Sos Sos Sos craving tramadol / PsychoACTIF

Sos Sos Sos craving tramadol

Publié par ,
19085 vues, 30 réponses
angeplume 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 27 Jul 2013
83 messages
Hello à  tous,

Je reviens vers vous avec le cœur lourd, le cerveau embrumé et le corps fatigué...

Certains d'entre vous se souviennent peut être que j'avais posté quelques postes il à  six, sept mois.
A l'époque je consommais du tramadol et je voulais arrêter cette consommation qui ne me convenait plus.
Vous avez été nombreux à  m'écouter sans juger, à  me conseiller et votre aide a été pour moi précieuse.
Je profites d'ailleurs de ce post pour encore vous remercier sincèrement.

A l'époque et pendant plusieurs mois, j'ai réussi à  être abstinente...

Mais voilà  en novembre j'ai, à  nouveau eu de gros problèmes au dos. Et vlan je repasse du valtran au tramadol pour finir par de la morphine ( moscontin ). Douleurs oblige, je monte à  100 mg de MS par jour et ça pendant deux mois.
Jvous passe les détails mais après plusieurs péridurales, les douleurs diminuent et j'arrive a arrêter la morphine pour reswitcher vers le tramadol.
Mais voilà , aujourd'hui, tout s'emballe. Alors que les douleurs sont stabilisées, moi je pête les plombs avec tous ces médocs. Ma conso journalière frôle les 400 mg de tramadol, parfois plus, sans compter que certains jours je rajoute des comprimés de MS 10 mg. Souvent aussi, je combine avec du zolpidem.
Bref je fais n'importe quoi, je le sais, sans compter que je suis aussi sous Anafranil ( anti dépresseur).
Je ne comprends pas ce qui m'arrive... Je ne ressens que des craving de fou, l'envie est là  tout le temps... Parfois il m'arrive de dormir 24 heures d'affilée tellement mon corps est à  bout... Je bouffe plus, je maigris, jpèse 48 kg pour 1m65, bref jsuis une crevette.

La déprime s'installe, je me sens prise au piège, je perd pied et n'arrive à  rien à  part à  couler...
A nouveau tout devient sombre, j'ai plus d'envie, je ne ressens plus rien...

J'ai du faire tellement d'efforts il y à  quelques mois pour arrêter le tramadol et cette fois je crois que je n'y arriverais plus...

Je sais que cette consommation me mets en danger, je le sens au fond de mes tripes...
J'ai peur, peur de ce qui m'attends, peur de ne pas me réveiller, peur de continuer à  vivre comme ça...

Angeplume.
Reputation de ce post
 
Je comprends tellement se que tu ressent.. Courage!!

Hors ligne

 

marvin rouge 
PsychoAddict
4100
Inscrit le 05 Jun 2012
2089 messages
Bonjour

je n'aurais qu'un conseil a te donner : direction CSAPA !

je pense que cela pourra te faire le plus grand bien, ta consommation semble t'échapper

de plus,le tramadol a déjà  un certain effet anti-dépresseur,ce n'est peux être pas forcement bon rajout a l'anfranil

dautre te donneront de meilleurs conseils sur les AD, c'est pas mon domaine..

mais vraiment je pense qu'un passage dans un CSAPA avec une équipe compétente et sympathique te fera leplus grand bien !

a++

M-R

The music was New, black, polished chrome, and came over the sun like liquid night
Gwar in my heart.. Love from hell
he's probably taking drugs..  Certainly taking drugs

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9400
Inscrit le 22 Feb 2008
9636 messages
Blogs
Oui, tu as besoin d'aide. Au CSAPA mais une hospitalisation ne serait probablement pas inutile,(en addictologie ou en psychiatrie ou en médecine)  ne serait ce aussi que pour calmer enfin la douleur sans dérapage médicamenteux. N'hésite pas à  demander de l'aide c'est urgent !!!
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

seba59 
Banni
000
Inscrit le 21 Aug 2012
959 messages
Blogs
Salut angeplume,

Je me rappelle de tes posts et je ne te juge pas (je te jure!), mais tu es passée du Tramadol au Valtran, puis morphine sulphate et re-Tramadol?

Je peux me tromper, mais il me semble que tu n'étais pas encore prête à  arrêter, que tu ne le faisais pas pour toi (malgré le fait que ton corps te joue des tours), que tu n'est pas convaincue au fond de toi...

Tu sais c'est assez classique de pas réussir au premier sevrage, il faut pas en plus culpabiliser. Mais soi honnête avec toi-même, penses-tu que tu pourras être sevrée ou bien te dis-tu qu'avec tes douleurs tu auras toujours besoin d'opiacés?

Réfléchis-y et demande de l'aide (au CSAPA, si tu pense pouvoir te sevrer "seule" ou en cure à  l'hôpital sinon pour un bilan douleur/consommation)

Amicalement,

seba59             rasta
Reputation de ce post
 
100%OK,(j ai meme raté tout mes sevrages), bon conseil/csapa .exbak

"Ils ont cru s'enivrer des Chants de Maldoror, et maintenant ils s'écroulent dans leur ombre animale." H.F. Thiéfaine

Hors ligne

 

angeplume 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 27 Jul 2013
83 messages
Hello,

Merci marvin, prescripteur et seba d'avoir pris le temps de me répondre...
Mais je vit en Belgique et il n'existe pas de structure commes un scaps dont vous parlez...

Prescripteur tu parles d'une hospitalisation et tu dis que c'est urgent. Tu ne crois donc pas que, cette foiÅ› je ne pourrais pas m'en sortir seule ?

Seba tu dis que tu ne m'avais pas vraiment sentie prêté à  arrêter, est ce que tu peux développer stp car moi même je ne comprends pas ce qui t'amène a doité  ça...

Tout devient de plus en plus compliqué : se lever, bosser, dormir, manger...
Tout m'échappe.
Je sombre.

Hors ligne

 

angeplume 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 27 Jul 2013
83 messages
Hello,

Merci marvin, prescripteur et seba d'avoir pris le temps de me répondre...
Mais je vit en Belgique et il n'existe pas de structure commes un capas dont vous parlez...

Prescripteur tu parles d'une hospitalisation et tu dis que c'est urgent. Tu ne crois donc pas que, cette foiÅ› je ne pourrais pas m'en sortir seule ?

Seba tu dis que tu ne m'avais pas vraiment sentie prêté à  arrêter, est ce que tu peux développer stp car moi même je ne comprends pas ce qui t'amène a doité  ça...

Tout devient de plus en plus compliqué : se lever, bosser, dormir, manger...
Tout m'échappe.
Je sombre.

Hors ligne

 

seba59 
Banni
000
Inscrit le 21 Aug 2012
959 messages
Blogs
Salut,

Tu as ici une liste récente des structures par région (en B): http://pro.guidesocial.be/associations/ … -1695.html

Ben, j'ai dit tout ce que je pensais: il y a je pense un mélange un peu infernal "douleur/opiacés" où tu forces ton corps à  fonctionner sous antalgiques, donc tu effaces la douleur (et, peut-être, le chagrin) mais lorsque tu es sans opiacés, tu sens bien que tu ne peux continuer ainsi...

C'est un cercle infernal, que j'ai parcouru de longues années (même très très mal en point, je ne voulais pas aller me soigner, me soigner c'était me défoncer et je sais que l'esprit sous opiacés peut te tendre bien des pièges). Il n'y a que toi qui peux te guérir, si tu le veux.

Amicalement,

seba59            rasta

"Ils ont cru s'enivrer des Chants de Maldoror, et maintenant ils s'écroulent dans leur ombre animale." H.F. Thiéfaine

Hors ligne

 

seba59 
Banni
000
Inscrit le 21 Aug 2012
959 messages
Blogs
Tu sais, moi je suis pas ici pour donner des cours magistraux. Je te parle de mon expérience, parce que je pense voir en toi quelque chose de familier. Même si tu doutes, je m'en voudrais de ne pas te dire ces quelques conseils.

Quand on connait la destination, le chemin pour y arriver parait facile, Petit Scarabée.

Et d'autres vont répondre également.

seba59      rasta
Reputation de ce post
 
Ouai faut suivre le petit scarabé =)
 
Pertinent la remarque.

"Ils ont cru s'enivrer des Chants de Maldoror, et maintenant ils s'écroulent dans leur ombre animale." H.F. Thiéfaine

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9400
Inscrit le 22 Feb 2008
9636 messages
Blogs
Je ne suis pas là  pour te juger mais pour te conseiller ce qui est mieux pour toi, dans la mesure de mes moyens.
D'après ce que tu dis, il y a de nombreux pbs (douleur, déprime etc..) et il me semble que tu t'en tirerais plus facilement avec de l'aide intensive. Et une hospitalisation permettrait à  mon avis de stabiliser plus rapidement ta situation. Mais si c'est impossible, chercher de l'aide dans plusieurs directions (douleur, psy, addicto) est aussi une option.
Mais ne pas chercher de l'aide (par peur , par pudeur etc..) ne me parait pas une bonne option.
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Benjamin Armerion 
Opïoidocannabinomane
000
Inscrit le 29 Apr 2013
164 messages
Blogs
Juste pour avoir un avis de plus, je pense aussi qu'il te faut URGEMMENT de l'aide. Tu ne peux pas rester si malheureuse et mal en point. Tu caches une déprime avec du trama et c'est très dangereux. Tu risques de vraiment avoir du mal à  t'en sortir si tu attends trop.

Vite direction le CSAPA où ils peuvent te proposer l'hospitalisation éventuellement.

Ce que je préférerai, - c'est ce dont s'abuse l'esprit abusé -, c'est d'aimer la terre comme l'aime la lune et de n'effleurer sa beauté que des yeux.
(Ainsi parlait Zarathoustra, trad. Georges-Arthur Goldschmidt, p. 170, Éd. Livre de poche n° 987)
"Ce n'est pas un signe de bonne santé que d'être bien adapté à  une société profondément malade." J. Krishnamurti

Hors ligne

 

angeplume 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 27 Jul 2013
83 messages
Hello,

Merci Seba, prescripteur et Benjamin pour vos réponses.

Difficile pour moi de reconnaître que je ne gères plus... Parce que pour dire vrai, ça fait de longues années que je fonctionne comme ça...

Seba, merci pour ton post. Il me fait réfléchir...
Si j'entends ce que tu dis, il me semble que nous avons des points communs en ce qui concerne le fonctionnement douleur/opiacés.
Y aurait il un post ou tu expliques cela ? Ou peut être serais tu d'accord que l'on communique en MP ? J'ai l'impression qu'entendre un parcours quelque peu similaire pourrait m'aider, même si on a chacun nos singularités...

Prescripteur, tu as raisons dans ce que tu dis de ma situation : il y à  plusieurs problèmes tel que douleur, déprime, angoisses, surconsommation de médocs et j'ai sans doute besoin d'aide...
Mais voilà , faire ces démarches c'est me dire qu'une nouvelle fois, je dois tout recommencer : psy, gestion douleur, sevrage. J'ai l'impression que c'est un perpétuel recommencement avec au bout du compte un nouvel échec qui m'attend. Puisque jusqu'ici, ça a toujours été ainsi...

Quoiqu'il en soit, merci encore, sincèrement.

Angeplume.

Dernière modification par angeplume (12 février 2014 à  21:49)

Hors ligne

 

Benjamin Armerion 
Opïoidocannabinomane
000
Inscrit le 29 Apr 2013
164 messages
Blogs
Ne soit pas pessimiste, chacun a la possibilité de s'en sortir. Les efforts nécessaires au bien être sont parfois longs et rudes, mais ils en valent la peine. As-tu des amis pour te soutenir?

Prends soin de toi surtout.

Ce que je préférerai, - c'est ce dont s'abuse l'esprit abusé -, c'est d'aimer la terre comme l'aime la lune et de n'effleurer sa beauté que des yeux.
(Ainsi parlait Zarathoustra, trad. Georges-Arthur Goldschmidt, p. 170, Éd. Livre de poche n° 987)
"Ce n'est pas un signe de bonne santé que d'être bien adapté à  une société profondément malade." J. Krishnamurti

Hors ligne

 

gofix 
Portoxico
Portugal
000
Inscrit le 23 Jan 2013
629 messages
Salut Angeplume,

déjà  tu a fait une chose excélente c'est de venir parler de tes problèmes avec nous et je suis complètement d'accords avec les autres pour que tu vois un médecin (addicto de préférence) car si il n'y a pas de csapa en Belgique il doit y avoir l'équivalent.
perso je suis tomber très bas (surconso de morphine et autres médocs) a l'époque j'étais extrèmement maigre car je ne mangeais plus, déprime, je ne sais pas combien de généralistes j'allais voir par
semaine. je pesais 78kg pour 1M98 j'étais accro a la morphine en injection, capable de prendre 1 boite de temesta, xanax ou autre joyeuseté tous les jours et la morphine (minimum 300mg/jour en IV) qu'il me fallait pour me mettre dans des états pitoyables.

ma mère pètait les plombs car tout le monde lui disait que j'allais mourir car je devais avoir de sida il y avait même des gens qui n'osaient pas me serrer la main quand je les voyaient mais toutes ces inventions j'en avais rien a foutre
un jour où j'étais en manque, je suis allez a l'hosto avec ma mère pour que l'on me donne de la morphine qu'ils ont refuser de me donner car quand ils ont vu mes bras et surtout mon état général ils ont pris peur, je les ai embrouiller donc je me suis retrouver a me battre avec 5 ou 6 infirmiers et pas des petits (rugbymans du club de l'hosto), je leurs ai pas trop tenu tête car ils savent comment maitriser quelqu'un d'agressif, ensuite camisole de force et injection de loxapac (neuroleptique le plus puissant) en intra -musculaire pour a la fin être placé en psychiatrie et désintox a la dure je me rappelle encore parfaitement des médicaments qu'ils me donnaient (tranxène, risperdal, viscéralgine, catapressan, halcion) et même pas un seul opiacé même léger pour le manque physique.


j'y suis resté 21 jous en Hospitalisation d'Office (placer par le prefet) et quand ma mère et venue me chercher pour la sortie nous avons pleurer ensembles de l'HP jusqu'à  la maison.
il s'en est suivit du long moment de déprime lorsque l'on décroche j'avais souffert comme un chien 3 semaines pour le physique mais cette période de "retour a la réalité" de 3 mois environ a été plus dure a vivre que le manque physique de la morphine (avis perso).
je ne consommais plus d'opiacés mais toujours les calmants (dose normale) pour l'anxiété et dormir sans conso de drogues a part le cannabis.
et quelques années plus tard et bien je me suis remis a consommer des opis en IV (subutex) car j'en avais envie et c'est le résultat qu'a donner cette désintox qui n'était pas venue de moi-même et ça c'est radical ne JAMAIS décrocher pour faire plaisir a une personne car c'est une erreur énorme pour rechuter encore plus-bas rappelle toi-en car c'est primordial.

franchement  même si on a un traitement de substitution que l'on prends comme il faut c'est quand même  une aide extrêmement précieuse et sa n'empêche pas de vivre.
tu verras que ton confort de vie est le plus important  les autres c'est après si tu en a marre d'être dans cet état c'est a toi de prendre la décision d'aller voir une équipe de professionnels de santé pour Toi car tu t'en sortiras j'en suis sûr.

Bon Courage.


GF.

Dernière modification par gofix (14 février 2014 à  14:44)

Reputation de ce post
 
Suis d'accord avec toi mec - AWAY

L'ivrogne et l'enfant disent ce qu'ils ont sur le coeur.

Hors ligne

 

away
Banni
France
000
Inscrit le 20 May 2013
2612 messages
Salut les mecs ou autres...

Lusitanox,

je suis tout à  fait d'accord avec toi ; pour avoir été forcé par ma darone il y a longtemps, je me suis retrouvé comme un con dans une piaule pendant quelques jours, enfermé, sans aucun médoc, bref à  la dure...
Et LE PIRE dans tout ça c'est le motif qui a engendré cet état de fait, je m'explique :

à  l'époque j'étais un "déchet humain" (c'est moi qui le dis ), j'avais 23 ans je crois et je prenais tellement de prods dont bien sur des opis qu'à  un moment j'ai pété un cable, suis allé voir un docteur pour qu'il me prescrive du Rohypnol, Di Antalvic et Imodium pour me sevrer tout seul.
Le soir, je continuais cependant à  me torpiller la gueule au shit et à  la 8.6 dans de grosses quantités pour essayer de mieux dormir.

A cette époque, ma mère bossait à  la Sécurité Sociale ET C EST ALORS qu'un mec (Tox de surcroit qui d'ailleurs allait voir le même psy que moi, je l'ai su bien après heureusement pour lui parce que je l'aurais défoncé ce connard ) qui bossait avec elle est tombé sur mon ordo, est allé la voir et lui a sorti un truc du genre : "si y prends ça c'est que c'est un tox comme moi...patati...patata...machin tout ça".

Ma darone aussitôt rentrée m'a pris la tête, etc...a téléphoné à  une asso ( Imagine à  Sarcelles...je sais pas s'ils existent encore ) et DIRECTION L HOSTO DE SOISY SOUS MONTMORENCY dès le lendemain.

Je veux en venir au fait qu'elle n'a même pas pigé que JUSTEMENT je me soignais...et que si je ne lui en avais jamais parlé c'est qu'elle n'a jamais rien compris à  ces choses de toute façon ; j'ai donc juste eu droit à  une engueulade, des menaces (me faire vider de chez moi), sans compter tout le mal que je lui faisais car je ne pensais qu'à  moi....Je n'ai jamais pu lui dire : "justement maman, je suis en train de me soigner !", la rage et les stéréotypes déferlaient comme.....la petite vérole sur le bas clergé au Moyen-Age (pardon pour cette étrange image).

Une fois là -bas, vu que de toute façon tout le monde s'en cognait, je me suis tiré en scred au bout du 2ème où 3ème jour je ne sais plus pour aller chercher du matos ( j'avais planqué ma carte bleue ) ; déjà  on m'avait forcé et en plus je commençais à  déguster bien chant-mé.....donc absolument rien de constructif et de valable.

LA MERDE QUOI...

Voilà , je souhaitais conter mon expérience suite à  celle de Gofix parce que c'était le moment pour moi.

Sur ce, bonne continuation et bon courage à  tous et toutes ; tous les jours ce site me remonte bien le moral.

See you...

Amicalement

AWAY

Dernière modification par away (14 février 2014 à  16:48)

Hors ligne

 

gofix 
Portoxico
Portugal
000
Inscrit le 23 Jan 2013
629 messages
Salut Away et les autres.

tu as cerner le truc une detox a la dure il faut être prêt dans sa tête car a l'époque je n'y étais pas et je suis toujours en substitution (metha 80mg) mais j'ai fait un petit pas car je ne shoote que a l'occasion désormais et c'est con a dire mais je préfère m'injecter du skenan, oxycontin, ou hydromorphone car dans ce département de merde où je vis, pour trouver de la "bonne" came c'est quasi impossible car ceux qui tiennent le bizz sont des salopards et ils font des trucs genre couper de la Lamaline a la morte, si si vous avez bien lu, en plus il y a des petits jeunes qui pour se donner un genre de style a la con essayent de chasser le dragon et n'ont pas conscience de se qu'ils fonds.
donc autant m'envoyer (skenan, oxy, hydro) et filtrer avec une toupie même si je préfère le stérifiltre qui est pourtant inférieur a celle-cie, donc si vous shootez même une seule fois dans l'année ou vôtre vie choisissez la toupie.
par-contre si je shootais ce genre de produits quotidiennement ou même plus souvent et bien ça serai toupie a chaque IV car durant toutes les années ou je shootais tous les jours j'aurai bien aimer ne pas être obligé de couper des bouts de filtre de clopes a et surtout éviter le talc, l'amidon, macrogol et autres joyeusetés pharmaceutiques que je me suis envoyer.
moi aussi Psychoactif m'apporte énormément et heureusement qu'il existe.

L'ivrogne et l'enfant disent ce qu'ils ont sur le coeur.

Hors ligne

 

angeplume 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 27 Jul 2013
83 messages
Hello tout le monde,

Je reviens vers vous après quelques mois de silence... Je lutte toujours quotidiennement avec mon addiction au tramadol ... malheureusement je suis encore bien loin de l'abstinence que je souhaite atteindre...

Depuis un mois, je descends progressivement les doses mais putain qu'est ce c'est difficile pour moi...

Je suis passée de quatre prises de 30 gouttes à  1 prise de 15 gouttes et 2 prises de 10 gouttes. Mais voilà , depuis deux jours, le soir je consomme de la morphine ( moscontin ms ). Ce soir, j'ai pris deux comprimés de 10 mg.

Peut être vous dites vous que ce n'est rien, que ce ne sont que de petites quantités...mais perso, je sais que je remets le pied dans un engrenage que je connais que trop bien...

C'est un peu comme si la journée je me privais et que j'attendais le soir pour m'octroyer...un peu de chaleur interne...

Alors je ne sais pas, peut être ai-je diminuer trop vite ?

Pourtant l'envie d'arrêter de consommer est là .
Pour résumer, je dirais que je ne veux plus voir passer ma vie...je ne veux plus être qu'une simple spectatrice. J'aimerais ressentir, à  nouveau, les choses...même si je sais que tout ça va être terriblement compliqué...

Du coup, voilà  je me demande si je ne devrais pas me tourner vers un traitement métha. Certains d'entre vous me l'ont déjà  conseillé mais j'aurais voulu savoir si la métha va aussi me plonger dans ma bulle comme le fait le tramadol ? Parce que si elle me produit le même effet, je préfère faire sans...

Enfin bref, je suis perdue... Tout ça me fait souffrir... J'ai l'impression que tout ça est une histoire sans fin, sans véritable porte de sortie...

Je sais que beaucoup d'entre vous m'ont déjà  conseillé de m'adresser à  une structure adaptée, d'entamer un suivi,etc... Mais pour moi c'est tellement difficile de demander de l'aide, que je n'ai pas encore réussi a franchir le pas...

J'espère que vous ne jugerez pas trop durement mon inertie...
J'en suis consciente et même si je ne les applique pas encore, je garde au fond de ma tête tous vos conseils...

Écrire ici et savoir que vous me lirez peut être me permet de ne pas perdre pied...

Angeplume

Hors ligne

 

Anaka 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 09 May 2013
81 messages
Bonsoir angeplume

Je ressens la même chose que toi. Moi aussi je me questionne en ce moment sur les TSO.
Trop de sevrages rates.
5 ans de dependance..
Insidieusement, les opiaces ont pris toute la place dans ma vie.
Je me renseigne sur le subutex, et je pense voir un addicto. Dans le cas d une addicton au tramadol, un TSO est il préférable? Moins toxique? Je me pose aussi la question..

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9400
Inscrit le 22 Feb 2008
9636 messages
Blogs
Tu as deja répondu en prenant du Moscontin. !!! Mais comme un TSO à  la Morphine va te couter cher etc.. je crois que le mieux est de passer à  un vrai TSO Sub ou Metha. Ce sont des opiacés mais il n'ont pas le pouvoir serotoninergique du Tramadol, donc je pense que cela passera mieux.
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Anaka 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 09 May 2013
81 messages
Prescripteur,
Je m excuse de m interposer dans la discution car je n ai pas de réponse a apporter a angeplume mais les mêmes questions.. Pourquoi un TSO serait il moins nocif et plus equilibrant que le tramadol opiacé de niveau 2? Je sais que le tramadol avec son effet seroto est un opiacé vraiment particulier. Pour ceux qui n ont connu que ça, essayer la morphine, dans mon cas l oxycontin, ne procure pas le même effet.

Hors ligne

 

Anaka 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 09 May 2013
81 messages
Et si on arrive plus au moins à  se stabiliser avec une conso régulée de tramadol, est il quand même préférable à  long terme d être sous TSO? Je parle sur le plan biologique.

Hors ligne

 

@lex 
Buprénorphinomane a la retraite. Methadonomane.
France
000
Inscrit le 24 Feb 2014
718 messages
Y'a une différrence entre etre stabilisé sous tramadol a une dose reguliére et ne pas vouloir arreter et angeplume qui souhaite arreter car elle en abuse.

Donc vos cas sont opposés et necessites des réponses séparées.

Pour repondre a angeplume, je pense qu'un TSO subutex serait une bonne chose. car l'avantage du sub, c'est que si t'es tenté de reprendre du tramadol, c'est crise de manque assurée. Donc ca aide de savoir que les deux se mélangent pas. Ca mets une barriére tu vois.
Et puis ce sera controlé, a dosage stable (car en prendre plus te defoncera pas)... En gros, tu seras juste pu en manque, c'est tout. Suivant le dosage de trama que tu prends, je pense que 4 a 6mg de sub pour commencer seront laaargement suffisants. Aprés il est facile de descendre a 2mg a peu prés, puis ensuite ca devient un peu plus long de baisser puis d'arreter.

Mais c'est plus sain que tes excés, c'est stabe, c'est controlé, tu vois ton doc chaque mois (enfin au début chaque 15j le temps de mettre bien en place le ttm c'est le mieux) donc tu peux lui parler, lui dire comment ca va, il peut aussi te donner un benzo les 15 premiers jours pour aider a faire la transition du genre alprazolam 0.5 deux fois par jour, ca serait pas mal, ou autre anxio du genre. Ca t'aideras a passer du trama au sub et une fois habitué au sub t'en auras pu besoin de ces medocs là  (et tant mieux car ca provoque une dependance a long terme aussi donc bon, a utiliser sur courte periode !).

Si jamais le sub ne te convient pas (pour X raisons) il reste la metha (c'est plus lonng/compliqué a obtenir. genre au debut faut y aller tout les jours pendant 1 a 3 semaines en moyenne suivant les cas.). Mais dans ton cas ils risquent d'avoir du mal a accepter de te la donner car il sera plus dur de reduire et stopper la metha que le tramadol.

Y'a une derniére option : la codéine. Remplacer ton trama contre de la codéine SEULE. Puis baisser les doses jusqu'a arreter (c'est a mes yeux le mieux. l'option sub arrive en 2eme position)

Si t'as des questions va y.

Hors ligne

 

prescripteur 
Modérateur
9400
Inscrit le 22 Feb 2008
9636 messages
Blogs
A Anaka,
Le TSO étant un produit qui dure toute la journée rend l'usage moins en dents de scie. Par ailleurs il y a moins d'effet secondaires (prurit et constipation notamment pour la codeine et idem pour le tramadol mais surtout effet serotoninerqique).
C'est ce qu'on constate en pratique.
Le conseil de diminuer doucement Tramadol ou Codeine est evidemment raisonnable mais en CSAPA nous en voyons les echecs (peut etre aussi parce que nous ne voyons pas les reusssites, c'est difficile à  quantifier).

En général, le passage aux TSO est vécu comme un progrès.
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (09 mai 2014 à  08:50)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

@lex 
Buprénorphinomane a la retraite. Methadonomane.
France
000
Inscrit le 24 Feb 2014
718 messages
sakut,


De toutes facons dans ce genre de situation il faut la jouer au feeling je pense.J'ai ennoncé tout les modes de substitution, a elle de voir ce qui lui convient le mieux.


Dnas tout les cas un tour dans un CSAPA  ne fera pas de mal.

Hors ligne

 

angeplume 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 27 Jul 2013
83 messages
Merci pour vos réponses.

Angeplume

Hors ligne

 

Hinano 
Dompteur de drogue festive.
France
000
Inscrit le 08 May 2014
14 messages
A mon tour je te souhaite du courage et te rappelle que la rechute est très fréquente, tu n'as perdu qu'une bataille et pas le guerre. Il faut y croire, tu y es arrivée une fois pourquoi pas une 2éme ? Et puis cet échec comme tous ceux que la vie nous fait subir peut et doit te donner une nouvelle arme sert t'en. Rien que ta démarche de venir en parler ici prouve que tu es motivée à  t'en sortir. Même si la volonté ne fait pas tout c'est l'atout majeur... Cet atout tu le possède !

Amicalement.

Hinano

Des excuses c'est comme un trou du cul : tout le monde en a.

Hors ligne

 

Amarnath 
Ni ceci Ni cela
France
000
Inscrit le 26 Jan 2014
1041 messages
Bonsoir,

Aujourd'hui on pouvait entendre à  la radio, qu'un homme avait utilisé son arme de service pour tuer sa petite fille, avant de se donner la mort.
Un autre homme, retranché dans la chambre de sa petite fille de quatre ans, a fini par lui a assené plusieurs coups de couteau, entrainant sa mort.

Des milliers de personnes dans la journée ont tués des millions d'animaux (65 milliards par an dans la monde), les ont dépecés à  la chaine, sans même qu'ils soient totalement inconscients.

Aujourd'hui plusieurs hommes ont abusé sexuellement, de jeunes filles, et certaines étaient vierges.

Plusieurs femmes sont mortes sous les coups extrêmement violents, de leur maris.

Dès le levé du soleil, des soldats ont donné la mort à  des familles entières, au Congo, en Syrie, en Ukraine, en Ethiopie....
La routine quoi, rien de très grave ! Pas lol !

Par contre, toi, oui, toi, Angeplume, TU PRENDS DU TRAMADOL ! MAIS LA, C'EST CARREMENT TRES GRAVE, TU ES COUPABLE !!! COUPABLE !!! COUPABLE !!!

Les guerres dans le monde, naissent avant tout, dans l'esprit des hommes. Nous nous laissons trollé, vampirisé, par des idées, comme la peur, la culpabilité ou la colère. Notre vie est un enfer, nous voulons y échappé en prenant des produits. Au bout d'un certains temps on se sent mieux, stabilisé, mais la culpabilité d'allez bien, augmente crescendo. Elle finie par prendre le dessus, et le contrôle s'évertue à  prendre place, pour changer les choses et perturber l'équilibre.
On réussi à  baisser la dose, mais la souffrance qu'engendre la culpabilisation et le manque, augmentent les problématiques morales, et provoquent une augmentation de la consommation.

Un TSO peut être le moyen, de voir fondre la culpabilité. C'est pour cela aussi, que les gens ressentent un grand soulagement.
I'm a good boy, I took my TSO and I'm happy.
Et c'est une très bonne chose, car pouvoir tordre le coup à  la culpabilité, c'est s'offrir des vacances au pays de la paix intérieure.

Bon en réalité, Angeplume, pour de vrai de vrai, TU N'ES PAS COUPABLE, NO GUILTY, YOU ARE PERFECT.

Tu es précieuse, comme tu es. La fragilité est une normalité, même chez la lionne féroce, qui chasse de puissants gnous, elle est présente.

Chacun, participe à  l'équilibre du monde, et tes agissements sont les agissements de la vie. Crois-tu pouvoir contrôler le temps, la météo, ton humeur au réveil, l'humeurs des autres, qui peuvent influer sur la tienne. Penses-tu pouvoir contrôler les cinquante milliards de cellules qui composent ton corps. Combien de cellules, sont telles coupables ? Toutes ou juste une partie ? Mais le coeur il a rien fait, le pauvre !
Nous sommes empêtré dans l'illusion d'avoir le choix, le pouvoir de changer les choses. Quel humour ! Comment faire sincèrement pour influer sur tout ces paramètres ?

Que pouvons nous dire sur le fait que la science met en évidence le fait que l'action est décidée, sept secondes, oui oui, 7 sec avant que nous ne soyons conscient de celle-ci. Cela paraît incroyable, et pourtant les tomographies (genre d'IRM) parlent d'elles même.

Si nous avons un pouvoir, alors ce serait celui de ne plus se prendre la tête, mais même ça, je fini par me dire que c'est aussi un mouvement naturel. Je me lève un matin, j'ai la pêche, et je suis joyeux...
Je me lève un autre matin et là , j'ai la gueule dans le culs, et je suis à  l'envers.

Mais qu'ai-je donc fais, pour que cela change ainsi ?

La culpabilité est le pire boulet, pour ne pas changer, ou alors, sans aucun confort, tout dans la violence.

Un peu de tendresse, avec douceur dans les plumes d'ange et non pas en se volant dans les plumes.

En arrêtant de te culpabiliser, la pression va retomber et tu y verras beaucoup plus clair.
En attendant, si tu n'y vois pas bien, je veux bien être tes yeux.
Si tu le veux bien, alors dans ce cas, je te préviens dès maintenant, qu'il y a un mur devant toi.
Je te conseils de freiner, de te garer et de respirer.

Arrêtes de foncer ainsi, il n'y a pas le feu à  la voiture, tout va bien. Si tu as besoin de stabilité, tu peux prendre, comme le disent les amis, un TSO et voir comment cela ce passe pour toi.
Franchement, je ne vois que des gens, assez content de l'avoir fait.

C'est la vie qui devrait être coupable et être jugée pour ne pas t'avoir donner la joie de vivre en toute circonstance. C'est elle la fautive ! Il serait bon qu'un jour, les gens arrêtent de se flageller, car ça fait mal !!! Coupable de quoi et aux yeux de qui, et en quel honneur ?
Nous pouvons aussi accuser la société, qui ne nous permet pas facilement l'épanouissement, nous oblige à  travailler dans des domaines rarement agréables.

Je te souhaite de vivre la révélation intérieure : "je ne suis pas coupable", c'est certainement le plus beau cadeau, après tant d'années d'errances, dans les auto-jugements permanents, que l'on peut recevoir.

Bonne soirée

Amarnath

Et si tout ceci, n'était qu'une blague !

Hors ligne

 

YourLatestTrick 
Adhérent PsychoACTIF
France
100
Inscrit le 21 Oct 2013
1322 messages

@lex a écrit

Pour repondre a angeplume, je pense qu'un TSO subutex serait une bonne chose. car l'avantage du sub, c'est que si t'es tenté de reprendre du tramadol, c'est crise de manque assurée. Donc ca aide de savoir que les deux se mélangent pas. Ca mets une barriére tu vois.

Si je peux me permettre de pinailler : du tramadol par dessus du sub, ça donnera probablement zéro effet opiacé de la part du tramadol (qui est déjà  assez faible, de ce point de vue) , mais ne bloquera probablement pas les effets sérotoninergiques, qui jouent un grand rôle dans l'addiction au tramadol (je m'en suis rendu compte en consommant des opi plus "classiques" . J'adore le tramadol, j'adore les opiacés, mais en usage intensif et prolongé, il y a des grosses nuances en terme d'addiction - et de sevrage !). Pas de manque non plus, ce serait plutôt l'inverse (du sub sur du tramadol).
Pour donner un exemple, dans une de mes quelques "lunes de miel" avec le tramadol, j'ai choppé pas mal de trucs en extra, comme de la morphine, de l'oxycodone, du fentanyl... Aucun n'arrivait à  la cheville du high que le tramadol me procurait, à  part peut-être le fentanyl qui a failli me buter.
J'ai recommencé à  consommer du tramadol, de façon un peu moins bourrine ; hélas le plaisir est devenu assez lointain, brumeux ... C'est un peu pour ça que petit à  petit, la seringue m'a fait de l'oeil, et les bonnes claques que je me suis pris m'ont fait comprendre que pour prendre autant de plaisir avec 50mg de morphine Cooper en IV , qu'avec 50mg de tramadol per os (au tout début ...), il y a autre chose qui rentre en jeu avec le tramadol, et l'effet IRSN n'y est probablement pas pour rien ...

Mais dans le fond, un passage sous TSO est probablement souhaitable, il faut juste s'attendre à  des effets bien salopards, spécifiques au sevrage du tramadol.


Think of everything you've got
For you will still be here tomorrow
But your dreams may not

Hors ligne

 

angeplume 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 27 Jul 2013
83 messages
@ Amarnath : je t'ai envoyé un mp...
@ylt : merci pour ta réponse. Pourrais tu m'expliquer un peu plus ce qu'on entend par effet IRSN qui est si présent dans le tramadol ? Merci à  toi

Hors ligne

 

Anaka 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 09 May 2013
81 messages
Je suis d accord avec toi yourlaterstick, l effet du tramadol, opiacé faible est vraiment différent. Aucune expérience avec les autres opiaces, mais j ai pu tester recement l oxycodone en sniff. Incomparable, et gerbe assurée pour moi car pas de tolérance. C est d ailleurs assez bizarre, pas de montée ou seulement un peu de somnolence mais par contre, la nausée..et la constipation, bien sur;)
Enfin, bref, le tramadol procure un effet euphorique très particulier.. Mais en prise régulière et continue, plus de montée, même en dose extra bolus. Pour ressentir a nouveau quelque chose, il faut se sevrer au moins une semaine.. Chose que je n arrive plus a faire..
Bref, une vraie saloperie, en somme..
Pour l effet seroto, c clair, c bien ça.. Quand suis en manque, je ressens les mêmes effets que lorsque j oublie de prendre mon cachton de seroplex.. La tête qui tourne..ça c est l effet seroto. Après, le nez qui coule, les courbatures, la diarrhée, c est l effet purement opiacé.

Hors ligne

 

Anaka 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 09 May 2013
81 messages
Angepeplume,

Je ne sais pas si t es sous AD, mais ça t aiderais beaucoup.
Sinon, et si tu y ai déjà , as tu pense a l augmente? Moi, je suis passée de seroplex 10 a 20, et je ressens les effets positifs niveau depression.. Il faut pas non plus faire une fixation sur le syndrome seroto, si on dépasse pas les 400mg/jour de tramadol, peu de risque. Pour ma part, je suis sous AD depuis des années et tramadol aussi, et pas de problèmes. Maintenant, peut être que pour une personne qui n a pas de tolérance au tramadol c différent.

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

[ Forum ] Effets - Différence d'effet entre tramadol et O-desmethyl-tramadol
par PtiDav, dernier post 15 mars 2015 à  20:42 par splinK
  9
[ Forum ] Rendre du tramadol LP en tramadol libération immédiate
par looney2000, dernier post 12 janvier 2019 à  22:49 par Vapkingbzh
  4
[ Forum ] Drogue info - Phosphate de tramadol et tramadol pure... une difference ?
par Nimlo, dernier post 06 octobre 2018 à  17:14 par Tommy
  2
  [ PsychoWIKI ] Tramadol, effets, risques, témoignages
  [ PsychoWIKI ] Usage, abus et addiction à la codéine et au tramadol
  [ QuizzZ ] Evaluer la gravité de votre addiction
7670 personnes ont déja passé ce quizzz !

Psychoactif en Images
Plus d'images psychoactives
En ce moment sur PsychoACTIF  
 Psychoactif 
Fanzine 5 : PUD, numérique et régulation des usages
Il y a 2jAnnonce de Equipe de PsychoACTIF
 Psychoactif 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
11 mai 2022Annonce de Equipe de PsychoACTIF
 Forum UP ! 
Expériences - Craving infernal
Il y a 23hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum UP ! 
Première fois - DMT : Conseils pour le meilleur voyage
Il y a 22hDiscussion sans réponse depuis 12h
 Forum 
Expériences - Plafond MDPHP sous directives du 3-MMA
Il y a moins d'1mnCommentaire de cker79 dans [Cathinones et RC stim...]
(8 réponses)
 Forum 
Mais qu'ai-je fumé pendant 1 ans? Vous le savez surement mieux que...
Il y a 12mn
2
Commentaire de Curiosite dans [Cannabis...]
(17 réponses)
 Forum 
Effets secondaires du prozac (fluoxétine)
Il y a 15mnNouvelle discussion de Regretful dans [Antidepresseurs...]
 Forum 
Expériences - Prise de lsd et conseils
Il y a 29mnCommentaire de Cub3000 dans [LSD 25...]
(1 réponse)
 Forum 
Questions accélération Sevrage Oxycodone
Il y a 1hCommentaire de Flochon dans [Oxycodone (Oxycontin)...]
(8 réponses)
 Forum 
Dosage & posologie - OK le pamplemousse rose et l’omeprazole c’est avec la metha ca rig...
Il y a 2hCommentaire de Mammon Tobin dans [Méthadone...]
(5 réponses)
 Forum 
Expériences - TR - Je cherche à comprendre la vie
Il y a 2hCommentaire de prescripteur dans [Poppers, solvants et...]
(3 réponses)
 Forum 
Comment bien gérer un festival de 5 jours ?
Il y a 2hCommentaire de Cousicous dans [MDMA/Ecstasy...]
(4 réponses)
 Blog 
Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
Il y a 31mn
30
Commentaire de prescripteur dans le blog de Equipe de PsychoACTIF
(82 commentaires)
 Blog 
J ai tester de faire mon e liquid avec Jwh-210
Il y a 9hCommentaire de L'Apoticaire dans le blog de Poulzal
(1 commentaires)
 Blog 
Prise de cc sur 3jours ttes les heures effets
Il y a 10hCommentaire de meumeuh dans le blog de Sasam18
(1 commentaires)
 
  QuizzZ 
Risquez vous une overdose d'opiacé ? (heroine, morphine, methadone)
Dernier quizzZ à 07:28
 PsychoWIKI 
Kétamine, effets, risques, témoignages
 Topic epinglé 
Neurchi 2 Psychoactif
 Nouveaux membres 
PhilippeBuvard, Regretful, Roland-de-Gilead85 nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
S'identifier

Mot de passe oublié

Morceaux choisis 

 Je vous aime !!!!
par Jevousaime, le 17 Jun 2022
Voilà, juste pour vous dire que je vous aime, j'aime ce site, j'aime vos conseils !!! Non non j'ai pas pris de MDMA, c'est sincère ! Plus sérieusement, enfin plus mesuré je dirais, heureusement que ce site existe, à part certains zigotos, c'est bourré de positivités, vous vous aidez les uns...[Lire la suite]
 British Columbia: Première province du Canada à decriminaliser la possession de toutes les drogues
par Mammon Tobin, le 01 Jun 2022
... en petites quantités, moins de 2.5g en tout (toutes substance mélangées; dans ces articles ils parlent spécifiquement d’héroïne, de fentanyl, de cocaine, de méthamphétamine, et de MDMA) Salut les aminches, je suis tombé sur cet article qui m'a bien fait plaisir tout à l'heure: htt...[Lire la suite]
 Edito : Nous sommes des Personnes Utilisatrices de Drogues (PUD)
par Equipe de PsychoACTIF, le 11 May 2022
Voici l'édito du Fanzine N°5 de Psychoactif. Psychoactif mène un combat contre la stigmatisation de l'utilisation des drogues. Le langage est un outil important pour transmettre des messages et le choix des termes compte. Jusqu'à là, nous avions utilisé l'acronyme « UD » pour parler des u...[Lire la suite]
Tous les morceaux choisis
Les derniers champis

Je fais exactement pareil. Marco dans [forum] comment convaincre mes parents que je ne prends pas de drogue ?
(Il y a 16h)
Patience et pédagogie dont je ne suis plus capable, bravo ;) /Cub3000 dans [forum] Expériences GBL, besoin de vos avis
(Il y a 23h)
Tout à fait d'accord/Agartha dans [forum] Mais qu'ai-je fumé pendant 1 ans? Vous le savez surement mieux que moi
(Il y a 23h)
Clair et n'omettant pas les limites de la methode. (Prescripteur) dans [forum] Izalgi, effet récréatif ?
(Il y a 1j)

Pied de page des forums