Plus de prise de codeine depuis le 15 juillet (questions) / PsychoACTIF

Plus de prise de codeine depuis le 15 juillet (questions)

Publié par ,
7969 vues, 40 réponses
Codo67 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 01 Aug 2017
Messages: 39
Bonjour,

Je me présente anonymement, j'ai la vingtaine, j'étais dépendant à la codeine que j'ai découvert suite à des douleurs dentaires depuis environ 1 ans et demi de prise quotidienne. Je me suis fait opérer des dents de sagesse et eu de nombreuse dent dévitalisée en peu de temps....
Avant mon arret je consomer du codolipranne (boite bleu) comme cela : - 2 matin au réveil / 2 à midi / 2 après manger et 6 avant de dormir....
J'ai donc pris cette arrêté interdisant la vente de codeine en pleine figure....le 15 juillet plus aucune prise de ces cachets....
Je me suis rendue 2 jours plus tard chez mon médecin traitant pour avoir un arret maladie (je ne pouvais pas assurer au travail ainsi) et avoir de l'aide... elle m'a écouter sans me juger et à saluer mon arret et m'a prescrit de la paroxetine et de l'attarax et 5 jours d'arrêt maladie. Je n'ai pas pris la paroxetine mais l'attarax j'en et pris pendant 8 jours avant de dormir mais la a l'heure actuel je ne prend plus rien....elle m'a aussi dit que les douleurs dentaire et les maux de tête venais du bruxisme (serrage de dent la nuit + jours). J'ai rdv chez un spécialiste chir dentaire bientôt pour cela mais il est vrai que depuis que je fais attention à ne plus serrer les dents le jours sa va beaucoup mieux....rdv li août en attendant....
Pour le moment je tient bien mon seuvrage Avec des nouveau rituels (thé le matin / tisane le soir + lecture).
Cependant une question m'obsède : si un jour je me fais opérer (bras casser ou je sais quoi) et si je reprend de la codeine,je reviendrais dépendant ?

Merci à vous de votre attention à ce message.

Hors ligne


thecheshirecat 
Psycho sénior
100
Date d'inscription: 09 May 2017
Messages: 806
Pas forcément.
Par contre, ton corps connaît désormais cette sensation, et il sait que c'est agréable, donc il faudra faire attention.
Es tu conscient que en consommant ainsi du codoliprane, tu mettais ton foie en danger du fait du surdosage de paracétamol ? Tu as fait un bilan hépatique pour vérifier ?

Si tu es amené à reconsommer, renseignes toi sur la Cold Water Extraction, ou consomme directement des préparations codéinées sans paracétamol.

1 an et demi de prise quotidienne, ce n'est pas forcément énorme (moi c'était 5-6 ans).
Par contre tu t'es sevré "à la dure", ce qui est généralement déconseillé du fait des risques du PAWS (dépression qui suit le manque physique). On parle d'environ 95% de rechute.Comment te sens tu aujourd'hui, psychologiquement ? As tu toujours envie de consommer ? Il faut faire attention.

C'est une bonne chose de changer tes petits rituels wink ça fluidifie les choses, et ça te permet de supprimer des associations mentales (par exemple, pour moi, repas = prise de codéine, montée avec la clope d'après manger).

Qu'attends tu de ce thread ?
Reputation de ce post
 
Bien vu pour la CWE et le bilan, il n'avait pas l'air informé ! -Fenouil
 
Toujours de très bons conseils, bienveillant et encourageant. Merci TCD. Tatami

Foutu citron.

Hors ligne


herngest 
Nouveau Psycho
Germany
000
Date d'inscription: 14 Jul 2017
Messages: 62
Tu ne redeviendras pas physiquement dépendant si tu reprends de la codéine ponctuellement pour des douleurs. Le danger est psychologique : facile de retomber dedans quand on a une raison légitime d'en prendre. Il pourra être plus sûr de demander un autre antidouleur (même un autre opiacé, l'essentiel étant de ne pas avoir la même sensation qu'avec la codéine et donc d'empêcher les envies) si jamais tu dois subir une opération.
C'est la même problématique que le dernier verre ou la dernière clope, quand on est dépendant on a tendance à se tromper soi-même sur sa consommation, en reprendre "juste une fois" puis retomber dans une conso régulière.

Ça dépend de toi bien sûr, mais je pense que dans un contexte de vraie douleur, il n'est pas trop dangereux d'en reprendre, surtout que ta consommation n'était pas trop importante.

Hors ligne


Fenouil2 
Docteur Fenouil
France
000
Date d'inscription: 14 Jan 2017
Messages: 647

herngest a écrit

Tu ne redeviendras pas physiquement dépendant si tu reprends de la codéine ponctuellement pour des douleurs. Le danger est psychologique : facile de retomber dedans quand on a une raison légitime d'en prendre. Il pourrait être plus sûr de demander un autre antidouleur (même un autre opiacé, l'essentiel étant de ne pas avoir la même sensation qu'avec la codéine et donc d'empêcher les envies) si jamais tu dois subir une opération.
C'est la même problématique que le dernier verre ou la dernière clope, quand on est dépendant on a tendance à se tromper soi-même sur sa consommation, en reprendre "juste une fois" puis retomber dans une conso régulière.

Je suis plus ou moins du même avis , il faudra faire attention comme tu la dis au psychologique, envie d'en reprendre etc.

Mais attention car je pense que passer à un autre opiacés pourrait être une mauvaise idée, par exemple , imaginons qu'on lui prescrive du tramadol pour des douleurs, chez la plus part des personnes que je connais (même si ce n'est pas une généralités) ils auraient tendances à préférer le tramadol à la codéine et de ce que j'ai pu voir certains y accroche encore même plus vite qu'a la codéine

Donc , le message a retenir. Si on te remet un jour sous un anti douleurs opiacés , n'hésite pas à préciser que tu avais déjà eu des problèmes pour arrêté un traitement et que tu préfèrerais que la durée du traitement dépasse le nécessaire et reste  vigilant sur tes doses, en essayant de faire de ne pas les dépassées, m'enfin voilà, ce genre de choses quoi.

Mais non parcontre tu ne retombera pas accroc physiquement en 1 semaine de traitement par exemple ^^ ça reste juste quelque chose à surveiller

Hors ligne


Codo67 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 01 Aug 2017
Messages: 39
D'accord, merci de vos réponse, oui c'était sa ma grande hantise c'est de retombe accro si je devais en reprendre pendant 1 semaine ?
La pour le moment les effets du manques physique on disparut (juste certain soir ou j'ai quelque fois les jambes lourdes ) le soir étant le moment où j'en prenner 6 d'un coup, la medecin m'a donner de l'attarax en si besoin (que j'ai pris que 1 fois cette semaine)....
La sensation de planer un peu du coucher me manque mais j'ai remplacer ce rituel comme je vous l'est dit par d'autre et je me trouve assez zen le soir....
On va dire que je m'attender à beaucoup plus pire....
En tout cas je n'ai aucunement d'envie d'en reprendre....

Hors ligne


Tatami 
Psycho junior
France
100
Date d'inscription: 09 Jul 2017
Messages: 266
Salut Coco67,
De plus, si tu peux vaquer à tes occupations quotidiennes, t'occuper, sans ressentir un mal-etre, ben dis-toi que tu es sur la bonne voie. C'est encourageant.
Moi par contre, pour l'instant ce n'est pas le cas donc je suis plus fragile mais visiblement toi ça a l'air de le faire et effectivement ta conso était raisonnable.
Tiens nous au courant de ton suivi et n'hèsites pas de nous faire part de tes trucs et astuces pour qui t'aident, pour ma part, ça m'aide et me motive grandement de lire ce genre de retour donc merci à toi!
Et bonne continuation
Tatami

Vous pouvez échapper à la critique, en ne disant rien, en ne faisant rien, en ÉTANT RIEN !

Hors ligne


Codo67 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 01 Aug 2017
Messages: 39
Pas de soucis smile
Pour ma part quand l'envie d'un codolipranne me prend je fume ma cigarette électronique...et je repense au 1092 euros que j'ai dépenser en un ans dans les pharmacies pour me procurer cettte merdes....sa me suffit à me passer l'envie ^^

Hors ligne


Tatami 
Psycho junior
France
100
Date d'inscription: 09 Jul 2017
Messages: 266
OK merci Codo67 : j'ai également l'intention de m'acheter un MOD à la rentrée.
Tu fumes en vapo depuis combien de temps.
Il y a 3 ans j'en ai acheté une avec tout l'attirail, c'était pas concluant soit je m.ettoufais, le plus souvent ça fonctionnait pas et je me foutais du liquide partout.

Avec les nouveaux MOD j'ai cru comprendre (les gros gros fumeurs sont satisfaits) qu'il n'y avait plus ce genre d'inconvénient donc j'irai demander conseils dans une boutique et effectivement les économies, c.est une bonne raison, qui plus est, à 20 ans, dis-toi que c'est vraiment une chance de stopper. (en dégressif, c'est plus sûr en terme de réussite  à sur du long terme).
Être tributaire d'une molécule, piégé par elle, à cet âge... Ce n'est pas une vie... En récré, banco mais c'est un fardeau au quotidien !
Suis tombée accro à 25 ans, à cause d'un lumbago provoqué par des stations, postures improbables dans les RER car grève des cheminots...

Te concernant, dans le futur si tu dois faire face à des douleurs modérées à sévères (dents) essaie de privilégier un ROA non addictif, inconsciemment tu feras la relation avec une prise non plaisante. C'est peut-être un bon garde-fou ?
Ex : suppositoire et non "dropage" ou un médoc au goût immonde, de ce fait non addictif.
@plus Codo, pense au magnésium car la douleur due aux dents c'est stress. Pour éviter l'anxiété rien de tel en cure et moins de crampes smiley-gen013drogue-peace
Tatami

Vous pouvez échapper à la critique, en ne disant rien, en ne faisant rien, en ÉTANT RIEN !

Hors ligne


Codo67 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 01 Aug 2017
Messages: 39
Je fume la cigarette électronique depuis maintenant 4 ans  smile
Depuis ce laps de temps je n'est jamais etais tenter de reprendre une cigarette normal....
Oui d'un côté maintenant heureusement que l'arrêté m'empêche de me rendre en pharmacie en chercher lorsque l'envie est pressante.
Et toi tu as arrêter la codeine depuis quand ?

Hors ligne


Tatami 
Psycho junior
France
100
Date d'inscription: 09 Jul 2017
Messages: 266
Depuis 3 ans je crois mais moi mon parcours est cahotique.
Depuis en termes de "TSO" je prends du Tramadol mais en safe. Grâce au TRAMA je ne prends plus d'AD.
Je n'ai jamais été dépressive, je vénère la vie, ma vie LOL sauf que j'ai pas mal douillé, le PAWS s'est emparé de moi, il m'a meurtrie profondément, il s'agit d'une dépression plus que SÉVÈRE donc j'ai pris des AD, au passage un AD pour soigner le PAWS c'est un pansement sur une jambe de bois, seul le temps,  les micro-aliments, les cures vitalité/Détox, sport, alimentation saine, variée, thérapie cognitive, plaisirs hédonistes et tout le tralala nous sauve, les molécules des anti-dépresseurs, ne m'ont pas aidée au contraire je me suis sevrée à l'arrache, ils ont sonné l'halali, la vraie curée
Heu, là je m'égare, j'ai un peu usé de trop d'Opi aujourd'hui, va falloir que je redevienne sérieuse...
Je ne sais plus quelle était la question initiale ? Ah oui un peu plus de 3 ans et j'ai stoppé aussi AD, Benzo, Anxiolytiques. Je ne garde que le TRAMADOL en conso confort. Mon objectif c'est d'ici la fin de l'année ne plus prendre de molécules chimiques mais de faire des sessions exploratrices, introspectives via LSD ou autres car les divers TR m'ont plus.
Bon je n'en suis pas encore là, et pour tenter  l'expérience, labstinence sera ma condition expresse, formelle.
Toi, as-tu déjà goûté aux drogues dites empathogènes, lysergiques car en réalité j'ai hâte mais j'aimerais avoir des témoignages, (y.en a pleins sur le site donc je m.instruis et le cas échéant, je demanderai conseils) ?
Si oui, l'expérience t'a t-elle plu si c'est trop perso ne te sens pas obligé d'aborder le sujet.
Pour en revenir à ta conso d'Opi, ces derniers abîment les dents et les gencives, donc comme tu as bcp de problèmes dentaires que tu soignes, cesser d'en consommer ne te sera que salutaire.
@+
Tatami

Vous pouvez échapper à la critique, en ne disant rien, en ne faisant rien, en ÉTANT RIEN !

Hors ligne


Codo67 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 01 Aug 2017
Messages: 39
Ah oui, courage à toi wink non moi la codo etais ma seul drogue...jamais pris autre chose de ma vie....même l'alcool j'en prend pas (mise à part un verre de rosé à l'apero de tzmps en temps et encore j'ai mal à la tête apres ^^)

Hors ligne


Scarface 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 16 Jul 2017
Messages: 6
Salut tous le monde,pour ma par ancien héroïnomane, cela faisait plus de 15 ans que javalais une boîte de Néo par jour jusqu'à ce putain de 14 juillet !  Trop dur mais au fond de moi content car pour ma par il n'y a que contraint et forcé que j'ai pu arrêter n'importe quel drogue Lol , bref pour rassuré ceux et celle qui veulent en finir comme moi sans TSO car sinon on prend les mêmes et on recommence !  Trop souvent vécu! Bref depuis le 14 juillet jai divisé 5 boîtes pour 20 jours !  Transpiration chaud froid diahrée à petite dose mais acceptable. Le plus dur cela a été le mal de jambes tous les soirs depuis 1 semaine que je ne prend plus rien... et puis depuis 3 jours. Nickel. Plus de douleurs ni transpiration juste transit un peu léger. Lol. Courage à ceux qui essaye ou du moins qui n'on pas eu le choix et surtout l'envie d'allez voir un médecin qui comprend rien !  C'est faisable mais ça ce passe surtout dans la tête ... de ce côté moi j'ai toujours été fort... alors Courage à Ceux qui tente moi je me sens Libéré ! En fait c'est trop bon de redevenir ( normal)

Hors ligne


MIAOU44 
Adhérent PsychoACTIF
200
Date d'inscription: 14 Nov 2016
Messages: 601
Blogs
Bonsoir

C'est fou le nombre de personnes considérant que le sevrage physique est la partie la plus dure. ...

Et bien non. Ce n'est que là que le gros du sevrage reste à faire.

J'aimerai vraiment que tout ceux qui expliquent qu'il suffit d'être fort dans sa tête reviennent d'ici quelques semaines. Car statistiquement 95%  d'entre eux auront rechuté ou compensé avec autre chose.

Et j'espère vraiment pour ceux la avoir tord et qu'ils n'auront aucune séquelle de ce sevrage sec.

Mais malheureusement je n'y crois pas.

Prenez soin de vous

Bises Mia

Hors ligne


Codo67 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 01 Aug 2017
Messages: 39
Salut Mia,
Je pense que il faut savoir "compenser" comme tu dit mais avec des choses plus saine....les TSO dans mon cas la medecin traitant m'a dit que vu ma consso depuis 1 ans sa serais me "seuvrer du jus de pomme pour me donner à boire de l'hydromel" et quand je vois les difficultés de certains à se seuvrer des TSO je comprend ce qu'elle dit....
Fin moi mon objectif perso c'est de tenir encore un maximum sans rien (depuis le 15 juillet que je n'ai rien pris niveau codeine) je me dit que la volonté de l'homme sur la molécule chimique peut être plus forte dans certain cas "mineur" (faible consso dans le temps / pas de terrain pathogène niveau psy)....
De toute façon dans un seuvrage chaque cas est différent....les stats sur la codo ne sont pas encore formel' Car la je pense que les centre d'addicto sont pour la première fois confronter a une "crise" du à ce médoc....
Amicalement smile

Hors ligne


charliz 
Péripatéticien.
000
Date d'inscription: 11 Jun 2017
Messages: 200

MIAOU44 a écrit

Car statistiquement 95%  d'entre eux auront rechuté ou compensé avec autre chose.

Salut,


J'ai lu plusieures fois ce 90% , 95% , 99%...  (notamment sur le 'Gros' topic)
Pour moi il s'agissait d'une façon de parler, càd "l'experience nous dit que dans beaucoup de cas"..mais ça prête à confusion et je le vois repris ici et là comme une vérité scientifique.

Existe il réellement une étude statistique concernant l'échec des sevrages secs?
Autrement je propose qu'on utilise "d'après notre experience", "souvent" , "pr la plupart des personnes" etc.. 

Car quand une personne motivée par un sevrage sec et voulant eviter un tso lit 99% d'échecs, sa logique lui dit qu'il n'y a aucune chance, c'est mathématique.
Je ne remets pas en question ceux qui font part de leur experience, souhaitent aider et mettent en garde mais je pense que mettre en avant des chiffres comme ça, si il ne sagit pas de reelles statistiques, peut etre contre productif.

alors 1 personne sur 5, sur 10, 20,100? on parle du sevrage de la codéine, des opiacés, de tout ? (les paws et les dépressions existent dans d'autres sevrages également). des conso longue durée, moyenne?
Tout ça me semble flou et très subjectif. Si il s'agit d'un chiffre (lequel?) sortant d'une étude, mea culpa.


--

Concernant la compensation, je pense comme Codo67 qu'elle fait parti de l'arret de la codé (comme l'abandon et le désinteret pr certaines choses fait partie de la conso). Alors oui, vers des choses plus 'saine' ou plutôt qui vous conviennent et le sevrage dégressif(idem ou tso) permet de faire la transition en douceur (le fait de compenser est d'ailleurs une clé du sevrage dégressif,selon moi, car sinon la dép. psy au "dernier(s)" petit cachet peut devenir plus grande qu'elle n'était à la conso initiale).

Dernière modification par charliz (11 août 2017 à  09:09)


Astronaute d'eau douce!... Bachi-bouzouk des Carpathes!..Mérinos mal peignés!..Ad hoc des prés !...Marmotte mal réveillée!...Végétalien!...

Hors ligne


MIAOU44 
Adhérent PsychoACTIF
200
Date d'inscription: 14 Nov 2016
Messages: 601
Blogs
Bonjour

Pour les chiffres j'avoue avoir repris ceux de syam. Il pourra probablement nous donner les sources.

Un sevrage dégressif bien fait il n'y a pas besoin de compenser.

Il faut que la diminution soit suffisamment lente et faible pour que le corps ne s'en rende pas compte. Donc c'est long.

On conseille généralement de diminuer de 10% tous les 15jours. Puis quand la diminution atteint des doses faibles de diminuer de 5% tous les 15 jours.

Les sources: mon csapa.

Et ça fonctionne.  Le soucis c'est que c'est tellement long qu'on peut être tenté d'accélérer la fin. Je l'ai fait et je m'en suis bien mordu les doigts.

Je reste persuadée que la diminution est un alternative au TSO.  Mais uniquement si on peut gérer et accepter psychologiquement de diminuer. Ce qui n'est pas facile quand on parle d addiction.

Bises Mia

Hors ligne


Sevragemaso 
Nouveau Psycho
France
000
Date d'inscription: 15 Jul 2017
Messages: 84
Dépend des gens. Certains sont incapables de gérer du progressif sur des années. Le manque psychologique sera probablement toujours présent pour une grosse partie des gens, ça dépend de chacun. Le TSO il faudra s'en sevrer à un moment(ou tomber sur le médecin le plus cool de France). Dans les deux cas il y a la perte de l'effet désiré par la molécule pour une grosse partie visiblement, comme tu le dis, ils sont là pour éviter les effets de manque physique en priorité.

95% c'est pas une donnée statistique. C'est simplement une constatation des personnes qui ont l'habitude de travailler/fréquenter/parler aux toxicomans/toxicomans eux même, qui ont vu que les rechutes étaient plus courantes que l'inverse dans le cas des sevrages sec. On aura probablement jamais de véritable chiffre(j'espère) à ce niveau là étant donné que c'est la seule population qui n'est pas fichée.
D'autant plus que la situation est inédite, le produit a simplement disparu pour la majorité, donc soit ils vont compenser avec des trucs qui diffèrent ENORMEMENT de la codéine (et ça dépend du coup de la personne/raison : AD, alcool, TSO, Cannabis etc.), soit ils se feront à l'idée, ou dépression ou que sais-je.
ça fait un moi que j'ai arrêté et j'ai toujours pas d'envies de reprendre/prendre quoi que ce soit d'autre, je dors mieux qu'avant la codéine du coup je m'en branle un peu de perdre les 2heures euphoriques d'avant sommeil (après, comme je faisais n'importe quoi au niveau de la conso, yoyo en gros, bah je me suis retrouvé à sentir des effets négatifs en journée cette année, ça m'handicapait et du coup, je peux voir une amélioration notable sur mes journées et une légère détérioration la nuit).

Le soucis avec les solutions médicales, c'est qu'elles sont pas forcément adaptées à tous. Elles le sont en temps normal, mais la situation n'est pas normale. La codéine est actuellement plus dangereuse que l'alcool dans l'esprit d'un certain nombre, 2 morts sur une année quoi !

Hors ligne


charliz 
Péripatéticien.
000
Date d'inscription: 11 Jun 2017
Messages: 200
Salut Mia,


Je ne suis pas d'accord avec toi concernant la compensation.
Bien sur, il faut qu'on s'entende sur ce qu'on appelle compensation : pour moi c'est de re/trouver des activités qui nous apportent du plaisir (ou comblent l'angoisse, par ex, si on parle d'autres produits,cf.benzo) - pas forcément se vider une bouteille ou boite de benzo (c'est plutôt de la substitution hasardeuse que de la compensation selon moi).

Et ça va de soi, logiquement : les récepteurs opiacés sont stimulés par la codé - en laissant la codé de coté, il faut bien que ces récepteurs se réequilibrent et soit restimulés aussi.
Je disais que comme l'abandon et le désinteret pr certaines choses font partie de la conso, la re/compensation fait partie de l'arrêt; pour donner un exemple : la baisse de la libido et d'autres 'plaisirs' pendant la conso et leurs retours à l'arrêt. Perso, c'est les documentaires (sur l'autre fil, on parlait de séries).

Bien d'accord avec toi sur le sevrage dégressif - et je pense que cette re/compensation s'opère alors discrètement et on ne s'en rend effectivement pas compte.

Par ailleurs, je lisais hier que "les récepteurs opioïdes et les peptides opioïdes endogènes sont très largement présents dans les structures cérébrales qui contrôlent les phénomènes de récompense, en particulier le système mésolimbique."

Dernière modification par charliz (11 août 2017 à  11:36)


Astronaute d'eau douce!... Bachi-bouzouk des Carpathes!..Mérinos mal peignés!..Ad hoc des prés !...Marmotte mal réveillée!...Végétalien!...

Hors ligne


MIAOU44 
Adhérent PsychoACTIF
200
Date d'inscription: 14 Nov 2016
Messages: 601
Blogs
Charliz

Du coup je suis bien d'accord avec toi. J'entendais compensation avec alcool benzo ou autre produit licite ou non.

Effectivement faire du sport ou d'autres activités pour moi ce n'est pas compenser.  C'est reprendre une vie différente où on s'occupe différemment.

Donc on est d'accord c'est juste qu'on avait pas le même vocabulaire lol

Bises Mia

Hors ligne


Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
7941
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 4109
http://psydocfr.broca.inserm.fr/conf%26 … elile.html

Lire ça aussi : Sources: www.ceid-addiction.com/img/.../80_Delil … -284-1.pdf

Projet thérapeutique global
et inscrit dans le long terme
On a vu précédemment que la question des rechutes fut l’une des
raisons essentielles de la prise de conscience de la nécessité d’inscrire
le traitement des toxicomanies dans une perspective thérapeutique
globale et de longue durée. Les travaux d’évaluation de
l’efficacité des cures de sevrage aux opiacés mettent en évidence
que les taux de succès (abstinence à six mois) sont médiocres
(10, 11) avec des taux de rechute à six mois se situant selon les
études entre 50 et 90 % (pour une première cure, les taux de
rechute se situent entre 90 et 100 %). Ces données confirment
la nature volontiers récidivante voire chronique de la toxicomanie
aux opiacés. Le traitement doit dès lors nécessairement
s’inscrire dans le long terme.Dr Jean-Michel Delile*
* CEID de Bordeaux,

Bref, non ces taux de 90% de rechute ne sortent ni de nos expériences individuelles (quoique, en fait, on confirme wink ), ni de notre chapeau...Il existe depuis les années 70 pléthore d'études qui confirment ces taux de rechutes en cas de sevrage sec et trop rapide...Il est bien évident que l'on tient compte de l'aspect psychologique du problème qui est, comme nous n'arretons pas de le répéter, le plus important...

Pour le fun cette étude canadienne, qui confirme que l'occultation systèmatique et volontaire de la notion de plaisir au sujet des addictions et de la substitution des opiacés est vraiment la clef et n'est entravée que par cette saloperie de morale à la con...

http://www.allodocteurs.fr/actualite-sa … _6419.html

Dernière modification par Mascarpone (11 août 2017 à  11:51)


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne


Sevragemaso 
Nouveau Psycho
France
000
Date d'inscription: 15 Jul 2017
Messages: 84
Comme nous l’avons mentionné plus haut, les taux de rechute à 6 mois chez les toxicomanes consultant après une cure de sevrage se situent selon les études entre 50 et 90 % des cas, les taux les plus fréquemment rencontrés étant de 70 % (il s’agit là de taux globalisés, il est évident que pour une première cure les taux de rechute se situent plutôt entre 90 et 100 %).

C'est ce que je disais non ? Ce sont tous ceux qui sont passés devant des médecins(professionnels). Quid du reste ?
D'ailleurs leurs chiffres sont pour tous les sevrages confondus, pas uniquement brutal (l'auteur précise qu'il y a un nombre non négligeable de patients qui sortent de leur champ de vision, que ça fausse les chiffres qui sont donc à prendre comme ils sont : étude clinique durable sur un échantillonnage de patients qui ont joué le jeu jusqu'au bout).
Puis il parle de la nécessité de régler les difficultés qui ont poussé à être dépendant pour ne pas rechuter, avec un soutien médical approprié... ou non.

Dernière modification par Sevragemaso (11 août 2017 à  13:06)

Hors ligne


Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
7941
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 4109
Oui, mais ce que je cite plus haut sont juste des exemples, en cherchant dans le monde entier, des études qui confirment ces chiffres tu en trouves plein....De plus, on est un paquet ici, à avoir pu observer la chose chez des centaines de personnes qu'on a connues lors de nos décennies de toxicomanie...Perso, je ne connais absolument personne, qui ait kiffé les opiacés au point d'en tomber addict et qui n'ai jamais rechuté au moins une fois (et c'est vraiment un strict minimum) après un sevrage sec...Déjà que même avec les sevrages dégressifs et les tso c'est loin d'être la panacée pour la majorité, alors si tu abordes le problème par la méthode la plus sujette à echec, à moins d'être dans le déni ou d'avoir l'énorme bol de faire partie du minuscule pourcentage pour qui ça marche du 1er coup, je crois que c'est un peu se bercer d'illusions en croyant faire face sérieusement à la réalité de la majorité d'entre nous...

Encore une fois, ça n'est pas parce qu'on a vaincu les quelques jours d'un sevrage physique qu'on est sorti d'affaire...C'est au contraire, là que les vraies difficultés vont commencer pour beaucoup ...Car il va falloir désormais vivre tout le restant de tes jours sans retomber dans une addiction délétère et sans non plus, être bourré d'AD et de benzos, et sans non plus avoir envie de te jeter tous les jours par la fenêtre parce que ça va pas....Un sevrage réussi, c'est ça et pas juste 1 mois sans prod...

C'est pour ça, qu'il est évident que la raison qui vous a poussés jusqu'à l'addiction est trés importante à prendre en compte...Il est évident qu'un sevrage réussi sera sans doute plus simple psychologiquement pour une Mme Michu tombée dedans suite à des douleurs chroniques (qu'on peut sans doute gérer autrement avec l'aide d'un médecin spécialiste) que pour quelqu'un comme moi, par exemple, qui suis sorti il y a 25 ans d'une addiction à l'héroine grace à la codéine, qui a quasiment construit sa personnalité d'adulte sous opiacés en ayant commencé à 15 ans et qui vit depuis près de 40 années sous opiacés...OK, moi, j'ai arrété, mais j'ai des ami(e)s qui sont exactement dans ce cas de figure...

Si à ça tu ajoutes le "détail" que jusque là, ces personnes vivaient parfaitement bien en ayant jamais eu la moindre envie ou intention de se sevrer, pas plus que d'augmenter leurs doses (auxquelles elles se tiennent parfois depuis 20 ans et qui dépassent à peine les doses thérapeutiques) pas plus que de prendre un opiacé plus fort...Ben pour ces gens là, à mon avis, ça va être trés compliqué...Et leurs cas n'ont quasi RIEN en commun avec celui de mme Michu...

Dernière modification par Mascarpone (11 août 2017 à  13:45)


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne


charliz 
Péripatéticien.
000
Date d'inscription: 11 Jun 2017
Messages: 200
J'imagine bien qu'il existe des études mais je me disais aussi que les taux sont plus complexes que 95% d'échecs pr les sevrages secs. Ca aurait pu aussi etre votre observation (sur le forum ou ailleurs) ou encore une façon de parler "9x sur 10"..
edit: tu en parles toi même.

Il ya aussi le fait de comment on fait ses chiffres, par exemple je tombe sur une étude parlant de 91% de rechute pour les sevrages d'opiacés : tes extras, tout les X mois,années sont il une rechute? (je pense que cette etude les considèreraient comme telle);
ou comme ici le note très justement S.maso, ce sont ceux qui ont reconsulté 6 mois après donc pas vraiment ceux pour qui ça se passe comme sur des roulettes.
Il y a aussi comment on les présente : X taux d'echecs pr les sevrages secs mais pour les substitutions? Le modèle minessota présente des pourcentages comme quoi ils ont les plus haut taux de reussite, tu les crois?
Et enfin, qui fait ses etudes et pq, les labos vendant les molecules de TSO ont de gros avantages à montrer que c'est ce qui fonctionne le mieux. (je ne dis pas que ce n'est pas forcement le cas)

Dans cette etude Mascarpone on est à 3 reussites pr 7 echecs, c'est autre chose que "statistiquement 95%  d'entre eux auront rechuté".
70% d'echecs, c'est presque 1 réussite sur 3, c'est pas si mal.


Je ne suis pas pro-sevrage sec apriori mais celui qui s'est motivé pour son sevrage sec pour x ou y raisons, qui se prend "95% de taux d'echecs" (j'ai vu 99 aussi), ben il est découragé. Et du courage, il en faut pour un sevrage. Alors oui, il faut l'informer des risques d'un sevrage sec et des alternatives mais peut-etre avec plus de neutralité, voire d'optimisme.

Et comme je le dis plus haut, si une étude présente des chiffres comme ça, mea culpa. Mais en attendant, sans etude qui parle de 95% d'echecs pr le sevrage sec (qui a ete repris et repris sur le forum), pour moi on est dans la propagande, alors qu'il me semble qu'un des precepte du site est de parler en son nom, son experience.

Si on convient que le TSO ou le sevrage degressif sont de bonnes methodes, on peut convenir, j'espere, que ce n'est pas la solution optimale pour tout le monde.
Et tu le dis toi même : on est pas tous mme Michu, ni mr Micho.
What ever works.

Amicalement



PS: il faut encore une fois définir de quoi on parle. Pour moi 95% d'echecs sevrage sec , je n'ai pas compris '95% au premier sevrage' et en temoigne dans le "gros topic" la réaction de personnes s'étant déjà sevré. Qui plus est, l'echec au premier sevrage, pour moi, fait partie du sevrage : on tate le terrain.

Dernière modification par charliz (11 août 2017 à  15:04)


Astronaute d'eau douce!... Bachi-bouzouk des Carpathes!..Mérinos mal peignés!..Ad hoc des prés !...Marmotte mal réveillée!...Végétalien!...

Hors ligne


Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
7941
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 4109
Ecoutes, je ne vais quand même pas faire 3 plombes de recherches sur gogol à ta place...big_smile

Maintenant, si la méthode kwé marche mieux sur toi que la réalité et l'expérience qu'en ont tous les centres sérieux à travers le monde et spécialisés dans les addictions aux opi, ainsi que nos expériences de vie grand bien te fasse...De plus, on parle de sevrage sec qui généralement est la plus mauvaise solution à terme, mais moi, par exemple, qui ne suis plus addict depuis 10 piges, je n'ai pas fini par un sevrage sec et je n'ai jamais pris de TSO...Il n'y a pas que ces 2 solutions...

Pourquoi à ton avis les autorités ont fini par autoriser les tso?

Dernière modification par Mascarpone (11 août 2017 à  15:05)


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne


charliz 
Péripatéticien.
000
Date d'inscription: 11 Jun 2017
Messages: 200
je ne t'ai jamais demandé de faire de recheches. Tu a cité une étude qui justement relativisait le taux d'échecs : 70% et encore chez ceux qui reconsultent : De 1 personne sur 20, on passe à 1 personne sur 3 : la perspective est différente, de gagnant du lotto à "ca peut le faire''.
J'en t'ai même cité une moi-même allant dans ton sens,, vite fait, où je relativisais le chiffre et posais la question sur ce qui est considéré rechute ou pas.
Mais effectivement ça pourrait être plus sympa comme réponse de me citer une étude que d'insinuer que je suis un illuminé en déformant mes propos.

Ce que je disais au départ c'est soit ce "95% d'echecs" sort d'une étude précise et dans ce cas j'aimerais la connaitre. Dsl si c'est trop demandé de sourcer vos chiffres (et c'est *pas* forcément à toi mas de le faire). Soit on est dans la façon de parler et je trouve ça plus limite car ça apparait comme une vérité scientifique.
Et quoi qu'il en soit, la façon dont ce chiffre est repris et balancé à la gueule des gens à gauche à droite est de nature à décourager, ce que je trouve contreproductif.

Pour ta question "Pourquoi à ton avis les autorités ont fini par autoriser les tso?"
A mon avis, pour diminuer les problèmes d'ordre (délits,crimes) et de santé (vih,hepC) publique. Sans parler du rôle des lobbys pharmas. Maintenant à ton avis, pq ne suivent ils pas le modèle portugais qui a fait ses preuves? Par ailleurs, dans certains pays, on t'oblige à participer à certain groupes de parole, t'en conclue quelque chose?
Mais pq tu me demande ça? je n'ai jamais dit que les tso étaient une mauvaise chose !


On est d'accord sur le fait qu'il existe plusieurs solutions qui peuvent être plus adapté selon les personnes et les situations. C'est d'ailleurs ce qui résume le mieux ce que je pense.
Je suis pro-tso et pro-sevrage degressif et j'estime aussi que le sevrage sec est surement la plus mauvaise solution pour la plupart des personnes, je ne suis juste pas d'accord avec ce "95% taux d'echecs" qui sous-entend "t'as plus de chance de gagner au lotto, les scientifiques le disent'' sorti et repris comme ça, sans que toutes les personnes qui le répète ne vérifie ce chiffre et comment il a été calculé.

Dernière modification par charliz (11 août 2017 à  17:25)


Astronaute d'eau douce!... Bachi-bouzouk des Carpathes!..Mérinos mal peignés!..Ad hoc des prés !...Marmotte mal réveillée!...Végétalien!...

Hors ligne


Codo67 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 01 Aug 2017
Messages: 39
Sur les autres drogue les 95 % sont peut être fiable mais sur la codeine Avec un public qui peux avoir "toucher que à ça" j'attend de voir un vrai RetEx...
Perso j'ai toucher que à ça sur une durée de 1 ans et demi sans avoir avaler une boite par jours....
La plus sa fais 30 jours sans y'avoir toucher, sa me manque légèrement mais pas en mode insupportable....
J'ai eu l'occasion de m'en faire prescrire mais j'ai dit non....(pour des douleurs liée à mon bruxisme ) et au final sa va....
Bon par contre je cracherais pas dessus si j'ai d'énorme douleurs un jour. Mais je devrais être encadrées pour cela (ma médecin généraliste)

Hors ligne


Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
7941
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 4109

Codo67 a écrit

Sur les autres drogue les 95 % sont peut être fiable mais sur la codeine Avec un public qui peux avoir "toucher que à ça" j'attend de voir un vrai RetEx...

Peu importe quel est l'opiacé, par contre, si celui ci a été pris uniquement pour des problèmes de douleur, si la douleur est gérée par ailleurs, là, les taux de rechute n'ont rien avoir sans doute...Mais s'il s'agit d'une addiction par recherche d'effet psychotrope, morphine, codéine ou héroine à mon avis, c'est même combat wink


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne


Codo67 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 01 Aug 2017
Messages: 39
Je suis pas un pro des opiacés mais apparement celon les dires de ma medecin la codeine "s'accroche" moins en terme de dépendance moléculaire que l'héroïne ou l'alcool par exemple.
Mais bon oui à partir du moment où que le cerveau peut dire "non" lorsque il peut avoir à dispo la substance je pense que un grand pas et fait...
Les études sa sert d'éclairage sur la faisabilité d'une chose mais il ne faut pas oublier la volonté que peut avoir une personne de s'en sortir et sortir de telle chiffre c'est comme dire "bon bah bon courage mais en vrai que 5 % y arrive...".
Moi j'aurais aimer pouvoir y allez en dégressif mais bon l'arrété m'a pris de cours (comme beaucoup d'entre nous d'ailleurs) et donc j'ai tenter le seuvrage brutal (depuis 31 jours maintenant sans prise) et pour le moment sa marche. J'ai etais conseillé par mon médecin traitant et par vos témoignage sur ce forum qui ont etais d'une grande aide.
la faisabilité d'un telle seuvrage dépend aussi de l'état psychique de la personne comme je l'ai déjà dit donc bon tout le monde n'est pas égal face au réaction du seuvrage....
Le seuvrage physique j'ai eu l'impression de faire un chemin de croix (souffrance vers le mieux être), je ne dit pas sa religieusement et ne vente pas cette méthode mais désormais je sais à quoi m'attendre si je retombe dedant et je serais plus vigilant les prochaines fois.
Voili voilou ma réaction face à cette "épreuve" et comme je le dit souvent : ceci est la mienne mais étant donner que chacun ici et différent chacun aura une réaction différente à plusieurs niveau...

Hors ligne


Scarface 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 16 Jul 2017
Messages: 6
Ben alors après 23 ans de toxicomanie dont 12 ans héro en intra véneuse, suivi de TSO complètement raté, cest une boîte de néo codion par jour depuis 10 ans qui m'a sauvé ( vie social complètement normal et même expansion professionnel  jamais  soupçonné ). Je crois avoir le droit de dire à ceux qui sont pour le 95% que cest une énorme connerie...car je ne pense pas avoir gagné au loto des 5% mais je pense surtout que c'est une question de volonté de décrocher et un RAS le bol de ce rythme de vie sous opiacés. Certe pour ceux qui font un sevrage sec pour la première fois ce sera plus difficile que pour des vieux tox comme moi mais la vraie question à ce posé cest est ce que je suis prêt à ne plus rien prendre ? Ou est ce que je veux arrêter mais j'aimerais bien trouvé une petite substance sympa pour remplacer ? Si vous êtes dans le deuxième cas cest que vs n'êtes pas encore prêt et qu'il faut effectivement penser à un TSO. Mais pour ma part cela n'a jamais fonctionné comme je l'ai voulu. En tous cas Pour les autres je vous confirme que c'est largement faisable et qu'il faut essayer ! Courage à Tous !

Hors ligne


Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
7941
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 4109

Scarface a écrit

Je crois avoir le droit de dire à ceux qui sont pour le 95% que cest une énorme connerie...car je ne pense pas avoir gagné au loto des 5% mais je pense surtout que c'est une question de volonté de décrocher.!

roll Ras le bol de répéter 1000 fois la même chose fume_une_joint

Mais oui, bien sûr...roll Après un siècle et plus de statistiques et d'expériences à travers le monde entier, après des milliers de témoignages ici et ailleurs qui démontrent le contraire, Tout le monde sait bien que la volonté c'est la clef d'un sevrage réussi big_smile roll ceux qui rechutent sont tous des lavettes sans aucune volonté c'est de notoriété publique roll big_smile



Scarface a écrit

Certe pour ceux qui font un sevrage sec pour la première fois ce sera plus difficile que pour des vieux tox comme moi

C'est exactement le contraire...roll

Rappel: Un sevrage réussi, c'est un sevrage où 1 an après on n'a encore rien repris et où l'on vie parfaitement sans ressentir aucun manque du produit...Et ça n'est pas 5 jours, 10 jours ou même un mois à en chier pour passer les mois suivants à angoisser, être déprimé et penser sans cesse à serrer les dents pour ne pas recraquer ou compenser par un autre produit...A bon entendeur....

Dernière modification par Mascarpone (13 août 2017 à  17:52)


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Première fois - Prise de purple drank questions Codéine
par AcidTrip, dernier post 31 décembre 2017 à  14:27 par AcidTrip
  2
[ Forum ] Expériences - Codéine, cinq mois après le 12 juillet
par pierre, dernier post 22 janvier 2018 à  22:46 par Rumpelstilzchen
  95
  32
  [ PsychoWIKI ] Codéine, effets, risques, témoignages
  [ PsychoWIKI ] Usage, abus et addiction à la codéine et au tramadol
  [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
12352 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
10381 personnes ont déja passé ce quizzz !



    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Particier à l'étude sur les liens entre deepweb et usage de drogue
    18 juillet 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Le Fanzine N°3 est sorti
    26 juin 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Participer à l'enquete Eurotox
    08 avril 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Est ce que l’analyse de drogues a changé vos pratiques de RDR ?
    Il y a 10jCommentaire de Pedro El Loco (13 réponses)
     Appel à témoignage 
    De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de p...
    Il y a 8jCommentaire de BobKelso (95 réponses)
     Forum UP ! 
    Drogue info - TRAMADOL ou IXPRIM
    16:06Discussion sans réponse depuis 24h
     Forum UP ! 
    Première fois - Mon premier Bong & Notre première fois
    Il y a 17hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Sniffer - Sniff de cock: effet contraire
    Il y a 1hCommentaire de EmmaMerlin dans [Cocaïne-Crack...]
    (13 réponses)
     Forum 
    Vos Coup De Coeur Niveau Musique!
    Il y a 2h
    57
    Commentaire de Alter Martien dans [Au coin du comptoir.....]
    (753 réponses)
     Forum 
    Interaction & Mélange - Codéine + traitement hormonal??
    Il y a 3hNouvelle discussion de evadoesambient dans [Codéine et dihydrocod...]
     Forum 
    Expériences - Proto en plug
    Il y a 3h
    1
    Commentaire de LLoigor dans [Poppers, solvants et...]
    (9 réponses)
     Forum 
    Aspect, gout & odeur - Aspect et goût
    Il y a 4h
    2
    Commentaire de Bootspoppers dans [Cocaïne-Crack...]
    (33 réponses)
     Forum 
    Dosage - Patch fentanyl usagés
    Il y a 5hCommentaire de Oxyfenta dans [Fentanyl et dérivés...]
    (13 réponses)
     Blog 
    Le bout du tunnel est-il encore loin..
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Téméraire dans le blog de Téméraire
    (1 commentaires)
     Blog 
    Testé positif aux opiacés, mais je prend de la codéïne
    Il y a 1hCommentaire de plotchiplocth dans le blog de mitch
    (11 commentaires)
     Blog 
    Ma première fois dans un four
    Il y a 11hCommentaire de Junon dans le blog de Junon
    (4 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
    Dernier quizzZ à 20:05
     PsychoWIKI 
    Sevrage des benzodiazépines
     Topic epinglé 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
     Nouveaux membres 
    Heashka nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     S'informer des modélisations scientifiques récentes <3
    par Heashka, le 06 Sep 2019
    Comme vous devez commencer à le remarquer, j'adore les schémas. Explicite, compréhensif, simple pour tous, bref. En voici qui devrait vous plaire : 1) Reconnaître l'origine de l'intoxication (si y en a en ambulatoire ici vous privez pas de télécharger l'image) : 2) Quels effets après baiss...[Lire la suite]
     Dépendant à la codéine au moment de la fin de sa vente libre, (juillet 2017) qu'êtes vous devenus ?
    par 4lex, le 05 Sep 2019
    Plop o/ Pour les livres d'histoires je me permet de mettre ma petite histoire perso à ce sujet. J'ai pris de la codéine avant l’arrêté pendant près de 10 ans. Avec le recule, sur les derniers mois, je prenais des doses assez forte (vu mon gabarit). Ceci étant, avec ça je me sentais sur un...[Lire la suite]
     plug et sodomie avec la 3MMC
    par Daane-El, le 02 Sep 2019
    Salut, J'ai testé pour vous: marque Durex ça pète au bout de 20 minutes en moyenne* marque Mannix ça pète au bout de 20 minutes en moyenne* aussi marque repère de chez Intermarché ça pète en moins de 5 minutes marque repère de chez super U ça pète pas mais alors ça pète pas du tout j...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Merci pour les précisions, je m'suis planté alors je pense. Randall dans [forum] Mescaline, RDR mode de consomation de cristaux?
    (Il y a 9h)
    merci de partager Hyrda dans [forum] Question substitution ultra courte
    (Il y a 10h)
    protocole vraiment bien fait merci Hyrda dans [forum] Question substitution ultra courte
    (Il y a 10h)
    Un commentaire de haut vol dans [forum] proto en plug
    (Il y a 14h)
    Propos potentiellement léthal (lire post suivant) [prescripteur] dans [forum] Patch fentanyl usagés
    (Il y a 15h)

    Pied de page des forums