Codéine, cinq mois après le 12 juillet / PsychoACTIF

Codéine, cinq mois après le 12 juillet

Publié par ,
33095 vues, 95 réponses
pierre
Web-Administrateur
11500
Lieu: Paris
Date d'inscription: 15 Sep 2006
Messages: 13837
Blogs
Bonjour,

Le 12 juillet paraissait l’arreté mettant la codéine sur ordonnance et jettant plein d’usagers dans le manque et le désarrois.

Qu’avez vous fait lors de ces 5 mois ? Avez vous réussi un sevrage ? Avez vous réussi à vous stabiliser avec un autre opioide ou un autre médicament  ? Grâce à un medecin ou à un csapa ? Quel rôle jouer Psychoactif pour vous ?
Merci pour vos réponses !

Hors ligne


Dryxio 
Nouveau membre
000
Date d'inscription: 17 Dec 2017
Messages: 11
disons que je vais au maroc + souvent qu'avant héhé

Hors ligne


thecheshirecat 
Psycho sénior
100
Date d'inscription: 09 May 2017
Messages: 806
Bon, dans mon cas, ca a été un calvaire jusqu'à très récemment.

Etant pour raisons professionnelles dans un autre pays lorsque le couperet est tombé sur la codéine en vente libre. je me suis retrouvé dans l'obligation d'aller en CSAPA, sauf qu'ils avaient aucun addictologue qui ne soit pas déjà surchargé...
Je suis donc aller voir un medecin généraliste , à la demande du CSAPA. L'idée était de me faire passer au suboxone. Sauf que, pas de bol , je le supporte très mal, et on s'est donc retrouvé avec des prescription de codéines (au compte goute) qui avaient quelque chose du Saint GRAAL ;En plus, boulot de dingue à gérer en parallèle, la pluie, lapluie tout le temps, partout !

De retour en France, j'ai contacté Arpade, et là ca a un peu traiiné pour obtenir une rencontre.Mais finalement, je suis tombé sur une assistante sociale très douce et gentille, qui m'a beaucoup aidé à réflechir. L'addicto est formidable.
On a enviagé dans mon cas, trois pises :
- la méthadone : un peu fort vis à vis de mon addiction à la codéine, e la prescription devant être récupérée quotidiennement dans un premier temps, ce n'étais pas possible de concilier cet impératif avec mes horaires de travail.
- Le Dicodin : elle était très interessée, du fait de la forme LP, mais je fais de l'hypotension
- la codéine dégressive : c'est ce que je suis en train de faire. A ma grande surprise, elle m'a gross o modo dit  : "on fait un deal : je fais ces prescriptions aussi longtemps que nécessaire, on va faire un protocole à la sécurité sociale pour le justifier, et toi le but c'est de t'en séparer doucement, à ton rythme".Cette solution me convient bien désormais, mais bordel, que de souffrance pour en arriver là....

Psychoactif a joué un rôle indispensable de soutien psychologique et d'entraide au sujet des opiacés et notamment de la codéine, et l'accueil des nouveaux (dont certain sont repartis) a été exemplaire (je pense particulièrement à Syam sur ce coup là, mais aussi aux dizaines d'autres qui se sont investis corps et ames pour nous sortir de la merde. Merci à vous, infiniment. PA est inestimable.

Foutu citron.

Hors ligne


kokie301 
Psycho junior
France
000
Date d'inscription: 04 Jun 2017
Messages: 287
Depuis ce mois de juillet ma vie n’a pas radicalement changé mais ma stabilité oui.
La codé était la drogue faite pour moi et depuis sa «prohibition » je suis sous 4mg de subutex et c’est pas la joie: pas d’euphorie pas de plaisirs, nausées conso non maîtrisée etc.
En clair j’en chie mais je continues mes effort pour obtenir du dicodin avec mon addicto qui est tres borné mais qui a l´air enfin prêt et informé pour se poser les bonnes questions..
Réponse dans 3 semaines
Bon courage a tous
Reputation de ce post
 
Je te soutiens à fond je suis dans le même cas que toi! Jacobson

Hors ligne


MushRocks 
L'infréquentable
000
Date d'inscription: 19 Mar 2017
Messages: 269
Blogs

Qu’avez vous fait lors de ces 5 mois ? Avez vous réussi un sevrage ? Avez vous réussi à vous stabiliser avec un autre opioide ou un autre médicament  ? Grâce à un medecin ou à un csapa ? Quel rôle jouer Psychoactif pour vous ?

Hello,

Pour ma part je fréquentais déjà le CSAPA pour une autre addiction mais j'ai commencé la codeine deux semaines avant son interdiction (1 boite neo/j), c'est bête hein ! Et bien j'ai tellement aimé que je prends le risque de faire des faux afin de pouvoir m'approvisionner en pharmacie sans devoir consulter plusieurs docteurs. Le CSAPA dans tout ça ? Je l'ai laché par manque de temps avec mon nouveau travail. Psychoactif me permet de partager l'expérience que j'ai (bien qu'elle soit minime) avec les autres afin de les aider ou de les soulager dans l'enfers qu'est l'addiction.
Lors de ces 5 mois, j'ai donc découvert ma ville pour y avoir fait toutes les pharmacies et j'ai découvert pas mal de villes voisines. Je sais ceux dans lesquelles je suis allé et je tourne entre toutes afin de ne pas trop me faire repérer. Bien entendu je paie mes médicaments et je ne donne pas ma carte vitale.

On peut donc dire que l'interdiction n'a pas d’effet sur moi, mis à part que c'est chiant, je suis un électron libre avec mes ordonnances jusqu'au jour ou je me ferai attraper. Espérons que j'arrive à retourner au CSAPA avant ... Car mon dosage a augmenté (accoutumence), je ne pensais pas que ça irait aussi vite.

Bon courage et bravo à ceux qui ont réussi le sevrage.

Dernière modification par MushRocks (23 décembre 2017 à  05:17)


Cordialement,
MushRocks
« Une vision sans action n'est qu'une hallucination. »
« Des raisons ? Y a pas de raisons. On a pas besoin de raisons quand on a l'héroïne. »

Hors ligne


Mauddamier 
Au pays imaginaire
France
500
Date d'inscription: 27 Nov 2017
Messages: 305
Dans la famille les boites de codé c'était par dizaines. Mon père est passé au tramadol et moi je continue à acheter en ligne.
Depuis l'interdiction, je ne pense plus qu'à ça. J'ai peur de manquer. J'achète deux fois + de boites alors que je n'en prends pas quotidiennement. J'essaie de me limiter à une fois par semaine alors qu'avant c'était un plaisir, aujourd'hui c'est une obsession.

Les pharmaciens ont du jouir le jour où ils nous ont annoncé l'arrêt de la vente.... ils étaient au courant mais personne n'a rien dis jusqu'au jour J. Aucune réserve, de quoi tenir 5jours environ.

Je ne cracherai pas sur l'interdiction de vente libre qui a sauvé le foie de mon père.

Hors ligne


Anonyme95 
Psycho junior
France
000
Date d'inscription: 25 Jul 2017
Messages: 254
Suite à cet arrêté, j'ai subi un sevrage sec. Ça a été le début de l'enfer. Après le sevrage physique de 3 semaines qui a été plus que douloureux, j'étais au bord du gouffre. Pourtant le manque psychologique m'a obsédé durant des semaines avec des douleurs chroniques non stop.
Donc j'ai pris mon courage à 2 mains. J'ai tout dit à mon mari, entamé un suivi médical en CSAPA, suivi par generaliste et thérapie. Et des traitements : d'abord revia puis AD avec  Atarax.
Face à mes douleurs persistantes, mon desarroi, m'a déprimé... le doc du CSAPA a fini par me prescrire du tramadol ( 100mg par jour). J'ai augmenté à 300mg et pour éviter le manque il continue sur cette prescription ...pour l'instant. J'appréhende énormément le "après".

Conclusion : des souffrances inutiles pour un retour à la case départ, sous contrôle médical !!! C'est le sécu qui doit s'en mordre les doigts.

J'espère que je ne repasserai pas par ce parcours qui m'a laissé des séquelles essentiellement psychologiques.

Et moi aussi, je tiens à remercier tous les membres de PA qui ont été d'un soutien inestimable.

Hors ligne


Coolistt 
Nouveau Psycho
France
000
Date d'inscription: 07 Nov 2015
Messages: 57
ALORS,

Javais arrêter juste avant le 12, a cause d une od de tramadol et xanax, je suis aller voir un CSAPA, ils m ont mis sous sub 10mg.
Le pb c'est plus d euphorie, donc repris une consomation d alcool (je prenais de la code et du trama.depuis 2 ans, ils m avaient aider a arrêter de boire a l époque), et repris une grosse consommation de oinj et des que je peux je me prend un.demi de coc ou des xanax(ou autre benzo).

En gros je suis passer de 1 boite de neo par jour, et 500mg de tramadol le vendredi, a 10mg de sub par jour, et autres drogue des que je peux ( 2/3 fois par semaine).

Je suis passer aussi de «je ne bois plus» a tous les soirs (presque) mes deux 8.6

Je suis passer de «bien dans sa peau» (meme si cetait grace aux opiace), a mal dans sa peau, idée suicidaire, et medecins qui insiste pr que je passe au seroplex (jai commencer auj d'ailleurs, ça m a.couper l appétit pour noël hmm )

Je suis passé aussi de scolariser a descolariser aha.

Que des problèmes, tous ca a cause d une dame qui comprenais pas l addiction et ne connaissais pas du tout son sujet...

JOYEUX NOËL a tous le monde !
Reputation de ce post
 
je vis exactement la meme chose#kokie
 
C'est pareil pour moi ... bon courage

Sous opiacé j'oublie les aux placés

Hors ligne


MushRocks 
L'infréquentable
000
Date d'inscription: 19 Mar 2017
Messages: 269
Blogs

Le pb c'est plus d euphorie, donc repris une consomation d alcool (je prenais de la code et du trama.depuis 2 ans, ils m avaient aider a arrêter de boire a l époque), et repris une grosse consommation de oinj et des que je peux je me prend un.demi de coc ou des xanax(ou autre benzo).

En gros je suis passer de 1 boite de neo par jour, et 500mg de tramadol le vendredi, a 10mg de sub par jour, et autres drogue des que je peux ( 2/3 fois par semaine).

Je suis passer aussi de «je ne bois plus» a tous les soirs (presque) mes deux 8.6

Je suis passer de «bien dans sa peau» (meme si cetait grace aux opiace), a mal dans sa peau, idée suicidaire, et medecins qui insiste pr que je passe au seroplex (jai commencer auj d'ailleurs, ça m a.couper l appétit pour noël hmm )

Je ne l'ai pas écrit dans mon post mais je teins à appuyé ce que tu dis.
La codeine m'avait permis d'arrêter une surconsommation de BZD et d'alcool et autres drogues (cocaine principalement), maintenant je me retrouve dans le même cas que toi quand je n'en ai pas.

Je pense qu'il faut le souligner car la codeine (selon moi) permet quand même d'avoir un sentiment d'euphorie et une défonce assez cool ce qui permet d'être beaucoup plus raisonnable sur le reste, encore un truc auquel ils n'ont pas forcément pensé.

En te souhaitant bon courage, perso je n'en ai plus demain c'est parti pour des ordonances à la pharmacie, dans plusieurs villes pour évité d'avoir l'impression d'être en zone rouge psychologiquement. C'est horrible je n'en peux plus de cette situation.

Dernière modification par MushRocks (26 décembre 2017 à  01:22)


Cordialement,
MushRocks
« Une vision sans action n'est qu'une hallucination. »
« Des raisons ? Y a pas de raisons. On a pas besoin de raisons quand on a l'héroïne. »

Hors ligne


Dreamyn
Psycho junior
France
300
Date d'inscription: 20 Sep 2017
Messages: 287
Blogs
Ces cinq derniers mois ont pas été simple pour moi et c'est encore assez compliqué maintenant...

En faite, l'arrêté est tombé à une sale période pour moi ; mon couple était entre parenthèses, mon taf devenait plus stressant, je commençais à en avoir marre de vivre dans ma voiture... et puis après ça a été la loi des séries : la fin de la codéine en vente libre, deux décès dans ma famille, un accident de voiture et donc la perte de mon domicile (véhicule classé épave), un maxi bordel administratif qui me fout financièrement dans la merde...

Bref, depuis la fin de la vente de codéine sans ordonnance, je suis d'abord repassée au Skenan, puis au Tramadol avant de revenir à la codéine parce que j'ai du mal à gérer mes conso avec les autres opis. Ma conso de codéine a pas mal augmenté (je suis passée à 400 mg / prise, 3 prises / jour alors que pendant 8 ans, j'ai tourné à 250-300 mg de codéine base par prise, deux à trois fois par jour). Entre autres parce que j'angoisse à l'idée de ne pas pouvoir récupérer suffisamment de codéine pour les jours suivants, je me suis remise aux benzos (alors que j'avais arrêté les benzos en 2010) et je bois plus.

Mon système d'approvisionnement (nomadisme médical) me coûte cher en temps et en argent du coup je ne me trouve pas dans une très bonne situation. J'ai du mal à assurer mon taf parce qu'au final je passe deux jours par semaine (en cumulé) chez des médecins pour obtenir des prescriptions pour couvrir mes besoins et j'ai des difficultés financières à cause du prix des consultations médicales (que je ne me fait pas rembourser par la CMU pour éviter d'être accusée d'arnaque à la Sécu). Au final, j'ai beaucoup perdu en stabilité et cet arrêté est très lourd moralement...

Maintenant, la codéine prend beaucoup de place dans ma vie, c'est une dépendance compliquée à gérer, j'ai l'impression de faire un pas en arrière... Lorsque j'étais passée à la codéine, en 2009, après avoir consommé des opiacés plus forts pendant 9 ans, j'avais trouvé une stabilité grâce à ce produit légal, très abordable et toujours disponible. Je vivais très bien ma dépendance aux opiacés, ce n'était pas un problème pour moi. Désormais, ce n'est plus le cas, le changement de règlementation a rendu ma conso problématique. Je ne pense plus qu'à ça, je passe mon temps à faire des calculs et voir des médecins hmm

Quand j'ai senti que je dérapais (conso incontrôlables suite au retour de mes angoisses et aux switch entre différents opiacés / opioïdes, problèmes d'argent, difficultés à assurer mon taf, mensonges pour couvrir le temps passé à courir les médecins...), j'ai pris contact avec un CSAPA pour la première fois de ma vie (pour moi c'était pas une démarche évidente car à cause de mon vécu j'ai du mal à faire confiance au corps médical et j'ai une phobie de tout ce que j'associe à la psychiatrie). Bien que mon suivit n'ait pas (encore) abouti à la mise en place d'un TSO et que je n'aurais jamais contacté un CSAPA si la codéine était resté en vente libre, j'ai l'impression que c'est bénéfique pour moi (je vois une éduc et une addicto, mais pas de psy smile)

L'addicto qui me suit depuis fin Septembre est très bien, elle est à l'écoute, pas dans le jugement (ça me fait du bien de parler honêtement de mes conso à quelqu'un et c'est pas si difficile face à une personne comme elle). En première intention, elle m'a proposé de passer à la méthadone mais j'ai refusé et je lui ai demandé si un TSO Dicodin était possible. Elle était pas chaude mais surtout elle trouvait que ma conso de codéine était trop élevée pour envisager cette option. Du coup, début Décembre, je suis passée de 400 mg à 360-380 mg de codéine base / prise par moi même (grâce au DXM, j'ai fait un post là dessus).

La dernière fois que j'ai vu mon addicto elle m'a dit qu'elle allait voir si elle pouvait mettre en place un protocole de soin pour un TSO Dicodin. Par contre elle ne sait pas si la Sécu va accepter car il n'y a pas de trace d'échec des TSO classiques (j'ai eu aucune prescription du Sub à mon nom et je n'ai jamais essayé la métha). Du coup, l'avenir est encore incertain et angoissant... En attendant, mon addicto me prescrit de la codéine à la hauteur de ses possibilités mais comme c'est loin de couvrir mes besoins, je complète avec le nomadisme médical, ce qui me ruine et me stresse hmm

/forum/uploads/images/1514/1514261706.jpg

La vente de codéine sous ordonnance, un gouffre financier avec le prix des consultations médicales. Une grosse semaine sans renouvellement (je demande des fiches de soins pour ne pas éveiller la méfiance des médecins / pharmaciens mais je ne les envoie pas pour éviter les emmerdes avec la Sécu...)


Et Psychoactif dans tout ça?

Depuis 2009, je consulte des forums de  RdR francophone et anglophones quand je cherche des informations, mais je n'ai jamais senti le besoin de m'inscrire. Quand la codéine n'a plus été disponible sans ordonnance, je suis allée sur des forums pour voir comment faisaient ceux qui se retrouvaient dans ma situation puis essayer de me trouver une solution viable (mon premier réflexe a été de trouver du Skenan mais j'ai vite capté que j'allais pas garder le contrôle de mes conso longtemps alors je me cherchais d'autres alternatives).

Même si je fréquentais plus d'autres forums, c'est sur Psychoactif que j'ai trouvé le plus de témoignages sur l'arrêt de la codéine à la fin juillet (un grand nombre de personne ont débarqué sur ce site à cette époque,  suite à l'arrêté il y avait un thread énorme sur la codéine, puis il y a eu le dossier du mois...) Bref, j'y ai lu pas mal de posts anonymement, comme je l'ai toujours fait, et ça m'a donné l'envie de contacter un CSAPA (même si je ne souhaitais pas vraiment faire de sevrage) puis j'ai facilement trouvé les coordonnées des CSAPA de la région où j'étais grâce à Psychoactif.

Juste après mon premier RDV au CSAPA, je me suis inscrite sur Psychoactif pour partager mes expériences et surtout parce que je voulais exposer ma situation pour obtenir des conseils plus précis sur une éventuelle substitution. Psychoactif m'a permis de parler de ce que je ne dis jamais (à part quand j'étais dans la came, j'ai toujours consommé des opis seule, sans trop en parler, contrairement aux autres prods). J'ai trouvé en psychoactif un espace d'expression où je poste mes doutes, mes espoirs, mes craintes... sans avoir peur d'être jugée. Ça me libère et les commentaires que je reçois alimentent mes réflexions.

Avant mon inscription, je voyais Psychoactif comme une mine d'information. Maintenant, je trouve que c'est plus que ça, mais je ne sais pas comment l'expliquer... c'est un moyen de m’extérioriser et de me changer les idées, une possibilité de discuter avec des gens capables de m'entendre voire de me comprendre, un espace de partage et de co-construction de réflexions, mais surtout c'est des contacts humains (même si chacun reste anonyme et s'il y a un écran interposé, je peux être pleinement moi même dans ces relations virtuelles...)


Bref, un gros merci à tous ceux qui font tourner ce site qui m'est utile depuis longtemps mais qui m'apporte plus encore depuis mon inscription smile


Dsl pour le pavé et merci à ceux qui ont eu le courage de le lire smile


Edit: Ajout photo

Dernière modification par Dreamyn (26 décembre 2017 à  05:42)

Reputation de ce post
 
Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre)
 
Superbe "pavé", qui m'a personnellement poussé à la reflexion, FunH.
 
beau témoignage et bon courage pour l'année à venir

Hors ligne


jip
Nouveau Psycho
000
Lieu: Lyon
Date d'inscription: 05 Sep 2010
Messages: 101
De mon coté je suis passé de 900 Mg / jour (3 boites de tussipax) à plus rien quelques jours comme beaucoup

Puis mon addicto m'a dépanné et mis sous temgesic mais à petite dose, ça ne suffisait pas et je ne voulais pas reprendre mon traitement subu sevré en Janvier, du coup j'ai pris le temgesic sur 15 jours et j'ai glissé sur le kratom à petites doses au début puis environ 30g / jours aujourd'hui.

J'ai une semaine de vacances début janvier je vais en profiter pour rester à 1 voir 2 prise par jour maximum mais la codé me manque..

Quand j’étais sous codé j'étais super chaud au travail et j'étais "heureux", mes prises 3 fois par jours me donnait la pêche à fond et je ne buvait quasiment plus d'alcool alors que maintenant j'en abuse.

En pesant le pour et le contre, clairement avec la codé ça me limitait dans mes addictions, le seul problème c'était les pharmacie

Hors ligne


neo 
Nouveau Psycho
France
200
Date d'inscription: 10 Dec 2013
Messages: 199
Bon bah perso jsuis passé de 2 boites de neo depuis 20 ans à...10 mg de sub.
Mon banquier est ravis, ma meuf aussi, mon foie aussi (surement). Bref tout le monde est content sauf moi smile
Sans dec je m y retrouve, il fallait bien que ca se termine un jour de toute facons (pour ma part evidement, je ne parle qu en mon nom). Mais qu est ce que ca peut me manquer ce foutu coup de chaud... certains jour je suis furieux, envie de tout envoyer ballader, mais comme je l ai deja ecris ici je suis feignant et je me vois pas faire la tourné des toubibs pour mes petits pois bleus. Donc je fais avec. Je compte sur le temps, qui detruit tout, meme les envies opiacées.
Dans tous les cas ce forum m a sacrement aidé, et il m aide encore. Meme si j ai besoin des fois de couper les ponts avec "ma vie d avant", c est super rassurant d avoir un espace ou on sait que personne ne nous juge, il y a beaucoup de bienveillance ici et c est super important pour moi.
Mon addicto voulait me mettre sous AD. Je l ai joué "tout va bien j ai la peche youpi vive la vie" et elle me lache avec ses cachtons (que je ne prendrais de toute facons jamais, persuadé que la route est dure pour tout le monde, et c est dans l acceptation et non dans la lutte que l on gagne des combats).
Pour resumer j en veux enormement a cette ministre qui nous a infantiliser et prit pour des imbeciles...meme si son texte de loi me fera peut etre plus de bien que de mal...j aurais quand meme bien aimer qu on me demande mon avis.
A ce propos j hallucine un peu car personne dans le centre ou je vais n ose parler librement de cet amendement. Je comprends qu ils (les addicto/infirmiers etc...) ne puissent pas parler ouvertement et librement, mais j ai l impression que tous disent que "oui c est une bonne chose d avoir arreter la codeine en vente libre".
Bon courage a tous

I think it's time to go down!
I scream  you scream, we all scream for ice cream

Hors ligne


Methylamine 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 11 Feb 2017
Messages: 32
Pour m'a part j'ai tout simplement finit mes boîtes de codo/trama et je n'en ai plus jamais repris.
Je dois dire que depuis 2 ans j'avais réussis à me sevrer moi même mais j'avais repris depuis quelques temps de façon modérée.
J'ai comme beaucoup remplacée cette addiction par une autre (alcool/bzd) et je suis en relation avec un CSAPA. Il est trop tôt pour vous dire si ça m'aide ou pas.
Enfin je trouve que la codéine est l'opi le plus safe,abordable et pour ma part pas besoin de prendre des doses énormes pour ressentir l'effet.
Donc pour résumer maintenant quand ça va pas je ne touche plus à la codo mais à l'alcool qui est beaucoup moins safe.
PA m'a beaucoup aidée et beaucoup apprit déjà sur la RDR ( c'est ici que j'ai appris qu'on pouvait extraire le paracétamol pour en récupérer uniquement la codé et ainsi éviter les dégâts au niveau du foie) et ça fait du bien de partager nos expériences et nos galères. Je me sens moins seule grâce à PA.

Que me veulent ces types qui épient mes moindres faits et gestes ?
Peut-être qu'ils me détestent, la folie me guette

Hors ligne


mindwindow 
Jeune cassé
France
000
Lieu: Partout
Date d'inscription: 15 Nov 2016
Messages: 68
Sincèrement je suis super heureux de voir que beaucoup s'en sortent ! Force à vous toutes et tous les copains

Mais bon, pour ma part, c'est beaucoup plus compliqué. J'étais à sensiblement 300mg par jour depuis 2 ans environ, pour gérer le stress des études, des soucis de famille et puis une bonne dépression et anxiété sous-jacente que je me trimbale depuis un moment. Et puis parce que tout simplement j'trouvais ça bon quoi. Malgré cela j'avais entamé 3 mois avant l'arrété un sevrage progressif tout seul, j'suis descendu sans trop de soucis à 200mg par jour, et si je sortais ou m'occupais je pouvais sauter un soir sans trop trop y penser, parce que je savais que j'en aurais le lendemain.
Bref, ce 12 juillet à été un choc intense, j'ai appris la nouvelle à la radio, démoli en 20 secondes. Je suis directement venu ici, je savais que beaucoup allaient en chier, et que beaucoup auraient des solutions à proposer.

J'ai d'abord survécu comme je pouvais sur mes reserves et celles que je pouvais trouver, tramadol et oxycodone entre autre.

Mais à un moment ça a été the void. Plus rien. Ni Benzo, ni codé, ni rien. Retour de la dépression, idée suicidaires, bref le bon bordel.

J'suis allé dans le csapa de ma ville, mais l'addicto refusait tout traitement, pas assez accro selon lui, puisque pas de manque physique. Pour ce con, le manque psychologique était une mauvaise passe, donc en somme j'y suis pas retourné depuis.

En ce moment je fais un peu de la merde avec quelques boites d'oxycodone que j'ai pu trouver. Ca fait le taf mais ça remplace pas la codé. Enfin pour moi.

Bref, du coup j'ai repris un rdv dans un autre csapa, dernière chance pour ce tso que je veux tant, j'adrerais pouvoir terminer mon sevrage progressif à la codé. J'spr tomber sur un addicto moins borné, mais vu l'assoil y'a des chances qu'il soit plus ouvert que celui de l'hopital.

Mais bon, l'enfer c'est de commencer sa journée en se disant qu'on a plus rien, et que ce soir, ça va être atroce, c'est de passer la journée à se préoccuper de comment en trouver c'est être réduit à voler danz l'armoire à pharmacie des gens chez qui tu vas, parce que 'as pas le choix, c'est plus fort que toi. J'aurais déja braqué une pharmacie si j'étais pas un minimum responsable et que j'voulais pas ramener les flics chez moi.

Enfin bon, c'est mauvais ce qu'il s'est passé, et ce gouvernement ne s'en rends pas compte, j'avais éspéré que les labos feraient pression pour le retour en vente libre, mais visiblement...

Hors ligne


Laguêpe 
Psycho junior
France
000
Date d'inscription: 19 Jul 2017
Messages: 402
Bonne nuit !

bah moi , comme beaucoup ce fut raide ! Comme je n'vais rien anticipé je me suis tapée un bon vieux sevrage sec des familles ! 3 semaines sans dormir , les impatiences et tout le toutim puis le rdv au CSAPA, les benzos et depuis un peu plus d'1 mois l' AD ! Toujours ds problèmes de sommeil et parfois l'impression d'être barge enfin plus barge que d'habitude tellement je suis excitée, je m'ennuie pas mal mais bon ! je me remets doucement au sport, je raconte ma vie à une psy une fois par semaine , je suis toujours souvent en manque meme parfois physiquement même cela devient de plus en plus rare !
Coté positif on va dire que j'ai plus la pêche ! avec la psy je sais pas trop ce que fais , j'avais mis mes problèmes et mes plaies derrière moi et je pansais mes blessures avec les codéine (sans extraire le paracétamol... j'ai aussi appris sur psycho qu'on pouvait l'extraire mais j'a eu du bol mon foie a bien tenu le choc !
je ne me suis pas mise à picoler sauf à noël parce que le truc familial que je me suis encore infligée cette année était vraiment trop dur à supporter ! mais je suis revenue chez moi !

je ne suis plus toute jeune donc on va dire que tout cela est en gros positif , reste à trouver un sens à ma vie et à pas tomber addict aux benzos et AD . J'ai un taf, un petit logement des filles merveilleuses qui me comprennent et m'aident et avec qui je rigole bien donc voilà !

Prenez tous bien soin de vous et merci à psycho sans qui tout cela rien n'aurait été possible ! C'est vrai que les conseils, lire les topics m' a vachement aidée et aussi de belles rencontres virtuelles comme je les aime !

Spoiler

Hors ligne


FunkyHunk 
Banni
France
001
Date d'inscription: 28 Sep 2017
Messages: 987
Blogs
Bon sang, je devais être devin,

J'ai tout arrêté le 3 Juillet.
En mode sec, sueurs, jambes qui sautent, mal au dos, la gerbe, idées noires, voix...

J'en étais fier, mais aujourd'hui je regrette un peu. Les séquelles psycho sont terribles (dans mon cas), jamais remis,

Powered by Me®

Hors ligne


Laguêpe 
Psycho junior
France
000
Date d'inscription: 19 Jul 2017
Messages: 402
Bonjour,

je "up" ce topic, j'aurai bien aimé qu'il , sans atteindre le nombre de posts de "Dernières heures de gloire de la codéine" , soit plus fourni en réponses et retour d'expériences .

Amicalement

La Guêpe

Hors ligne


Sufenta
Modérateur
3600
Date d'inscription: 11 Apr 2015
Messages: 5314
Je viens d’aller jeter un œil au post de la dernière heure de gloire de la codéine qui s’est essoufflé début nov ..
Mais 273000 vue et 4000 posts c’est impressionnant.. du jamais vu c’est le plus gros thread de PA .. entre le 12.07 et le 10.11
4 mois 4000 post un truc de ouf.

C’est un thread que la ministre devrait consulter pour voir le désarroi de bon nombre de citoyens non consommateurs de purple drank et constater le résultat causé son arrêté bâclé à la va vite ...

SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne


Laguêpe 
Psycho junior
France
000
Date d'inscription: 19 Jul 2017
Messages: 402
On connait le nombre de pseudos/gens qui ont participé à ce topic d'anthologie ?

Hors ligne


Miss P 
Psycho junior
France
100
Date d'inscription: 17 May 2016
Messages: 285
Petit retour aussi du coup...
J'avais plusieurs années de conso de codeine/tramadol derrière moi avec plusieurs sevrages maison réussis. J'ai jamais fais de sevrage pour ARRETER mais uniquement pour faire des pauses en sachant pertinemment que je reprendrais. Bref j'avais un bon équilibre puisque je consommais de la codeine sans paracetamol donc aucun soucis. La codeine m'apportait la détente dont j'avais besoin sur des périodes difficiles et/ou juste comme ça pour me faire plaisir smile

En avril 2017 j'ai entamé mon 3ème sevrage volontaire... Arrivée en juin certaines pharmacies me disaient "ah mais c'est sur ordonnance maintenant non ? Ah non pas encore"... Ca m'a mis la puce à l'oreille mais j'me disais surtout que c'était des conneries roll
Bref quand l’arrêté est tombé j'tournais à 40mG/jour et j'avais encore 1 boite 1/2 chez moi donc j'ai terminé le sevrage à l'arrache mais pas le choix. Et partant de 40mG bon j'étais bien mieux lotie que beaucoup ici ! Je suis bien contente d'avoir entamée mon sevrage en avril parce que sans ça j'aurai vraiment passé un sale moment...

En août 2017, mon sevrage était fini mais le plus dur restait à faire : se faire une raison et accepter la fin de mes soirées/nuits détente opiacés... Du coup j'avais pas envie de me faire une raison et je me suis mise au Kratom big_smile Premier essai très très convainquant ! Ça m'a aussi aidée à mettre fin aux derniers restes d'effets du sevrage. Etant en vacances j'ai consommé tous les jours en me disant que j’arrêterai à la reprise du taff... Bon bah j'ai pas arrêté et je consomme toujours au quotidien depuis août big_smile Mais je le vis très bien puisque je n'augmente pas les doses, elles sont très raisonnables (6/7gr max par jour) et je n'ai pas de baisse d'effets pour l'instant.
J'ai conscience que j'me suis trouvé un nouveau joujou mais j'suis une grande fille et je sais que je fais partie des personnes qui aiment les drogues, toute ma vie une addiction en chassera une autre je le sais très bien. Donc là en ce moment c'est celle-ci et elle me convient très bien.

Qu'ai-je tirer de cet arrêt total de codéine ?
1/ ça ne me manque pas (mon nouveau joujou étant mieux ^^)
2/ je suis enfin libérée des tournées de pharmacies et ça c'est drôlement agréable !
3/ ça me coute pas plus cher (voire moins !)
Bonus : Quel plaisir de voir la surprise de mes pharmaciens à qui je n'ai rien demandé depuis l'interdiction. Ceux qui me soupçonnaient ouvertement d'être une sale tox... Ça les perturbe de voir que non non ça va j'en ai pas besoin tongue J'ai jamais "mal vécu" le regard des pharmaciens hein, j'en ai vraiment rien à foutre mais quand ils se permettaient des remarques après des années à me vendre leurs boites bon... Faut ptetre pas pousser ! Parce que quoiqu'ils en disent les pharmaciens ont bien évidemment leur part de responsabilité hein. Avant 2017 tous ceux que je croisais me filait bien volontiers 5, 6 voire 7 boites d'un coup, prenaient la thune et fermaient bien leur gueule. Donc la petite morale dès lors qu'ils ont su que cet arrêté allait débarqué était plus que malvenue selon moi.

Bref plein de courage à ceux/celles qui galèrent encore suite à cet arrêté inconscient... ! Et oui j'aimerai bien lire encore plus de témoignages 5 mois après wink

Hors ligne


Sufenta
Modérateur
3600
Date d'inscription: 11 Apr 2015
Messages: 5314

Laguêpe a écrit

On connait le nombre de pseudos/gens qui ont participé à ce topic d'anthologie ?

Non je l’ai pas ds les stats..
Mais sûrement quelque centaines de personnes

@ Pierre : tu peux savoir ça ? Peut être ?


SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne


Mecrupulent 
Metalized Benzohead
France
1600
Lieu: BZH
Date d'inscription: 28 Oct 2017
Messages: 263
Blogs
Hello,

J'étais à 400 mg/jour (4 plaquettes de Tussipax) avec forte conso de benzos RCs et prescrits, par des médecins ou par moi-même et Publisher.

J'avais une petite réserve mais j'ai tout de suite paniqué, j'ai fait toutes les pharmacies "bienveillantes" pour essayer d'obtenir une boîte, j'ai fini par en avoir une.
Le lendemain (je ne sais plus si je l'ai appris le 12 ou le 13), l'occasion faisant le larron aussi je dois dire, je topais un gramme de came (de laquelle j'avais toujours réussi à me tenir raisonnablement à distance grâce à la codé). La dernière boîte de Tussi, je l'ai filée à un compagnon d'infortune le samedi en teuf après avoir rechopé de la meumeu.

La chance que j'ai eue (je m'en rends pleinement compte en lisant les autres témoignages), c'est d'avoir obtenu un RDV en CSAPA dès le début de semaine suivant l'interdiction, le mardi je crois. Induction de traitement Subutex puis Suboxone pour finir à 12 mg/jour (depuis réduits à 10).
Peu après le début de ce traitement, j'étais dans une frénésie benzodiazépinique, je suis allé chercher une ordonnance que j'avais falsifiée dans une pharmacie ou j'étais grillé, comme un con (je faisais ça depuis 2-3 ans, jamais eu de souci mur), donc ils ont appelé le médecin et je me suis fait avoir parce qu'il ne m'avait pas du tout prescrit ce qui figurait sur l'ordo.
Grâce au CSAPA je n'ai pas été emmerdé avec la Sécu mais depuis je fais attention, tout ça pour dire que du même coup j'ai aussi entamé sous supervision de l'addicto un sevrage BZD (40, puis 30mg de prazépam/jour). Bref c'est un peu hors-sujet.

Je pense qu'au niveau de la codé je m'en sors bien, bien sûr je pense souvent à reprendre des opiacés mais de ce côté-là je tire mon chapeau à la buprénorphine, car à chaque fois je me dis :
"-A quoi bon, il faudrait que j'arrête au moins 24h"
Et le craving ne dure jamais assez pour que je finisse par choper.
Donc pour moi le Suboxone j'en suis satisfait, il faut aussi dire que ma conso commençait à être problématique et je m'en rendais compte, j'avais plusieurs fois tenté de stopper les opis auparavant. Et encore une fois j'ai eu la chance d'être pris rapidement en addicto, sinon je pense que j'aurais pu continuer sur la meumeu.

PsychoActif, comme beaucoup je connaissais bien ce site (et d'autres, franco- et anglophones) comme précieuse source d'information depuis des années. Quand j'ai ressenti le besoin de parler et d'échanger sur ce sujet, j'ai toujours trouvé la communauté de PA plus ouverte d'esprit, surtout sur certaines substances par rapport à d'autres forums (qui restent bien hein), suivez mon regard...
Je soutiens la démarche et l'esprit de PsychoActif, c'est donc presque machinalement que je me suis inscrit et je ne le regrette pas !

Bon courage, et surtout bonne année à tous ! punk1

... mais ce n'est que mon avis, on peut en discuter ! :-)

"He offers help, but in exchange
You have to step inside the cage"

Hors ligne


Dreamyn
Psycho junior
France
300
Date d'inscription: 20 Sep 2017
Messages: 287
Blogs
Moi aussi, je up car j'aurais bien aimé lire plus de témoignages...

Sinon, je pense (mais c'est juste mon avis) qu'il n'y a pas beaucoup de témoignage sur ce thread (rien à voir avec le thread "dernière heure de gloire") parce que la majorité des personnes ont fini par se trouver une alternative durable qui leur convenait, je pourrait développer mais en faite je suis trop défoncée.

Sinon, pour compléter mon post:
Je me suis nommée Dreamyn parce que je voudrais que la codéine soit un jour à nouveau disponible sans ordonnance alors que ce n'est qu'un doux rêve sad
Depuis que la codéine n'est plus aussi accessible, je me remets aussi à songer à la came, un rêve un peu moins doux, quoi que demon1
Et c'est pas toujours les rêves qu'on voudrais voir devenir réalité qui finissent par se réaliser...

/forum/uploads/images/1514/1514915767.jpg

Dernière modification par Dreamyn (02 janvier 2018 à  19:08)

Hors ligne


Sufenta
Modérateur
3600
Date d'inscription: 11 Apr 2015
Messages: 5314
Dreamy

C’est de la came le truc foncé à droite ou du taga ?

SINTES: Analyse de produits :
https://www.psychoactif.org/sintes

Hors ligne


geosadak 
Psycho junior
France
300
Date d'inscription: 25 Jan 2017
Messages: 204
Il commence à se murmurer que les antalgiques opiacés pourraient à nouveau être disponible sans ordonnance dans des cas précis, avec plus de vigilance qu'à l'époque.

Sinon pour la question du topic, j'ai simplement arrêté. Arrêt peu compliqué puisque je n'en prennais que depuis 6 mois et jamais quotidiennement !

Dernière modification par geosadak (03 janvier 2018 à  11:36)

Hors ligne


Mister No 
Pussy time
11400
Date d'inscription: 04 Aug 2014
Messages: 5905

Il commence à se murmurer que les antalgiques opiacés pourraient à nouveau être disponible sans ordonnance dans des cas précis, avec plus de vigilance qu'à l'époque.

http://www.asud.org/wp-content/uploads/2016/01/ASUD-pharmacie-bloodi-ouin-moscontin-624x630.png


Just say no prohibition !

Hors ligne


geosadak 
Psycho junior
France
300
Date d'inscription: 25 Jan 2017
Messages: 204
Pour être un peu plus précis, c'est dans le cadre unique de douleurs dentaires que les pharmaciens pourraient à nouveau délivrer la molécule.

Hors ligne


Dreamyn
Psycho junior
France
300
Date d'inscription: 20 Sep 2017
Messages: 287
Blogs
@ Sufenta, à droite c'est la même came qu'à gauche. C'est vrai que sur la photo on dirait du shit

Tiens regarde sur cette photo (avec les packaging toulousain smile)

/forum/uploads/images/1515/1515004599.jpg


A droite du shit et à gauche de la came big_smile
[Edit: mais bon la came ça part plus vite que le shit, maintenant la came c'est plus qu'un souvenir qui me hante quand je fume un joint de ce shit hmm]

@ Geosadac, ce serait une bonne nouvelle. J'ai beaucoup de douleurs dentaires big_smile

Dernière modification par Dreamyn (03 janvier 2018 à  19:44)

Hors ligne


Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
7941
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 4109
Salut,

Je connais au moins 2 pharmacie, à des centaines de km de distance l'une de l'autre, qui n'ont pas du tout changé leurs délivrances ...Tout au moins pour les personnes qu'ils connaissaient bien...Il y a moins de 15 jours, j'étais dans une pharmacie à faire la queue, quand j'ai entendu une cliente demander du paracétamol codéiné...On lui a délivré sans problèmes....Je pense, que sur le sujet, les pharmaciens sont un peu laissés libres de leurs délivrances, en leur âme et conscience et sous leur entière responsabilité...Aussi, pas mal d'entre eux, refusent de se faire chier à prendre le moindre risque et appliquent l'arreté comme des bourrins (à mon avis, tous ceux qui regardaient déjà de travers les demandeurs de tussipax et autres anti tussif codéinés). Pour ceux là, l'arrété du mois de juillet aura été une aubaine leurs permettant de refuser la vente en étant dans leur "bon" droit...Les autres, ceux qui, déjà, depuis toujours, faisaient leur boulot de pharmacien (et pas celui de vendeur de bouillottes et autres compléments alimentaires ou crèmes anti cellulite big_smile) agissent en fonction de la personne qu'ils ont en face d'eux et du cas présenté et font du cas par cas...Bref, ce qu'ils voulaient surtout éliminer, ce sont les ventes aux amateurs de lean (à fortiori les plus jeunes) et pour ça, je pense qu'ils ont en bonne partie, atteint leurs objectifs...A voir l'évolution dans le temps...

Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne


mindwindow 
Jeune cassé
France
000
Lieu: Partout
Date d'inscription: 15 Nov 2016
Messages: 68
Finalement cet arrêté aura effectivement permis comme l'a dit Mascarpone, de réduire l'effet mode du lean chez les + jeunes qui étaient hyper influencés par la culture trap et compagnie. Et même depuis la merde dans laquelle je me trouve en ce moment, même dans le plus gros manque de codé, même dans toute ma haine de cet arrêté et de ses responsables, je me dis que pour cela, au moins, c'est pas plus mal.
Parce que je me souviens de topic assez épicés, de nouveaux forumeurs ayant prétendument 18 piges, qui demandaient comment faire des bassines de lean en soirée, pour en consommer comme on consomme du punch, ou d'autre en boire tout le long d'une soirée, en mélangeant la prometh', la codé et l'alcool sans notion de dosages, d'allergies, de tolérance et autres. Bref, comme des cocktails. Aucune notion de RdR en somme, et on ne peut pas vraiment leur en vouloir, à cet âge dur d'avoir la maturité nécessaire à une conso responsable et mesurée. A 20 piges non plus d'ailleurs trompette

Mais du coup, une interdiction de vente en dessous de 18 ans et des campagnes de sensibilisation auraient sans doute fait l'affaire.

Je suis par contre très très curieux quant à ces rumeurs d'une remise en vente libre mais mesurée, sous certaines conditions par les pharmaciens. J'en ai entendu parlé à l'époque ou je bossais en pharmacie, il me semble qu'il y'avait une circulaire d'un syndicat pharmacien qui en parlait, puis j'en ai entendu parler par le pharmacien qlq temps après, et aujourd'hui sur le forum. Si quelqu'un a plus d'infos je veux bien svp !! drugs

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Santé - Fin de codé, 4 mois après...
par Partidzero, dernier post 09 mai 2018 à  02:21 par Partidzero
  3
  40
  32
  [ PsychoWIKI ] Codéine, effets, risques, témoignages
  [ PsychoWIKI ] Usage, abus et addiction à la codéine et au tramadol
  [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
12352 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
10381 personnes ont déja passé ce quizzz !



    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Particier à l'étude sur les liens entre deepweb et usage de drogue
    18 juillet 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Le Fanzine N°3 est sorti
    26 juin 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    Participer à l'enquete Eurotox
    08 avril 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Est ce que l’analyse de drogues a changé vos pratiques de RDR ?
    Il y a 10jCommentaire de Pedro El Loco (13 réponses)
     Appel à témoignage 
    De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de p...
    Il y a 8jCommentaire de BobKelso (95 réponses)
     Forum UP ! 
    Drogue info - TRAMADOL ou IXPRIM
    16:06Discussion sans réponse depuis 24h
     Forum UP ! 
    Première fois - Mon premier Bong & Notre première fois
    Il y a 17hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Sniffer - Sniff de cock: effet contraire
    Il y a 1hCommentaire de EmmaMerlin dans [Cocaïne-Crack...]
    (13 réponses)
     Forum 
    Vos Coup De Coeur Niveau Musique!
    Il y a 2h
    57
    Commentaire de Alter Martien dans [Au coin du comptoir.....]
    (753 réponses)
     Forum 
    Interaction & Mélange - Codéine + traitement hormonal??
    Il y a 3hNouvelle discussion de evadoesambient dans [Codéine et dihydrocod...]
     Forum 
    Expériences - Proto en plug
    Il y a 3h
    1
    Commentaire de LLoigor dans [Poppers, solvants et...]
    (9 réponses)
     Forum 
    Aspect, gout & odeur - Aspect et goût
    Il y a 4h
    2
    Commentaire de Bootspoppers dans [Cocaïne-Crack...]
    (33 réponses)
     Forum 
    Dosage - Patch fentanyl usagés
    Il y a 5hCommentaire de Oxyfenta dans [Fentanyl et dérivés...]
    (13 réponses)
     Blog 
    Le bout du tunnel est-il encore loin..
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Téméraire dans le blog de Téméraire
    (1 commentaires)
     Blog 
    Testé positif aux opiacés, mais je prend de la codéïne
    Il y a 1hCommentaire de plotchiplocth dans le blog de mitch
    (11 commentaires)
     Blog 
    Ma première fois dans un four
    Il y a 11hCommentaire de Junon dans le blog de Junon
    (4 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
    Dernier quizzZ à 20:05
     PsychoWIKI 
    Sevrage des benzodiazépines
     Topic epinglé 
    Cannabis : vous vous êtes mis à la vaporisation, expliquer nous c ...
     Nouveaux membres 
    Heashka nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     S'informer des modélisations scientifiques récentes <3
    par Heashka, le 06 Sep 2019
    Comme vous devez commencer à le remarquer, j'adore les schémas. Explicite, compréhensif, simple pour tous, bref. En voici qui devrait vous plaire : 1) Reconnaître l'origine de l'intoxication (si y en a en ambulatoire ici vous privez pas de télécharger l'image) : 2) Quels effets après baiss...[Lire la suite]
     Dépendant à la codéine au moment de la fin de sa vente libre, (juillet 2017) qu'êtes vous devenus ?
    par 4lex, le 05 Sep 2019
    Plop o/ Pour les livres d'histoires je me permet de mettre ma petite histoire perso à ce sujet. J'ai pris de la codéine avant l’arrêté pendant près de 10 ans. Avec le recule, sur les derniers mois, je prenais des doses assez forte (vu mon gabarit). Ceci étant, avec ça je me sentais sur un...[Lire la suite]
     plug et sodomie avec la 3MMC
    par Daane-El, le 02 Sep 2019
    Salut, J'ai testé pour vous: marque Durex ça pète au bout de 20 minutes en moyenne* marque Mannix ça pète au bout de 20 minutes en moyenne* aussi marque repère de chez Intermarché ça pète en moins de 5 minutes marque repère de chez super U ça pète pas mais alors ça pète pas du tout j...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Merci pour les précisions, je m'suis planté alors je pense. Randall dans [forum] Mescaline, RDR mode de consomation de cristaux?
    (Il y a 9h)
    merci de partager Hyrda dans [forum] Question substitution ultra courte
    (Il y a 10h)
    protocole vraiment bien fait merci Hyrda dans [forum] Question substitution ultra courte
    (Il y a 10h)
    Un commentaire de haut vol dans [forum] proto en plug
    (Il y a 14h)
    Propos potentiellement léthal (lire post suivant) [prescripteur] dans [forum] Patch fentanyl usagés
    (Il y a 15h)

    Pied de page des forums