Heroine Methadone et psilocybine / PsychoACTIF

Heroine Methadone et psilocybine

Publié par ,
789 vues, 19 réponses
Virgilopsis 
Nouveau membre
Belgique
000
Inscrit le 04 Oct 2022
11 messages
Bonjour
Etant en depression et sous methadone 60mg et heroine plus ou moins 1g par jour jai lu bcp de bien sur la psilocybine en micro dosage j'aurais aimer savoir si quand je commencerai mon traitement est ce que je dois continuer la metha et la diminuer ensuite ou l arrêter en commencant la psilocybine? Quel dose dois je prendre en suivant le protocole de fadiiman sachant que je fais 75kg 1m56 et que jai 36ans et aucune expérience dans les psychédéliques... mon copain a bcp d expérience dans les psychédéliques mais pas en micro dosage il sera la pour m épaulé au moins les premiers jours. Mon copain va recevoir un kit de culture de champignons ?   et pendant ce temps je pense commencer avec des truffes en microdosing prè emballé de 1g.
Merci pour votre aide

Hors ligne

 

Psychonogeek 
Psycho junior
France
320
Inscrit le 28 Mar 2022
287 messages
salut déjà prendre de de l'héroïne en même temps que la méthadone ne sert absolument a rien la metha bloque les effets  il faut choisir l un ou l'autre  si tu veux expérimenté les effets d une héroïne tu dois arrêter la metha  attendre d être bien en manque et encore avec de lhero  en moyenne a 10 % et je suis gentil  ça vaut même pas le coup il te faudrait du sufentanil  pour réussir à faire cèder la metha. pour essayer le traitement  par micro dosage de psylocibine nul besoin de changer la posologie de metha  si tu et bien stabilisé a 60 vaut mieux pas dérégler cette équilibre la psylos n aggisant pas  sur les mêmes récepteurs  tu peux y aller sereinement  je te conseille de lâcher le délire héro avec les produits de coupe q uil rajoute sa va te fatiguer et stressée ton corps pour rien tu me comprends jte souhaite  de réussir . voilà mange bien et  évite la sédentarité  tu pourras faire cédé cette déprime

Hors ligne

 

Marco 68 
PsychoHead
Italy
2400
Inscrit le 29 Jan 2019
1359 messages

Psychonogeek a écrit

ça vaut même pas le coup il te faudrait du sufentanil  pour réussir à faire cèder la metha.

.......???????? Tu te rends compte de ce que tu écris à quelqu'un qui tu ne connais pas??? Haut risque de od avec  fentanyl et derivates
Surtout ne suivez pas ce conseil

Reputation de ce post
 
c'est lunaire des fois ce forum - joel92

La Fiorentina é una fede

Hors ligne

 

Golom 
Nouveau Psycho
Spain
600
Inscrit le 15 Aug 2022
83 messages

Marco 68 a écrit

Psychonogeek a écrit

ça vaut même pas le coup il te faudrait du sufentanil  pour réussir à faire cèder la metha.

.......???????? Tu te rends compte de ce que tu écris à quelqu'un qui tu ne connais pas??? Haut risque de od avec  fentanyl et derivates
Surtout ne suivez pas ce conseil

C'est clair! D'autant que Méthadone et Héro s'ajoutent donc c'est vraiment n'importe quoi ! Après l'effet peut paraître moins récréatif, mais la dose d'opiacé dans le sang elle est bien la.

Après, Virgilopsis, je ne connais pas le protocole en question, mais même en micro dosage, je ne crois pas que prendre un psychédélique quand on est pas au mieux de sa forme soit l'idée du siècle...oui je sais, c'est très à la mode cette histoire de "micro dosing", pour dire j'ai même vu ça en pub sur Facebook cet aprèm !! J'hallucinai un peu la pour le coups ! ?
Je répète, soit bien sur de ce que tu fais, et je parle d'expérience de centaines de fois et de dizaines de potes pour les psychédéliques, ça part pas toujours comme espéré...il n'y a pas si longtemps les amphétamines étaient prescrites pour la perte de poids, mais bon, bénéfice/risque compliqué un peu quand même !
Curieux de voir une étude sérieuse la dessus d'ailleurs...
Bref, suis pas médecin mais fait attention...j'ai vu bien des états empirer après simple "test"...


Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme!

Hors ligne

 

Mychkine 
Artichaut dans une caisse d'oranges
1900
Inscrit le 22 Dec 2020
258 messages
Salut

Je n'ai rien lu de probant sur l'efficacité du microdosage.

En revanche, des améliorations significatives de la dépression sont constatés après l'administration de psychédéliques (souvent des psylos) à doses actives (doses de trip) sous contrôle médical.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34587546/

Spoiler

Quant au microdosage, je pense que ça ne coûte rien d'essayer, mais il ne faut pas non plus en attendre une apothéose.

Bref, cela pour t'éviter de croire qu'il existe une solution simple et définitive. Tu sais sûrement que la dépression se soigne aussi par l'aménagement du cadre de vie, l'adaptation du mode de pensée, et par un travail sur la durée dont la mise en place n'est pas aisée. À tout cela, les psychédéliques (en trip normal et, peut-être mais c'est incertain, en microdoses) peuvent donner l'impulsion de départ, voire apporter un bénéfice neurologique intrinsèque qui rendra par la suite les choses plus faciles. Mais même un trip parfaitement réussi de ce point de vue ne règlerait pas tous tes pb... Pour une maladie aussi complexe que la dépression, aucune solution n'est à envisager d'un pt de vue isolé et doit impérativement s'inscrire dans un cadre (moral, physique) où elle pourra exprimer ses modes de résolution.

Typiquement, la conso d'opiacés a des effets hormonaux démontrés qui peuvent mener à la dépression. Là encore les champignons peuvent peut-être aider à la prise en main d'une addiction (mais, comme tu t'en doutes, ne feront évidemment rien sans la présence active et préalable d'une volonté de ta part). De 60 mg de métha, on ne se sèvre pas comme ça, d'autant que tu risquerais alors d'augmenter ton héro pour compenser... D'ailleurs, pourquoi souhaites-tu arrêter la métha plutôt que l'héro ?

Après j'extrapole, je ne connais pas les détails de ta situation. Vois tu régulièrement un psy ? Un médecin ? Un CSAPA ? Prends-tu des antidépresseurs ? Pratiques-tu la méditation (aussi efficace contre la dépression que les antidéps selon certaines études) ?

Cela pourrait nous aider à comprendre ton état et les tenants de ta recherche.

J'espère t'avoir été utile. Désolé si je n'ai pas apporté de réponses définitives. Je te souhaite bon courage.

Dernière modification par Mychkine (05 octobre 2022 à  12:18)

Reputation de ce post
 
+1 à tout ! G-rusalem

Hors ligne

 

Virgilopsis 
Nouveau membre
Belgique
000
Inscrit le 04 Oct 2022
11 messages

Psychonogeek a écrit

salut déjà prendre de de l'héroïne en même temps que la méthadone ne sert absolument a rien la metha bloque les effets  il faut choisir l un ou l'autre  si tu veux expérimenté les effets d une héroïne tu dois arrêter la metha  attendre d être bien en manque et encore avec de lhero  en moyenne a 10 % et je suis gentil  ça vaut même pas le coup il te faudrait du sufentanil  pour réussir à faire cèder la metha. pour essayer le traitement  par micro dosage de psylocibine nul besoin de changer la posologie de metha  si tu et bien stabilisé a 60 vaut mieux pas dérégler cette équilibre la psylos n aggisant pas  sur les mêmes récepteurs  tu peux y aller sereinement  je te conseille de lâcher le délire héro avec les produits de coupe q uil rajoute sa va te fatiguer et stressée ton corps pour rien tu me comprends jte souhaite  de réussir . voilà mange bien et  évite la sédentarité  tu pourras faire cédé cette déprime

Salut merci pr ta reponse alors je t explique que la metha cest pas du subutex et que quand je fume sur ma metha ce que je deteste faire mais cest plus fort que moi les envies, sa me pete en 100fois plus mais ce nest pas mon but je naime plus l hero ma metha me suffit cest le psychologique qui me hante apres 15ans de toxicomanie puis 4ans d arret et repris depuis 4ans plus ou moins la je suis a 5jour sans hero ma metha jarrive a l oublié et ne pas etre mal meme 5h apres l heure de prise normal c a d que je passe 29 ou 30 h avec une gellule a 60mg donc cava. Pour ce qui est du fantanyl je dois te dire que jai vu tellement de video de reportage qui m ont fait tellement peur que c est ce qui a déclenché mon arret il y a 5jours trop peur de tomber sur cet merde au lieu de l hero donc pour le moment je vais bien la peur est en moi. Bonne journee

Hors ligne

 

Virgilopsis 
Nouveau membre
Belgique
000
Inscrit le 04 Oct 2022
11 messages

Marco 68 a écrit

Psychonogeek a écrit

ça vaut même pas le coup il te faudrait du sufentanil  pour réussir à faire cèder la metha.

.......???????? Tu te rends compte de ce que tu écris à quelqu'un qui tu ne connais pas??? Haut risque de od avec  fentanyl et derivates
Surtout ne suivez pas ce conseil

Bjr tkt la raison de mon arret est justement que jai vu des video de fantanyl et ca ma tellement effrayer que jai plus acheter depuis merci

Hors ligne

 

Virgilopsis 
Nouveau membre
Belgique
000
Inscrit le 04 Oct 2022
11 messages

Golom a écrit

Marco 68 a écrit


.......???????? Tu te rends compte de ce que tu écris à quelqu'un qui tu ne connais pas??? Haut risque de od avec  fentanyl et derivates
Surtout ne suivez pas ce conseil

C'est clair! D'autant que Méthadone et Héro s'ajoutent donc c'est vraiment n'importe quoi ! Après l'effet peut paraître moins récréatif, mais la dose d'opiacé dans le sang elle est bien la.

Après, Virgilopsis, je ne connais pas le protocole en question, mais même en micro dosage, je ne crois pas que prendre un psychédélique quand on est pas au mieux de sa forme soit l'idée du siècle...oui je sais, c'est très à la mode cette histoire de "micro dosing", pour dire j'ai même vu ça en pub sur Facebook cet aprèm !! J'hallucinai un peu la pour le coups ! ?
Je répète, soit bien sur de ce que tu fais, et je parle d'expérience de centaines de fois et de dizaines de potes pour les psychédéliques, ça part pas toujours comme espéré...il n'y a pas si longtemps les amphétamines étaient prescrites pour la perte de poids, mais bon, bénéfice/risque compliqué un peu quand même !
Curieux de voir une étude sérieuse la dessus d'ailleurs...
Bref, suis pas médecin mais fait attention...j'ai vu bien des états empirer après simple "test"...

Coucou merci pr ta reponse
je ne veux ressentir aucun effet de la psilocybine mais vu que cest des 1/10 de gramme il n y en aura pas apparement sa agira sur la dopamine et la serotonine et me donnera juste un coup de pouce.
Biensur je suis a 5jr sans hero deja et avant cela je ne fumait plus que moins d 1g tt les 2jrs contre 5gr tt les jours y a 1an. Je precise que je suis a liege en belgique. Jaime bcp tt ce qui est ecsta, c, s, mdma, mais le lsd et champi jms aimer meme jms voulu gouter mais la vu tt ce que jai lu ca m a rassuré. Jai taper micro dosage psilocybine sur google...jai pu trouver futura sciences doctissimo le soir top santé et plein d autre sites en anglais et aussi plein de temoignages si tu veux jeter un coup d oeil
Bonne journee

Hors ligne

 

g-rusalem 
Banni
7424
Inscrit le 12 Feb 2022
412 messages
Blogs

Moi je suis intéressé de savoir à quel point être sous un opiacé fort continuellement, impacte l'expérience psychédélique et son intensité. Donc là, on ne parle pas d'une prise ponctuelle d'opiacé qui coupe une énorme part de l'expérience psychédélique. Mais d'une prise d'opiacé fort qui est stable depuis longtemps. Parce qu'il y a peut-être une tolérance qui se forme et qui rend "transparent" les effets d'un produit qu'on prend tous les jours, mais ça n'équivaut pas à ne rien prendre.

Donc est-ce que les TSO coupent toute possibilité d'un effet positif des psychédéliques ? Par exemple moi si j'ai pris du valium, je ne ressens jamais les effets positifs le lendemain d'un microdosage de champignon.

Est-ce que sous méthadone, tu peux vraiment profiter de l'effet d'une microdose ou même d'un trip à dosage normal ou haut ? Je n'en suis pas sûr.


Blog sur les neurosciences et la pharmacologie :
cliquez ici.

Hors ligne

 

Virgilopsis 
Nouveau membre
Belgique
000
Inscrit le 04 Oct 2022
11 messages

Mychkine a écrit

Salut

Je n'ai rien lu de probant sur l'efficacité du microdosage.

En revanche, des améliorations significatives de la dépression sont constatés après l'administration de psychédéliques (souvent des psylos) à doses actives (doses de trip) sous contrôle médical.

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34587546/

Spoiler

Quant au microdosage, je pense que ça ne coûte rien d'essayer, mais il ne faut pas non plus en attendre une apothéose.

Bref, cela pour t'éviter de croire qu'il existe une solution simple et définitive. Tu sais sûrement que la dépression se soigne aussi par l'aménagement du cadre de vie, l'adaptation du mode de pensée, et par un travail sur la durée dont la mise en place n'est pas aisée. À tout cela, les psychédéliques (en trip normal et, peut-être mais c'est incertain, en microdoses) peuvent donner l'impulsion de départ, voire apporter un bénéfice neurologique intrinsèque qui rendra par la suite les choses plus faciles. Mais même un trip parfaitement réussi de ce point de vue ne règlerait pas tous tes pb... Pour une maladie aussi complexe que la dépression, aucune solution n'est à envisager d'un pt de vue isolé et doit impérativement s'inscrire dans un cadre (moral, physique) où elle pourra exprimer ses modes de résolution.

Typiquement, la conso d'opiacés a des effets hormonaux démontrés qui peuvent mener à la dépression. Là encore les champignons peuvent peut-être aider à la prise en main d'une addiction (mais, comme tu t'en doutes, ne feront évidemment rien sans la présence active et préalable d'une volonté de ta part). De 60 mg de métha, on ne se sèvre pas comme ça, d'autant que tu risquerais alors d'augmenter ton héro pour compenser... D'ailleurs, pourquoi souhaites-tu arrêter la métha plutôt que l'héro ?

Après j'extrapole, je ne connais pas les détails de ta situation. Vois tu régulièrement un psy ? Un médecin ? Un CSAPA ? Prends-tu des antidépresseurs ? Pratiques-tu la méditation (aussi efficace contre la dépression que les antidéps selon certaines études) ?

Cela pourrait nous aider à comprendre ton état et les tenants de ta recherche.

J'espère t'avoir été utile. Désolé si je n'ai pas apporté de réponses définitives. Je te souhaite bon courage.

Coucou je suis en belgique a liège.
Je veux arrêter l héro car je suis maman et sa me dégoûté après 20ans sa fait long et puis peur de tomber sur du fentanyl et de ne pas m en rendre compte et de finir comme un cadavre dans la rue... je ne prend rien d autre que la méthadone pas de médoc pas d autre drogue sauf recreatif occasionnel. La je n'ai pas fumer depuis 5jours et ca va j en oublie même ma methadone a 18h. hier a 23h je m en suis rappeler et j'allais bien. Je ne pratique pas la méditation pas de psychologue juste un doc pr la methadone. Je sais que sans ma volonté qui est présente car pas envie de perdre tout ce que j'ai ( enfant mari famille maison ). J'ai arreter en 2014 jusqu en 2018 jai recommencer et il y a 1an je fumais 5gr par jour jai failli mourir et depuis je stop 2mois jrefume 1 ou 2 mois jaimerais ne plus 
recommencer. Avant mon stop vendredi je fumais encore plus ou moins 1g tt les 2jrs. Moi c'est le psychologique mon soucis le plus present.
Merci de ta réponse tout conseil est bon a prendre sauf le 1er conseil du fentanyl lol

Hors ligne

 

Virgilopsis 
Nouveau membre
Belgique
000
Inscrit le 04 Oct 2022
11 messages

g-rusalem a écrit

Moi je suis intéressé de savoir à quel point être sous un opiacé fort continuellement, impacte l'expérience psychédélique et son intensité. Donc là, on ne parle pas d'une prise ponctuelle d'opiacé qui coupe une énorme part de l'expérience psychédélique. Mais d'une prise d'opiacé fort qui est stable depuis longtemps. Parce qu'il y a peut-être une tolérance qui se forme et qui rend "transparent" les effets d'un produit qu'on prend tous les jours, mais ça n'équivaut pas à ne rien prendre.

Donc est-ce que les TSO coupent toute possibilité d'un effet positif des psychédéliques ? Par exemple moi si j'ai pris du valium, je ne ressens jamais les effets positifs le lendemain d'un microdosage de champignon.

Est-ce que sous méthadone, tu peux vraiment profiter de l'effet d'une microdose ou même d'un trip à dosage normal ou haut ? Je n'en suis pas sûr.

Coucou
Malheureusement je ne peu te répondre car comme dit plus haut jamais pris de psychédéliques.
Par contre quand je fais une soirée avec ecsta coke ca ne me fait pas effet.
Par contre quelques études a Genève , en allemagne et au USA démontre qu'on peu soigner une dépendance et une dépression en micro dosage donc je suppose que la méthadone ne va pas altéré au bon fonctionnement du traitement

Hors ligne

 

g-rusalem 
Banni
7424
Inscrit le 12 Feb 2022
412 messages
Blogs

Par contre quelques études a Genève , en allemagne et au USA démontre qu'on peu soigner une dépendance et une dépression en micro dosage donc je suppose que la méthadone ne va pas altéré au bon fonctionnement du traitement

Soigner une dépression et une addiction, c'est tout de même pas la même chose (même si ça peut se recouper car on peut voir ça simplement comme une pathologie de la neuroplasticité). Mais dans le cas de l'addiction quand elle est active, quand on consomme tous les jours, on as l'impact pharmacologique du produit en permanance. En fait j'ai le sentiment que toutes les drogues euphorisantes bloquent de façon profonde notre vie psychique inconsciente. Les psychédéliques ont pour effet de la booster, de la catalyser, ce qui permet de résoudre des "nœuds" psychiques qui ne l'avaient pas été faits, encore plus quand on met les choses sous le tapis avec des drogues. Du coup, ma question, c'est, est-ce que les psychédéliques arrivent tout de même à transpercer cette chape de plomb ? Personnellement, quand je commence à prendre l'habitude de boire un peu d'alcool tous les jours, un microdosage me permet de me donner plus d'espace et de flexibilité pour pouvoir changer mon comportement, mon habitude. C'est quelque chose que j'ai ressenti plusieurs fois, une de mes armes que j'utilise d'ailleurs et qui a été reconnu à de multiples reprises par des milliers de personnes sur le net. Par contre, quand il y a une dépendance physique, c'est différent. Est-ce que le psychédélique arrive à percer la couche protectrice que donne la drogue de choix ?



Il semble que l'usage des psychédéliques ait un effet préventif sur l'abus d'opiacés selon cette étude récente :


https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30743091/

Récemment, une vaste étude de population américaine menée auprès de 44 000 personnes a révélé que l'utilisation de psychédéliques était associée à un risque réduit de 40 % d'abus d'opioïdes et à un risque réduit de 27 % de dépendance aux opioïdes au cours de la dernière année, selon les critères du DSM-IV (Pisano et al., 2017). Dans le même ordre d'idées, nous avons trouvé un effet modérateur protecteur de l'usage psy- chellique sur la relation entre l'usage d'opioïdes sur ordonnance et le risque de suicide chez les femmes marginalisées (Argento, Braschel, Walsh, Socias, & Shannon, 2018).

Apparemment, même dans le cas d'une consommation quotidienne d'opiacés, l'usage des psychédéliques pourrait avoir un impact positif sur les doses utilisées (donc allant dans le sens contraire de ma question, très encourageant !) :


https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34758431/

Contexte : La recherche sur les utilisations thérapeutiques et naturalistes des psychédéliques pour améliorer les résultats liés aux troubles de santé mentale a suscité un intérêt croissant ces dernières années. Alors que les essais cliniques contrôlés des psychédéliques ont signalé des avantages pour le traitement des troubles de la toxicomanie, ce domaine n'a pas été bien étudié dans le contexte de l'utilisation naturaliste des psychédéliques. Cette étude a cherché à examiner la relation possible entre l'utilisation récente de psychédéliques en milieu naturel et l'utilisation quotidienne ultérieure d'opioïdes illicites chez les personnes qui consomment des drogues (PWUD).

Méthodes : Les données (2006-2018) proviennent de trois cohortes prospectives harmonisées de PWUD recrutés par la communauté à Vancouver, au Canada. Nous avons utilisé une modélisation linéaire généralisée multivariable à effets mixtes (GLMM) pour estimer l'association indépendante entre la consommation de psychédéliques et l'utilisation quotidienne ultérieure d'opioïdes illicites.

Résultats : Parmi les 3813 PWUD au début de l'étude, 1093 (29%) ont rapporté une utilisation quotidienne d'opioïdes illicites et 229 (6%) ont rapporté une utilisation de psychédéliques au cours des six derniers mois. Au cours du suivi de l'étude, après ajustement pour une série de facteurs de confusion potentiels, l'usage de psychédéliques est resté indépendamment associé à une réduction significative des chances d'usage quotidien ultérieur d'opioïdes (Odds Ratio ajusté : 0,45 ; intervalle de confiance à 95% : 0,29 à 0,70).

Conclusion : Bien qu'une confirmation dans d'autres contextes soit nécessaire, ces résultats s'alignent sur les preuves croissantes que l'utilisation de psychédéliques peut être associée à des réductions détectables dans l'utilisation ultérieure de substances, y compris l'utilisation d'opioïdes illicites.


Blog sur les neurosciences et la pharmacologie :
cliquez ici.

Hors ligne

 

Virgilopsis 
Nouveau membre
Belgique
000
Inscrit le 04 Oct 2022
11 messages

g-rusalem a écrit

Par contre quelques études a Genève , en allemagne et au USA démontre qu'on peu soigner une dépendance et une dépression en micro dosage donc je suppose que la méthadone ne va pas altéré au bon fonctionnement du traitement

Soigner une dépression et une addiction, c'est tout de même pas la même chose (même si ça peut se recouper car on peut voir ça simplement comme une pathologie de la neuroplasticité). Mais dans le cas de l'addiction quand elle est active, quand on consomme tous les jours, on as l'impact pharmacologique du produit en permanance. En fait j'ai le sentiment que toutes les drogues euphorisantes bloquent de façon profonde notre vie psychique inconsciente. Les psychédéliques ont pour effet de la booster, de la catalyser, ce qui permet de résoudre des "nœuds" psychiques qui ne l'avaient pas été faits, encore plus quand on met les choses sous le tapis avec des drogues. Du coup, ma question, c'est, est-ce que les psychédéliques arrivent tout de même à transpercer cette chape de plomb ? Personnellement, quand je commence à prendre l'habitude de boire un peu d'alcool tous les jours, un microdosage me permet de me donner plus d'espace et de flexibilité pour pouvoir changer mon comportement, mon habitude. C'est quelque chose que j'ai ressenti plusieurs fois, une de mes armes que j'utilise d'ailleurs et qui a été reconnu à de multiples reprises par des milliers de personnes sur le net. Par contre, quand il y a une dépendance physique, c'est différent. Est-ce que le psychédélique arrive à percer la couche protectrice que donne la drogue de choix ?



Il semble que l'usage des psychédéliques ait un effet préventif sur l'abus d'opiacés selon cette étude récente :


https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/30743091/

Récemment, une vaste étude de population américaine menée auprès de 44 000 personnes a révélé que l'utilisation de psychédéliques était associée à un risque réduit de 40 % d'abus d'opioïdes et à un risque réduit de 27 % de dépendance aux opioïdes au cours de la dernière année, selon les critères du DSM-IV (Pisano et al., 2017). Dans le même ordre d'idées, nous avons trouvé un effet modérateur protecteur de l'usage psy- chellique sur la relation entre l'usage d'opioïdes sur ordonnance et le risque de suicide chez les femmes marginalisées (Argento, Braschel, Walsh, Socias, & Shannon, 2018).

Apparemment, même dans le cas d'une consommation quotidienne d'opiacés, l'usage des psychédéliques pourrait avoir un impact positif sur les doses utilisées (donc allant dans le sens contraire de ma question, très encourageant !) :


https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/34758431/

Contexte : La recherche sur les utilisations thérapeutiques et naturalistes des psychédéliques pour améliorer les résultats liés aux troubles de santé mentale a suscité un intérêt croissant ces dernières années. Alors que les essais cliniques contrôlés des psychédéliques ont signalé des avantages pour le traitement des troubles de la toxicomanie, ce domaine n'a pas été bien étudié dans le contexte de l'utilisation naturaliste des psychédéliques. Cette étude a cherché à examiner la relation possible entre l'utilisation récente de psychédéliques en milieu naturel et l'utilisation quotidienne ultérieure d'opioïdes illicites chez les personnes qui consomment des drogues (PWUD).

Méthodes : Les données (2006-2018) proviennent de trois cohortes prospectives harmonisées de PWUD recrutés par la communauté à Vancouver, au Canada. Nous avons utilisé une modélisation linéaire généralisée multivariable à effets mixtes (GLMM) pour estimer l'association indépendante entre la consommation de psychédéliques et l'utilisation quotidienne ultérieure d'opioïdes illicites.

Résultats : Parmi les 3813 PWUD au début de l'étude, 1093 (29%) ont rapporté une utilisation quotidienne d'opioïdes illicites et 229 (6%) ont rapporté une utilisation de psychédéliques au cours des six derniers mois. Au cours du suivi de l'étude, après ajustement pour une série de facteurs de confusion potentiels, l'usage de psychédéliques est resté indépendamment associé à une réduction significative des chances d'usage quotidien ultérieur d'opioïdes (Odds Ratio ajusté : 0,45 ; intervalle de confiance à 95% : 0,29 à 0,70).

Conclusion : Bien qu'une confirmation dans d'autres contextes soit nécessaire, ces résultats s'alignent sur les preuves croissantes que l'utilisation de psychédéliques peut être associée à des réductions détectables dans l'utilisation ultérieure de substances, y compris l'utilisation d'opioïdes illicites.

Salut
Bonne info merci bcp vous m avez bcp aider
Maintenant moi le manque physique je ne lai pas grâce a ma methadone je compte rester a 60 ou 55mg faire 6semaines de psilocybine et voir après si je peu diminuer de 5mg par 5mg et chaque fois que je sentirai le psychologique refaire surface je refaire 6semaine de psilo.
J'aimerais faire partie des 27% qui ont réussi.
Je ferai part de mon expérience en bon ou en mauvais. Mais plus je m informe et plus je me rejouis d y etre.
Bonne journee

Hors ligne

 

MilleSalades 
Banni
132
Inscrit le 01 Oct 2022
89 messages
Salut
J'avoue que j'ai lu la discussion un peu en diagonale alors désolée si répétitions...
Ce que je peux te dire c'est que j'avais déjà fait plusieurs expériences de psychédéliques...
Je prenais de la metha (suis en train de passer au sub parceque marre de prendre de la cam à coté qui me fait rien mais peux pas m'empecher et j'en veux toujours plus...)
bref...donc avant j'étais sous métha et les champi en microdosage j'ai essayé mais la metha te nique tellement dopamine serotonine etc que en micro dosage tu vas rien sentir...
ça peut marcher pour la dépression mais faut être clean...Je sais pas si tu veux soigner depression ou addiction..? parceque l'addiction je pense que c'est possible mais à plus haute dose dans ce cas que le psychédélique prenne un peu le dessus...
pour mon expérience c'est donc pas le même dosage si tu veux soigner addcition ou depression, le probleme c'est que pour la depression c'est micro dosage tu le sentiras pas avec opiacé....Je pense...ça l'a été dans mon cas...et si tu as une depression vaut mieux pas prendre de grosse dose...pour être claire...
Mais tu peux essayer en tout cas ce que je faisais pour la dose, tu lèches ton doigt, tu trempes dans la poudre de champi (que tu as séchés et écrasés donc...) et tu mets sous ta langue... c'est à peu près la bonne dose...Mais ça dépend surement du champi, 1g ça peut être bcp peut être vas y progressivement en tout cas, j'avoue je connais pas les différents champignons...Voilà ce que je peux te dire pour répondre à ton premier message...t'inquiète pas tu risques pas grand chose à cette dose, surtout que comme je te dis je pense pas que tu le sentes....mais c'est sur que si tu te fais un vrai trip alors là attention si t'es pas bien dans tes bask....
courage...

Dernière modification par MilleSalades (05 octobre 2022 à  17:33)

Hors ligne

 

Virgilopsis 
Nouveau membre
Belgique
000
Inscrit le 04 Oct 2022
11 messages

MilleSalades a écrit

Salut
J'avoue que j'ai lu la discussion un peu en diagonale alors désolée si répétitions...
Ce que je peux te dire c'est que j'avais déjà fait plusieurs expériences de psychédéliques...
Je prenais de la metha (suis en train de passer au sub parceque marre de prendre de la cam à coté qui me fait rien mais peux pas m'empecher et j'en veux toujours plus...)
bref...donc avant j'étais sous métha et les champi en microdosage j'ai essayé mais la metha te nique tellement dopamine serotonine etc que en micro dosage tu vas rien sentir...
ça peut marcher pour la dépression mais faut être clean...Je sais pas si tu veux soigner depression ou addiction..? parceque l'addiction je pense que c'est possible mais à plus haute dose dans ce cas que le psychédélique prenne un peu le dessus...
pour mon expérience c'est donc pas le même dosage si tu veux soigner addcition ou depression, le probleme c'est que pour la depression c'est micro dosage tu le sentiras pas avec opiacé....Je pense...ça l'a été dans mon cas...et si tu as une depression vaut mieux pas prendre de grosse dose...pour être claire...
Mais tu peux essayer en tout cas ce que je faisais pour la dose, tu lèches ton doigt, tu trempes dans la poudre de champi (que tu as séchés et écrasés donc...) et tu mets sous ta langue... c'est à peu près la bonne dose...Mais ça dépend surement du champi, 1g ça peut être bcp peut être vas y progressivement en tout cas, j'avoue je connais pas les différents champignons...Voilà ce que je peux te dire pour répondre à ton premier message...t'inquiète pas tu risques pas grand chose à cette dose, surtout que comme je te dis je pense pas que tu le sentes....mais c'est sur que si tu te fais un vrai trip alors là attention si t'es pas bien dans tes bask....
courage...

Merci bcp on verra lol j'espère quand même que ca va aller mais de base c pr ma dépression et enlevé mes envie donc le psychologique

Hors ligne

 

MilleSalades 
Banni
132
Inscrit le 01 Oct 2022
89 messages
vas y progressivement alors, 1g ça me parait beaucoup je te conseille de commencer plus petit, si tu fais ça sur 6 semaines, tu as le temps d'augmenter progressivement si tu te sens bien, ou rien...Et peut être que même si tu sens rien sur le long terme il se passera des trucs...Je te le souhaite....Bon courage!

Dernière modification par MilleSalades (05 octobre 2022 à  17:43)

Hors ligne

 

Virgilopsis 
Nouveau membre
Belgique
000
Inscrit le 04 Oct 2022
11 messages

MilleSalades a écrit

vas y progressivement alors, 1g ça me parait beaucoup je te conseille de commencer plus petit, si tu fais ça sur 6 semaines, tu as le temps d'augmenter progressivement si tu te sens bien, ou rien...Et peut être que même si tu sens rien sur le long terme il se passera des trucs...Je te le souhaite....Bon courage!

En faite je vais commencer par des truffe fraiche dc recommander 1g en attendent que les psylos de mon copain pousse et seche et la je serai a 0.1 sec logiquement si jai bien tt compris

Hors ligne

 

MilleSalades 
Banni
132
Inscrit le 01 Oct 2022
89 messages

Virgilopsis a écrit

MilleSalades a écrit

vas y progressivement alors, 1g ça me parait beaucoup je te conseille de commencer plus petit, si tu fais ça sur 6 semaines, tu as le temps d'augmenter progressivement si tu te sens bien, ou rien...Et peut être que même si tu sens rien sur le long terme il se passera des trucs...Je te le souhaite....Bon courage!

En faite je vais commencer par des truffe fraiche dc recommander 1g en attendent que les psylos de mon copain pousse et seche et la je serai a 0.1 sec logiquement si jai bien tt compris

Ha ok oui voilà, ça me parait plus ça....parceque je croyais 1g sec lol, là tu te tapes un trip...

Dernière modification par MilleSalades (06 octobre 2022 à  00:09)

Hors ligne

 

Virgilopsis 
Nouveau membre
Belgique
000
Inscrit le 04 Oct 2022
11 messages

MilleSalades a écrit

Virgilopsis a écrit


En faite je vais commencer par des truffe fraiche dc recommander 1g en attendent que les psylos de mon copain pousse et seche et la je serai a 0.1 sec logiquement si jai bien tt compris

Ha ok oui voilà, ça me parait plus ça....parceque je croyais 1g sec lol, là tu te tapes un trip...

lol moi qui n ai pas envie du tt d un trip non merci lol. Tkt ca dépend avec quoi comme drogue mais je prendrai moins et si ca va pas j augmenterai drugs

Hors ligne

 

Marco 68 
PsychoHead
Italy
2400
Inscrit le 29 Jan 2019
1359 messages

g-rusalem a écrit

Est-ce que sous méthadone, tu peux vraiment profiter de l'effet d'une microdose ou même d'un trip à dosage normal ou haut ? Je n'en suis pas sûr.

Oui aucun problème. J'ai des potes sous metha depuis 15  20ans qui se font des delires lsd et nickel no problème


La Fiorentina é una fede

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Info psilocybine
par Nicoco, dernier post 11 décembre 2017 à  14:44 par hegoka
  13
[ Forum ] Vapoter la psilocybine
par ChaisPasTrop, dernier post 15 juin 2019 à  11:58 par ChaisPasTrop
  6
[ Forum ] Usage thérapeutique - Traitement par psilocybine
par Tronc, dernier post 02 décembre 2021 à  21:07 par Althéa Manita
  15
  [ PsychoWIKI ] Méthadone et grossesse
  [ PsychoWIKI ] Arrêter la méthadone
  [ QuizzZ ] Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
16554 personnes ont déja passé ce quizzz !
  [ QuizzZ ] Testez vos connaissances sur les overdoses d'opiacés
16590 personnes ont déja passé ce quizzz !

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Vos bénéfices liés à l'usage des drogues
14 octobre 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Appel à témoignage 
Avez vous des problèmes de médecin pour votre traitement de subst...
Il y a 4jCommentaire de BOLOT (31 réponses)
 Forum 
Question séchage
Il y a moins d'1mnNouvelle discussion de porpoyse dans [Psilocybe - Champigno...]
 Forum 
Drogue info - Drogue pour pallier à l'anxiété
Il y a 46mnCommentaire de Jesuisturfu dans [MDMA/Ecstasy...]
(5 réponses)
 Forum 
Cocaine rose
Il y a 1hCommentaire de marvin rouge dans [Cocaïne-Crack...]
(4 réponses)
 Forum 
Aucun effet - Test 1p-lsd et aucun effet
Il y a 1hCommentaire de marvin rouge dans [LSD 25...]
(3 réponses)
 Forum 
Interaction & Mélange - Psilo + Atarax
Il y a 4hCommentaire de Psychonogeek dans [Psilocybe - Champigno...]
(2 réponses)
 Forum 
Arrêt & Sevrage - Sevrage sec cannabis+tabac+opiacés
Il y a 4hNouvelle discussion de gimmeice dans [Cannabis...]
 Forum 
Dosage - Dosage maximal adulte Methylphenidate LP
Il y a 5h
2
Commentaire de Escape dans [Méthylphénidate (Rita...]
(10 réponses)
 Forum 
Hhc endormissement
Il y a 5hNouvelle discussion de Faëliax dans [Cannabis...]
 Blog 
Microdoses de champis
Il y a 10hNouveau blog de Anaya dans [Expérimental]
 Blog 
Mon addiction avec le cannabis
Il y a 2jCommentaire de zizitaupe_meilleure_bande dans le blog de DeesseduMal
(1 commentaires)
 
  QuizzZ 
Etes-vous dépendant aux benzodiazépines ?
Dernier quizzZ à 06:49
 PsychoWIKI 
Héroïne, effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
Leica, Loup674, Rocketman, Vonzy nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Vos bénéfices liés à l'usage des drogues
par Cub3000, le 22 Nov 2022
Hello...Je pourrais lister tout un tas d'effets positifs sur ma vie de certaines substances que je consomme, mais je vais me limiter au plus notable : Les lysergamides m'ont complètement sorti d'une sorte de rumination d'angoisses existentielles/métaphysiques qui me bouffait littéralement la vi...[Lire la suite]
 Question pour arrêt du Shit
par PrincessCarolyn, le 23 Nov 2022
Coucou ! Je suis à peu près dans la même situation que toi par rapport au shit et en suis à ma 2eme semaine d'arrêt.. Ce qui m'a paru important dans un premier temps c'est de se fixer des objectifs réalistes, et de se laisser le droit de diminuer sa conso petit à petit. Tu peux par exemple t...[Lire la suite]
 Quelle sensation la première fois?
par cependant, le 22 Nov 2022
Salut, juste pour préciser un truc de taille. Sur le forum ni le message 1 ni le 2 ne sont approuvés. On n'est pas là pour donner des conseils, ni imaginer auprès des gens ce qu'une conso pourrait leur faire (tu vas passer une bonne soirée ??!). On ne peut pas savoir...ni deviner. Sans parl...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

précis, pointu et documenté dans [forum] Tuto : Multiplier du mycélium de Psilocybe Azurescens
(Il y a 14h)
+ 1 (Prescripteur) dans [forum] Recherche conseils pour mon voisin.
(Il y a 1j)
+ 1 dans [forum] Recherche conseils pour mon voisin.
(Il y a 1j)
Merci, exactement, protégeons les écosystèmes locaux —Zztop dans [forum] Coloniser un près de chevaux avec des spores de PsilocybeSemilanceata
(Il y a 1j)
Merci, j'avais donc effectivement loupé un truc^^/L'Apo dans [forum] Originaire de la region de Lille (59) je m apprete a y retourner quelques jours mais peur rechute...
(Il y a 2j)

Pied de page des forums