Addiction à la codéine puis à l'héroine / PsychoACTIF

Addiction à la codéine puis à l'héroine

Publié par ,
8845 vues, 22 réponses
Jejestorm 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 13 Aug 2017
31 messages
Bonjour à tous !!!
Voilà je m'appelle Jérôme, j'ai 38 ans, je suis marié et père de 4 merveilleux enfants...
En 2010 j'ai développé une sévère addiction à la codéine suite à une prescription un peu trop longue et "dosée". Durant les 4 années qui ont suivi ça n'a été que consommation, avec quelques interruptions mais vraiment pas beaucoup. Je suis monté jusqu'à 4 boite de Codoliprane par jour (mon foie n'a rien je vous rassure, je ne sais pas comment ça se fait).
En octobre 2014 ma conso éclate au grand jour et j'accepte de me faire hospitaliser en HP. J'y reste 6 jours et en ressort sevré (physiquement du moins) avec une volonté de déplacer des montagnes...
Et au bout de 6 mois, sans raison particulière, alors que tout allait bien, je rechute en passant devant une pharmacie, et là c'est le drame. J'arrive  très vite à une consommation de 3 boîtes par jour...
Je vous précise également que j'ai essayé les Neocodion, Tussipax, et même en purpledrank...
Voilà donc je reconsomme ma petite codé en mode toxico bobo (j'ai quand même un super boulot et une vie de famille épanouie), jusqu'en février 2017 où j'ai la possibilité d'acheter de l'héro.
Il faut savoir que j'avais déjà gouté à l'héro lors de mes jeunes années à l'armée, et que je n'étais jamais tombé accroc (faut dire que j'avais vraiment pas consommé beaucoup non plus). J'en achète donc en me disant que comme je ne suis jamais tombé accroc à l'héro, il me suffira d'en prendre un peu pour me sevrer de la codéine, mais quel connard j'ai été !!!!
En août j'ai fait un premier sevrage à la dure qui a duré une bonne semaine, on pourrait se dire que le fait de souffrir à ce point fera que vous ne toucherez plus jamais à cette saloperie. seulement voilà chez moi ça n'a pas fonctionné comme ça. Au bout de 3 semaines d'arrêt j'ai repris, et là la semaine dernière ma femme m'a surpris une fois de trop... J'ai accepté d'aller en HP pour faire une cure, j'y suis depuis 5 jours, sachant que je n'avais plus rien consommé 2 jours avant mon hospitalisation. Physiquement ça va, mais j'avoue que je me sens encore mou, envie de rien, des fois j'ai un boost d'énergie qui arrive, et 1h ou 2h après il est parti. J'en ai marre de ce yoyo. Je dors à peu près bien depuis 2 nuits, grâce aux cachetons je suppose (Valium et Théralène).
je vais essayer de négocier pour rester ici encore 1 ou 2 semaines, car j'ai besoin de me remettre de l'ordre dans ma tête et dans ma vie. J'ai une femme extraordinaire qui me soutient encore mais je sais que là je n'ai plus le droit à l'erreur sinon c'est le divorce et adieu les enfants (quel juge accordera un droit de garde à un père toxico ?).
Ce qui me fait peur c'est la sortie, et la possibilité de retomber dans cette merde.
Pour les TSO c'est non, un psy m'a prescrit du Suboxone un jour et j'ai jamais réussi à prendre le médoc, j'ai gerbé toutes mes tripes, résultat j'ai jeté tous mes cachetons pour les 28 jours à venir dans les WC. Quand à la méthadone c'est pour moi remplacer une addiction par une autre et j'ai pas envie d'en prendre pendant des années et de me taper 2 mois de sevrage au final.
Ma femme me parle de faire une post cure, ça dure 6 mois dont le premier mois où tu as même pas droit au portable et tu as interdiction totale de sortir. Ensuite tu passes ton temps à faire du jardinage, du dessin, de l'expression écrite... Sans vouloir être pédant, je pense que ce genre de cure est plutôt destinée aux gens quelque peu désociabilisés. Si certains parmi vous ont déjà fait ce type de post cure je serais ravi de leur retour d'expérience.
En plus je suis déjà en arrêt maladie depuis 4 mois officiellement pour dépression, ce qui est vrai de toute façon, et si je dis à mon employeur que je pars en cure 6 mois il me licencie direct c'est clair, hors j'aimerais préserver mon emploi car c'est aussi un gage d'estime de soi je trouve.
Voilà vous savez à peu près tout, au plaisir de vous lire !!!

" - T'es venu à moto ???
- Non, j'ai un casque parce que je suis un Power Ranger, connard !!!"

Hors ligne

 

CiaO ManO 
Grand Pas Sage
France
000
Inscrit le 19 Jan 2015
131 messages
Salut Jérome,

bon tout d'abord, je pense qu'il faut que tu prennes conscience d'une chose, mais je pense que tu l'as déjà fait vu tes dires, c'est que ça fait bientôt 8ans que tu es dépendant aux opiacés. Ce n'est en rien un reproche, je serais bien mal placé roll , mais c'est un fait, et ce n'est pas anodin.

Ces 8 années ont petit à petit modifié ton rapport au plaisir, à la vie, à toi même et peut être aux autres. C'est pour ça que le processus pour retrouver une vie sans opiacés risque d'être long. Il sera plus ou moins difficile aussi, cela dépend beaucoup des personnes.

Il serait intéressant de savoir déjà pourquoi en 2010 tu as commencé à prendre de la codéine ? Douleurs ? Où bien étais-ce déjà pour trouver un support dans ta vie ?

Pour ce qui est de ton foie tant mieux mais je pense que dorénavant ce serait pas mal de le laisser un peu tranquille si tu le peux, car je doute qu'il ait beaucoup apprécié même si il n'y a pas de dégâts visibles ou ressentis, mais je ne suis pas médecin, d'autres le sont ici et pourront t'en dire plus.

Pour ce qui est de l'héroïne cela ne sert à rien de t'en vouloir, tu t'es fais avoir comme moi et des centaines de milliers de personnes avant nous. Cela ne fais pas de toi un connard ou un idiot, juste un homme normal, qui avait un problème qu'il essayait de résoudre, et qui s'est trompé. Quoi de plus humain ?

Que ton premier sevrage à la dure n'ai pas fonctionné ne me surprend pas beaucoup non plus, car en faisant ça tu n'as réglé que le problème de ta dépendance physique à l'héroïne, mais ce n'était surement pas suffisant pour régler 7 ans de consommation importante de codéine. Il n'est absolument pas surprenant que tu ai repris derrière, ça a d'ailleurs été mon fonctionnement durant des années: consommation/mal-être/amélioration/reconsommation. Et ben oui je peux re-consomer puisque je vais mieux. Et puis ce n'était pas si terrible en fait ce manque, maintenant que je vais mieux. Lol enfin c'est du moins ce que moi je me disais.

Tu as choisi de faire une cure plutôt que de suivre un TSO, c'est une solution, qui convient à certains et pas à d'autres. Personnellement je n'en ai jamais fait, et me connaissant assez bien maintenant je doute sincèrement que cela aurait fonctionné, je suis trop fier et con pour me faire aider.
J'ai donc opté pour une TSO méthadone qui me convient très bien, et comme toi le subutex ne me convenait pas. J'y étais très sensible donc vomissements au début puis je me suis mis à me défoncer avec, cela ne menait donc à rien. Mais pour d'autres c'est une bonne solution. Nous somme tous différents, encore une fois.

Dans ton cas, j'espère que tu  trouveras dans ta cure des réponses ou au moins des pistes de réflexion pour re-construire ta vie sans opiacés, car c'est bien de ça qu'il s'agit, d'une re-construction, tout en essayant de tirer une force de cette période de ta vie .

Tu dis que pour l'instant tu te sens encore un peu mou et que ton énergie est en dents de scie. Je pense qu'il faut que tu acceptes l'idée que cela risque de durer assez longtemps, plusieurs mois voire une année, mais ça ira decrescendo. Les coups de mou seront moins forts, et les périodes de bien être plus longues et stables, jusqu'à effacement progressif de ce fameux yoyo. Et même encore là, tu ne sera pas à l'abri, de temps en temps, d'avoir un gros coup de mou, mais pareil, ceux-ci s'estomperont. Je ne veux pas te décourager, bien au contraire, c'est tout à fait faisable, mais je pense que c'est important d'être conscient que mettre les opiacés derrière soi c'est une vigilance durant des années, toute une vie pour certains. Cela n'empêche en rien de vivre une belle vie wink

C'est un combat long, qui nécessite de s'occuper un maximum, que ce soit avec ta famille, mais aussi tout seul. Je te conseille si tu n'en a pas déjà un de te trouver un passe temps, un hobby, un sport, quelque chose dans lequel tu t'éclates et où tu puisses investir du temps, de l'argent et ton esprit. Du temps car l'ennui est l'ennemi N°1 si tu as décidé de ne plus consommer. De l'argent car en achetant de l'héroïne tu te faisais plaisir, il n'y a pas de raison que tu ne te fasse plus plaisir en t'achetant quelque chose pour toi de temps en temps. Et l'esprit car ça évite de ruminer autre chose.

En ce qui concerne ta femme, je ne sais pas quel niveau de dialogue tu as avec elle mais je te conseille de l'élever un maximum. Si tu n'es pas du genre expansif forces toi. C'est difficile à comprendre pour quelqu'un qui n'a jamais été toxico, il faut que tu l'aides toi aussi. Décris lui ton malaise, si tu commences à aller mieux ou si au contraire que tu te sens re-sombrer, dis lui que tu es conscient de la chance que tu as de l'avoir, enfin bref tu es juge mais parles lui!!! 

Pour la post-cure, je pense que tu te fais une fausse idée. Si ce genre de programmes longs existent, c'est à mon avis justement à cause de tout ce que je t'ai dit plus haut, parce qu'il faut du temps. A ta place je le ferais, quitte à suivre une cure autant mettre toutes les chances de ton côté. Pour ce qui est de ton emploi je pense qu'en effet c'est une bonne chose que tu l'ais, du moins si il n'est pas une des causes initiales de tes consommations... Et ta vie perso ne regarde pas ton employeur, si tu es arrêté un an tu es arrêté un an, on a tous des accidents de parcours, le reste ne regarde que ton médecin et ta famille.

Suite à cet ensemble cure et post cure j'espère que tout rentrera dans l'ordre pour toi, et si tu en as vraiment envie et que tu prends le temps de faire les choses correctement il n'y a pas de raison. Mais si jamais ça n'allais toujours, ne ferme pas dans ta tête l'idée d'un TSO, ce serait une erreur je pense, Il existe plein de solutions, et sûrement une bonne pour toi, il faut juste être bien accompagné pour la trouver. Mais je ne vais pas développer plus dans ce message, il est bien assez long lol

Prends bien soin de toi et de ta petite famille,

Cordialement

Dernière modification par CiaO ManO (09 novembre 2017 à  19:38)

Reputation de ce post
 
Super message, belle analyse

LatchO drOm

Hors ligne

 

Jejestorm 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 13 Aug 2017
31 messages
Merci beaucoup CiaO ManO, ton message m’a fait le plus grand bien.

Effectivement presque que 8 ans de conso d’opiacés, qu’il s’agisse de codé légale (à l’époque) ou d’héroïne illégale on s’en fout ont pas là pour juger les gens, mais tu as tout fait raison ce n’est pas anodin.

En fait j’ai commencé à consommer de la codéine pour une énorme verrue plantaire très mal placée qui m’empechait de marcher, c’est comme si on m’enfonçait un clou dans le pied. Et ensuite j’en ai repris à chaque moment de ma vie où ça n’allait pas (deuils, graves problèmes de santé de mon épouse...), puis j’ai fini par en prendre même quand tout allait bien...

J’ai entendu parlé du PAWS que tu décris et j’en suis conscient même si ça me fait peur.

Pour mon foie oui je le laisse tranquille ça c’est clair, mais tous les examens hépatiques ont montré qu’il était “comme neuf”.

Je dis que j’ai été un connard car j’ai une femme et des enfants, et pourtant pas une seconde je n’ai pensé à eux quand j’ai eu cette came sous le nez pour la première fois, et les autres fois non plus d’ailleurs.

Je comprends tout à fait sur ce que tu dis sur tes consos / arrêts / reprises car je me suis dit la même chose quand j’ai rechuté pour l’héroïne.

Comme tu l’as dit, je profite de cette hospitalisation pour me recentrer sur moi même, réfléchir au pourquoi de mes erreurs, à ce que je veux vraiment dans la vie...

Pour les passe temps ça va pas être difficile par contre ce qui va être difficile c’est de trouver le temps car j’ai une vie débordante, trop même, ça a certainement joué un rôle dans ma conso et mon besoin de me sentir intouchable, au dessus de cette vie trop remplie et parfois difficile à gérer.

C’est vrai que je ne suis pas quelqu’un de très expansif à l’origine, comme toi j’ai toujours été fier et j’ai toujours refusé de demander de l’aide. Mais là j’avais vraiment touché le fond tu vois... Donc je parle enfin de mon problème avec ma femme, du mal être qui me ronge... Je ne veux plus lui mentir, je ne veux pas la perdre, surtout pas pour de la came de merde, elle est la femme de ma vie.

Voilà sinon la vie en HP ben c’est pas la joie. Aujourd’hui réveil 4h30, je voulais aller faire un peu de sport vers 6h00 mais évidemment salle d’activité fermée, faut pas trop en demander hein, c’est pas tiboinshape ici lol

En tout cas un grand merci encore une fois pour ton message et tes encouragements ManO CiaO.

Je te souhaite une bonne journée.
Jérôme.

" - T'es venu à moto ???
- Non, j'ai un casque parce que je suis un Power Ranger, connard !!!"

Hors ligne

 

CiaO ManO 
Grand Pas Sage
France
000
Inscrit le 19 Jan 2015
131 messages
Ola Jérome,

oui je me doute que ça doit pas être top la cure lol A 4h du matin je pense encore qu'un bouquin sera ton meilleur ami, dans la mesure ou il n'a pas d'horaires d'ouverture wink
J'espère au moins que la bouffe est correcte, parce perso je veux bien me sevrer mais faut pas toucher à la bouffe !!! fache-non-non La boustifaille c'est la vie ^^

Plus sérieusement, je pense qu'il est important que tu re-considère ta vie dans ton ensemble, car tu as mis le doigt dessus tout seul, celle-ci est peut être un peu trop chargée. C'est pratique une vie bien remplie, ça permet de ne pas avoir le temps de voir ce qui ne va pas. Le problème c'est que ça ne veut pas dire pour autant que tout va bien, la preuve en image.

Essayes de te réserver un peu de temps pour toi, juste pour toi, pour faire ce que tu aimes, même si ce n'est qu'une heure ou 30 minutes par semaine. Aller marcher dans des endroits que tu aimes, faire du vélo, de la photo, du modélisme, aller pêcher, peu importe, mais quelque chose où tu te retrouves. Ce temps aura le double avantage de pouvoir être un moment ou tu pourras réfléchir à ta vie, où bien, complètement à l'inverse, de décompresser et de ne penser à rien d'autre qu'à ce que tu aimes (ta passion donc). Pour ma part j'ai tendance à cogiter H24, donc quand j'ai besoin de décompresser ce cerveau en surchauffe, je prends ma canne, je file à la rivière et je vais voir mes chères truites, et je ne pense à rien d'autre. Je rentre reposé, détendu smile

Je comprends bien que pour l'instant tu n'as pas le temps pour ça, mais je te conseille d'en prendre ailleurs, c'est, je pense, une des conditions de réussite de ton sevrage au long terme. Attention cependant, ça ne doit pas devenir une source de stress supplémentaire, lol.

Malheureusement ton cas est de plus en plus courant. Sans parler de consommation d'opiacés, les gens courent de plus en plus, font de plus en plus de choses, sans n'avoir plus le temps de rien. La pression professionnelle et sociale monte, le stress avec, jusqu'au Crac... 2 amis proches ont fait un burn out cette année, tous 2 cadres à hautes responsabilités. Dans ton cas ça s'est traduit autrement, mais je trouve que c'est un peu le même schéma ...

On se met (enfin pas moi mdr, j'ai un rapport très détaché avec le travail) une pression pas possible pour réussir, être à la hauteur au boulot, on nous en demande toujours plus. Plus la vie familiale prenante, pour qui on veut être un maximum présent et également à la hauteur, alors que l'on est déjà complètement débordé par le travail, et pour finir une vie sociale ou là aussi il faut être présent pour les amis, les soirées, les services, etc, etc. C'est la course folle de notre époque, mais on ne peut pas toujours aller plus vite ...

A toi de trouver ta vitesse de croisière maintenant, celle qui te rendra, en même temps que ta famille, heureux. Car gagner plein d'argent pour prendre soin d'eux ne servira à rien si c'est pour les laisser larmoyants au bord de ton cercueil, fauché par un infarctus à 50ans, tu ne penses pas thinking

Je reste à ta disposition si tu veux discuter, où si t'as des questions, j'essaierai, dans la mesure de mes  modestes connaissances, d'y répondre.

Bonne soirée

LatchO drOm

Hors ligne

 

Jejestorm 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 13 Aug 2017
31 messages
Merci beaucoup ManO CiaO,
ça fait du bien de lire des choses dans lesquelles je me retrouve complètement, car ici à l’HP j’avoue que c’est plutôt à moi que les autres malades viennent raconter leurs malheurs : et qu’est-ce tu fais là ? T’es normal toi, t’as pas de problèmes psy ! J’ai même eu droit au “tu serais pas un flic infiltré pour faire tomber les dealers qui vendent de la came à la caféte par hasard ?

La psy m’avait prévenu à l’arrivée, mais comme j’avais déjà fait un sevrage dans un autre HP pour la codéine, je savais où je mettais les pieds.

Quand à la bouffe, elle est absolument infâme mais en étant sevré physiquement tu as tellement les crocs qui reviennent puissance 1000 que tu dévores tout ce qu’on te propose...

Effectivement je me retrouve totalement dans ce que tu dis au niveau du rapport des cadres avec le travail. J’ai l’intention de sauver mon emploi en évitant la post cure et en optant pour une psychothérapie sévère avec suivi par un CSAPA, mais j’ai décidé de chercher un autre boulot même un peu moins bien payé, et même de lancer une entreprise en simultané au début, et si ça marche alors je dis au revoir président et je deviens mon propre patron.

J’ai 4 passions dans la vie : le sport (faut que je m’y remette parce qu’en 6 mois de conso d’héro je suis devenu une loque), la guitare, l’apprentissage du chinois, qui est une langue que j’adore, et le dessin.

Évidemment j’ai totalement délaissé ces hobbys depuis que j’ai sniffé de l’héro et même avant lorsque je consommais de la codéine.

Bref tu as tout à fait raison, je dois repenser ma vie, mes priorités...

Merci encore 1000 fois ça fait vraiment du bien de parler à quelqu’un qui comprend ton problème et qui ne te juge pas.

Bonne soirée.
Jérôme.

" - T'es venu à moto ???
- Non, j'ai un casque parce que je suis un Power Ranger, connard !!!"

Hors ligne

 

CiaO ManO 
Grand Pas Sage
France
000
Inscrit le 19 Jan 2015
131 messages
Ola Jérome,

comment ça se passe de ton côté ?

Fais chié pour la bouffe je trouve que c'et une bonne consolation lol

Pour ce qui est de lancer une entreprise je ne sais pas trop ... L'idée est bonne en soi, et t'apportera estime de toi et occupation, mais également beaucoup de stress, surtout au début quand tu ne sais pas si elle va perdurer, et je ne suis pas sur que ce soit ce dont tu dis besoin, du stress ... hmm

Pour les activités en effet tu as de quoi t'occuper, ça c'est chouette. Certains, lors de leur sevrage, se retrouvent en face du fait qu'ils n'aiment rien d'autre dans la vie que la défonce, et pour le coup c'est compliqué de s'occuper. Dans ton cas, si ça se passe comme moi, les envies vont revenir assez rapidement, et tu vas pouvoir retrouver du plaisir à pratiquer, et c'est une grande satisfaction.

En effet les opiacés sont très exclusifs, et font vite passer les autres loisirs pour insipides ...

En espérant que tout se passe bien pour toi

Ciao

LatchO drOm

Hors ligne

 

Jejestorm 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 13 Aug 2017
31 messages
Salut ManO CiaO,

merci pour ton message qui fait plaisir (y’a pas beaucoup de distractions en HP alors un mail sur Psychoactif c’est la panacée lol).

Plus sérieusement je sors jeudi normalement, mon cas est examiné demain matin, mais vu que je suis en HL et non pas en HO, il est clair que jeudi je me barre.

Je ne me sens plus à ma place ici depuis plusieurs jours, et ce ne sont pas 2 ou 3 jours de plus qui vont changer quoi que soità mon addiction.

Je me suis remis au sport (muscu et footing), doucement mais sûrement, et surtout je mange comme 4.

Maintenant reste à savoir si je fais une post cure ou pas, j’en ai trouvé une qui a l’air pas mal à 30 kms de chez moi et qui dure 7 semaines.

Pour ce qui est de monter mon entreprise, ça sera surtout du travail à domicile car il s’agirait de monter un site web pour lancer une ligne de vêtements. Mais ça reste un projet à moyen terme, d’où la question de post cure ou pas post cure vis à vis de mon employeur actuel, car je souhaite garder mon taf dans l’immédiat.

Merci encore pour ton soutien ça fait vraiment du bien.

Jérôme.

Dernière modification par Jejestorm (13 novembre 2017 à  21:00)


" - T'es venu à moto ???
- Non, j'ai un casque parce que je suis un Power Ranger, connard !!!"

Hors ligne

 

CiaO ManO 
Grand Pas Sage
France
000
Inscrit le 19 Jan 2015
131 messages
You're Welcome wink

bon retour chez toi alors,ca va te faire du bien de retrouver ta petite famille salut

Tiens nous au courant de comment ça se passe et de ce que tu décides pour la post cure. A te place je tenterais le coup, histoire de mettre toutes les chances de mon côté, mais ça il n'y a que toi qui peut juger.

Prends bien soin de toi en attendant

Cordialement

Ciao

LatchO drOm

Hors ligne

 

Jejestorm 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 13 Aug 2017
31 messages
Salut CiaO ManO !

J’espere Que tu vas bien.

Aujourd’hui c’est la quille, je quitte l’HP à midi. Il me reste à voir une dernière fois la psy mais je sais déjà que je repars sans aucune ordonnance.

J’ai RDV avec mon médecin traitant demain matin et j’ai pris des RDV avec 2 associations spécialisées en addictologie la semaine prochaine. Je choisirai celle avec laquelle je vais continuer en fonction de leur capacité à répondre à mes attentes et du feeling que j’aurai avec eux, en sachant qu’en l’état actuel des choses je ne souhaite pas de TSO (tout le personnel soignant m’a dit ici qu’ils ne comprendraient pas si on m’en prescrivait d’ailleurs).

Après il me reste encore à partir en quête d’un bon psychothérapeute...

Voilà je te tiendrai au courant de mon retour à la vie « normale » et de l’evolution de mon moral si tu veux bien.

Porte toi bien.
Bonne journée.
Jérôme.

" - T'es venu à moto ???
- Non, j'ai un casque parce que je suis un Power Ranger, connard !!!"

Hors ligne

 

Jejestorm 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 13 Aug 2017
31 messages
Bon et bien voila, malgré toutes les belles promesses que je m'etais faites pendant mon hopsitalisation en novembre, je n'ai pas résisté, et je suis retombé dans cette bonne vieille héro.

Je retape dedans depuis maintenant 3 mois, au debut je me suis dit que j'allais juste faire un extra, et que j'allais gérer ma conso, que je ne me ferais plus avoir cette fois-ci...

Tu parles, les premières traces ont eu l'effet d'une bombe dans mes narines, ça  a été l'extase totale...

Et avec ça le debut d'une nouvelle descente aux enfers...

Je suis désespéré, je ne sais pas comment me sortir de cette merde....

Dernière modification par Jejestorm (04 juin 2018 à  21:18)


" - T'es venu à moto ???
- Non, j'ai un casque parce que je suis un Power Ranger, connard !!!"

Hors ligne

 

FunkyHunk 
Banni
France
000
Inscrit le 28 Sep 2017
987 messages
Blogs
'lu,

Je viens de lire tout ton sujet, que j'ai trouvé... "passionnant".

Les rechutes ça arrive, régulièrement même. On arrête totalement rarement du premier coup (ni même du deuxième...)

Moi, plutot que de voir le verre à moitié vide, je le vois.. à moitié plein !

-Tu reconsommes depuis 3 mois, mais ça signifie que tu as été abstinent pendant quasi 4 mois ! Ce qui est très encourageant, pour quelqu'un qui a rencontré le produit il y a plus de 8 ans... C'est une durée très honnête, 4 mois, pour quelqu'un qui est bien accroché.

Maintenant, lors de ta prochaine tentative, tu n'auras qu'à te fixer cette durée comme "record à battre".

Ne pas s'effrondrer de deception, certains n'arrivent pas à tenir plus de quelques jours,

Courage, ça viendra ! super

Dernière modification par FunkyHunk (04 juin 2018 à  21:32)

Reputation de ce post
 
T'es sur la bonne voie des conseils. Torkem

Powered by Me®

Hors ligne

 

Jejestorm 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 13 Aug 2017
31 messages
Merci funkyjunk pour cette réponse et tes encouragements !

Effectivement je devrais plutot essayer de voir le positif à retirer de ces expériences, et tout n'est pas à  jeter, loin de là, mais le hic c'est que je me sens impuissant pour tenter un nouveau sevrage...

Comme je l'ai dit plus haut j'ai essayé le Suboxone et je ne l'ai vraiment, mais vraiment pas supporté. Aujourd'hui j'ai retrouvé un super emploi depuis début avril (j'avais déjà recommencé à consommer à ce moment là), et donc je ne peux pas me permettre de repartir en cure, même pour 15 jours...

Il resterait la metha, mais je fais un vrai blocage psychologique à ce niveau là, sans compter les difficultés que ça génère (longueur du traitement, sevrage difficile également, problèmes pour voyager à  l'étranger, conduite automobile impossible théoriquement...).

Alors certes, j'ai bien conscience aussi que la métha génère certainement moins de problèmes que l'héroïne. Pour le moment j'en suis à essayer de diminuer progressivement ma consommation, je ne sais pas quoi faire d'autre.

" - T'es venu à moto ???
- Non, j'ai un casque parce que je suis un Power Ranger, connard !!!"

Hors ligne

 

FunkyHunk 
Banni
France
000
Inscrit le 28 Sep 2017
987 messages
Blogs
Je peux comprendre tes réticences, pour les TSO.

En France il n'y en a que 2 officiels: La Bupré et la Méthadone.

Alors c'est vrai que ça ne laisse pas beaucoup de choix... (après il y a les traitements alternatifs, du genre prescription de Codéine, ou Morphine hors AMM... mais il faut se battre pour obtenir ça, et prouver que les TSO classiques ont été un echec).

Disons qu'il n'y a pas beaucoup de choix pour quitter l'addiction. A part le suivi CSAPA (moi j'étais suivi par un addicto, en hopital tout simplement. Je suis d'ailleurs tombé sur une dame extraordinaire, qui n'hésitait pas à faire le psy, s'interesser à ma vie et aux causes de la conso, plus que de prescrire) et la mise (eventuelle) en place d'un traitement de substitution, je ne vois pas... (peut être qu'il y en a d'autres ?)

Powered by Me®

Hors ligne

 

Jejestorm 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 13 Aug 2017
31 messages
Oui, malheureusement j'ai fait le même constat. Je vais prendre contact avec un CSAPA dès mon retour en métropole (je suis en Guadeloupe pour 2 jours encore).

Je vais essayer de négocier un traitement à base de metha, mais version méthode chinoise, de façon à n'en prendre que sur une durée courte et éviter les effets du sevrage.

On verra bien si c'est accepté...

" - T'es venu à moto ???
- Non, j'ai un casque parce que je suis un Power Ranger, connard !!!"

Hors ligne

 

filousky 
Modérateur
France
6200
Inscrit le 14 Dec 2008
10890 messages
Blogs

Jejestorm a écrit

Je vais essayer de négocier un traitement à base de metha, mais version méthode chinoise, de façon à n'en prendre que sur une durée courte et éviter les effets du sevrage.

On verra bien si c'est accepté...

Au cas où ce serait accepté, je vais te mettre en garde contre  la possibilité d'échec de la  méthode qui , si elle permet de faire un vrai sevrage sans rencontrer le manque physique, m'a fortement impressionné par la facilité de la décroche.
Sans un travail psy intense en parallèle, le résultat a été que j'ai replongé deux mois après, avec en tête l'idée que puisque c'était si facile, pourquoi m'en priver.

Malheureusement, la fois suivante, ça m'a été refusé et je n'ai pas eu de deuxième chance avec cette méthode.

Il m'a alors fallu attendre 15 ans avant que la prescription de la méthadone soit  autorisée en France et qu ej'en ai à nouveau besoin pour d'autres raisons. 

Quoi qu'il se passe, bon courage ! 

Amicalement

Fil


Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

Manolo 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 12 May 2018
78 messages
Salut Jeje!

J'ai lu avec attention ton témoignage, il m'a beaucoup touché, mon parcours est différent du tien mais similaire sur pas mal de points.

Je sais ce que tu vis en ce moment, on est beaucoup ici à se battre avec nos addictions et à avoir des périodes avec et des périodes sans. Les périodes sans deviennent de plus en plus compliquées avec le temps mais pour voir le côté positif des choses, elles nous montrent aussi nos limites, notre capacité à encaisser, notre relationnel avec les produits.

Ça permet de mieux se gérer avec les plongées et sorties successives, enfin c'est ce que j'ai pu constater en ce qui me concerne, j'arrive à savoir ou j'en suis dans mes périodes de défonce, grosso modo, à savoir combien de temps ça peut encore durer, combien de temps avant que je craque et décide d'arrêter une nouvelle fois...

Tu as beaucoup de choses de ton côté, c'est super pour toi, entre ta femme et tes enfants, ton travail qui te plait, tu as de superbes atouts (si je peux me permettre de vulgariser ainsi) dans ta manche pour aller de l'avant et positiver quand tu te sens au plus bas. C'est vrai que peut-être que tu culpabilises d'autant plus vu que tu es sur un terrain plein de potentiel pour être heureux mais surtout, ne le fais pas, les opiacés (comme toutes les drogues j'ai envie de dire mais étant moi-même addict aux opi, je parle de ça) sont un vrai gouffre pour le ressenti des choses, tu peux sembler avoir tout pour être heureux et ne ressentir que le vide laissé par des sensations ressenties via l’altération de tes perceptions sous prod, il ne faut pas culpabiliser, il faut simplement l'accepter et avancer en sachant que c'est dur, que le temps parait parfois très long, que l'envie et la motivation semblent souvent absentes, que l'on sent parfois la vie comme étant vide de sens (je ne rentrerai pas sur ce sujet précis dans un débat philosophique, je parlerai juste du vide laissé par les prod) alors qu'autour de nous tout semble dire le contraire...

La vie est dure pour un addict, plus dure sans doute que pour quelqu'un qui n'a jamais été dedans (et pourtant la vie est merdique pour beaucoup de monde, accro ou non), le mirage que forme nos sensations quand on est défoncés nous renvoie en permanence la sensation du manque au sens de vide à combler. Ce vide est omniprésent, il nous semble ne pouvoir être comblé que par la prise de substances mais ça n'est que le manque qui parle sous la forme d'insatieté permanente. Même quand on décroche, ce vide est là, il nous appelle à lui, nous pousse vers des jugements biaisés comme celui qui nous dit que l'on peut reprendre un peu vu qu'on a décroché et que ça ne risque rien alors que l'on sait pertinemment que si l'on reprends, on replonge 90% du temps.

Mais c'est là justement ou l'on doit s'accrocher, c'est dans ces moments là ou l'on doit s'abstenir, quand après une période ou l'on a dépassé le manque physique et psychologique en partie, une petite voix nous dit qu'on peut bien faire un extra, que ça n'engage à rien, qu'on ne replongera pas.
C'est dans ces moments là qu'en ce qui te concerne, je te conseille de parler, à ta femme, tes amis, les médecins qui te suivent pour leur dire ton ressenti. Juste le fait d'en parler, je pense, t’évitera une rechute vu que si dans un moment d'envie ou tu te dis qu'un petit peu, vu que ça fait un bail, vu que c'est juste une fois, vu que c'est pas bien grave... Si tu arrives à en parler à ce moment là, je pense que ça évitera une rechute...

Je sais que ça n'est pas pertinent au moment ou je te le dis vu que tu as replongé mais pour la prochaine fois, ça pourrait bien être utile alors surtout, parles-en, avec ta femme en priorité, ouvres-toi à elle, non seulement ça a des chances de couper court à ton passage à l'acte mais ça vous rapprochera elle et toi car tu l'impliqueras dans ton processus de guérison.

Pour ce qui est de ta période actuelle, je ne sais quoi te dire de plus que les conseils déjà donnés, peut-être que tu devrais essayer le Subutex au lieu du Subuxone, en ce qui me concerne, je ne supportais pas le Subuxone, je ne sais pas pourquoi vu que la molécule est la même alors qu'avec le Subutex, ça se passe très bien.

Je me permets de rebondir sur une des réponses données il y a quelque temps ici-même. Il faut bien que tu prennes conscience que tu as un passif de 8 ans de consommation d'opiacés, ne vois pas les TSO comme le passage d'une addiction à une autre, vois les plutôt comme un pansement qui te permets de vivre bien, sans consommer, sans souffrir de ton absence de consommation et ce, même si ça doit durer un bon moment... Accepter d'être aidé, que ça soit par des gens ou par une médication, c'est important, si on est si nombreux à être sous TSO depuis longtemps (et pour longtemps pour une bonne partie d'entre nous), c'est bien parce-que ça fonctionne, alors n'aies pas peur de ce genre de produits, ils sont là pour nous aider et le temps aidant, nous pourrons peut-être aussi les arrêter mais un pas à la fois, c'est déjà pas si mal et au moins on ne tombe pas à vouloir trop se presser...

Désolé du pavé, j'ai été un peu long mais dis toi qu'on est là, tous autant que nous sommes, à être un peu comme toi, à saisir ta détresse et à la partager alors si quelques mots peuvent te donner courage, t'indiquer nos erreurs pour te les éviter, ou juste pour échanger, simplement en parler, surtout, n'hésites pas, ici personne ne juge, ici, on s'entraide ou du moins on essaie.

Prends bien soin de toi, d'ici quelque temps, tu auras à nouveau décroché alors ne désespère pas, tiens bon, reste positif et ne néglige aucune aide.

A bientôt Jeje!

PS: si je peux me permettre, je suis curieux, pourquoi l'HP quand tu as voulu décrocher? C'est peut-être moi qui suis à la ramasse sur ce point là mais je ne pensais pas que la dépendance était une pathologie prise en compte en milieu psychiatrique (hormis des centres de réadaptation spécifiques peut-être).

"La cruauté se montre enfin, l'homme est malsain, c'est indéniable.
Je suis un homme c'est certain, comment ai-je pu devenir ça..."

Hors ligne

 

Jejestorm 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 13 Aug 2017
31 messages
Merci à Filousky et Manolo pour avoir pris le temps de lire les messages et pour vos conseils / encouragements.

Pour ce qui est de la méthode chinoise Filousky, oui je sais déjà que c'est à double tranchant, que la facilité de décrocher avec cette méthode est peut-être un facilitateur vers la replonge...

Mais peut-être aussi que le fait de savoir que le centre qui te prescrit ce traitement  ne te donnera pas de 2ème chance en cas d'échec fera la différence... Je ne sais pas mais je préfère de loin tenter cette méthode que de m'orienter vers la prise de métha classique.

Manolo merci mille fois pour tes encouragements qui font énormément de bien. Comme tu le soulignes si bien, j'ai tout pour être heureux, de formidables atouts pour reprendre tes propres termes. Alors oui je culpabilise, malgré que tu dises qu'il ne faut pas, je me demande pourquoi je suis si faible, pourquoi j'ai besoin de ce produit pour me sentir exister, et quand je regarde mes enfants je me dis qu'ils sont certainement la seule raison pour laquelle je suis encore sur cette terre.

Pour ce qui est de l'HP, il semblerait que le traitement addicto fasse partie de leur domaine de compétences, même si j'etais le seul à être là pour une dépendance seule, les autres qui étaient  dépendants à  un ou plusieurs produits avaient aussi des troubles psy en plus... Pour ma part c'est le seul endroit où on a pu me prendre en charge rapidement, pour les structures plus spécialisées il y avait un temps d'attente monstrueux.

Je profite d'être seul en Guadeloupe pour quelques jours pour essayer de repenser à une stratégie de décroche. Ici au moins je risque pas de trouver de la brown sugar, il a fallu que j'emporte la quantité tout juste suffisante jusqu'à mon retour.

Heureusement qu'il n'y a quasiment aucun contrôle douanier dans ce sens de voyage là !

Dernière modification par Jejestorm (05 juin 2018 à  12:16)


" - T'es venu à moto ???
- Non, j'ai un casque parce que je suis un Power Ranger, connard !!!"

Hors ligne

 

Counthiero 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 07 Mar 2018
74 messages
Salut Jeje,

Je viens de lire ton post qui m’à fais énormément penser a certain point de ma situation. 
Ma femme ne sait pas que je consome aussi mais m’a surpris plusieurs’ fois, je l’ai toujours fais passé pour de la conso occasionnel mais elle n’est pas dupe et la confiance c’est brisé..
C’est très dur de retomber à chaque fois dans le piège de l’hero...
comme vous l’avez tous dis, ce monde nous demande énormément, dans le taf, comme dans la vie peso etc...
c’est pour cela que je te souhaite bon courage !
je suis passé par là metha mais j’ai rechuté.. après ce médicament a aidé énormément de monde ! Que ce soit pour le manque ou stopper les envies !

En espérant que cela va aller !

Dernière modification par Counthiero (05 juin 2018 à  12:55)

Hors ligne

 

Manolo 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 12 May 2018
78 messages
Tu as bien saisi que quand je dis que tu as des "atouts", c'est aussi pour souligner le fait que se sentir bien, est quelque chose d’extrêmement vague, sans même parler du bonheur...
Tu auras beau avoir une vie "parfaite" pour les standards communs, ça n'y changera absolument rien, ça peut aider bien sur, en partie, pour le soutien moral etc mais malheureusement, la défonce qu'apporte l'héro (les opi en général mais l'héro plus spécifiquement), crée un vide qui ne devrait pas être là, ce sentiment d'accomplissement, de satisfaction, de bien être, n'est qu'illusoire même si bien réel au niveau du ressenti quand on est défoncé. C'est bien ça le souci, ce vide à combler, c'est aussi ça qui peut aider avec le temps, l'analyse de soi, la relaxation, le sport, le sexe, toute activité qui peut offrir une satisfaction, un plaisir, aidera à décrocher, avec l'aide d'un traitement adéquat si besoin est (pour moi, c'est le cas, j'en ai besoin, sans mon TSO, je ne tiens pas et ce même si je suis à des doses ridicules maintenant, ça ne change rien, sans, je n'arrive à rien ou tout du moins, j'ai beaucoup, beaucoup de mal...).

Par contre, je dois me dépêcher, je décolle pour le taf dans 5mn mais dis moi, j'ai bien lu que tu as assez mal réagi au Subuxone mais tu es vraiment réfractaire à un TSO? Tu ne penses pas que ça pourrait être la béquille dont tu as besoin?

Désolé, je dois me dépêcher mais on pourra continuer ce soir.

Bon courage!

"La cruauté se montre enfin, l'homme est malsain, c'est indéniable.
Je suis un homme c'est certain, comment ai-je pu devenir ça..."

Hors ligne

 

Jejestorm 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 13 Aug 2017
31 messages
Bonjour à tous !

Bon ça y est il est 8h00 en Gwada, cet après-midi je décolle vers la métropole !

Il est temps parce que niveau prod j'ai été un peu radin et j'aurais pas pu tenir plus longtemps. Ceci dit ça m'aura au moins permis de voir que malgré une réduction drastique de ma conso ces 4 derniers jours, je n'ai ressenti absolument aucun symptome de manque.

Du coup il faut absolument que je reste sur ma lancée une fois de retour en métropole, et que je diminue progressivement les doses sniffées (je sais c'est pas évident car ça dépend aussi de la qualité de la came).

Pour ce qui est de ta question sur les TSO Manolo je ne les rejette pas entièrement (si ce n'est le Suboxone), mais par contre j'ai beaucoup de mal à envisager de prendre un traitement sur le long terme...

Enfin j'ai une question qui peut peut-être paraître stupide ou naïve, mais l'un d'entre vous a t-il réussi, ou connait-il une personne qui a réussi, à maîtriser pleinement sa consommation d'opiacés ? Je veux dire, est-ce qu'il existe sur cette terre des gens qui sont capables de prendre de la came quand ils en ressentent le besoin ou l'envie, puis parviennent à stopper pendant plusieurs jours ou semaines, avant d'y revenir, sans jamais devenir accroc au produit ?

Dernière modification par Jejestorm (06 juin 2018 à  14:17)


" - T'es venu à moto ???
- Non, j'ai un casque parce que je suis un Power Ranger, connard !!!"

Hors ligne

 

Manolo 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 12 May 2018
78 messages
Salut Jéjé!

Pour ta question, j’hésite à te répondre de peur que ma réponse ne soit que "partiellement" vraie...

Donc j'ai envie de te dire oui, j'en suis un exemple et l'ami avec lequel je fais mes extras en est un autre.

Je suis un exemple de ce que tu cites mais comme je l'ai dit, ça reste "relativement" vrai, je m’explique. J'ai commencé à prendre de l'héro quand j'avais environ 16 ans, à cette période, j'ai été complétement accro à ce prod, chaque soir, j'attendais avec mes potes que l'on soit livrés, avant ça, c'était le stress permanent, l'angoisse pure et quand notre plan tombait à l'eau, c'était l'horreur et l'on faisait 200 fois le tour de nos connaissances pour trouver quelque chose à se foutre dans le pif. Cette période a durée entre 6 et 8 mois, ce qui reste relativement court mais non moins traumatisant pour le corps, la psyché etc, surtout étant si jeune.

J'ai déjà sur ce forum, expliqué cette période de ma vie mais je le redis rapidement ici.

Après ces mois de défonce ininterrompus, j'ai pris conscience, dans un moment de lucidité sorti de je ne sais ou, de mon état déplorable, j'ai vu le chemin sur lequel me dirigeait cette façon de vivre, je me suis alors décidé à m'éloigner du cercle de mes connaissances, du jour au lendemain, je suis parti vivre 6 mois chez mon père qui vivait assez loin de là ou je vivais à cette époque.

Du jour au lendemain donc, j'ai tout arrêté, je n'avais rien, aucun produit, j'avais seulement une boîte de lexomil que j'avais prise à ma mère et c'est avec cette seule motivation que j'ai stoppé toutes les drogues que je prenais à ce moment là.

J'en ai chié assez violemment, je me suis mis au sport à fond, chaque matin, j'allais courir 10 ou 15 bornes et le reste de la journée consistait à ne faire que regarder la télévision et à faire des exercices en intérieur, abdos, pompes, étirements etc.. Plusieurs heures par jour en pus de mon footing. Outre ceci, je me masturbais énormément, c'est con à dire mais j'étais seul et je ne connaissais personne, la masturbation me faisait beaucoup de bien en plus de tout le sport que je faisais. C'était un peu ma drogue de substitution...

Donc, pour revenir au sujet initial, après cette période d'environ 6 mois loin de toute tentation, je suis revenu dans mon fief, j'ai revu mes amis et ai rejoint à nouveau le même cercle.

Ceci-dit, la grosse différence fut que je m'étais promis une ligne de conduite, je ne retomberai pas dedans sans "parachute". Donc j'ai décidé de ne pas complétement m'interdire tout produits. Au contraire, ayant bien conscience de mon addiction spécifique à l’héroïne (alors que je prenais de tout à ce moment là, coke/speed/champis/lsd/taz...), je me suis dit que si je m'interdisais complétement la prise de prod, ça serait un supplice à vie et j'étais très jeune donc je me refusais à une vie d'abstinence.

J'ai donc établi mes propres règles, sans savoir si je m'y tiendrais ou non à ce moment là mais j'avais une base sur laquelle m'appuyer.

Ces règles étaient simples, étant accro uniquement à l'héro, je m'autorisais (si l'envie était là), à prendre toute drogue à ma disposition, sans retenue (je précise bien que ça n'a marché que parce-que je n'étais pas accro à autre chose qu'à l'héro...). En ce qui concerne l'héro, la règle était simple, je m'autorisais à faire un ou deux extras par an, uniquement en sniff et chasse sur l’alu (j'ai toujours eu peur des fix, sans ça, je n'aurai peut-être pas vécu les choses de la même manière, je ne sais pas), avec des amis que j'appréciais beaucoup et uniquement dans de bonnes conditions, à savoir prendre du matos de qualité, bien entouré et sur une durée d'un week-end maximum sans jamais faire durer pour que justement, la durée ne dépasse pas deux jours.

J'ai 40 ans aujourd'hui et je me suis tenu à ces règles, j'ai même depuis le temps, passé des années sans toucher à l'héro, j'en ai repris il y a peu de temps et ça faisait plus de 3 ans (cette fois ci) que je n'avais touché à rien. Je suis sous Subutex depuis pas mal d'années maintenant mais ca n'est pas pour l’héroïne même si je sais que ça parait étonnant, le sub me sert d’anti-dépresseur (pour faire simple...).

Alors je ne sais pas si je suis un exemple de ce que tu décris, je ne sais pas si le fait d'avoir commencé et arrêté si jeune à joué, je ne sais pas grand chose en fait à part que je sais que je suis accro, que je sais que j'adore cette drogue et que je sais que si je ne fais pas attention, je me laisserai très facilement couler dans le délice de cette défonce.

J'ai donc envie de te répondre que oui, c'est possible mais que ça demande énormément de travail sur soi-même, qu'il faut toujours faire attention, que si j'ai réussi, c'est sans doute un coup de chance et que je ne suis pas à l'abri, même après tout ce temps ou j'ai respecté mes règles, d'une rechute ou je ne respecterai plus ces règles qui m’empêchent de chavirer.

En ce moment, pour te dire, je suis dans une période ou je m'autorise un extra et cette période dure plus que je ne l'avais prévue, je suis un peu sorti de ma ligne de conduite. Après, ça n'est pas grave (à mes yeux et dans le processus actuel des choses), j'ai eu un petit souci de constipation il y a quelque temps alors j'ai tout stoppé, d'un coup, j'ai attendu d'être bien en manque, j'ai repris mon sub et tout s'est bien passé, la constipation s'est terminée, je n'ai plus aucun souci et je vais bien. Le seul souci c'est qu'il me reste encore du prod car j'ai fait la bêtise d'en prendre un peu trop alors on va dire que mon extra n'est pas vraiment terminé, il le sera quand j'aurai fini mon stock mais comme c'est bientôt le cas, je ne m'en fais pas plus que ça, je sais que ça va être dur mais j'ai l'habitude et j'ai le sub pour m'aider à passer le cap le plus dur et me stabiliser.

Tu comprendras donc que je ne sais pas si l'on peut dire que je fais parti des personnes que tu suggères, à mes yeux, je suis un addict qui se gère "relativement" correctement mais je sais pertinemment que la frontière est mince entre moi accro et en défonce permanente et moi accro et suivant mes règles de semi-abstinence donc j'essaye de faire attention et surtout, je fais en sorte de ne pas trop être dépendant de mon abstinence, comme tu l'as lu, je ne me refuse pas des extras mais j'y mets des règles strictes, sans ça, je ne sais pas ou j'en serais actuellement.

J'espère que mon expérience pourra un peu t'aider.

Prends bien soin de toi Jéjé et à bientôt!

"La cruauté se montre enfin, l'homme est malsain, c'est indéniable.
Je suis un homme c'est certain, comment ai-je pu devenir ça..."

Hors ligne

 

Jejestorm 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 13 Aug 2017
31 messages
Salut Manolo !

Ça y est, enfin à Paname, reste plus qu'a passer la douane mais je m'en fous j'ai plus rien sur moi !

Pour ce qui est de ce que ton rapport à la came, je dirais que oui, ça correspond en grande partie à ce que je décrivais. C'est peut-être une utopie, mais en gros j'aimerais être capable de faire des extras, même sur 2 ou 3 jours, puis d'arrêter, ou encore lors d'un coup dur, sentir que j'aurais bien besoin d'une petite trace, mais être capable de me dire que non, car comme j'ai fait un extra les jours précédents, ça n'est justement pas une bonne idée. J'espère que je suis clair, si c'est pas le cas faut m'excuser, j'ai pas dormi beaucoup dans l'avion lol.

Ce que je décris ressemble fortement à un contrôle de soi presque "mécanique", peut-être un peu trop pour exister réellement. Mais ce qui est sûr c'est que j'aimerais vraiment tendre vers cela (peut-être que mon psy serait ok pour me faire travailler dans ce but lol)

Si j'arrivais à un niveau de contrôle tel que le tien je serais déjà super content, mais par contre sans le Sub, ce qui risque de rendre les choses plus difficiles pour y arriver, je ne sais pas.

Bon bref dès que j'arrive j'ai déjà calé mon RDV avec mon poto, par contre c'est décidé, il faut absolument que je continue sur ma lancée de décroissance de consommation. Pas question que je reprenne de plus belle !

Bonne journée à  toi Manolo !

Dernière modification par Jejestorm (07 juin 2018 à  07:35)


" - T'es venu à moto ???
- Non, j'ai un casque parce que je suis un Power Ranger, connard !!!"

Hors ligne

 

Manolo 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 12 May 2018
78 messages
Tu es très clair Jéjé, ne t'en fais pas, je comprends ce que tu dis sans aucun soucis.

Pour préciser le détail qui te chiffonne sur le Sub, comme je l'ai écris, il ne m'a pas été prescrit comme substitut, il m'a été prescrit dans une période ou je n'avais pas pris de drogues (quelle qu'elle soit) depuis des années. C'est après une discussion avec mon docteur et lui ayant parlé de ma vie et des produits de manière générale et plus précisément du Sub, que j'avais déjà testé de manière récréative à quelques occasions et par l'échec de tout traitement anti-dépresseur sur moi qu'il a décidé de faire un essai avec le Subutex, l'essai ayant été concluant, c'est devenu mon traitement de fond et je il m'est prescrit sous ALD (affection de longue durée) donc gratuitement (à vie si besoin est..) par l'assurance maladie.

Je précise ce point car c'est vrai que le fait est là, avoir ce produit à disposition m'aide à franchir le manque engendré par mes extras mais comme je l'ai dit, il ne m'est pas prescrit pour ça même s'il joue ce rôle quand je stoppe un extra, ce qui est une chance, je l'avoue.

Je dis ça car comme je te l'explique, ça n'entre pas dans le cadre de mes règles de semi-abstinence vu qu'avant d'être sous Sub, j'avais déjà mes règles et je les suivais, la différence est simple mais non moins négligeable vu que maintenant, il m'est beaucoup plus simple de me remettre d'un extra en ayant le Sub à disposition mais je le faisais déjà avant donc ça peut quand même te permettre de voir qu'il est "envisageable" de se tenir à une ligne de conduite même sans TSO...

Ceci-dit, j'y reviens, un TSO est quand même une aide très importante quand on sait que l'on est addict à un produit, ce qui est mon cas comme le tien alors, je me répète mais si tu arrivais à trouver un TSO qui te convienne, ta vie serait beaucoup plus simple.

Je comprends tout à fait ta réticence à ce genre de produits, personnellement et même si c'est dans un cadre un peu différent, j'ai mis beaucoup de temps à accepter le fait qu'il soit possible que j'ai besoin d'un médicament pendant une très longue durée. Avant de prendre du Sub, j'ai testé beaucoup d’anti-dépresseurs, d’anxiolytiques etc. J'ai toujours été réticent, comme tu l'es et toujours pour la même raison, je ne voulais pas être dépendant que ça soit d'une drogue ou d'un médicament (qui sont aussi des drogues...), je ne voulais tout simplement pas envisager de devoir, pendant des années voir à vie, prendre quelque chose pour me sentir "normal" mais avec le temps, avec les essais multiples de décrochage complet de tout produits, j'ai fini par me rendre compte que ça n'était pas grand chose au final, que je mettais des barrières à mon propre bien-être juste parce-que je me disais: "Et si je veux partir habiter à l'étranger / et si je veux faire un voyage / et si je me retrouve dans un endroit ou je ne peux y avoir accès etc..." comment je vais faire?.. Et bien c'est simple (relativement...), il faut anticiper un peu les choses, il faut faire des choix entre se sentir bien en étant aidé (même chimiquement) ou être mal la plupart du temps et être libre de tout produit...

Donc maintenant, j'en ai fini avec la culpabilité de prendre des médicaments, j'ai pris conscience que la vie est courte et qu'il faut essayer de faire en sorte qu'elle ne soit pas un calvaire, je n'ai plus honte quand je suis en couple de dire à mes compagnes que je suis un traitement, si je dois partir quelque temps, je prévois les choses, si je dois partir à l'étranger, je prévois aussi les choses et je demande à mon médecin une ordonnance et un mot en cas de problème avec les autorités, au pire, si je me fais contrôler avant de prendre l'avion et que ça fout en l'air mon voyage et bien tant pis, je n'irais pas ou j'irais une autre fois mais je t'avoue que par exemple, il y a quelques années, je suis parti faire un voyage en Thaïlande pendant environ 1 mois, j'avais une dizaine de boîtes de Sub sur moi, dans ma trousse de toilettes et je n'ai eu aucun souci, je ne me suis même pas fait contrôler, si ça avait été le cas, j'avais mon ordonnance mais je n'ai eu aucun soucis.

Alors oui, il est possible que ça m'empêche de partir des années à l'étranger, je n'ai de toute façon pas les moyens de voyager souvent, il est possible que ça gêne des personnes, dans ce cas, c'est qu'elles ne sont pas assez ouvertes d’esprit alors je n'y perds rien au change, oui, ça peut sembler être un carcan de devoir prendre un traitement long voir très long mais en échange, je vis ma vie de la meilleure façon qui soit, je suis loin d'être "heureux" (c'est ma vision du monde qui m'en empêche je pense) mais je ne suis pas non plus à plaindre, loin de là et je suis relativement épanoui, les personnes qui comptent à mes yeux sont toutes au courant de mon traitement et ça ne les gêne pas, au contraire, en général, elles voient le fait que j'en parle comme une preuve de confiance (alors qu'avant, j'en avais honte, je refusais catégoriquement d'en parler, je me trouvais faible de devoir compter sur un médicament, c'était ça le pire), je n'en ai plus honte, je fais ma vie et j'essaye de faire en sorte qu'elle soit agréable autant que possible.

Voilà Jéjé, ce que je peux te dire, sois confiant, essayes de croire en les personnes qui te sont chères pour avoir confiance en toi, ne te fermes pas à la possibilité d'être aidé si tu en ressens le besoin, fais bien attention à toi tout en n'étant pas fermé aux autres. La vie est courte et le bonheur est une denrée rare alors ne ferme pas les portes qui peuvent t'aider à faciliter ton épanouissement et surtout, ne baisse pas les bras, même si tu chutes, ne te culpabilises pas, on le fait tous, c'est ça être humain, c'est des échecs desquels on tire des leçons, tu ne dois pas t'en vouloir d'avoir des moments de faiblesse, c'est notre lot à tous. Tant que tu essayes de faire ce que tu peux, que ça porte ses fruits ou non, sois en fier, si tu trébuches, gardes la tête haute et dis-toi que la prochaine fois tu y arriveras, restes positif, même quand tout parait sombre, dis-toi qu'au bout du tunnel, il y a toujours une lumière, en l’occurrence, tu as ta famille en guise de lumière alors essaye de voir le bon côté des choses et ce, même si parfois il est difficile à trouver.

Je précise au cas ou tu te poses la question, vu que je parle de tunnel, de lumière etc.. Que je ne suis pas du tout porté sur la religion, je suis agnostique pour être précis alors je ne te vends pas du saint-esprit ou autre sorte de rédemption passant par la prière... Moi, je pense qu'on ne vaut pas plus que des animaux dotés de la faculté de parler et de conscience de soi donc ça n'est pas par la religion qu'on se sortira de la merde (même si aux états-unis par exemple, les alcooliques anonymes doivent se dévouer à une "puissance supérieure" pour accepter leur dépendances), à mes yeux, c'est des conneries pour éviter de se remettre en question et même si je respecte toute personne et toute croyance, je ne pense pas que ça soit pertinent donc je n'ai rien à dire là dessus et je précise que même si moi, je ne suis pas sensible à ça, je respecte que des personnes le soient et en l’occurrence, je ne juge pas de la même manière que je n'ai pas envie d'être jugé, j'éspère n'avoir offensé personne en disant ça, je parle uniquement en ce qui me concerne et je précise pour éviter que mes mots soient mal interprétés...

Voilà Jéjé, encore une fois, j'espère que ces quelques mots pourront un peu t'aider, tout du moins, saches encore une fois qu'on est nombreux dans ton cas, avec un vécu relativement similaire et qu'on fait, nous aussi, ce qu'on peut pour s'en sortir et être bien donc on comprends ta détresse et ton envie de t'en sortir.

Prends bien soin de toi et surtout, aies confiance en toi même si parfois c'est compliqué!

"La cruauté se montre enfin, l'homme est malsain, c'est indéniable.
Je suis un homme c'est certain, comment ai-je pu devenir ça..."

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Interaction & Mélange - Temps d'attente entre la prise de sub puis d'hero
par Crysalide, dernier post 31 décembre 2018 à  11:09 par LennyBar
  44
[ Forum ] Addiction - Addiction a l'héroïne
par Xanboy667, dernier post 31 décembre 2020 à  06:20 par lheroclebien
  5
[ Forum ] Addiction Heroine
par MED35, dernier post 16 décembre 2019 à  12:13 par Nemesia
  5
  [ PsychoWIKI ] Codéine, effets, risques, témoignages
  [ PsychoWIKI ] Usage, abus et addiction à la codéine et au tramadol
  [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
15993 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
15996 personnes ont déja passé ce quizzz !

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Fanzine 5 : PUD, numérique et régulation des usages
26 juin 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum 
Première fois - 7 g frais de golden tracher pour ma première fois ?
Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de Mastick dans [Psilocybe - Champigno...]
 Forum 
Première prise de Tramadol
Il y a 51mnCommentaire de Ocram dans [Opiacés et opioïdes...]
(5 réponses)
 Forum 
Couleur etrange 5-Mapb - besoin d'avis
Il y a 1hCommentaire de Ocram dans [Cathinones et RC stim...]
(9 réponses)
 Forum 
Expériences - 6-APB : La grosse discussion
Il y a 1h
10
Commentaire de Ocram dans [Cathinones et RC stim...]
(62 réponses)
 Forum 
Commander des champis sur une site?
Il y a 2hCommentaire de Magmyre dans [Psilocybe - Champigno...]
(2 réponses)
 Forum 
C-liquide - Recette c-liquid Adb-butinaca
Il y a 2hCommentaire de iclan dans [Cannabinoïdes de synt...]
(8 réponses)
 Forum 
Expériences - Passage des douanes
Il y a 3h
2
Commentaire de Psilosophia dans [LSD 25...]
(5 réponses)
 Forum 
Gérer sa consommation - Alcool Ritaline et tdah
Il y a 3hCommentaire de Lespoirfaitvivre69 dans [Méthylphénidate (Rita...]
(3 réponses)
 Blog 
Le 8 août, j 16
Il y a 8hNouveau blog de Thérapapi dans [Expérimental]
 Blog 
Le cachet miraculeux
Il y a 11hCommentaire de Kanekilife dans le blog de Kanekilife
(1 commentaires)
 Blog 
Ketamine and cocaine IV
Il y a 21hCommentaire de Psilosophia dans le blog de Bosko187
(1 commentaires)
 
  QuizzZ 
Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
Dernier quizzZ à 18:22
 PsychoWIKI 
The Idea Handle Involving To Venture Tai Ku789
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Hazema nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Première expérience 2CC, 30mg : le psychédélique saveur opium
par Wolfyy, le 01 Aug 2022
Substance : 2CC. Cobaye : Homme, 60kg, la vingtaine. Contexte : En soirée, seul dans mon appart. Expérience : Cliquer sur mon profil, produits testés en bio (une 30taine) TRIP REPORT 2CC N°1 - 28/07/2022 30mg Oral Après m'être décidé à me lancer dans la catégorie des 2C-X, je me suis tou...[Lire la suite]
 2CB-FLY : l'école du lâcher-prise
par Cub3000, le 30 Jul 2022
Je suis un homme de 47 ans, 1,84m pour environ 95kg. J'ai testé hier pour la première fois le 2cb-fly, en compagnie d'un ami qui était déjà familier de la substance et l'apprécie beaucoup, et de mon chéri qui n'en a pas pris mais a assisté à notre trip. Le mindset était bon à part un pe...[Lire la suite]
 Histoire d'un détournement d'une pipette de tercian
par cependant, le 27 Jul 2022
Il y a quelques années, j'avais des problèmes de crises d'angoisses récurrentes et une insomnie rebelle. À l'époque, je ne prenais des opiacés qu'irrégulièrement. C'était des douces parenthèses apaisées dans une mer noire d'encre. Mon psychiatre, persuadé que mes problèmes découlaien...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

Très bonne manière de penser en espérant le meilleur pour la suite et des change dans [blog] Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
(Il y a 2h)
C’est bon de le rappeler de temps en temps. Ocram dans [forum] Personnes toxique sur psychoactif
(Il y a 7h)
Colporter de l'intox, c'est le contraire du RDR ! / SC dans [forum] MDMA Consommation et dangers
(Il y a 9h)
Merci pour ta patience. Psilo dans [forum] Passage des douanes
(Il y a 9h)
Toujours très pertinent, merci ❤️/Agartha dans [forum] Passage des douanes
(Il y a 10h)

Pied de page des forums