Le passage aux urgences "de routine". Ou quand tu sais que c'est trop. / PsychoACTIF

Le passage aux urgences "de routine". Ou quand tu sais que c'est trop.

Publié par ,
5389 vues, 13 réponses
Rakoon 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 16 Feb 2016
85 messages
Blogs
Encore un petit témoignage. Je vais l'écrire avec humour tiens, pour dé-dramatiser la narration. Il est basé sur des faits récents de moins de 2 heures.

                                            Tu sais que t'en à  trop pris quand :

Tu sais que t'en à  trop pris quand tu appelles le 15 pour signaler l'apparition de pics de douleurs de douleurs périodiques se rapprochant d'une douleur constante sur la dernière heure.
Tu sais que t'en à  trop pris quand on te répond, après avoir donner ton nom et ton adresse, "Ah, c'est vous !"
Tu sais aussi que t'en à  trop pris quand t'es en mesure de lui fournir ta tension diastolique et systolique, ton rythme cardiaque et la présence d'une arythmie sur les 3 prises que t'a effectuée depuis l'apparition de la douleur et qu'elle n'est même pas surprise.
Tu le sais aussi quand tu comprends ce qu'est une tension systolique et diastolique et que tu as l'appareil pour la mesurer.
Tu sais que t'es dedans, aussi, quand elle te répond : " Si la douleur devient constante, vous savez qu'il faut un électrocardiogramme pour le pas prendre de risque, donc n'hésitez pas à  venir nous voir et appelez nous a nouveau."
Tu le sais encore plus quand tu lui réponds "ok" tout en sachant que tu ne les appelleras pas mais que tu iras directement à  l’hôpital car le trajet tu le connais, l'ambulance mettra autant de temps que toi sur l'aller.
Et le pire, c'est que quand c'est le cas, tu te dis qu'a cause de la circulation, c'est vraiment une ville a infarctus certaines heures. Mais que tu fumes ta clope au volant en écoutant de la smooth music et que t'a franchement l'air d'en avoir rien à  foutre.

Une fois arrivé, tu sais que t'en a pris trop longtemps quand t'a la carte vitale, la mutuelle et le ticket de parking déjà  dans la main.
Le pire c'est quand les urgences sont blindées, t'arrive à  avoir un rictus en étant conscient que tu passeras devant tout le monde.
T'a conscience que t'es dedans quand la réceptionniste te reconnait, et se met a presser le petit vieux d'aller poser ses fesses en salle d'attente pour vite s'occuper de ton cas.
Tu sais surtout que t'en à  trop pris quand t'annonces un truc genre "J'ai une douleur persistante au niveau de la poitrine suite à  ma consommation habituelle de cocaïne, je viens faire un électro-cardiogramme de routine.
Quand elle te répond " La personne a prévenir en cas de problème, c'est toujours votre mère?"
Et que te croyant dans un one-man show tu réponds : "Au pire si ça part en live, je vous autorise à  rien lui dire la pauvre. Vous aurez qu'a lui dire que je me suis étouffé en mangeant un truc. Et puis j'ai passé les portes, je suis sauvé !"
Et le pire c'est qu'elle en rigole de désespoir à  la longue.

Tu sais aussi que t'en a trop pris quand, alors que tout le monde attend dans la salle d'attente depuis parfois longtemps, tu t'amuses à  rester debout près de la salle de régulation car tu sais très bien que tu passeras en premier.
Quand tu trouves amusant les regards hagards des gens qui te voient plié par la douleur avec un sourire con en se demandant ce que tu fout debout, guettant leurs montres toutes les 5 minutes.
Bien sur tu sais aussi que ça fait trop longtemps quand tu sais ce qu'est une salle de régulation.

D'ailleurs, c'est pas finit, car une fois dans la dite salle avec l'infirmière qui te reconnait aussi, tu as une conversation qui pourrait pour un témoin aveugle ressemble entre un discours de Dr House et d'une de ses employés :

" Une estimée de la consommation est possible aujourd'hui ? "
( le genre de phrase ou elle te montre qu'elle sait que t'en prends trop. )
" Non, mais on reste sur du classique."
" Pas plus de deux grammes alors, bien. Pour la douleur ? "
" Sur l'échelle de 10 je dirais 7 en constant et 9 en pic, avec irradiation de la douleur au niveau des bras, du dos et une présence notoire de pics en réaction mécanique. Pas d'engourdissement ni de palpitation à  signaler, l'electro-cardiogramme de routine devrait suffire à  préciser la situation cette fois-ci."
" A quand remonte la dernière analyse anormale du taux de troponine déjà  ? "
" 3 mois."
La, tu sais que même elle sait que t'en prend vraiment trop car tu sais ce qu'est la troponine et qu'elle sait que tu le sais. Vu qu'elle était la quand on te l'a expliquer lors de cette soirée que tu fais tout pour oublier.
" Et au niveau des allergies, pas de problème avec vos consommations actuelles ? Toujours pas d'allergène trouvé en allergologie ? "
" L'allergologue trouverait bizarre que je lui demande de me tester le levimasole madame. Donc, vu que depuis que je m'arrange pour minimiser les produits qui en contiennent, pas de choc anaphylactique. J'ai quand même de l'ebastine et du prednizolone au cas ou.
" Je vois que vous avez eu un traitement pour une tentative de sevrage il y a un mois, et que vous avez fait un passage chez nous pour une sur-consommation de ces médicaments. Vous continuez à  les prendre ?
" Non, le docteur veut sans doute me gifler et j'ai perdu sa confiance. Je dois lui rapporter des chocolats la prochaine fois que je pense à  aller a mon rendez vous.
Et la tu sais que t'en a définitivement trop pris quand même elle te dit :
" Vous êtes une véritable pharmacie."

Au moment de l'electro-cardiogramme, tu sais encore une fois que c'est trop quand tu l'aides à  placer les électrodes qui tombent et qu'elle te dit " C'est des nouvelles, elles sont vraiment chiante."
Et que le seule truc que tu trouves à  dire c'est : " Ouai bah, je suis pas sous produit donc tant mieux je vais pas douiller quand elles vont m'arracher les poils. "
Tout se confirme quand tu lit avec elle l'electro-cardiogramme et que t'en saisis les aspects les plus important.
" Ah bah, c'est pas si grave que ça c'est bon !"
" Oui bah vous allez avoir votre prise de sang pour la troponine quand même, une fois c'est suffisant pour qu'on surveille toujours."

Re-passage en salle d'attente pour qu'on te conduise au box, tu retrouves les regards médusés des gens qui étaient la avant toi, encore plus quand l'aide soignante te connait super bien et t’accueille par un "Heeeey, c'est toi j'en étais sur ! Allez viens."
Et quand tu les grilles une seconde fois.

T'a aussi conscience d'en avoir trop pris quand elle te fait te mettre à  poil et te dis : "Oh, tu crois que je vais me faire chier à  tout mettre dans le sac moi ? " au moment ou tu jettes tes vêtements un peu partout.
Bon, t'en rigole, et tu dis que t'es civilisé et que l’ajustement de la chemise nécessite toute ta concentration actuelle mais que tu vas ranger.
Tu rigoles moins quand elle te dit " Tu vas être content, tu vas voir la surprise." en quittant la pièce et en te faisant un clin d'oeil.
Tu comprends pourquoi c'était pas drôle quand tu vois ton médecin du csapa, en service ce jour la, débarquer dans la pièce alors que tu t'es jeter sur le lit en mode transat et que t'a déjà  préparer ton "Quoi de neuf docteur."
Tu rigoles encore moins quand le silence dans la pièce est glacial car depuis ton empoisonnement aux médicaments que tu lui avais promis de ne pas prendre n'importe comment et dont elle à  appris l'admission aux urgences en consultant ton dossier, et que tu lui a mis deux faux plans sur deux rendez vous par la suite.
Une prise de sang plus tard, la troponine n'est pas anormale, elle te dit : "Tu veux une photocopie de l'ECG pour ton généraliste ?"
Tu sais que t'a abusé la nuit d'avant quand après avoir répondu oui et qu'elle ai quitter la pièce pour faire la photocopie, tu te précipite sur le sopalin parce que tu sent que ça bouchonne.
Tu sais que t'es dans la merde quand elle t'a entendu te moucher et qu'elle rentre au même moment et qu'elle te dit : Donne.
Tu sais ce qu'est la honte de prendre le fait d'être la à  la légère car ton ECG t'a montrer que t'allais pas faire un infarctus. Et que tu sais que le sopalin est franchement dégueulasse.
Tu sais que t'en prend vraiment trop quand t'en arrive, après consultation de son téléphone, à  te faire programmer un rendez-vous en csapa lors d'un passage aux urgences.
Et surtout, tu sais que cette fois t'a intérêt à  y aller.
Un "Tu connais la sortie." plus tard, tu prépare ta clope de libération. Le contrôle de routine est terminé.

Une fois sortit, tu continue d'avoir conscience que t'a franchit de nombreux cap quand tu te prends une claque derrière la tête par l'aide soignante qui fume la sienne en pause.
Quand elle te dit " Non mais t'es sérieux ça te suffit pas ?"
Et que t'a rien d'autre lui dire que " Bah quoi toi aussi tu fumes, fumer tue, t'a pas vu la pub?"
Un "allez casse toi et que je te revois pas.", direction la voiture, en sifflotant.

Tu sais que t'en à  trop pris quand pratiquement arrivé chez toi, tu tilt l'idée de faire ce post pour raconter cette énième expérience sur ce forum ou tu t'es inscrit y'a peu de temps.
T'en rigole un peu même, tu trouves ça marrant.

Mais en fait, t'en a juste trop pris et c'est moins drôle quand malgré tout ça, une fois chez toi, tu regarde ton miroir et tu te dis : " Merde fait chier j'ai plus rien."

Et la, comme toutes les prises de consciences de ces derniers temps. Tu comprends que t'en a juste trop pris. Ce soir, la veille, ces derniers temps et toute ta vie aussi. Et qu'il n'y a rien de drôle. Que des passages aux urgences, tu en cumules des dizaines. Que tout le monde ne rigolais pas avoir toi, mais s'inquiétais. Que quand les médecins voient ton electro-cardiogramme s'imprimer, ils ne sont pas débiles comme quoi en train d'attendre une réponse rassurante mais en train de s'inquiéter de ce qu'ils pensent tous qu'il t'arrivera un jour.
Chaque mouvement provoque encore un pic de douleur extrêmement violent dans ta poitrine, même si tu vas pas en crever, pas aujourd'hui du moins. Tu comprends regard de ton docteur n'était pas lié au fait qu'elle t'en veut pour les faux plans, mais car pour elle t'a sombrer et que dans le fond, elle en arrive même à  se sentir impuissante. Tu comprends que d'avoir fumer 3 clopes depuis ta sortie de l’hôpital fait de toi un horrible couillon. Et qu'en fait, cette histoire n'est peut être pas banale, mais qu'elle n'a rien de comique.

C'était le coup de trop je pense. J'ai tellement banalisé mon addiction que j'en arrive à  la. Un flirt avec la mort permanent. J'ai pas dit tout ce qu'on avait échangé en conversation avec tout le personnel. J'ai garder seulement le "hors du commun". L'esprit à  ce don, quand tu as incorporé la cocaïne à  ta vie au point de penser et vivre RDR, de continuer à  te laisser croire à  ta fausse invulnérabilité.

Alors, pour le réalisme, voila un florilège brut de ce qui n'était pas drôle dans ces échanges.

La réception après ma vanne bidon sur ma mère:

- Monsieur gardez quand même à  l'esprit que ces contrôles à  répétition monopolisent le personnel et un box mais restent nécessaires. C'est un rire jaune, il n'y a rien de drôle.

En régulation :

- La dernière prise date de 3 heures et vous avez une systolique a 153, une diastolique à  101 et le poul dépasse les 110. C'est grave à  votre age et si un compare avec les mesures précédentes dans votre dossier, c'est équivalent aux fois ou vous arriviez complètement allumé et sous produit.

L'aide soignante :

- Non mais sérieux t'es jeune, t'es mignon, tu présente bien. Tu fout quoi de ta vie ? Tu sais qu'on traite des gens qui sont aux portes de la mort en permanence alors qu'ils ont arrêter leurs conneries depuis un moment ? Que jamais ils vont s'en remettre ? Même toi tu crois quoi, c'est chaud la. Si tu veux te suicider fume du crack putain.

Mon docteur :

- T'a sombrer dans le pire qu'on a jamais pu voir dans ton cas. Tu nous évite, tu t'en fout complètement et t'es venu 3 fois aux urgences en un mois pour des raisons toutes sauf bénignes. Ils t'ont fait attendre une heure sur le lit pour te donner la leçon mais je sais que ça servira à  rien. Ma conscience de médecin me fait te demander avec insistance de signer une ordonnance de prise en charge en maison de soin, mais je connais ta réponse. Tu peux t'habiller, je vais faire une photocopie, n'en profite pas pour te barrer en douce.

Puis, après, lors du coup du mouchoir :

- Fait voir tes narines... Ok. Donc une nécrose est visible par simple contrôle visuel, du sang coagulé aussi et une inflammation conséquente. Tu vas attendre pour voir l'ORL et si il n'est pas disponible on va te prendre un rendez vous rapidement. Et puis comme t'a tendance à  oublier quand c'est le secrétariat qui te donne un rendez vous au centre, je vais t'en donner un directement. Tu n'as pas intérêt à  partir. Si tu continue de consommer dans les jours à  venir, tu peux dire au-revoir à  ta cloison nasale voir même à  bien pire.

Les rendez-vous pris :

"Tu connais la sortie."

La première chose que je me suis dite l'espace d'un instant c'est : "Non, je ne connais pas "la sortie". Sinon, je ne serais pas ici."

Je vais faire un break d'un mois. Je vais m'y tenir. Je vais aussi en profiter, pas au début toutefois pour pas non plus rendre la chose impossible, arrêter de fumer. Je sais que pendant 4/5 jours, je vais dormir plus que de raisons et que mon comportement deviendra totalement imprévisible. Je sais aussi qu'après, pendant tout le mois, je mangerais des tonnes de pizza et autres conneries bien lourdes et que ça ne me coupera pas l’appétit. Que progressivement, je mettrai très longtemps à  m'endormir et que le craving reprendra ses droits. Je sais aussi que je vais devoir m'éloigner de pratiquement toutes mes fréquentations et m'isoler chez moi. Car je n'aurai pas la volonté de résister si je ne le fais pas. Je sais aussi qu'au bout d'un mois, je me dirais que putain si j'ai tenu aussi longtemps, limite, je peux m'en libérer. Pourquoi pas après tout ? C'est de la drogue dure merde.

Et, comme d'habitude, je sais que je vais craquer. Car sauf quand j'ai passer des années à  fumer des spliffs surdosés de manière à  être HS chaque minute que j'ai passé éveillé, je n'ai jamais su lui dire non. Jamais.


Tient, encore un ajout alors que j'allais cliquer sur envoyer. Un MAGNIFIQUE témoignage d'ambivalence de malade :

Conversation avec ma soeur a l'instant :

Moi : J'suis encore aller aux urgences, douleur fixe à  la poitrine tout ça. Electro-cardiogramme OK.
Elle : Tin encore, tu m'avais dit que tu t'étais calmé.
Moi : J'ai tenu 8 jours au final c'est quedal.
Elle : Fait gaffe s'il te plait.

Attention une réponse palme d'or arrive :

Moi : Non mais au pire, j'ai prévenu le 15 dès les ton premiers signes et j'ai foncer à  l’hôpital. J'aurai été en plein déclenchement d'un infarctus, vu mon age, je n'aurai pas été difficile à  réanimer. L'essentiel c'est d'être sur place rapidement.
Elle : T'es sérieux la..

Hors ligne

 

psychodi 
psychocannabinologistologue
France
1900
Inscrit le 24 Jul 2013
777 messages
Blogs
salut Rakoon

un suggestion de réponse à  l'aide soignante qui te demande ce que tu fous dans la vie : écrivain ?

je suis frappé par la puissance de ce texte, sérieux...

merci de ce moment (haha) à  la fois pathétique et drôle...je me permets "pathétique et drôle", ce n'est pas un jugement mais ça ressemble tellement à  des situations que je peux parfois rencontrer dans mon boulot (dans une ELSA) que c'en est frappant...

on dirait que t'en a trop pris, en fait...

il y a des jours étranges
il y a des jours, j'm'étrangle
Surtout...ne pas se biler sur la route...
Psychoactif ? Faut s'abonner là, vite !!

Hors ligne

 

groovie
Adhérent
Angola
200
Inscrit le 13 Feb 2016
5107 messages
Blogs
Sainte mère de dieu !
Par tous les démons de l'enfer !

Que dire...

Survie?! s'il te plait???

Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier. modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes
Compte inactif!

Hors ligne

 

Rakoon 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 16 Feb 2016
85 messages
Blogs
C'est pathétique et drôle ! Je n'aurait pas mieux choisi mes mots. La banalisation totale d'une situation qui est incroyable de médiocrité, remplie de passages en hôpital. Dans le cas d'une maladie grave, le patient se laisse détruire par cette vie entre hôpital, foyer et travail. Dans le cas d'une toxicomanie, tu commence par être gêner, menteur voir même a changer souvent d’hôpital. Après que l'intégralité du personnelle t'ai déjà  vu au moins une fois pour un empoisonnement en surdose, une psychose paranoïaque hypocondriaque et d'autres raisons de malade, comme la poudre c'est une routine qui rentre dans le mode de vie je pense.

Tout ceux qui sont dedans depuis trop longtemps, même s'ils n'en parleront peut être pas autant, voient de quoi je parle. Je fais en moyenne 2 passages à  l’hôpital par mois. Et sur la 20 aine de passages, il n'y a que 2 fois ou c'était vraiment extrêmement nécessaire. C'est pour ça que maintenant dans le doute, tu prends une carte de fidélité. Comme on dit : Il vaut mieux en rire qu'en pleurer.

J'ai aucun craving la. Je ne peux pas me voiler la face, je saigne encore du pif et j'ai ras de le bol de vivre la nuit. En plus, j'ai eu tendance a régresser ces derniers temps sur mes progrès. Je suis sérieux, pause. Pour récupérer de ce que je me suis mis, c'est un mois minimum. Disons que je tiendrais "le plus longtemps possible."

Hors ligne

 

groovie
Adhérent
Angola
200
Inscrit le 13 Feb 2016
5107 messages
Blogs
tu veux pas te remettre à  un truc plus cool?

genre la beuh ou un truc qui va pas t'arracher le nez / briser littéralement ton coeur etc?
une sorte de traitement de substitution...

je pense que t'es sur le point de changer de vie mais que ça te fait encore peur... en tout cas courage mon gars! tu peux y arriver ...rester clean...et voila quoi pour t'amuser trouve autre chose big_smile (un truc plus soft)

tiens bon smile !

Dernière modification par Viegroo Senior du turfu (10 mars 2016 à  22:43)


Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier. modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes
Compte inactif!

Hors ligne

 

Rakoon 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 16 Feb 2016
85 messages
Blogs
J'ai fumer pendant 12 ans. En plus d'avoir dérégler mon générateur biologique d'histamine, la moindre consommation de THC sous toute ses formes (fumette,vapo,space-cake) provoque une crise d'angoisse majeure et des détresses respiratoires aiguà«s.

En plus cool, y'a rien d'autre que de ne rien prendre. Et la seule période ou je n'ai rien pris, c'est entre mes 1 jours ( vu quand dans le ventre de ma mère j'étais sous métha ) à  mes 13 ans. Si on oublie cette anecdote ou pour faire "comme les grands" quand ma mère vivait en squat, j'ai eu la bonne idée d'aspirais les restes d'une free-base qui était mal passée pour son utilisateur qui s'était précipité aux chiottes. J'avais 8 ans et c'est la première fois que la drogue m'a presque tuer.

Je dois m'arrêter. Sinon, je vais mourir. Je vais écrire un blog. Considérons ce jour comme le J-1 du premier jour du reste de ma vie. Je vais raconter mon histoire. De toute manière, même mon psy m'a dit que je pourrais écrire un livre.

Je n'ai pas peur de changer de vie, j'ai peur des fantômes du passé. Ceux qui, lorsque j'étais sevré de force ou par manque d'argent, m'ont mis en face de la réalité de ce qu'est le manque chez une personne comme moi.

Hors ligne

 

bighorsse 
Adhérent PsychoACTIF
100
Inscrit le 19 Mar 2007
8506 messages
Blogs
c'est typique de votre generation car jamais nous n aurions pu nous permettre de "nous balader à  lhosto"...pour nous si on avait le malheur de se pointer, on avait droit un une balade jusqu au commisariat..le medecin nous balançait ! ben oui..

alors moi ce texte ne m a pas amusé du tout!
a chacun sa vision du monde!

l angoisse est le vertige de la liberté

Hors ligne

 

TankGirl 
Membre avisée (De quoi??)
France
000
Inscrit le 24 Apr 2012
397 messages
Blogs
Yep,

Perso, pour moi, la dernière fois que j'ai appelé le 15 (Parce que ma copine était en OD d'héro) et ouais, même endroit, où tout se passe toujours bien, mais pas le même gars, un peu en speed, bah ouais c'est quand même le 31/12, tu te dis que c'est bon, comme d'hab, ça va le faire, vu que d'habitude c'est de la bonne coke...

Et après environ 45min/1h, (Le temps du retour & des 1ers taquets...) Je prends le mien (Mais étant sous morphine à   haute dose et "ancienne" consommatrice de came à  haute dose aussi de puis mes 15 ans...) j'sens pas grand chose...
Je lui fais le sien, même réaction!! (WTF??!!)

Du coup, on se dit, aller, un 2e vite fait, en plus notre pote arrive pour la soirée...
De mon côté, la même, sauf que pour elle: dépression respiratoire, début de cyanose, etc...

Donc le 15, direct, puis PLS, pour elle, en attendant les secours en paniquant!!
Et arrivée du SAMU, des pompiers (Qui nous ont balancées, pronostic vital engagé...), de la BAC...
On l'emmène d'urgence à  l'hosto, oxygène sur la gueule et Narcan dans les veines!!

Et pour moi 3/4 d'h de plus d'attente, pour une équipe de condés avec un OPJ, RDV, le lendemain, parce que trop sympas, vu que ma meuf est peut-être en train de crever, bah, on m'évite la GAV...

Et le lendemain 9h du mat', à  peine quelques menues news de l'hosto, me voilà  au comico au lieu d'être avec elle....

Résultat--> Tribunal en Juin (Et encore, on voulait me coller un homicide involontaire sur le dos s'il lui était réellement arrivé le pire...
Alors que bon, personne n'avait eu besoin de forcer l'autre, hein...)


Bref, tout ça pour dire que la bonne coke c'est chouette, voire même très cool, les Urgences déjà  un peu moins, habitué(e), ou pas, mais drôle...
Je ne trouve pas, non...
(Même si après coup, ça fait des anecdotes, hein...)

Après chacun son ressenti, chacun son vécu, je ne juge pas pour autant, c'est juste mon point de vue...

(Et pour info, pour ceux qui ne me connaissent pas, ce n'était pas, non plus, mon/notre 1er passage aux Urgences...)

Bref, bon courage à  toi pour ta pause, quand même & Take care!!

Amicalement.

Tank.Grrrl punk-headbang

Dernière modification par TankGirl (11 mars 2016 à  00:40)


"Je suis faite de morceaux de moi-même éparpillés, puis recollés ensembles, parce qu'il faut bien avoir l'apparence d' un corps..." (C.Collard)
"I'm not totally useless... I can be used as a bad exemple..."
"Imperfection is beauty, Madness is genius and it's better to be absolutely ridiculous than absolutely boring..." (M.M)

Hors ligne

 

Absinthe39 
Maman Psycho
France
000
Inscrit le 30 Dec 2015
147 messages
Blogs
J adore!

J me suis fendu la gueule sur la première partie...

Un peu moin sur la fin, évidemment...

Heureusement qu' t injecte pas j ai envie d'dire...
Enfin je sais pas finalement...

Courage pour ta pause...

Sérieusement ta goûter une base a 8 ans?

Du coup j ai l air con a côté avec ma mère qui m fesais rouler des 10feuille de weed a 12-13ans...

Soit FORT laisse ton corp se reposer un ti coup, c est pas bien mais pour y arriver pense au FET que la reprise sera meilleure... C pas bien mais moi ca fonctionne...
Sans pose je ne sent plus de flash même avec 0,4 en intra...

Dernière modification par Absinthe39 (11 mars 2016 à  00:42)


☆Mieux vaut le vin d'ici que l'eau de là â˜†

Hors ligne

 

TankGirl 
Membre avisée (De quoi??)
France
000
Inscrit le 24 Apr 2012
397 messages
Blogs
Injection, sniff, plugg ou fume:
C'est toujours du produit qu'on s’envoie dans la gueule...
(Après, c'est et ça a toujours été un vaste débat...)

Bref...


Amicalement.

T.G. punk-headbang

"Je suis faite de morceaux de moi-même éparpillés, puis recollés ensembles, parce qu'il faut bien avoir l'apparence d' un corps..." (C.Collard)
"I'm not totally useless... I can be used as a bad exemple..."
"Imperfection is beauty, Madness is genius and it's better to be absolutely ridiculous than absolutely boring..." (M.M)

Hors ligne

 

Rakoon 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 16 Feb 2016
85 messages
Blogs
J'ai pas "goûter une base a 8 ans", j'ai "fait comme les grands". Je n'avais absolument aucune conscience de ce qu'était la drogue. J'ai réalisé un "rituel indien" dans ma tête.

Et non ce n'est pas drôle d'aller aux urgences. Surtout que la, on parle d'un contrôle de routine réel, pas de descente tordue ni de mélange, juste une hypertension et la nécessite d'un electro-cardiogramme.

La fois ou j'ai eu un contrôle de troponine anormale pour avoir fait un mélange massif, en plus de convulsions aiguà«, d'un débouchage des voies nasales en urgence par l'ORL, de la mise sous triple perfusion de je n'sais quoi, de l'analyse vasculaire ou on te passe le truc dans le bras pour le remonter et j'en passe et des meilleures c'était avec la même équipe que celle que j'ai vu ce matin.

Le poste avait une écriture comique, mais pas une intention. C'est plus représentation de la banalisation que l'on se fait du suicide progressif que l'on à  engager dans sa vie.

Et pour l'aspect judiciaire, ils ne le font pas car j'ai une tendance incroyable à  faire en sorte d'avoir mon ECG très rapidement quitte à  mettre une pression honteuse au personnel hospitalier et à  ensuite me casser comme un voleur. Ils savent aussi que si ils me font le coup une seule fois, plus jamais je n'y retournerai. Et que j'suis même foutu de m'acheter un electro-cardiogramme et d'apprendre à  le lire. Il aura sa place à  coté du tensiomètre, du nébuliseur, du neti-pot et de la trousse pharmaceutique à  cocaïne.

Une fois, dans l'autre hôpital (plus près de chez moi et privé) ou je ne suis "plus le bienvenu" en raison de la dernière psychose de type paranoïaque-violente, je suis arrivé pour tremblement importants / douleur à  la poitrine, hypertension aiguà« et migraines / acouphènes. Je fumais ma clope avant d'entrer et j'ai vu toute une équipe de policier dans la salle d'attente. Méga-paranoïa... en un regard, ils m'avaient reconnu (?), identifié (?!?) et j'étais dans la merde (???!!?). J'ai, comme si de rien n'était, pris le chemin du cendrier, jeter ma clope, fait semblant de décrocher mon téléphone et de regarder ma montre, et commencer a partir vers la voiture.

C'est la jeune interne à  l’accueil qui avait vu mon manège sur la caméra et qui est "sortit prendre sa pause clope" ( y'avais personne ) pour me dire "Il t'arrive quoi ? C'est car ils sont la que tu rentres pas ? Attend ils vont partir."

Comme je fais des chocs anaphylactiques avec certaines coupes (surcharge levimasole entre autre) je suis d'emblée pris au sérieux peu importe le motif de ma venue. J'ai déjà  aussi dit : J'ai manger des noix dans un gâteau sans faire gaffe. (je fais passer ça pour une allergie aux noix -_-' ) pour être pris en urgence totale et une fois dans le box, énervé tout le monde en révélant la vrai raison.

Ce qui les énerve le plus, c'est que tu sais très bien avec ta connaissance du produit qu'après avoir signaler la chose au régulateur du 15 et en t'étant pointé en donnant spécifiquement les symptômes d'un infarctus et/ou d'un AVC potentiel ils sont obliger de prendre du temps pour te faire un ECG et un contrôle de la troponine quand tu as déjà  approché l'infarctus dans ta vie. Il se peut que, dans le box d'à  côté, un mec soit en train d'être traiter pour un anévrisme réel, mais toi t'es la à  prendre du personnel dans 9 cas sur 10 pour rien. Ce qui est une spécificité de la surdose de cocaïne quotidienne qui rend cinglé.

On va dire que sur 10 passages, un se révèle réellement important et 9 sont liés entre aux à  : Bad-trip de mélange ou de surdosage, psychose hypocondriaque, psychose paranoïaque / violente, volonté de se faire contrôler les voies ORL / le coeur sans attendre pour un rendez vous, psychose dépressive qui te fais peur d'être seul, abus médicamenteux pour dormir alors que tu viens de passer ta nuit a siffler.. bref de la merde.

Donc, le passage aux urgences devient banal, tu le dé-dramatise par déni et habitude, mais tu vois des gens qui d'un côté se disent : Encore.. et de l'autre t'ont vu a moitié mort / complètement perché / en pleine hallu / en pleine psychose / en pleine réaction ultra-violente pour rien etc.. etc.. etc...

Le jour ou j'irai aux urgences car j'ai le bras cassé ou autre, que je serais sevré (je prie), ni en descente / montée / craving / récupération de tout ça, et que je vais voir ces gens.. Je ne rigolerai pas je pense.

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
14000
Inscrit le 22 Feb 2008
7689 messages
Blogs
Bonjour,
J'ai mis ce post en référence dans le wiki complications aigues de l'usage de cocaine (section douleurs thoraciques).
http://www.psychoactif.org/psychowiki/i … ca%C3%AFne
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

bighorsse 
Adhérent PsychoACTIF
100
Inscrit le 19 Mar 2007
8506 messages
Blogs
tu tapes la c seul, ce qui est la plus mauvaise façon de se defoncer qui soit...la preuve t es tjs aux urgences pour te faire consoler de tes peurs

l angoisse est le vertige de la liberté

Hors ligne

 

Rakoon 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 16 Feb 2016
85 messages
Blogs
Yes. Sauf pour les cas de paranoïa / violence, c'est dans 99% des cas seul que tu termine aux urgences.

Dernière modification par Rakoon (11 mars 2016 à  08:15)

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Enquete : Utilisation des outils numériques par les usagers de drogues
    14 juin 2020Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Pendant le confinement avez vous essayé d'arréter ou de baisser v...
    Il y a 10jCommentaire de Weedoo62 (29 réponses)
     Appel à témoignage 
    Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
    09 juin 2020Commentaire de newbop (40 réponses)
     Appel à témoignage 
    Arrivez vous toujours à trouver vos prods à l'heure du (post)conf...
    Il y a 9hCommentaire de marvin rouge (464 réponses)
     Forum UP ! 
    Diphenhydramine - Nautamine et sequelles ?
    Il y a 22hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Gérer sa consommation - J'ai baser de la balle (15 gramme en 2 jour) comment redescendre
    Il y a 20hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Oxazépam - Combien de temps pour un sevrage de Seresta ?
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Zazou2A dans [Benzodiazépines...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Musique - Chansons sur la dope et la zone
    Il y a 5mn
    57
    Commentaire de No no no, fuck YOU dans [Culture drogues...]
    (702 réponses)
     Forum 
    Interface du fofo
    Il y a 7mnNouvelle discussion de Régular Psyché dans [Utilisation du site P...]
     Forum 
    Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
    Il y a 21mn
    233
    Commentaire de Zazou2A dans [Conseils généraux de...]
    (1622 réponses)
     Forum 
    AD combiné au LSD
    Il y a 37mnNouvelle discussion de Trippouw dans [LSD 25...]
     Forum 
    Visuels & hallus - Mélange psychédélique possible
    Il y a 40mnCommentaire de Régular Psyché dans [RC Psychédéliques...]
    (4 réponses)
     Forum 
    Alcool et asthme, y’a il un risque d’interaction ?
    Il y a 43mnCommentaire de Sufenta dans [Alcool...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Doute sur Produit 5F-MDMB-2201.
    Il y a 46mnCommentaire de psytest dans [Cannabinoïdes de synt...]
    (48 réponses)
     Blog 
    Citation
    Il y a 4h
    1
    Commentaire de Nils1984 dans le blog de Thelma
    (4 commentaires)
     Blog 
    Chaque chewingum a le gout de la cock ohhh
    Il y a 5hNouveau blog de arlonne dans [No comment]
     Blog 
    Vivre ....
    Il y a 5h
    1
    Commentaire de arlonne dans le blog de nofutureorriding85
    (4 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Etes-vous dépendant aux benzodiazépines ?
    Dernier quizzZ à 19:59
     PsychoWIKI 
    Cannabis, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     1P-LSD 200ug, "When the Rain Begins to Fall"
    par Johan89, le 23 Jun 2020
    A la vue des événements et de ce que m’évoque ce trip, j’ai décidé de donner un titre à ce récit : « When the Rain Begins to Fall » (en référence au titre de Pia Zadora, Jermaine Jackson). A propos de moi : Homme, 1m86, environ 70kg, aucune tolérance au LSD au moment de la prise, pa...[Lire la suite]
     Les psychiatres
    par plotchiplocth, le 17 Jun 2020
    Merci beaucoup pour ta réponse et toutes ces sources (il va me falloir un tout petit peu de temps pour les digérer ;) ) Bien que la philosophie AA soit fortement populaire, plus dans le continent nord-américain que dans certaines parties du monde, il ne semble pas y avoir de consensus social qu...[Lire la suite]
     Les produits RC (en comprimés) en milieu festif
    par TheRealSlimShady, le 16 Jun 2020
    Bonjour, depuis quelques semaines en Ile de France de nombreux dealos des réseaux type SnapChat proposent du 2-CB ainsi que d'autres produits sous forme de cachetons. Le phénomène n'est pas nouveau néanmoins j'ai dégotté le catalogue du plus grand labo européen de RC. La boîte au Lezard que...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Je ne pas pas être plus d'accord ! Boris Vian dans [forum] Drogues et sexualités dans le milieu gay : ce que nous dit le chemsex
    (Il y a 2h)
    positive attitute j'aime dans [commentaire de blog] 3 Pas en avant 10 en arrière
    (Il y a 6h)
    joli poeme , belle phrasé, j'aime dans [commentaire de blog] 3 Pas en avant 10 en arrière
    (Il y a 6h)
    Des bonnes nouvelles, c'est cool pr toi ! M. Red dans [commentaire de blog] Photothèque de FDL
    (Il y a 11h)

    Pied de page des forums