Infos, articles et rapports d'études scientifiques sur la methadone / PsychoACTIF

Infos, articles et rapports d'études scientifiques sur la methadone

Publié par ,
16067 vues, 29 réponses
Acid Test 
PsychoAddict
7520
Inscrit le 28 Sep 2014
2613 messages
J'ai quelques infos sur la metha, je me suis dit que ça valait le coup de les poster ici , voir d'en faire un sticky post ( à  moins que Pierre préfère les regrouper ailleurs ):

"Methadone, metabolism, pharmacokinetics and interactions " qui date de 2004 ( Italie)
http://www.iss.it/binary/farm/cont/meth … 358590.pdf

http://www.rvh-synergie.org/prises-en-c … ointe.html

Là  franchement, je suis beaucoup plus dubitatif au niveau methadone en tant qu'anti depresseur mais voici l'article :
http://www.rvh-synergie.org/prises-en-c … umeur.html

http://www.rvh-synergie.org/prises-en-c … du-qt.html

Je me permet également d'inclure ci-dessous, un document que Prescripteur a mis en lien dans un autre Topic récemment, qui est un " update " de 2013 , du document de 2006 ci-dessus :
http://www.rvh-synergie.org/prises-en-c … ce-qt.html

J'avais ça aussi mais il est possible que ce soit déjà  sur le forum et même que ce soit quelqu'un d'ici qui l'ait écrit :
http://www.pistes.fr/swaps/56_202.htm

Ici ils donnent des correspondances metha-morphine-heroine mais j'ai un doute sur la véracité de celles ci :
http://www.centres-pharmacodependance.n … thadon.htm

Ici c'est un tableau  de correspondance metha-hero ( je n'ai pas encore vérifié ):
http://www.gpnotebook.co.uk/simplepage. … 1347089560

Considérations traitement Methadone-Diamorphine :
http://www.kabs.dk/media/21196/denmark2 … rected.ppt

Documents sur les problèmes engendrés par la généralisation de la prescription de methadone aux USA pour les douleurs chroniques :
http://www.apsf.org/newsletters/html/20 … opioid.htm

Metabolism et interactions avec Ritonavir et indinavir :
http://journals.lww.com/anesthesiology/ … of.34.aspx

Pas ininteressant , des extraits d'un bouquin la methadone en tant que TSO :
http://books.google.fr/books?id=Mr936Cx … mp;f=false

Dernière modification par pleasurepulse (20 octobre 2014 à  12:34)

Reputation de ce post
 
Merci ; fort instructif ;)

Hors ligne

 

ziggy 
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
100
Inscrit le 21 Jul 2008
1920 messages
Blogs
Je trouve l'information que tu as posté intéressante mais un poil sélective - à  savoir allongement du QT et torsade de pointe, différences interindividuelles, interactions, difficultés au sevrage bref même si ca reste neutre, ça reste du lien qui montre la limite de la méthadone et si c'est important à  considérer mais pour faire bien il faut aussi ne pas négliger tout ce qu'on peut lire de plus positifs et qui intéressera d'autant plus quelqu'un qui cherche à  se soigner ... après les liens sur les équivalences sont intéressantes de même.

L’effet positif de la méthadone dans la prise en charge de la dépendance intraveineuse
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2741097/

http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1 … FD2.f03t01

l’effet positif sur les troubles de l’humeur
http://www.rvh-synergie.org/prises-en-c … eur-1.html

l’effet positif pendant une grossesse :
http://www.pistes.fr/swaps/1_19.htm


et pour démystifier la soi disante « insevrabilité » de la méthadone, quelques articles intéressants sur comment, pourquoi arrêter son TSO Metha.

http://www.rvh-synergie.org/prises-en-c … adone.html

http://www.rvh-synergie.org/prises-en-c … ients.html


L’effet positif convergent d’une prise en charge thérapeutique pharmacologique et psychothérapique

http://allpsych.com/journal/methadone.html

http://www.rvh-synergie.org/prises-en-c … rapie.html

Rôle positif du TSO Metha dans la prise en charge des douleurs chroniques
http://www.rvh-synergie.org/prises-en-c … iques.html

Dernière modification par ziggy (19 octobre 2014 à  20:22)

Reputation de ce post
 
Très utile

Life on Mars ..........................................

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoAddict
7520
Inscrit le 28 Sep 2014
2613 messages
J'ai aussi posté le lien RVH sur la methadone et les effets soit disant positifs sur les troubles de l'humeur ( qui vont dans le sens de ce que tu dis ) mais personnelement , j'ai été sous methadone 8 ans et au début entre autres ( vers 2000-2001 et aussi vers 2010; même personne, même histoire ! lol)  j'ai fait une dépression à  cause d'une histoire difficile et une rupture non moins difficile avec une nana ( la raison pour laquelle je suis redevenu dépendant à  l' héroïne apres avoir passé 8 ans sans l'etre  tout en en prenant assez régulièrement )  et je n'ai vraiment pas senti l'effet anti depresseur alors qu'avec l' heroine , je le sentais directement !
L'effet anti depresseur est à  mon avis, bien moins important qu'avec l' heroine !
Apres , comme on le dit dans une autre discussion , il y a beaucoup d' héroïnes differentes et certaines sont tres peu anti anxiolytique / anti depresseur , alors que d'autres le sont vraiment !
J'aimerais beaucoup qu'ils fassent des études pour avoir plus d'infos à  ce sujet mais prohibition oblige...

Ceci dit , je ne veux pas non plus " tirer sur l'ambulance " et ce n'était pas mon but lorsque j'ai mis ces liens mais j'avoue que je n'ai apparemment pas une vision si "idylique "de la methadone que toi , vu le mal de chien que j'ai eu à  l'arrêter 2 fois !!
Mais dans la situation de prohibition que nous connaissons, il faut reconnaitre que de toute façon , il n'y a pas beaucoup d'autres solutions et c'est bien mon problème !!!
J'admet que dans cette situation , la methadone a eu évidemment beaucoup de conséquences positives et a surement sauvé la vie de beaucoup de gens mais pour moi, ce n'était qu'une étape et il serait temps dem passer à  la nouvelle...
C'est pour ça que je tiens à  relativiser tous ces beaux discours sur la methadone , afin qu'on ne s'arrete pas en si bon chemin , car je connais aussi beaucoup de gens qui " en reviennent " de la methadone ( y compris des gens qui ont millité pour la mise en place des TSO des 93 ; y compris chez des gens chez ASUD par exemple mais pas seulement ! ) et aimeraient avoir une meilleur solution ( et avoir réellement le choix du traitement qu'ils souhaitent !) ...

Mais bon, ce n'est pas plus mal d'avoir differents avis de differentes personnes qui ont de l'experience sur la metha  !

Par contre dans le sens de ce que je disais , il y a une sorte de sondage à  ce sujet sur le site d'Asud , sur lesquel je suis tombé hier par hasard , sous la forme d'une question :
Arreter la methadone vous semble t'il facile, difficile ou impossible ; 77% étaient d'avis que c'était difficile à  arreter ( d'un autre coté , l'hero n'est pas évidente non plus ! )!

Dernière modification par pleasurepulse (19 octobre 2014 à  21:00)

Hors ligne

 

ziggy 
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
100
Inscrit le 21 Jul 2008
1920 messages
Blogs
Mouais mouais...

Fais juste gaffe à  pas généraliser ton expérience négative avec le TSO Metha.

J'ai bien compris que tu as souffert de la diminution, moi non, et pourtant j'ai fait des dizaines de paliers et j'ai jamais quasiment rien senti à  part un peu de manque sommeil et de diarrhée, bref pas de quoi en faire une affaire d'état... donc c'est important de ne pas universaliser son vécu c'est dangereux et c'est surtout sans intérêt car il y a une telle diversité d'individus... par exemple, j'ai assez mal supporté le sub et je vais pas en faire une croisière sur 30 topics pour dire que c'est une abomination parce que tout simplement c'est juste un traitement que j'ai mal supporté et qui marche à  mort et très bien sur d'autres personnes.

J'avoue que je ne capte pas ce truc de "beaux discours" - on doit pas vivre dans le meme monde ni avoir acces aux memes pages internets car je n'ai jamais entendu le moindre beau discours sur les TSO mais au contraire depuis 15 ans , je n'entends jamais que le contraire et je m'étonne d'ailleurs qu'on soit si peu à  souligner la dimension positive d'un TSO - si tu tapes méthadone sur google, ça va t'amener sur des milliers de liens et la plupart sont assez défavorables il faut bien le dire...

Alors à  quoi bon en rajouter dans ce sens la ? Comme si y en avait pas assez de discourt négatifs ??? y a que ça !!!

Ca me semble beaucoup moins stérile et productif de positiver ce qu'on peut faire pour s'en sortir plutôt que de pleurer sur la métha parce que c'est moins flashant que la came... Positiver ce que peut apporter un TSO je crois qu' on s'efforce de le faire quotidiennement sur PA mais c'est presque éreintant tant la dynamique est dans l'autre sens... moi ca me générait pas si ces discours négatifs étaient vrais mais souvent ils sont largement idéologisés soit par des antiTSO qui pensent que seule la souffrance du sevrage est rédemptrice ou des usagers eux memes culpabilisés par l'image véhiculé par la société vis à  vis de la dépendance (considérée comme un vice et comme quelque chose à  éliminer)

dans la bouche de presque 8 personnes sur 10, j'entends que des trucs à  la con , des idées qui vont conduire à  des comportements qui précipite l'échec (dixit la peur de prendre un dosage efficace, dixit les palliers baclés, dixit les decros apres 3 mois de stab etc...) ... et une fois en plein échec, quoi de plus facile (et malhonnete) que de se retourner contre le traitement ? C'est bien ça le dénominateur commun de ces milliers de témoignages. Les gens font n'importe quoi, font que de la merde et finissent par tout mettre sur le dos du TSO - comme d'hab - vu que c'est le bouc émissaire parfait...

Problemes de cul, prbleme d'humeur, probleme de queue, probleme de santé, dépression angoisse ou probleme de drogues, probleme de coke, probleme d'IV, probleme d'augmentation de la came, probleme de sevrage =tout est la faute au TSO (toujours);

mais c'est certainement parce qu'on est pas de la même génération donc je ne sais pas ce qu'on vous a raconté sur les traitements au tout début et comment vous perceviez le truc et vos attentes mais j'ai l'impression que certains ont un peu essuyé les plâtres en imaginant avoir un médicament recette miracle.... comme ceux qui découvrent après des années de sub que la bupré accroche ?

Moi la première fois que j'ai entendu parlé du subutex par un tox qui me filait de la came, c'était pour en dire le plus frans mal "c'est pire que la came mon pote, touche jamais à  ces merdes de médecin ou tu t'en sortiras jamais copain".

le premier médecin que j'ai vu pour me sortir de l'hero en 2003 m'a refusé le subutex en me disant que ça ne donnait rien de bon, que ca pérennisait la dépendance et qui si je voulais me sortir de cette dépendance il allait falloir que je donne du mien. J'ai passé la semaine à  suer comme une merde, le huitième jour j'étais décroché, et la semaine suivante je rempilais. Deux mois après, j'étais de nouveau face à  lui - qui ne manquait pas de me signaler qu'il n'admettait pas ces traitements et qu'il ne fallait plus revenir le voir pour ça.

Donc les beaux discours, perso j'ai pas connu. Merci de préciser parce que je vois pas à  quoi tu fais allusion et depuis que je suis dans la came, je n'ai jamais entendu que des "sales histoires" sur la méthadone et j'ai du expérimenté seul et contre tout les avis négatifs pour me rendre compte que toutes ces histoires glaciales étaient à  90% des légendes urbaines....

après il est vrai que certains soignants ont des fois une vision simplifiée du soin par méthadone un peu idyllique et ont tendance à  simplifier les choses - ce qui au fond n'est peut être pas plus mal vu le nombre de personnes qui se regardent le nombril et qui s'écoutent et deviennent dingues à  la moindre petite sueur...

même si tout n'est pas parfait, en tout cas mon expérience va dans un sens 40 fois plus positif que toutes les prédictions abominables auxquelles j'ai toujours eu droit dans les années 2000.... il semble qu’aujourd’hui grâce à  des forums comme PA, l'information disponible rende justice à  l'hyper-efficacité des TSO.

Dernière modification par ziggy (19 octobre 2014 à  21:52)


Life on Mars ..........................................

Hors ligne

 

Acid Test 
PsychoAddict
7520
Inscrit le 28 Sep 2014
2613 messages
Ça va etre compliqué de te répondre Ziggy mais je veux bien le faire ( je le ferai dans un autre post mais il faut le temps que je l'écrive !)

Par contre là  où je ne suis "peut etre " pas d'accord avec toi , c'est que ce forum , si j'ai bien compris, est fait pour parler aussi bien de son expérience personnelle et de son ressenti , que de discuter et d'échanger sur  tout un tas de choses en rapport avec les substances psychoactives, alors je ne comprend pas bien pourquoi tu sembles me " reprocher" ( pas méchamment je suppose biensur)  de parler de mon expérience à  ce sujet et du ressenti que j'en ai ?
Je comprend et j'accepte volontier que tu n'aies pas les mêmes  que moi mais pourquoi minimiser la mienne comme tu sembles le faire , alors qu'en plus , c'est aussi celle de pas mal d'autres usagers que j'ai rencontré ( plus ou moins , bien sur !) sur la question ?

Ce n'est pas bien grave et je ne t'en tiens pas rigueur mais autant je respecte les points de vues differents du miens , autant je le défend  et je pense qu'il est tout aussi valable que le tiens , ou celui d'une personne connaissant bien  le sujet ( meme si j'ai conscience que tu n'as pas vraiment  dit le contraire non plus ) !
Difficile de parler de son experience sur le sujet sans etre subjectif je suppose !
Apres, je ne dis pas que mon expérience est la seule valable mais je pense qu'il est important que les gens sachent ce qu'il peut en etre !

Il faut quand meme savoir que lorsque l'on pose la question de savoir quel est l' opiacé /opioide le plus difficile à  arreter ( sur bluelight par exemple ) , la methadone arrive en tete la plupart du temps:

http://www.bluelight.org/vb/archive/ind … 5-p-8.html

À titre indicatif, juste pour essayer de comprendre ton point de vue , combien d'années as tu passé sous metha, à  quels dosages et combien de fois l'as tu arreté pour devenir abstinent ( donc sans aucun opiacé ni traitement à  la place , quel qu'il soit  )  ?
Je parle d'une abstinence d'au moins plusieurs mois ( allez, au moins 6 ou au pire 3 ) .
Et l'as tu fait avec l'aide d'autres médicaments ou non , pendant que tu diminuais les doses , ne serait ce qu'à  un moment ?

C'est con, j'étais  justement entrain de finir d'écrire un long Topic exactement sur ce sujet , pour lequel j'hésitais au niveau du titre entre :
" la solution lorsqu'on refuse la metha, subu et Benzos ; le suicide ?! "
Ou
" Des conséquences de la prohibition " .
Sachant qu'à  la base , il y en avait un en relation directe avec mon experience et l'autre plus générale mais je me suis dit que d'en faire deux allait générer des répetitions alors j'ai tout fusionné en un seul  en fait !
Mais vu ce que tu me dis, si c'est pour qu'on me reproche de parler de ma vie ...

Et oui, pour te donner un avant gout de ma réponse, le médecin qui me l'a prescrit ( alors que je n'avais jamais essayé ) en 2000 m'avait dit : " ...ah, tu vas voir, c'est la rolls de la substitution ..." !

Dernière modification par pleasurepulse (19 octobre 2014 à  22:34)

Hors ligne

 

ziggy 
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
100
Inscrit le 21 Jul 2008
1920 messages
Blogs
Tu ne m'as pas compris.

Ton expérience et ton ressenti négatif sur le traitement est le tien, il t'appartient et c'est ton témoignage - qui plus est, ça m'intéresse d'en savoir plus sur ton vécu, ton expérience, ton ressenti pour mieux comprendre le pourquoi du comment, ca c'est le but du partage dans les forums PA, je crois.... je comprend aussi que tu ne souhaites pas te remettre sous méthadone et que tu souhaites faire autrement vu que cela s'est mal passé pour toi et trouver une ordo de skenan - au contraire - tout cela nous montre qu'il faut multiplier l'offre et les galéniques de TSO pour couvrir tout les besoins et non pas forcément chercher à  faire entrer tout le monde dans la même case.....

Certains ne supportent pas bien la métha on le sait, c'est pas nouveau. Moi c'était le subutex avec lequel j'ai galéré et si je le dis, pour autant je vais pas commencer à  créer des topics en sélectionnant tous les articles que je trouve qui disent que le subu, c'est pas bien..... parce qu'en faisant ça, je ne ferais plus seulement que témoigner mais je sombrerai dans une militance antisubu et dans le jugement de valeur... Dire qu’on ne tolére pas la métha (ou le sub) est une chose , dire la métha c'est de la merde , une autre. Qui plus est, ca ne respecte pas tout ceux qui se soignent avec cette molécule et qui n'ont pas forcément envie d'entendre toujours ces mêmes rengaines dépressives ennuyantes.


Bien sur, je ne dis pas que tu milites contre la métha, je dis juste de faire gaffe car il n'y a souvent qu'un pas entre exprimer son ressenti et se mettre à  juger de la qualité d'un traitement, or moi perso, ca m'emmerde de lire des choses généralisées que je sais partiellement fausse et qui vont en plus donner du grain à  moudre à  ceux qui aimeraient interdire ces traitements et qui sont extrêmement friands de témoignages d'usagers qui crachent dans la soupe.... et oui, et ce n'est pas  un fantasme, Marine évoque pas mal de choses dans ce sens la - le premier parti de France qui accuse les dispositifs RDR d’inciter à  la conso…

Surtout que de l’info anti-TSO ce n’est pas ça qui manque… donc en plus je vois que tu as profité par deux fois de ces traitements pour réussir à  t'en sortir, ce serait cool pour les lecteurs en sevrage d'essayer de positiver les choses et de raconter comment tu as fait pour t'en sortir plutôt que de stérilement accuser la méthadone de n’être pas parfaite et d'avoir des paliers plus long que la morphine. Voila ce que je dis.

Dernière modification par ziggy (19 octobre 2014 à  22:52)


Life on Mars ..........................................

Hors ligne

 

ziggy 
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
100
Inscrit le 21 Jul 2008
1920 messages
Blogs

mais je pense qu'il est important que les gens sachent ce qu'il peut en être

Sérieux, si c'est ca ton problème, ne t’inquiète pas pour eux. Visiblement tu ne l'as pas remarqué mais quasiment personne ne dit tant de bien que ça de la méthadone et d'ailleurs tu n'es pas sur le forum depuis longtemps mais tu vas vite voir qu'Il ne se passe pas une semaine sur psychoactif sans que quelqu'un vienne poster à  propos de ses peurs, craintes et appréhensions à  propos de la méthadone et des hésitations que cela crée pour commencer une cure On entend... tellement de choses. Et comme les gens ont tendance à  se plaindre que quand ca va mal, il y a une surreprésentation hallucinante des expériences négatives sur internet. Je connais trop de gens qui vivent en pleine prospérité avec leur traitement mais n'en font pas état... par contre la minorité de gens qui galèrent vont forcement faire un boucan pas possible.

Le problème c'est que ces témoignages vont être repris à  compte par les prohibitionnistes en tout genre qui s'affichent contre la pourvoyance de molécules psychoactives et qui se réjouissent de ce type de témoignage - de là  à  dire que ces traitements sont inefficaces (puisque les usagers le disent) et sont payés par le contribuable - il n'y a qu'un pas pour créer une opinion révisionniste négationniste anti-traitement.

Ma vieille mère me demande encore parfois : " ca y est tu es guéri, tu n'en prends plus de ton traitement de drogues ?" Pour elle comme pour des milliers de gens qui ne connaissent rien, guérir c'est forcement ne rien prendre. C'est une vision rétrograde et qui ne prend pas en compte la subjectivité de la dépendance. Quelqu'un qui est à  0 mg qui pensent deux milles fois par jour à  la came est à  mon sens plus victime de l'addiction qu'une personne sous TSO qui vit tranquille et qui a libéré ses pensées de l'emprise de l'intoxication mentale.

Donc merci de ne renforcer les stéréotypes négatifs à  propos de la méthadone qui sont déjà  extrêmement puissant et extrêmement difficiles à  contrebalancer. Les usagers, en tout cas moi, ont aussi besoin d'entendre les choses quand elles fonctionnent, la plupart en ont assez chié comme ça pour qu'on continue à  les maltraiter en les faisant badtripper d'avance... merci pour eux; Qui plus est quand on est à  balle dedans, ca fait un bien FOU de se soigner. Je persiste et signe.

Dernière modification par ziggy (19 octobre 2014 à  23:10)


Life on Mars ..........................................

Hors ligne

 

monsieurwhite 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 02 Jul 2014
157 messages
un traitement méthadone si il est pris de manière thérapeutique et pas pour se défoncer est une excellente chose, et il sera d'autant plus excellent si on ne prend rien a côté, moi le shit me met un peu en manque par exemple, je vais surement arrêter avant de stoper mes dernier 4mg de metha, c'est pour bientot, ça me fout les boules mais j'attend impatiemment le jour ou je ne connaitrai plus le mal de jambes et l'absence d'energie et de motiv.

Inverser le schéma n'est pas sortir du schéma.

Hors ligne

 

ziggy 
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
100
Inscrit le 21 Jul 2008
1920 messages
Blogs

monsieurwhite a écrit

un traitement méthadone si il est pris de manière thérapeutique et pas pour se défoncer est une excellente chose, et il sera d'autant plus excellent si on ne prend rien a côté, moi le shit me met un peu en manque par exemple, je vais surement arrêter avant de stoper mes dernier 4mg de metha, c'est pour bientot, ça me fout les boules mais j'attend impatiemment le jour ou je ne connaitrai plus le mal de jambes et l'absence d'energie et de motiv.

Le cannabis moi aussi me réussit pas des masses mais pour détruire la métha active, je crois que l'alcool est le plus radical dans mon expérience; une soirée un peu arrosée, tu peux etre certain que je suis reveillé en frisson avec les jambes en chien des 06H du matin... du coup, tant mieux avec le temps, j'ai pris l'habitude de refuser quand on me tend un verre;.  pas mal de mecs aussi mélangent leur metha avec n'improte quoi dans l'idée de sentir un petit effet et ça fout le soin en l'air. La métha, effectivement, est tres utile pour déssaprendre à  vivre en étant défoncé sans avoir à  passer par 14 jours de fissure grippal à  chaque coup ... ou plutot rapprendre à  vivre en étant plus morphinisé - ce qui est un véritable job et prend des longueurs de temps. pour moi la métha, ca marche bien et plus le temps passe moins j'ai besoin d'en prendre si bien que naturellement (si j'arette l'hero) je suis amené à  en prendre un peu moins progressivement et à  me détacher extrêmement facilement (plus qu'avec la codéine, c'est dire). C'est mon expérience et si j'aime la partager c'est justement pour apporter la contradiction à  ces milliers de témoignages alarmistes qui n'ont qu'un seul but : faire peur aux gens qui ont besoin de se soigner et de les éloigner de la seule chose qui est concrètement à  leur disposition pour aller mieux;On a ici sur le forum des dizaines de membres qui pourront témoigner de cette bouée de sauvetage qu'a été la méthadone - quand on végète en train de canner au fin fond des limbes de la came, on sait tres bien la valeur d'un tel outil...

bravo pour tes progres MisterWhite, faut y aller tranquille maintenant, la gellule de 1 mg sert à  ca et c'est une révolution culturelle pour terminer les derniers palliers, as you know...

Dernière modification par ziggy (19 octobre 2014 à  23:32)

Reputation de ce post
 
tout a fait.

Life on Mars ..........................................

Hors ligne

 

monsieurwhite 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 02 Jul 2014
157 messages
ben oui théoriquement un traitement bien pris et diminué vraiment en douceur tu sent rien, t'as juste un peu la chiasse et même pas de mal a dormir, tu te réveil juste légèrement plus tôt et plus facilment mais pas en manque, ce qui en fait est super pour bosser... d'ailleurs va falloir que je commence un jour, je ne sais rien faire de mes putain de dix doigts, j'ai rien foutu de ma vie, je suis passé a côté. tout ce que j'ai c'est ma femme, sinon ma vie n'a aucun sens.

Inverser le schéma n'est pas sortir du schéma.

Hors ligne

 

monsieurwhite 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 02 Jul 2014
157 messages
sinon je suis totalement préparé a arrêter, déjà  a 4mg je pense n'avoir aucun effets, et le peu d'effets c'est que des négatifs, donc après tout ce temps le fait d'être bien sans rien et de ne jamais avoir mal aux jambes va être une libération, de toute façon j'en ai trop chié avec les opiacés, et trop jeune aussi. j'ai fait le tour, j'ai appris qu'il n'y avait rien a apprendre, et que tous les clichés sur les drogués n'étaient pas si faux... par exemple un haut dosage de métha me mettait tellement out que j'avais une hygiène déplorable. mais pour arrêter l'héro qui allait me tuer il a bien fallu en passer par la, en gros la métha c'est la moins pire des solutions dans un monde imparfait. et si le traitement est bien pris ça peut être une renaissance.

Dernière modification par monsieurwhite (19 octobre 2014 à  23:38)


Inverser le schéma n'est pas sortir du schéma.

Hors ligne

 

ziggy 
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
100
Inscrit le 21 Jul 2008
1920 messages
Blogs
Pareil pour moi, je n'ai jamais senti grand chose sur les palliers à  part le truc matinal apres une diminution pendant parfois 5-7 jours, de nouveau j'ai besoin de la méthadone des 07h matin... puis le pallier se fait et la semaine suivante, tout est rentré dans l'ordre, c'est à  dire que je suis normal tout le temps. Voila pourquoi un pallier mensuel est suffisant à  mon sens et qu'un tous les 14 jours me parait trop. dans ton cas, 4mg c'est cool faut juste que tu bâcles pas la fin - surtout si ca fait XX années que tu runnes dans la came. Avant d'envisager l'arret total, fais toi un mois par mg et ca ira niquel, y a aucun doute. C'est quand que tu passes à  3  ? pour le taff, il est jamais trop tard et c'est effectivement important d'etre occupé à  bloc pour oublier tout ces trucs..

Dernière modification par ziggy (19 octobre 2014 à  23:48)


Life on Mars ..........................................

Hors ligne

 

monsieurwhite 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 02 Jul 2014
157 messages
ben en fait je descend de 0,15 miligramme par semaine grâce a ma pîpette de 2ml et mes bouteilles de 10mg je suis hyper précis. je ne sais pas quand j'atteindra 3, je ne calcule plus, avant je passais des soirées a calculé quand j'aurais finit, maintenant je laisse faire tout seul, j'ai l'impression de le faire presque automatiquement, comme si une force me guidait d'elle même hors de mes problèmes, je sent que je sort du tunnel... mais bon socialement je resterai une merde incapable d'être utile a la société, m'enfin bon un problème après l'autre, ma femme croit que je vais gagner au loto et qu'on sera riche, elle est gentille. lol, au fond même elle n'y croit pas... un jour j'ai compris la souffrance du christ, son sacrifice, même si il n'a jamais existé, et ce jour ou j'étais complètement nette je me suis trouvé et j'ai trouvé ce principe créateur originel qu'on appelle dieu... je lui ai dis que je voulais une femme, belle de préférence et intelligente, et que même si c'est une folle a problème je l'aiderai et j'en prendrai plein la gueule, que je ne la voulais pas juste pour moi égoïstement mais pour l'aider. 3 jours plus tard j'ai rencontré une très belle femme, le genre que jamais j'aurais eu normalement, elle m'a aimé tout de suite alors qu'elle avait vraiment de meilleurs choix, et elle commençait tout juste la came... elle était dépressive et folle et au bord du suicide... grâce a moi elle n'a jamais connu le manque, et si elle l'avait connu a l'époque elle se serait suicidé ça ne fait aucun doute... je me sens redevable auprès de l'univers qui l'a mise sur mon chemin quand j'ai demandé un signe, moi le puceau drogué sans avenir qui du jour au lendemain sort avec une bombe atomique... j'ai perdu tous mes amis par jalousie ou a cause de la folie de ma femme, mais a dieu j'avais dit que je choisissait l'amour véritable plutôt que l'amitié ou l'argent... le con m'a entendu visiblement... je ne me l'expliquerai jamais... elle et moi on est les deux faces d'une même pièce, on est pareil comme des jumeaux, meilleurs amis, amants, amoureux... c'est assez incroyable comme histoire. et c'est pour travailler pour lui offrir une vie potable que j'arrête la métha, car ma propre existence n'est pas une motivation suffisante a mes yeux, avant de la rencontrer j'attendais que mes parents meurt pour me suicider, car je n'avais pas la force de leur infliger ça... puis en un soir, ou je sentais le bien tout a changé d'un coup, je suis devenu ouvert et confiant, on m'a transmis de l'energie mais c'est moi qui ait du aller vers cette énergie, c'est très bizarre a expliquer. en gros on dirait que depuis le début de ma vie tout se passait automatiquement, et en allant vers dieu j'ai rompu cet état de fait, je suis devenu maitre de ma vie... et pour ressentir dieu d'abord j'ai passé des mois a m'ouvrir de plus en plus, a donner de l'argent aux sdf pendant qu'ils dorment car je ne voulais pas avoir leur remerciement mais le faire vraiment pour eux, allant jusqu'a me mettre en manque pour qu'un mec puisse acheter sa bière, mais je me disais que je devais lui donner l'argent de ma conso peu importe ce qu'il en ferait. bref je me prenai pas pour jésus mais je comprennais authentiquement le sens du sacrifice juste pour l'autre, c'est a dire l'inverse de la drogue ou on sacrifie les autres a cause de sa propre impuissance face a son égoïsme et a sa propre douleur. dieu a fait de moi un homme. c'était totalement hors sujet mais il fallait que je le raconte a quelqu'un. ha au fait je ne crois en aucune religion, je crois juste que tout ne se résume pas a ce monde ci, et j'ai des preuves de vie après la mort (ce qui ne prouve pas pour autant l'existence de dieu je le sais bien, mais quand même). voila, encore un bout de mon histoire perdu sur ce forum.

Dernière modification par monsieurwhite (20 octobre 2014 à  00:02)


Inverser le schéma n'est pas sortir du schéma.

Hors ligne

 

ziggy 
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
100
Inscrit le 21 Jul 2008
1920 messages
Blogs
Merci mec pour le partage je t'ai lu avec plaisir parce qu'on sent que c'est honnete et que ca t'es tres persoonnell... en tout cas c'est cool que tu rencontres cette nana la et que vous soyiez toujours ensemble... Mais elle alors ? Elle en est ou ? Elle a arreté ?

Life on Mars ..........................................

Hors ligne

 

monsieurwhite 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 02 Jul 2014
157 messages
non elle prend 4mg de sub, mais elle va arrêter, il lui faut le déclic, je sais que ça se fera pas avant qu'elle y arrive par elle même en le voulant elle même, après toutes les années que j'ai mis je peux pas lui reprocher... puis si ça lui tue la libido et que ça veux dire pas de sexe (et c'est chiant parce qu'elle me fout la trique) ben tant pis, j'attendrais, ou je profiterai du matin ou elle a parfois envie quand elle en a pris moins la veille. la on est ensemble depuis bientôt 6 ans, mais on est séparé par 500kilomètre parce qu'on a fait de la merde et qu'on est pas indépendant financièrement, la je dois aller dodo mais jvais voir si jpeu continuer de mon tel portable, j'essaye de montrer a mes parents que j'ai un rythme de vie normal, je les ai fait souffrir tant d'années les pauvres...

Dernière modification par monsieurwhite (20 octobre 2014 à  01:12)


Inverser le schéma n'est pas sortir du schéma.

Hors ligne

 

ziggy 
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
100
Inscrit le 21 Jul 2008
1920 messages
Blogs

monsieurwhite a écrit

non elle prend 4mg de sub, mais elle va arrêter, il lui faut le déclic, je sais que ça se fera pas avant qu'elle y arrive pas elle même en le voulant elle même, après toutes les années que j'ai mis je peux pas lui reprocher... puis si ça lui tue la libido et que ça veux dire pas de sexe (et c'est chiant parce qu'elle me fout la trique) ben tant pis, j'attendrais, ou je profiterai du matin ou elle a parfois envie quand elle en a pris moins la veille. la on est ensemble depuis bientôt 6 ans, mais on est séparé par 500kilomètre parce qu'on a fait de la merde et qu'on est pas indépendant financièrement, la je dois aller dodo mais jvais voir si jpeu continuer de mon tel portable, j'essaye de montrer a mes parents que j'ai un rythme de vie normal, je les ai fait souffrir tant d'années les pauvres...

tas lair sur un bon chemin


Life on Mars ..........................................

Hors ligne

 

monsieurwhite 
Nouveau Psycho
France
000
Inscrit le 02 Jul 2014
157 messages
Oui mon tel marche sur le site. Ouai jsuis sur le bon chemin je crois aussi. Pour la premiere fois depuis mon premier joint a 13 ans... ca fait 12 ans de perdu. La moitié de ma courte et étrange vie.

Inverser le schéma n'est pas sortir du schéma.

Hors ligne

 

pierre
Web-Administrateur
2300
Inscrit le 15 Sep 2006
15160 messages
Blogs
Attention, il n'y a pas qu'une bonne manière de prendre son TSO. Il y en a autant que de personne : avec ou sans alcool, avec ou sans autres opiacés, en voulant diminuer ou pas, en voulant arrêter ou pas.... L'important c'est que chacun y trouve son compte !

Hors ligne

 

ziggy 
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
100
Inscrit le 21 Jul 2008
1920 messages
Blogs

pierre a écrit

Attention, il n'y a pas qu'une bonne manière de prendre son TSO. Il y en a autant que de personne : avec ou sans alcool, avec ou sans autres opiacés, en voulant diminuer ou pas, en voulant arrêter ou pas.... L'important c'est que chacun y trouve son compte !

Évidemment...

Et si il y a pas qu'une bonne pratique en matière de TSO, cela veut pas dire pour autant que tout est forcément bon. Je vais me risquer même à  formaliser une opinion à  propos de mauvaises pratiques à  caractère récurrent chez certains usagers , je remarque trois comportements qui reviennent sans cesse : stratégie de sous dosage, diminution express, recherche absolue de sevrage ... et ces mauvais usages (motivés souvent par la peur et la culpabilité) représentent une part importante des expériences négatives vécues sous TSO qui entraine une spirale d'echec - l'échec étant en suite pris comme preuve de l’inefficacité du soin - et c'est parti des topics sans fin comme on en trouvait sur doctissimo "l'enfer du subutex" , "le sub a détruit ma vie " - ou à  chaque fois les mecs faisaient n'importe quoi avec leur traitement comme passer de 16 mg à  0 mg en 15 jours (on est à  plus qu' à  deux pas du grand complot pharmaceutique mondial qui nous auraient intoxiqué à  vie à  ces molécules). Bref sil y a moults bonnes possibilités et bonnes pratiques, il y en a aussi de mauvaises, qui souvent, sont la source d'un ressenti défavorable..

Reputation de ce post
 
Tout à  fait d'accord. Shao

Life on Mars ..........................................

Hors ligne

 

Zarma Craoued 
Nouveau membre
France
000
Inscrit le 05 Aug 2014
5 messages
Une question : du sub ou de la métha, y a t-il un des deux plus nocif pour le foie ?

Comme un zombie dans la tempête...

Hors ligne

 

psychoniac 
Psycho junior
France
000
Inscrit le 01 Feb 2013
252 messages
Blogs
Salut tout le monde

Perso je suis sous métha depuis environ 8 ans et je suis à  60 mg depuis maintenant presque 2 ans, pendant longtemps je ne la prenais que pour calmer les périodes de manque.
Puis il y a 4 ans j'ai réussi à  stopper la rabla, (une sorte de déclic après trois post cures inutile), et je me suis mis à  vouloir baisser mon traitement trop vite, car je ne voulais plus me sentir dépendant d'un prod.
Le truc c'est que j'ai réagis en me mettant à  consommer énormément d'alcool dans le but de calmer les moments de craving que je me suis mis à  ressentir en voulant baisser trop vite.

A force de discuter avec les éducs du CAARUD que je fréquente, et avec un doc qui m'a fait comprendre et accepter ma substitution, j'ai finis par admettre qu'il fallait que je trouve mon dosage de confort et que je resterais à  ce dosage le temps qu'il faudrait.

Pour le moment J'ai décider de rester à  ce dosage (60mg), et je ne commencerais à  baisser qu'au moment où ma vie perso sera stabiliser depuis un bon moment et que mon état anxieux ou légèrement dépressif se sera atténuer.

Ce qui me prend un peu la tête c'est la réaction de certaines personnes de mon entourage qui me casse la tête (pour rester poli) en me disant qu'il faudrait que je me débarrasse de ma métha, pourtant ce ne sont pas forcément des personnes qui n'y connaissent rien dans la dépendance.
Par exemple j'ai discuter ce week end avec ma copine qui est sous sub (0,4 par jour), et je lui disais que même si je restais à  un faible dosage de métha pendant le reste de ma vie je préférais ça plutôt que de prendre le risque de remettre le nez dans la came.

Car même si au final la métha est contraignante à  certains niveau cela reste carrément gérable en comparaison des galères qui s'accumulais quand j'étais à  fond de rabla

Voilà  je voulais apporter mon témoignage à  cette discussion car comme disait ziggy je trouve qu'il n'y a pas beaucoup de témoignages qui parlent de l'effet positif que les TSO peuvent nous apporter en comparaison de la dépendance à  la came.

Bien sur que tout n'est pas rose même avec les TSO mais je ne remercierais jamais assez les personnes qui se sont battus pour la délivrance de TSO en France.
On m'a raconter pas mal de choses sur la période pré-TSO en france et je me sent chanceux de ne pas avoir connu cette période car les mecs devaient en chier grave.

Hors ligne

 

ziggy 
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
100
Inscrit le 21 Jul 2008
1920 messages
Blogs

psychoniac a écrit

Bien sur que tout n'est pas rose même avec les TSO mais je ne remercierais jamais assez les personnes qui se sont battus pour la délivrance de TSO en France.
On m'a raconter pas mal de choses sur la période pré-TSO en france et je me sent chanceux de ne pas avoir connu cette période car les mecs devaient en chier grave.

je peux pas non plus en parler mon nom puisque j'étais quasiment pas né non plus et ça commence à  dater tout ça, puisque bientôt 30 ans pour les insulines en vente libre et déjà  20 ans pour 'l'ouverture des TSO mais une chose est sure c'était pas la même life, et je me souviens des anecdotes de mon vieux poto vétéran daniel (rip) certains le connaissaient c'était le loup blanc dans le 18e... et quand il racontait les années came début 80 - c'était vraiment un autre délire - il aimait bien cultiver une vieille mythologie urbaine "être junk ça se mérite" avant de se perdre en fourire mais là  ou il était dément c'était de l'écouter palabrer sur ces souvenirs de sales moments quand l'ancien nous contait ça c'était toujours épique - comment il convulsait âpres 4 heures en GAV tellement en chien - comment les mecs lui injectaient du temgesic dans les mollets pour pouvoir l'interroger - comment il était en chien et super malade au début de son initialisation métha a 180 mg et comment finalement c'est une septicémie suite à  un mauvais shoot qui lui a fait lâché la pompe - un beau run quand même 1977-1997 à  fond de came - puis 10 ans de métha en démarrant à  180 mg - en 2007 il était à  zero et bien dans ses pompes mais maintenait quand même une cure effexor. Lui se foutait toujours de ma gueule " attends tu prends 30 mg de metha ????"  "C'est quoi ce délire, ça sert à  quoi ? on commence par la fin maintenant?" Pour lui et dans sa vision old school, prendre une substitution après un ou deux ans de came par exemple était incompréhensible, ce à  quoi je lui répondais toujours " ben peut être qu'en consommant plus tôt leur substite, les plus jeunes éviteront de passer 20 piges à  tourner en rond autour d'une boule".... Ce à  quoi il répondait avec le sourire "certes, certes". Puis  parfois plus nostalgique il disait "putain je sais pas comment c'est possible que je sois encore la mais merci la métha, merci mille fois". Car en effet comme tout plein de mecs de sa génération et malgré 20 années à  balle, il n'a pu obtenir un traitement qu'en 1996 et ça quand même totalement révolutionné son existence. C'est grâce à  ce genre de potes bien à  l'ancienne que j'ai toujours, même dans les pires moments, su conserver un fond d'optimisme car au fond si lui il avait pu se rétablir de ses 20 piges sachant qu'il avait tourné longtemps à  des 3/4 boules jour -  et 1/2 gramme par cuillère qu'il disait - c'est qu'un rétablissement est toujours possible.

Dernière modification par ziggy (20 octobre 2014 à  18:17)


Life on Mars ..........................................

Hors ligne

 

Hera 
Nouveau Psycho
000
Inscrit le 15 Jan 2014
75 messages
Blogs
Cherchez le garçon...(?)

Rien n'est impossible à  celui que n'arrête pas l'improbable (Raoul Vaneigem)

Hors ligne

 

filousky 
Modérateur
France
6800
Inscrit le 14 Dec 2008
10518 messages
Blogs

Zarma Craoued a écrit

Une question : du sub ou de la métha, y a t-il un des deux plus nocif pour le foie ?

Je te réponds sur ce que je sais : l améthadone n'est pas du tout toxique pour le foie.
Fil


Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

ziggy 
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
100
Inscrit le 21 Jul 2008
1920 messages
Blogs

Hera a écrit

Cherchez le garçon...(?)

Lui même. Des types de cette trempe, je sais pas si on en reverra. Vraiment trop deg de l'avoir perdu - en plus pour une pauvre défaillance cardiaque.


Life on Mars ..........................................

Hors ligne

 

Fabrice 
Psycho junior
France
000
Inscrit le 25 Jan 2013
306 messages
Blogs
J'aimais bien aussi Daniel Darc, artiste, "écrivain" et poète, une gueule cassée qui a survécu à  des années d'errances dans la came.

Pour en revenir aux TSO, c'est vrai qu'à  l'époque je ne lisais que des avis tranchés et négatifs à  l'endroit du subutex et de la méthadone.
Alors que les tso sont une formidable opportunité de retrouver une vie normale, sans être en manque ni défoncé, mais totalement apte et lucide pour vivre et assumer ses responsabilités sans défaillir.
Pour moi ce fût une renaissance, après quelques années sous héroine chaque jour quand je ne tentais pas un sevrages à  la dure qui était le prélude d'une rechute quasiment annoncée.
Pourtant quand je parle de la methadone parfois avec d'autres clients qui attendent le dealer, tout le monde s'accorde à  dire que le produit est efficace et très utile pour moins consommer d'héroine.
Le subutex par contre suscite encore des avis négatifs, mais en comparaison avec la méthadone avec des phrases dans le genre: "le subutex c'est de l'la merde, rien à  voir avec la méthadone".
Mais le subutex ou la buprénorphine sont d'excellents tso même si moi aussi j'ai une préférence pour la méthadone.

Hors ligne

 

ziggy 
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
100
Inscrit le 21 Jul 2008
1920 messages
Blogs

Fabrice a écrit

J'aimais bien aussi Daniel Darc, artiste, "écrivain" et poète, une gueule cassée qui a survécu à  des années d'errances dans la came.

Pour en revenir aux TSO, c'est vrai qu'à  l'époque je ne lisais que des avis tranchés et négatifs à  l'endroit du subutex et de la méthadone.
Alors que les tso sont une formidable opportunité de retrouver une vie normale, sans être en manque ni défoncé, mais totalement apte et lucide pour vivre et assumer ses responsabilités sans défaillir.
Pour moi ce fût une renaissance, après quelques années sous héroine chaque jour quand je ne tentais pas un sevrages à  la dure qui était le prélude d'une rechute quasiment annoncée.
Pourtant quand je parle de la methadone parfois avec d'autres clients qui attendent le dealer, tout le monde s'accorde à  dire que le produit est efficace et très utile pour moins consommer d'héroine.
Le subutex par contre suscite encore des avis négatifs, mais en comparaison avec la méthadone avec des phrases dans le genre: "le subutex c'est de l'la merde, rien à  voir avec la méthadone".
Mais le subutex ou la buprénorphine sont d'excellents tso même si moi aussi j'ai une préférence pour la méthadone.

c'est vrai que les avis sont peut être moins aussi noirs qu'il y a quelques années et je crois que ca s'explique aussi parce que les "opinions collectives" évoluent doucement et se recadrent progressivement vers la réalité et les choses finissent par retomber sur leur pattes...

il y a 10-15 ans on accusait le contre-coup des débuts ou peut être les traitements avaient été présentés comme une panacée et comme un peu trop le remède miracle - si bien qu'après quelques mois de consommation, beaucoup d'usagers découvraient un peu tout seul et par eux mêmes le pot aux roses des difficultés du sevrage de substitut - pas toujours facile car très contre-intuitif - les galères sur les derniers paliers , l'incompréhension du corps médical etc.... aussi c'est clair que vers 2002 et par là , le discours à  la mode c'était "pas de plaisir sans peine" - "décroche sans substitut copain, les dieux te le rendront au centuple". Je crois qu'on est un certain nombre, comme Fabrice moi ou d'autres, a avoir essayé désespérément un nombre de fois incalculable de se débarrasser de ses soins au lieu de voir l'avantage que pouvait prodiguer une maintenance au plus long cours... heureusement ce type de discours semble un peu moins présent aujourd'hui même - et on peut remercier l'efficacité de la diffusion d'information alternative comme le fait psychoactif - information qui apporte un contrepoint important même si ici sur PA,  pas une semaine ne se passe sans qu'un nouvel inscrit vienne partager ses crainte d'initialiser un TSO... mais du haut de toutes nos années de substituts, on est la pour rassurer les plus jeunes et leur que c'est une chance à  saisir. Parce que le temps qu'on passe sous méthadone, c'est un temps "neutre" propice à  vivre comme on l'a toujours fait donc tout à  fait parfait pour revivre, travailler, baiser, lire et kiffer là  où quand on est dans à  balle de came et en mode monomaniaque sur le produit, toutes ces choses ont tendance à  parfois passer au second (pour ne pas dire dernier) plan - en tout cas pour moi c'est comme ça que ca se passe.... sous substitut, je ne perds pas des années comme j'en ai un peu perdu à  trop piquer du blaire - meme si j'ai rien contre et que je trouve ca très agréable aussi - sur le plan de l'activité ce n'est pas toujours facile à  concilier.

Dernière modification par ziggy (21 octobre 2014 à  02:20)


Life on Mars ..........................................

Hors ligne

 

YourLatestTrick 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 21 Oct 2013
1322 messages
Hello,
Juste pour apporter mon témoignage, qui vaut ce qu'il vaut, mais j'affirme que si un jour je devais initier un TSO, PA y serait pour beaucoup : entre la dédiabolisation de la substitution, les témoignages positifs, les nombreuses discussions sur les différentes façons d'aborder un TSO, les "pièges" à  éviter ...
Je trouve que PA remplit bien son rôle, dans le sens ou, avec une lecture attentive, il est possible d'avoir une information complète, et plutôt neutre, à  condition de faire preuve de discernement, tout de même.

Après 5 ans de dépendance, je vois bien que le même schéma se reproduit inlassablement, pour moi. J'ai déjà  fait plusieurs sevrages, en passant même quelques mois "clean". Mais ces sevrages ne m'ont rien apporté de vraiment bon. Actuellement, je suis bien plus heureux, actif, épanoui, quand je suis dans une conso stable, que quand j'essaie de me battre contre ça. Et même quand je ne prends plus rien, je me sens encore toxicomane : craving, PAWS, ennui... ma vie reste tournée vers la drogue. Pour reprendre une citation célèbre de Sasha Guitry, "Lorsqu'on vient d'entendre un morceau de Mozart, le silence qui lui succède est encore de lui." ; pour moi c'est pareil. Mes problèmes ne s’arrêtent pas d'un coup, le jour ou j’arrête de consommer, bien au contraire, au point ou j'en arrive à  me demander si je souhaite réellement arriver à  l'abstinence.

Alors qu'est ce qui me freine ? Pas mal de fausses bonnes raisons ... Le fait de prendre un "traitement" ne correspond pas à  l'image que j'ai de ma consommation, j'ai peur d'y perdre le plaisir que la drogue me procure. Pourtant, je vois bien que je ne peux plus continuer à  vivre ma conso au jour le jour, ça m’empêche de faire plein de choses, de faire des projets ...
Alors peut-être qu'un jour je franchirai le pas ; peut-être que j'attends un déclic, je ne sais pas. J'ai la chance de ne pas avoir eu de problème de santé, ni de problème avec la loi jusqu'ici ; j'espère que ça ne sera ni l'un ni l'autre qui forcera ma décision !

Think of everything you've got
For you will still be here tomorrow
But your dreams may not

Hors ligne

 

ziggy 
Michel HAmBurger avec nous
Aruba
100
Inscrit le 21 Jul 2008
1920 messages
Blogs

YourLatestTrick a écrit

Hello,
Juste pour apporter mon témoignage, qui vaut ce qu'il vaut, mais j'affirme que si un jour je devais initier un TSO, PA y serait pour beaucoup : entre la dédiabolisation de la substitution, les témoignages positifs, les nombreuses discussions sur les différentes façons d'aborder un TSO, les "pièges" à  éviter ...
Je trouve que PA remplit bien son rôle, dans le sens ou, avec une lecture attentive, il est possible d'avoir une information complète, et plutôt neutre, à  condition de faire preuve de discernement, tout de même.

Après 5 ans de dépendance, je vois bien que le même schéma se reproduit inlassablement, pour moi. J'ai déjà  fait plusieurs sevrages, en passant même quelques mois "clean". Mais ces sevrages ne m'ont rien apporté de vraiment bon. Actuellement, je suis bien plus heureux, actif, épanoui, quand je suis dans une conso stable, que quand j'essaie de me battre contre ça. Et même quand je ne prends plus rien, je me sens encore toxicomane : craving, PAWS, ennui... ma vie reste tournée vers la drogue. Pour reprendre une citation célèbre de Sasha Guitry, "Lorsqu'on vient d'entendre un morceau de Mozart, le silence qui lui succède est encore de lui." ; pour moi c'est pareil. Mes problèmes ne s’arrêtent pas d'un coup, le jour ou j’arrête de consommer, bien au contraire, au point ou j'en arrive à  me demander si je souhaite réellement arriver à  l'abstinence.

Alors qu'est ce qui me freine ? Pas mal de fausses bonnes raisons ... Le fait de prendre un "traitement" ne correspond pas à  l'image que j'ai de ma consommation, j'ai peur d'y perdre le plaisir que la drogue me procure. Pourtant, je vois bien que je ne peux plus continuer à  vivre ma conso au jour le jour, ça m’empêche de faire plein de choses, de faire des projets ...
Alors peut-être qu'un jour je franchirai le pas ; peut-être que j'attends un déclic, je ne sais pas. J'ai la chance de ne pas avoir eu de problème de santé, ni de problème avec la loi jusqu'ici ; j'espère que ça ne sera ni l'un ni l'autre qui forcera ma décision !

Intéressant et oui, il y a toujours un peu cette peur... de perdre des bénéfices qu'on a pu obtenir avec son produit phare smile

... tu en es ou maintenant YLT de ta dépendance ? Tu  n'as toujours pas de traitement  ?

Une molécule substituttive, ça coute rien d'essayer en fait - beaucoup s'imaginent que c'est pas possible de "tester" quitte à  pas persévérer dedans, il faut pas se priver d'essais, ca coute rien : rien n’empêche de ne pas continuer un TSO et de l’arrêter si ca ne le fais pas et de revenir à  son mode initial et/ou reprendre plus tard.

Mais il est évident qu'il faudrait des substitutions qui ne soit pas des 3 en 1 (sevrage de l'effet high et euphorisant, sevrage du geste, sevrage de la pharmacocinétique lié au MA) donc des subsitutions sniffable, injecrables de maniere à  favoriser les passages de l'un a l'autre...

Par exemple, le subutex que j'ai détourné pendant 3 annees par voie nasale me faisait du bien fou. Et c'est vreaiment le sniff qui m'a aidé sans mentir, le fait de pouvoir taper j'avais mes reperes, psychologiquement j'etais à  la casa... Ca a super marché à  l'époque car du jour ou j'ai commencé à  me mettre des subs de le nez - j'ai plus pensé à  l'hero - et j'ai cheminé grave, car j'avais un substitut.... qui faisait office de... remplacer la came en lieux et en place de mon addiction.  Un témoignage positif d'une subsitution que j'avais commencé nasalement et il me semble que c'était ca qui me plaisait et m'a permis de me stabiliser tout en lachant l'hero...

J'ai toujours eu plus de mal a transiter vers la metha orale depuis de l'IV...


Life on Mars ..........................................

Hors ligne

 

YourLatestTrick 
Adhérent PsychoACTIF
France
000
Inscrit le 21 Oct 2013
1322 messages
Hello ziggy smile
Ma dépendance est toujours la même (enfin, toujours les opi et dans une moindre mesure, les BZD), même si je n'ai pas exactement la même approche, dans ma façon de consommer, qu'il y a, par exemple, un an. Les dosages sont plus faibles, je retrouve un peu de plaisir, aussi ; le contexte fait que je suis moins anxieux, et que niveau humeur, c'est plutôt pas mal. Je pense donc moins aux prods pendant la journée, mais il y a la dépendance physique qui me rapelle à  l'ordre, quand je passe une nuit un peu trop longue.

J'ai quand même un craving particulier, pas spécifique, pour les prods. J'essaie de le combler avec des produits différents, dont je peux me passer sans problème sur le long terme : DXM, kétamine, cannabis ... et récemment, mes essais avec deux RC stimulants (pas glorieux). Ca m'évite d'exploser ma tolérance avec des extras opiacés plus costauds ... Niveau injection, ce n'est pas sur une base quotidienne, je reserve ça pour les extras que je mentionnais (enfin principalement la kétamine).

Toujours pas de TSO, pour des raisons un peu connes. En gros j'ai pas de sécu, et mes démarches trainent. J'attend un peu plus de stabilité, geographique, professionelle, pour voir comment je gère la suite.

Think of everything you've got
For you will still be here tomorrow
But your dreams may not

Hors ligne

 


Répondre Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire




    Psychoactif en Images
    Plus d'images psychoactives
    En ce moment sur PsychoACTIF  
     Psychoactif 
    Fanzine N°4 : nous voulons connaitre le taux de pureté de nos drogues
    20 septembre 2021Annonce de Equipe de PsychoACTIF
     Appel à témoignage 
    Enquête sur la cannabis comme aide au sevrage/baisse/controle des...
    Il y a 5jCommentaire de plotchiplocth (11 réponses)
     Appel à témoignage 
    Avec Safe testez le nouveau spray nasal (MAD)
    20 septembre 2021Commentaire de Caïn (38 réponses)
     Appel à témoignage 
    Quel serait le kit d'injection adapté à vos pratiques ?
    Il y a 6jCommentaire de Snakeee (43 réponses)
     Forum UP ! 
    Livre - Drogues et littérature
    22:52Discussion sans réponse depuis 24h
     Forum UP ! 
    Drogue info - Qu’elle est votre variété de truffe préféré ?
    Il y a 13hDiscussion sans réponse depuis 12h
     Forum 
    Peyot prêt a consommer ?
    Il y a moins d'1mnCommentaire de Hasard dans [Enthéogènes...]
    (1 réponse)
     Forum 
    Addiction - De l’amour à la drogue, descente aux enfers
    Il y a 2h
    5
    Commentaire de 3MMCBro dans [Familles, amoureux(eu...]
    (11 réponses)
     Forum 
    Cherche prix et photos de prods pour enrichir le PsychoWIKI
    Il y a 4h
    321
    Commentaire de ectatrip dans [Conseils généraux de...]
    (2215 réponses)
     Forum 
    Rendre la cocaïne moins corrosive
    Il y a 4hCommentaire de Stelli dans [Cocaïne-Crack...]
    (8 réponses)
     Forum 
    Forum - Presentations
    Il y a 9hNouvelle discussion de Jonsnow46 dans [Utilisation du site P...]
     Forum 
    Culture - 21 ou 27 °C?
    Il y a 10hCommentaire de MikeO'ryize dans [Psilocybe - Champigno...]
    (1 réponse)
     Blog 
    Dissolution de l’égo, destruction de soi-même, autodestruction
    Il y a 2hCommentaire de 3MMCBro dans le blog de 3MMCBro
    (4 commentaires)
     Blog 
    Sniff caféine et L-Theanine
    Il y a 10hNouveau blog de Kitsune dans [Tranche de vie]
     Blog 
    Héroïne
    Il y a 13h
    1
    Commentaire de SPUD dans le blog de Cris
    (2 commentaires)
     
      QuizzZ 
    Consommez-vous le MDMA/Ecstasy à moindre risque ?
    Dernier quizzZ à 01:08
     PsychoWIKI 
    Kanna (Sceletium tortuosum), effets, risques, témoignages
     Topic epinglé 
    Neurchi de Psychoactif
     Nouveaux membres 
    ChipsOrCrisps nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.
    S'identifier

    Mot de passe oublié

    Morceaux choisis 

     La pathologie et les médicaments font peur?
    par Jérimadeth, le 09 Oct 2021
    Coucou ! Merci Subohm de lancer ce sujet (qui me concerne & me préoccupe aussi) ! Mon avis, ce n'est que mon avis (assez proche de celui de prescripteur, not. sur la psychiatrie); je suis ouvert aux opinions différentes/critiques. Et je ne suis pas expert en psychiatrie non plus mais UD et con...[Lire la suite]
     Enquête sur la cannabis comme aide au sevrage/baisse/controle des autres drogues
    par pierre, le 15 Sep 2021
    Les associations Principes Actifs et PsychoACTIF, en lien avec l'équipe de recherche du SESSTIM, réalisent une enquête sur le cannabis comme méthode de substitution aux autres drogues. Certains consommateurs de drogues ont fait le choix d'utiliser le cannabis pour réduire leurs consommations,...[Lire la suite]
     Confection d'un vapo style GVG
    par bilon, le 06 May 2021
    Salut, je voulais apporter ma petite contribution pour celles et ceux qui souhaitent profiter d'un vaporisateur style GVG, sans trop se ruiner. même technique de vaporisation, même efficacité, mais beaucoup moins cher puisqu'il revient aux alentours de 35 euros avec les frais de port. Il faut p...[Lire la suite]
    Tous les morceaux choisis
    Les derniers champis

    merci pour ton temoignage, amour coke et 3 = carnage dans [forum] De l’amour à la drogue, descente aux enfers
    (Il y a 3h)
    Avec plaisir l’ami dans [forum] De l’amour à la drogue, descente aux enfers
    (Il y a 3h)
    Merci du soutien, il s’agit d’un tout, relations et décès…. dans [forum] De l’amour à la drogue, descente aux enfers
    (Il y a 3h)
    Merci beaucoup pour ta réponse, elle me donne force et courage ! dans [forum] De l’amour à la drogue, descente aux enfers
    (Il y a 3h)
    +1 / Spirit dans [forum] Amie qui commence à partir en couilles (IV de stims)
    (Il y a 6h)

    Pied de page des forums