Business de l'hépatite C : tout pour le fric / PsychoACTIF

Business de l'hépatite C : tout pour le fric

Publié par ,
5469 vues, 3 réponses
Mattick 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 30 Apr 2018
2 messages
Avec le Sofosbuvir, molécule rachetée en 2011, le labo Gilead a mis la main sur une véritable poule aux œufs d’or. Ce traitement révolutionnaire de l’hépatite C est si efficace que la firme peut se permettre de l’écouler à un prix exorbitant.

Quand elle entend la nouvelle, début 2016, son sang ne fait qu’un tour. Comment ? La firme pharmaceutique Gilead a donné des sous au Bus 31/32, association marseillaise de soutien aux usagers de drogues ? Pour de vrai ? Une fois l’info confirmée, Mélanie en tire les conséquences. Pas question pour cette infirmière salariée par la structure depuis 2014 d’accepter ce qu’elle considère comme un sale mélange des genres. Elle prend alors la plume, pour protester auprès du conseil d’administration. Et pour rappeler que l’association doit rester « éloignée du lobbying des firmes pharmaceutiques, que ce soit par le biais de contrats, de staff ou de formations. [...] Les conflits d’intérêt ont un impact au long terme sur nos démarches de soin [...]. Ils nous empêchent aussi d’avoir une pratique médicale conforme à notre éthique ». Le courrier restant lettre morte, Mélanie décide finalement de démissionner. Question de conviction.

Traitement révolutionnaire

Pour donner sens à la colère de Mélanie, il faut parler de Gilead. Et revenir sur l’incroyable jackpot réalisé par ce labo grâce à la commercialisation d’un nouveau traitement de l’hépatite C, virus touchant 80 millions de personnes dans le monde et 200 000 en France. Jusqu’alors, les malades étaient traités à l’Interféron, médicament aux lourds effets secondaires et au taux de réussite mitigé. Se soigner relevait du chemin de croix – long, incertain et épuisant. Mais en 2014, révolution : Gilead met en vente une nouvelle molécule, le Sofosbuvir. Cet antiviral n’a que des avantages : traitement rapide ; effets secondaires minimes ; et taux de guérison de plus de 90 %. Si efficace qu’il laisse même espérer une extinction prochaine du virus. L’hépatite C éradiquée ? Champagne !

Las : le champagne, c’est Gilead qui le sabre. Sa molécule souffre en effet d’un défaut majeur : le prix. Prohibitif. En 2014, lors de sa mise sur le marché français, le traitement est facturé 45 000 € par patient à l’Assurance maladie. Ce n’est plus un médoc, mais de l’or en barre… « J’ai été l’un des bénéficiaires de ce médicament miraculeux, raconte Bruno. Je me souviens avoir quitté l’hôpital avec 20 000 € de cachets sur moi – il y en avait une trentaine, soit la moitié du traitement... »

Stratégie de la tonte

Le prix du médicament fait scandale ? Gilead n’en a cure. En situation de monopole, propriétaire des brevets, la firme américaine sait qu’elle peut (presque) tout se permettre. Peu importe qu’elle n’ait pas développé le traitement, se contentant de racheter, en 2011 et pour dix milliards d’euros, la start-up PharmAsset (qui a pompé les découvertes de l’Université publique de Cardiff). Ce qui compte pour Gilead, c’est uniquement de faire fructifier son investissement. D’où sa décision de fixer le prix du Sofosbuvir en fonction des réactions de l’opinion et des décideurs. Objectif : établir le montant maximum que chaque État est prêt à débourser pour guérir « ses » malades.

De pays en pays, Gilead teste ainsi diverses hypothèses tarifaires auprès des organismes de santé, médecins et associations de patients. Avant de trancher : en France, ce sera donc 45 000 € ; en Allemagne, 50 000 € ; aux États-Unis, 85 000 $. Des tarifs exorbitants finalement acceptés par la plupart des systèmes de santé. Gilead a réussi son coup. Et l’industrie du médicament, qui n’avait jamais poussé le cynisme aussi loin, se met au diapason, explique un très sérieux rapport publié en 2016 : « [À partir du Sofosbuvir], les labos pharmaceutiques ne fixent plus les prix sur la base des coûts globaux de la recherche, du développement et de la production des médicaments ; elles les tirent vers le haut jusqu’à atteindre, voire dépasser, la limite de ce que sont prêts à payer les gouvernements et les caisses d’assurance maladie. » [1]

Par Bertoyas. {JPEG}Dépense qui se mérite...

Gilead aurait tort de se gêner. Car ça marche. Ça court, même. En 2015, la firme affiche le meilleur taux de profit des labos dans le monde, grâce à ce médoc dont le coût de production ne dépasse pas 100 € [2]. De 2014 à 2016, il réalise même plus de 40 milliards d’euros de bénéfices ! Cerise sur la molécule, il ne paye presque pas d’impôts, grâce à l’évasion fiscale [3]. Une économie de prédation bien rodée.

Cette politique a un prix. Humain. En France, les tarifs de Gilead représentent un lourd fardeau pour le système de santé. Qui rompt alors le sacro-saint principe d’universalité de l’accès au soin : tous les malades ne bénéficient pas de la molécule miracle. « Du fait de l’évolution lente de la pathologie, la mise sous traitement de certaines populations infectées […] pourrait être différée », euphémise un arrêté de novembre 2014. Dans la pratique, ce sont les malades fragiles et marginalisés qui sont privés de Sofosbuvir. Et peu importe que le taux de prévalence de l’hépatite C soit très marqué chez les usagers de drogues et SDF. Les praticiens hospitaliers, prescripteurs du traitement, les jugent la plupart du temps trop instables pour mériter la folle dépense.

Heureusement, ça rue dans les brancards. Soignants et acteurs sociaux s’indignent – comme Mélanie. Et les associations de soutien aux malades, accompagnées par Médecins du Monde, montent au front. Contestant la validité des brevets. Réclamant une baisse des prix. Et appelant l’État à recourir à la licence d’office, qui permet en théorie de commercialiser des génériques en cas de « prix anormalement élevé » d’un médicament. Résultat de ce lobbying, la levée des restrictions d’accès, en juin 2016, et une légère baisse du prix du médicament. Pas de quoi menacer la rente de Gilead, même si ses bénéfices se réduisent un chouïa. Réponse immédiate : le labo sort en 2017 un nouveau traitement contre l’hépatite C, l’Epclusa, facturé 43 000 €. Hold-up, encore.

« Une dette de sang »

Comble de l’indécence, le braqueur s’achète une image sociale – le labo est ainsi principal bailleur de fonds privé des associations françaises de soutien aux malades. Commode. D’une main, la firme fait les poches du système de santé ; de l’autre, elle jette quelques pièces à ceux dont elle a organisé la mise au ban. Sur son site, Gilead détaille un peu ses bonnes œuvres françaises. En 2015, elle donne par exemple 825 00 € à 29 associations spécialisées – une aumône en regard des 18 milliards de dollars de bénéfices réalisés la même année.

Que Gilead cherche à améliorer son image en distribuant des subsides est dans l’ordre (malsain) des choses. Mais il est plus surprenant que des associations très critiques à son égard acceptent cet argent [4]. À l’image d’Aides, qui engrange 183 800 € en 2016 [5]. Ou d’Act Up, qui reçoit 45 000 € en 2015, puis 30 000 € en 2016 et en 2017. Rien d’anormal ? « On prend l’argent – une position politique et pragmatique, répond Mickaël Zenouda, président d’Act Up. Nous estimons que Gilead porte une ‘‘ dette de sang ’’ envers les malades. Et on a besoin de sa contribution pour boucler notre budget. » Un discours qui se tient, à condition que l’argent du labo n’infléchisse en rien la ligne de l’association. Si on se fie aux vigoureuses critiques émises ces dernières années par Act Up à son égard, c’est bien le cas. « Gilead nous file de l’argent, parce que c’est bon pour son image, poursuit Mikaël Zenouda. Mais on ne lui donne rien en échange. »

Pas tout à fait exact : contre rétribution, Act Up accepte – justement – de voir son nom accolé à celui d’un de ses grands ennemis. Et contribue, même lointainement, à ripoliner l’image d’une firme aux détestables pratiques. En lui permettant de faire état de ce financement, elle participe d’une stratégie d’humanisation du labo qui fait partie intégrante de son modèle économique prédateur. Tout sauf anodin, souligne Mélanie : « Le fait que de nombreux malades ne soient pas traités et que l’éradication de la maladie ne soit pas pour demain relève d’une stratégie délibérée de Gilead. Pas question d’accepter un centime d’un labo sacrifiant des vies humaines pour conserver sa poule aux œufs d’or. »


http://cqfd-journal.org/Business-de-l-h … -tout-pour
Reputation de ce post
 
Merci pour cet article suf

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
2200
Inscrit le 15 Sep 2006
15140 messages
Blogs
Je trouve cet article debile et hors réalité, surtout sur le bus 31/32

Le fait que le prix du traitement VHC soit artificiellement élevé est un autre problème, qu’il ne faut pas confondre avec celui du financement des assos.


C’est facile de jouer les vierges effarouchées, et de dire pas moi. Mais l’argent, il faut bien le trouver quelque part pour faire ses actions alors que l’etat se désengage. Et si cet argent peut sévir à dépister les usagers et à les traiter et à leur sauver la vie !

Act up a démontré que nous pouvons toucher de l’argent des labos sans avoir à se renier pour autant et en les zappant !

De plus, à chaque fois que tu touches de l’argent, que ce soit des labos, de l’argent public ou des donateurs, il y a des inconvénients.et par exemple, MDM qui touche bcp d’argent des donateurs, ne peut pas faire de pub pour leur programme sur l’analyse de drogue pour ne pas effaroucher les donateurs....

Hors ligne

 

Recklinghausen 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 09 Mar 2015
6185 messages
Salut,

Celà fait des dizaines d'années que cette méthode est appliquée avec les traitements contre le cancer et celà n'a pas fait grand scandale ( pourtant, niveau financier, y'a pas photo ).

Je ne connais pas cette association mais si l'argent donnée par le labo a pu aidé des usagers ( et payer le salaire de cette dame pendant X temps ? ), c'est plutôt bien, non ?

J'ai du mal à comprendre la comparaison avec une démission et la façon dont est gérée le système de santé français ( dont la gestion est la même depuis des lustres ).

Bien évidemment que ce labo va faire payer son médicament... Et extrêmement cher vu qu'il a un temps donné pour le rentabiliser avant que les laboratoires fabricant des génériques puissent eux aussi commercialiser cette molécule.

Le système est ainsi fait et le titre du site web est effectivement bien trouvé... CQFD ( Ce Qu'il Faut Démontrer )...

Le seul soucis est que la logique amène à se poser une hypothèse pour tenter de la démonter et non partir d'une conclusion pour en faire la démonstration.

Bon, que les labos privés tentent de gagner beaucoup d'argent n'est pas une nouveauté wink

Qu'ils le fassent avec de bonnes molécules qui soignent les gens est préférable par rapport à la diffusion de médicaments peu intéressant, voir carrément placebo.

@ +


Reck.

L'amour d'une famille, le centre autour duquel tout gravite et tout brille.

Hors ligne

 

Ann Generic Polymorph
Nouveau membre
000
Inscrit le 08 May 2018
12 messages
La boucle est bouclée...
Avec les rayons ou les chimio-thérapies qui font éclater les cellules dégénérées, qui nous tue 3x plus vite une fois entré dans la valse big pharma.

Huile de cannabidiol
Vitamine B17 (noyaux abricots sur Amazon)
Jus Autrichien ! (cancer privé de substrat)

" Il n'y a de nouveau que ce qui a été oublié "

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Fanzine N°4 : nous voulons connaitre le taux de pureté de nos drogues
    Il y a 3jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Enquête sur la cannabis comme aide au sevrage/baisse/controle des...
    Il y a 23hCommentaire de youyou09 (9 réponses)
     Appel à témoignage 
    Avec Safe testez le nouveau spray nasal (MAD)
    Il y a 4jCommentaire de Caïn (38 réponses)
     Appel à témoignage 
    Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    Il y a 3jCommentaire de La Tite Zaza (31 réponses)
     Forum UP ! 
    Effets - Ritalin + Venlafaxine / Effexor
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum UP ! 
    Quiétapine
    Il y a 1jDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Possibilité d'overdose sous Tramadol ?
    Il y a 37mnCommentaire de Tramla dans [Tramadol...]
    (3 réponses)
     Forum 
    Des gens de Paris ?
    Il y a 46mnCommentaire de Annee2022 dans [Au coin du comptoir.....]
    (2 réponses)
     Forum 
    Avez-vous essayé à la fois le LSD 1-p et le LSD 25? Comment se com...
    Il y a 1h
    1
    Commentaire de Y metro B dans [LSD 25...]
    (7 réponses)
     Forum 
    Bromazépam - Prise court (1 a 2 semaine), risque ou non ?
    Il y a 2hCommentaire de GregoYuuki dans [Benzodiazépines...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Aide pour identification gélules
    Il y a 3hCommentaire de LLoigor dans [Méthadone...]
    (2 réponses)
     Forum 
    Effets - Aucun effet des opiacés malgré aucune tolérance
    Il y a 3hCommentaire de fafefifofu dans [Opiacés et opioïdes...]
    (5 réponses)
     Forum 
    Gérer le manque - Réduire en douceur manque conso occasionnelle (codé/dxm/kratom)
    Il y a 4hCommentaire de cependant dans [Heroïne...]
    (17 réponses)
     Forum 
    Culture - Grow kit info
    Il y a 5hCommentaire de Morgansh dans [Psilocybe - Champigno...]
    (2 réponses)
     Blog 
    Fanzine N°4 : nous voulons connaitre le taux de pureté de nos drogues
    Il y a 6h
    2
    Commentaire de kaneda dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
    (3 commentaires)
     Blog 
    Kesington Avenue , Philadelphie (images choquantes)
    Il y a 19hCommentaire de Rick dans le blog de Rick
    (3 commentaires)
     Blog 
    J'ai récidivé
    Il y a 1jCommentaire de Rick dans le blog de L autre Lebowski
    (3 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Auto-évaluer votre consommation d'alcool
    Dernier quizzZ à 00:29
     PsychoWIKI 
    Les outils pour le sniff a moindre risque
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    Maxime78, juba013, Slacka, Andreasch, MinuitPills, Magi, Heiko nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     Premier trip sous truffes
    par Xaxaxahehehe, le 07 Sep 2021
    Coucou Je vais vous raconter mon trip aux truffes hallucinogènes plutôt étonnant que j’ai vécu récemment. Pour information je suis un homme de 20 ans, 1,74m, 60kg, débutant dans la drogue dite dure. C’était ma première expérience avec la psilocybine. J’ai acheté il y a un mois en...[Lire la suite]
     Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    par L'Apoticaire, le 15 Jul 2021
    Les stéribox sont pour moi (et beaucoup d'autres usagers qui sont passés à du matos plus adapté à l'IV de drogues que les stéri) carrément obsolète, certes c'est évidemment infiniement mieux que d'utiliser une cuillère à soupe sale avec de l'eau du robinet, de filtrer sa solution avec un...[Lire la suite]
     1 ère expérience 1cp-LSD
    par Cartooner, le 12 Jul 2021
    1 ère fois au 1cp lsd : 220 mcg en 2 drop Je suis chez ma copine il est 16h, je m’envoie 110mcg et elle 75 Les effets commencent à se faire ressentir rapidement pour moi, nous sommes en intérieur pour le moment. Soudainement une envie folle de manger du chocolat kinder x) J’en mange, je ne s...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    liens hypertextes, infographies, raisonnement soutenus par des sources etc. :) dans [forum] [débat] La paix sociale (économique) est elle le dernier frein à la légalisation des drogues ?
    (Il y a 7h)
    Beau temoignage. L'avenir est de nous les vieux. Marco dans [forum] Consommer du speed en intra-veineuse ?
    (Il y a 9h)
    condescendant tout ça... raisonnement limité, stigmatisant dans [forum] [Vidéo] Pénurie, inaction politique: le scandale de la naloxone
    (Il y a 18h)
    Certains politiciens finiront par le comprendre, Espérons !!!! (Prescripteur) dans [forum] [débat] La paix sociale (économique) est elle le dernier frein à la légalisation des drogues ?
    (Il y a 19h)
    les punks à speed des tekos c'est vrai que ça faisait pas prod pour gens cleans dans [forum] Consommer du speed en intra-veineuse ?
    (Il y a 19h)

    Pied de page des forums