Travail et MDMA? / PsychoACTIF

Travail et MDMA?

Publié par ,
7629 vues, 4 réponses
Juani Tita 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 18 Jan 2016
10 messages
Bonsoir,

Voilà , demain j'ai un travail très important à  rendre à  9h. L'énergie commence à  manquer... et j'ai au moins six bonnes heures encore à  taper du clavier.

Dans la mesure où il me reste un peu de MD à  la maison, je me tate à  un prendre une micro trace: genre 0,02 histoire de pouvoir tenir.

A chaque fois que j'ai pris de ce produit, mes réflexion me paraissaient  pertinentes et j'avais l'impression que mon esprit était clair. Mais je ne l'ai pas assez consommer pour connaitre me connaitre bien sous ca.
Je me demande donc qu'en est-t-il concrètement lorsque j'ai besoins de produire un travail?
En l’occurrence celui-ci me passionne et il ne concerne plus que de l'écriture et de la mise en forme à  faire.

Qu'en pensez-vous? Quelqu'un a-t-il déjà  tenté l'expérience?

Bonne nuit à  vous

Hors ligne

 

CrappyJunky 
se prend pour
France
000
Inscrit le 03 Jan 2016
286 messages
Blogs
je te deconseille de faire ça non pas pour une question de concentration mois plus une qestion d'addiction ^^ j'espere que tu ne l'a pas fait ou que au oins tu a été productif

j'aurai pris du piracepam a ta place je n'ai jamais pris ce medoc mais il semble diminuée la redescente de la MD  et potentialise le trip en théorie

mais l'usage non détourné de ces molécules (nootropes) est un stimulant mental dans l'idée tu "coupe" la fatigue psychique (mais ne la stimule pas de ce que j'ai lu)

crappyjun'

j'me défonce seul et sans ton avis, pour zapper que j'ai pas d'amis
on s'est bien amusé mais personne n'a réussi a gagner
souvent présent, rarement connecté

Hors ligne

 

ezar 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 25 Dec 2015
76 messages
J'aurais plutôt tendance à  dire que prendre de la md pour travailler (à  condition que ce soit quelque chose que l'on aime et d'instructif), ce serait vraiment ce qui justifierait le plus la md s'il y en avait une (de raison), comme l'est la raison sacrée de la douleur ou de la souffrance pour la prise de drogue en général.

En plus, la prise de md résultant d'une perspective de travail comme celle-là , parfaite opposition de la pure défonce, c'est bien plus profitable pour son propre développement ; et dans tous les cas c'est bien plus safe.

Après je ne fustige surtout pas le fait de s'amuser : je pense qu'on peut avoir autant de raison de se droguer pour le bonheur que de se droguer pour travailler. Les deux sont en rapport intime selon moi, d'un côté comme de l'autre.

Il y a aussi dans les deux cas un principe certain de performance lié à  la dope. Ca pose un certain problème moral lié à  la facilité et en quelque sorte à  la "triche" que constitue la prise de drogue. Mais même ici le débat n'est pas évident. De toute façon on paie toujours d'une certaine manière ce que l'on peut prendre, ce petit côté sacrificiel lié à  la prise de drogue rééquilibre les choses, mais décale un impératif qu'il faudra bien commencer à  aborder un jour ou l'autre, devant la complexité et la gestation probables d'effets secondaires.

Le seul principe absolu selon moi est que ça ne tourne pas mal, ne pas abuser, ne pas déchoir de tout ça, pouvoir toujours s'en sortir en dernier recours. C'est cet intervalle là  qui constitue la logique et le but de la rdr, et c'est l'addiction et l'imprudence qui mettent en péril cet intervalle. Ce sont ensuite les expériences de bad trip, ou même les descentes, à  un plus petit niveau, qui en révèlent la nécessité. Les bad et descentes participent de la prise de conscience, permettant d'avoir la lucidité de se prémunir par de simples mais constants moyens de prévention, d'une overdose tragique ou d'une addiction trop sévère qui induirait la même fin à  moyen terme (à  l'échelle d'une vie).

Hors ligne

 

Juani Tita 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 18 Jan 2016
10 messages
Bonjour!

Merci pour à  vous deux pour vos réponses!

CrappyJunky, tu fais bien de soulever le point de la dépendance: Certes, j'ai été productive et il a été possible de terminer (très just) tout ce que j'avais à  faire. Sur le plan stress et time ça n'aurait pas été réalisable sans ça.
Mais, une fois partie sur ma lancé j'ai eu un peu de mal à  me limiter à  l'unique trace prévue et par la suite, comme à  chaque fois, l'envie de reprendre des prods me suit quelques semaines.. Donc oui c'est une barrière tombée et qui peut s'avérer risqué niveau dépendance!
Merci pour l'info sur le piracpam, je connaissais pas: ça pourra peut être servir à  l'avenir.


Ezar, j'apprécie beaucoup que tu ailles plus loin que la question initiale et que tu entames une réflexion sur ce sujet.
Tu m'as mis le nez sur une question que j'avais souvent uniquement survolé. Et à  y réfléchir un peu plus, les prises qui me conviennent le mieux son celles avec des buts d'"expérimentation  productives".
Dans ce sens, je pense qu'une liberté (relative ou non) est aussi essentielle aux conditions que tu énonces.
Je me pose donc la question si il t'arrive aussi d'utiliser la drogue à  d'autres usages que la "pure défonce"?

Hors ligne

 

ezar 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 25 Dec 2015
76 messages

Juani Tita a écrit

Ezar, j'apprécie beaucoup que tu ailles plus loin que la question initiale et que tu entames une réflexion sur ce sujet.
Tu m'as mis le nez sur une question que j'avais souvent uniquement survolé. Et à  y réfléchir un peu plus, les prises qui me conviennent le mieux son celles avec des buts d'"expérimentation  productives".

J'ai seulement pensé lire dans ton premier message cette idée "d'expérimentations productives", c'est pour ça que j'ai développé un peu. Pour répondre à  la question principale, évidemment que la MDMA aide à  travailler, puisqu'elle est un puissant stimulant intellectuel et même plus largement, cérébral, ce qui peut laisser entendre avoir des idées originales par son biais, développer l'imagination... En plus la MDMA supprime la fatigue.

Je dirais après que ça peut être bénéfique pour le travail, mais jusqu'à  une certaine limite. Heureusement déjà  tu as l'air de faire des travaux qui te passionnent. Ca te permet d'avoir un rapport plus sain et plus intime avec la drogue, et ça c'est très positif pour bien vivre la md dans tous les sens du terme, si tu veux mon avis.
Rien de pire que la drogue quand elle devient obligation pour travailler, ou pour faire un travail que l'on n'aime pas. Le rapport de la drogue au travail fait surgir la question du sens et de la valeur de tout travail. Le plus grand écueil selon moi réside dans le fait de se considérer comme "une machine performante", "machine à  travail". Si tel est le cas, on peut faire un travail qui ne nous apporte strictement rien, et toute une vie y rester, parce que l'on est contenté par cette simplicité d'automate et de "performateur".

La MD et a fortiori d'autres drogues, utilisées pour le travail, font découvrir de nouvelles pistes. Ces pistes révèleront à  leur tour des idées nouvelles et un esprit critique, quel que soit le domaine. La MDMA ne recouvre pas une autre réalité du travail. Elle enrichit seulement le travail de perspectives que l'esprit doit pouvoir ensuite emboîter et développer même et surtout "à  jeun", parce que les idées et l'esprit critique ne résultent pas stricto sensu d'une performance de drogué (qui est l'élan et le révélateur certes), mais d'un savoir et d'une performance qui sont chez l'homme à  sa source : une alimentation adéquate sans drogue peut déjà  donner une énergie prodigieuse.

L'expérimentation productive comme tu le dis, s'inscrit donc bien dans ce processus bénéfique consistant à  tout mettre en commun. Il s'agit, donc, bien de liberté (relative ou non), comme tu le dis aussi. C'est le résultat d'un consensus intime entre nos aspirations intimes et la prise de drogue comme potentiel ou simple booster pour travailler (au sens large), devant déboucher sur une synergie nous réalisant par le biais du travail.

Ici la synergie a pour fonction de dépasser les deux parties (l'humain et son travail) par leur union. Donc, le surplus ainsi produit implique que quelque chose supplante la dépendance à  la dope pour pouvoir travailler. C'est en quelque sorte un résidu qui t'accompagnera et qui influencera ton travail, même lorsque tu ne prend pas de drogue. Enfin ce résidu fonctionne comme une mémoire de tes expériences de la drogue ; que la drogue est ainsi devenue une piste pour travailler.

D'ailleurs, la synergie au sens général, est pour moi la seule manière de dépasser la morale, la culpabilité, la honte, etc. Car elle permet tout simplement de réinvestir l'être dans son entier dans un contexte salvateur et épanouissant.

Le travail entendu comme acte créatif, donc qui fait "gagner" à  l'homme. Créer, gagner, c'est l'anti-gâchis : plus rien n'est considéré comme "perte". L'extase que permet le travail ou la drogue rendrait libre. A ce titre, la drogue est souvent considérée comme salvatrice. Que ce soit pour le travail, ou pour la pure défonce...

Parce que la pure défonce répond aussi d'un désir humain, celui d'un détachement de la complexité du réel et de son interprétation, d'un abandon des problèmes et d'un oubli des regrets. La pure défonce ou même la simple défonce, peuvent avoir une portée expérimentale et productive, car très souvent elle laisse la place à  l'instinct, et lui couvre tout ce que nous voulons. La défonce fait sauter les barrières et permet la réalisation de l'instinct, pour peu que l'on ne soit pas dans un état lamentable et que l'on soit un minimum spirituel.

Tout dépend de comment tu supportes la drogue à  court, moyen et long terme, et de ce à  quoi la drogue répond : si elle répond du contexte du travail ou de celui d'un détachement social, pourquoi pas. Pour en venir à  mon cas, je ne conçois pas de ne pas me risquer un peu lorsque les choses traînent trop, parce que je n'ai qu'une vie et souhaite la réaliser le plus possible. La drogue est pour moi une piqure de rappel, comme l'est la morale ou l'exigence... La drogue me donne l'élan. On va loin dans le travail et dans le détachement social, pour sa réalisation personnelle, mais aussi à  mon avis pour préparer le jour où la drogue n'aura plus les effets escomptés, ou le jour où l'on devrait d'urgence se calmer avec la drogue, ou encore le jour l'on devrait réinventer son rapport et sa sensibilité vis-à -vis de la drogue.

Pour parler du dernier exemple, pour moi le plus grand des drogués serait celui qui a développé la plus grande des spiritualités par rapport à  la drogue. Mais c'est un autre sujet !

Si tu veux savoir je ne suis pas partisan de la "pure défonce" si celle-ci anesthésie totalement l'homme, sauf si celui-ci souffre trop bien sûr. Je pense qu'en temps de capacité et de santé (relatives), l'homme a toujours quelque chose à  remplir, même au sein de forces qui peuvent parfois le dépasser. Et puis son développement spirituel me paraît essentiel. En revanche quelqu'un qui souffre vraiment trop et tout le temps, il n'a pas en plus à  souffrir de l'impératif de cette quête spirituelle - c'est anti spirituel au possible à  mon avis de se forcer, bien que je me doute que l'homme peut aller très loin dans le dépassement de ses douleurs. La vie est remplie d'exutoires, tous plus invraisemblables les uns par rapport aux autres.


Désolé d'avoir fait sans doute trop long et trop compliqué !

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Appel à témoignage 
    Suite de l'enquete : Qu’est-ce que la possibilité d’achats en lig...
    Il y a 6hCommentaire de NEOFIT75 (6 réponses)
     Appel à témoignage 
    Numérique et usage(r.e.)s de drogues, l'enquête continue ici !
    Il y a 4jCommentaire de jegthegui (20 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    12 juillet 2020Commentaire de Mith (42 réponses)
     Forum UP ! 
    Méditation et communion avec l'univers, vos avis ?
    Il y a 23hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Dxm dans h4
    Il y a moins d'1mn
    1
    Commentaire de L'Apoticaire dans [Heroïne...]
    (25 réponses)
     Forum 
    Effets - Alcool et AD, que faire ??
    Il y a 5mnNouvelle discussion de Trippouw dans [Alcool...]
     Forum 
    Effets - Maladie potentiellement détecté suite à la consommation de tramado...
    Il y a 1hCommentaire de DrFantastic dans [Tramadol...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Cannabis et schizophrénie
    Il y a 1hNouvelle discussion de Bozel dans [Cannabis...]
     Forum 
    En sevrage seule de valium (diazepam). et très très difficile..bes...
    Il y a 1hCommentaire de stopangoisse dans [Médicaments psychotro...]
    (10 réponses)
     Forum 
    Extraction - Des questions sur l'extraction de DMT que j'ai effectué.( STB )
    Il y a 2hCommentaire de Rick dans [DMT, changa et ayahua...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Heroin en espagne
    Il y a 2hCommentaire de Acid Test dans [Heroïne...]
    (14 réponses)
     Forum 
    Effets - Recherche des effets et test
    Il y a 2hCommentaire de Psychoactif63 dans [Cannabis...]
    (1 réponse)
     Blog 
    J'ai enfin 30 ANS !
    Il y a 2h
    1
    Commentaire de Rick dans le blog de Rick
    (20 commentaires)
     Blog 
    Vol au dessous d’un nid d’hirondelles.
    Il y a 3hCommentaire de Junon dans le blog de ismael77
    (1 commentaires)
     Blog 
    Revue de presse Cannabis thérapeutique du 4 août 2020
    Il y a 5hCommentaire de prescripteur dans le blog de filousky
    (1 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur l'histoire de la réduction des risques
    Dernier quizzZ à 21:48
     PsychoWIKI 
    Cannabis, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    DrFantastic, Euseibus, Floky, Mr Bean nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Suite de l'enquete : Qu’est-ce que la possibilité d’achats en ligne a modifié pour vous ?
    par guygeorges, le 29 Jul 2020
    Pour moi, le deep web ça a permis de m'émanciper (presque) totalement des RCs et des drogues de rues crades. Je peux consommer mes produits de choix, avec une qualité qui est toujours supérieure à celle que j'ai dans la rue (avec une ou 2 exceptions toujours bien-sur, 1 ou 2 lettres non reçues...[Lire la suite]
     Numérique et usage(r.e.)s de drogues, l'enquête continue ici !
    par psychodi, le 28 Jul 2020
    salut je vais tenter de faire concis : le forum, que je fréquente maintenant depuis plusieurs années, est une véritable bouffée d'ouverture pour moi sachant que je bosse dans le petit monde de l'addictocratie depuis 20 ans et que j'ai trouvé sur le forum des marques personnelles, des positions...[Lire la suite]
     Arreter Crack/Freebase
    par LLoigor, le 26 Jul 2020
    Y a 17ans j'étais accro au crack et a l'hero, et dans ma vie c'était le manque de crack qui me causaient le plus de mal. (Pour la came je sniffé du sub). Puis j'ai était dans un caarud et en discutant avec l'addicto on a tenté un truc un peu expérimental : me passer directement a gros dosage...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    merci pour ta "science" concernant le sujet ! s'informer = sauver des vies ! dans [forum] Brune meilleure que la blanche?
    (Il y a 1h)
    Alcool + depakote = combo toxicité neurologique et foie ! Stylez dans [forum] Depakote: temoignage après 8 mois de traitement
    (Il y a 5h)
    Thanks pour ce retour si complet! ~MG dans [forum] Depakote: temoignage après 8 mois de traitement
    (Il y a 9h)
    Make drugs great again - Number613 dans [forum] Neurchi de Psychoactif
    (Il y a 13h)
    Le doute est dissipé, merci ! dans [forum] Boire 4 bière tous les soirs
    (Il y a 1j)

    Pied de page des forums