La drogue, bouc émissaire des parents, à juste titre ou comme excuse ?

Publié par ,
6405 vues, 10 réponses
Acid Test homme
PsychoAddict
Inscrit le 28 Sep 2014
2966 messages
Que les parents aient peur d'un usage excessif de la drogue chez leurs enfants, voir d'un usage tout court pour ceux qui sont étranger à  cette culture , peut etre compréhensible mais ne devient elle pas trop facilement le bouc émissaire , d'un manque chez l'enfant et / ou d'une éducation incomplete , voir  parfois ratée ou inexistante de la part des parents ?

Au meme titre que la drogue est souvent le bouc émissaire des médecins , lorsqu'un probleme de santé apparait chez leurs patients qui en sont usagers , elle semble aussi l'etre chez certains  parents qui pour une bonne partie, refusent de remettre en question l' éducation de leurs enfants ; celles qu'ils sont sensés leurs transmettre !

Ceci peut etre pris  en quelque sorte , comme un pavé dans la marre et peut etre certains ne seront pas d'accord avec mon analyse mais elle se base sur ce que j'ai pu observer et ce que j'ai pu vivre pendant des années bien que j'écris cela comme ça me vient , sans avoir préparé mon argumentation à  l'avance , meme si c'est quelque chose que je pense depuis longtemps !

Ceci dit , beaucoup de parents font ce qu'ils peuvent mais il y a une difference entre ce que l'ont peut faire et ce qu'il faudrait faire dans l'idéal !

J'ai pu constater dans ma vie , autour de moi , que les gens qui avaient le moins de problemes avec les drogues , sont les gens les plus équilibrés !
Hors , l'équilibre que l'on acquiert dans la vie , vient en grande partie de l'éducation que l'on a eu et de ce que l'on a pu vivre pendant son enfance et adolescence  !
Et meme si une partie de ce vécu vient de ce que l'on a déjà  pu vivre en société et notamment à  l'école ou dans les activités sportives ou artistiques , c'est à  la maison et avec sa famille , qu'on en acquiert une majeure partie .
C'est pendant les premieres années de sa vie et de l'adolescence , que la personnalité se construit et que l'on va dévelloper , ou pas, une majorité des reflexes qui vont diriger notre vie .
De plus, c'est aussi pendant ces années que va se develloper la personalité affective de l'etre humain et j'ai pu constater également , qu'une majorité des personnes ayant des problemes avec la drogue, avaient aussi des problemes affectifs !

Évidemment , certains parents risquent de me tomber dessus , en me disant que l'éducation d'un enfant est difficile et que beaucoup d'entre eux pensent avoir fait tout ce qu'il fallait pour donner une vie équilibrée à  leurs enfants et leur apporter tout ce dont ils ont besoin !
Oui mais beaucoup de parents , notamment de la générations des baby boomers , n'avaient pas de culture en ce qui concerne la drogue et beaucoup sont passés à  coté de certaines choses qui ont pu définir la vie de leurs enfants par la suite , bien que ce soit bien plus vaste et générale ,qu'une éducation sur la drogue elle meme !

Le coté materiel est une chose mais il ne fait pas tout et certains parents ont eu tendance à  penser que si ils apportaient à  leurs enfants les éléments materiels dont ils avaient besoin , c'était suffisant pour que ceux ci soient prets pour affronter la vie !
Beaucoup d'entre eux pensent également avoir apporté à  leurs enfants , ce dont ils avaient besoin , malgré leur vie compliqué et généralement bien remplie par le travail qu'ils avaient ,pour subvenir aux besoins materiels de leur famille , y compris  sur le plan  de la communication , affectif et relationnel .
La majorité des parents travaillent et leurs journées sont en générale bien remplies et quand ils ne rentrent pas tard , ils sont souvent fatigués par ce que leur demande leur emploi en terme de disponibilité, d'énergie et de tout ce dont il doivent faire preuve dans celui ci .
Pas toujours évident d'avoir du temps à  consacrer à  ses enfants !
Alors comme ils le disent souvent , " on a fait tout ce que l'on a pu ..." mais en effet , il y a une difference entre ce que l'on peut faire et ce qu'il faudrait faire dans l'idéale pour réussir une éducation et armer correctement ses enfants pour vivre dans le monde tel que nous le connaissons.
Beaucoup de parents ont des horaires de travail difficiles , qui ne leur laissent que peu de temps pour s'occuper de leurs enfants .
Beaucoup doivent de ce fait , s'habituer à  faire ce qu'il "faut" et montrer certains automatismes , comme on peut l'attendre d'un adulte mais l'enfant n'en n'est pas un et il a besoin d'apprendre tout ça !

Souvent également , les enfants patissent des relations entre leurs parents et subissent des choses qui peuvent les marquer à  vie meme lorsque les parents ne s'en aperçoivent pas et que les enfants n'en prennent  pas forcément conscience avant des années!
Un enfant équilibré, qui a eu ce dont il avait besoin pour construir sa personnalité et l'éducation nécessaire pour aborder la vie dans le monde qui l'entoure , sera beaucoup moins enclin à  avoir des problemes avec les drogues , qu'elles soient licites ou illicites !
Un apport affectif et une éducation adaptée  , y compris au sujet des drogues, lui permettra d'acquérir les automatismes dont il a besoin piur se prémunir contre les abus de telle ou telle chose , y compris des drogues !
On remarque  aisément que la majorité des gens qui ont de réels problemes de drogues , ont eu des problemes durant leur enfance .
Ça va des gros problemes chez des enfants que l'on a mal traités ou qui n'ont pas eu d'éducation, a des problemes moins évidents mais qui ont  tout de meme une influence sur leur vie d'adulte !
Que ce soient des enfants qui ont manqué d'amour, dont les parents n'étaient pas assez présents , ou assez investis dans leur éducation , des parents trop strictes ou trop permissifs , quels qu'en soient les raisons, tout à  de l'influence dans l'éducation d'un enfant et les erreurs peuvent avoir d'importantes conséquences meme si elles ne sont pas perçues comme telles par les parents .
Un manque d'éducation sur tel ou tel sujet, aura forcément des conséquences chez un enfant qui se retrouve confronté à  quelque chose qu'il ne connait pas et de par là  meme , ne saura pas comment l'aborder et le gérer  , y compris la drogue .
Le manque d'éducation sur les drogues en générale dans notre société  , est un des problemes majeurs à  ce sujet et tout ce qu'aura vécu l'enfant peut se répercuter d'une maniere ou d'une autre ,sur la maniere dont il va vivre telle ou telle chose , dont les sujets souvent tabous que sont la drogue et le sexe !
J'ai vu beaucoup de parents extremements strictes ,etres étonnés quand leurs enfants avaient des problèmes avec la drogue , qui au lieu de se remettre en question , ou l'éducation qu'ils ont transmis à  leurs enfants , avaient le réflexe de prendre la drogue comme bouc émissaire !
Mais la drogue , elle , elle s'en fout !
Ce n'est pas une personne , c'est une chose et elle n'a pas de volonté de faire ci ou ça , elle est , c'est tout !
Hors, reprocher à  la drogue d'exister en quelque sorte , est totalement inutile et ne changera pas ce qu'auront vécu leurs enfants !
Pas plus qu'aux usagers d'ailleurs !
On peut nier que la pluie existe mais elle ne cessera pas de tomber pour autant ; pas plus que la réalité cessera d'etre ( comme les partisans de la guerre contre la drogue semblent l'oublier , en niant tous les facteurs qui font qu'elle s'avere non seulement inutile mais catastrophique !) !
La seule chose qui peut éviter aux enfants d'avoir des problemes avec elle ,que ce soit à  l'adolescence ou à  l'age adulte , c'est de les préparer correctement pour vivre dans le monde qui les entoure ; que ce soit au niveau intellectuel ,relationnel , affectif et au niveau du comportement en générale !

Et la meilleure maniere de le faire , passe par une éductation qui apporte le fameux équilibre dont leurs enfants vont avoir besoin pour appréhender la vie .
Un manque , quel que soit le domaine dans lequel il apparait , ne peut créer qu'un déséquilibre qui empechera l'enfant d'etre capable de choisir le juste milieu si nécessaire en toute chose .
Il est tellement plus facile d'accuser une chose, une personne, des fréquentations , un environnement mais cela ne changera rien au fait que lorsque l'enfant à  des carences ,elles auront des répercussions dans sa vie ,aussi certainement  que ses parents penseront avoir fait tout ce qu'ils pouvaient ( ou pas d'ailleurs ) pour bien éduquer leurs enfants !
Le fait est que lorsqu'un  enfant a vraiment tout ce dont il a,besoin pour affronter la vie , il sera armé pour le faire correctement !
Un enfant qui aura eu l'amour dont il avait besoin , l'education intellectuelle, relationnelle et tout ce dont un enfant à  besoin pour constituer sa personnalité et appréhender le monde qui l' entoure,  sera à  meme de trouver l'équilibre dont il a besoin et aura toutes les chances de faire les bons choix dans sa vie ; ou tout du moins , éviter d'en faire de trop mauvais !
Mais rares sont les parents capables de se remettre en question et se demander de quoi leur enfant a pu manquer pour faire les bons choix !

Je ne veux pas dire par là  que tout est de la faute des parents mais ils ont un role évident , dans la façon dont leurs enfants vont aborder leur vie .
Prendre la drogue comme bouc émissaire ne sera jamais utile pour éviter ces problemes et la seule façon d'y remédier est d'apporter aux enfants l'équilibre dont ils ont besoin pour faire les bons choix tout au long de leur existence .

Les enfants qui ont des problemes affectifs , seront bien plus sujets à  des problemes de drogue , que des enfants qui sont équilibrés dans leur vie affective et relationnelle , quel qu'en soit l'aspect et il en va de meme à  tous niveaux dans leur éducation.
La drogue n'est qu'un des aspects de la vie qui nécessite une éducation basée sur la réalité des choses et du monde qui nous entoure et non uniquement sur la morale ; et encore moins sur un prosélytisme mensongers , qui décrédibilise l'éducation dont il fait partie .

La drogue ( et elle peut prendre tout un tas de formes et pas seulement celle de substances ) n'est qu'un des éléments de la vie , à  laquelle  il faut préparer les enfants pour qu'ils sachent comment l'appréhender correctement .

Je précise que je n'accuse pas automatiquement tous les parents d'etre responsables du fait que leurs enfants se droguent mais je pense qu'il faut aussi qu'ils   se remettent en question pour comprendre pourquoi ils se droguent et voir en quoi ils peuvent ou pas , avoir une part de responsabilité plutot que de la rejeter entierement sur leurs enfants ou la drogue elle meme  !

Dernière modification par Acid Test (05 octobre 2016 à  00:33)

Reputation de ce post
 
a epingler pour les jeunes ^^ je m'y retrouve un peu j'adore C-J

Hors ligne

 

avatar
CrappyJunky non binaire
se prend pour
Inscrit le 03 Jan 2016
289 messages
je complete ma notation (puis si elle est supprimer mon message sera la)


je me retrouve un peu dans ce que tu raconte, les histoires avec mon geniteur ya 3 ans ^^ mais c'est pas les meme circonstances ^^

et je pense aussi qu'il faudrait le mettre en tete de liste, que les jeunes pensant etre dans cette situation le lise ^^ et leurs vieux, pourquoi pas ?

enfin bon j'ai aimé (et je vais aller me coucher)



bonne nuit ou autre

CraJun'

j'me défonce seul et sans ton avis, pour zapper que j'ai pas d'amis
on s'est bien amusé mais personne n'a réussi a gagner
souvent présent, rarement connecté

Hors ligne

 

muttermutter femme
Nouveau membre
Inscrit le 02 Apr 2015
24 messages
Message d'un parent!
C est une belle découverte que tu fais là 
En effet la drogue ne pt être bouc émissaire (généralement un bouc émissaire souffre) la drogue n est ni + ni moins qu un moyen pour faire des choses diverses (comme la nourriture, comme le sport etc..) c certain que la rencontré pt se faire en prenant divers forme,si j ai bien compris la drogue pour certain n est pas un problème, pour d autre si j ai bien compris par excès et par les effets sur leur vie intellectuelle,amoureuse, sociale etc..ce pt être un désastre. C est vrai que nous somme le produit de notre éducation, c vrai que l'excès n est pas l équilibre. C vrai que les parents confrontés à  cela,peuvent se remettre en cause. Je pense que la culpabilité des parents est un grd classique, la culpabilité n est pas super intéressante. Je trouve bien pour toi que tu réalisés que Tu n es pas en faute, que Tu es pt être avec la drogue devenu le bouc émissaire d une famille. Bien sûr que la drogue en soi cela ne vt rien dire,mais..heureusement nous avons chacun nos capacités de transformation et même si les parents et leur comportement n à  pas été correcte il y a encore de longues années à  choisir ce que l on souhaite et pt être la drogue fait parti de ce chemin de dégagement d une éducation malheureuse ou d autres chosesn stigmatiser de toute facon..cela ne mène pas bien loin.

Hors ligne

 

Acid Test homme
PsychoAddict
Inscrit le 28 Sep 2014
2966 messages
Je ne le découvre pas , loin de là , ça fait plus de 25 ans que je le constate et je n'en parle pas particulierement pour moi mais pour la société en générale car les lois actuelles ne sont que le reflet d'une mentalité dans la société  !
Ces lois sont un véritable massacre , alors il serait peut etre temps que beaucoup se remettent en cause plutot que de prendre la drogue ou ses usagers comme bouc émissaire .
On ne peut pas minimiser l'impacte qu'à  tout ça quand on sait combien de gens souffrent de cette vision des choses et des lois qu'elle entraine  à  travers le monde !
Ce serait comme de dire , OK, les guerres , l'holocauste , la misere et tout ça , on connait mais on ne va pas focaliser là  dessus et en parler 107 ans , ça ne mene pas loin !

Ce ci est d'ailleurs en lien avec un topic que j'ai fait aujourd'hui en rapport avec une émission diffisée hier soir sur Arte !

Si ce que je dis ici n'avait qu'une porté si limitée comme tu sembles le dire , il n'y aurait  pas des millions de gens qui patiraient  tous les jours des lois qui régissent notre société à  ce sujet !
Au contraire, si plus de gens prenaient conscience de tout ça au lieu de trouver toujours de nouveau bouc émissaires , notre société pourrait peut etre avancer pour résoudre d'autres problemes tout aussi importants , au lieu de monopoliser autant d'énergie et d'argent en se posant les mauvaises questions et en y répondant en se trompant tout autant !

Je ne cherche pas à  culpabiliser particulièrement les parents mais plutot à  ce que certains se remettent en question plutot que de trouver des bouc émissaires ( car ceux là  culpabilisent les usagers de drogue et la drogue elle meme par contre !) !

" ou d'autres choses stigmatiser de toute façon "
Tu veux dire "ou d'autres choses qui sont stigmatisées de toute façon" je suppose  ?

( clin d'oeil à  Mr No : bah alors Maitre Cappelo , le zoro des chiffres et des lettres   , tu ne dis rien là  ! lol je plaisante ! juste un exemple parmi beaucoup d'autres , c'est pour ça que je ne comprenais pas ce que tu m'as fait comme remarque  l'autre fois vu ce qu'on voit régulierement )

Dernière modification par Acid Test (05 octobre 2016 à  15:44)

Hors ligne

 

muttermutter femme
Nouveau membre
Inscrit le 02 Apr 2015
24 messages
Oui le fait de stigmatiser est meurtrier. Ce n est pas que cela ne vaut pas le coup de le dire,personnellement je ne suuis pas militante. Moi ce site il m à  aide avec mon fils et notamment le jour où j ai lu que la drogue ok mais qu il y a aussi la personnalité de la pers. Ça m'a aidé aussi pour ne pas Trop culpabiliser, la responsabilité nous en avons une évidemment pour le passé et aussi la responsabilité du présent de notre enfant et de son futur. Rien n est perdu. Mais l attitude martial €e fatigué maintenant.

Hors ligne

 

Acid Test homme
PsychoAddict
Inscrit le 28 Sep 2014
2966 messages
Peut etre as tu pris ça pour toi mais le fait de te remettre en question par rapport à  tes enfants n'est pas forcément une mauvaise chose !
De plus quand je parlais de bouc émissaire , je ne parlais pas seulement de la drogue mais aussi de ses usagers qui sont tout autant pris comme bouc émissaires !

Par contre je ne comprend pas ce que tu veux dire par :
" mais l'attitude martial €e fatigué maientant "

De mon coté, je suis militant pour cette cause car je vois trop de gens souffrir ( et pas assez de personnes qui se sentent vraiment concernées , y compris chez les usagers de drogue et notamment ceux qui vivent leur consommation dans des milieux privilégiés )  à  cause de ça sur toute la planete et depuis des décennies et je trouve que la guerre contre la drogue fait bien plus de ravages encore que la drogue elle meme !

Dernière modification par Acid Test (05 octobre 2016 à  15:55)

Hors ligne

 

muttermutter femme
Nouveau membre
Inscrit le 02 Apr 2015
24 messages
Ah c certain que je le prends pour moi!!! Je sais que c la seule chose à  faire aussi de se remettre enquestion! D ailleurs cela a aidé considérablement mon fils mais il a lui aussi aide à  la prise de conscience. Je ne sais pas ce que c est que la guerre contre la drogue, ds mon expérience j ai eu l impression qu en fait comme toute chose dérangeante (la psychiatrie,les diffic sociale) cela repugnait, je n ai pas entendu ces 3 dernières années bcp de choses intelligentes, ce site m à  aide parce que précisément ce sont des pers concernées qui s expriment et puis des lieux de retraites spirituelles ou l on est pas jugé, ni moi ni mon fils. De l air..quoi!

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
Inscrit le 22 Feb 2008
11142 messages
Acid test, puis je me permettre une critique amicale ?  Tu parles le plus souvent dans ton texte de LA drogue et parfois DES drogues.
J'ai mis en ligne recemment un texte du Pasteur Beecher, l'un des précurseurs de la prohibition aux USA ouil affirme que la consommation des alcools forts est de l'alcoolisme QUEL QUE SOIT LE BREUVAGE ET QUELLE QUE SOIT LA DOSE (c'est l'auteur qui a mis en majuscule).

Evidemment on relativise aujourd'hui ce genre d'affirmation mais pour faire exactement la même sur LA drogue.
Je plaide pour qu'on parle DES usages (qui sont définis par la personne, le produit et le contexte selon l'expression connue) et pas de LA drogue.

Il y a , à  peu près pour tous les produits, 2/3 d'expérimentateurs qui ne deviennent jamais des consommateurs réguliers et encore moins des dépendants. Et même parmi les consommateurs réguliers tous ne deviennent pas dépendants, tous ne deviennent pas désocialisés etc...

Donc commençons par la personne. Comme tu le souligne chaque personne sort de ses années d'enfance avec sa personnalité, son éducation, sa génétique , son acquis etc...
Et ceux qui sortent "parfaits" sont évidemment une minorité, la plupart sortent imparfaits émotionnellement, intellectuellement parfois physiquement. Et beaucoup ont des maladies mentales du moins grave (anxiété, déprime) au plus grave (psychose par exemple). Comment lutter contre ce phénomène, on en est qu'aux balbutiements pour imaginer des méthodes d'éducation familiale et sociale qui puissent "élever collectivement le niveau".
Ces personnes "imparfaites" vont donc se lancer dans diverses activités et consommations qu'elles estiment positives pour eux (je ne détaille pas mais évidemment on pourraitr écrire des livres entiers sur ce sujet, et ça a été fait).
la consommation de psychotrope en est un et est souvent associée à  une souffrance psychique qu'elle peut atténuer au moins dans le ressenti. Il est donc "normal" que ceux qui se tournent vers les psychotropes ne le font pas totalement par hasard.

Pour le produit, certains sont en effet plus dangereux que d'autres et une information est essentielle (RdR). La société a , on peut l'admettre, un devoir de protecction contre les produits dangereux mais elle a aussi l'obligation d'utiliser des méthodes efficaces de protection et pas de se contenter de jeter les usagers à  la poubelle (condamanations, incarcération) comme s'ils étaient des "microbes sociaux".

Pour le contexte, c'est un vaste sujet mais contentons nous de dire que les "junkies" (archétypes du toxicomane dans l'esprit du grand public) le sont très rarement uniquement par l'effet des drogues. Mais j'ai souvent constaté aussi que les usagers préfèrent souvent être étiquetés de "toxicomane" plutot que de "psychotiique"  , ce qui rend le sujet encore plus flou.


Je pourrais détailler plus mais pour le moment je voudrais expliquer pourquoi ce problème me tient à  coeur.

En tant que médecin je ne peux évidemment pas souhaiter qu'une personne  devienne un consommateur à  problème , ni évidemment leurs enfants ou leur entourage. Alors qu'est ce que je fais sur PA ? Si mes interventions devaient contribuer à  susciter et augmenter la consommation à  risque, je ne serais pas à  ma place.
Mais c'est donc cette pensée qu'il y a DES usages et que dans le cadre de ces usages (qui n'ont pas comme cause principale la simple disponibilité du produit) la RdR peut contribuer à  en atténuer le risque  que je me sens à  l'aise dans PA..

J'ai rencontré récemment une amie américaine de ma famille dont le fils est "drogué" (en californie). Il lui a piqué son fric, alors qu'elle est divorcée et pauvre, il lui a tout fait etc... Je lui ai dit que j'étais sur un forum d'usagers mais elle n'a pas voulu développer probablement parce qu'elle a la haine de LA drogue. Mais j'aurais aimé lui dire que se préoccuper des usagers n'est pas excuser tous les comportements ni favoriser tous les usages. C'est au contraire tenter de concilier usage (ou non usage) et vie acceptable.Ce n'est pas toujours possible, car "la vie n'est pas un long fleuve tranquille" mais c'est au moins un programme acceptable (pour tous l'usager mais aussi sa famille et son entourage).

Je voudrais donc dire à  muttermutter et aux autres parents que le destin de nos enfants ne dépend qu'en partie de notre éducation. Qu'il dépend pour une grande  part de la génétique, pour une autre part du contexte familial, social, politique , des accidents de la vie etc..

Alors il faut savoir accepter ce que la vie nous donne mais savoir aussi en adoucir les rigueurs. C'est ce que l'humanité essaie de comprendre et de mettre en oeuvre depuis qu'elle existe.
Marc Aurèle a dit "Donne moi le pouvoir de changer ce que je peux changer, de supporter ce que ne peux pas changer et de savoir distinguer l'un de l'autre.
Amicalement

S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

Acid Test homme
PsychoAddict
Inscrit le 28 Sep 2014
2966 messages
Une critique ?
Oui bien sur, si ce n'est que je n'ai pas compris la critique en question ou tout du moins , je ne l'ai pas vue !

Je suis d'accord avec une bonne partie de ce que tu dis , je ne pense pas en générale ,dire vraiment  des choses tres differentes de ce que tu dis là  , si ce n'est que dans ce topic, j'abordais une question bien précise .
Je n'accusais pas tous les parents d'etre entierement responsables de la consommation de leurs enfants , j'essayais par contre de faire se remettre en question ceux qui ont trop tendance à  prendre les usagers de drogue et la ou les drogues si tu preferes, comme bouc émissaires !

Je n'ai pas trop compris ce que tu voulais me dire  sur le fait que je parle parfois de la drogue , et d'autres Des drogues , souvent pour moi la signification peut etre interchangeable !
Je dis souvent La drogue , en parlant Des drogues en générale , ou alors je la nomme quand je parle d'une drogue bien précise .

Je n'ai absolument pas dit que tous les usagers de drogues sont forcément des usagers dépendants et / ou qui ont des problemes avec la drogue et  dans ce topic je ne faisais pas forcément de difference entre les deux car une bonne partie de ceux qui stigmatisent la / les drogue (s) et ses usagers , ne le font pas non plus et mettent souvent toutes les drogues et leurs usagers dans le meme panier !

D'ailleurs , pour moi , il y a une réelle difference entre les usagers de drogue qui n'en font qu'un usage récréatif raisonnable et ceux qui sont de gros consommateurs et / ou qui en sont vraiment dépendant !
Je pense que chez les premiers la drogue n'est pas vraiment un problème du fait d'un certain équilibre , alors que pour les seconds , la plupart du temps il y a des problemes qui expliquent leur consommation .

Dans ce topic, je n'abordais pas vraiment le problemes des troubles psychologiques importants , meme si en effet , cela concerne une partie des personnes dépendantes mais piyr d'autres, c'est plus un problemes de circonstances que de gros problemes psychologiques .
Pour moi, il existe des tas de toxicomanes qui n'ont pas forcément de troubles mentaux importants mais plutot de l'ordre de la dépression , anxiété ou ce genre de choses,  ce qui ne veut pas dire que la dépression est un probleme à  minimiser loin de là  !

En ce qui concerne la génétique , je discutais du probleme il y a un an ou deux avec un des médecins connus dans la RDR depuis plusieurs décénnies , qui me disait que nous sommes un peu revenus du fait d'expliquer  l'usage des drogues  uniquement par des déficites de production de telle ou telle substances  dans notre cerveau mais il semble plutot que ce soit souvent la corrélation de plusieurs facteurs , y compris celui ci dans une certaine mesure .
Je pense en effet que tout n'est pas à  imputer à  l'éducation mais à  differentes causes, dont en effet l'education, la génétique, l'experience / vécu personnel et le rapport avec la société mais encore une fois , si j'ai fait ce topic, c'est pour une raison bien précise .
Je m'adressais tout particulierement , commeje l'ai précisé plusieurs fois ,aux gens qui prennent les usagers de drogue et les drogues en générale , comme bouc émissaires de la société , au lieu de ne considérer cela que comme un des éléments constitutifs de ce qui nous entoure et que l'on a surement  moins integré à  notre culture , qu' on l'a fait avec l'alcool notamment !
Et donc , que l'éducation est primordiale pour savoir comment gérer ça ,tout autant que certaines carences en rapport avec la vie familiale que l'on aura eu lors de l'enfance et l'adolescence , peuvent avoir des conséquences au niveau de la consommation de drogues , quelles qu'elles soient .

Certaines personnes vont par exemple  dire qu'elles détestent les drogués et lorsque l'on en discute avec elles , ne vont pas admettre que l'alcool est une drogue au meme titre et que lorsqu'elles boivent une demie bouteille de vin , elles sont  tout aussi droguées que celui qui prend de l'heroine ou de la cocaine de temps en temps !
Pour elles , tous les usagers de drogue , quel que soit l'usage qu'ils en font sont des " drogués " (meme si certaines  peuvent etre capable de comprendre que certains ont plus de problèmes que d'autres avec leur consommation ) .

Dernière modification par Acid Test (05 octobre 2016 à  18:20)

Hors ligne

 

avatar
prescripteur homme
Modérateur
Inscrit le 22 Feb 2008
11142 messages
Acide test,
Je pense bien que tu fais la différence entre LA drogue et les drogues, comme d'ailleurs muttermutter

Bien sûr que la drogue en soi cela ne vt rien dire,mais..heureusement nous avons chacun nos capacités de transformation et même si les parents et leur comportement n à  pas été correcte il y a encore de longues années à  choisir ce que l on souhaite et pt être la drogue fait parti de ce chemin de dégagement d une éducation malheureuse ou d autres chosesn stigmatiser de toute facon..cela ne mène pas bien loin.

mais le grand public ne la fait pas. Donc je pense que l'usage oral ou verbal de LA (ou la) drogue doit etre banni pour être remplacée par "les drogues", "les usages", "les consommations". Car en utilisant ce terme (la drogue) on véhicule le "virus" de la globalisation et de la simplification.
C'était tout le sens de ma critique amicale mais il m'arrive aussi de déraper.
Amicalement


S'il n'y a pas de solution, il n'y a pas de problème. Devise Shadok (et stoicienne)

Hors ligne

 

muttermutter femme
Nouveau membre
Inscrit le 02 Apr 2015
24 messages
ah oui,je comprends

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Parent - Parents anti drogue et moi...!
par Erho, dernier post 29 janvier 2018 par Erho
  13
logo Psychoactif
[ Forum ] Parent - Comment convaincre mes parents que je ne prends pas de drogue ?
par xxxzzzaaa, dernier post 21 juillet 2022 par GordReno.C17
  8
logo Psychoactif   10

Pied de page des forums