Dépendance depuis mes 13-14 ans

Publié par ,
3859 vues, 5 réponses
Némesis68 homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 07 Feb 2018
2 messages
Bonjour/Bonsoir à tous et à toutes, je suis tout nouveau ici et je voulais avoir un échange avec des personnes qui sont plus ou moins dans le même cas que moi, je m’excuse d’avance pour les fautes d’orthographes.

Alors voilà comme je suis pas le genre de personnes à me confier aux gens mais je trouve que derrière un écran c’est plus facile, alors voilà je viens d’avoir 18 ans il y a un peu, et voila maintenant 5 ans que je fume. J’ai un parcours de vie un peu cahotique, j’ai perdu ma mère à 9 ans et j’ai eu un père tres malade depuis mes 7 ans ( bronchite chronique BPCO pour ceux qui connaissent) alors voilà on a beaucoup galerer avec mon père suite à cette épreuve et lors mes douze ans mon père à décidé de me placer en famille d’accueuil car son état était beaucoup trop délicat et j’allais dans le chemin de la délinquance, je découvre le cannabis lors des 6 mois qui suivent ( j’avais 12 ans à cette époque).

Sans grand intérêt je m’en foutais c’etait pas mon délire, bref. 6 mois après ce placement la famille d’accueil décide d’arrêter le suivi et c’est là que ça part en steaks, on décide de me placer en foyer qui est réputé difficile, les 6 premiers mois je fus en période d’observation j’avais alors 13 ans, j’observe les grands les voyant bedavé sans but dans la vie et jusqu’au moment où les grands partent ( à cause de leurs majorités ou autre) et on est devenu les grands du foyer ( c’etait très hiérarchisé, et j’aurais pas pu accepter de vivre comme un faible durant 4 ans en tout) et là l’engrenage commence, on etait souvent en galère à partager 1 joint à 5-6 parfois même) bref au fur et à mesure on a appris à faire des sous et on avait tous notre joint 6mois - 1 an apres, vers les 14 ans j’ai vu l’etat de mon père se dégrader considérablement ( il y a eu besoin d’une greffe pulmonaire) j’y allais tout les week-ends/vacances, on était très très fusionnel au point que parfois en rentrant le week-end ces premiers mots etait « j’ai envie de mourrir » bref tout ça à fait que je me suis enfermer dans le bedo avec mon meilleur pote qui passait tout les week-ends à fumer dans ma chambre , je passais presque tout mon temps dans ma chambre parce que la souffrance que mon père portait était très dur aà voir même si j’avais pris de la maturité suite au départ de ma mère, bref 18 janvier 2015 un dimanche matin mon père me réveille, on avait trouvé un greffon, la vie commençait pour nous, il part 45 min après, je passe les deux jours qui suibent sans rentrer au foyer à coter du téléphone à bedave, le 20 janvier 2015 le téléphone sonne..


c’est terminé mon père est parti Allah y Rahmo, et une voix résonne «  tu es orphelin maintenant «  je regarde mon appart et je sais que j’allais tout perdre, je me suis un peu éloigné du sujet de base mais ?est pour poser le contexte, à ce moment-là je tourne à 15 joints par jour je me tue littéralement à ça durant 6 mois jusqu’au jour où j’ai eu un trou noir qui m’a fait peur.


j’ai donc arrêter 3 mois avant de reprendre comme avant, je fume fume jusqu’au 5 février où mon foyer décide de me placer dans studio seul( j’ai toujours était plus intelligent et plus mature que les gens avec moi sans aucune prétention) alors là le début est ok (2 mois) après je recommence à 10 joint par jour( j’ai toujours apprecier la solitude mais là j’ai pris des sales coups dans les dents suite à l’appart , sachant qur j’ai plus eu de repères ( pas de familles ect) alors je me suis construit petit à petit, et je suis en terminal L.


actuellement mais je vais presque plus en cours je bedave beaucoup, et j’ai beaucoup de mal avec la vison que j’ai du shit , car elle m’a aidé après tout ce que j’ai vécu c’est certains mais bon c’est pas bon je le vois bien( je précise que Dieu merci ça ne m’a pas detruit le cerveau comme certains de mes potes) alors voilà je sais pas trop quoi faire face à cette abus( car oui j’abuse de la substance) voilà voilà merci d’avoir lu jusqu’ici et merci si vous avez des conseils ou quoi que soit d’autre

Dernière modification par Némesis68 (07 février 2018 à  21:58)

Hors ligne

 

groovie
Adhérent
Angola
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 13 Feb 2016
5107 messages
Blogs
Salut

Bienvenue sur psychoactif :)

Je t'invite à aérer ton texte pour avoir plus de lectures et donc plus de réponses
par exemple :
Spoiler

Là on dans ton message on dirait que tu l'as écris d'une traite, on dirait qu'il n'y a qu'une seule phrase, sans point, avec plein de passages entre parenthèses du coup c'est très difficile à lire
J'avais le même soucis que toi et si je peux te donner un conseil : fait des phrases plus courtes, avec une ponctuation plus simples. Au final ce sera plus facile d'écrire, d'être lu etc. :) Et puis pour ton bac L ça te sera utile wink tu peux l'obtenir malgré tes soucis d'ailleurs, tu es bien assez intelligent pour le décrocher super

Analyse de produits psychoactifs aux effets indésirables ou inhabituels et de manière anonyme, gratuite et par courrier. modos@psychoactif.org
https://www.psychoactif.org/sintes
Compte inactif!

Hors ligne

 

Némesis68 homme
Nouveau membre
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 07 Feb 2018
2 messages
Merci pour ces conseiles sur ma façon d’écrire, je me suis permis de modifier le message avec ta façon pour rendre la lecture plus facile pour les gens intéressés.

Pour complété je pourrais dire que je me suis pas mal renfermé ces derniers mois même si ma dépendance ne m’a jamais posé de problèmes physiques (anxiété, transpiration(excepté en été etc), mais plus du côté psychologique dans le sens où, je suis de nature mélancolique mais ces derniers temps j’ai l’impression de l’être beaucoup plus et je me demande si le shit n’est pas la raison de tout ça.

Hors ligne

 

avatar
adebisi2
Banni
Belgique
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 24 Jul 2017
48 messages

Némesis68 a écrit

Merci pour ces conseiles sur ma façon d’écrire, je me suis permis de modifier le message avec ta façon pour rendre la lecture plus facile pour les gens intéressés.

Pour complété je pourrais dire que je me suis pas mal renfermé ces derniers mois même si ma dépendance ne m’a jamais posé de problèmes physiques (anxiété, transpiration(excepté en été etc), mais plus du côté psychologique dans le sens où, je suis de nature mélancolique mais ces derniers temps j’ai l’impression de l’être beaucoup plus et je me demande si le shit n’est pas la raison de tout ça.

Faut manger mec ; )


Celui qui se transforme en bêtes..
se délivre de la douleur d'être un homme.
   DR Johnson.

Hors ligne

 

avatar
filousky homme
Modérateur
France
champi vert73champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 14 Dec 2008
11960 messages
Blogs
Le naturel de tes mots et ta franchise qui retire tout doute sur une éventuel déni te font avoir une longueur d'avance sur tous ceux qui arrivent avec des préconçus gros comme des éléphants.
Je suis un optimiste et pense qu etu vas recevoir pas mal de réponse judicieuses. Perso, malgré mon âge avancé, je n'ai aucun conseil à te donner.

Amitiés

Fil

Analysez vos drogues gratuitement et anonymement avec Psychoactif

Si tu pisses contre le vent, tu vas mouiller tes sandales !

Hors ligne

 

avatar
Wonderland femme
Borderline & beyond
France
champi vert0champijaune0cxhampi rouge0
Inscrit le 19 Dec 2017
626 messages
Blogs
Salut a toi,

J'ai moi même commencé à fumer régulièrement le bedo a 13/14 ans je fête la décennie depuis peu..

Bien que nos.histoires ne soient pas pareil j'ai L impression qu'on voit le joint de la même manière. Je sais pour ma part que c'est mon repère, quand je perds les pédales Et que je me sens perdue, le joint me rassure. Un peu comme une antre ou on se sent bien, même si les premiers effets connus ne sont plus là.

Pendant longtemps je me suis torturée a l'idée de fumer quotidiennement plusieurs grammes toute seule, au fond de mon lit. J avais surtout peur pour mes études et plus j'avais peur moins j'allais en cours (le même scénario est en train de se reproduire actuellement mais passons). Je tentais de limiter drastiquement mes consommations pour m'y remettre de plus belle quand j'en avais marre et que je ne tenais plus. Avec Ça j'ai compris que la frustration n'était pas la solution. En me mettant en tête que je diminuerai les doses lorsque J aurais des raisons, non seulement j'apprenais a accepter mon addiction non comme une fatalite mais comme une partie de moi, mais en plus je diminuais toute seule ma consommation car j'étais moins stressée. En effet, l'anxiété liée à toutes les questions que je me pose quand je fume beaucoup pendant une longue durée fait que j'ai davantage envie de fumer car j'ai besoin d'être rassurée.

Sache que fumer en soit n'est pas une tarre, et je trouve que ceux qui acceptent cette partie d'eux sont ceux qui vivent le mieux leur addiction sans lui permettre de prendre le dessus. Ce qu'il faut se rappeler c'est que l'occupation est le meilleur remède contre l'ennui, contre le stress et contre l'anxiété. Ces trois choses sont souvent le détonateur de l'envie de fumer persistantes.

Essaye de t'occuper en journée, perso des fois je m'amuse à visiter des sites qui parlent de choses auxquelles je m'intéresse. Sans m'en rendre compte je vois que ça fait déjà 1h que je n'ai pas fumé depuis mon dernier ou que le joint que j'ai roulé y a 45 min est à peine entamé. Et tu sais quoi ? Ça me fait du bien. Surtout que je vois que le seul effort que cela a nécessité c'est d'oublier ma consommation et de cesser de me culpabiliser avec. Ce n'est pas forcément évident de retourner en cours quand on s'absente beaucoup. C'est un engrenage dont il est dur de sortir. Mais commence par des cours qui te motivent un peu, qui ne soient pas trop lourds pour l'esprit. Un peu de sport ou même juste une ballade à L air libre ça fait du bien et au moins quand tu réfléchis dans ces moments, tu as la tête claire.

Je ne sais pas si ce récit va t aider mais je te souhaite très sincèrement de trouver la paix.

"I've never had problems with drugs. I've had problems with the police." Keith Richards

Hors ligne

 


Remonter


Pour répondre à cette discussion, vous devez vous inscrire

Sujets similaires dans les forums, psychowiki et QuizzZ

logo Psychoactif
[ Forum ] Dépendance
par Karma-Cr, dernier post 31 janvier 2019 par RandallFlag
  10
logo Psychoactif
[ Forum ] Addiction - Dependance
par corvus, dernier post 06 août 2017 par Willy91
  5
logo Psychoactif
[ Forum ] Cannabidiol - Dépendance au cannabidiol ?
par mcroy, dernier post 11 octobre 2017 par dolcecuore
  10

Pied de page des forums