Psychoactif
Coronavirus et réduction des risques / PsychoACTIF

[ Actualité ]
Coronavirus et réduction des risques

#1 
filousky 
Modérateur France
25 mars 2020 à  18:47
Coronavirus et réduction des risques

Signataires : Taoufik ADOHANE, Anne COPPEL, François-Rodolphe INGOLD, William LOWENSTEIN, Christian SUEUR, Mohamed TOUSSIRT

Contact : rodolphe.ingold@gmail.com

Nous connaissons en France la mesure du confinement, mesure extrême, violente, comme une ultime action de lutte contre l’épidémie. Elle apparaît pour beaucoup comme une mesure de bon sens tandis que, dans nombre de pays développés, elle n’a pas été choisie comme stratégie première.

Sans même parler des minorités, des personnes sans abri, des personnes incarcérées et des malades mentaux hospitalisés, elle vient fragiliser l’ensemble de la population par la difficulté soudaine de l’accès aux soins ordinaires, le surgissement des angoisses financières, la distanciation obligée des liens affectifs avec les personnes âgées.

Nous sommes médecins, sociologues, acteurs de terrain et nous avons été, en son temps, les promoteurs de ce qu’on appelle aujourd’hui la « politique de réduction des risques », politique qui a été officialisée dès 1993 par Madame Simone Veil. Il s’agissait, à l’époque, de réduire les risques de contamination par le VIH et les virus de l’hépatite dans les publics concernés par la prise de drogues, la prostitution, la sexualité non protégée. Et cette politique, visant à réduire les risques sanitaires dans les groupes les plus vulnérables, a trouvé à s’appliquer ensuite dans d’autres domaines de la vie sociale.

Et nous entendons aujourd’hui, dans le contexte d’une invraisemblable pénurie de masques et de gel désinfectant, nos responsables politiques ne pas s’intéresser aux mécanismes précis de la transmission de personne à personne du Covid-19.

Pire encore, nous entendons les mêmes qui nous disent que le port du masque doit être réservé aux professions de santé! Nous disant encore, pour justifier leur propos, que le masque chirurgical n’a de raison d’être que pour les malades qui veulent protéger autrui. C’est là ignorer ce que nous dicte la raison. A savoir que, si le port du masque se généralisait, la protection d’autrui bénéficierait automatiquement à tous -ceci sous la forme d’une prévention altruiste.

Au lieu de cela, sans les masques et sans les gants, nous voyons encore nos compatriotes prendre le métro, les trains et les autobus, qui sont manifestement des lieux à risque et qui, sans doute, ont été les sources les plus importantes de la propagation actuelle de la maladie.

Le confinement, s’il se trouve privé des autres moyens de prévention, à commencer par les masques et les gants, sans même parler ici du dépistage ! -totalement déficient en France-, ne pourra s’apparenter qu’à une ligne Maginot sur le front du Covid-19. C’est à dire une mesure qui laissera la porte ouverte au rebond de l’épidémie quand prendra fin le confinement.



*****

Dernière modification par pierre (25 mars 2020 à  20:16)


Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

Salut,

c'est bien intéressant, mais tu tires ça d'où ? Je l'ai trouvé nullepart sur gougle...(le temps d'indexation ?)

Merci

Hors ligne

 

#3 
filousky 
Modérateur France
25 mars 2020 à  19:27
François-Rodolphe Ingold a proposé ce texte à Principes Actifs, association dont je suis un des membres fondateurs. Ce texte a sa place ici, pas sur Principes Actifs. Il n'a été publié que sur facebook et ici par mes soins.

Plus de dix ans d'activisme m'ont fait connaître et rencontrer Anne Coppel, Christian Sueur et François-Rodolphe Ingold.

Amicalement

Fil

Analyse de drogues anonyme et gratuite
Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

Bonjour, ce texte est marqué au coin du bon sens. Malheureusement des stocks énormes de masques ont été jetés il y a quelques années alors qu'ils seraient efficaces bien au dela de la date de peremption !!
Donc il faut faire avec et la politique actuelle de les reserver aux professionnels est elle aussi logique.
Rappelons que les hydroalcooliques ne sont pas le seul outil, le lavage des mains, surtout,  et l'alcool dénaturé sont aussi utilisables.
Amicalement

Dernière modification par prescripteur (26 mars 2020 à  08:17)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Je tiens à souligner un point totalement wtf de notre politique contre le Covid-19

Tous les pays test, encore et encore selon les recommandations de l'OMS, en France on essaie seulement.

Je travaille en magasin (caisse) ma copine également, il y a 1 semaine et demi nous sommes tombé malades (symptômes entre la grippe et la bronchite) on nous a mis à l'arrêt pour 1 semaine comme nous étions des cas suspects. Pas de test.

Cette semaine l'arrêt touchant à sa fin nous retournons au taff, j'ai passé la moitié de la semaine à servir les clients, aider les vieux et les personnes fragiles à faire leurs courses, nous n'avons pas de masques alors que nous toussons encore.

Ma copine encore un peu pâle n'a pas été accepté à son travail par précaution, du coup nouveau RDV chez le médecin qui cette fois au vu des symptômes nous dit que c'est très probablement le Covid.
Comme nous sommes tous les deux retournés au travail entre temps le medecin ne nous a donné que 4 jours d'arrêt supplémentaires (en partant du principe que nous sommes tombé malade il y a 10 jours 10+4=14 donc la période de quarantaine imposé pour le Covid) et nous a prescrit un test PCR Covid-19 sauf que ce test n'est pas remboursé par la Sécu pour les personnes qui ne sont pas à risques et coûte 135euros dans un laboratoire locale (nous n'avons pas les moyens de payer) du coup nous sommes probablement tout deux positifs, sans moyen de confirmer ou infirmer la situation et devrons retourner au travail la semaine prochaine en sachant que nous avons peut être déjà retransmis massivement le virus au début de la semaine et que nous continuerons sûrement de le transmettre au cours de la semaine prochaine. (Nous sommes toujours malade)

Je suppose que des cas comme le notre ne doivent pas être isolés


Tant que les test de dépistages seront à la poche du patient, nous n'avons aucune chance d'appliquer correctement les recommandations de l'OMS.
Et aucune chance d'endiguer rapidement l'épidémie.


Deux poids deux mesures ceux qui sont en première ligne (professionnels de santé, smicards de l'agro-alimentaire, etc. ) Nous sommes poussé à travailler plus pour répondre à la forte demande alors que nous sommes aussi les plus touchés par le virus et les plus a même de le retransmettre aux personnes mises en confinement et aux petits vieux du quartier

À quoi bon mettre la moitié de la population en confinement et l'autre moitié sur le front en disant à ceux confinés que pour pouvoir manger ou se faire soigner ils doivent entrer en contact avec ceux qui passent leur journées exposé aux risques ? thinking


M'enfin voilà c'était mon petit coup de gueule 100% hors sujet, lira qui voudra bien.

Dernière modification par TheRealSlimShady (26 mars 2020 à  15:26)


Ptit gars chétif qui cherche des réponses aux questions qui n'ont jamais été posées

Hors ligne

 

Totalement d'accord. Mais il semble que le gouvernement aie enfin décidé de developper les tests largement. Donc il est aussi d'accord avec toi.
Surtout que 14 jours de confinement si on a la maladie sont probablement insuffisants dans certains cas.
La durée de 14 jours est surtout valable pour les contacts car il est très improbable qu'en cas d'infection elle apparaisse plus de 14 jours après le contact.


https://www.dailywire.com/news/new-stud … lf-isolate

Par contre pour les cas les règles sont plus difficiles à définir et certains peuvent etre contagieux plus longtemps.

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles … e-guerison

Durée de contagiosité allongée

Pourtant, un élément restait incertain: la durée de contagiosité des malades. Une publication du Lancet vient répondre à cette incertitude. Une équipe de médecins chinois qui a pris en charge les 191 premiers malades infectés et hospitalisés, à Wuhan, dans deux hôpitaux, et a pu les suivre jusqu’à leur guérison (ou leur décès). Le suivi attentif des malades montre que nombre d’entre eux restent contagieux après leur guérison clinique.

En effet, alors que la durée moyenne d’hospitalisation des patients guéris (n=137 sur 191) est de 21 jours (17 à 25 jours) après le début de la maladie, une excrétion du coronavirus est observée chez un tiers d’entre eux jusqu’à 4 semaines après les premiers symptômes. La détection de l’ARN viral est observée en médiane pendant 20 jours (16 à 23 jours) après le début de la maladie.

voir l'article du Lancet cité + haut
https://www.thelancet.com/pb-assets/Lan … 305663.pdf
Attention il concerne des malades hospitalisés.

Voici une traduction des règles du CDC américain. Il est clair que le testing est bien préférable à l'évaluation "au doigt mouillé".

https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-nc … ients.html

For Persons with COVID-19 Under Home Isolation:


Pour les personnes avec COVID-19 en isolement domestique:

La décision de mettre fin à l'isolement au domicile doit être prise dans le contexte des circonstances locales. Les options incluent désormais à la fois 1) une stratégie basée sur le temps écoulé depuis la maladie et le temps écoulé depuis le rétablissement (non basée sur les tests) et 2) une stratégie basée sur les tests.

Temps écoulé depuis l'apparition de la maladie et stratégie depuis le temps de récupération (stratégie non basée sur les tests) *
Les personnes atteintes de COVID-19 qui présentent des symptômes et ont été invitées à prendre soin d'elles-mêmes à la maison peuvent interrompre leur isolement dans les conditions suivantes:

    Au moins 3 jours (72 heures) se sont écoulés depuis le rétablissement défini comme la résolution de la fièvre sans l'utilisation de médicaments anti-fièvre et l'amélioration des symptômes respiratoires (par exemple, toux, essoufflement); et,
    Au moins 7 jours se sont écoulés depuis l'apparition des premiers symptômes.

Stratégie basée sur les tests (simplifiée par rapport au protocole initial) Les recommandations précédentes pour une stratégie basée sur les tests restent applicables; cependant, une stratégie basée sur les tests dépend de la disponibilité de nombreuses fournitures de test et de la capacité des laboratoires ainsi que d'un accès pratique aux tests. Pour les juridictions qui choisissent d'utiliser une stratégie basée sur les tests, le protocole recommandé a été simplifié afin qu'un seul écouvillon soit nécessaire à chaque échantillonnage.

Les personnes atteintes de COVID-19 qui présentent des symptômes et ont été invitées à prendre soin d'elles-mêmes à la maison peuvent interrompre leur isolement dans les conditions suivantes:

    Résolution de la fièvre sans l'utilisation de médicaments anti-fièvre et
    Amélioration des symptômes respiratoires (par exemple, toux, essoufflement) et
    Résultats négatifs d'un test moléculaire autorisé par la FDA en cas d'urgence pour le COVID-19 à partir d'au moins deux échantillons d'écouvillons nasopharyngés consécutifs prélevés à ?24 heures d'intervalle ** (total de deux échantillons négatifs). Voir les directives provisoires pour la collecte, la manipulation et le test des échantillons cliniques des personnes sous investigation (PUI) pour le nouveau coronavirus 2019 (2019-nCoV) pour des conseils sur la collecte des échantillons.

Les personnes atteintes de COVID-19 confirmé en laboratoire qui n'ont présenté aucun symptôme peuvent interrompre l'isolement à domicile au moins 7 jours après la date de leur premier test de diagnostic COVID-19 positif et n'ont eu aucune maladie ultérieure.
note de bas de page

* Cette recommandation empêchera la plupart, mais ne pourra pas empêcher toutes les instances de propagation secondaire. Le risque de transmission après la guérison est probablement très sensiblement inférieur à celui de la maladie.

** Tous les résultats des tests doivent être définitifs avant la fin de l'isolement. Les conseils de test sont basés sur des informations limitées et sont susceptibles de changer à mesure que de plus amples informations deviennent disponibles.

Amicalement

Dernière modification par prescripteur (26 mars 2020 à  16:41)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Une info sur la persistance du virus sur les surfaces

https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/ar … 55770.html

Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Mais il semble que le gouvernement aie enfin décidé de developper les tests largement.

Il faudrait encore le pouvoir.
Loin de moi l'idée de vouloir défendre les indéfendables, mais je ne pense pas qu'il s'agisse réellement d'une directive stratégique, c'est de la manip pour ne pas avoir à avouer que nous ne parviendrons pas avant un bail à tester suffisamment de personnes...
L'Allemagne s'est appuyée sur un maillage national de labos, une capacité de tests bien supérieure à la notre tandis que nous avons débuté avec un seul et unique labo parisien.
Agir vite et optimiser le confinement local, c'est une capacité que nous n'avions pas en début d'épidémie.

Malheureusement des stocks énormes de masques ont été jetés il y a quelques années alors qu'ils seraient efficaces bien au dela de la date de peremption !!

C'est pire que cela encore...
Il a été décidé que plus de stock stratégique, cette mission a été confiée en partie aux hôpitaux qui ont déjà du mal à travailler humainement en termes de moyens, avec les patients, avec les soignants.

Que ce soit une merdouille naturelle, ou une merdouille sortie d'un labo, l'humanité savait qu'une épidémie de grande ampleur allait se produire.

C'est cyclique et ce bien avant que les hommes ne manipulent les virus comme des armes bactériologiques.

Prévoir des masques pour les populations, pas que pour les soignants, c'est comme prévoir des gilets de sauvetage quand on part en bateau.

Nos décideurs ont décidé sciemment de nous faire prendre la mer sans gilet de sauvetage depuis un certain temps, avec de moins en moins de canots de sauvetage, l’hôpital, la santé, qui prennent l'eau à la moindre épidémie de grippe.

Dernière modification par Mister No (27 mars 2020 à  09:48)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

Salut!
Cela n'a pas encore été cité je crois mais attention aux prises de MDMA.
Le système immunitaire est grandement affaibli après une grosse perche à la md.

Hors ligne

 

prescripteur a écrit

Totalement d'accord. Mais il semble que le gouvernement aie enfin décidé de developper les tests largement. Donc il est aussi d'accord avec toi.
Surtout que 14 jours de confinement si on a la maladie sont probablement insuffisants dans certains cas.
La durée de 14 jours est surtout valable pour les contacts car il est très improbable qu'en cas d'infection elle apparaisse plus de 14 jours après le contact.


https://www.dailywire.com/news/new-stud … lf-isolate

Par contre pour les cas les règles sont plus difficiles à définir et certains peuvent etre contagieux plus longtemps.

https://www.pourquoidocteur.fr/Articles … e-guerison

Durée de contagiosité allongée

Pourtant, un élément restait incertain: la durée de contagiosité des malades. Une publication du Lancet vient répondre à cette incertitude. Une équipe de médecins chinois qui a pris en charge les 191 premiers malades infectés et hospitalisés, à Wuhan, dans deux hôpitaux, et a pu les suivre jusqu’à leur guérison (ou leur décès). Le suivi attentif des malades montre que nombre d’entre eux restent contagieux après leur guérison clinique.

En effet, alors que la durée moyenne d’hospitalisation des patients guéris (n=137 sur 191) est de 21 jours (17 à 25 jours) après le début de la maladie, une excrétion du coronavirus est observée chez un tiers d’entre eux jusqu’à 4 semaines après les premiers symptômes. La détection de l’ARN viral est observée en médiane pendant 20 jours (16 à 23 jours) après le début de la maladie.

voir l'article du Lancet cité + haut
https://www.thelancet.com/pb-assets/Lan … 305663.pdf
Attention il concerne des malades hospitalisés.

Voici une traduction des règles du CDC américain. Il est clair que le testing est bien préférable à l'évaluation "au doigt mouillé".

https://www.cdc.gov/coronavirus/2019-nc … ients.html

For Persons with COVID-19 Under Home Isolation:


Pour les personnes avec COVID-19 en isolement domestique:

La décision de mettre fin à l'isolement au domicile doit être prise dans le contexte des circonstances locales. Les options incluent désormais à la fois 1) une stratégie basée sur le temps écoulé depuis la maladie et le temps écoulé depuis le rétablissement (non basée sur les tests) et 2) une stratégie basée sur les tests.

Temps écoulé depuis l'apparition de la maladie et stratégie depuis le temps de récupération (stratégie non basée sur les tests) *
Les personnes atteintes de COVID-19 qui présentent des symptômes et ont été invitées à prendre soin d'elles-mêmes à la maison peuvent interrompre leur isolement dans les conditions suivantes:

    Au moins 3 jours (72 heures) se sont écoulés depuis le rétablissement défini comme la résolution de la fièvre sans l'utilisation de médicaments anti-fièvre et l'amélioration des symptômes respiratoires (par exemple, toux, essoufflement); et,
    Au moins 7 jours se sont écoulés depuis l'apparition des premiers symptômes.

Stratégie basée sur les tests (simplifiée par rapport au protocole initial) Les recommandations précédentes pour une stratégie basée sur les tests restent applicables; cependant, une stratégie basée sur les tests dépend de la disponibilité de nombreuses fournitures de test et de la capacité des laboratoires ainsi que d'un accès pratique aux tests. Pour les juridictions qui choisissent d'utiliser une stratégie basée sur les tests, le protocole recommandé a été simplifié afin qu'un seul écouvillon soit nécessaire à chaque échantillonnage.

Les personnes atteintes de COVID-19 qui présentent des symptômes et ont été invitées à prendre soin d'elles-mêmes à la maison peuvent interrompre leur isolement dans les conditions suivantes:

    Résolution de la fièvre sans l'utilisation de médicaments anti-fièvre et
    Amélioration des symptômes respiratoires (par exemple, toux, essoufflement) et
    Résultats négatifs d'un test moléculaire autorisé par la FDA en cas d'urgence pour le COVID-19 à partir d'au moins deux échantillons d'écouvillons nasopharyngés consécutifs prélevés à ?24 heures d'intervalle ** (total de deux échantillons négatifs). Voir les directives provisoires pour la collecte, la manipulation et le test des échantillons cliniques des personnes sous investigation (PUI) pour le nouveau coronavirus 2019 (2019-nCoV) pour des conseils sur la collecte des échantillons.

Les personnes atteintes de COVID-19 confirmé en laboratoire qui n'ont présenté aucun symptôme peuvent interrompre l'isolement à domicile au moins 7 jours après la date de leur premier test de diagnostic COVID-19 positif et n'ont eu aucune maladie ultérieure.
note de bas de page

* Cette recommandation empêchera la plupart, mais ne pourra pas empêcher toutes les instances de propagation secondaire. Le risque de transmission après la guérison est probablement très sensiblement inférieur à celui de la maladie.

** Tous les résultats des tests doivent être définitifs avant la fin de l'isolement. Les conseils de test sont basés sur des informations limitées et sont susceptibles de changer à mesure que de plus amples informations deviennent disponibles.

Amicalement

Merci, très intéressant ça fait relativiser sur mon petit coup de gueule lol


Ptit gars chétif qui cherche des réponses aux questions qui n'ont jamais été posées

Hors ligne

 

Salut,

Abracabrantesque a écrit

Salut!
Cela n'a pas encore été cité je crois mais attention aux prises de MDMA.
Le système immunitaire est grandement affaibli après une grosse perche à la md.

as-tu des sources ?

Justement je me demandais la corrélation (s'il y en a une) entre drogues (spécialement opiacés) et abaissement des défenses immunitaires...

Et les sevrages, ont-ils une incidence sur le système immunitaire ?

prescripteur a écrit

Si quelq'un a des textes scientifiques (ou des données valables et intéressantes) là dessous je sui grave preneuse !

Merci

Hors ligne

 

#12 
hanzo98998 
Nouveau membre France
27 mars 2020 à  13:02
C'est un vrai résultat de test à priori

/forum/uploads/images/1585/et7qqdlwsaajoir.jpg

Dernière modification par hanzo98998 (27 mars 2020 à  13:12)

Hors ligne

 

C'est bien entendu un fake, déjà techniquement la recherche de métabolites de stups est différente de la recherche de sérologie d'un virus.
Outre cela, si tu observes la couleur plus foncée pour la dernière ligne et la police de caractère pour la lettre C qui diffère, aucun doute à avoir.
Malheureusement, notre pays est plus efficace pour tester les consommateurs de stups que pour effectuer des tests de diagnostique ou de charge virale. ça c'est pas un fake.

Dernière modification par Mister No (27 mars 2020 à  13:48)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

#14 
hanzo98998 
Nouveau membre France
27 mars 2020 à  13:58
J'ai pas eu l'impression en lisant les commentaires du tweet. Après j'ai peut être pas compris la subtilité de la langue anglaise.

Y'en a qui un lui envoi ça dans les coms quand même . Et qui lui dit moi aussi négatif..

/forum/uploads/images/1585/et8dox4xkaaqe8f.jpg

Hors ligne

 

#15 
hanzo98998 
Nouveau membre France
27 mars 2020 à  14:00
J'ai pris ça sur ce tweet :



Hors ligne

 

cependant a écrit

Salut,

Abracabrantesque a écrit

Salut!
Cela n'a pas encore été cité je crois mais attention aux prises de MDMA.
Le système immunitaire est grandement affaibli après une grosse perche à la md.

as-tu des sources ?

Justement je me demandais la corrélation (s'il y en a une) entre drogues (spécialement opiacés) et abaissement des défenses immunitaires...

Et les sevrages, ont-ils une incidence sur le système immunitaire ?

prescripteur a écrit

Si quelq'un a des textes scientifiques (ou des données valables et intéressantes) là dessous je sui grave preneuse !

Merci

Je n'ai pas de sources mais de mon expérience, les 3 dernières fois que jai pris de la md je me suis retrouvé chez le doc avec une creve. J'ai aussi vu d'autres témoignages sur pa.
C'est intéressant d'élargir aux autres drogues, j'imagine qu'une binge de stims ne laisse pas le corps indemne non plus.

Hors ligne

 

Abracabrantesque a écrit

Je n'ai pas de sources mais de mon expérience, les 3 dernières fois que jai pris de la md je me suis retrouvé chez le doc avec une creve. J'ai aussi vu d'autres témoignages sur pa.
C'est intéressant d'élargir aux autres drogues, j'imagine qu'une binge de stims ne laisse pas le corps indemne non plus.

ok, mais c'est vrai que j'aimerais bien en savoir plus...j'ai l'impressio aussi que les sévrages forcés font prendre un coup au corps et au système immunitaire, mais j'aimerais bien en savoir plus.
Peut-être j'ouvre un fil de discussion ?

Hors ligne

 

Bonjour sur MDMA et immunité il y a pas mal d'etudes en labo mais peu d'etudes epidemiologiques.

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1782451/

L'immunosuppression induite par la MDMA se traduit-elle par un risque sanitaire important pour les abuseurs?

Sur la base des études décrites ci-dessus, il est clair que la MDMA supprime l'immunité innée et adaptative chez les animaux et les humains. Par conséquent, il est possible que les effets immunosuppresseurs de la MDMA entraînent une réponse immunitaire anormale en cas d'infection ou de maladie.
Par exemple, des études précliniques ont démontré qu'une carence en cytokines pro-inflammatoires, telles que l'IL-1 ou le TNF-?, peut avoir un impact significatif sur la résistance de l'hôte aux maladies infectieuses.
Plus précisément, les souris knockout TNF-? ont une résistance réduite de l'hôte à l'infection à Listeria monocytogenes, 82 et l'antagonisme des récepteurs IL-1 avec IL-1ra interfère avec la résistance de l'hôte à l'infection par Mycobacterium avium.83 En outre, compte tenu du rôle important de Th1- induite par la production d'anticorps IgG2a dans l'immunité antivirale29, il est possible que l'abus de MDMA puisse interférer avec une résistance réduite de l'hôte aux infections virales.
En outre, l'appauvrissement à long terme du nombre de cellules NK signalé à la suite d'un abus de MDMA chez l'homme suscite des inquiétudes compte tenu du rôle important que jouent les cellules NK dans l'immunité à médiation cellulaire et, plus particulièrement, dans la surveillance des tumeurs.84,85 il est difficile de prédire l'impact de l'immunosuppression induite par la MDMA sur la sensibilité aux maladies, car nous ne savons pas quel degré de réserve fonctionnelle est présent dans le système immunitaire, et aussi car il n'y a pas de données disponibles concernant l'impact de l'administration de MDMA sur la résistance de l'hôte dans les modèles d'infection.
Cependant, il a été démontré que l'administration de d-amphétamine (le composé parent de la MDMA) a entraîné une résistance réduite de l'hôte à l'infection par le virus de la grippe A et Listeria monocytogenes.11,57 Néanmoins, des études examinant la sensibilité aux infections bactériennes / virales sont nécessaires pour déterminer si les altérations de l'immunité innée et adaptative, induites par la MDMA, ont un impact majeur sur l'infectiosité et la progression de la maladie.

Il existe très peu d'études dans la littérature clinique qui ont examiné l'incidence des infections chez les utilisateurs de MDMA. Cependant, un rapport récent a présenté les résultats d'une enquête auprès de 282 utilisateurs d'ecstasy qui ont participé à une étude sur Internet86.
L'échantillon comprenait 109 utilisateurs novices (une à neuf fois), 136 utilisateurs modérés (10 à 99 fois) et 36 gros utilisateurs. (100+ occasions). Dans cette étude, des réponses oui / non ont été enregistrées à une série de questions couvrant les problèmes rencontrés en l'absence de drogue, qui ont été attribuées par les répondants à leur consommation d'ecstasy.
Dans cette enquête, les infections ont été citées comme l'un des problèmes qui étaient significativement associés à l'étendue de l'utilisation de l'ecstasy86.

Il est également possible que l'environnement dans lequel la MDMA est consommée et / ou les effets psychoactifs induits par la MDMA, puissent synergiser avec les effets immunosuppresseurs du médicament, entraînant une sensibilité accrue aux maladies infectieuses. Par exemple, l'utilisation de la MDMA est traditionnellement associée à la scène du rave dance club, un environnement surpeuplé où les adolescents se rassemblent. Un tel environnement est optimal pour transmettre une infection aéroportée entre individus.
De plus, les résultats d'une étude récente ont indiqué que l'abus de MDMA était fortement et significativement associé à des comportements sexuels à haut risque (relations sexuelles anales non protégées) dans une population d'hommes gays / bisexuels échantillonnés dans trois clubs de danse de New York88. combine ces facteurs environnementaux avec l'effet immunosuppresseur de la MDMA, il est raisonnable de suggérer que les utilisateurs de MDMA peuvent avoir un risque plus élevé de développer une maladie infectieuse que les sujets sans drogue

.

Dernière modification par prescripteur (27 mars 2020 à  17:35)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

prescripteur a écrit

Bonjour sur MDMA et immunité il y a pas mal d'etudes en labo mais peu d'etudes epidemiologiques.
.

Merci prescripteur !!

Et par rapport aux sevrages ou à la prise d'opiacés, il existe quelque chose ?

Hors ligne

 

Si c'est comme le cannabis tu trouveras facilement des études qui démontrent une vulnérabilité mais en pratique des médecin spécialisés dans les maladies infectieuses comme le Sida, malgré les études soutiennent l'usage des cannabinoïdes en médecine.
Qui a part Raoult de nos jours pour défendre une solution pragmatique  pour contrepeser sur big pharma ?
C'est un des rares très grands à ne penser qu'au bien être des patients et à ne pas considérer les velléités économiques. Il est resté médecin jusqu'àu bout.
Y compris sur le cannabis qu'il soutient à la fois sur le Thera et aussi sur le récréatif...
C'est un ovni et avant d'être un chercheur, c'est un médecin.

Dernière modification par Mister No (27 mars 2020 à  22:55)


Just say no prohibition !

Hors ligne

 

#21 
Ocram 
Psycho sénior Suisse
27 mars 2020 à  23:00

Mister No a écrit

C'est un des rares très grands à ne penser qu'au bien être des patients

Heheheh,

Je suis aussi assez enthousiaste à son propos ( en ce qui concerne les recherches sur le Sarah Cov 2) mais fait pas oublier non plus que c est un putain de pervers, il est anti vax, et qu il remet en cause le changement climatique donc bon...

Ocram

Hors ligne

 

Il est pas anti Vax, il dit simplement que ça se discute en dehors de considérations économiques.
Au contraire, il est super pro Vax sur certains vaccins, pour d'autres il affirme entre les lignes que c'est à discuter dans le temps...
C'est un pragmatique et un des plus calés dans son domaine.
C'est un des premiers à comprendre que la cannabis aide dans la lutte contre le Sida, a contre courant des publications à l'époque... Il n'a pas d'avis tranché ou figé et surtout il souhaite responsabiliser le patient dans son suivi vaccination.
C'est un pro Vax qui digére mal les packs  de vaccins obligatoires et un pragmatique qui connaît les problématiques de santé publique de santé jusque chez les gens du voyage.
Un médecin, c'est ce qui compte.
Et il aime l'OM.fume_une_joint
Sérieusement, il est victime d'attaques injustes allant jusqu'à le tiroiriser chez les antivax... Même pas vrai. big_smile
Au contraire pour certains vaccins plutôt contestés comme celui du col de la foufou ne, il le conseille aux femmes et aux hommes à contre revers des anti vax.
C'est vraiment un indépendant qui doit jubiler qu'une vieillerie peu coûteuse et bien supportée par rapport au risque tienne la dragée haute à big pharma pour le bien de tous...
Il est médecin avant tout, c'est un tout grand qui a accepté d'être fonctionnaire, il a accepté de sacrifier sa carrière d'un point de vue financier, tellement marginal qu'il faut le noter.
Non et puis il a la tête du scientifique qui se fait bouffer par un alien pour sauver l'humanité et ça c'est indiscutable.

/forum/uploads/images/1585/independence-day-resurgence-photo-dr-okun-95866.jpg

Dernière modification par Mister No (28 mars 2020 à  00:05)

Reputation de ce post
 
Moi aussi il m'avait fait penser au gars d'indépendance day mdrr - TRSS

Just say no prohibition !

Hors ligne

 

#23 
speedy76 
Nouveau membre France
30 mars 2020 à  11:16
Salut à tous!
Je ne sais pas si je poste au bon endroit...vous me direz!
Je suis tombé la dessus, sur la question "coronavirus et RDR" :

https://www.drogues.gouv.fr/actualites/ … recautions

Je trouve que ça donne un peu une image de la politique RDR et des incohérences au niveau législation etc.
Pour moi, je trouve qu'ils sont loin de l'essentiel, c'est comment ne pas se retrouver en manque, et donc être mal...

Et vous, qu'en pensez-vous?

Hors ligne

 

Bonjour, une étude anglaise de l'Imperial College montre que la politique de confinement aurait  évité (selon les modèle statistique) 2500 morts.
Une intéressante comparaison des politiques europeennes.

https://www.imperial.ac.uk/media/imperi … 3-2020.pdf

Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Et par rapport aux sevrages ou à la prise d'opiacés, il existe quelque chose ?

Comme pour les autres produits, beaucoup de theorie et peu de preuves sur le terrain !   Rappelons que, toutes pathologies confondues, l'usage d'opiacés double la mortalité (la surmortalité de 1000% de l'article suivant n'est pas le consensus le plus accepté mais en GB et aux USA le taux d'OD est bien + élevé que chez nous, donc ça peut expliquer) . La baisse la plus importante de mortalité est avec les TSO. Avec le sevrage il y a une surmortalité importante à court terme puis une surmortalité à plus long terme.

http://www.infos-psychotropes.fr/pdf/bmjTSO.pdf

L'article suivant parle d'une surmortalité chez les veterans du vietnam qui ont utilisé des opiacés vs ceux qui n'en ont pas utilisé, ajusté (donc en supprimant en principe l'effet) sur le fait qu'ils aient ou pas continué au retour aux USA. Mais c'est assez controversé.

https://www.sciencedirect.com/science/a … 160100134X




Amicalement


https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4790459/


The traditional notion of opioids is immunosuppressive. Recent studies indicate that the role of opioid receptors on immune function is complicated, working through various different mechanisms. Different opioids or opioids administrations show various effects on the immune system: immunosuppressive, immunostimulatory, or dual effect

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28213891

The link between opioids and immunosuppression has been investigated both in vitro and in vivo as well as in patients. However, the results are inconsistent:

Dernière modification par prescripteur (31 mars 2020 à  17:39)


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Remonter
Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

En ce moment sur PsychoACTIF

Appel à témoignages
13
Pendant le confinement avez vous essayé d'arréter ou de baisser v...
Il y a moins d'1mn - Tenebrae
38
Enquete sur les pratiques d'injection de la morphine
Il y a 9j - pierre
442
Arrivez vous toujours à trouver vos prods à l'heure du (post)conf...
Il y a 17h - derflex
Forums
Kit Golden Teacher Contaminé ?
UP ! Discussion sans réponse depuis 12h
13
[ Après le sevrage ]
Pendant le confinement avez vous essayé d'arréter ou de baisser vo...
 4, Il y a moins d'1mn - Tenebrae dans [Decro - Sevrages... e...]
Zolpidem première fois
Il y a 1h - Ocram dans [Zolpidem (Stilnox) et...]
[ Culture ]
Aménagement pièce de culture
[ Culture ]
Questions générales sur la consommation et la culture des champign...
[ Cannabidiol ]
Expérience de Mixologie (Cocktails) et CBD ?
Il y a 2h - bittersweet dans [Cannabis...]
10
Test Etazene
 1, Il y a 2h - Haupayy dans [RC Opioïdes...]
[ Drogue info ]
Livraison darknet qui a mal tournée
Il y a 2h - Maldor dans [Cannabis...]
[ Culture ]
Boule blanche sur le chapeau
Blogs
4
No comment
Business
Il y a 2h - Commentaire de Maldor dans le blog de kris68
2
En passant
Un produit de santé naturel
Il y a 7h - Commentaire de Sterling dans le blog de whitejunkee
3
Carnet de bord
Soirée deuxième jour
Il y a 16h - Commentaire de Pinguino Zorro dans le blog de VantaBlackCat
Sondage
Le topic épinglé de la semaine
Neurchi de Psychoactif
Il y a 5j - FrenchDrugsLover dans Au coin du comptoir....
Les derniers champis
Les pauvres :lol:
dans [forum] Codéine + toilettes, Il y a 4h
pas mal de RdR la dedans, ca fais plaisir! // haupayy
dans [forum] Codéine + toilettes, Il y a 5h
Très pertinent comme message - Nikka
dans [forum] Probleme bad trip LSD, Il y a 5h
pahahahaha genial // papaille, haupayy, eaupaille, 'fin comme tu veux
dans [forum] Neurchi de Psychoactif, Il y a 6h
merci pour le retour! /haupayy
dans [forum] Test Etazene, Il y a 6h
Nouveaux membres
Lise Ergique, SipinJuiceDoclulu nous ont rejoint et se sont présentés les trois derniers jours.

Psychoactif
Psychoactif est une communauté dédiée à l'information, l'entraide, l'échange d'expériences et la construction de savoirs sur les drogues, dans une démarche de réduction des risques.


logo Don Soutenez PsychoACTIF

Droit d'auteur : les textes de Psychoactif de https://www.psychoactif.org sont sous licence CC by NC SA 3.0 sauf mention contraire.


Affichage Bureau - A propos de Psychoactif - Politique de confidentialité - CGU - Contact - Propulsé par FluxBB - Flux RSS