Héroïne : le Sevrage à la dure est il possible ? / PsychoACTIF

Héroïne : le Sevrage à la dure est il possible ?

Publié par ,
11028 vues, 29 réponses
Melancoolie 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 22 Oct 2017
Messages: 8
Bonjour à toutes et tous, cela fait environ 1 an que je suis dans la came. Je tape entre 3 et 4g par semaines. Le sevrage à la dure est-il possible ? Combien de temps cela va-t-il durer ?
Je voulais me diriger vers l'anpaa mais j'ai du mal à me faire à l'idée de laisser une addiction de côté pour en avoir une autre.

Et une question sans arrières pensées, si on décide de passer au shoot, est-on réellement dépendant des le premier fix ? Loin de moi l'idée de passer le cap car j'ai peur des aiguilles, mais cela a un côté attirant, j'ai connu quelques personne qui pratiquaient l'injection, mais je n'étais qu'une novice dans les deogues dures à l'époque donc je posais pas trop de questions.

Mercid'avance pour vos réponses.

Hors ligne


pierre
Administrateur
12500
Lieu: Paris
Date d'inscription: 15 Sep 2006
Messages: 13785
Blogs
Tu parles de sevrage et en même temps de passer à l’injection.. il y a un truc qui ne va pas

Hors ligne


Melancoolie 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 22 Oct 2017
Messages: 8
Je sais. Je ne compte pas passer le pas, c'est juste une question comme ça. Simple renseignement. Je me suis toujours posée la question, j'en ai simplement parlé avec personne qui pratiquait. ?

Hors ligne


thecheshirecat 
Psycho sénior
100
Date d'inscription: 09 May 2017
Messages: 806

j'ai du mal à me faire à l'idée de laisser une addiction de côté pour en avoir une autre.

un jour va vraiment falloir arrêter avec cet argument ^^'
La différence entre une addiction à l'héroïne et une addiction à un TSO ?
Vous avez plus besoin de faire le marché noir, et de croiser les doigts à chaque fois que vous appelez votre dealer. Vous avez plus à vous cacher pour consommer. Vous risquez plus de crever à cause d'une came de merde coupée au fentanyl. Vous avez un gugus en blouse blanche qui est là pour vous aider à vous sentir mieux dans votre addiction, voire vous en faire sortir si vous le voulez.  Vous pouvez partir en vacances, déménager, organiser un weekend surprise sans avoir en permanence une petite voix dans votre tête qui vous dit "ca va suffire ? Je vais pas finir en keum ? Je vais trouver sur place ? ". Vous pouvez vous balader dans la rue sans avoir peur de vous faire contrôler par les keufs. Et surtout, surtout, vous avez le café gratuit au CSAPA.

Addicto, what else ?

Après pour répondre à ta question, 3-4 gr par semaine, ça me paraît pas énorme (on croise souvent des gens qui tournent plutôt à un gramme par jour voir plus). Après, de là à te dire que ça va passer comme une lettre à la poste, il y a un fossé. Ca dépend surtout de ton rapport à la substance, du contexte du sevrage, de si tu te sens bien dans ta vie ... Bref, plein de choses auxquelles il est difficile de répondre à ta place.

Reputation de ce post
 
Bien résumé, C.
 
merci la substitution / Gas99

Foutu citron.

Hors ligne


Caïn 
PsychoHead
400
Date d'inscription: 04 Oct 2013
Messages: 1878
Blogs
Salut Mélancoolie,
Un sevrage à la dure est TOUJOURS possible. En revanche les conséquences d'une telle entreprise sont difficilement prévisibles. Il y a une micro chance pour que ça ne se passe pas trop mal. Après tout un an, c'est peu par rapport à d'autres, et 3/4 g c'est effectivement pas monstrueux.
Mais franchement je suis entièrement d'accord avec le chat déchiré, il vaut infiniment mieux passer par la case tso. Tu risques beaucoup moins l'échec et c'est infiniment mieux de tous les points de vue.
Mais si pour une raison que j'ai du mal à comprendre, tu préfères t'en passer. Essaie plutôt de réduire progressivement. Genre 1 mois à 3G/hebdo. Puis tu passes à 2 G. Puis à 1 G. Puis 0,5 ; 0,4 ; 0,3... Jusqu'à plus rien. Mais stopper ta conso telle qu'elle est aujourd'hui pour rien du tout, tu risques d'être vraiment malade physiquement et moralement. On peut pas le recommander.
Quant au shoot, ce serait une connerie. Certes tu auras les premières fois un effet plus kiffant et même un flash (si ton héro n'est pas trop ripou) mais tu vas exploser ta tolérance et multiplier ton accoutumance.
Mais comme je ne crois pas qu'on puisse influer quelqu'un dont la décision est prise, si c'est ton cas, fais le test avec une quantité minime (genre la moitié du plus petit rail que tu te fais habituellement).

Dernière modification par Caïn (23 octobre 2017 à  13:53)


La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne


Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
700
Lieu: அருணாச்சல
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 3328
Melancoolie : "Le sevrage à la dure est-il possible ?"

Oui, pour certaines personnes (vraisemblablement minoritaires puisque la plupart échoue : 95%). Pour les autres on ne sait pas si c'est impossible ou si simplement c'est très difficile. Mais il est très vraisemblable que ce soit tout simplement presque impossible pour pas mal de monde sans quoi il y aurait un taux de rechute moins élevé.

Melan : "Combien de temps cela va-t-il durer ?"

# Jusqu'à deux ans de pénible manque psychologique avec dépressions et idées noires pour les gros consommateurs, sans doute moins pour toi. Mais bon certains n'y survivent pas tant c'est une période difficile (bien que la difficulté soit variable d'un individu à l'autre, ceux qui ont une vie passionnante et remplie d'activités gratifiante en général peinent beaucoup moins que ceux qui s'ennuient et n'ont pas beaucoup de bonnes relations).
# Et quelques jours de manque physique mais ce n'est pas le plus gros problème le sevrage physique, énormément y parviennent, mais échouent ensuite pour le sevrage psychologique bien plus problématique. En règle générale les sevrages secs échouent *presque* toujours, mais il y a une petite marge de chanceux qui réussissent, c'est juste statistiquement très improbable. En revanche avec un TSO et des doses dégressives, il y a un taux de réussite bien meilleur.
-> Je ne peux pas généraliser mais tout laisse penser que pour la grande majorité des gens, TSO + dosage dégressif est bien plus facile que le sevrage sec et surtout c'est le point important, cela peut mener à un sevrage durablement réussi. Tandis que ceux qui réussissent par le sevrage sec restent souvent à vie sur le fil du rasoir, avec un risque de rechute considérable. C'est logique car la consommation s'étant terminée par un violent traumatisme, il risque de rester à vie une nostalgie sournoise pour la consommation.
-> Eviter le traumatisme du sevrage sec me semble dans tous les cas recommandé s'il n'y a pas d'indications vraiment sérieuses en faveur du sevrage sec.
-> Néanmoins l'association Psychoactif ne prend pas parti : nous admettons qu'il y a des sevrages secs réussis et pertinents donc même si les statistiques témoignent fortement en faveur du sevrage progressif, nous ne voulons pas imposer l'idée qu'une des option serait moralement meilleure ou forcément plus adaptée.
-> N'oublie pas qu'il y a d'autres possibilité que l'idée binaire continuer la came / sevrage par TSO. Il y a tout un éventail de possibilités comme par exemple :
- Continuer la came mais prendre un TSO en complément pour ne pas dépendre de la came et stabiliser sa vie.
- Passer au TSO sans volonté d'arrêter et garder la came comme extra occasionnel.
- Passer au TSO et arrêter complètement la came mais sans volonté de sevrage (on est bien avec son TSO)
- Passer au TSO et entamer un sevrage dégressif à son rythme.
- Faire un sevrage dégressif mais avec la came et non pas avec un TSO.
Le monde du sevrage, du TSO et du suivi d'une toxicomanie n'est pas du tout binaire : tout peut être envisagé.

Melan : "Je voulais me diriger vers l'anpaa mais j'ai du mal à me faire à l'idée de laisser une addiction de côté pour en avoir une autre."

Et avoir une vis stabilisée au lieu d'une vie chaotique à la recherche de prod, ça te dit pas? Après chacun ressent sa vie d'héroïnomane à sa façon, je dis pas que tu devrais le faire, je demande juste si tu ne trouve pas qu'il y a quand même bien des avantages concrets.
Franchement je sais pas pour toi mais en général quand on compare le TSO à "laisser une addiction de côté pour en avoir une autre", c'est pas par conviction morale, c'est juste qu'on a envie de conserver notre petite héroïne chérie et qu'on est doués pour se trouver des excuses miteuses. A toi de voir si c'est raisonnable de continuer avec l'héroïne. Et si tu décides de continuer l'héro, essaye de le faire en étant honnête avec toi-même et en assumant ton choix, en assumant qu'il est due à une toxicomanie et non pas à des choix rationels du genre "le TSO c'est aussi une drogue" etc. Ce sera toujours dangereux mais moins dangereux et ce sera plus sain. Se chercher des excuses n'est pas une bonne stratégie pour mener une vie équilibrée et connaître un semblant de paix intérieure. L'honnêteté marche beaucoup mieux, elle mène à des choix plus réfléchis, plus efficaces et plus fonctionnels, et souvent elle est le premier pas nécessaire avant d'envisager quelque guérison que ce soit. On guérit rarement en faisant les démarches pour de fausses raisons, et on s'enfonce souvent si on refuse de voir en face notre attachement à un produit comme l'héroïne.

Melan : "Et une question sans arrières pensées, si on décide de passer au shoot, est-on réellement dépendant des le premier fix ?"

Non. Mais trop souvent il y a un deuxième et un troisième etc et on finit dépendant. Donc la question est sans objet, le risque est considérable.

Melan : "Loin de moi l'idée de passer le cap car j'ai peur des aiguilles"

Tant mieux, n'essaye pas.
Reputation de ce post
 
c'est clair il faut pas voir les choses en noir ou blanc

Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne


gaspard99 
Psycho junior
France
000
Date d'inscription: 12 Sep 2017
Messages: 480

Syam a écrit

Melan : "Loin de moi l'idée de passer le cap car j'ai peur des aiguilles"

Tant mieux, n'essaye pas.

Sage conseil, reste loin de l'iv !

Hors ligne


JC 
Adhérent PsychoACTIF
901
Date d'inscription: 11 Sep 2016
Messages: 1422
Très bien résumé Syam.

J’ajouterais juste que le sevrage, à doses dégressives, avec l’héroïne me semble plus que compliqué voir voué à l’échec aussi dans la grande majorité des cas (?).
Idem pour les sevrages avec morphine rapide genre acti, etc. Pour moi c’est psychologiquement difficile de se sevrer avec ces produits.

Les tso conventionnels  présentent l’avantage .., de ne pas trop en avoir finalement .. (récréativement parlant)., ce qui, petit à petit, facilite le " désintérêt " du produit en question., donc plus de chances de réussite en cas d’arret total.

Dans mon cas, honnêtement je ne sais pas si aujourd’hui je serais sevré si on m’avait  proposé un tso à l’héroïne ou même à la morphine.

En vue d’un maintien sous opiacés pourquoi pas, (diacétyl)morphine / oxycodone / hydromorphone mais en envisageant un arrêt des opiacés je pense que méthadone ou subutex sont préférable, ils permettent de faire le deuil petit à petit en quelque sorte.

" Il est difficile de vivre sans l’opium après l’avoir connu parce qu' il est difficile, après avoir connu l’opium, de prendre la terre au sérieux "    JC ..

Hors ligne


Melancoolie 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 22 Oct 2017
Messages: 8
Bonsoir ! Je tiens à vous remercier pour vos conseils! Je pense être assez honnête avec moi meme car je me rend bien compte que je peux pas m'en passer et que j'ai besoin d'aide. Je sais aussi que je ne suis pas une très grosse consommatrice, mais juste assez pour ressentir le manque. Mais je ne côtoie pas d'autres héroïnomanes, c'est donc pour ça que je n'y connais pas grand chose. J'ai mon plan, point. J'ai jamais discuté de tout ca avec qui que ca soit. Vos conseils me sont précieux et je vais les prendre en compte sérieusement.
J'ai la volonté je sais que je peux y arriver, il faut juste que j'arrive à passer le cap. Je sens que je n'en suis pas loin.

Hors ligne


Melancoolie 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 22 Oct 2017
Messages: 8
Bonjour à tous, je tiens à clore la discussion en vous disant que j'ai pris ma décision et j'ai pris un RDV à l'ANPAA. Fixé le 15/11 à 9h. J'ai lu et relu vos commentaires qui m'ont plus ou moins remis les idées en places, et surtoui m'ont aidé. Merci à vous ?

Hors ligne


Syam 
Modérateur गोविन्द राधे राधे श्याम गोपाल राधे राधे
France
700
Lieu: அருணாச்சல
Date d'inscription: 26 May 2015
Messages: 3328
De rien Mélan, tiens-nous au courant s'il te plait, ça fait du bien de voir les participants une fois qu'ils se sont engagés dans le processus, d'avoir leurs retours etc.

Psychoactif propose l'analyse de vos produits (effets indésirables ou inhabituels) de manière anonyme, gratuite et par courrier (dispositif SINTES). psychoactif.org/sintes

Hors ligne


Melancoolie 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 22 Oct 2017
Messages: 8
Bonsoir! C'est promis je vous tiendrai au courant. En attendant j'essaie de réduire un peu les quantités. Par exemple j'attend un peu plus longtemps entre chaque drop sans prendre de plus grosse dose. Pensez vous que c'est utile ?

Bonne soirée ??

Melancoolie

Hors ligne


rootdjack 
Nouveau Psycho
France
200
Lieu: Nice
Date d'inscription: 12 Aug 2017
Messages: 85
Faire un sevrage en passant par l injection avait du sens pour moi....je sniffais 3 grammes par jour et quand je suis passé à la shooteuse : wouah 3 doses à 200 balles me tenaient mes 24 heures....je me suis dis "miracle"......3 mois plus tard je shootais 3 grammes par jour!!!!
NB:je ne suis plus bien sur des periodes et des lapses de temps à part que cela se passait avant le debut de la substitution mais je sais une chose c est que c est vraiment pas une bonne idée!!
Que la force soit avec toi

Support , don't punish.....

Hors ligne


rootdjack 
Nouveau Psycho
France
200
Lieu: Nice
Date d'inscription: 12 Aug 2017
Messages: 85
Quand je n avais pas de dope ,je me rabattais sur l antalvic, la visceralgine forte et le lexomyl que mon toubib de famille avait bien voulu me prescrire par pitié.Evidemment je rajoutais des boites de neo et buvais allégrement du dinacode en attendant de trouver soit de la dope soit de la thune....c'était juste l enfer!!!!
La substitution est arrivée mais la contrainte de la methadone (tous les jours,meme heure,controle urinaire...) m'ont vite cassé les bonbons.J'ai été consulté un grand médecin qui prenait en compte la notion de plaisir.Il m a mis sous moscontin (j'avais demandé du mos pour eviter le mésusage du skenan,la tambouille étant plus galère à faire).Je suis passé de moi meme à la methadone il y a une quinzaine d'année.Je suis à 40mg et ma foi,je me porte bien....
Par contre je me suis toujours dis que plus jamais je ne morflerai comme j ai pu morflé en mode cold turkey avec la cheub et la marron plus tard.C'est pour cela que je reste à 40mg qui est ma dose de confort et que je ne me vois pas vivre ma vie autrement.Cela n embete personne,mon organisme ne morfle plus trop je pense,je me fais prescrire 120 mg/jour comme cela je ne vois pas doc que une fois tous les 3 mois....
Pour dire que je ne pense pas qu un sevrage à la dur soit vraiment possible (à part en gamelle dans le temps) mais pourquoi souffrir si tu n y es pas obligé? smile

Support , don't punish.....

Hors ligne


Caïn 
PsychoHead
400
Date d'inscription: 04 Oct 2013
Messages: 1878
Blogs
Salut Roodjack,
Je connais pas mal de potes qui sont sous métha et continuent de taper de la dré, quelquefois assez régulièrement. la métha étant là juste pour faire le lien entre deux plans.
Bon le subu peut être utilisé comme ça aussi mais c'est plus compliqué.
Tu n'as pas eu cette tentation ? 
@Mélancoolie
Bravo, je pense que c'est la bonne décision. Pour ce qui est de réduire ta conso avant le rv, je pense que c'est bien. Tu auras un traitement plus faible. Éventuellement plus facile à stopper si c'est ta décision. Moins de paliers à descendre en fait...
Le truc c'est d'essayer d'arriver clean si tu peux même si tu n'es pas super bien, au moins tu auras une sensation de plaisir quand tu initieras ton traitement.

La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne


rootdjack 
Nouveau Psycho
France
200
Lieu: Nice
Date d'inscription: 12 Aug 2017
Messages: 85
@Cain m'en parle pas,j ai fais le yoyo plus de 10 ans en me disant "plus de manque car metha".Je suis meme parti de paname pour le sud pour pouvoir lacher la dre et le caillou.....et ca a marché (meme si evidemment je suis tombé dans la coke et qu à chaque remoontée dans le nord mes potes,mes dealers ,mes modous m attendaient de pied ferme)A nice la came avait et a presque disparu remplacée par le skenan ou de la marron italienne qui est franchement dégueulasse:2 shoots le gramme perso je passe!!!!Et surtout 2002 fut pour moi l année de tout les changements:j ai choppé un cdi dans un pes mobile,j ai laché mon squatt pour un appart et suis devenu papa.....a partir de ce moment la dope ne m a plus jamais posé de problème d envie.....debut de cette année j ai eu l occasion de retaper en sniff de "l hero" ,a peine piqué du zen avec un gramme,la j ai su que la page etait bellle et bien tournée smile (avec mes 40 de metha of course)

Support , don't punish.....

Hors ligne


Killerrabbit 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 21 Nov 2017
Messages: 1
Bonjour.

Consommateurs depuis environ 13ans , accro depuis 10 ans. C'est faisable, il y a 5 ans je l'ai fais je tapais 1g/jour et reussi a arreter a la dure 1 an et pis des soucis baisse de moral mauvaise entourage donc reparti de plus belle. Mais franchement je déconseille, trop dur physiquement et moralement.

Facile 1er semaine tu dors pas (enfin 2h sur toute la semaine), tu as des sueurs froide, des impatience musculaire (tu peux pas laisser les jambes en place sinon tu derouille grave), et j'étais très très irritable insupportable, pas faim et surtout  pas vraiment apte a faire quelque chose.
2eme semaine tu redors 3/4heure par nuit, plus d'impatience, mais transpiration incontrolable, sueur froide encore et toujours mauvais caractere. Aucune motivation ou envi de faire quoi que ce soit petite faim. Et cela jusqu'a 4eme semaine.
Le 2eme mois toujours transpiration dors quasi normal et tu reprends du pep's mais cest la que le cerveau te joue des tours, gros gros risque de rechute jusqu'a 6  mois ou la tu n'y pense plus trop et plus de mal physique. Mais t'as interet a avoir une sacré volonté pour tenir jusque la.

Et surtout faut se couper des anciennes relation et habitude mais c'est vraiment violent honnetement, bon tu te prends le retour de la calote de la défonce. lol

Tu fais bien de prendre le médecin

Hors ligne


Melancoolie 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 22 Oct 2017
Messages: 8
Bonjour à tous, j'espère que vous allez bien. Mon suivi à l'ANPAA se passe plutot bien, mon médecin m'a prescrit du Suboxone. Je suis montée jusqu'à 8mg/j pour le moment. Seulement l'autre jour j'ai raté mon rdv, donc j'ai consommé, seulement un demi pour une fois. Et le lendemain, on m'a dépanné un Subutex 8mg moitié en sublingual l'autre tapée c'était différent du Suboxone, je dirai même que j'ai préféré, mais hier en allant à mon rdv mon médecin n'a pas voulu m'en prescrire car c'était soit disant la même molécule ou je ne sais quoi, mais qu'au moins ça m'empêchais de sniffer. Soit dit en passant j'ai un tout petit oeu menti à mon médecin en lui disant que j'avais pris le subutex en deux fois mais tjr en sublingual.
Des conseils ?
J'ai toujours cette énorme envie de consommer mais je suppose que c'est le temps d'adaptation au TSO. Et le fait que j'ai reconsommé le jour où j'ai raté mon rdv. ?

merci pour vos conseils et témoignages. rasta


Biz à tous et que vos journées sois meilleures jours après jours. smiley-gen013

Hors ligne


Caïn 
PsychoHead
400
Date d'inscription: 04 Oct 2013
Messages: 1878
Blogs
En fait ce qu'il faut voir, c'est que l'envie de consommer perdure, et à mon avis perdurera toute notre vie. En revanche ce que le tso fait plus ou moins disparaître ce sont les effets du manque, notamment physiques.

La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne


Ke14 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 30 Dec 2017
Messages: 2
Pareil sa fait 12 ans que je suis dans la came avec des passage en taule on g était sous sub je suis sortie en 2013 et j ai replongé je consomme 3 a 5g par jour sans que j ai eu une seule galère pas un jour ou j ai été en chien mais y’a 4 mois j ai arrêter pour prendre de la meta au début sa aller et ensuite je me suis rendu compte que s est encore pire que la came je veux vraiment arrêter cette merde donc la j ai reprit la marron en me disant que je vais diminué comme un traitement mais s est grave compliqué j ai essayé de décrocher comme sa aller Nike sa race cette merde j arrête au bout de 15 h de temps sans rien je suis à la limite du malaise je suis dans un mal imaginable c est dingue cette merde comment sa à imprénier mon corps je c pas comment je vais réussir à arrêter mais je vais tout faire pour arrêter quand je prend la méthadone j ai grave des problèmes pour aller au chiotte avec la came pareil mais moins quand même quand j ai pas le choix faut que j arrête mon corp en peux plus de cette merde j ai trop abusé avec cette merde penser vous que si j arrive à diminuer la machine La j ai commencé à diminuer je suis à 2 g si j arrive à prendre 1 g par jour ensuite 0.8 pendant une semaine ensuite 0.6 pendant 3 a 4 jour ensuite 0.4 pendant 3 jour ensuite 2 ptite trace et dolipranne 1000 pensez vous que s est faisable

Hors ligne


momo1212 
Banni
Belgique
000
Date d'inscription: 29 Feb 2016
Messages: 335
Bonjour k 14:
Tu peux aussi diminuer de 5mg par jour ta métha si tu es motivé ça peut le faire aussi et au moins tu es certain de ce que tu prends car si tu passes de 2 à 1 g et que la dope est plus ou moins forte ça va pas le faire....

Hors ligne


Recklinghausen 
Modérateur
France
4220
Lieu: dans ma famille. N'y. Y.
Date d'inscription: 09 Mar 2015
Messages: 6185
Salut,

La méthode que tu entrevois est possible Ke14.

Elle est cependant très compliqué à réaliser, à moins d'être certain d'avoir une qualité constante.

Il suffit que tu tombes sur de l'héroïne d'excellente qualité pour que les efforts précédents ,n'aient servi à pas grand chose au final.

Je pense que le mieux serait de repasser à la méthadone et dans un premier temps, de te stabiliser à un dosage et d'entamer une diminution progressive par petits paliers.

Une fois redescendu à une faible dose de méthadone, il est possible, avec l'aval de l'addictologue, de switcher vers la morphine pour continuer une diminution progressive.

Je pense que ne pas brusquer ton organisme donnera de meilleurs résultats, principalement pour les mois qui suivent l'arrêt des opiacés.

Le principal avantage de cette méthode est... La légalité !!!

Tout sera prescrit par un professionnel de santé ce qui supprime le risque d'avoir à nouveau des embetements avec la Justice.

Comme en plus tu as déjà connu l'incarcération en raison de ton addiction, si tu venais à avoir de la malchance d'être contrôlé avec du matos sur toi, tu passerais en état de récidive légale, ce que les juges ont tendance à condamner avec plus de fermeté.

J'aurais une question : Pourquoi ne pas envisager la prise de méthadone sur un long terme ? Comme un traitement médical quotidien comme certains ont un traitement pour le coeur, ou comme moi qui ait un traitement pour le diabète ?

C'est un traitement que je dois prendre jusqu'au terme de mon existence mais il a l'avantage de me stabiliser.

Si tu voulais continuer dans la voie que tu t'es fixé, je pense qu'il serait bon de calculer le nombre de grammes d?heroine nécessaire à atteindre ton objectif pour acheter en une fois la dose nécessaire.

Ce procédé est néanmoins risqué car la probabilité d'être tenté par des extras au regard de la quantité détenue risque d'être très importante... En plus des risques inhérent à investir dans une quantité non négligeable de produit.

Je t'engage à réfléchir sur la méthode qui te conviendra le mieux. Et de peser les avantages et les inconvénients avant de faire ton choix.

Prends soin de toi,


Reck.

L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.

Hors ligne


Mascarpone 
Vieux clacos corse pas coulant
France
10641
Date d'inscription: 19 Sep 2015
Messages: 4055
Salut,

Comme déjà dit maintes fois, mais je radote, c'est ma caractéristique principale big_smile , en près de 40 ans de "carrière" auprès des opiacés roll, le coup de décrocher en adoptant une pseudo méthode chinoise avec de la came, perso, j'ai JAMAIS réussi...Pour moi, c'est trop tentant  et quand j'arrive aux derniers paliers, impossible de me contenir...Je ne peux pas prendre de la came pour me "contenter" de ne pas être malade et j'ai à tous les coups, trop envie de la sentir pour ne pas m'en recoller un à cette fin....A une seule excéption près (un pote qui a une putain de volonté et un putain de caractère big_smile ) je ne connais, et n'ai connu personne qui ait réussi à arréter comme ça (sauf à y être vraiment contraint et forcé par le stock de came en sa possession big_smile, ce qui, bien sûr, ne compte pas drugs  )

De plus, une fois le manque physique écarté, vient le craving...Et là, c'est pas le plus facile...

Comme dit Reck, je pense que la diminution avec la méthadone serait sans doute bien plus facile qu'avec de l'héro, et même si, sans doute, ça risque d'être beaucoup plus long, je pense que tu aurais bien plus de chance d'arriver à tes fins ainsi qu'avec de la came...Et puis, il y a toutes les raisons citées aussi par Reck (justice, police, qualité constante du produit etc...)

Pour enfin, répondre à ta question, OUI, c'est possible avec de la came, mais c'est possible dans l'absolu...Dans les faits et dans la réalité, c'est trés trés loin d'être à la portée du 1er addict venu de réussir à se sevrer ainsi et sans douleur (ou presque...)...

Honnêtement si tu es comme moi, j'étais, je pense que tu te leurres complètement en pensant te sevrer comme ça (comme moi, je me suis leurré à chaque fois que j'ai voulu faire pareil...Avis perso)

Dernière modification par Mascarpone (01 janvier 2018 à  07:38)


Qui pète plus haut que son cul, fini par se chier dessus!
Le pire con, c'est le vieux con, car on ne peut rien contre l'expérience!
Ce qui est bien chez les félés, c'est que de temps en temps ils laissent passer la lumière!

Hors ligne


Ke14 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 30 Dec 2017
Messages: 2
Quand je prend la métha au début sa va et une semaine après je dors plus je suis obligée dans boire le matin et le soir et pour se que sa tienne 48 h moi sa me tient Max 24 h après je ressent le chien et je sens que se chien et encore plus hard que l hero et sa me fait grave des problèmes pour aller au chiote et pourtant je prennes du movicol et j ai quand même des problèmes après avec la machine que j ai c est le même dosage 1gde pur pour 1.5gde coupe quand je dit pure s est la hollandaise la dragone pour cela qui connaissent et croit moi tu tape 1g en snife tu tape du nez dans ton canapé tu te retrouve à baver après je pense que c mieux d arrêter avec une came moins couper à la merde que d arrêter avec des came pas forte mais couper. Avec des prods qui t accroche comme un oufff et j ai vraiment l impression que la metha me suivra a vie que sa sera encore plus dur quand j était en taule j avez essayé de décrocher au sub j était en dessous de 2 mg au bout de 10 jours j était toujours malade mais infernal j ai presque pas dormis j en garde un très mauvais souvenir c est enculer de fabriquant de sub et metha on t il pas fabriqué sa pour nous mettre à vie dans cette merde et eux se gave de tune c est quoi le pourcentage de gens qui décroche de la metha et du bubu je pense qu il aurait pu trouvé mieux comme traitement et ouais vous allez peut être rigoler mais je voulez demander au mec si quand il se sevre est se que il on envie de baisser fois 1000 car moi ses vraiment un truk qui me gêne ses comme si j ai prit 1000 pilule de viagra sa s arrête pas mdrr s est un truk de oufff je me demandai si s est pas tellement mon corp et en chien qui cherche comment se procurer une sensation de bien et je blague pas quand je vous dit sa

Dernière modification par Ke14 (02 janvier 2018 à  00:10)

Hors ligne


similana 
Psycho junior
Suisse
4400
Date d'inscription: 08 Sep 2014
Messages: 373

Oui, le sevrage à la dure était, est et sera toujours possible.

Et si tu doutes d'y arriver, fais-toi aider par d'autres, ceux qui ont gardé ce savoir-faire du sevrage à la dure. Il doit sûrement en exister aujourd'hui encore, ceux de cette race sont comme la mauvaise herbe!

Je fais référence à ces flics, ces juges ou ces matons qui appliquaient une méthode éprouvée pour nous délivrer du mal : enfermer dans une cellule, ou autre local similaire, jusqu'à ce que le sujet soit physiquement exempt des syndromes habituels.

Mon moins pire sevrage à l'époque je le dois à un maton, dont la fille était une camarade d'école. Il  m'a aidé, enfin il a pensé que ça m'aiderait, en me refilant un truc qui avait fait ses preuves : me passer les avant-bras sous un robinet d'eau froide. Inefficace, mais l'intention était louable...


Je suis de ceux qui ont été sevré de force à la dure, je suis de ceux qui font partie des 5% qui à force d'à force se sont sevrés volontairement à la dure, et le mot est faible. Mais je ne souhaite pas à mes ennemis que je n'ai pas, d'avoir à payer le prix pour être assez barge ou assez déterminés pour n'envisager un sevrage que brutalement. Parce qu'il faut avoir fait l'apprentissage de la douleur et de la souffrance à un âge où la seule chose qui compte dans la vie c'est jouer aux p'tites voitures, ou à la poupée pour les fillettes.

La question le sevrage à la dure est-il possible est une mauvaise question, puisque l'important n'est pas le sevrage, mais l'après sevrage. Qu'il soit brutal, progressif, accompagné, machin truc, le sevrage ne dure que quelques jours à la dure, chais pas combien à la douce, et à la chinoise encore moins.

Je lu cette phrase je sais plus où : les raisons qui nous poussent à nous sevrer ne sont pas les mêmes que celles qui nous ferons vivre abstinent.


Faut pas se focaliser sur comment se sevrer, lentement ou trashement, puisque le sevrage n'a de raison d'être qui lui succède. Te sevrer parce que tu es de ceux à qui l'on inculqué que sans drogues tout serait différent en mieux, ben tu vas être déçu, et certainement reviendra à ces produits qui tiennent leurs promesses. Te sevrer parce que c'est une étape nécessaire pour la suite que tu as mûrement réfléchi, vas-y, à la dure à la douce à tout ce que tu veux.

Mais te sevrer juste par croyance qu'après tout ira mieux, ben je me suis fais baiser de la sorte et peux t'assurer que ça ne marche pas.


La vraie question est : me sevrer pour quoi. Si pour quoi tu l'écris pourquoi, épargne-toi cette souffrance d'un sevrage à la dure, parce que tu t'en voudras d'avoir dépensé toute l'énergie du truc pour rien. Pas pour rien en fait, parce que tu la fois suivante, qui pourrait être la bonne si tel est ton objectif, moins de force tu auras.

Un sevrage à la dure, c'est trash, et tu mérites mieux que ça, surtout si tu merdes très vite après.

Reputation de ce post
 
J'approuve à 100% Prescripteur
 
Pourquoi? c est toute la question je pense....

Les ténèbres n'existent pas. Nous errons dans le noir car aveuglés par trop de lumière !

Hors ligne


prescripteur 
Modérateur
10600
Date d'inscription: 22 Feb 2008
Messages: 6840
Mais  le dernier post date de janvier 2018, donc je ne sais pas si tu auras une réponse
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne


absolutelystoned 
Nouveau membre
France
200
Lieu: cambrai (valenciennes)
Date d'inscription: 27 Jan 2019
Messages: 5
j'ai connu un médecin dont le discours était rodé : pas de sevrage sans une vie équilibrée ; son symbole était un tabouret à trois pieds ,chacuns symbolisants les piliers d'une vie équilibrée (famille, amis, travail je crois)..

ch'ti tox

Hors ligne


absolutelystoned 
Nouveau membre
France
200
Lieu: cambrai (valenciennes)
Date d'inscription: 27 Jan 2019
Messages: 5
et je ne sais pas pour les autres ,mais pour moi chaque sevrage  (voulu ou forcé)  a été  de plus en plus insupportable ,p-e le sentiment d'inutilité ,mais surtout l'appréhension avant même que ça n'arrive ,bon sans compter l'expérience qui m'a appris à (légèrement) mieux le gérer..

ch'ti tox

Hors ligne


Kikillbill 
Nouveau membre
France
000
Date d'inscription: 12 Feb 2018
Messages: 2

Melancoolie a écrit

Bonjour à toutes et tous, cela fait environ 1 an que je suis dans la came. Je tape entre 3 et 4g par semaines. Le sevrage à la dure est-il possible ? Combien de temps cela va-t-il durer ?
Je voulais me diriger vers l'anpaa mais j'ai du mal à me faire à l'idée de laisser une addiction de côté pour en avoir une autre.

Et une question sans arrières pensées, si on décide de passer au shoot, est-on réellement dépendant des le premier fix ? Loin de moi l'idée de passer le cap car j'ai peur des aiguilles, mais cela a un côté attirant, j'ai connu quelques personne qui pratiquaient l'injection, mais je n'étais qu'une novice dans les deogues dures à l'époque donc je posais pas trop de questions.

Mercid'avance pour vos réponses.

Salut, je suis moi-même en train de décrocher de la méthadone, je suis passé de 60 mg à 6 mg en 2 ans. J’ai parfois rechuter 3 fois dans l’héroïne (1g à chaque fois) durant ces 2 ans. Là ça fait 3 jours que j’ai arrêté mon traitement et j’ai des symptômes légers, jambes lourdes, douleurs musculaires et la nuit je prends un demi atarax mais je galère quand même à dormir, mais c’est supportable. Donc un conseil passez à un traitement avant de décrocher simplement pour vous mettre à l’épreuve et voir si vous êtes capable de ne pas rechuter. J’ai pendant longtemps eu peur de me substituer à la méthadone mais aujourd’hui je le conseil à tous ceux qui veulent décrocher de l’héroïne. Maintenant si tu te poses des questions sur le shoot alors tu n’es pas prête, à l’heure actuelle il faut que tu trouves d’autres centres d’interêt qui te feront sortir radicalement de ces idées «morbides » car le shoot on en sort pas indemne crois moi.
Je rajouterai une dernière chose la weed m’aide énormément en ce moment surtout pour avoir de l’appétit. Allez bon courage à tous ceux qui sont dans mon cas peace and love et force à vous. Si d’autres personnes sont dans mon cas ou non et qui souhaite discuter n’hésitez pas à me contacter ça me ferait plaisir et du bien dans ces moments difficiles

Dernière modification par Kikillbill (25 juin 2019 à  10:36)

Hors ligne


Caïn 
PsychoHead
400
Date d'inscription: 04 Oct 2013
Messages: 1878
Blogs
Quand je suis arrivé chez mon toubib (il est addicto mais aussi généraliste), je prenais plus d'héro depuis 4 jours. J'étais pas bien mais ça allait, je dormais certes un peu moins mais j'avais pas la chiasse ni aucun pépin spécifique. C'était juste une grosse fatigue morale. Ce peu de symptôme de keum est dû au fait que je prenais de l'héro régulièrement mais en me limitant sur les quantités (j'essayais de faire en sorte qu'un G. me fasse une semaine).
Donc il m'a prescrit 2 mg de suboxone. ça m'a tout de suite convenu. J'étais de nouveau bien. Du coup je me suis habitué, et le traitement qui devait me faire 6 mois maxi 1 an, ben ça fait 8 ans que çà dure... Même si j'ai baissé d'un poil, je vais passer de 1,6 à 1,4.
En fait si tu commences un traitement dans l'optique de décrocher de tout, il faut dès le départ te dire que c'est juste une transition, et prévoir tes baisses progressives, et t'y tenir.
Sinon c'est vrai que tu t'installes dans une forme de routine qui est quand même bien préférable à celle de la came, ne serait-ce que financièrement.
Et ça te donne possibilité de changer de fréquentation (c'est conseillé même) et de te mettre dans de meilleurs habitudes, une meilleure hygiène de vie.
Mais vraiment si tout arrêter est ton but, il faut pas lâcher cet objectif, même en début de traitement. Ou alors juste le temps de te retrouver.

La drogue c'est de la merde, surtout quand t'en as plus.

Hors ligne



Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Arrêt & Sevrage - Mon sevrage d'heroine a la dure !
par NABIL73, dernier post 18 septembre 2013 à  10:36 par So
  33
[ Forum ] Arrêt & Sevrage - Combien de temps dure le sevrage d'héro ??
par KeithMe, dernier post 28 décembre 2016 à  06:09 par noletmedonw
  9
[ Forum ] Arrêt & Sevrage - Mes conseils pour un sevrage à la dure
par Corbeau, dernier post 06 juillet 2019 à  16:19 par LenniBar
  29
  [ PsychoWIKI ] PAWS, le syndrome prolongé de sevrage
  [ PsychoWIKI ] Injection heroine brune en photos
  [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
12346 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
10370 personnes ont déja passé ce quizzz !



    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Le Fanzine N°3 est sorti
    26 juin 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Psychoactif 
    La violence symbolique chez les usagers de drogues
    30 mai 2019Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de p...
    Il y a 5mnCommentaire de Rick (36 réponses)
     Appel à témoignage 
    Vos markets du DW favoris en ce mois de juin 2019 ?
    Il y a 5jCommentaire de marSouille (113 réponses)
     Forum UP ! 
    Overdose - Comment injecter Prenoxad pour lutter contre les overdoses
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Faire de la lean facilement en suisse romande ?
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Rick dans [Codéine et dihydrocod...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Gérer sa consommation - Ne pas surcharger son joint
    Il y a 4mnNouvelle discussion de WeedSensei dans [Cannabis...]
     Forum 
    Actualité - De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de pe...
    Il y a 5mn
    4
    Commentaire de Rick dans [Culture drogues...]
    (36 réponses)
     Forum 
    Cactus et Mescaline - Je pense avoir trouver un cactus San Pedro
    Il y a 7mnCommentaire de Rick dans [Enthéogènes...]
    (28 réponses)
     Forum 
    TR 1ère expérience psychédélique : Truffes Magiques Valhalla
    Il y a 15mnCommentaire de Rick dans [Psilocybe - Champigno...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Vos Coup De Coeur Niveau Musique!
    Il y a 39mn
    56
    Commentaire de LenaÀLaRecherche... dans [Au coin du comptoir.....]
    (744 réponses)
     Forum 
    Arrêt & Sevrage - Méthode de sevrage Subutex/Héroïne, Donnez votre avis.
    Il y a 1hCommentaire de yacinebra dans [Opiacés et opioïdes...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Culture - Bocaux contaminé d'avance ?
    Il y a 2hNouvelle discussion de Lucskd2 dans [Psilocybe - Champigno...]
     Blog 
    La violence symbolique chez les usagers de drogues
    Il y a moins d'1mn
    22
    Commentaire de Marla Singer dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
    (26 commentaires)
     Blog 
    Le dernier album de tintin est sorti
    Il y a 57mn
    1
    Commentaire de Rick dans le blog de Rick
    (4 commentaires)
     Blog 
    Héroïne et fentanyl, un mélange mortel à Washington
    Il y a 5hNouveau blog de hyrda dans [Actualités]
     
      QuizzZ 
    Consommez-vous le MDMA/Ecstasy à moindre risque ?
    Dernier quizzZ à 23:28
     PsychoWIKI 
    Psilocybe, effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Mon "tout savoir sur l'Amanite Tue-Mouche"
     Nouveaux membres 
    Lucskd2, hugo51100, drey_mtn, Psycot23 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de pensée?
    par Cub3000, le 16 Jul 2019
    C'est simple, ça a radicalement changé ma vie. Pour être honnête je dois dire que ça m'a d'abord valu quelques sacrées baffes, quelques baffes sacrées et de sérieux traumas étant plus jeune, parce que j'ai commencé par faire n'importe quoi avec ces substances. Mais aussi.... Ça m'a g...[Lire la suite]
     Bupré vers Orobupré
    par Mecrupulent, le 13 Jul 2019
    Hello, Désolé du déterrage mais c'est le sujet le plus adapté que j'ai trouvé. Justement à ce propos, je teste l'orobupré en ce moment et effectivement, il est je pense impossible d'en faire une trace, plusieurs raisons à cela : 1- Les comprimés, qui en taille et forme font penser à un...[Lire la suite]
     3mmc, les marcheurs de l'extrême !
    par Ocram, le 12 Jul 2019
    Pré Trip Report : Je sais bien, j’arrive après la guerre. J’arrive après la guerre pour deux raisons, la première c’est indéniablement le fait que des Trip report sur la 3mmc il y en a un paquet, mais comme expliqué dans mon précédent billet de blog je me suis promis d’écrire mes pr...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    Au moins tu es humble / tu ne fais pas de généralité comme certains [rick] dans [forum] De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de pensée?
    (Il y a 20mn)
    Texte mis dans les morceaux choisis de Psychoactif. (pierre) dans [forum] De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de pensée?
    (Il y a 2h)
    Les explications made in bibij <3 .Yoshi. dans [forum] De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de pensée?
    (Il y a 3h)
    Merci tu m'évite encore une grande diatribe fatiguante sur le sujet, Guy dans [forum] De quelle façon les psychédéliques ont-ils changé votre mode de pensée?
    (Il y a 3h)
    j'aime beaucoup Hyrda dans [commentaire de blog] Obsession
    (Il y a 4h)

    Pied de page des forums