Cannabis et baisse de QI = une étude qui disculpe le cannabis

Publié par ,
14511 vues, 5 réponses
avatar
prescripteur homme
Modérateur
Inscrit le 22 Feb 2008
11142 messages
Deux études américaines sur des jumeaux adolescents (près de 3000 au total)  montrent que la consommation de cannabis est associée à  une baisse de QI en "statistiques brutes" mais qu'il n' y a pas de différence significative avec des jumeaux non consommateurs. Le déficit serait donc lié à  l'environnement général et pas au cannabis.
Le QI a été mesuré à  9-12 ans puis à  17-20 ans. La consommation ou non de marijuana a été déclarée par les jeunes eux même.

http://www.grea.ch/publications/cannabi … du-nouveau

http://www.pnas.org/content/early/2016/ … 3.abstract

Amicalement

Abstract :

Marijuana is one of the most commonly used drugs in the United States, and use during adolescence””when the brain is still developing””has been proposed as a cause of poorer neurocognitive outcome. Nonetheless, research on this topic is scarce and often shows conflicting results, with some studies showing detrimental effects of marijuana use on cognitive functioning and others showing no significant long-term effects. The purpose of the present study was to examine the associations of marijuana use with changes in intellectual performance in two longitudinal studies of adolescent twins (n = 789 and n = 2,277). We used a quasiexperimental approach to adjust for participants’ family background characteristics and genetic propensities, helping us to assess the causal nature of any potential associations. Standardized measures of intelligence were administered at ages 9–12 y, before marijuana involvement, and again at ages 17–20 y. Marijuana use was self-reported at the time of each cognitive assessment as well as during the intervening period. Marijuana users had lower test scores relative to nonusers and showed a significant decline in crystallized intelligence between preadolescence and late adolescence. However, there was no evidence of a dose–response relationship between frequency of use and intelligence quotient (IQ) change. Furthermore, marijuana-using twins failed to show significantly greater IQ decline relative to their abstinent siblings. Evidence from these two samples suggests that observed declines in measured IQ may not be a direct result of marijuana exposure but rather attributable to familial factors that underlie both marijuana initiation and low intellectual attainment.

Dernière modification par prescripteur (29 janvier 2016 à  17:45)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

avatar
filousky homme
Modérateur
Inscrit le 14 Dec 2008
11530 messages
Je tombe un peu par hazard sur ta publication que j'ai utilisée pour Principes Actifs.

Cette étude est une bombe car indiscutable sur un plan scientifique et mettant par terre ces études à  charge contre le cannabis sur le QI.

C'est le docteur Constantin qui doit rager. Bisque bisque rage ...

Fil

Analysez vos drogues gratuitement et anonymement avec ATP-IDF et Psychoactif

Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

avatar
Dissociaman homme
La Connaissance est le berceau de l'Omniscience !
Inscrit le 26 Oct 2013
551 messages
En même le temps le cannabis altère les fonctions psychomotrices et cognitives des individus qui en consomme.

En soit, le plus cool n'est pas de prendre une drogue, mais de savoir qu'on va la prendre.

Hors ligne

 

avatar
Mister No homme
Pussy time
Inscrit le 04 Aug 2014
8406 messages
Je m'octroie le droit à ce déterrage.

En même temps ce postulat a souvent été posé par des chercheurs persuadés de découvrir une drogue qui sournoisement s'insère dans le tissu éducatif et social...
L'impact sur les capacités cognitives n'est probablement pas si important et pourtant extrêmement mis en avant pour la prévention primaire et chez les prohibitionnistes.

/Homme: Aucun effet négatif sur la cognition chez les patients utilisant du cannabis
Lors d’une étude portant sur 22 patients utilisant du cannabis, ils ont reçu un produit à base de cannabis contenant 20% de THC, et il n'y a eu aucun effet négatif sur la cognition pendant l'intoxication au médicament. Des scientifiques de plusieurs institutions au Canada et aux États-Unis ont participé à cette nouvelle recherche. Les participants ont reçu la même brève batterie de tests neurocognitifs trois fois au cours d'une période de six heures: au départ, une fois après avoir consommé le produit à base de cannabis, et encore une fois plusieurs heures après cette consommation

Le niveau moyen d'intoxication au cannabis auto-déclaré avant la deuxième évaluation était de 5 sur 10. Les auteurs ont écrit que " contrairement aux attentes, les performances aux tests neuropsychologiques sont restées stables, voire améliorées pendant la phase d'intoxication aiguë (…), et ont continué d'augmenter pendant la phase de récupération. Fait intéressant, le taux d'échec des indicateurs de validité des performances a augmenté pendant le THC. Contrairement à notre hypothèse, il n'y avait aucune preuve psychométrique d'un déclin de la capacité cognitive suite à une intoxication au THC. "

Olla P, Rykulski N, Hurtubise JL, Bartol S, Foote R, Cutler L, Abeare K, McVinnie N, Sabelli AG, Hastings M, Erdodi LA. Short-term effects of cannabis consumption on cognitive performance in medical cannabis patients. Appl Neuropsychol Adult. 2019 Dec 2:1-11.

Dernière modification par Mister No (20 décembre 2019 à  08:49)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Abracabrantesque homme
Psycho sénior
Inscrit le 13 Jul 2019
641 messages
On peut également se demander si les échantillons de test sont pertinent, du fait de la prohibition, combien de consommateurs se disent non consommateur à cause de la prohibition? Cela pourrait fausser les tests.
Moi personnellement, si un inconnu dans la rue me demandais si je consomme, ma réponse serait non.
Es ce un signe d'intelligence de se proclamer consommateur au grand jour dans un contexte de prohibition?
A moins que l'étude ai été faite dans un état ou le cannabis est légal.
Qu'en est il de la façon dont est perçu un consommateur de cannabis dans les etat ou sa consommation est légale.
Par exemple l'alcool est autorisé mais une personne alcoolique est mal vue. Cela pourrait en être de même pour le cannabis.

Dernière modification par Abracabrantesque (20 décembre 2019 à  11:13)

Hors ligne

 

avatar
Mister No homme
Pussy time
Inscrit le 04 Aug 2014
8406 messages
22 patients utilisant du cannabis cela n'est pas significatif. Si certains ont l'habitude de gérer des tâches complexes au quotidien en consommant, leur tolérance ne nous éclaire pas beaucoup.
L'étude a été faite dans la légalité totale la où c'est légal.

Dernière modification par Mister No (20 décembre 2019 à  15:09)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

  • Psychoactif
  •  » Forums 
  •  » Cannabis
  •  » Cannabis et baisse de QI = une étude qui disculpe le cannabis

Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Actualité - Cannabis et schizophrenie une nouvelle etude
par prescripteur, dernier post 09 mai 2023 par prescripteur
  0
logo Psychoactif   17
logo Psychoactif
[ Forum ] Bad trip & Crise de panique - Étude : la légalisation du cannabis n’augmente pas des psychoses
par filousky, dernier post 01 mars 2023 par prescripteur
  1
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Les vaporisateurs de cannabis
logo Psychoactif   [ PsychoWIKI ] Comment réduire les problèmes respiratoires liés au cannabis
logo Psychoactif   [ QuizzZ ] Evaluer votre dépendance au cannabis
10817 personnes ont déja passé ce quizzz !

Pied de page des forums