire de cker79 dans [Opiacés et opioïdes...]
(3 réponses)
 Forum 
Injecter - Help me je ne trouves plus de veines potable
Il y a 3hCommentaire de prescripteur dans [Cocaïne-Crack...]
(4 réponses)
 Blog 
Le cachet miraculeux
Il y a 2hCommentaire de Kanekilife dans le blog de Kanekilife
(1 commentaires)
 Blog 
Ketamine and cocaine IV
Il y a 13hCommentaire de Psilosophia dans le blog de Bosko187
(1 commentaires)
 Blog 
Le protocole "RE" - Etude spectre large sur la NEP [Terminé]
Il y a 23h
3
Commentaire de prescripteur dans le blog de Serrah
(6 commentaires)
 
  QuizzZ 
Evaluer la gravité de votre addiction
Dernier quizzZ à 09:54
 PsychoWIKI 
The Idea Handle Involving To Venture Tai Ku789
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Hazema nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Première expérience 2CC, 30mg : le psychédélique saveur opium
par Wolfyy, le 01 Aug 2022
Substance : 2CC. Cobaye : Homme, 60kg, la vingtaine. Contexte : En soirée, seul dans mon appart. Expérience : Cliquer sur mon profil, produits testés en bio (une 30taine) TRIP REPORT 2CC N°1 - 28/07/2022 30mg Oral Après m'être décidé à me lancer dans la catégorie des 2C-X, je me suis tou...[Lire la suite]
 2CB-FLY : l'école du lâcher-prise
par Cub3000, le 30 Jul 2022
Je suis un homme de 47 ans, 1,84m pour environ 95kg. J'ai testé hier pour la première fois le 2cb-fly, en compagnie d'un ami qui était déjà familier de la substance et l'apprécie beaucoup, et de mon chéri qui n'en a pas pris mais a assisté à notre trip. Le mindset était bon à part un pe...[Lire la suite]
 Histoire d'un détournement d'une pipette de tercian
par cependant, le 27 Jul 2022
Il y a quelques années, j'avais des problèmes de crises d'angoisses récurrentes et une insomnie rebelle. À l'époque, je ne prenais des opiacés qu'irrégulièrement. C'était des douces parenthèses apaisées dans une mer noire d'encre. Mon psychiatre, persuadé que mes problèmes découlaien...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

Colporter de l'intox, c'est le contraire du RDR ! / SC dans [forum] MDMA Consommation et dangers
(Il y a 18mn)
Merci pour ta patience. Psilo dans [forum] Passage des douanes
(Il y a 41mn)
Toujours très pertinent, merci ❤️/Agartha dans [forum] Passage des douanes
(Il y a 1h)
Parle de ce que tu comprends s'il te plait. g-rusalem dans [forum] MDMA Consommation et dangers
(Il y a 8h)
"Ni pour le covid" <3 dans [forum] RdR sur l'extraction de DMT (Cyb's salt tek)
(Il y a 10h)

Pied de page des forums